Annonce

Les inscriptions pour le camp itinérant de cet été 2019 sont ouvertes !
7 jours de randonnée légère itinérante dans les Pyrénées avec l'association Randonner léger, pour se rencontrer et partager notre passion.
La discussion sur le forum.

#1 27-11-2008 11:17:01

bp
Membre
Inscription : 27-11-2008
Messages : 10

[Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Salut à tous,

J'ai vu des sujets sur la nourriture, mais pas sur l'eau. (à part sur la façon de la rendre plus ou moins potable)

Quels sont les trucs pour s'abreuver sans dangers ? Je veux parler des endroits ou l'eau qui coule est saine, des "signes" s'il y en a, pour détecter qu'elle ne l'est pas, etc, etc...

Hors ligne

#2 27-11-2008 13:34:48

mad
Jaguar anar
Lieu : Essonne et reste du monde
Inscription : 06-07-2007
Messages : 3 121

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

En France, AMHA, pratiquement partout (sauf source haute montagne), il est préférable de mettre de l'hydrochlonazone ou du Micropur (ou utiliser un filtre charbon-céramique) en raison des troupeaux. On ne voit pas les bestioles pathogènes à l'oeil nu smile .
En outre, l'eau des rivières n'est utilisable à mon avis qu'avec un bon filtre.


Un bon hamac vaut mieux qu'un long discours !

Hors ligne

#3 27-11-2008 13:49:35

faydc
... aussi
Lieu : Bordeaux (33)
Inscription : 27-07-2006
Messages : 1 046
Site Web

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Une recherche sur l'eau et la filtration ramènera beaucoup d'info.
[SR*SR] eau (sans le *)

Peut-être serait-il pertinent de compléter un fil existant ?

FAb

Hors ligne

#4 27-11-2008 18:28:59

spigi
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 30-12-2007
Messages : 1 965

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

quiproquo Mad ? Ou c'est moi qui m'embrouille ?...

Bp demande les endroits où l'eau qui coûle est saine ... et tu réponds en France pratiquement partout (sauf source de haute montagne) !
Il y a matière à quiproquou, même si j'ai bien saisi que ta réponse concerne le dernier petit morceau de phrase (pour détecter qu'elle ne l'est pas".

Il faut bien sûr comprendre, que l'eau n'est pas saine en France (et dans tous nos pays occidentaux en général) SAUF aux sources de haute montagne où elle l'est.

Un petit principe quand même quand on part, on se ravitaille le plus près possible de l'endroit où l'eau sort de terre pour être plus ou moins sûr, et encore... pour autant que l'on soit au-dessus des alpages

Hors ligne

#5 27-11-2008 18:40:18

velox
R.I.P
Inscription : 21-08-2006
Messages : 10 324

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

La parole de mad est d'une totale limpidité (rien à ajouter, on peut  la boire comme elle coule). C'est bien simple, j'aurais pas fait mieux.:D

Dernière modification par velox (27-11-2008 18:43:18)

Hors ligne

#6 27-11-2008 21:14:49

mad
Jaguar anar
Lieu : Essonne et reste du monde
Inscription : 06-07-2007
Messages : 3 121

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

spigi a écrit :

quiproquo Mad ? Ou c'est moi qui m'embrouille ?...

Bp demande les endroits où l'eau qui coûle est saine ... et tu réponds en France pratiquement partout (sauf source de haute montagne) !
Il y a matière à quiproquou, même si j'ai bien saisi que ta réponse concerne le dernier petit morceau de phrase (pour détecter qu'elle ne l'est pas".

Il faut bien sûr comprendre, que l'eau n'est pas saine en France (et dans tous nos pays occidentaux en général) SAUF aux sources de haute montagne où elle l'est.

Un petit principe quand même quand on part, on se ravitaille le plus près possible de l'endroit où l'eau sort de terre pour être plus ou moins sûr, et encore... pour autant que l'on soit au-dessus des alpages

C'est toi qui a lu de travers : relis lentement, et tu verras que ce que je dis est effectivement que pratiquement partout il faut traiter l'eau avant de la boire (ce qui veut dire qu'elle n'est pas saine telle quelle, sauf source de haute montagne ainsi que le signale la parenthèse) smile

PS : merci velox wink


Un bon hamac vaut mieux qu'un long discours !

Hors ligne

#7 28-11-2008 22:00:36

Truella
.
Lieu : Chez papa maman
Inscription : 07-05-2008
Messages : 376

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Question annexe : Comment est-on sur qu'il s'agit d'un source et non d'une résurgence ? Je ne trouve pas de symbole particulier aux résurgences sur les cartes IGN.

Il est possible que l'eau d'une résurgence ait été polluée avant de retourner sous terre (faut vraiment pas avoir de bol sad )...

Oui je cherche la petite bête, voire le micro-organisme lol

Hors ligne

#8 29-11-2008 12:43:01

jpopeck
Ours marcheur
Lieu : Versailles
Inscription : 01-05-2007
Messages : 475
Site Web

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Moi je ne me pose pas de question : sourse, rivière, eau de fonte de névé -> 1 pastille micropur et c'est reparti. 30 minutes plus tard c'est consommable.

Testé 15 jours en Guyane et 27 jours le long du GR5.


Traversée du GR5 Jura - Vosges - Alpes
http://www.gr5.fr

Hors ligne

#9 29-11-2008 13:01:20

Carn mor Dearg
Revenant
Lieu : Belgique
Inscription : 17-07-2005
Messages : 3 044

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Personnellement, j'utilise assez peu le micropur et autres trucs du même genre...
Je considère qu'en montagne, l'eau qui sort du sol est potable.  Et à vrai dire, à part dans les vallées, pareil pour l'eau des rivières.
C'est pas un bouquetin qui pisse dans 10000 litres d'eau qui va me tuer ou me filer une maladie (la preuve je suis ici avec vous!).

J'ai aussi tendance à penser que, potentiellement, l'eau du robinet doit contenir plus de saloperies que l'eau en montagne !!  Par exemple, dans les vieilles construction, les conduites d'eau étaient en plomb !!!  Pas top roll  alors la bave de chamois c'est pas la mort lol


"C"est juste l'éthique britannique. On garde les montagnes vierges, sans spits. Beaucoup de voies sont faciles, tu peux te protéger avec des coinceurs. Alors pourquoi mettre des spits? Pour abaisser la montagne à ton niveau?" Andy Turner

"Nager. C'est ce que l'on recommande en cas d'avalanche. Nager? Ceux qui écrivent les guides de survie sont des rigolos." Joe Simpson

Hors ligne

#10 03-12-2008 00:05:47

Vydger
Banni(e)
Lieu : Liege(B)
Inscription : 25-11-2008
Messages : 605

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

mad a écrit :

En France, AMHA, pratiquement partout (sauf source haute montagne), il est préférable de mettre de l'hydrochlonazone ou du Micropur (ou utiliser un filtre charbon-céramique) en raison des troupeaux. On ne voit pas les bestioles pathogènes à l'oeil nu smile .
En outre, l'eau des rivières n'est utilisable à mon avis qu'avec un bon filtre.

Le 'Hyker' de katadyn,300gr avec filtre en charbon actif-lamelle de verre auto-nettoyant de 0,3micron,un bon compromis poids de 2 filtres en 1. smile


Yes we can
(Obama)

Hors ligne

#11 08-12-2008 10:09:30

Bink
Explorateur amateur
Inscription : 08-01-2008
Messages : 113
Site Web

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Ce qui est important (et parait idiot à dire) c'est essayer de se renseigner avant de partir sur la qualité de l'eau dans les coins ou on va ^^.
En Norvège j'avais quelques pastilles micro pur, dont j'ai jamais utilisé, mon mini filtre me suffisait (et encore c'était pas précaution, car je préfère être prudent vu la fragilité de mes intestins).

Hors ligne

#12 08-12-2008 13:43:17

Greg
Membre
Lieu : Grenoble
Inscription : 22-12-2005
Messages : 80

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Un filtre portatif résout bien des problèmes. Pas de mauvais goût comme avec les pastilles, eau tout de suite consommable. Un petit bémol : le filtre laisse passer tout ce qui est plus petit que 0,2 microns, donc un certain nombre de virus...

Pour ma part, je possède le Miniworks de chez MSR et j'en suis très content. Il est d'un entretien facile, entièrement démontable, robuste et très pratique. On peut fixer sans pb l'embout d'une platypus, ou visser dessus une nalgène, etc... Son poids : un peu plus de 400g.  Je l'avais acheté pour une rando itinérante avec mes enfants et je l'ai finalement adopté même pour mes balades. Je pars avec moins d'eau car je sais que je pourrais tirer parti de la moindre flaque... Finalement je porte moins smile

Hors ligne

#13 09-12-2008 12:27:04

mad
Jaguar anar
Lieu : Essonne et reste du monde
Inscription : 06-07-2007
Messages : 3 121

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

J'utilise aussi le Miniworks MSR, en particulier pour des randos assez longues en kayak, et j'en suis très satisfait.
Il faut par contre faire attention à faire décanter l'eau avant de la filtrer si elle est tant soit peu boueuse, sinon, ça s'encrasse TRES vite ...
En rando MUL à pied, c'est un peu lourd quand même, surtout pour une seule personne.


Un bon hamac vaut mieux qu'un long discours !

Hors ligne

#14 09-12-2008 13:05:41

Bink
Explorateur amateur
Inscription : 08-01-2008
Messages : 113
Site Web

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Pour un léger, le petit filtre ultra léger (genre paille) est parfait (j'ai pas la référence en tête, mais Mad doit l'avoir^^).
En plus on peut aussi stocker l'eau dans sa bouteille et la boire plus tard avec la paille.

Hors ligne

#15 07-06-2012 15:55:11

corylus
Fils du vent d'eau douce
Lieu : Caen
Inscription : 16-03-2012
Messages : 44

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Carn mor Dearg a écrit :

Je considère qu'en montagne, l'eau qui sort du sol est potable.  Et à vrai dire, à part dans les vallées, pareil pour l'eau des rivières.
C'est pas un bouquetin qui pisse dans 10000 litres d'eau qui va me tuer ou me filer une maladie (la preuve je suis ici avec vous!).

J'ai aussi tendance à penser que, potentiellement, l'eau du robinet doit contenir plus de saloperies que l'eau en montagne !!  Par exemple, dans les vieilles construction, les conduites d'eau étaient en plomb !!!  Pas top roll  alors la bave de chamois c'est pas la mort lol

Il faut quand même savoir qu'on peut se choper la douve du foie ou l'echinococcose en buvant de l'eau de ruisseau dans laquelle se retrouvent des particules de déjections bovines ou canines sad . Ce sont des maladies qui peuvent être mortelles ou vous suivre toute votre vie... Mainenant, il y a à peu près 1 chance sur 10 000 de la choper en buvant (15 cas par ans en france).
Si tu bois 10 000 fois dans un cours d'eau (on doit vite y arriver en quelques années de rando), tu as toutes les chances de finir à l'hosto ou chez Mr Saint Pierre.
Si tu bois un coup de temps en temps, tu peus continuer à dire que c'est des conneries, sauf si t'as pas de bol.

Perso, je ne me laisserai pas mourir de soif devant un ruisseau de montagne, mais j'évite quand même sans traitement. neutral


"Les choses seraient si simples,
si la simplicité n'était pas la chose au monde la plus difficile"

                                                Jung

Hors ligne

#16 07-06-2012 15:58:12

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 494

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

D'où sors-tu ces chiffres? Connait-on quelle est l'origine infectieuse de ces 15 cas par an? smile

Selon les données épidémiologiques disponibles, les facteurs de risque pour l'homme sont (en ordre décroissant) :

    être propriétaire de chiens « qui tuent par jeu » : OR=18.0
    vivre dans une exploitation agricole : OR=6.4
    être propriétaire de chiens qui rodent sans surveillance : OR=6.1
    collecter du bois : OR=4.7
    être agriculteur : OR=4.7
    mâcher de l’herbe : OR=4.4
    vivre dans une habitation proche des champs : OR=3.0
    aller en forêt pour des raisons professionnelles : OR=2.8
    faire pousser des légumes (racines et feuilles) : OR=2.5
    être propriétaire de chats qui rodent sans surveillance : OR=2.3
    manger des baies (fraises) non lavées : OR=2.2

Source

Je ne vois pas "boire de l'eau en montagne", ce qui ne m'empêche pas d'utiliser systématiquement des pastilles purificatrices si je ne suis pas en haute montagne.

Par contre vivre à la campagne est fortement déconseillé! lol


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#17 07-06-2012 19:01:14

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 860

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Ginette est ma chienne, un adorable teckel à poils durs.
Ell ne tue pas mais elle joue.....

Dois-je m'inquiéter? sad


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#18 07-06-2012 19:03:11

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 860

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Edit: je remets à l'endroit:  smile

lol  lol  lol


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#19 08-06-2012 09:48:30

corylus
Fils du vent d'eau douce
Lieu : Caen
Inscription : 16-03-2012
Messages : 44

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

fredlafouine a écrit :

D'où sors-tu ces chiffres? Connait-on quelle est l'origine infectieuse de ces 15 cas par an? smile

Salut,
effectivement, je n'ai pas cité mes sources roll : Voici 2 liens du ministère de la santé et du GRID:
http://www.sante.gouv.fr/echinococcose-alveolaire.html
http://www.grid-france.fr/actualite/234 … al-evaluee
On parle ici de l'eau, mais il faut se méfier tout autant de la végétation basse et surtout en franche comté (10 cas d'infestation sur les 15 ou 20 ressencés en france par ans).
pour le 1 chance sur 10000, c'est un chiffre que j'ai entendu plusieurs fois par des medecins sans pouvoir le vérifier.
Il faudrait savoir pour les 20 personnes qui sont tombés malades en 1 an combien de personnes ont mangé une salade de pissenlit ou des myrtilles ou bu de l'eau d'un ruisseau ou léché le cul d'un renard... Ce qui reste quand même très faible comme risque, mais si on tire le gros lot, on en a pour toute sa vie.

fredlafouine a écrit :

Selon les données épidémiologiques disponibles, les facteurs de risque pour l'homme sont (en ordre décroissant) :

    être propriétaire de chiens « qui tuent par jeu » : OR=18.0
    vivre dans une exploitation agricole : OR=6.4
    être propriétaire de chiens qui rodent sans surveillance : OR=6.1
    collecter du bois : OR=4.7
    être agriculteur : OR=4.7
    mâcher de l’herbe : OR=4.4
    vivre dans une habitation proche des champs : OR=3.0
    aller en forêt pour des raisons professionnelles : OR=2.8
    faire pousser des légumes (racines et feuilles) : OR=2.5
    être propriétaire de chats qui rodent sans surveillance : OR=2.3
    manger des baies (fraises) non lavées : OR=2.2

Que veut dire OR=3 dans tes chiffres?


"Les choses seraient si simples,
si la simplicité n'était pas la chose au monde la plus difficile"

                                                Jung

Hors ligne

#20 08-06-2012 10:02:11

Mr_K
Membre
Inscription : 04-03-2009
Messages : 881
Site Web

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Il faut quand même savoir qu'on peut se choper la douve du foie ou l'echinococcose en buvant de l'eau de ruisseau dans laquelle se retrouvent des particules de déjections bovines ou canines

Ou ovine (montagne ...). Mais il me semble que la "règle" (ouh le gros mot) de base pour s'approvisionner en eau à toujours été de dire pas de purification de l'eau d'un cours d'eau si et seulement si on est sure d'être au dessus de tout lieu ou peuvent venir boire/chier/mourir des animaux. C'est en tout cas comme cela que l'on m'a appris.

Surement qu'ensuite certains prennent des largesse vis à vis de cela mais de mon point de vue, ce sont soit des casse cou n'ayant pas peur de choper une saloperie (de la simple chiasse carabiné à ce que tu décris) ou des gens avec un niveau de connaissance plus élevé sur tout cela.

Perso, n'ayant pas ces connaissances, étant fragile de l'estomac et de l'appareil digestif, je m'en remet à la règle ci dessus ...


J'ai un blog perso ! ... mais il est laissé à l'abandon ...

Hors ligne

#21 08-06-2012 11:37:59

corylus
Fils du vent d'eau douce
Lieu : Caen
Inscription : 16-03-2012
Messages : 44

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

La mode est au risque zéro, donc tout ce qu'on peut lire est toujours alarmiste. Je me suis permis de signaler l'echinoccocose et la douve parceque ce sont des parasitoses dont personne n'avait parlé sur ce fil.
Ce sont des maladies rares en france,dans les alpages et champs en général donc si tu bois au dessus des alpages, le risque devient quasi nul. Alors pas de psychose. cool
C'est étonnant d'ailleurs comme on est prudent sur l'eau alors que personne ne s'inquiète de manger des fraises des bois ou des myrtilles qui ont au moins autant de chance d'avoir vu de près le cul d'un renard!


"Les choses seraient si simples,
si la simplicité n'était pas la chose au monde la plus difficile"

                                                Jung

Hors ligne

#22 08-06-2012 12:07:08

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

corylus a écrit :

C'est étonnant d'ailleurs comme on est prudent sur l'eau alors que personne ne s'inquiète de manger des fraises des bois ou des myrtilles qui ont au moins autant de chance d'avoir vu de près le cul d'un renard!

Çà n'est pas parce qu'il n'y a pas de grande campagne de communication publique ou qu'il n'y a pas de sujet dédié sur RL que personne ne s'en préoccupe !

Ayant la chance d'avoir des "coins à myrtilles ou mûres" pas loin, notre règle de base avec les fruits rouges :
   - soit c'est à plus de 30cm du sol : plus ou moins lavées selon l'endroit de la cueillette et mangés crus
   - soit c'est à moins de 30cm du sol : lavage correct ET cuisson systématique (coulis, gelées, confitures)
   - la congélation n'est absolument pas suffisante

Je suis toujours stupéfait des cueilleurs sauvages dans les Vosges qui ramènent des quantités industrielles en ramassant absolument TOUT : vu les quantités énormes ils doivent en revendre une partie au noir qui risque de se retrouver dans le commerce sans précautions particulières (p.ex. sur des tartes aux myrtilles en fermes auberges) ?

Deux plaquettes officielles :
   - http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Deplia … olaire.pdf
   - http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Zoonos … occose.pdf


Question naïve : est-ce que l'échinoccocose et la douve peuvent se retrouver dans l'eau (et dans ce cas je doute fortement de l'efficacité de simples pastilles contre les oeufs) ?


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#23 08-06-2012 19:08:51

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010
Messages : 1 351

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Phil67 a écrit :

Çà n'est pas parce qu'il n'y a pas de grande campagne de communication publique ou qu'il n'y a pas de sujet dédié sur RL que personne ne s'en préoccupe !

C'est une des premières règles que mes parents m'ont appris et qui nous a été expliqué à l'école à une époque où les sorties hebdomadaires pour cueillir les fruits de saisons se faisaient encore. Ne rien ramasser qui soit à la hauteur d'une pisse de renard, à moins de le cuire par la suite.


Lentement mais surement...

Hors ligne

#24 11-06-2012 08:25:57

corylus
Fils du vent d'eau douce
Lieu : Caen
Inscription : 16-03-2012
Messages : 44

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Phil67 a écrit :

Question naïve : est-ce que l'échinoccocose et la douve peuvent se retrouver dans l'eau (et dans ce cas je doute fortement de l'efficacité de simples pastilles contre les oeufs) ?

Petit détail: c'est pas la pisse des animaux qui porte des bactéries, mais les crottes.  wink

Si de l'eau ruisselle sur une crotte contaminée et arrive dans un ruisseau, le ruisseau est contaminé.
Sur ce site: http://www.cimed.org/index.php/cimed_fr … limentaire, ils trouvent les filtres type microfiltres céramiques plus efficaces que les pastilles pour tuer les bactéries. L'echinoccocose et la douve sont des bactéries.
ce site donne en plus les avantages et inconvénients de chaque type de traitement de l'eau. smile


"Les choses seraient si simples,
si la simplicité n'était pas la chose au monde la plus difficile"

                                                Jung

Hors ligne

#25 11-06-2012 08:29:50

elcap
Membre
Inscription : 27-12-2011
Messages : 598

Re : [Alimentation] L'eau en randonnée : comment connaître sa qualité ?

Très intéressant Corylus. D'autant plus qu'il me semble utile de chercher à savoir par quoi on risque d'être contaminé, là où on va, dans le but de prendre le filtre adapté...

Pour moi, c'est la prochaine étape du MUL :-)

Hors ligne

Pied de page des forums