Outils du site

Vous n'êtes pas identifié(e).


bivouac_securite

Conseils sur le choix d'un emplacement de bivouac vis à vis du danger sapiens sapiens.

Déjà on souffle un coup, l'essentiel des agressions a lieu dans un cadre familial ou amical. Statistiquement parlant, en vous éloignant d'eux, vous réduisez donc ce risque. ☺

Cela étant, les mauvaises rencontres (juste désagréables parfois ), ça peut arriver. Nous allons donc voir quelques conseils utiles.

Ces conseils s'entendent essentiellement en Occident ou autres contrées sûres. Si vous vous baladez dans un coin où rôdent des bandes armées, faudra en tenir compte.

Vous pensez être en sécurité vis-à-vis de l'humain ?

N'oubliez pas d'observer l'environnement et tentez de repérer les risques naturels éventuels (inondations, chute de pierres, de branches ou d'arbres, risque d'orage etc, etc… )

N'hésitez pas à consulter les pages securite , Abri et ruissellement au sol et bivouac_risques_naturels FIXME

Leave No Trace

Tellement évident qu'on oublierait presque de le préciser.

La tolérance du bivouac que ce soit le votre ou celui de ceux qui viendront après vous dépend du respect que vous aurez des lieux.

Ça signifie ne pas laisser de déchets (y compris mégots…) , ne pas laisser votre popo accompagné d'une guirlande de papier (voir comment chier dans les bois) et par exemple ne pas laisser un cercle de feu de 2m.

En groupe

Restez groupés, on vous dit.

Si vous pouvez, pensez à vous faire accompagner par quelques rugbymen. Ça dissuade généralement.

A défauts suivez les conseils donnés ici.

Les coins à éviter

De manière générale, il conviendra d'éviter tous les lieux fréquentés.

Éloignez-vous au maximum des accès routiers et en particulier de tout parking.

Évitez particulièrement les parcs urbains ou périurbains. Ce sont souvent des lieux qui ont une vie nocturne dangereuse.

Cherchez les traces de vie, restes de fastfood, canettes jetées dans les buissons ? A l'évidence vous êtes sur un lieu fréquenté à éviter.

Chasse et bivouac

Je n'ai pas trouvé d'accident impliquant chasseur et bivouaqueur, il convient cependant de prendre la chose en compte comme le montre cet témoignage FIXME (mettre lien rencontrentre mul mirador en Allemagne )

En période de chasse il conviendra de faire attention a ne pas se retrouver au milieu d'une battue au petit matin. Les zones à risque sont surtout les lisières et les zones ouvertes en forêts. Avant de vous installer dans ces zones vérifiez l'absence de mirarador (utilisés principalement au crépuscule et à l'aube) ainsi que de traces de dégâts/passage de gros gibiers. De toute façon, il est préférable de s'enfoncer de quelques centaines de mètres en forêts plutôt que de rester sur ses abords.

Respectez les zones agricoles

Bien souvent nous dormons chez les agriculteurs sans leur demander leur avis. La moindre des choses est donc de respecter leur activité.

Il conviendra de respecter les zones d'élevage et de culture. Ça signifie ne pas planter sa tente dans un espace clos. Respectez les clôtures (trop souvent abîmées par des randonneurs ). Et ne pas planter sa tente sur les cultures (ce qui inclut les prairies destinées au fourage )

Principe de l'homme gris

N'ayez pas de signe extérieur trahissant vos intentions.

S'il est 19h , que vous avez un sac de 70L avec le matelas qui dépasse, tout le monde comprend que vous cherchez un coin où vous poser.

Si vous avez un 30L, les gens se disent que vous rentrez d'une balade à la journée.

Ne pas être vu/visible

Si on ne vous voit pas, on ne risque pas de vous trouver.

Ça signifie ne pas être visible depuis les routes, depuis les chemins, mais aussi depuis le versant d'en face en montagne.

Et pensez à vos lumières / feu qui sont visibles de loin la nuit.

Les bruits portent aussi très loin (sur la surface de l'eau si vous êtes près d'un plan d'eau, d'un versant à l'autre etc…). L'oreille humaine affûtée les perçoit. Le meilleur ami de l'homme encore plus. Soyez attentifs aux alertes que les animaux se transmettent entre eux ou transmettent à l'homme.

Ne pas s'installer tôt

Si vous vous installez à 17h l'été, ça laisse 5 à 6h pour vous voir et vous rejoindre.

Le bivouac s'entend généralement du coucher du soleil à son lever.

Avoir de la marge

Il faut parfois chercher pour trouver un bon bivouac.

Gardez-vous le temps pour le trouver. Sinon, vous risquez de vous installer un peu n'importe où.

Ne pas s'installer de suite

Vous avez trouvé le spot parfait, félicitations.

Maintenant, remettez votre sac et marchez 5 / 10 minutes ou plus sur le chemin puis posez-vous. Et faites-y la cuisine et autres activités bivouac (lecture, plein d'eau ), le plus discrètement possible. Et n'allez vous poser qu'au moment du dodo.

Ça peut aussi être l'occasion d'un détour agréable.

Savoir repartir

Vous avez trouvé le spot parfait mais pas de bol, c'est l'endroit que les gars du coin avaient choisi pour leur soirée beuverie et ils débarquent à 23h.

Il est peut-être temps de reprendre la route avant que tout le monde ne soit fin bourré.

Vous vous croyiez introuvable, mais un ceuilleur de champignons tardif vous a repéré. A vous d'estimer la confiance que vous portez à cette personne (et à ceux à qui elle va parler de vous). Il est peut-être temps de reprendre la route…

Chez l'habitant

Vous n'avez pas le choix, vous devez bivouaquer en zone urbaine/périurbaine ?

Plutôt que de vous poser dans un lieu sans doute mal fréquenté la nuit, il est peut-être temps de sortir votre plus beau sourire et de solliciter l'hospitalité d'un bout de jardin à une personne qui vous inspire confiance.

Sinon, il n'y a pas de déshonneur à faire une nuit à l'hôtel ou à rejoindre un camping.

Pensez aussi aux sites tels que couchsurfing où des particuliers proposent leur canapé contre un sourire.

A défaut la solution la plus sûre ( à défaut d'être tranquille ) est parfois de se mettre bien en vue de tous. Là où les méchants hesiteront à agir. Idéalement sous un lampadaire et avec de la chance sous une caméra. Une visite (voir expulsion) de la maréchaussée est fortement probable.

Avoir un mensonge d'avance

Non vous n'allez pas dormir dans le prochain vallon. Vous finissez votre livre et vous redescendez. Etc.

Pas sur les lieux de passage

Pour des raisons évidentes de sécurité, on évite de s'installer sur les routes, les chemins, les ronds-points et autres infrastructures destinées au passage de véhicules motorisés ou non.

On évitera de même les coulées indiquant le passage régulier d'animaux.

bivouac_securite.txt · Dernière modification: 2021/11/08 17:40 par dolgan