Outils du site

Vous n'êtes pas identifié(e).


les_ampoules

* * *

Cette page reprend les interventions du forum dans le topic intitulé “les ampoules” Voir aussi la discussion wiki

A/ PREVENTIF

1/ Eviter l'accumulation d'humidité dans les chaussures

L'humidité tiède à l'intérieur des chaussures ramollit et fragilise la peau. Pour éviter cela:

- des chaussures qui respirent (pas trop chaudes en été)

- des chaussettes qui évacuent la transpiration, type “coolmax” (fines/légères en été)

- on peut favoriser la dissipation de l'humidité en mettant du talc sur les pieds

- lors des pauses, sortir les pieds des chaussures pour les aérer, changer éventuellement les chaussettes humides

2/ Eviter les frottements

- des chaussures adaptées à son pied (préférer une demi-pointure au-dessus, car les pieds ont tendance à gonfler en marchant)

- des chaussures correctement lacées (ne pas trop serrer à l'avant, bien tenues à la cheville pour les montantes)

- éventuellement des semelles moulées à son pied

- éventuellement des chaussettes doubles, mais qui auront peut-être l'inconvénient de moins bien évacuer l'humidité

- deux paires de chaussettes, une fine sur la peau et une épaisse, ce qui permet aussi de ne laver que les fines qui sèchent vite le soir au bivouac.

3/ Renforcer la peau des pieds

Plusieurs possibilités:

- durcir la peau des pieds (jus de citron pendant un mois, pierre d'alun humide matin et soir pendant un mois, Bétadine non-diluée pendant deux semaines, marcher chez soi pieds nus, marches à pied régulières en sachant que les conditions ne seront peut-être pas aussi faciles qu'en randonnée, …) Soulignons que le durcissement de la peau des pieds permettra sans doute de retarder la formation d'ampoules, mais pas nécessairement de l'empêcher. Veiller également à suivre la notice des produits mentionnés: l'iode contenu dans la bétadine et l'aluminium dans la pierre d'alun ne sont pas anodins.

- si vous ne pouvez pas pratiquer la rando assez régulièrement, essayez d'utiliser de temps en temps vos chaussures de rando dans la vie courante, en marchant quelques Kms pour que pieds et chaussures restent adaptés l'un à l'autre.

- crème Akileine Nok chaque jour avant de partir et en cours de marche sur les points de frottement (très efficace de l'avis de tous)

- un pansement préventif (“double peau”) sur les points de frottement (“compeed” - cher, pas toujours efficace, mais présente l'avantage de ne pas devoir être remplacé chaque jour - “duck tape”, “élastoplast”, “epitact à l'Eptithelium 27”)

B/ CURATIF

La plupart des ampoules se forment dès la première demi-journée de marche, et non pas au bout de 100 km.

Ne jamais attendre que l'ampoule se forme: traiter le point de frottement dès que possible (avec un pansement ou de la crème Akileine Nok).

Si une ampoule s'est formée, plusieurs méthodes contradictoires et sujettes à controverses sont proposées (cf. les discussions du forum ici et ici):

1/ Percer l'ampoule

Selon certains, la lymphe (liquide cellulaire) contenu dans l'ampoule serait porteur de toxines que l'organisme pourrait avoir du mal à éliminer. D'où la nécessité de retirer au plus vite le liquide. De plus, une ampoule peut prendre du volume dans la chaussure, accélérer le frottement, forcer le pied à prendre une position contraignante et donc aggraver son état. Il existe plusieurs méthodes pour percer une ampoule, toutes faisant également l'objet de controverses:

Percer l'ampoule avec une aiguille stérilisée (rougie au feu); la vider de son eau; enlever les morceaux de peau; désinfecter; recouvrir d'un pansement (elastoplast, compeed, duct tape, …); enlever les pansements le soir pour aérer la peau (pas nécessaire avec les compeed).

On peut injecter dans l'ampoule de l'alcool modifié, sans retirer la peau: c'est extrêmement douloureux mais l'ampoule est cautérisée et on ne la sent plus le lendemain.

Une autre solution consiste à vider l'ampoule avec une petite seringue et à y injecter de l'éosine acqueuse (vendue en pharmacie) qui fera durcir la peau.

Ou encore: passer une aiguille stérilisée avec un fil également stérilisé à travers l'ampoule. Laisser le fil pendant la nuit. L'ampoule se vide par capillarité et la peau se reconstitue. Enlever doucement le fil quand l'ampoule commence à être sèche.

2/ Ne pas percer l'ampoule

A l'inverse, selon une autre position, les ampoules sont une réaction naturelle de la peau pour faire face aux frottements importants et jouent ainsi un rôle de protection. De plus, les toxines contenues dans la lymphe seraient bénignes. Enfin, percer une ampoule présente un risque d'infection bien plus important. D'où l'idée, au contraire, de ne pas percer l'ampoule, en laissant la peau se reconstituer naturellement à l'intérieur. La seule intervention consiste alors à recouvrir l'ampoule d'une double peau (pansement), cela afin d'éviter précisément qu'elle soit percée.

3/ Si l'ampoule est percée involontairement:

S'en occuper au plus vite pour éviter toute infection: découper le lambeau de peau à l'aide de petits ciseaux stérilisés; désinfecter; couvrir d'une double peau; aérer tous les soirs après avoir à nouveau désinfecté.

Conclusion d'un point de vue MUL

Les conditions nécessaires et suffisantes pour prévenir les ampoules sont des chaussures adaptées à son pied, de bonnes chaussettes et des pieds habitués au moins à de petites marches d'une journée. Autant de choses que tout randonneur moyen possède, que l’on veuille ou non éviter les ampoules (les chaussettes, en été, font toutefois débat, cf. forum). Quant au soin des ampoules, les différents outils nécessaires (pansements, désinfectant, ciseaux, éventuellement fil et aiguille) doivent faire partie de toute liste d’équipements. Seuls les pansements « compeed » et la crème « Akileïne Nok » sont spécifiquement destinés aux ampoules et contribueront de ce fait à alourdir le sac à dos. Les ampoules ne constituent donc pas un problème majeur pour celui qui veut marcher léger.

les_ampoules.txt · Dernière modification: 2011/10/06 02:22 (modification externe)