Outils du site

Vous n'êtes pas identifié(e).


jacoosy

JaCooSy

Just another Cooking System

Discussion sur le forum

ASCII

Présentation du JaCooSy

Le JaCooSy est un petit système simple de réchaud à combustible liquide non-pressurisé, associé à un support-pare-vent. Il a été conçu pour apporter les avantages suivants :

  • facile à fabriquer avec des outils courants
  • fonctionne bien avec les popotes hautes et étroites (en forme de tasse)
  • puissance réglable
  • stable
  • fonctionne bien l'hiver
  • fonctionne facilement dans le vent
  • facile à éteindre
  • permet de récupérer le combustible non-consommé
  • accepte différents types de combustibles liquides

Pour bien fonctionner avec les popotes étroites, le réchaud doit fournir une flamme de faible diamètre. Pour le réchaud JaCooSy, la flamme est centrale, ce qui permet de l'utiliser avec les popotes les plus étroites.

La puissance réglable est indispensable si on souhaite faire cuire des aliments en rando. En effet, elle permet de faire cuire vos ingrédients à feu doux (oignons, lardons, carottes, viande etc.) sans les brûler, et en consommant un minimum de combustible. De plus, la puissance réglable permet également de réduire la consommation de combustible pour la cuisson de féculents : lorsque l'eau de cuisson commence à bouillir, on peut réduire la puissance pour maintenir simplement une eau frémissante durant le temps de la cuisson.

La stabilité du support permet de remuer de temps en temps le contenu de la popote sans craindre qu'elle ne se renverse.

En fonctionnement, la popote n'est pas posée directement sur le réchaud, mais sur un support. Cela permet d'utiliser le système même lorsque le contenu de la popote est très froid, par exemple en hiver.

Le réchaud JaCooSy ne craint pas le vent, car un foyer de combustion est maintenu a l'intérieur du réchaud. Une fois le support-pare-vent installé, le système permet de préparer son repas efficacement même dans le vent.

Il est facile à éteindre en quelques secondes : il suffit de poser la popote dessus. Une fois éteint, on peut récupérer pratiquement tout le combustible qui n'a pas été consommé.

Ce réchaud a été testé avec les combustibles suivants :

  • alcool à 90° : facile à trouver et pas cher ;
  • alcool à 95° : un peu plus difficile à trouver, il est nettement préférable à l'alcool à 90°. C'est mon choix préféré en 3 saisons, car il est suffisamment puissant, tout en restant non-toxique, peu agressif pour la peau et peu problématique en cas de fuite dans les affaires
  • mélange 75% alcool à 95° + 25% essence C : l'ajout d'essence permet d'augmenter la puissance de chauffe et de porter moins de combustible. Cependant, l'essence est toxique, malodorante et peut abîmer les textiles techniques. C'est une option à envisager pour l'hiver si on est sûr de pouvoir maîtriser ces inconvénients.

Principe de fonctionnement

Ce système appartient donc à la famille des réchauds à support. Ici, le support est indispensable pour permettre à la flamme de se développer entre le réchaud et le fond de la popote ; poser la popote directement sur le réchaud l'éteint immédiatement (voir schéma ci-dessous).

Le support-pare-vent permet de tenir la popote à distance du réchaud, et de protéger des effets du vent. Le réchaud se place au centre. Idéalement, le support-pare-vent doit être assez petit pour pouvoir tenir en hauteur dans la popote.

Le fonctionnement du réchaud lui-même est illustré sur le schéma ci-dessous.

Schéma du réchaud non-pressurisé, légende à droite.

  • l'air frais chargé d'oxygène entre par le bas
  • il monte entre la chambre intérieure et extérieure, et se réchauffe
  • il arrive dans la chambre intérieure, où il rencontre les vapeurs de combustible : le mélange fait des petites flammes à l'intérieur du réchaud
  • ces petites flammes mettent en ébullition le combustible, qui se vaporise et sort par la cheminée
  • en sortant, les vapeurs se mélangent à l'air environnant et s'enflamment

Le réglage de la puissance se fait en réglant le débit d'admission de l'air frais. En limitant le débit, on réduit les flammes intérieures, ce qui réduit la vaporisation du combustible, et donc la flamme en sortie. En ouvrant au maximum, on crée une importante combustion à l'intérieur, qui fait monter la température dans le réchaud, donc la vaporisation du combustible et la combustion en sortie.

Fabrication

La fabrication d'un JaCooSy se fait avec de l'outillage courant et des canettes que l'on trouve très facilement en magasin ou en récupération. Pour le support, il vous faudra également du tube en aluminium, trouvable facilement en magasin de bricolage ou de modélisme. Votre première réalisation vous prendra probablement entre une et deux heures. Les suivantes vous prendront entre trente minutes et une heure.

Fournitures

Pour fabriquer le système complet, il vous faut les outils suivants (voir photo ci-dessous) :

  • un feutre noir pour marquer les canettes
  • un double décimètre
  • une petite perforatrice de bureau
  • une paire de bons ciseaux de bureau
  • un bon cutter
  • quelques livres de différentes épaisseurs
  • une pinte de Hoegaarden, vide ou pleine
  • un peu de papier de verre
  • de la colle de type contact / neoprene
  • une pièce de 50 centimes d'euros (ou autre pièce circulaire de 25mm de diamètre)
  • une épingle assez solide

Des outils courants seulement ... Il manque sur la photo le papier de verre, les 50 centimes, l'épingle et la colle contact.

Au niveau des consommables, il vous faudra (voir photo ci-dessous) :

  • deux canettes de 33cl en aluminium
  • une mini-canette de 15cl en aluminium
  • deux pintes (pour le support-pare-vent)
  • du tube aluminium de diamètre 4mm maxi (pour le support-pare-vent)
  • quelques trombones (pour le support-pare-vent)

Les consommables pour obtenir un réchaud. Je n'avais plus de pintes, je les ai donc remplacées sur la photo par deux petites guinness. D'autre part, il manque ici le tube aluminium.

Il est vraiment préférable que les canettes de 33cl et 15cl soient en aluminium : le réchaud sera plus léger, et le montage plus facile. En revanche, les pintes servant au support peuvent être en acier ; dans ce cas le support sera plus lourd mais également plus solide.

Fabrication du réchaud

Nous allons commencer par le plus dur : le réchaud lui-même. La préparation des différentes pièces prendra la majorité du temps. L'assemblage se fera ensuite en quelques minutes seulement.

Découpe et préparation des pièces

On va commencer par découper la chambre extérieure. Pour cela, prenez une canette de 33cl et une pile de livres permettant de tracer un trait à environ 50mm de haut sur la canette. Placez la canette contre le feutre, et tournez-la jusqu'à ce que le trait fasse le tour complet (photo suivante).

technique de tracé sur une canette avec des livres

Nous utiliserons la partie basse de la canette, et nous jetterons le haut. Du coup, vous pouvez procéder à une découpe rapide un peu au dessus de la marque, avec votre cutter. Le but est de faciliter la découpe fine aux ciseaux qui suivra.

découpage grossier au cutter, à environ un centimètre du trait

Lorsque la découpe rapide est terminée, vous pouvez jeter la partie haute de la canette. Ensuite, avec vos ciseaux, coupez précisément le long du trait que vous avez dessiné. Essayez d'avoir une coupe régulière et sans accroc.

découpage fin aux ciseaux, très facile après le découpage grossier

Vous pouvez jeter la bandelette découpée. La pièce que vous obtenez est donc un fond de canette, d'environ 50mm de haut.

on obtient la chambre extérieure

On va pouvoir s'attaquer à la chambre intérieure. Montez une pile de livres pour tracer un trait sur la mini-canette, à 35mm de haut. Comme pour la chambre extérieure, découpez grossièrement au cutter à environ 1cm au dessus de la ligne, puis finissez proprement aux ciseaux, pour obtenir un joli fond de mini-canette de 35mm de haut.

technique des livres pour marquer la mini-canette à 35mm

une jolie petite chambre intérieure

Dans la deuxième canette de 33cl, nous allons découper 3 pièces : le fond et deux bandelettes. Le fond sera tracé à un ou deux millimètres au dessus de l'angle, puis les deux bandelettes de 20mm de haut seront tracées, en laissant un ou deux centimètres «~d'espace mort~» entre chaque pièce pour faciliter la découpe en deux temps.

Sur la deuxième grande canette, on marque le fond et deux bandes, en laissant un peu d'espace inutile (zone hachurée) entre les pièces pour la découpe grossière.

Passez le cutter dans la zone hachurée qui jouxte le fond de la canette afin de séparer ce dernier. Puis, coupez verticalement la canette le long d'un repère et finissez aux ciseaux de détacher grossièrement la feuille qui contient les deux bandelettes. On a alors deux morceaux libres, qu'il faut finir proprement aux ciseaux jusqu'à obtenir un fond de canette et deux bandes de 20mm de hauteur.

on peut couper verticalement ces pièces pour faciliter le travail

après avoir séparé grossièrement le fond et les deux bandes

après finition aux ciseaux, on obtient nos trois pièces

La confection du système de réglage de la puissance est un peu plus délicate que le reste. Il faut faire une bague munie de deux lumières, ainsi que deux lumières dans la chambre extérieure bien alignées avec celles de la bague. La rotation de la bague permettra de régler l'ouverture de l'admission d'air.

On commence par faire intégralement la bague, qui nous servira de repère ensuite pour les emplacements des lumières de la chambre extérieure. Il faut prendre une des deux bandelettes, la poser à plat avec la règle calée dessus, alignée sur le bord gauche. Là, on place les repères suivants avec le marqueur : 4cm et 6cm, puis 14,5cm et 16,5cm.

poser la règle sur la première bande, et repérer les futures lumières

Ensuite, avec la perforatrice, faire un trou en face de chaque repère, au milieu de la hauteur de la bandelette. Il faut s'appliquer un peu pour que les trous soient bien placés. Une fois perforée, la bandelette ressemble à celle de la photo suivante.

perforer en face des repères, bien au milieu de la hauteur

On peut maintenant finir l'ouverture des lumières en reliant les trous deux à deux avec un cutter. Pour cela, placez la bandelette bien à plat, et passez le cutter d'un bord de trou à un autre, sans trop appuyer. Repassez tranquillement sur votre première trace une ou deux fois, en appuyant à chaque fois légèrement plus fort. L'incision devrait apparaître. Recommencez pour terminer les ouvertures, et obtenir quelque chose de ressemblant à la photo suivante.

avec un cutter, relier les trous pour faire deux belles lumières

La bague de réglage est maintenant pratiquement terminée, mais il reste encore à la fermer pour faire un anneau solide. Pour cela, nous allons faire un collage. Dans la seconde bandelette, coupez un segment d'environ 40mm, qui servira à la fois à relier les extrémités de la languette, et à fournir une prise pour le réglage. Poncez avec le papier de verre les extrémités de la bandelette principale, sur environ 20mm, face extérieure. Poncez également le raccord que vous venez de découper, face intérieure. Nettoyez et séchez les sufaces, puis appliquez la colle Contact sur les parties poncées. Je vous conseille de replier les bords du raccord sur 1mm vers l'extérieur, pour les faire dépasser de la bague et améliorer ainsi la préhension. —Ce type de colle nécessite souvent un temps de séchage de quelques minutes, vous pouvez donc passer à l'étape suivante pour avancer, puis revenir ici pour terminer la bague lorsque les pièces seront prêtes à être collées. — Lorsque vous êtes prêt à coller le raccord sur les pièces, placez la bague autour d'une canette (même diamètre que celle de la chambre extérieure), puis appliquez le raccord délicatement.

Attention : la bague de réglage devra tenir toute seule en place sur la chambre extérieure, il faut donc que son diamètre soit très ajusté. Cependant, s'il est trop ajusté, vous aurez des difficultés à faire tourner la bague pour régler la puissance. Il faut donc trouver un bon compromis entre une bonne tenue et une facilité de manipulation.

On place la bande autour d'une autre canette, puis on applique la pièce de raccord et on presse gentiment pour que le collage se fasse.

La partie supérieure du réchaud, qu'on nomme le capot, sera munie de la cheminée de sortie à la flamme. Ce capot est réalisé dans le fond de canette plat que vous avez découpé, dans lequel nous allons faire une ouverture circulaire. Pour repérer l'ouverture, utilisez la pièce de 50 centimes, et placez-la bien au milieu du fond de canette. Tracez son contour avec le feutre, comme sur la photo suivante.

l'ouverture de la cheminée dans le capot est tracée autour d'une pièce de 50 centimes d'euros

Retirez ensuite la pièce, et passez votre cutter sur la trace durant plusieurs tours. Au début, appliquez une très faible pression, et appliquez-vous à suivre précisément la marque. Lorsque la lame sera guidée, vous pourrez augmenter petit à petit la pression. Au bout d'un moment, on sent qu'on traverse. À ce stade, on peut généralement pousser sur la partie centrale pour l'éjecter, sinon vous pouvez continuer avec le cutter. Lorsque la cheminée sera terminée, passez un coup de papier de verre sur le fil pour l'ébarber. Vous obtenez enfin le capot de la photo suivante.

après quelques tours de cutter, tadam on a la cheminée !

À ce stade, la bague de réglage doit être terminée et solide. Placez-la autour de la chambre extérieure, avec son bord bas aligné sur le rebord de la chambre extérieure (point d'inflexion du bas). Marquez sur la chambre extérieure les emplacements des lumières de la bague, comme illustré sur la photo suivante.

la bague de réglage en place, on marque les lumières à ouvrir dans la chambre extérieure

Il va maintenant falloir découper proprement les lumières dans la chambre extérieure, ce qui n'est pas particulièrement facile. Heureusement, il y a la pinte de Hoegaarden à notre rescousse. Son diamètre étant très légèrement plus faible que celui des canettes de 33cl, vous allez pouvoir l'insérer dans la chambre pour la rigidifier avant de découper les lumières. Faites-la avancer jusqu'à ce que la zone à découper soit bien maintenue, tout en restant libre (pas de canette de Hoegaarden derrière les lumière).

on enfile la Hoegaarden dans la chambre extérieure afin de rigidifier la zone qu'on va découper

Procédez alors à une découpe appliquée des lumières, avec votre cutter. Les mêmes techniques que pour les autres pièces s'appliquent, en particulier commencez sans appuyer trop fort pour marquer précisément la trace. Lorsque les deux lumières sont libérées, utilisez un outil quelconque pour repousser les bordures vers l'intérieur de la chambre, afin qu'elle ne gênent pas la circulation de la bague.

il faut repousser les bordures vers l'intérieur de la chambre pour permettre à la bague de glisser librement

Le moment de vérité approche, nous allons bientôt passer à l'assemblage. Mais avant, il nous reste encore à perforer la chambre intérieure pour permettre l'admission d'air. Prenez donc cette pièce, et tracez un trait (avec l'aide des livres) 5mm sous le bord que vous avez découpé. Cette ligne marquera le bord haut des trous que nous allons faire. Prenez ensuite la perforatrice, et placez-la précisément de sorte que le haut du trou soit placé sur la ligne que vous avez tracée (voir la photo ci-dessous). Perforez ainsi 8 trous équidistants.

Assemblage

Voila, c'est enfin l'heure d'assembler ! Il va falloir centrer la chambre intérieure dans la chambre extérieure, puis enfoncer le capot par dessus pour fermer tout ça. Il est possible de mettre une petite boucle de ruban adhésif sous la chambre intérieure avant de la placer dans la chambre extérieure. Cela permet de maintenir les deux pièces en place durant l'assemblage. À ce stade, le montage ressemble à la photo suivante.

La chambre intérieure est perforée de 8 trous pour laisser l'air entrer. On installe ensuite simplement l'intérieur dans l'extérieur, bien centré.

Vous pouvez maintenant glisser le capot pour fermer le réchaud. Prenez votre temps pour le glisser bien dans l'axe, jusqu'à ce qu'il vienne en butée sur la chambre intérieure. Si cela est nécessaire, vous pouvez passer vos doigts dans la cheminée pour vous assurer du bon positionnement de la chambre intérieure.

Une fois le capot en place, vous devez apercevoir les trous de la chambre intérieure juste sous le capot, en regardant par la cheminée.

Normalement à ce stade, la chambre extérieure dépasse de quelques millimètres des bords du capot. Avec votre paire de ciseaux, vous pouvez réduire cette hauteur pour laisser seulement 2 millimètres, comme sur la photo ci-dessous.

après avoir tranquillement glissé le capot jusqu'à la butée contre la chambre intérieure, on découpe le surplus de bordure, en laissant environ 2 millimètres

Vous pouvez maintenant replier cette bordure par dessus les bords du capot avec vos doigts délicats. Prenez votre temps pour le faire proprement, c'est plutôt agréable, et ça apporte une chouette finition quand c'est bien fait. Une fois terminé, on obtient un corps de réchaud solide dont les pièces ne bougent plus, comme sur la photo suivante.

un beau petit corps de réchaud, avec une bordure bien repliée

Enfin, nous allons faire un petit ajout fort utile sur le terrain : un trou pour récupérer le combustible qui n'a pas été consommé. Pour ce faire, vous allez retourner votre réchaud, et utiliser l'épingle pour percer un trou dans la chambre extérieure, juste sous l'inflexion de la canette, comme sur la photo ci-dessous. Attention à deux choses :

  • placez le trou à mi-chemin entre les deux lumières extérieure, afin d'éviter que le combustible ne ressorte par ces lumières lorsque vous inclinerez le réchaud ;
  • ne percez pas la chambre intérieure :)

Pour récupérer l'alcool, il vous suffira d'incliner le réchaud en visant votre récipient, c'est très facile.

Vue de dessous, on voit le trou de récupération du combustible, qui doit être le plus loin possible des lumières d'admission. D'autre part sur ce modèle, le fond des chambres est enfoncé pour gagner un peu de volume

Placez maintenant la bague de réglage sur votre réchaud, et … c'est enfin fini, hourra \o/

Fabrication du support-pare-vent

Comme vous l'avez deviné, le support-pare-vent a une double fonction : support et pare-vent :) . Pour le dimensionner correctement, je vous recommande de respecter deux contraintes :

  • il doit rentrer dans la popote, qui lui servira de protection ;
  • une fois monté, le fond de la popote doit être à environ 30mm au dessus de la cheminée du réchaud pour permettre une bonne combustion.

En admettant que votre réchaud mesure 45mm de haut, je vous conseille de partir sur un support de 90mm de haut, ce qui placera le fond de la popote à environ 33mm du réchaud.

Pour le construire, c'est très simple :

  • découpez deux rectangles de métal dans les pans des pintes
  • arrondissez les angles
  • collez les deux rectangles pour les assembler, ou agrafez-les. Visez environ 1cm de recouvrement. Je vous conseille le collage car il sera plus facile de rouler et dérouler le support.
  • utilisez votre perforatrice pour faire des entrées d'air en bas du support, tous les 25mm environ.
  • utilisez votre perforatrice pour faire 3 fois 2 trous pour glisser 3 morceaux de tube alu en haut du support.

Coupez ensuite les trois morceaux de tubes en aluminium, à la longueur requise pour tenir votre popote. J'ai coupé les miens à la scie à métaux, mais pour du tube alu vraiment fin on doit pouvoir s'en sortir avec un bon couteau. Voici quelques recommandations :

  • une fois monté, le support doit avoir un diamètre de 30mm supérieur au diamètre du fond de la popote. Autrement dit, quand la popote sera posée dessus, il y aura un espace de 15mm entre les bords et le support
  • pour éviter que les tubes ne tombent trop souvent, prévoyez qu'ils dépassent d'au moins 15mm de chaque côté

un support en canettes, tenu par des trombones et avec des tubes alu de 4mm de diamètre maxi

la popote se pose parfaitement sur son support

Si vous prévoyez de cuisiner dans le vent ou par temps froid, je vous recommande de faire une rallonge comme sur la photo suivante, qui améliorera l'efficacité du système pour un poids très modeste.

la rallonge améliore la performance, en particulier par temps froid ou venteux

l'ensemble réchaud + support + pare-vent complet fait 37g

tout rentre, et il reste même de la place pour d'autres bricoles

Fonctionnement

Pour essayer le réchaud, c'est très simple :

  • réglez la bague sur mi-puissance
  • remplissez avec de l'alcool, en restant bien en-dessous des trous de la chambre intérieure
  • allumez directement avec un briquet dans la cheminée (par temps froid il est plus simple de mettre une mèche en papier ou coton dans la cheminée et de l'allumer)
  • admirez le travail :)
  • posez votre popote dessus pour l'éteindre
  • récupérez l'alcool en inclinant le réchaud pour faire sortir le surplus par le petit trou en bas

et voila, ça fait plaisir :)

Enfin, pour utiliser réellement l'ensemble du système sur le terrain :

  • sortez le matos de la popote
  • assemblez le support-pare-vent
  • remplissez le réchaud, réglez-le sur la puissance souhaitée et allumez-le
  • placez le support par dessus, puis la popote
  • lorsque la cuisson est terminée, retirez la popote et le support
  • posez la popote sur le réchaud pour l'éteindre
  • récupérez le combustible que vous n'avez pas consommé
  • bon appétit :)
jacoosy.txt · Dernière modification: 2013/07/30 12:20 par kstt