Outils du site

Vous n'êtes pas identifié(e).


comment_bien_monter_son_hamac

Les différents sujets traitant du hamac

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le... hamac !

Par Fabrice, et corrigé par BigCactus après des retours d'utilisation sur le forum.

Comme vous vous en êtes sûrement déjà rendu compte, je suis un fervent défenseur du hamac… Il est plus léger que la combinaison sursac-matelas, ou même qu'un seul de ces deux éléments, et est surtout beaucoup moins encombrant. Le hamac est confortable et isolé de l'humidité et de la froidure du sol… Avec un minimum d'adaptation, vous en ferez sûrement l'équipement idéal de vos sorties MUL !

Mais pour en arriver là il faut savoir le monter en toute sécurité pour le dormeur et avec efficacité et rapidité… Je me propose ici de schématiser le fruit de mon expérience :

Choix du hamac

Choisissez le avec des bords qui remontent quelque peu de chaque coté de votre petite personne… pour éviter de tomber en gesticulant ! Il existe deux grandes catégories de hamac de raid : les hamacs en filets et les hamacs en toile. Bien sûr, là-dedans on élimine systématiquement les hamacs en toile de coton ou avec des lattes de maintient (même en carbone elles sont très encombrantes). Le premier type de hamac est le hamac en filet, d’origine militaire est conçu pour un usage en jungle. Peu large, c’est le plus léger (souvent moins de 180g pour un monoplace) et le plus résistant. Je conseille tout de même d’investir dans un hamac en suspente de parachute qui représente un taux d’usure vraiment moindre (j’ai le mien depuis 8 ans !) et ne demande aucun entretien. Par contre il faut s’habituer à sentir les câbles dans son dos, bien que cela soit plus confortable que la dureté du sol. Souvent ce type de hamac ne permet de dormir que dans sa longueur… Le second type est le hamac en toile. Ici, le seul qui ait une résistance correcte pour un réel usage en raid se constitue de toile de parachute. L’entretien est très facile avec de l’eau et du savon. Le confort est plus grand pour environ une cinquantaine de grammes en plus par rapport au hamac en filet. La toile de parachute n’est pas étanche et ainsi évite toute transpiration (contrairement au nylon qui est aussi moins cher mais également moins résistant). De plus, ce type de hamac permet de dormir en diagonale, ce qui est plus confortable pour notre dos …

La fixation

Un hamac glisse rarement au niveau de ses attaches car la tension produite par notre propre poids l'en empêche. Cependant, dans certain cas, si l'on bouge beaucoup la fixation doit être prise au sérieux. Il serait dommage d'arrêter une rando à cause d'une chute de hamac !

Montage du hamac : Le plus souvent utilisé en forêt, voici la méthode la plus courante…

1. Accrochage du hamac

Les deux points d'appuis doivent être idéalement espacés de 2m50 à 4m. Cependant, une longueur plus grande n'est pas un réel problème si l'on maîtrise ses noeuds (voir plus loin).

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_hamac8ef.jpg

Assurez-vous que le hamac soit de la même hauteur de chaque coté. Il doit être tendu. Le mieux est qu’il se situe entre 80 cm et 1 m50 du sol. N’oubliez pas de prendre en compte la présence d’une seconde personne…

De nombreuses sources recommandent au contraire de ne pas tendre le hamac mais de le suspendre de telle sorte que les attaches fassent idéalement un angle de 30 degrés avec l'horizontal. Le hamac a alors une forme de banane, ce qui permet, en se couchant en biais, de se trouver à plat. http://theultimatehang.com/2012/06/tips-for-pitch-perfect-hammock-camping/

2. La corde qui maintiendra le tarp

Définition du tarp.

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_hamac27xv.jpg

Le mieux est quelle soit à environ 20cm du hamac tendu.

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_hamac36mv.jpg

Les petites ficelles en bleu empêcheront le lien capillaire de la corde en cas de pluie.

3. Le tarp

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_hamac49np.jpg

Plié sur la corde en forme de toit. Il doit être tendu. Des tendeurs remplaceront avantageusement la ficelles pour le maintenir au sol mais même avec des crochets en plastique ils seront plus lourds.

Une vue à travers le tarp:

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_hamac50yq.jpg

Il faut que les deux pans du tarp descendent au moins 20cm en dessous du hamac après que vous soyez dedans pour éviter le vent et ainsi garder de l'air chaud prisonnier de la bâche.

Une coupe vue à travers l'arbre !

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_hamaccoupetransversale5eg.jpg

La “corde à linge” tendue sous le tarp peut également servir à accrocher des objets utiles une lampe, un couteau…

Sur ces schémas, le hamac est représenté avec quelqu'un dedans… lorsque vous le tendez il ne doit plus être qu'une corde épaisse entre deux arbres.

Ici les mesures approximatives (je pèse 75kg, ma copine 45kg… à vous de vous adapter) le fruit de votre propre expérience sera de loin le meilleur !

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_hamacmesures8nw.jpg

la flèche bleue : 20cm soit environ 50cm lorsque le hamac est tendu vide. la flèche noire : 1m soit 1m20 avant de monter à bord. la flèche jaune : 20cm au départ. Un angle de 45 à 50° pour les pentes est un peu juste pour passer dessous est s'installer mais utile en cas de grand vent, adaptez-vous à la météo, une légère pente suffit habituellement.

Les meilleurs tarp ont des anneaux de fixation sur la faîtière :

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_tarp1bj.jpg

Ceci évite le frottement et empêche la bâche de se ratatiner au milieu par le vent une fois tendue. Mais cela empêche l'accrochage du linge à sécher à l'intérieur… ce qui est une fonction très pratique !

Si l'on ressent du froid au niveau des fesses, le plus simple est de glisser une couverture de survie entre soi et le hamac.

En montagne

Une variante en montagne

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_enpente5oq.jpg

Effectivement, si il n'y a pas d'arbre il y a souvent des éboulis ou des panneaux…

Petits conseils :

Prenez soin des cordes de maintient du hamac… lorsqu'il bouge, c'est elles qui s'usent alors n'hésitez pas à mettre du journal entre elles et une écorce pas trop dure ou les introduire dans des gaines en plastique (pour les câbles électriques) si vous partez durant un temps assez important… graissez les à la maison…

Prévenir le glissement sur surface lisse :

Bien que cela soit rare, il arrive que les poteaux utilisés soient trop lisses… Dans ce cas la méthode la plus simple est de faire un collier de cordes très serrées et tournées plusieurs fois autour du poteau sous le lien du hamac. Sinon, ou si cela ne suffit pas :

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_18ju1.jpg

La méthode la plus simple consiste à glisser un bâton sous l'une des deux attaches.

Une variante consiste à tourner une corde sous la fixation du hamac puis de la relier à un élément plus haut… Bien sur une seule de ces solutions suffit… Si un côté est solide et que les noeuds sont correctes la tension du hamac avec votre poids l'empêchera de glisser.

Les noeuds

Le plus souvent, le hamac tombe parce que les noeuds étaient mal réalisés ou non adaptés… Je vous conseille donc de les essayer et de les reproduire plusieurs fois chez vous pour les maîtriser avant de les utiliser sur le terrain. Tout comme l'utilisation du hamac mérite un temps d'adaptation dans son jardin !

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_noeuddepleinpoing8pj.jpg

Le noeud de plein poing est le plus utilisé parmi les adhérents au club des admirateurs du hamac… (!) La plus part des hamacs ont un crochet à chaque bout. Pour ce genre de hamac : prenez une corde, pliez-là en deux et faites ce noeud tous les 10cm. Ainsi, vous prendrez cette « corde outil » en la tournant autour de l'arbre sur lequel vous avez dévolue l'idée de votre petit gîte temporaire. L'anneau au bout de la corde servira à y passer le reste. Vous obtenez donc une double corde à noeuds tournée autour d'un arbre (ou autre) la longueur de la corde qui reste présente des espaces de 10cm séparés pas des noeuds. Il suffit donc d'accrocher votre crochet de hamac dans un de ces espaces. Ce système présente une grande maniabilité et une fixation très fiable.

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_noeuddechaise9zv.jpg

Celui-ci est à utiliser si votre hamac se termine par un anneau. Une corde tournée deux fois autour de votre poteau, et un noeud de chaise sur l'anneau à chaque extrémité de la corde. Si vos poteaux sont très espacés, tournez les deux cordes ensembles jusqu'au point d'arrimage (c'est valable pour tous les types de fixation).

Le noeud de chaise a un gros avantage : même après l'avoir très fortement serré (après une nuit dans votre hamac), il se défait très facilement.

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_noeuddependu7jz.jpg

Il est plus rare que votre hamac se termine par une corde… Cependant, si cela est le cas, le noeud ci-dessus est le plus fiable pour le tenir à l'arbre. Effectivement, le noeud de pendu se sert avec la tension et ne glisse pas ni avec le mouvement ni avec le poids comme pourrait le faire un noeud coulant ordinaire. A faire avec la suspente du hamac autour de l'arbre évidement.

Enfin, en cas d'éloignement important de vos points d'accrochage fixe :

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_noeuddepcheur3aj.jpg

Ce noeud est le plus efficace pour maintenir deux cordes ensembles et ne craint ni mouvement, ni tension… Il fonctionne même avec 2 cordes de calibres différents. Par contre, une fois serré, ce noeud est très difficile à défaire.

Bien sûr, comme tout matériel, le hamac a ses limites… Par exemple, je le quitterai tristement pour un autogonflant et un « sur sac » lors de mon périple en Mongolie. Ne prenant pas de bâton et ne pensant pas souvent rencontrer de support… Quand je disais que l'on pouvait aller au delà de 4m… je ne parlais pas en Km !

Liens commerciaux pour acheter son hamac

comment_bien_monter_son_hamac.txt · Dernière modification: 2016/08/20 21:02 par gergy