Outils du site

Vous n'êtes pas identifié(e).


membranes_imper-respirantes

Les membranes et enductions imper-respirantes

Principes

Membranes

Il existe deux types de membranes imper-respirantes :

Membranes de type Gore Tex (membrane Teflon laminée sur tissu extérieur) et celles de type MP+

Le principe du Gore Tex

repose sur la présence de tous petits trous dans le ptfe.

  • imperméabilité : les trous sont étudiés pour ne pas laisser passer les gouttes d'eau au travers de la membrane. Le traitement déperlant appliqué sur le tissu extérieur permet d'éviter le “mouillage” de celle-ci en augmentant la tension de surface des gouttes.
  • respirabilité : les trous de cette membrane sont toutefois suffisamment gros pour laisser passer une molécule d'eau (et donc une molécule d'eau à l'état gazeux). Ainsi lorsque vous transpirez, la sueur produite par votre corps crée une atmosphère humide entre vous et la membrane qui passe ensuite à travers les petits trous de celle ci. Le principe est le même que l'évaporation d'une bassine d'eau au soleil ⇒ un peu d'eau se transforme en gaz même si sa température n'atteint pas 100°C.

Les conditions nécessaires à une bonne respiration sont que :

  1. > le tissu extérieur doit rester sec pour que la vapeur d'eau puisse sortir (traitement déperlant).
  1. > la vapeur d'eau produite par le corps doit se condenser le moins possible sur la surface intérieure du vêtement.
  1. > certains vêtement (dits 3 couches) possèdent un enduit Polyuréthane au contact direct de la peau afin d'éviter les salissures de boucher les trous du Teflon. Cette couche diminue donc mécaniquement la respirabilité du vêtement.

Le principe du MP+

est “chimique” ; c'est à dire repose sur la présence de molécules hydrophiles au sein du matériau.

  • imperméabilité : facile ! La membrane MP+ n'a pas de trous (enfin, trèèès petits) ! Donc imperméabilité assurée mécaniquement.
  • respirabilité (c'est là que ça se complique) :

www.randonner-leger.org_forum_uploads_6608_654_big.jpg

Les molécules hydrophiles se passent tour à tour les molécules d'eau gazeuse jusqu'à ce qu'elles soient évacuées vers l'extérieur. C'est la différence de température et d'humidité relative qui fait que les molécules sont drainées vers l'extérieur plutôt que l'inverse.

Enductions

à réaliser

Tests

Imperméabilité

L'imperméabilité à l'eau d'un tissu est communément testée suivant la norme ISO 811:1981. Un échantillon est soumis à une colonne d'eau de hauteur croissante. La pression supportée est exprimée en schmerber ou mm au moment où l’eau traverse l’échantillon au troisième point. Un équipement imperméable selon cette norme doit posséder un indice de 1500 schmerber ou plus.

La pression est le rapport d'une force à une surface. Ainsi, au niveau de la mer, l'atmosphère qui nous entoure exerce sur notre peau une pression moyenne de 1 bar soit environ 1 kg/cm2. Dans une colonne d'eau, la pression relative augmente de 1 bar tous les 10 m. Pour donner un exemple, une personne de 80kg assise exerce une pression de 1800 schmerber ou 180 mb et à genoux de 8000 schmerber ou 800 mb.

Respirabilité

La respirabilité d'un tissu est testée suivant la norme ISO 11092. Le résultat est exprimé en RET (Résistance Evaporative Thermique). Le RET mesure l'énergie nécessaire pour faire passer la vapeur d'eau à travers le tissu. Plus le vêtement respire et plus le RET sera faible. Cet indice est surtout utilisé par les marques américaines dont Goretex mais aussi Decathlon en France.

RET (Résistance - Évaporation - Transmission)

  • RET < 6 : très respirant
  • 6 < RET < 12 : respirant
  • 12 < RET < 20 : faiblement respirant
  • RET > 20 : non respirant

MVTR (Moisture Vapor Transmission Rate)

L'ancienne norme exprimant le MVTR (“Taux de Transmission de la Vapeur d'Eau” dans la langue de Molière) exprime en g/m²/24h la quantité d’eau (sous forme de vapeur donc) que le tissu laisse passer en 24h. Elle n'est plus trop d'actualité (le RET se rapproche plus des conditions de terrain) mais reste utilisé parfois, notamment chez Extremtextil chez qui nous sommes nombreux à nous approvisionner.

À l'inverse du RET, plus la valeur exprimée est élevée, plus le tissu sera respirant :

  • MVTR = 30 000 : vêtement extrêmement respirant
  • MVTR = 20 000 : vêtement avec une très bonne respirabilité
  • MVTR = 10 000 : vêtement respirant
  • MVTR = 5 000 : vêtement peu respirant

Données fabriquants

Les différentes membranes et enductions classées par “respirabilité”.

Note: le Novadry (Décathlon) est un label, pas un modèle de membrane ou d'enduction.

Modèle Membrane ou enduction Imperméabilité Respirabilité (RET) Marques Remarques
MP+ Ultra Membrane 10000 2.2VerticalLien
MP+ Light Membrane à préciser 2,7 VerticalLien
MP+ Strong Membrane à préciser 4,4 VerticalLien
eVENT Membrane à préciser 2,7 Montane / RAB / Integral Designs / Kayland / VaudeLien
Marmot MemBrain® 2 couches Membrane 17.000< 5MarmotLien
Marmot MemBrain® 3 couches Membrane 17.000< 6MarmotLien
PreCip™ Plus Enduction 10.000< 6MarmotLien
PreCip™ Technology Enduction 10.000< 7MarmotLien
Gore-tex XCR 3 couches Membrane > 28.000 6 Nombreuses ! Lien
Gore-tex XCR Scretch Membrane > 28.000 6 Nombreuses ! Lien
Gore-tex 2 couches Membrane > 28.000 9 Nombreuses ! Lien
Gore-tex 3 couches Membrane > 28.000 13Nombreuses ! Lien
Gore-tex Paclite Membrane > 28.000 4 Nombreuses ! Lien
Gore-tex XCR 2 couches Membrane > 28.000 4,5 Nombreuses ! Lien

Quelques tests effectués

Test comparatif des matériaux imper-respirants effectué par le labo de l'armée américaine “U.S. Army Soldier Systems Center - Natick Labs” Document PDF sur le site de Mark VERBER

http://www.verber.com/mark/outdoors/gear/breathability.pdf

http://www.verber.com/mark/outdoors/stash/patagonia-testing-nvtr.jpg

membranes_imper-respirantes.txt · Dernière modification: 2016/12/07 12:11 par Opitux