Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 12-11-2008 22:20:03

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

Un petit compte-rendu de ma semaine de rando, dernière semaine d'octobre. J'avais prévu un itinéraire d'une beauté idéale (enfin, pour moi !) consistant à suivre intégralement les crêtes de Digne jusque la vallée de l'Ubaye. Quelques passages dont j'étais incertain devaient être jaugés sur place, bien sûr je pensais bien avoir à en contourner quelques uns au besoin. C'est finalement le mauvais temps survenu le 4ème jour qui avortera prématurément le projet. J'en suis un peu frusté, mais j'ai tout de même passé là-bas une parenthèse en plein ciel absolument merveilleuse durant 5-6 jours. C'est un parcours de toute beauté dans une région .... chut, chut, de grâce, n'y allez-pas, ou du moins pas en groupe, un par un s'il vous plaît ...


Sur le plan technique, que m'a apporté la MUL ?  Déjà, je suis parti ... Ce ne me serait jamais venu à l'idée avant d'alléger mon sac de partir à cette période.  Ensuite ... bon, j'aurais préféré ne pas avoir à le dire, mais au départ mon sac était trop lourd, environ 15 kilos avec 1.5 l + 7 jours d'autonomie. J'en ai souffert les deux premiers jours, d'autant que par moment j'ai porté jusqu'à 3 litres d'eau (pb de ravitaillement sur ces crêtes en cette période). Quelle différence avec ma rando de cet été ? A peine : un jour de plus, une bouteille plastique de plus, ma vieille armure gore-tex au lieu d'un vêtement de pluie plus léger. Soit pas plus de 1kg200 de différence. Ce qui situerait mon poids limite à 13,5 kg-14kg... c'est-à-dire quasiment exactement 20% de mon poids : quand la théorie rejoint la pratique !  Quant à baisser le poids de mon équipement, je sèche. A part mon bonnet (inutile en fait, 66g), il n'y a pas une seule chose que je n'ai pas été ravi d'avoir, vu les conditions rencontrées. Je suis en perdition sur les flancs du Mont MUL. Bref, passons, réfléchissons ...


1er jour : Digne (après une nuit dans le train) - Sommet du Cousson - crête au-dessus d'Entrages - col de Pierre Basse - bivouac dans les Mélèzes sous la barre de Dourbes. 16km +1100m -610m

Etape de "liaison" pour rejoindre le pied de la Barre de Dourbes, véritable point de départ de ma ligne idéale. Je suis déjà les crêtes au maximum cependant. Beau temps doux voire chaud. Belle euphorie jusqu'en milieu d'après-midi, puis coup de barre monumental ! Il faut dire que la nuit dans le train a été courte, et j'accuse le poids du sac. 

Digne vu de la crête de Cousson
IMG_6531.JPG

Au loin le Massif de l'Estrop, mon but de l'avant dernier-jour.
IMG_6533.JPG

Ambiance.
IMG_6535.JPG

IMG_6549.JPG

Hors ligne

#2 12-11-2008 22:49:10

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

Jour 2 : montée sur la Barre de Dourbes par le Pas de Larbaud - Barre intégrale jusqu'au Couard - Pas d'Archail (nuit dans refuge ONF, avec un vrai matelas et un poêle, pas résisté smile)   15 km  +1150m -440m

Même temps doux voire chaud. Plusieurs personnes rencontrées sur cette belle crête ce dimanche. Quand je me promène dans le 04 en été je suis toujours tout seul, il fait trop chaud lol La ballade en plein ciel commence. Forme moyenne (le sac ...) mais très bonne journée de bonne humeur. Montée au Couard hors chemin avec quelques acrobaties végétales. Calme olympien au sommet, un rêve.

La Barre de Dourbes, qui s'élève (tout au fond !) jusqu'au Couard.

IMG_6577.JPG

Tiens, les Ecrins !  (entre le Blayeul (Ouest) et la Blanche (Est))

IMG_6578.JPG

Vision intégrale du projet : suivez la crête de droite à gauche, en passant par le fond ! J'avoue qu'à cet instant j'ai été un peu sceptique sur l'ampleur du trajet.

IMG_6604.JPG

Tiens, le plateau de Bure smile  (devant, un peu à gauche : Gde Cloche de Barles, Les Monges)

IMG_6610.JPG

Le Cheval Blanc, qui m'opposera demain une belle montée de 800 m de dénivelée. Je ne sais pas encore très bien par où je vais passer.

IMG_6607.JPG

Hors ligne

#3 12-11-2008 23:12:11

bodha
Membre
Lieu : Québec-Canada
Inscription : 11-09-2008
Messages : 450
Site Web

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

magnifique, quel beau projet.

j'attends la suite  aventurier wink


ma liste d'equipement!

Le bonheur...... suivre mes pieds!

Hors ligne

#4 13-11-2008 14:13:56

pierre
MUL en rando et adepte de la simplicité volontaire
Lieu : Sud Est + planète bleu
Inscription : 26-07-2005
Messages : 819

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

J'vous l'avais dis :

les Alpes de Haute Provence (o4) c'est le plus beau département de FRANCE big_smile big_smile

Hors ligne

#5 13-11-2008 20:56:03

Flo
tombée dans la MUL quand elle était petite
Lieu : Toulouse
Inscription : 23-07-2005
Messages : 1 261

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

pierre a écrit :

J'vous l'avais dis :

les Alpes de Haute Provence (o4) c'est le plus beau département de FRANCE big_smile big_smile

La haute-provence ça me manque...snif, merci Herdubreid.


Nous vivons dans la représentation que l'on se fait du monde. Boris Cyrulnik
Alors autant qu'elle soit belle... ´·.¸¸.·´¯`·.¸><(((((°> ♥ <°)))))><´·.¸¸.·´¯`·.¸

Hors ligne

#6 13-11-2008 22:57:48

vboys74
Groenland 2017!
Lieu : Chambery!
Inscription : 30-09-2007
Messages : 118
Site Web

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

Ben ca c'est clair, c'est bien pour ca que j'y habite!!!  smile smile smile
Et je vous invite a vous y balader...pour ceux qui ne sont jamais venu dans le 04!

Superbes photos en tout cas. Merci


"En somme la beauté est partout.Ce n'est pas elle qui manque à nos yeux,ce sont nos yeux qui manquent à l'apercevoir!"

Hors ligne

#7 14-11-2008 13:31:29

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

vboys74 a écrit :

Ben ca c'est clair, c'est bien pour ca que j'y habite!!!  smile smile

C'est vraiment pas sympa de nous narguer comme ça mad ....

Je suis littéralement accro à ce coin. Y'a pas quelqu'un qui peut me proposer un boulot par là-bas que je puisse enfin quitter mon p....n de plat pays ? big_smile   Le pire, c'est que je ne suis pas loin d'être sérieux roll

Hors ligne

#8 14-11-2008 15:05:26

bodha
Membre
Lieu : Québec-Canada
Inscription : 11-09-2008
Messages : 450
Site Web

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

quand on veut on peut!

big_smile


ma liste d'equipement!

Le bonheur...... suivre mes pieds!

Hors ligne

#9 16-11-2008 19:02:30

samos
Membre
Lieu : Laugnac
Inscription : 26-12-2007
Messages : 59

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

j'aime bien tes récits ainsi que tes photos herdubreid, merci et continue!

Hors ligne

#10 16-11-2008 20:40:25

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

Merci, merci wink

Jour 3 : Pas d'Archail - Col de la Cine - Cheval Blanc, puis crête intégrale (N puis E) jusqu'au col du Talon (bivouac).  13 km +1420m  -1190m. 

Début de journée très matinal, je souhaite profiter du jour au maximum. Je continue à suivre la crête vers l'Est, toute gentillette, jusqu'au col de la Cine, belle sensation de voguer.

Je me heurte ensuite au Cheval Blanc. La montée directe depuis le col me semble problématique, il y a une petite barre au milieu que je ne sens pas. En plus il faut absolument que je trouve de l'eau. J'entame une marche de flanc vers le N (vieux sentier en partie effacé), trouve de l'eau enfin après deux échecs (sources sur la carte mais une boueuse et l'autre à sec). Dès que la pente me semble praticable, je monte à l'assaut : 800 m de pente raide, droit dans la pente, dans des éboulis calcaires heureusement bien stabilisés (herbe). Ce passage me fatiguera beaucoup ...

Le temps est assez frais, un peu couvert, un peu venteux. Sur la crête le vent m'assaille violemment, mais je pause longuement allongé sur l'herbe. Malgré la fatigue, je savoure la solitude incroyable de ces lieux, je m'endors presque.

La suite de la journée sera une véritable chevauchée, l'endroit porte bien son nom. Au Nord je domine de plus de 1000 m la vallée de la Haute-Bléone, rivière splendide qui fend le pays de son lit tourmenté. Au Sud et à l'Est, désert pierreux sur fond de lointaines crêtes boisées. Marche lente, fatigue et vent, je suis une paille, mais quel bonheur!


Les improbables lueurs du petit matin

IMG_6617.JPG

IMG_6625.JPG

IMG_6628.JPG

Le trajet du jour (encerclé le passage problématique).

IMG_6607bis.JPG

En pleine pente

IMG_6654.JPG

Le désert

IMG_6659.JPG

IMG_6669.JPG

IMG_6676.JPG

La Haute-Bléone

IMG_6671.JPG

La météo devient de plus en plus tourmentée

IMG_6665.JPG

Dernières lueurs sur l'Estrop depuis le bivouac, magique.

IMG_6686.JPG

Dernière modification par Herdubreid (16-11-2008 20:44:42)

Hors ligne

#11 16-11-2008 21:10:47

bodha
Membre
Lieu : Québec-Canada
Inscription : 11-09-2008
Messages : 450
Site Web

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

whaaaaaaaaaaaa! j'attendais avec impatience la suite de ton aventure..... superbe, c'est génial de suivre les crête, c'est ce que je préfère, " avoir une vue de tous bords"
BRAVO.
c'est bien le pointillé sur la photo, pour qu'on se rende compte.
Ça me fait vraiment envie, et me demande si je descendrai pas chez mon frère a Gattieres (le GR passe devant chez lui) la prochaine fois, depuis Digne, après avoir visité la maison natale de Alexandra David Neel.


ma liste d'equipement!

Le bonheur...... suivre mes pieds!

Hors ligne

#12 19-11-2008 22:14:21

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

Jour 4  Col du Talon - Montagne de Lachen - Vallée de l'Issole - Col de Vachières - Sommet de Denjuan - Mourre de Simance - Montagne de la Selle.   18 km  +1560m -1480m


Journée de bonne forme, et comme par hasard, début du mauvais temps !
Première réaction quand j'ai mis le nez dehors, une grimace d'un air entendu, je ne vais pas rigoler aujourd'hui : le ciel est uniformément gris plomb, et sur l'Estrop de grosses masses nuageuses accourent au galop.

Je poursuis mon trajet de crête jusque la montage de Lachen. Le programme prévoyait ensuite de grimper sur la Montagne de Boules. J'avais un doute sur la faisabilité mais maintenant je suis (presque) sûr que ça passe. Malheureusement je n'ai pas trouvé d'eau comme je l'espérais en contrebas du col du Talon, et je suis contraint de redescendre jusqu'à l'Issole. Remontée ensuite au col de Vachières pour rejoindre ma ligne de crête.

Le temps se maintient toute la matinée, quelques rayons de soleil percent même. J'entends des coups de tonnerre lointains dont je ne peux deviner la provenance. Légère inquiétude ... Au col de Vachières j'aperçois la vallée de la Bléone noyée sous de grandes nappes de pluies bien visibles, je ne vais pas échapper à la tourmente bien longtemps. Elle me rattrape au sommet du Denjuan, vent violent et neige, mais il y a trop de vent pour que la neige pose réellement problème. Je poursuis  comme prévu la crête intégrale jusqu'au sommet du Simance. Visibilité quasi-nulle, mais de temps en temps à travers une levée de brouillard j'aperçois un arrière plan cotonneux. Délicieuse sensation de solitude.

Je devais juger sur place de la faisabilité de la crête au nord du Simance, la carte laissant deviner des passages alpins. Il n'en est plus question dans ces conditions, et je choisis la solution de repli envisagée d'avance : descente tout-terrain dans le flanc ouest du Simance pour rejoindre un chemin balcon vers les 2000 m. Concentration intense pendant quelques minutes pour aborder ce beau problème d'orientation (visibilité nulle, barres et ravins à éviter absolument, je dois quitter l'arête pile au bon endroit). Dans ce flanc ouest je découvre un jardin alpin magnifique. Jubilation intense dans cette solitude sauvage.

Lorsque j'atteins le point que j'estimais propice au bivouac, je m'aperçois que j'ai encore 1 bonne heure devant moi. Il pleut maintenant, pas très fort, sans vent,  mais en continu.  Je décide de poursuivre quelques kilomètres jusqu'à une cabane de berger, me disant qu'un bon feu serait grandement appréciable. Le paysage est superbe de solitude dénudée. Déception : la cabane est fermée. Mais une sorte de grange toute neuve est ouverte, et je m'y installe. A défaut de bon feu, je peux au moins étaler correctement ce que je dois faire sécher.

Cette décision sera salutaire. A quoi ça tient ... Car dans la soirée va se déclencher une tempête d'une violence absolument inouïe. Elle a commencé par 2 heures ininterrompues de pluie extrèmement violente (sans vent). La tôle du toit produit un bruit terrible. Puis soudain le vent se déchaîne comme j'ai rarement vu. Il pleut dans la grange car la pluie est poussée à l'horizontale et passe entre la base du toit et le haut des murs. La porte, pas vraiment faite pour être fermée de l'intérieur, manque de s'envoler et je dois bricoler d'urgence avec des débris de ficelles trouvées sur place. La pression est si forte sur le mur au vent que l'eau coule à flot par les jointures des planches (pourtant serrées à la manière d'un plancher). Entre deux sautes de vent, l'abri entier craque à grand bruit : la structure se remet d'aplomb ....  Je n'ose pas imaginer dans quelle galère je me serais fourré si j'avais décidé de planter l'abri plus loin.


Ambiance au petit matin
IMG_6697.JPG

La Montagne de Boules que je suis contraint de contourner (par la droite) par manque d'eau
IMG_6706.JPG

Depuis le col de Vachières vers le nord (premier plan à droite : le Simance)
IMG_6719.JPG

Ambiance dans le flanc ouest du Simance
IMG_6731.JPG

Peu avant d'arriver à la cabane
IMG_6737.JPG

Abri 5 étoiles  (bon, 4 étoiles, pas de cheminée smile)
IMG_6740.JPG

Hors ligne

#13 19-11-2008 22:50:46

bodha
Membre
Lieu : Québec-Canada
Inscription : 11-09-2008
Messages : 450
Site Web

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

tu parles d'une tempête que tu as vécu, en montagne sous la tôle ça doit être bien plus impressionnant.
ça m'est arrivé en Auvergne , 3 jours d'orages discontinus, on a vidé toutes nos réserves de bouffe, heureusement que le 3 ème jour a été mieux, sinon, pour l'eau on en a jamais manqué, puisqu'on mettait nos popottes en bas des pentes de la tente, une délicieuse eau, a domicile wink
je dois dire que c'est le meilleurs souvenir qu'ont gardé mes enfants de la randonnée en famille.

ton récit et tes photos sont superbes.

il doit y avoir une suite?


ma liste d'equipement!

Le bonheur...... suivre mes pieds!

Hors ligne

#14 19-11-2008 23:11:38

LeNovice
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 28-08-2008
Messages : 1 092

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

Merci pour ce témoignage de tempête. Il va beaucoup m'aider à être prudent en montagne.
Merci, LeNovice.


devise de la MUL fanatique : "rien c'est déjà trop"  tongue
devise d'Audiard (je crois)  : "la brute qui marche va beaucoup plus loin que le sage qui réfléchit." wink

Hors ligne

#15 20-11-2008 16:55:03

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

@Bodha
Oui il y a une petite suite wink

@LeNovice
Etre prudent est bien sûr une chose importante. Mais je dois avouer que là j'ai échappé au désastre par hasard, et pas grâce à ma prévoyance. Au moment de l'installation rien ne pouvait me faire deviner une telle tempête; le temps était très calme, petite pluie fine, brouillard bas, classique fin de journée de mauvais temps installé; j'ai bien failli continuer un peu pour m'installer sous tente un peu plus loin, avant de succomber à la sirène du "confort". Je crois que la vraie leçon à retenir est que, quelque soit la prudence, il y a encore des impondérables.

Hors ligne

#16 12-10-2009 11:35:52

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

Après plusieurs épisodes de paresse et/ou d'oubli, voilà enfin la suite big_smile  Il faut bien avouer qu'elle est moins enchantée que ce qui précède.

Jour 5 : Cabane de la Selle - Cabane de Chanabaja - La Favière (pas tout à fait, 200 m de D au dessus) - Haute Vallée de la Bléone - Refuge de l'Estrop.  16 km  -800m +900m

Au réveil, le temps, et donc moi-même, faisons toujours la grimace. Il n'y a plus de vent, mais il pleut doucement, et au vu de la couverture nuageuse épaisse et installée, je ne prévois aucune amélioration. Je suis déçu, vraiment, car la l'itinéraire prévu allait crescendo en sauvagerie et beauté : je devais remonter au Caduc par les Eaux Grosses puis parcourir intégralement la crête jusque l'Estrop, avec un bivouac d'altitude. Mais tout est bouché et cela n'a plus grand intérêt.

Je profite de la Cabane de Chanabaja (ouverte et accueillante) pour me faire un thé bouillant à l'abri. Je viens à peine de partir mais l'occasion fait le larron ! Je réflèchis un bon moment à la suite à donner à ma rando. Finalement, ne souhaitant tout de même pas abandonner, et bien que cela ne m'enchante guère de redescendre si bas, je décide de rejoindre le pied de l'Estrop par le chemin classique remontant la Bléone.

La journée se déroulera sans événement particulier, il pleut toute la journée, les hautes crêtes restant invisibles quasiment tout le temps. Malgré tout, ce vallon est absolument maginfique, avec de multiples cascades et des lits de pierres témoignant de crues vraisemblablement hallucinantes (à cet égard, le ravin des Eaux-Grosses vaut à lui seul le détour). En réalité j'adore marcher par ce type de temps, la bruine et le brouillard vous isolant encore bien plus du quotidien.

Il commence déjà à faire très sombre lorsque j'arrive vers 16 h aux environs du refuge. Je vais voir à quoi il ressemble, et il est en accés libre pour l'hiver. Ma foi, je ne me fais pas prier, et après une petite corvée bois pour remplacer par avance ce que je vais consommer, je passe une douce soirée au coin du poêle.



Le temps bouché ... et la "grange" où je viens de passer la nuit.

xy3rv_img_6746.jpg

Il neige par là-haut ...

s5148_img_6769.jpg

La dernière marche à franchir avant d'arriver au refuge.

vhpyj_img_6784.jpg

Hors ligne

#17 12-10-2009 11:57:56

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

Jour 6 : abandon, redescente sur Prads et retour à Digne en stop.


Pendant la nuit ... il neige. Au matin ... il neige. Il y a dix bons centimètres près du refuge. Etant donné qu'il a neigé toute la journée la veille en altitude, que le brouillard est à couper au couteau, que je ne connais pas du tout le terrain, qu'il est vaste et paumatoire, et que la carte laisse supposer un terrain tourmenté versant Laverq, donc piégeux sous la neige, je décide de redescendre.

Bien entendu, durant la matinée, et alors que je suis déjà trop bas pour remonter, j'ai droit à une superbe éclaircie, un ciel bleu splendide, un paysage enneigé de toute beauté ... mais trop loin. Heureusement, je n'ai pas le temps de ruminer et de me maudire jusqu'à la 7ème génération. Dès Prads, le mauvais temps revient et se déchaîne de plus belle. Il se met à neiger abondamment, et désormais assez bas. A Digne même, alors que je tue le temps en attendant mon train du soir, il pleut des cordes et il neige sur les petits sommets alentours. J'ai donc pris la bonne décision ...

Le meilleur de cette déconvenue : je suis maintenant OBLIGE de revenir big_smile



Peu après le départ, le faux-plat au fond duquel est installé le refuge.
twv2o_img_6792.jpg

Le haut vallon de la Bléone.
a5r63_img_6799.jpg

Eclaircies ...
k71ts_img_6808.jpg
5bev8_img_6812.jpg

Fugitive et magnifique apparition du Mourre-Gros
kaohe_img_6818.jpg

Les forêts dominant Prads sont tout enneigées ... et le mauvais temps revient.
0o8da_img_6822.jpg

Hors ligne

#18 12-10-2009 15:52:20

bodha
Membre
Lieu : Québec-Canada
Inscription : 11-09-2008
Messages : 450
Site Web

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

coucou Herdubreid,
Tout fini par arriver, les paysages de la suite sont magnifiques, et tu as été sage de redescendre, il me semble, car tu ne devais pas être trop équipé pour la neige, en plus ne connaissant pas , tu risquais de te perdre.
En cette saison c'est le risque, malgré que tu as été quand même chanceux d'avoir eu un temps magnifique au début.


ma liste d'equipement!

Le bonheur...... suivre mes pieds!

Hors ligne

#19 12-10-2009 19:26:53

marcheur75
Membre
Inscription : 22-02-2009
Messages : 2 767

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

Merci beaucoup pour le récit et les photos.

Cela donne des idées pour une rando en avril ou mai.

Une petite question pratique : apparemment tu ne suis pas de sentier, mais des lignes de crête ou bien tu montes à flanc de montagne. Comment t'orientes-tu ? A la boussole ? visuellement en repérant des sommets ? Avec des cartes au 1/25 000 ?


Je n'ai pas lu tous les livres, hélas ! Mais la chair est réjouissante...

Hors ligne

#20 12-10-2009 20:36:57

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

Cartes 1/25 000eme uniquement, pour concevoir les trajets et les suivre. En effet  l'observation constante des lieux et du paysage est une donnée importante, mais elle ne prend tout son sens que si tu confrontes ce que tu vois, le plus souvent possible, avec la carte. C'est une habitude que j'ai prise depuis longtemps, même quand le cheminement est évident. C'est grâce à cet "entrainement permanent" que je me débrouille assez bien avec une carte. Un bémol : le plus difficile est de deviner la nature du terrain (végétation encombrante par exemple, ou le type de roche : un ravin en marnes noires et un ravin calcaire représentent deux obstacles radicalement différents, même si la carte les représente de manière identique). C'est alors l'expérience que j'ai (ou pas !) de la région qui comble ces lacunes. Pour rester en Haute-Provence, y traverser une forêt en adret ou en hubac sont là encore deux choses radicalement différentes !

A contrario, je me sens bien démuni quand les cartes sont médiocres (versants italiens par exemple).

J'ai aussi une boussole bien sûr, mais à vrai dire je m'en sers très rarement (brouillard épais par exemple). Cette année je ne m'en suis servi que quelques minutes en tout. C'est un instrument de secours à mes yeux. (Sauf bien sûr lorsque je m'amuse à suivre un cap, en forêt par exemple.)

Hors ligne

#21 13-10-2009 07:19:56

Bison
OpaRando
Lieu : Quaregnon - Belgique
Inscription : 05-01-2007
Messages : 4 266

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

Bonjour,

Herdubreid a écrit :

Comment t'orientes-tu Cartes 1/25 000eme uniquement, pour concevoir les trajets et les suivre. En effet  l'observation constante des lieux et du paysage est une donnée importante, mais elle ne prend tout son sens que si tu confrontes ce que tu vois, le plus souvent possible, avec la carte. C'est une habitude que j'ai prise depuis longtemps, même quand le cheminement est évident. C'est grâce à cet "entrainement permanent" que je me débrouille assez bien avec une carte. Un bémol : le plus difficile est de deviner la nature du terrain (végétation encombrante par exemple, ou le type de roche : un ravin en marnes noires et un ravin calcaire représentent deux obstacles radicalement différents, même si la carte les représente de manière identique). C'est alors l'expérience que j'ai (ou pas !) de la région qui comble ces lacunes. Pour rester en Haute-Provence, y traverser une forêt en adret ou en hubac sont là encore deux choses radicalement différentes !

+1.000 ! smile


La balance n'est pas un maître, mais un serviteur

Hors ligne

#22 13-10-2009 07:57:59

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Messages : 4 576
Site Web

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

Recit et photos magnifiques. Merci wink

w.


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#23 13-10-2009 11:36:15

pierrot22
marcher pour voyager
Lieu : Rennes
Inscription : 19-10-2008
Messages : 1 699
Site Web

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

C'est beau !

Ca me donne encore plus envie d'aller faire un tour en vraie montagne smile

Allez, encore 1 ou 2 sorties en basse montagne d'abord lol
puis apprendre à bien lire la topo sur la carte, je suis pas encore bien au point...

Hors ligne

#24 13-10-2009 18:23:50

fab05
Membre
Lieu : Vers Briançon (Hautes Alpes)
Inscription : 16-07-2008
Messages : 944

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

Bravo Herdubreid,

Belles ambiances.
J'avais déjà lu la première partie, photos très belles qui me parlent : j'avais écumé le secteur lors de ma seconde vie étudiante à Digne. En particulier la montée directe au Cheval blanc dans la belle caillasse calcaire surchauffée (en skis de l'autre côté ça va mieux).

La boussole, je ne l'utilise moi aussi, disons, jamais. Par contre l'altimètre, en permanence avec la 25 millièmes. Pour moi c'est indispensable en hors sentier d'aventure. "perdu" n'importe où, même dans la végétation dense de l'étage collinéen, je sais où je suis  cool
Pour moi c'est loin d'être un gadget, surtout si il enregistre le profil chaque minute. (Avec la courbe, par la suite, on a les dénivs, les vitesses moyennes et instantanées, les horaires en chaque point, toutes les altitudes...).

Hors ligne

#25 13-10-2009 18:40:49

scal
pense profond, pense spéléo !
Inscription : 12-09-2005
Messages : 1 220
Site Web

Re : Une petite semaine sur les crêtes de Haute-Provence.

Herdubreid-->J'ai aussi une boussole bien sûr, mais à vrai dire je m'en sers très rarement (brouillard épais par exemple).
Cette année je ne m'en suis servi que quelques minutes en tout.

ben alors ? là tu avais une bonne occasion de t'en servir non ? wink

ce qu'il y a de chi... avec la crasse c'est qu'il n'y a rien à voir si ce n'est le
bout de ses pieds et ça devient vite lassant

pas de bol pour ces dernières 48h, reste plus qu'à parachever une autre fois avec le soleil
depuis le Caduc par exemple smile


" L'homme on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est
comme un feuillage. Il faut que le vent passe pour que ça chante " Giono

Hors ligne

Pied de page des forums