Annonce

Les inscriptions pour le camp itinérant de cet été 2019 sont ouvertes !
7 jours de randonnée légère itinérante dans les Pyrénées avec l'association Randonner léger, pour se rencontrer et partager notre passion.
La discussion sur le forum.

#1 02-08-2011 14:14:43

ju_belledonne
Membre
Lieu : Somewhere in Canada
Inscription : 29-11-2006
Messages : 501
Site Web

[Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Bonjour,
Je vais vous présenter un projet qui me tenais à cœur et que j’ai baptisé : « Goodbye lapland », je vais essayer de faire ça bien, donc en introduction je vais décrire le pourquoi du comment de ce projet ainsi que les conditions pour lesquels a été faite cette liste. Ensuite viendra la liste a proprement parlé, ensuite mes commentaires sur cette liste et enfin un court récit du trip.

Introduction

Tout d’abord je me présente, Julien 26 ans étudiant en écologie, j’étais en Erasmus à Oulu en Finlande durant l’année scolaire 2010 – 2011. J’ai eu durant cette période l’occasion d’aller aidé un ami musher en Laponie et c’est là que je suis tombé amoureux de l’arctique. C’est la bas que ce projet est né. Après une année passée en Finlande, je ne pouvais quitter cette région sans rendre visite une dernière fois à tous les paysages que j’avais pu rencontrer, j’ai donc décidé de traverser d’Est en Ouest la Laponie au départ d’Inari et de quitter le cercle arctique par la Norvège, c'est-à-dire proche de Mo I Rana. Cet itinéraire fait selon MapSource 1400 km de long.
J’ai habité 5 ans dans les Alpes et ai parcouru en long en large et en travers les alpes donc je pense avoir une bonne expérience montagnarde, ce fut toutefois ma première expérience de voyage au long cours (long cours… tout est relatif).
Ce parcours est très diversifié, en effet il comprend une partie forestière et marécageuse caractéristique de la Finlande, suivie d’une partie vallonnée recouverte d’une toundra plutôt sèche, ensuite le piémont des montagnes suédo-norvégienne humide également et enfin les montagnes arctiques Norvégiennes et suédoise pouvant donner des températures entre – 5 et +30°c. Le vent et la pluie sont des éléments a ne pas négliger dans ces montagnes proches de la mer et donc au climat très instables.
Un point important de cette liste est qu’elle a été faite de Finlande, ce qui limite grandement l’accès au matériel !
rl1600x1200.jpg

Uploaded with ImageShack.us


La liste

CONDITIONS DE VALIDATION DE LA LISTE:
Saison : Liste été arctique
Conditions météo: 0° à 25°C, pluie, humidité, vent
Altitudes mini et maxi: 300-1000m (en arctique cela donne un équivalent 1000 – 3000 francais)
Durée de la randonnée: 42 jours
Durée maxi entre les réapprovisionnements: 12 jours.
Niveau/Difficulté : Randonnée très diversifié pouvant inclure gros gués, passage de névés pentus, traversée de marécage, pierriers, passage nécessitant de mettre les mains (escalade très facile 3-4 sur de courtes distances), zone infestée de moustiques nécessitant une protection intégrale lors des arrêts.
Randonneur expérimenté
Nombre de randonneur : 1 à 2
---------------------------------               
HORS-SAC: 3262 g
---------------------------------
0045        Montre Décathlon
0040      Boussole recta plaquette
0600      Bâtons Black Diamond expédition
0070     Tour de cou x 2 – Rando léger et Warmpiece
0070      casquette
0500      Pantalon Fjallraven
0172      tee-shirt Patagonia Capilene 2 Midweight
0060      Boxer Athena
1700      Chaussures Han Wag – Alaska Gore tex
0075     Chaussettes Smartwool
0030     Moustiquaire de tête (Portée ou dans la poche) *Indispensable, on se retrouve parfois en compagnie de millions de moustiques...
-----------------------
SAC SANS CONSOMMABLES: 9637g
-----------------------
               
Portage/couchage (3723 g)       
1200       Osprey Exos 58 L
1420       Tente Shangri La 2 Nest + 7 sardines *La moustiquaire est ici indispensable du fait des moustiques que l'on retrouve par centaine le matin entre toile et tente intérieure.
0046      Polycree                                         
0840      Duvet Arklight design – Walden 400                                       
0217      Therm a Rest – Ridge Rest recoupé                                                 
     
Pharmacie / hygiène  (691g )   
0300      Pharmacie : Pansements, compeed, crème Nok, ibuprofene, bandages, baume du tigre, Micropur, Biseptine                                                                         
0111     « Survie » : Adventure Medical Kits - Kit de survie Doug
0080      Spray anti moustique
0060     Savon d’alep                                                                                   
0050     BàD et dentifrice en poudre
0060     Serviette microfibre MSR                                                                     
0030     PQ                                   
                                                                                     
Cuisine / hydratation (689 g)
0130     MSR – Titan kettle
0190     Fire Profi 105mm (inclus 50g bois gras)                 
0070     2 x Briquets  BIC                                                                                       
0160     2 Bouteilles plastiques 1 L
0009      Cuillère plastique Light and fire                                                               
0010     Gratton   
                                                                                 
Habillement (2963g)       
0350     Veste Mammut bon marché (non imper, non respi)                           
0453      Doudoune Montbell Alpine Light down Parka
0314     Polaire D4 Forclaz 50                                     
0230     Tee-shirt Patagonia Capilene 3 Midweight *Aurait du être remplacé par une chemise fjallraven anti moustique!!
0084     Chaussettes     Smartwool 2 paires, pourra servir de gants                                     
0120     Boxer Athena                                                           
0120     Pantalon Imperméable Dri Ducks
0230     Poncho Golite 2010                                                 
0800     Chaussures gués et camps XA pro 3d Salomon
0100      Gants Guide – Polaire + cuir
0042      Bonnet
0120      Short Patagonia (douche, pyjama, en cas de lessive)
                             
Divers (1570g)         
0030     Argent, papiers dans sac congélation : carte d'identité, CB, liquide                     
0040     Cahier + crayon   
1500     APN Canon EOS 400D + Grip + 6 piles                                                   
--------------------------
CONSOMMABLES: 8980g
--------------------------
0500     eau (l’eau se trouvant partout jamais besoin de transporter plus)
0080     Bois en réserve pour le réchaud les jours de montagnes
8400     nourriture pour 12 jours en début de séjour
-------------------------
MASSE TOTALE: 18614g
-------------------------
Sur moi : 3262 g
Dans le sac à dos : 9637 g
Consommable : 8980 g

Nourriture
J’ai suivi ce régime durant les 42 jours de rando :

Matin :
Lait de bébé (30g) + Couscous (100g) + chocolat en poudre (40g) => 635Kcal en fin de rando j’ai ajouté 40g de céréale pour bébé et augmenter un peu les doses  =>  1000kcal
Chocolat (25g) ou snickers (51g) 140Kcal ou 250Kcal

Journée
Cacahuètes (120g) + Salami (75g) => 1000Kcal
Chocolat (25g) => 140Kcal

3 Pauses
1Snickers / pause => 250Kcal  par pause

Soir
Pates (100g) + Bouillon + huile => 550 Kcal
Chocolat (25g) => 140Kcal

Au début je respectais à la lettre ensuite j’ai pris quelques libertés, j’ai au final perdu 10 kg, je n’ai pas mangé assez au début, mais je manquais d’entrainement et j’avais 10 kg en trop. En fin de rando je mangeais du muesli au pause, c’était plutôt efficace pour calmer la faim.

Commentaires
Comme vous avez pu le remarqué cette liste ne révolutionne pas la Mul attitude, elle n’est d’ailleurs pas très MUL ! Pour ma part toutes vos remarques m’ont permis de suffisamment alléger mon sac pour prendre mon appareil photo et pour marcher de longue distance.

Chaussure et chaussettes

C’est la première fois que je me paye le luxe d’acheter des tiges hautes, je n’ai jamais cru a l’efficacité de ce genre de chaussures. Pour ce projet les chaussures basses étaient vivement déconseillées étant donné l’humidité sur l’ensemble de l’itinéraire, j’ai donc parié sur des Han Wag Alaska gore tex. Elles m’ont totalement conquis, en effet durant les 30 premiers jours je  n’ai jamais été humide, même quand l’eau passé au-dessus de la tige, les chaussettes smartwool (plutôt épaisses) absorbait très rapidement l’eau, de ce fait l’eau restait dans la chaussette sur le haut de la cheville et jamais plus bas. Apres un mois j’ai eu 4 jours de pluie, de traverser de grosse rivière, de marécages et de l’herbe mouillée en continue, là j’ai réellement pris l’eau. J’ai pu cirer deux fois les chaussures durant le parcours, je pense qu’elles en avaient bien besoin. Le seul point noir fut la dureté de la semelle que j’ai dû changer a Abisko, à croire que les Allemands ont des pieds en bois. Les chaussettes smartwool étaient une première également pour moi et j’en suis content, très confortable, elles ont bien tenues et même mouillée elles restent agréables.

Sac à dos
J’avais choisi ce modèle par défaut (Osprey Exos 58 L) en effet je voulais le Haglofs Matrice 60 mais impossible de l’obtenir en Finlande. J’ai donc opté pour ce sac me laissant une belle marge pour les ravitaillements, plutôt confortable et plutôt pratique. Sur ce parcours j’ai dépassé les 20Kg quelques fois après des ravitaillements, ce sac n’est pas destiné a porté plus de 16kg, il devient très inconfortable a plus de 20kg. Au niveau solidité je suis furax, il possède un dos en mesh, au bout de 5 jours le mesh en contact avec la ceinture de portage était troué, ce qui ne s’est pas arrangé avec les jours. J’ai donc eu quelques problèmes pour serrer cette ceinture le poids du sac était donc vraiment sur mes épaules. Autre fait peut être important, je suis plutôt fin et vers la fin du séjour je ne pouvais pas assez serrer la ceinture abdominale donc petit gabarit s’abstenir.

Couchage
La tente Shangri La 2 fut parfaite pour ce projet, deux amies m’ont accompagnés sur le chemin sur une durée cumulée de 4 semaines donc la tente 2 places étaient nécessaire. Après quelques approximation dans la montage, j’ai finalement réussi a la montée correctement big_smile ! J’ai pris l’eau une fois du fait d’un montage un peu pressé sous une grosse pluie (diluvienne serait plus approprié). Donc au final je suis très content de cette tente. Le polycree est pour moi devenu indispensable, je n’ai aucun retour sur l’imperméabilité du sol de la Nest puisque je n’utilise jamais une tente sans polycree big_smile !
Pour ce qui est du duvet, il me suit maintenant depuis quelques temps, malgré les inconvénients du duvet sur ce type de parcours il a parfaitement rempli son rôle. Il a été humide plusieurs fois mais je n’ai pas ressenti de perte de chaleur. Il faut dire que les nuits ne sont jamais descendues sous 5 degrés.

Réchaud
J’avais pris le pari pas vraiment risqué de prendre un réchaud à bois, en effet je n’ai été seul qu’une quinzaine de jours et mes amies avaient toujours un réchaud à gaz au cas où. Cependant sur l’ensemble du trip et en planifiant un minimum l’usage du bois je n’ai sauté qu’un repas chaud (remplacé par un repas du midi). Ce ne fut pas par manque de bois mais par grosse pluie. C’est un des gros désavantages du réchaud à bois, il ne peut être utilisé sous la tente, et parfois, lorsque l’on a réussi à rester au sec toute la journée, il est difficile de ressortir se tremper juste pour une soupe ! Je n’ai jamais eu de problème pour l’allumer, utilisant souvent du bouleau ou quelque fois le bois gras que j’avais emporté.

Fringues
La doudoune fut très utile et parfaitement dimensionnée pour ce séjour, les températures était parfois fraiche notamment à cause du vent. Le point noir de ma liste est l’imperméabilité, le poncho ne tient pas longtemps sous une grosse pluie, ma veste Mammut n’est ni imperméable ni respirante… Je n’aime donc pas vraiment la pluie mais je n’avais pas le budget pour améliorer ce point. Je prends cette veste parce qu’elle a l’avantage d’être dans mon placard big_smile ! Le pantalon Dry Ducks n’est clairement pas fait pour ce genre de condition (traverser de branchages notamment) il a tenu deux jours mais je l’avais pris un peu pour rigoler… En effet mon pantalon sèche très rapidement donc je ne me protège que très rarement les jambes. En ce qui concerne les chaussures, je me déchausse pour traverser les gros gués, une paire de chaussure est donc indispensable. Sur un long parcours comme celui-ci j’ai préféré choisir une paire que je puisse porter pour marcher au cas où les autres me détruiraient les pieds, je les utilisais quelques fois dans cette configuration, les autres fois au camp ou dans les rivières.

Voilà les commentaires que j’avais à faire, si je devais changer quelque chose, je prendrai un poncho étanche, une veste un peu plus légère et un sac à dos qui tient la route !

Récit du trip

Je divise le récit en fonction des ravitaillements

1Er partie : Inari – Karasjok 125 km (carte au 1/50 000)

Sur cette partie, le paysage était très Finlandais, une multitude de grands lacs au milieu de forêts, entrecoupés de marécages. Nous avons suivi ce qui était censé être un chemin mais n’était en fait qu’une très légère trace. En effet ce chemin est emprunté par des pêcheurs ou chasseurs qui ne se soucient pas vraiment du sentier, ils marchent à la boussole ou à la carte et ne cherchent pas à suivre quoi que ce soit. Les premières dizaines de kilomètres en forêt furent donc quelque peu difficile, nous nous sommes retrouvés au milieu de marécages, entourés de moustique, l’idéal pour ne pas oublier que nous sommes en arctique ! Une fois dépassé la moitié du trajet le paysage a changé pour se transformé en colline donnant un petit air écossais. La végétation y était plutôt rase et les passages humides un peu plus rare. Nous n’avions pas de carte pour trouver de sympathique sentier allant directement de Karigasniemi à Karasjok, nous avons donc emprunté la route sur une dizaine de kilomètre, là les chaussures  trails se sont avérés bien agréables !

2ème partie : Karasjok – kautokeino 198km (carte routière 1/400 000)

De karasjok nous avons pris la route une fois encore en direction de Kentan, là nous sommes montés sur le plateau situé au nord de la route. Cette partie est vallonnée mais la marche y est facile, quelques marécages et rivières barrent la route mais rien de très compliqué, la végétation est de type toundra. Nous avons séverement pris la pluie sur ce plateau mais nous avons trouvé une cabane pour nous réfugier et faire séché le matériel. Nous sommes redescendus de ce plateau à hauteur de Maze. De là un chemin carrossable permet de faire 40 kilometres vers le sud sans emprunter la route. Ensuite nous avons longé la rivière jusque Karasjok.

3ème partie : Kautokeino – Kilpisjarvi 192km (carte générale trouvée ici : http://www.fjaellwanderung.de/pdf/noerd … fjaell.pdf qui m'a beaucoup servi!)

Là commence la Nordkalottleden, je m’attendais à un gros sentier bien marqué avec des panneaux de partout… à vrai dire je n’ai même pas trouvé le départ et personne dans la ville ne connait ce trail, de plus il est impossible de trouver une carte (ou alors je ne suis pas tombé sur les bonnes personnes). J’ai demandé au coutelier censé etre en face du départ, il m’a aiguillé vers un sentier qui s’est arrêté net dans un immense marécage quelques 15km plus loin. J’ai donc tenté de suivre l’itinéraire en hors sentier mais dans ce genre de paysage forestier et marécageux ce fut quelque peu épuisant. J’ai retrouvé le vrai sentier à hauteur de Cunovuohppi. Ensuite le paysage change quelque peu, on descend dans le parc de Raise, puis commence la basse montagne. La fin du sentier ne présente aucune difficulté en effet c’est le chemin d’accés a l’Halti qui est plutôt bien fréquenté. A noté que la partie finlandaise de la nordkalottleden est peuplée de cabine gratuite ce qui est plutôt sympa.

4ème partie Kilpisjarvi – Abisko 200km (juste la même carte que précédemment)

A cette étape je suis rejoint par une autre amie, là commence la réelle montagne, il y a dans cette partie quelques problèmes de marquage, il est parfois très difficile de trouver un chemin, nous n’avions pas de carte, ce fut donc plutôt sportif. Sur ce troncon se trouve quelque gués bien sympa, depuis kautokeino il ne se passe pas une journée sans une traversée de rivière, le terrain est souvent gorgé d’eau mais nous avons la chance d’avoir du soleil, ainsi nous sommes restés plutôt sec et avons pleinement profité du paysage sur ce joli tronçon. L’arrivée sur la vallée d’Abisko est juste magnifique, on arrive par une montagne au nord du lac d’Abisko, on a donc un très joli panorama sur les montagnes et le lac d’Abisko.

5ème partie Abisko – Kvikkjokk 355km (Carte au 1/50000 pour plus de confort mais pas vraiment besoin, nous n'avions pas de carte sur la partie qui repasse en Norvège au nord de Hellemobotn, seule partie en necessitant une)

-    Abisko - Vaisaluokta

C’est la plus longue autonomie de notre trajet, nous avions donc des sacs très chargés au départ de cette partie. Après Abisko et durant 70km la Nordkalottleden suit la Kungsleden, pour nous ce fut un cauchemar, j’ai lu a de nombreuses reprises que la Nordkalottleden et la Kungsleden sont identiques… laissé moi rire, la Kungsleden est une autoroute, l’ambiance m’a paru très mauvaise. Les refuges sont bondés, les gestionnaire désagréables (ils veulent juste votre argent… bel esprit montagnard) c’est vraiment le concept du tourisme de masse, des refuges avec sauna, magasin, 5 ou 6 différents bâtiments… Je n’ai jamais eu de problèmes en doublant des gens que ce soit en France ou ailleurs, j’ai eu trois problèmes en deux jours, les gens gueulent parce que vous les doublez ou vous empêchent de doubler bref j’ai détesté, de plus le moindre pierrier est recouvert de planches, je veux bien qu’on sécurise les parties difficiles mais là c’est juste exagéré autant goudronner le chemin. Bref ce n’est que mon avis. Ensuite on tourne sur la droite et là le niveau change radicalement, on se retrouve en pleine montagne, sur un terrain très humide, parfois encore très neigeux, ce fut la partie la plus difficile de mon périple, nous étions en pleine fonte des neiges, les rivières étaient vraiment puissantes, nous nous sommes fait quelques frayeurs. Le chemin est technique avec parfois de gros pierrier, des gués comme je le disais, des chemins sans marquages, de la neige… Mais après la Kungsleden nous avons vraiment appréciés, en effet on croise une personne par jour, on est vraiment perdu en pleine montagne et le chemin ne ménage pas les efforts, ça va tout droit et ça monte et descend en pente raide.

-    Vaisaluokta – Kvikkjokk (carte au 1/50 000 nouvelle édition en tyvek disponible a Abisko turistation) aucune utilité

A partir de Vaisaluokta nous avons suivi la Padjelantaleden, jusque Kvikjokk. La Nordkalottleden suit cette autre leden jusque Staloluokta, a cet endroit la Nordkallot tourne à gauche, nous avons continué sur la Padjelant qui est vraiment en sentier facile mais au paysage superbe et moins peuplé et protégé que la Kungsleden. Cette partie est encore bien montagneuse, on croise quelques gigantesques lacs ainsi que d’autre plus petit en altitude, ce fut vraiement une belle section. L’arrivée sur Kvikkjokk est quelque peu ennuyante et nécessite de payer le bateau pour atteindre le village (10€).

6ème partie : Kvikkjokk – Sulitjelma 120km (toujours cette même carte mais aucune utilité, tout est bien fléché)

J’ai ensuite continué mon chemin dans le sens inverse par la Nordkalllot pour  rejoindre Sulitjelma, j’aurai pu couper par Pieskehaurestugan mais je voulais faire l’intégralité de la Nordkallot. Ce passage est vraiment joli. Jusqu'à Sulitjelma les paysages sont vraiment incroyables !

7ème partie Sulitjelma – Mjolbacken 212km (juste la carte générale pour connaître le nom des cabines mais pas besoin de plus)

C’est la derniere partie de mon parcours, je suis passé par le parc du Junkerdalen puis par Graddis avant de bifurquer vers Lonsstua, Saltfjellstua, Bolna, Virvasshytta, kvistein et j’ai rejoint la route à hauteur de Mjolbacken. J’ai bouclé mon objectif de sortir de l’arctique à hauteur de Bolna. Sur l’ensemble de ce parcours le terrain est un peu moins montagneux et donc un peu plus humide, cependant les chemins norvégiens sont souvent très bien marqués ce qui facilite grandement la tâche. J’ai un peu moins apprécié cette partie pour être honnête mais j’ai toujours préféré la montagne, cependant je pense que cette partie pourrait plaire a la plupart des gens,

En conclusion de ce parcours je dirais que la Nordkalottleden est vraiment un superbe sentier, il comporte assez de difficultés pour combler les plus montagnards d’entre nous, il permet vraiment de découvrir tous les différents paysages de la montagne arctique. Le chemin est très bien fourni en cabine, j’ai dormi en tente la plupart du temps juste deux cabines finlandaises et deux cabines suédoises, enfin c’était plus des huttes, je n’ai jamais dormi en cabine payante mais elles sont vraiment confortables, il y a de quoi se faire une randonnée confortable en famille sans problème.

Je ne suis pas très bon pour raconter surtout sur une longue période comme celle-ci, si vous avez une question concernant le parcours ou la Norvege en général je pense connaitre un peu la zone maintenant donc n’hésitez pas !

Dernière modification par ju_belledonne (03-08-2011 07:17:50)


Apprenti MUL ayant pris gout aux périples aux "longs cours".
Liste 1400km en laponie https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18111
Récit 1300 km dans les rocheuses canadiennes https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=24005

Hors ligne

#2 02-08-2011 18:15:46

Profil supprimé 14
Profil supprimé à la demande de l'auteur
Inscription : 13-06-2010
Messages : 3 247

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Salut Ju belledone smile
Bravo pour ton périple, très impressionant, et tout celà raconté avec une grande modestie.
Peut-être que quelques photos?

Hors ligne

#3 02-08-2011 19:26:06

splitsch
Membre
Lieu : Louvain-La-Neuve
Inscription : 06-03-2010
Messages : 309

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Salut Ju_belledonne !

Merci pour ce récit !
Ca fait rever !

Concernant le chemin, tu dis être parti sans carte, mais comment faisais-tu, concrètement, pour t'y retrouver : ATT à la boussole, avec espoir de retrouver un autre chemin, etc... ?

Merci !

Hors ligne

#4 02-08-2011 19:54:24

Ralf7500113
SpectActeur
Lieu : Où les vents me porteront
Inscription : 03-02-2010
Messages : 2 157

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Merci Ju_belledonne pour ton récit, c'est une aventure qui doit beaucoup apprendre! Pardonne ma question d'incrédule, mais y-a-t'il des moustiques dans cette région (je te demande ça par rapport à l'anti-moustique que tu as emporté)??


"Une heure d'ascension dans les montagnes fait d'un gredin et d'un saint deux créatures à peu près semblables. La fatigue est le plus court chemin vers l'égalité, vers la fraternité. Et durant le sommeil s'ajoute la liberté."
Friedrich Nietzsche

Hors ligne

#5 02-08-2011 20:40:08

viajando
Membre
Inscription : 06-04-2010
Messages : 248

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Salut,

Felicitations pour ta traverser, belle expérience longue durée je présume.

Mais le sac à dû être des plus inconfortables. Même  en hiver avec les crampons et le piolet je n'ai jamais porté 20 kg! Et je ne suis qu'un apprentis MUL. Bonjour le mal de dos. Je comprends que tu es perdu 10kg.

Pour les chaussures, même si nombres de MUL critiqueraient le poids quels ont (légitimement) smile , je comprends quels soient adapté à des traversées humides. J'utilise à longueur d'année des chaussures similaires les MEIDL HImalaya mfs, qui pèsent autant que les tiennes (1700g la paire). Je suis progressivement passé au trail pour l'été, mais pour le reste de l'année de telles chaussures me semblent les plus adaptés à mes besoins.

En ce qui concerne le très lourd poids de ta nourriture: je ne vois qu'une seule solution, les lyophylisés. On en trouve partout en Europe et dans nombres de pays occidentaux. En plus de leurs très faible poids, ils te permettront de réguler ton effort pour ne pas perdre autant de poids en si peu de temps, ce qui présente un danger potenciel pour ta santé.

En tout cas belle rando.

V.

Hors ligne

#6 02-08-2011 21:43:54

mathieu_b
Mul Padawan
Lieu : Toulouse
Inscription : 17-01-2010
Messages : 823

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

viajando a écrit :

Salut,
En ce qui concerne le très lourd poids de ta nourriture: je ne vois qu'une seule solution, les lyophylisés. On en trouve partout en Europe et dans nombres de pays occidentaux. En plus de leurs très faible poids, ils te permettront de réguler ton effort pour ne pas perdre autant de poids en si peu de temps, ce qui présente un danger potenciel pour ta santé.

Je ne suis pas vraiment d'accord avec toi. 8400g pour 12 jours ça fait 700g/jour. L'apport calorique journalier est d'environ 3500kcal/jour (ce qui est un minimum), on arrive à une moyenne de 500kcal/100g, ce qui est correct, et en tout cas supérieur aux lyophilisés.

Les lyos ne sont pas si intéressants d'un point de vue apport énergétique, leur principal intérêt pour moi est d'apporter un repas beaucoup plus complet que des pâtes au bouillon. De plus ce n'est pas si facile d'en trouver dans les petites villes et dans un pays comme la Norvège ils coûtent surement excessivement cher (d'après mon souvenir en Islande c'était quasiment 10€ le lyo).

Sinon pour le poids du sac y'a de quoi tailler dans le lard, tu peux enlever au moins 400g sur le sac, 600g sur l'abri, la veste mammut me semble superflue et pour les gués tu dois pouvoir trouver une solution plus légère (à moins de virer les han wag).

Très beau périple en tout cas.


Une personne qui n'a jamais commis d'erreurs n'a jamais tenté d'innover,  A.Einstein

Concours photo en cours : Concours photo en cours :Cohabitation entre MUL et petites bêtes (Avr-Mai) et  Vos plus beaux bivouacs MUL ! (Mai-Juin)

Hors ligne

#7 02-08-2011 23:14:47

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 418
Site Web

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Tafdak avec Mathieu !
A la fois pour la réponse à Viajando concernant la bouffe et les lyos, pour les remarques sur la liste, et enfin sur le périple: j'espère aller me promener dans le coin un jour smile . Merci Julien, tes infos pourraient m'être très utiles !


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#8 03-08-2011 06:13:44

ju_belledonne
Membre
Lieu : Somewhere in Canada
Inscription : 29-11-2006
Messages : 501
Site Web

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Merci pour vos commentaires ca fait plaisir smile!

Incredule a écrit :

Peut-être que quelques photos?

Il faut que je les trient, si il y en a des jolies je mettrai un lien ici ou sur le trombi.

Splitsch a écrit :

Concernant le chemin, tu dis être parti sans carte, mais comment faisais-tu, concrètement, pour t'y retrouver : ATT à la boussole, avec espoir de retrouver un autre chemin, etc... ?

Pardon ce n'était en effet pas très clair, j'ai alterné entre périodes sans cartes et périodes avec cartes, j'ai édité pour préciser un peu. Concrètement seule quelques passages nécessitent une carte, je prépare un "article" sur la Nordkalottleden dans lequel je préciserai les endroits craignos. Les chemins sont grosso modo vraiment bien indiqués, la cabine suivante est pratiquement toujours fléchée, donc pas vraiment besoin de cartes, juste une grosse carte récapitulatrice comme celle ci (http://www.fjaellwanderung.de/pdf/noerdliches_fjaell.pdf attention les valeurs des km sont parfois farfelues)

Ralf7500113 a écrit :

Merci Ju_belledonne pour ton récit, c'est une aventure qui doit beaucoup apprendre! Pardonne ma question d'incrédule, mais y-a-t'il des moustiques dans cette région (je te demande ça par rapport à l'anti-moustique que tu as emporté)??

La zone est infestée de moustique notamment les 400 premiers kilomètres et les 200 derniers, et même au milieu il y en a un paquet! La protection anti moustique est indispensable, ils te font vraiment devenir fou en quelques secondes, imagines des centaines de moustiques affamés volant autour de toi...

viajando a écrit :

En ce qui concerne le très lourd poids de ta nourriture: je ne vois qu'une seule solution, les lyophylisés. On en trouve partout en Europe et dans nombres de pays occidentaux. En plus de leurs très faible poids, ils te permettront de réguler ton effort pour ne pas perdre autant de poids en si peu de temps, ce qui présente un danger potenciel pour ta santé.

Comme l'on dit mathieu_B et oli_v_ier, les lyophilisés ne sont d'aucunes utilité d'un point de vue caloriques. De plus en scandinavie la vie est très chère, je n'imagine même pas le budget du type qui randonnerai juste avec les lyophilisé! Concernant ma santé, il faut replacer ca dans le contexte, j'avais dix kilos de trop, je me connais très bien, j'ai voulu perdre des kilos, j'aurai pu augmenter mes rations dés le premier ravitaillement. A la fin avec les céréales pour bébé et plus de chocolat je tournais a 4500Kcal, certes ca fait du poids mais la moyenne de ma liste était alors aux alentours de 500-550Kcal/100g ce qui est honorable je pense, sachant que les ravitaillement se font dans de petite coop pas très bien fournie.

mathieu_b a écrit :

Sinon pour le poids du sac y'a de quoi tailler dans le lard, tu peux enlever au moins 400g sur le sac, 600g sur l'abri, la veste mammut me semble superflue et pour les gués tu dois pouvoir trouver une solution plus légère (à moins de virer les han wag).

Cette liste est loin d'être parfaite c'est certain, cependant trouvé un sac confortable à 20kg (le mien ne l'était pas vraiment mais tout de même mille fois mieux que le Jam2 que j'avais lors de ma précédente randonnée), trouvable en Finlande et pas trop cher, c'est pas évident. La même chose pour l'abri, nous êtions deux et la moustiquaire était indispensable, donc pas évident de trouver mieux. La veste Mammut est le seul élément coupe vent de ma liste, une chose est sure je peux trouver mieux et plus léger je suis d'accord sur ce point, encore faut-il investir. Pour les gués effectivement c'était très lourd, j'ai pris les trail par confort, c'est tellement agréable de pouvoir marché avec des chaussures souples sur les parties roulantes quand tu as les pieds détruits par les grosses pompes big_smile!


Apprenti MUL ayant pris gout aux périples aux "longs cours".
Liste 1400km en laponie https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18111
Récit 1300 km dans les rocheuses canadiennes https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=24005

Hors ligne

#9 03-08-2011 14:44:47

Alex KXK
Membre
Lieu : 68 / Haut-Rhin
Inscription : 22-04-2010
Messages : 282

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

ju_belledonne a écrit :

Merci pour vos commentaires ca fait plaisir smile!

Incredule a écrit :

Peut-être que quelques photos?

Il faut que je les trient, si il y en a des jolies je mettrai un lien ici ou sur le trombi.

Je suis sûre qu'il y aura de quoi nous vendre du rêve!
Je surveille donc big_smile

Hors ligne

#10 09-08-2011 07:01:10

ju_belledonne
Membre
Lieu : Somewhere in Canada
Inscription : 29-11-2006
Messages : 501
Site Web

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

J'ai rapporté mon sac osprey exos 58 là ou je l'avais acheté, vu l'état il me propose un échange avec un autre modèle, je suis donc, mathieu_b et Oli_v_ier qu'auriez vous acheter? Les conditions étant sacs très costaud (le exos l'était, juste la partie dorsale était de mauvaise qualité), avec une capacité de charge de 20kg ou 18kg (en comptant 12kg de bouffe si j'allège un peu ma liste)?
J'avais pas mal hésité avec le Haglofs matrix 60, j'ai croisé Criss Kenton lors de mon trip qui utilisais ce sac et en était très content sur le même genre d'itinéraire que moi mais sur une durée plus longue donc pourquoi pas!?


Apprenti MUL ayant pris gout aux périples aux "longs cours".
Liste 1400km en laponie https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18111
Récit 1300 km dans les rocheuses canadiennes https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=24005

Hors ligne

#11 09-08-2011 09:57:46

Criss Kenton
Membre
Inscription : 11-01-2009
Messages : 112

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Cool pour l'Exos smile Mais bon ça aurait été pêché qu'ils ne te le reprennent pas...

Si il y a moyen que tu puisses l'échanger contre un Haglöf Matrix 60 ou 70 (seulement 50g de plus) et si ton critère c'est la solidité alors fonce. Sincèrement avec ce sac j'ai trouvé la perle, il est parfait pour de la rando engagée en autonomie. Parfait pour la Laponie donc (en même temps c'est du matos scandinave...)

Comme tu as pu le voir il est relativement épuré, très bien construit et fini, les matériaux employés sont robustes. Et surtout le confort de portage est excellent: grosse ceinture, armature métallique, dos réglable + possibilité de réglage des sangles au mm. Si bien réglé il se fait complétement oublier en dessous de 15-16kg et reste vraiment confortable jusqu'à 20 (pas testé plus tu me diras). La revue dithyrambique faite par Olivier et Johanna de Carnet d'aventure est totalement justifiée. C'est un excellent sac: conçu intelligemment, de très bonne qualité et vraiment fait pour bouffer du terrain. De retour en France le mien est encore nickel (à part le rouge passé à l'orange sur le rabat à cause du soleil 24/24) pourtant il a bouffé pas mal  big_smile
Et n'en déplaise aux grincheux, dans sa catégorie (sac de trekking // charges lourdes) et étant donnés les matériaux employés, sa robustesse et son portage,  1.65kg (1.55 si retaillé) pour du 60+10 à armature, ça fait de lui un sac léger.

J'ai d'ailleurs croisés quelques randonneurs suédois qui avaient des Matrix (3 avec le 70 et un 60L), certains depuis plusieurs années. Sinon dans le léger, à part Ted qui avait un Exos 46, j'ai croisé un mec qui avait un GoLite Quest et qui en était content, mais bon c'était sur la Padjelanta et il n'avait pas trop eu l'occasion de tester la robustesse (faut dire aussi qu'il marchait plus "tranquillement" que nous  lol ).


viajando a écrit :

Pour les chaussures, même si nombres de MUL critiqueraient le poids quels ont (légitimement) smile , je comprends quels soient adapté à des traversées humides.

Les traversées humides ne sont pas le seul problème, le terrain est très exigeant pour les chaussures: pierriers à répétition, toundra sèche et abrasive, poussière, etc. C'est faisable en trails mais il faut en accepter les limites (très vites atteintes ici) et considérer d'emblée ses chaussures comme étant des consommables. Pour une durée de plusieurs semaines à plusieurs mois faudra songer à prévoir plusieurs paires.
J'ai personnellement explosé une paire de Hanwag Banks GTX en moins de 800km alors que d'habitude elles me font 1500, alors des trails j'y pense même pas. D'ailleurs j'ai rencontré un MUL australien dont les chaussures n'ont pas tenu 10j (voir son comptes rendu matos --> Nordkalottleden)

viajando a écrit :

En ce qui concerne le très lourd poids de ta nourriture: je ne vois qu'une seule solution, les lyophylisés. On en trouve partout en Europe et dans nombres de pays occidentaux. En plus de leurs très faible poids, ils te permettront de réguler ton effort pour ne pas perdre autant de poids en si peu de temps, ce qui présente un danger potenciel pour ta santé.

De ce que j'ai vu en magasin et dans les refuges et stations, le prix des lyos en suède oscille entre 70 et 110 SEK, soit entre 7.50 et 12 €. J'ai même pas osé regarder en Norvège... Outre les remarques pertinentes de Mathieu, ce seul argument de prix devrai suffire à écarter cette solution big_smile


Bon j'ai pas mal de devoirs de vacances à faire chez les voisins d'en face, mais je pense qu'il va falloir que je trouve le temps de faire un petit retour ici aussi (liste + infos sur la rando en Laponie)  smile

Hors ligne

#12 09-08-2011 11:57:20

viajando
Membre
Inscription : 06-04-2010
Messages : 248

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Bonjour,

Concernant les trails, ça ne paraît pas adapté au terrain, même si certains ont fait l Islande en Trail.  wink
Je n ai pas l expérience d utilisation d une paire de chaussures sur une si longue distance.
Mais j'ai lu ici un post interessant sur un retour des Meindl Himalya MFS (chaussures que j utilise depuis 2 ans).

Cercernant la nourriture, oui les prix sont excessifs (12€...). Je me suis jamais payé un tel luxe même pour quelques jours de randos.
Mon utilisation des lyos est la suivante: seulement 1/2 lyos par jours, généralement un le matin et un le soir. Ça allège un peu le sac et surtout ça évite d alléger trop le porte monnaie.  rajouté aux fruits sec, c est ce qui ressemble le plus à un repas conventionnel pendand ma rando. Le soir, j aime manger de la charcuterie du pays. Puis une soupe. Un lyo et enfin des fruits secs. Si la sensation de faim continue (ce qui peut arriver facilement après une grosse journée) je me refais une soupe et encore des fruits secs.

Ok avec Matthieu, je pensais que les lyos avaient un meilleur rapport poids/calories. S il ne sont pas si efficace, alors il sera difficile d alléger plus le côté nourriture.

Après se balader qu avec des lyos, j ai vu un couple le faire en Patagonie (ils pensaient qu ils n auraient pas d endroit oú se ravitailler). Mais ils avaient des charges de lyos de presque 10kg, donc lourd mm pour plus d une semaine).

Bon en espérant voir quelques photos de ton périple.

V.

Dernière modification par viajando (09-08-2011 11:58:11)

Hors ligne

#13 09-08-2011 13:42:56

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 418
Site Web

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

ju_belledonne a écrit :

mathieu_b et Oli_v_ier qu'auriez vous acheter? Les conditions étant sacs très costaud (le exos l'était, juste la partie dorsale était de mauvaise qualité), avec une capacité de charge de 20kg ou 18kg (en comptant 12kg de bouffe si j'allège un peu ma liste)?

Perso je pense que je partirai sur un sac avec poche ventrale, comme le système que j'avais en Islande. Mais j'utiliserai un autre sac que le jam: tu parle de 20kg, c'est trop smile .

Au camp de base j'ai essayé l'ancienne version du Epic de chez ULA. J'ai trouvé le système très efficace: c'est un harnais de 930g avec armature et ceinture ventrale à double boucle très efficace pour donner une forme conique qui repose bien sur les hanches. Tu charges ce harnais avec ce que tu veux: un gros sac étanche, un sac nylon hyper résistant, etc. Bref c'est léger, confortable, très polyvalent et c'est toi qui choisi la résistance de la poche principale.

Donc je pense que je partirai avec ce sac auquel je rajouterai un sac ventral du même type que ce que j'avais en Islande. Pour les grosses charges hors environnement très chaud, la répartition avant arrière apporte un gros confort je trouve.

Pour les chaussures: avant que je les choisisse pour l'Islande, ce pays était LE pays destructeur de chaussures, laves acérées, etc etc. Sur le net les témoignages foisonnent de personnes qui y ont détruit leurs grosses chaussures cuir béton. A tel point que je doutais d'avoir fait le bon choix au moment de partir avec les trails. Ben résultat après 630km: à part l'usure des crampons à l'avant, pas une seule détérioration dûe au terrain: pas de déchirure du tissu ou autre. La seule détérioration s'est produite au niveau de la pliure à l'avant pied, elle a percé la membrane, mais je n'ai jamais regretté ce choix de chaussures.
Donc mon choix serait des trails (ou running solides, ou équivalent smile ), sans hésiter smile .


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#14 09-08-2011 13:47:52

Criss Kenton
Membre
Inscription : 11-01-2009
Messages : 112

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

viajando a écrit :

Concernant les trails, ça ne paraît pas adapté au terrain, même si certains ont fait l Islande en Trail.  wink
Je n ai pas l expérience d utilisation d une paire de chaussures sur une si longue distance.
Mais j'ai lu ici un post interessant sur un retour des Meindl Himalya MFS (chaussures que j utilise depuis 2 ans).

Effectivement les trails ne sont pas du tout adaptées au terrain, mais bon pour les purs et durs c'est tout de même possible. Pour du long cours à l'étranger il faut adopter amha la philosophie des thru-hikers (voir retours PCT de FrenchBob) et prévoir une ou plusieurs autres paires à se faire envoyer en poste restante.

Concernant la Laponie, j'en ai profité pour tester plusieurs solutions:

- Chaussures de randonnée GTX légères: Hanwag Banks GTX + guêtres hautes. Confortables et légères mais l'imperméabilité est éphémère, les coutures sont durement éprouvées et finissent par lâcher, risque de décollement de la semelle ou des pares pierre. Paire éventrée et semelle décollée au bout de 800km. Les guêtres sont vraiment un plus pour les coupures humides et les terrains "crades". J'ai passé des jours entiers à patauger dans + de 10cm de flotte, sans compter la boue, etc.
=> Nickel pour des trips cours et moyennement engagés mais trop fragile pour de la longue durée en montagne.

- Chaussures suédoises: Lundhags Ranger High. Les Lundhags sont des chaussures vraiment spécifiques, ce sont des chaussures en cuir sans membrane avec une coque caoutchouc (en fait du cuir recouvert de caoutchouc). La version haute monte jusqu'à mi-mollet et permet de se passer de guêtres. Ce sont des chaussures prévues pour évoluer en milieu humide (marécages, gués, boue, etc.). Tout cuir, elles sont faciles à sécher et si les parties cuir et les coutures sont cirés régulièrement c'est une solution parfaitement étanche. De plus elles sont plus légères que des chaussures de rando en cuir: 1640g la paire en taille 9. Fabriquées en suèdes, top qualité, la durée de vie d'une paire se compte en décennies.
Le problème c'est que ce ne sont pas à la base des chaussures de trekking et en fonction de la façon de randonner elles peuvent être inadaptées en montagne, surtout en conditions off-trail. J'ai l'habitude de marcher comme un cabri, d'un pas souple et rapide, et de couvrir plus de 30km/j. Le maintient du pied est complétement différent de celui des chaussures de rando et dans mon cas trop serrées elles sont douloureuses du fait des plis de la tige (cuir souple), trop lâches le pied n'est pas assez maintenu et risque d'entorses. J'ai fait la partie Abisko-Vaisaluokta avec, la partie la plus difficile d'un point de vue terrain, et je me suis sévèrement flingué un tendon à cause des plis de la tige hmm
=> C'est la meilleure solution pour évoluer sur des terrains détrempés, guéer des rivières, etc. mais elles sont inadaptées pour de la rando engagée à rythme soutenu, particulièrement en montagne ou en hors sentier. Modèle répondant à un cahier de charges très spécifique. Néanmoins ce sont des supers chaussures, en accord avec la philosophie MUL et le choix de beaucoup de suédois expérimentés.

- Chaussures de randonnée tout cuir ou cuir/GTX + guêtres + pot de cire: Meindl Kansas cuir/GTX. Le modèle n'est pas vraiment le top de cette catégorie, mais les chaussures sont plutôt légères et très confortables, et avaient l'avantage d'être dispo. Après réflexion, observation et tests c'est le meilleur compromis entre efficacité, polyvalence, confort et durabilité. Il existe suffisamment de modèles de bonne qualité (exple chez  Meindl, Lowa ou Hanwag) pour satisfaire tous les pieds. Le tout est de choisir un modèle avec le moins de coutures possibles (solidité et étanchéité). Si cirées régulièrement c'est une solution vraiment efficace (avec de bonnes guêtres) et très confortable même sur de longues distances. Les chaussures cuir de bonne qualité tiennent plusieurs années et l'avantage est que l'on peut les utiliser sur d'autres terrains. C'est la solution adoptée par la majorité des scandinaves ayant l'habitude de randonner sérieusement dans les montagnes scandinaves.
=> Meilleur compromis. Solution la plus polyvalente. Très efficace, confortable et durable. Avec cette solution pas trop de risques d'avoir de déconvenues wink


Pour les gués au dessus du mollet c'était pantalon de pluie (Golite Tumalo) au dessus d'une des trois solutions précédentes et cordelette pour solidariser le tout au niveau de la cheville: En image.
Ça fonctionnait nickel, même avec de l'eau à l'aine. A part avec les Lundhags car le zip du tumalo monte un peu au dessus de la tige (pas le cas avec les guêtres) du coup si je n'étais pas assez rapide l'eau s'infiltrait par les zip yikes
J'ai tout de même fini par prendre une paire de Croc pour le confort, surtout suite à mes problèmes de tendons, pour ne pas être obligé de porter mes chaussures en permanence et reposer mon pied. C'est super appréciable au bivouac et très efficace pour les gués: bonnes tenue au pied, sensations du sol et accroche. De plus le tout plastique fait qu'elles sont quasi immédiatement sèches. L'encombrement et le poids m'ont tenus éloignés de cette solution pendant longtemps mais en fait c'est vrai que c'est top smile


Cercernant la nourriture, oui les prix sont excessifs (12€...). Je me suis jamais payé un tel luxe même pour quelques jours de randos.
Mon utilisation des lyos est la suivante: seulement 1/2 lyos par jours, généralement un le matin et un le soir. Ça allège un peu le sac et surtout ça évite d alléger trop le porte monnaie.  rajouté aux fruits sec, c est ce qui ressemble le plus à un repas conventionnel pendand ma rando. Le soir, j aime manger de la charcuterie du pays. Puis une soupe. Un lyo et enfin des fruits secs. Si la sensation de faim continue (ce qui peut arriver facilement après une grosse journée) je me refais une soupe et encore des fruits secs.

J'ai croisé beaucoup de randonneurs qui procédaient de la même façon que toi: 1 ou 2 lyo histoire d'avoir un "vrai" plat de temps en temps. Et vu la facilité avec la quelle on trouve des lyos en suède (quasiment toutes les boutiques de sport ou de chasse et pêche, refuges, stations touristiques, etc.) j'ai l'impression que les scandinaves font le même usage des lyo, en complément d'une alimentation plus traditionnelle.

Bon en espérant voir quelques photos de ton périple.

Je crois qu'il va falloir lui mettre la pression régulièrement parce qu'il m'a dit ne pas aimer pas poster ses photos sur le net... Il se peut qu'il traîne les pieds du coup big_smile


@Julien: Désolé d'avoir parasité ton fil, faudrait vraiment que je trouve le temps d'en écrire un à mon tour. Promis j'arrête wink

Hors ligne

#15 09-08-2011 14:07:59

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 418
Site Web

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Criss Kenton a écrit :

Pour les gués au dessus du mollet c'était pantalon de pluie (Golite Tumalo) au dessus d'une des trois solutions précédentes et cordelette pour solidariser le tout au niveau de la cheville: En image.
Ça fonctionnait nickel, même avec de l'eau à l'aine.

Intéressant smile . Traverser chaussures au pied, c'est top. La limite c'est quand le courant est trop fort: j'ai du traverser certaines rivières en chaussettes sealskin parce qu'en chaussure la prise au courant était trop forte, mes pieds auraient été balayés par l'eau. Avec les chaussettes j'avais une protection suffisante du pied contre les coupures et un bon hydrodynamisme. Des ballerines hyper-légères auraient fait l'affaire aussi smile .


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#16 09-08-2011 14:35:41

Criss Kenton
Membre
Inscription : 11-01-2009
Messages : 112

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

oli_v_ier a écrit :

Au camp de base j'ai essayé l'ancienne version du Epic de chez ULA. J'ai trouvé le système très efficace: c'est un harnais de 930g avec armature et ceinture ventrale à double boucle très efficace pour donner une forme conique qui repose bien sur les hanches. Tu charges ce harnais avec ce que tu veux: un gros sac étanche, un sac nylon hyper résistant, etc. Bref c'est léger, confortable, très polyvalent et c'est toi qui choisi la résistance de la poche principale.

C'est le genre de portage qu'a utilisé Andrew Skurka pour son Alaska Four Range, non? Ce n'était pas ce modèle de mémoire mais le même principe. Effectivement c'est une solution vraiment intéressante puisque en fait on peut se faire son sac "à la carte"  smile En plus si tu dis que le portage est bon et la charge bien répartie sur les hanches ça devient même une solution vraiment pertinente pour une vaste gamme de destinations.
Quand j'avais vu le périple de A.Skurka ça m'avait interpellé mais là le sac de chez ULA ouvre certaines perspectives... Merci.

Pour la sacoche ventrale ou pectorale, effectivement c'est très pratique pour accéder au matériel à usage courant et la répartition du poids est meilleure. Sur des sacs légers dont le confort de portage est léger aussi, c'est un plus indéniable. Mais avec un sac à dos dont le portage est déjà très bon, le plus apporté par la sacoche est négligeable je trouve. Pour ce trip j'ai oublié ce type de système car même s'il y a un grand nombre d'avantages, je n'aime pas la sensation d'être "harnaché". Je me sens moins libre avec une sacoche ventrale, trop d'étapes pour enlever et remettre le sac (je dois être fainéant). Tu n'as pas cette impression parfois ?

Concernant les chaussures, j'ai l'impression que la solidité dépend autant de l'utilisateur et de sa façon de randonner que du terrain. Les chaussures c'est vraiment un vaste sujet et au final ce sont les pieds et les articulations qui tranchent...
Je ne connais pas les conditions islandaises mais la Laponie en été c'est vraiment une immense éponge, ce serait ça la limite pour l'usage des trails et des basses. Dans mon cas je pense que c'est les difficultés du terrain et l'humidité permanente qui sont venus à bout de mes Hanwag. Les chaussures peuvent rester humides pendant plusieurs jours d'affilée hmm

J'y ai pas mal réfléchis quand j'étais sur le terrain et je suis convaincu que pour une durée similaire (2 ou 3 semaines) et en étant expérimenté il est possible de faire la Nordkalottleden en début de saison avec une liste similaire à celle que tu as utilisé en Islande, donc en mode vraiment Marcheur Ultra Léger. Ce sera parfois galère mais ça le fera. Par contre pour du plus long il faut envisager soit du remplacement de matos soit du matos plus rustique.

oli_v_ier a écrit :
Criss Kenton a écrit :

Pour les gués au dessus du mollet c'était pantalon de pluie (Golite Tumalo) au dessus d'une des trois solutions précédentes et cordelette pour solidariser le tout au niveau de la cheville: En image.
Ça fonctionnait nickel, même avec de l'eau à l'aine.

Intéressant smile . Traverser chaussures au pied, c'est top. La limite c'est quand le courant est trop fort: j'ai du traverser certaines rivières en chaussettes sealskin parce qu'en chaussure la prise au courant était trop forte, mes pieds auraient été balayés par l'eau. Avec les chaussettes j'avais une protection suffisante du pied contre les coupures et un bon hydrodynamisme. Des ballerines hyper-légères auraient fait l'affaire aussi smile .

C'est vrai que c'est top, on ne perd pas de temps à se déshabiller/rhabiller et on a vraiment l'impression de se jouer des obstacles.
Les gués les plus profonds et puissants que j'ai eu à traverser c'était avec les Lundhags et l'adhérence est vraiment excellente. Après c'est vrai que je n'ai pas pensé à tester les sealskinz de cette façon, c'est vraiment pas bête. Par contre je n'ai pas été convaincu par les sealskinz en tant que doublure étanche, les jours pourris elle percent assez vite. En gros pour faire court j'ai trouvé le ratio poids/efficacité/polyvalence assez mauvais. De mémoire Tétard ici avait fait le même constat avec des doublures VBL en Ecosse. De ce que j'ai testé ce qui fonctionne encore le mieux c'est les sacs plastiques dans les chaussures et puis ça ne coûte rien smile

Bon allez, j'arrête là pour aujourd'hui, j'ai pas encore terminé mes devoirs...

Hors ligne

#17 09-08-2011 15:27:08

Matt81
Membre
Inscription : 22-02-2008
Messages : 105
Site Web

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Bonjour,

Je l'avais bien loupé ce post !
Je vais lire tout ça avec beaucoup d'attention, je pars sur une partie de ton itinéraire (la 4e) dans 1 semaine pile poil smile
(Mais déjà ton titre me fait peur: je n'ai rien prévu contre les moustiques smile )

A ce soir avec mes questions.
Matthieu

Hors ligne

#18 09-08-2011 16:19:11

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 924
Site Web

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Je ne fait aucune remarque sur les listes sur DM, mais ici il s'agit tout de même de randonner léger, l'argument toujours et toujours mis en avant "sur le long cours..." ne tient pas, c'est justement parce que les distances sont longue qu'il faut porter léger, faire simple, discret, confortable.
Vous faites vos randos avec des charges énormes et cela ne vous déranges pas, très bien, mais ne dites pas qu'il n'y a pas d'autre solution, des centaines de thruhikers partant avec moins de 3kg le prouve sans cesse.
L'exemple des trails en est un parmis tant d'autres, ces chaussures ne sont limitées que par celui qui les porte, alors svp arrétons de dire "c'est impossible", n'y a t'il pas assez de récit de gens utilisant ces chaussure sur tout les terrains possible et imaginable pour vous convaincre ?


Super poney

Hors ligne

#19 09-08-2011 17:40:10

Criss Kenton
Membre
Inscription : 11-01-2009
Messages : 112

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Salut Jean Jacques,

On a déjà conversé sur DM il me semble donc tu devrais connaître ma position concernant le matos, qui est en accord avec ta phrase: "justement parce que les distances sont longue qu'il faut porter léger, faire simple, discret, confortable."
Là ce n'est pas seulement l'argument du long cours qui prime, dans ce fil spécifique on parle du long cours en autonomie en Laponie, au dessus du cercle polaire. Et la Laponie ce n'est pas la Normandie, c'est extrêmement exigeant pour le matériel sur la durée.

Pour les charges énormes, perso ma liste de matos à partir de Kilpisjarvi (renvoi de matos vers la France) n'excédait pas les 8kg pour de l'autonomie complète, même d'un pdv énergie (batterie power gorilla). On peut faire mieux, certes, mais j'estime qu'étant donné que c'était ma première expérience dans ces contrées (donc un peu de marge pour la sécurité), c'est une liste légère.
Après pour les charges énormes: quand tu dois avoir plus de 10j d'autonomie alimentaire sans possibilité de réellement optimiser la nourriture (tu achètes ce que tu trouves) et que tu dois évoluer dans un environnement contraignant, c'est dur d'avoir un sac sous la barre des 14-15kg...

Ok il y a des thru-hikers qui partent avec des sacs UL, French Bob ici a fait le PCT avec une liste à environ 6kg, mais les possibilités de logistiques et de gestion du matériel son complétement différentes par exemple. Il y a des contrées qui imposent plus d'autonomie et de rusticité que d'autres. Sans oublier le type de randonnée: engagée ou pas. Il faut veiller à ne pas perdre de vue le contexte dans lequel se déroule le trip ou la randonnée, or trop souvent il est fait abstraction de ce contexte  sad
Là il s'agit de long cours à pied relativement engagé, en Laponie de mi-juin à fin juillet et en autonomie. C'est différent de 4 mois de marche sur les GR français ou de 6 mois en Europe en mode routard. Donc Tafdak pour dire que "long cours" ne veut rien dire en soit wink Et dans le contexte de Ju_Belledone, il a du composer sa liste en partie avec ce qui était dispo en Finlande, choix restreint et donc parfois moins mauvaise solution plutôt que la meilleure.
Et pour les thru-hikers qui partent sans cesse avec 3kg, je veux bien mais pour faire exactement la même chose en Laponie dès juin, faut qu'il soit vraiment expérimenté et peu frileux ton thru hiker... smile

Concernant les trails je n'ai jamais dit que c'était impossible, j'ai dis que pour la Laponie ce n'étais pas le plus adapté et qu'il fallait en accepter les limites. C'est indéniable, plus on augmente la durée plus on risque d'atteindre les limites du matos. Et dans le cas du matos UL elles sont plus rapidement atteintes, c'est un constat. Pour un trip de quelques semaines ça ira mais plus long tu risques de te retrouver avec du matos qui lâche ou observer une baisse significative de performance. Dans ce cas deux solutions: soit tu envisage un renouvellement, soit tu t'orientes vers quelque chose d'un peu plus résistant.
Tout n'est pas blanc ou noir, c'est une affaire de compromis. Et concernant la Laponie si tu veux du matos qui fasse le boulot correctement pendant plusieurs mois et que tu puisses réutiliser pour d'autres trips (notre cas à Julien et moi) ben tu es obligé d'abandonner certaines solutions UL. Le tout c'est de réussir à conserver une liste légère.

Et concernant mon post précédent je n'ai jamais dis qu'il n'y avait pas d'autres solutions, j'ai parlé de ce que j'avais testé et observé chez d'autres. Il s'en dégage des constantes, c'est tout. Après la vérité est ailleurs, je n'ai pas fermé le champ des possibles que je sache. J'ai d'ailleurs noté que c'était possible pour quelqu'un d'expérimenté de se faire une partie de la Nordkallott à la même saison avec une liste similaire à celle utilisée par Olivier pour l'Islande.

Je tiens à préciser qu'il n'y a aucune animosité dans mes propos, juste que ça me chagrine cette abstraction presque systématique du contexte spécifique des randos ou trip (adéquation matos/bonhomme/terrain, autonomie, durée, etc.). L'allégement doit être avant tout un moyen d'être libre et la liste être au service du randonneur et de son trip, non l'inverse. Une liste très légère mais qui restreint le choix des possible sur le terrain, va pour moi à l'encontre de la notion de liberté qui se cache derrière la philosophie MUL. Mais bon c'est juste ma vision du truc. Peut-être que j'ai loupé la lumière.

Sans rancunes Jean Jacques et au plaisir de te lire ici ou chez les "vilains mulets" d'en face   wink


Edit: Le gros boulet, je viens seulement de voir sous ton avatar que tu habitais la Normandie... Le coup du "la  Laponie ce n'est pas la Normandie" n'a absolument rien à voir avec toi je te rassure, c'était juste pour la rime (pourrie c'est vrai).

Dernière modification par Criss Kenton (09-08-2011 17:59:36)

Hors ligne

#20 09-08-2011 17:41:05

ju_belledonne
Membre
Lieu : Somewhere in Canada
Inscription : 29-11-2006
Messages : 501
Site Web

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

J'ai mis quelques photos ici http://www.ipernity.com/doc/182188/album le problème du reflexe c'est qu'on ne le sort pas quand c'est trop humide, que parfois on a quelque peu la flemme de le sortir du sac (bouh la honte transporter 1.5kg de matos et pas s'en servir...) donc pour mon prochain voyage je regarderai de plus près aux appareils compacts de bonne qualité.

@jeanjacques : je me permet de réagir, ne sachant pas trop a qui est adressé ce message, ma liste présente quelque éléments légers qui me permettent de faire ce que j'aime, c'est à dire partir avec une grande autonomie (+ de 10 jours) et en ayant l'occasion de prendre des photos, c'est comme cela que j'utilise ce site, comme un outil me permettant de réaliser ce que j'aime faire. Je n'ai vu personne parler d'impossibilité de faire quoique ce soit. A mon sens le but de cette section liste + récits est de présenter des itinéraires et y expliquer les choix qui ont été fait en terme de matériel.
Je maintien que sur ce parcours, avec une volonté de plus de dix jours d'autonomie je n'aurai pas pu en l'état de mes connaissance de mon budget et d'autres paramètres passer la barre des 15 kg mais si certaines personnes le font tant mieux pour elles big_smile!

@oli_v_ier : effectivement concept intéressant pour les projets futurs! Merci pour l'idée!

@Criss : Mais parasite autant que tu veux big_smile c'est le but du sujet!! Je vais attendre un peu avant de foncer sur le Matrix histoire de voir quel matos me suivra lors de mes prochaines excursions et donc quel litrage sera le mieux adapté!


Apprenti MUL ayant pris gout aux périples aux "longs cours".
Liste 1400km en laponie https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18111
Récit 1300 km dans les rocheuses canadiennes https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=24005

Hors ligne

#21 09-08-2011 18:53:08

nutzzz
PRO
Lieu : sud-est
Inscription : 01-09-2010
Messages : 935
Site Web

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Merci ju pour ces belles photos et ce récit. C'est vraiment un coin qui m'attire, le nord ... et tu fais tout pour raviver mes envies ! smile

Concernant le portage de APN réflex, c'est clair, c'est du poids, surtout quand on l'a dans le sac et qu'on ne s'en sert qu'à moitié. J'ai trouvé un bon compromis en le portant devant moi, dans un sac banane. Ce n'est pas encore la solution idéale, car je n'ai pas eu le temps de faire évoluer ce système en ce dont parle Olivier, le portage équilibré avant-arrière, comme ce qu'il avait en Islande, avec une banane reliée au au sac à dos par deux sangles. Ca viendra. Mais en attendant, ça m'allège le sac de 1.5kg, j'y met mon boitier (tropicalisé wink ) + 2 objectifs, et je prends des photos sans m'arrêter.


"Then, when you return to civilization, you will have many happy memories, and the call of the wild will so enter your blood that you will count the days till you can again be free among the everlasting hills." Mary Vaux.

Hors ligne

#22 09-08-2011 19:57:08

Matt81
Membre
Inscription : 22-02-2008
Messages : 105
Site Web

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

ju_belledonne a écrit :

J'ai mis quelques photos ici http://www.ipernity.com/doc/182188/album le problème du reflexe c'est qu'on ne le sort pas quand c'est trop humide, que parfois on a quelque peu la flemme de le sortir du sac (bouh la honte transporter 1.5kg de matos et pas s'en servir...) donc pour mon prochain voyage je regarderai de plus près aux appareils compacts de bonne qualité.

Encore en grande hésitation, je prends aussi le Reflex ? plus de 1,8Kg (2 obj.) en plus sur le dos :)
Gloups.
Tu n'as pas profité des soleils de minuit pour faire des photos avec de pures luminosités ?
En tout cas, tes paysages "désertiques" me font envie :)

ju_belledonne a écrit :

@jeanjacques : je me permet de réagir, ne sachant pas trop a qui est adressé ce message, ma liste présente quelque éléments légers qui me permettent de faire ce que j'aime, [...]
passer la barre des 15 kg mais si certaines personnes le font tant mieux pour elles :D!

C'est exactement ce que j'en pensais.
Selon cette philo, ta liste me paraît cohérente. J'en diffèrerai de la gestion des chaussures et du poncho/veste.
J'ai des crocs à 400gr (47) au lieu de tes Salomons (que j'aurais au pied, moi :) ).  --edit: j'ai effacé des infos fausses sur ma liste habillement ici--

Ensuite, quelques autres questions:
- j'ai un tarp sans moustiquaire: on va souffrir sur la 4e partie ?
- c'est balisé correctement ? (je pensais que non)
- 1400km en 40 jours: ça fait plus de 30km par jour: c'est quand même beaucoup avec un telle masse sur le dos, des conditions météo pas forcément optimales. C'est du fait que le dénivelé n'est pas énorme ? Mais bon, quand même: il faut les tenir. Tu marchais combien d'heure par jour ?

Ha si, j'ai vu sur ta galerie photo que cet hiver, nous étions aux Lofoten sous un salle temps en même temps ;)
voir le live sur mon site.
Oui moi aussi, j'adore cette région du globe, surtout en hiver (haaa... skier sur la mer ... soupir).

Voilà, merci en tout cas pour le partage, mais si je suis sûr que ce "court" résumé de ces 40 jours nous prive de plein de moments fabuleux. Mais il nous donne une vision rapide de ta belle et longue aventure en terre septentrionale.

Matthieu

--edit--
j'avais mal lu les masses dans mon tableur

Dernière modification par Matt81 (09-08-2011 20:28:32)

Hors ligne

#23 09-08-2011 20:33:07

Criss Kenton
Membre
Inscription : 11-01-2009
Messages : 112

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Matt81 a écrit :

- c'est balisé correctement ? (je pensais que non)

Je me permets de répondre à la place de Julien puisque j'ai fait à peu près le même périple mais en partant du Cap Nord et un peu plus tôt.
Sur la partie 4 "Kilpisjärvi -> Abisko" le balisage est facile à suivre quand il n'y a pas de neige. C'était le cas en juin mais toi tu seras tranquille  smile

La partie Finlandaise est très bien balisée. Ils utilisent de petits poteaux en bois de 40-50cm, mais pas vraiment besoin puisque le sentier est bien défini jusqu'à la frontière. Juste faire attention au départ de Kilpisjärvi à ne pas se perdre dans la multitude de sentiers de petite randonnée. Suivre les indications pour le mont Saana puis une fois arrivé au Camping/station tu retombes sur des panneaux pour la Nordkalottleden. Au cas ou tu louperais le sentiers (il y en a plusieurs autour du mont Saana) tu peux retrouver facilement le sentier plus loin au niveau de la route entre les deux lacs. Après pas de risques de se tromper.

Au niveau de la frontière c'est bien indiqué. Une fois en suèdes et ce jusqu'à la hutte de Pälstastugan, le sentier étant le même pour l'hiver et l'été, le balisage consiste en de grosses croix rouges sur des piquets de 2m et implantés tous les 50m. Impossible de se tromper. A partir de là le marquage consiste en des marques de peinture orange sur des pierres ou des cairns, ainsi que des cairns sans marquage. Tu pourras ainsi commencer à te faire les yeux et à repérer les cairns dans le paysage.

En Norvège le marquage consiste uniquement en des cairns et quelques marques de peinture rouge (points, taches ou T pour touriste). Parfois difficiles à repérer dans le paysages et le mauvais temps, surtout quand totalement recouverts de neige  roll Mais en aout, une fois l'oeil exercé il n'y aura pas de problèmes. Si tu as de bonnes cartes le marquage n'est qu'une indication, une ligne directrice. Côté norvégien il n'y a pas vraiment de sentier défini, ce sont des conditions similaires au hors-sentier donc parfois tu seras à droite, à gauche, au dessous ou au dessus du sentier/ligne directrice. Mais le paysage est très facilement lisible wink
Au niveau des huttes tu trouveras des panneaux indicateurs. Attention cependant à ne pas te tromper de sentier lorsque la hutte sert de "noeud" car les marquages sont absolument identiques et il n'y a pas de rappel indiquant que tu es bien sur la NordKalott.

Pour les moustiques en Aout je ne sais pas. En juin il faisait encore trop froid (encore beaucoup de neige) et j'avais peu de moustiques, même en zone boisée.
Concernant les gués tu auras beaucoup moins d'eau en aout et la majorité des rivières seront guéables les pieds secs (de pierre en pierre). Avec des crocs tu seras tranquille et c'est agréable au bivouac.  Le merino c'est top niveau confort et gestion des odeurs smile

Concernant le terrain il y a moins de dénivelés que sur la partie abisko - vaisaluokta, mais ça monte et ça descend tout le temps. De plus côté norvégien rien ne t'est épargné: pierriers, gués, marécages. Pour avoir une idée voici un lien vers mes photos pour cette partie (pas fini de trier), bon dans ton cas faut imaginer sans la neige mais ça donne une idée: Nordkalott 1 - De Saraelv à Abisko

En espérant t'avoir été utile wink

Hors ligne

#24 09-08-2011 20:44:48

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 494

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

Niveau carto, une liste des liens les plus utiles pour parcourir l'intégralité de la Nortkalottleden serait un + indéniable.

Bref, où que c'est qu'on clique pour tomber sur les Géoportails Suédois/Norvégiens/Finlandais? smile


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#25 09-08-2011 21:13:41

Criss Kenton
Membre
Inscription : 11-01-2009
Messages : 112

Re : [Récit + liste] "Goodbye lapland" 1400km au pays des moustiques

fredlafouine a écrit :

Niveau carto, une liste des liens les plus utiles pour parcourir l'intégralité de la Nortkalottleden serait un + indéniable.

Bref, où que c'est qu'on clique pour tomber sur les Géoportails Suédois/Norvégiens/Finlandais? smile

Criss Kenton a écrit :

Salut,

L'atlas www.atlas.no est très bien pour les photos satellites (choisir le mode "Hybrid" = satellite + détails cartographiques).
Mais pour les cartes topographiques le site Norgeskart.no est beaucoup mieux, c'est l'équivalent de géoportail pour la Norvège. Plusieurs nappes de cartes topographiques sont disponibles en fonction des échelles (cocher la case Topografisk rasterkart dans le volet gauche) et cerise sur le gâteau on peut y adjoindre une grille UTM pour l'usage GPS (volet de gauche cliquer sur Referanseinformasjon et cocher la case UTM Rutenett).

Avec ce site, le logiciel Mapmaker, le site atlas.no (pour les recoupages avec l'imagerie satellite) et une bonne imprimante, la Norvège s'offre à vous  smile

C'est ce que j'ai utilisé pour la partie norvégienne. Je me suis fais des cartes au 1/500 000 avec grille GPS en UTM WGS84 au petits oignons, plus précises que les cartes du commerce. Le top.

Pour la finlande: www.retkikartta.fi Equivalent de notre geoportail, beaucoup de détails et présence des sentiers et des huttes mais moins exploitable en tant que carte que le site norvégien.
Pour la suède: http://kartor.eniro.se/ Mieux que googlemaps et sentiers de randonnées présents mais difficilement exploitable.

Ju_Belledone avait trouvé un site intéressant apparemment avec une carte synthétique de l'ensemble du parcours.

J'étais en train de réfléchir au comment mettre à disposition toutes ces cartes facilement. Ensuite il n'y aurait plus qu'à utiliser MapMaker pour l'impression. J'ai aussi comme projet de faire un post synthétique sur la Nordkalott: infos, cartes, sites, bouquins, bon plans, etc. et un plus général sur la Laponie, sur DM et ici, centrés chacuns sur les intérêts spécifiques des deux forums. Ça fait partie de mes devoirs de vacance. J’essaierai de faire celui de RL en premier, je vous dois bien ça depuis 4 ans que je vampirise le forum  tongue

Hors ligne

Pied de page des forums