Annonce

Mise à jour 12 mai 2019 : les inscriptions pour le camp itinérant de cet été 2019 sont closes ! Les nouveaux inscrits seront désormais sur liste d'attente.
7 jours de randonnée légère itinérante dans les Pyrénées avec l'association Randonner léger, pour se rencontrer et partager notre passion.
La discussion sur le forum.

#1 20-09-2010 10:13:52

zaack77
Somewhere else, high above...
Inscription : 22-03-2006
Messages : 3 058

HRP 2010 - ZaAcK77 / 4800g / 33 jours de rando

Après que mon coéquipier ait publié sa liste HRP, il était temps que je mette la mienne  big_smile.


Liens :

:: Le post dans "Du vécu"
:: Liste de Wax
:: Ma liste été 2/3 jours
:: Mes listes sur Google Docs (liste rando, alpi, nourriture)
:: Exemple de liste (fichier Excel) (attention, liste plus à jour)


Quelques remarques préliminaires :

Par rapport à ma liste 2/3 jours, les principaux changements concernent l'habillement. Pour une longue durée, il faut pouvoir faire face en cas de météo défavorable. Donc je prends chaussettes impers, jupette silnylon et sur-moufle imper. J'avais aussi un change complet pour le bivouac : tshirt ML mérinos, boxer/chaussettes mérinos, caleçon long craft. Enfin, j'avais pris la doudoune Photon Hoody en lieu et place du Pull Over Generator Smock (mais en l'occurrence, le PO aurait suffit).

Autre point, le sac à dos, plus volumineux pour pouvoir avoir suffisamment d'autonomie en vivre (à Gavarnie on avait 7 jours).


Matériel préféré :

1. L'abri Olivier
2. Les chaussettes de bivouac en mérinos big_smile
3. Les lunettes polarisées
4. Le sitpad


Liste :

304_matos_hrp_forum.jpg

1. Sac à dos GoLite Jam2 de 2009, 750g
Un bon sac à dos léger et assez volumineux (52L). Le matelas (5.) est roulé à l'intérieur du sac pour créer un supplément d'armature. Même avec le reste du matériel, il reste suffisamment de place pour 7 jours de vivre. Les poches latérales servent à porter les bouteilles d'eau et les poches de ceinture, les vivres de course et l'appareil photo. Enfin, tout la veste et tout le petit matériel va dans la grande poche zippée.

2. Sac de couchage : Topbag walden 250 dans son sac étanche, 510g
J'ai fait la HRP avec un sac de couchage un peu particulier : un topbag. Le walden 250 est un des modèles d'Arklight-Design qui permet de dormir confortablement autour de 5°C et 0°C habillé (doudoune, caleçon long).
Le sac étanche protège le duvet. Aucun problème d'humidité et de perte de thermicité.

3. Abri Olivier type Islande dans sa house, 390g
Confectionné par Wax en suivant les schémas d'Olivier (voir lien ci-dessus). Il a été nickel même par vent fort et sous l'orage. Un best have!

4. Polycree, sardines et arceau, 235g
Le polycree servait de tapis de sol. Les sardines sont des decathlon en alu (orange flashy pour ne pas les perdre). Arceau en alu.

5. Matelas Thermarest Ridgerest découpé au 3/4, 260g
Je complétais le matelas 3/4 avec le sac à dos (préalablement entièrement vidé) au niveau des pieds. Pas de soucis d'isolation. Le confort était limite sur les surfaces très dures (surtout sur les bas flancs en bois de certaines cabanes...).
Il était roulé à l'intérieur du sac à dos.

6. Vêtements dans un sac étanche : Doudoune, caleçon long, tshirt, chaussettes et boxer, 955g
La doudoune Rab Photon Hoody a finalement peu servie. Mon pull-over Generator Smock aurait suffit (et cela m'aurait fait gagner 150g).
Le caleçon long, le tshirt ML en mérinos, les chaussettes en mérinos et le boxer étaient mes vêtements de bivouac. Toujours à l'abri de la pluie dans le sac étanche, j'étais sûr de trouver des fringues sèches et propre le soir au bivouac.

7. Protection extrémités (buff, gants, bonnet dans un ziploc), 120g
Ca m'a énormément servi! Le buff et le bonnet étaient portés toutes les nuits dans le topbag (qui n'a pas de capuche). Les gants ont souvent été porté le matin en attendant que le soleil arrive et réchauffe l'atmosphère.

8. Protection contre la pluie (veste, chaussettes imper, jupette et sur-moufles), 465g
La veste imper est une Marmot Mica (200g en L). J'avais également une paire de chaussettes imperméables sealskinz. Elles ont peu servies mais peuvent sauver une rando!
La paire de sur-mouffle imper et la jupette sylnilon n'ont jamais été utilisées.

9. Spork, bol bolino, sac étanche et bouteilles d'eau (non représentées), 185g
Le sac étanche (55g) servait à stocker les vivres et à éviter que les odeurs de nourriture n'attirent des animaux curieux (déjà eu de la fauche de la part d'un renard...).
La spork (15g) en titane pour la résistance. Le bol Bolino (15g) : un must have!
Pour l'eau, j'avais 2 bouteilles de 1L et un contenant Liquitainer 2L (100g pour le tout).

10. Trousse toilette et trousse WC, 120g
Du standard. La trousse WC contient du papier toilette (ou des mouchoirs) et du gel anti-bactérien. Après chaque «HRPisation» *, nettoyage indispensable pour éviter les problèmes intestinaux.

11. Trousse pharmacie et crème solaire, 180g + 50g
De quoi traiter les maux de ventre, les coupures, les douleurs, faire un bandage, etc...

12. Frontale, piles, lecteur MP3 et téléphone, 280g
Le lecteur MP3 tout simple me permettait d'avoir un peu de musique, d'enregistrer le compte rendu de la journée, et d'écouter Harry Potter #2.
Le téléphone a été utilisé pour contacter la famille et les amis.
J'ai très peu utilisé la frontale (Petzl tikka +), mis à part les jours de mauvais temps. La plupart du temps la lumière de la Lune ou du jour qui se lève me suffisait le matin.

13. Mini kit de survie (dans la poche du pantalon), 100g
• Opinel n°6
• Firesteel
• Sifflet
• Boussole
• Pastilles micropur
• Duct tape
• Cordelette en dyneema
• Elastoplaste

14. Sitpad, 45g
Wax avait son sitpad dès le départ et j'ai découvert que c'était vraiment génial (confort et surtout isolation du sol lors des pauses)! Donc à Gavarnie je me suis pris un matelas en mousse de base et me suis fait ce sitpad.

Enfin l'APN ! Mon appareil photo Sony W1 (260g) était dans une des poches de ceinture du sac à dos. Toujours à portée de main.

Au total, ça nous fait un total de 4700g que nous arrondirons joyeusement à 4,8kg (on a récupéré des piles, des mouchoirs, etc... lors de chaque ravito).


"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas. C'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles."  Sénèque

Mon matériel :: HRP 2010

Hors ligne

#2 20-09-2010 10:49:18

faydc
... aussi
Lieu : Bordeaux (33)
Inscription : 27-07-2006
Messages : 1 048
Site Web

Re : HRP 2010 - ZaAcK77 / 4800g / 33 jours de rando

Joli !
J'en encore de la marge ! Vivement que mon matos soit usé pour que je puisse le faire évoluer sans scrupule  big_smile
FAb

Hors ligne

#3 22-09-2010 21:41:56

chouxrave
Membre
Lieu : Bugey
Inscription : 13-10-2006
Messages : 1 334

Re : HRP 2010 - ZaAcK77 / 4800g / 33 jours de rando

Salut Zaack77,

même question qu'à Wax : sur toi tu portais quoi ?

Merci

Hors ligne

#4 23-09-2010 10:47:11

zaack77
Somewhere else, high above...
Inscription : 22-03-2006
Messages : 3 058

Re : HRP 2010 - ZaAcK77 / 4800g / 33 jours de rando

Sur moi : 2400g

:: 720g Chaussures de trail New Balance 813
:: 56g Chaussettes X-Socks Trekking light comfort
:: 72g Boxer Athena en coolmax
:: 335g Pantalon Rab alpine Trek
:: 152g Tshirt Icebreaker en mérinos
:: 20g Lunettes Julbo Run Caméléon (verres polarisés photochromique)
:: 58g Casquette Raidlight avec saharienne
:: 84g Montre-alti Polar AXN 300
:: 100g Mini-kit de survie (cf ci-dessus)
:: 525g Bâtons Black Diamond Trail
:: 260g Appareil photo SOny DSC-W1


Remarques :

Pour la HRP, j'ai toujours porté les mêmes vêtements durant la journée (donc portés 33 jours d'affilé), gardant le change pour le bivouac. Cela me permettait d'avoir des vêtements toujours propres et qui sentent bon le soir après la toilette.
Je lavais les vêtements portés pendant la journée tout les soirs, juste après la toilette. Il arrivait que le lendemain matin tout ne soit pas sec, mais j'enfilais le boxer et les chaussettes et en quelques minutes c'était réchauffé par le corps, donc pas d'inconfort majeur.

Les chaussures de trail ont vraiment pris cher, enfin surtout le mesh sur le coup de pied et sur les côtés. Sinon, les lacets et la semelle sont encore en bon état.

Niveau chaussette, je suis parti avec une paire de X-Socks en mérinos déjà pas mal utilisée. Elle aura duré 10 jours... Achat d'une nouvelle paire (toujours des X-Socks) à Gavarnie. Elles ont fait les 21 jours suivants sans soucis et sont encore en très bon état.

Le pantalon : rien à dire, PARFAIT! Confortable, Léger, bien coupe-vent, très robuste, très pratique avec sa poche de cuisse. Il manque peut-être de larges aérations.

Le tshirt Icebreaker a été très bien (modèle GT 190 g/m2). Sèche vite, se réchauffe très vite quand il est mouillé et reste très confortable trempé. Le modèle que j'avais avait des panneaux stretch sous les bras qui n'étaient pas en mérinos, du coup il y avait quelques odeurs (en mettant le nez dessus). Mais un lavage tout les soirs avec de la pierre d'Alun tout les matins et le problème a rapidement disparu.
Il a légèrement décoloré au niveau des bretelles en prenant une teinte marron... Mais pas de trous, ni d'usure. Donc que l'on ne vienne pas me parler de la fragilité des mérinos (sauf pour les thsirts d'occas de couleur bleu marine ou rouge.... lol).

Les lunettes : G-E-N-I-A-L-E-S! Les verres polarisés cela apporte un immense confort sans parler de l'adaptation à la luminosité ambiante (verres photochromiques). Et elles sont un super look big_smile. J'ai rajouté un peu de dyneema pour me faire un cordon serre-tête.

La casquette sèche très vite et la saharienne protège bien (sauf par grand vent car elle vole facilement). Par contre, comme elle est en synthétique, elle pue vite. Il faut la laver régulièrement.

La montre-alti a parfaitement rempli son rôle. Je la trouve simple et le mode Action permet de connaître précisément la durée de l'étape et le dénivelé cumulé. Le bracelet commence à partir en vrille mais elle est vieille.

Le minikit de survie placé dans la poche est très pratique : besoin d'allumer le réchaud, hop je sors le couteau et le firesteel. Besoin d'un peu de cordelette pour l'abri ou une réparation, hop je sors le dyneema. Besoin de purifier l'eau, hop je prends une pastille micropur. Besoin de protéger une zone d'échauffement, hop je sors l'élastoplaste. Besoin de savoir où est le Nord-Est, je sors la boussole (ou alors je regarde l'heure qu'il est...).

Enfin, les bâtons ont été un réel plaisir. Je les ai oublié, preuve qu'ils remplissaient leur office sans anicroches. Le réglage est très simple et rapide avec le système Flex-lock et surtout ne se bloque jamais même quand il fait froid! Ils sont robustes, jamais pris en défaut.


"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas. C'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles."  Sénèque

Mon matériel :: HRP 2010

Hors ligne

Pied de page des forums