Aller au contenu

Annonce

Camp de base / Camp itinérant 2022 du 9 au 16 juillet, les inscriptions sont ouvertes ! ✅

#1 22-11-2009 20:41:34

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 05-03-2007
Messages : 1 611

Chambéry-Grenoble par les crêtes de la Chartreuse (23-25 octobre)

Voilà un bref récit de cette sortie, dont les conditions de départ sont racontées ici :
https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=10414

Avec Peyo, nous arrivons de Paris le vendredi à 9h45 en gare de Chambéry où nous retrouvons Nthony (269 m. d'altitude). Nous traversons la vieille ville en dix minutes sous la menace d'une petite pluie et commençons à grimper dans un parc le long du GR 96. Nous avons ainsi l'impression de sortir très vite de la ville et de nous retrouver à la campagne, alors que le temps reste couvert et incertain.

Photo 1 : Peyo (gauche) et Nthony (droite)
43103861d78a83d931b9acd62af60f911d3210.jpg

Photo 2 : vue du Pas de la Fosse (883 m.) vers le nord
7bc81dcc61c33fe55435774e6eb15761982d07.jpg


Après être montés jusqu'à la Pointe de Gorgeat (1486 m.), nous profitons d'une éclaircie en redescendant vers les Granges de Joigny (1200 m.) où nous avons l'occasion de retomber en enfance (photo 3!;)) et de prendre de l'eau.

Photo 3
13340ba5e445c885621ad1df91bd7a8ee5011b.jpg

Photo 4
c0a650b7c04b26363f1f1114a8e7dcf8796a51.jpg


A partir du col du Granier, nous contournons le Mont Granier par la route qui descend sous son impressionnante face nord de 900 m. de hauteur formée par un énorme éboulement qui s'est produit en 1248, a rasé cinq villages et créé une zone d'épandage de 40 km² (les abymes de Myans : http://www.geol-alp.com/chartreuse/6_si … imes.html) mis à profit par les vignobles d'Apremont.

Photo 5 : face nord du Mont-Granier
6e2e05992d95864b29a50aefc5f5cff65668e1.jpg

Nous quittons la route à l'altitude 850, pour emprunter une piste forestière dont les lacets sont heureusement coupés par un sentier. Vers 1150 m., la piste se poursuit par un sentier qui grimpe progressivement sur le flanc oriental du Mont-Granier, vers la Porte de l'Alpette (1555 m.) ; c'est là que nous apercevons les premiers chamois.

Nous traversons l'alpette jusqu'au col occidental, où nous trouvons une grosse fontaine, avant de descendre dans la cuvette (1450 m.) où se trouve d'une part la cabane d'alpage fermée et d'autre part, une sorte de grange-refuge très aérée avec une table, des bancs, un poêle et une mezzanine. La nuit tombe quand nous nous installons. Le poêle sera mis à profit pour cuire les deux énormes côtes de bœuf amenées par Peyo (photo 6), dont on notera qu'il teste aussi le gilet à capuche qui apparaîtra peut-être un jour chez Arklight Design. Bref, on fait bombance, et on stimule la digestion avec la liqueur de Chartreuse de Nthony

Photo 6 :
cd2cde0216ae626a551285b1c2536191e16df6.jpg

Photo 7 :
6e778df9fb0460c6d483287d9130febda63d08.jpg

En sortant le samedi matin, nous mesurons qu'il a gelé (photo 7). Heureusement, la journée s'annonce belle, ce qui offre des vues dégagées sur l'ensemble de notre parcours le long du GR 9, du nord (photo 8) au sud (photo 9)

Photo 8 : le Mont-Granier depuis le sud (l'Alpe)
9b1e33f4daea38a57841e088de4d9f2f37c7da.jpg

Photo 9 : vue vers le sud du synclinal se terminant par le col encadré par les Lances de Malissard à droite et le Dôme de Bellefont à gauche
2ca0fdfc87622e6094f8a9634e3b969d329454.jpg

En arrivant au col de Bellefont (1902 m.), nous aurons le plaisir d'avoir aussi une vue dégagée sur le Mont-Blanc (photos 10 et 11) :
f762a5013555f1496ebd6c19638499c3c25344.jpg

b11fdcc02711d49c6d386bcfd7695acc62485d.jpg

A partir du dôme de Bellefont qui est poudré de neige (photo 12), nous quittons le GR 9 pour ne plus quitter jusqu'à la Dent de Crolles (photo 13) le sentier de crête des Rochers de Bellefont qui domine le Grésivaudan, en passant par la cheminée du Paradis (photos 14 et 15)

Photo 12 : Dôme de Bellefont
15f0b3f333507b7ddf99a35adf0d6f8f0e80a8.jpg

Photo 13 : Rochers de Bellefont et Dent de Crolles (au fond à gauche), Chamechaude (au fond à droite)
b34f6de77ed9492dd946673178e712321cec34.jpg

Photo 14 : descente dans la cheminée du Paradis
c691741e99ff0955d6cf55da132055d9f7534e.jpg

Photo 15 : au pied de la cheminée du Paradis
d0a69a4455b655b2362649d7c5f9f9a5af300e.jpg

Alors que nous n'avons croisé que peu de promeneurs depuis le début de cette rando, c'est à des kilomètres de distance que nous voyons plusieurs dizaines de personnes au sommet de la Dent de Crolles ; Nthony va même y retrouver un camarade de travail… (photo 18). La vue est extraordinaire et mérite un panoramique dans le sens des aguilles d'une montre depuis le nord (photos 16, 17, 18, 19).

Photo 16 : vue de la Dent de Crolles vers le nord et le Mont-Blanc
01487e038599c91331674b14278484149403e9.jpg

Photo 17 : vue de la Dent de Crolles vers l'est et la chaîne de Belledonne
e0a22547fa7fc3ca1722aadf1118de9ded88f9.jpg

Photo 18 : vue de la Dent de Crolles vers le sud et Grenoble
7b299a2d8848f5a3ba528d05c0bd75e22f5dd9.jpg

Photo 19 : vue de la Dent de Crolles vers l'ouest et le col des Ayes
3e45582047770ada668e580b96c52daa797bdc.jpg

Nous remplissons les bouteilles à une source sous le Pas de l'œillet, avant de descendre en courant au col des Ayes, dont nous repartons pour le Habert de Pravouta. Pas de chance, le habert est fermé au public car il est utilisé par des biologistes. Nous n'arrivons pas à les convaincre de notre inoccuité et nous décidons donc de chercher un autre abri. Nous retrouvons le GR9 au col du Coq et arrivons à la nuit tombante au chalet d'Emeindras de dessus, où nous trouvons un appentis qui nous permet de passer la nuit au sec, tandis qu'il pleut (photos 20 et 21). Au menu de ce soir : la grosse boîte de confit de canard trimbalée par Nthony, chauffée directement sur le feu allumé par Peyo ; pour faire passer, on siffle une petite bouteille de mezcal…
a96ea9212dc86ea01ba0255cf167fa0ad66041.jpg
7cd0e93f88145e4c0f08c3258939b9f8b624fa.jpg

Dimanche matin, le temps est couvert. Nous suivons les grands crêts du mont Saint-Eynard, où nous rejoignons le GR 9. Les nuages jouent avec les rayons du soleil et les couleurs automnales sur le Grésivaudan, c'est magnifique (photo 22). Nthony nous montre Grenoble avec émotion, il attend avec impatience de savoir s'il va y décrocher son premier emploi (photo 23).

fcd26493bbf4296ae663443ce95c8942a80f07.jpg
159d75427a177a19b24785b4c14922c8b5f449.jpg

Comme nous n'avons plus d'eau, nous sommes contents de nous arrêter au bar du Fort Saint-Eynard (photo 24).
8c862c948bfc05ce84328c257d0b7f1fec1d61.jpg

Avec Nthony, nous nous lâchons ensuite, en courant comme des dératés dans la descente au col de Vence….
Mais nous reprendrons un rythme plus cool en descendant ensuite vers la Bastille de Grenoble, au milieu du flamboiement des feuilles d'automne (photo 25).
95b2340d21f59c96bafd3b545d069fd720320f.jpg

Nous arrivons à la gare de Grenoble à 14h, juste à temps pour que Nthony saute dans un train. Avec Peyo, nous aurons le temps de déjeuner dans une bonne cafétéria chinoise avant de prendre à notre tour un train plus tôt que prévu, qui nous permet d'être de retour à Paris à 19h…

Hors ligne

#2 22-11-2009 21:16:34

tomi
Qui ça ?
Lieu : Belledonne + Euskal Herria
Inscription : 02-09-2008
Messages : 1 192

Re : Chambéry-Grenoble par les crêtes de la Chartreuse (23-25 octobre)

Merci pour les photos Jeronimo !

(Auriez-vous réussi sans les alcools divers absorbés pendant ces trois jours ?  tongue )


Monsieur Miko, attendez, vous ne pouvez pas faire ça ! - Toi pas t'inquiéter, Miko pouvoir.  (Vuillemin)

Hors ligne

#3 22-11-2009 21:45:55

monkeyjumpingboy
gourmand de montagne (et de chocolat)
Lieu : Toulouse
Inscription : 03-09-2007
Messages : 428

Re : Chambéry-Grenoble par les crêtes de la Chartreuse (23-25 octobre)

Cool... smile
La prochaine dans les Pyrénées!

Hors ligne

Pied de page des forums