#1 29-07-2013 15:43:49

ju_belledonne
Membre
Lieu : Somewhere in Canada
Inscription : 29-11-2006
Messages : 501
Site Web

[Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Sommaire
1 Waterton - Coleman Part 1 Part 2 Part 3 Part 4 Part 5
2 Coleman - Banff Part 1 Part 2 Part 3 Part 4 Part 5
3 Banff - Saskatchewan Crossing Part 1 Part 2 Part 3
4 Saskatchewan Crossing - Jasper Part 1 Part 2 Part 3 Part 4
5 Jasper - Grande Cache Part 1 Part 2 Part 3 Part 4 Part 5
6 Liste

Grace a Nutzzz, nous avons découvert ce joli parcours situé dans les rocheuses canadiennes, on va essayer de vous donner envie de le faire. On est arrivée il y a a peine une semaine et il nous faudra du temps pour tout écrire mais je posterai les résumés des journées ainsi que les photos au fur et à mesure.

GDT
Ici la carte Google map

Présentation
Comme Nutzzz l’a déjà présenté, le Great Divide Trail ou GDT pour les intimes, est un tracé officieux reliant le parc national de Waterton (à la frontière Canada – USA) et le parc provincial de Kakwa. Reliant est un bien grand mot puisque ce trail n’existe officiellement dans aucun parc qu’il traverse (un comble) et emprunte bien souvent des sentiers très peu fréquentés. Juste une partie d’une centaine de kilomètres entre Coleman et Banff est entretenue en tant que Great Divide Trail.
Le tracé total comprend environ 1200km, seule une dizaine de personnes par an le parcours et bien souvent s’arrêtent au parc provincial de Mount Robson. La partie manquante est supposée être extrêmement difficile du fait de la traversée de Willmore Wilderness area qui n’est pas supposé être entretenu et du parc de Kakwa qui est semble t’il a l’agonie.

Réglementation
On ne peut pas parler du GDT sans parler réglementation, en effet le tracé traverse six parc nationaux et sept parc provinciaux, ce qui au Canada est synonyme de permis et autorisation en tout genre.
Pour la traversée des parcs nationaux, il faut acheter un Wilderness pass annuel et réserver ses places à l’ avance. Ceci dit, le tracé emprunte rarement des itinéraires très empruntés ; a l’exception de la zone d’Egypt lake a Banff et du skyline trail à Jasper. A savoir également que sur un tracé pareil les gardes sont souvent très accommodant (bon pas trop a Banff mais à Jasper oui).
Pour les parcs provinciaux, il est nécessaire de s’enregistrer au préalable pour certains (Peter lougheed), pour d’autres c’est gratuit et pour d’autres encore il faut payer sur place (Mount Assiboine). Pour notre part on a jamais payé big_smile, vu que l’on était dans cette zone pendant une tempête et que personne n’était supposé être dans la zone…

Ravitaillement
Les points de ravitaillement sont facilement identifiables sur les différentes sources disponibles, nous n’avons utilisé que Banff et Jasper, ainsi que quelques barres de chocolat a Saskatchewan Crossing. En marchant une trentaine de kilomètres par jours on ne dépasse jamais les 15 jours d’autonomie, c’était satisfaisant pour nous.

Niveau de difficulté
Le Niveau de difficulté dépend grandement de la saison, la neige reste souvent sur les zones les plus hautes jusqu'à mi-juillet et revient mi-septembre. La difficulté vient du fait qu’il n’y a pas toujours de sentier ou qu’il est très peu ou pas entretenu du tout, ca crée pas mal de challenge cartographique auquel il faut être préparé, les personnes non MUL emporte le livre de Dustin Lynx et un GPS, ça doit surement aidé big_smile. Les dénivelés sont assez importants, on estime à 40 000 – 45 000 m de dénivelé sur la totalité du parcours. Certaines zones sont très plates mais sur d’autres comme à Waterton il n’est pas rare d’escalader plus de 2000m sur moins de 30 kilomètres.

Ressources
http://kananaskisblog.com/gdtl-maps/2009/ : La seule carte que nous avons utilisé, un peu juste par endroit mais suffisante dans la plupart des cas
http://cwillett.imathas.com/GDT/index.html
http://www.willpowerresearchfund.com/pe … /GDT1.html
http://www.thehikinglife.com/journal/20 … -to-banff/
http://trailmagic.blogspot.ca/2006/08/m … -come.html
http://www.spiriteaglehome.com/gdt_journal_1.html
http://www.shawnforry.com/Margin_Walker … Trail.html
http://spiffandsixgdt.blogspot.ca/
Du bon et du moins bon mais avec ça vous devriez trouver votre bonheur.

Notre projet
Nous avons pris le départ le 15 Juin avec pour objectif une trentaine de kilomètres par jours et une autonomie de 15 jours par section. Le projet initial était d’effectuer le Great Divide Trail et de bifurquer ensuite sur Grande Cache puis de revenir à Jasper et Banff par une autre route. Nous avons juste effectué la première partie, nous avons dû nous arrêter a Grande Cache pour raisons médicales.

Remarques
Tout ce que nous raconterons dans ce récit est à remettre dans le contexte.
- Nous sommes partis très tôt en saison, ce qui explique notre difficulté a trouvé les sentiers dans la première partie de notre aventure. Nous naviguions sur 2m de neige.
- Nous n’avions ni carte précises, ni le livre, ni GPS. Nous sommes tous les deux cartographes et passons notre vie à faire et étudier des cartes. Il est fortement déconseillé de se priver de GPS sur ce parcours. Nous aimons nous perdre big_smile.
- Nous sommes passés sous la plus grosse tempête de l’histoire de L’Alberta, cet événement a énormément joué sur les conditions du sentier durant la deuxième semaine.

Dernière modification par ju_belledonne (27-08-2013 18:34:37)


Apprenti MUL ayant pris gout aux périples aux "longs cours".
Liste 1400km en laponie https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18111
Récit 1300 km dans les rocheuses canadiennes https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=24005

Hors ligne

#2 29-07-2013 16:05:36

chouxrave
Membre
Lieu : Bugey
Inscription : 13-10-2006
Messages : 1 372

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

C'est marrant, tout d'un coup j'ai l'eau à la bouche !  smile

Hors ligne

#3 29-07-2013 17:10:32

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Arg la suite la suite !! big_smile


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#4 29-07-2013 17:55:42

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 669

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Grave.  cool


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#5 29-07-2013 17:57:08

ju_belledonne
Membre
Lieu : Somewhere in Canada
Inscription : 29-11-2006
Messages : 501
Site Web

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Waterton – Lone lake
Pour le début le texte va être long avec très peu de photos, on s'est rendus compte a la mi parcours que nous n'utilisions pas assez notre bon appareil, une honte! Les photos avec cadre proviennent du 5D mark II et les autres du Canon A1200. Sur la fin je regrouperai certainement plusieurs jours avec plus de photos. J'ai essayé de réduire au maximum la qualité pour ne pas rendre la chose trop lourde, j'espère que c'est suffisant.

14 Juin 2013
La journée du 14 Juin est la dernière journée que nous passons en contact avec la civilisation. Nous passons environ une heure au bureau des guides, ceux-ci sont vraiment contents de nous aider même si ils sont inquiets du fait des conditions d’enneigement. Nous serons les premiers cette année à emprunter le chemin de Lone lake qui a été déclaré dangereux quelques jours auparavant. Après cette sympathique discussion, nous passons une bonne partie de la journée à régler les derniers détails sur nos sacs et a nous prélassé au bord du lac.
ok2.jpg Waterton lake, dernier moments de repos avant le grand départ

Nous débutons le sentier en fin d’après-midi, nous avons choisi de dormir au premier campground situé à 9km de la ville et de partir officiellement de là. Ca évité de payer le campground en ville qui est hors de prix. Nous sommes très excités de commencer, on parle de cette randonnée depuis 6 mois maintenant et nous y voici enfin !
ok3.jpg Piia et moi au départ du sentier

Le sentier est bien marqué et sec sur le départ, nos sacs pèsent environ 16kg chacun, contenant environ 15 jours de nourriture. La pente est raide et nos corps non entrainés peinent à la gravir. Nous atteignons la neige peu avant le campground, aux alentours de 1800m d’altitude, au même moment il se met à pleuvoir des trombes d’eau… Quel départ !
Nous n’avons pas encore officiellement commencé la rando et nous sommes déjà trempés et la neige nous a déjà posé problèmes, demain va être intéressant.

15 Juin 2013
Voici le grand jour enfin arrivé, le 15 Juin 2013, le départ officiel de notre aventure. La nuit fut pluvieuse et venteuse. Il fut difficile de trouver le sommeil, nous sommes tellement impatients.
ok4.jpg Quelques minutes après le départ, la montagne nous offre déja des couleurs incroyables
Le départ est raide, la neige se fait moins présente dans les zones alpines, seuls quelques névés nous montrent combien il est difficile de suivre un sentier sous la neige. Piia n’en revient pas d’être dans un endroit pareil, pour une finlandaise, se retrouver au milieu de montagnes enneigée comme ça est incroyable.
ok5.jpg Un joli spectacle de bon matin

ok6.jpg Un petit col intermédiaire qui ne paye pas de mine mais il nous a offert nos première frayeurs

Nous passons une série de lac juste avant le col ainsi que quelques passages très délicats. Les arrêtes sont couverte de neige/glace formant un mini-mur glacé d’environ un mètre. Les crampons et piolet étaient conseillé sur cette portion, nous comprenons maintenant pourquoi.
Nous passons ces zones délicates sans encombres, nous prenons le temps de parler et analyser chacun de ces passages, Piia n’a aucune expérience dans ce type de terrain ; nous prenons donc le temps de faire un peu de théorie.
Notre route du Sud vers le Nord implique souvent une ascension sèche et une descente sur neige, nous avons quelque problème pour trouver le sentier, surtout dans les zones boisées.
ok7.jpg

Nous arrivons à Cameron Lake à la mi-journée, nous sommes censé dormir au col d’Akamina situé à quelques kilomètres de là. Nous avons été plutôt rapide sur la première partie et nous nous sentons bien, nous décidons donc de rallonger la première étape de 24km et de dormir a Lone lake.
Les 6 premiers kilomètres se font sur route et sont donc très rapidement effectué, de même pour l’ascension en direction des lacs Rowe qui se fait sur un excellent sentier. Apres cela les choses se compliquent, nous n’avons plus de sentier et nous devons traverser un névé de 400-500m sur une pente raide et glacée. Je suis très inquiet pour Piia d’autant que nous commençons a fatiguer après 26km à vive allure. Nous prenons notre temps, étudions la zone autour d’une barre chocolatée puis nous tentons l’ascension. La neige est glacée avec une couche de 2-3cm de neige fraiche sur le dessus. Nos chaussures souples ne nous permettent pas de faire de vrais marche ce qui ne facilite pas les choses. La bonne nouvelle est qu’en cas de chute, bien que longue et vertigineuse, aucun rocher ne présente de dangers réels.
ok10.jpg C'est fou comme ca parait facile vu d'ici

ok8.jpgPiia contente d'en avoir terminé avec notre premier névé difficile

Nous traversons lentement mais surement et arrivons sans encombre au pied d’une corniche glacée d’un peu plus de deux mètres que nous devons la aussi escalader au sommet de la montagne, c’est très aérien avec 300m de vide des deux côtés mais globalement sans danger. Après ces passages difficiles nous n’avons qu’une dizaine de kilomètres à parcourir, la plupart en descente.
ok1.jpg Peu après le sommet, une longue descente venteuse sur un terrain rocailleux instable

ok9.jpg Le paysage en vaut la chandelle

Le sentier repart dans la forêt mais est facile à trouver. Nous sommes exténués mais tenons à rejoindre le campground. Enfin après 10km interminable, nous l’atteignons ! Piia prépare le repas sur notre réchaud à bois tandis que je monte la tente en vitesse, la journée fut belle, beau temps, incroyable paysage et passages délicats, nous avons bien besoin de repos. La température descend rapidement et ne doit pas être bien loin de zéro alors que nous entrons dans notre duvet. Cette première journée fut productive puisque nous avons parcouru à peu près 37km avec plus de 2000m de dénivelé positive.

Dernière modification par ju_belledonne (29-07-2013 17:58:19)


Apprenti MUL ayant pris gout aux périples aux "longs cours".
Liste 1400km en laponie https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18111
Récit 1300 km dans les rocheuses canadiennes https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=24005

Hors ligne

#6 29-07-2013 21:41:53

Draven
Aller a l'essentiel..
Lieu : Jura
Inscription : 14-06-2009
Messages : 969
Site Web

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Ca va être long d'attendre toutes les photos...  big_smile  big_smile  big_smile  big_smile


Réduire le sac, à défaut de pouvoir réduire son porteur...
FlickR

Hors ligne

#7 29-07-2013 21:57:26

matpush
Membre
Lieu : Sud de la France
Inscription : 12-12-2010
Messages : 153
Site Web

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Oh oui ça va être dur ! En tout cas ça me parait très prometteur smile

Hors ligne

#8 29-07-2013 22:28:05

Matt81
Membre
Inscription : 22-02-2008
Messages : 105
Site Web

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Houlalaaaa... ça s'annonce bien "faaaaat" ... à l'américaine quoi !
Vivement la suite.

Hors ligne

#9 29-07-2013 23:14:05

ju_belledonne
Membre
Lieu : Somewhere in Canada
Inscription : 29-11-2006
Messages : 501
Site Web

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

16 Juin 2013

Notre première nuit, ou plutôt premier réveil fut plutôt agité. Alors que je suis dans un demi-sommeil, j’entends la tente qui bouge dans tous les sens. Je me retourne pensant que Piia est à l’origine du vacarme ; mais Piia est immobile. Je regarde à mes pieds et voit la pate d’un ours grattant la toile de tente et essayant d’atteindre notre trousse à pharmacie. Piia se réveil en sursaut alors que j’essaye de faire du bruit pour l’effrayer, heureusement il déguerpit. Ouahou belle montée d'adrénaline du matin! Nous n’étions déjà pas serein a cause des ours mais après celà et les milliers de traces que nous voyons chaque jour, c’est encore pire. L’ours , noir, apparemment n’a fait qu’un petit trou dans la toile intérieur, rien de très méchant.
ok1.jpg Notre campement

ok2.jpg Heureusement la toile extérieure de la Shangri la a tenu la choc

Nous prenons notre petit déjeuner et nous remettons à marcher. La progression jusqu’au campground Twin Lakes est très difficile, la neige est fortement présente dans cette forêt d’altitude et nous devons faire de nombreux détours et parfois creuser la neige pour être sûr d’être dans la bonne direction.
ok3.jpg Certains passages enneigés sont évidents... d'autres moins

ok5.jpg

Nous croisons quelques randonneurs aux alentours de Twin Lakes, ils semblent surpris de la taille de nos sacs à dos et de notre type de chaussures, d’autant que nous les croisons dans un passage très raide juste avant le campground.

Après le campground nous bifurquons en direction du col de Sage et perdons le sentier que nous venions juste de retrouver. Peu importe nous montons à la boussole vers le col. Après celui-ci, le tracé suis les crêtes sur un peu moins de 10 km, c’est à ce moment que nous nous rendons compte de la difficulté de ce qui nous attend. Les arrêtes sont totalement enneigées, nous avons deux choix : les suivre et grimper 300m à chaque fois ou couper sur le flanc de la montagne dans une pente raide et sans sentier. Nous essayons les deux solutions, les deux sont épuisantes. Nous sommes certains qu’il y a un sentier mais aucune idée de son emplacement exact…
ok6.jpg Une partie sommitale sans neige... ce sera de courte durée

ok9.jpg Difficile de reproduire l'ambiance à cet endroit, deux grands murs de pierre nous entoure alors que nous marchons sur le névé central

ok8.jpg Notre terrain de jeu pour la journée

Nous avons parcouru la totalité des 10km dans la neige que ce soit à flanc de montagne ou sur des corniches neigeuse, nous sommes déjà bien fatigué et cela ne s'arrange pas avec ce qui se présente à nous. Sur la carte le tracé semble à peine changer d'altitude, sur le terrain c'est bien différent, il faut descendre dans une vallée profonde et remonter à pic de l'autre coté le tout dans la neige. Cette partie est vraiment éprouvante et notre moral est vraiment bas, la journée de la veille a laissé des traces et la difficulté de celle-ci nous surprend. Nous essayons de positiver, le paysage est magnifique, nous sommes en permanence sur des arrêtes et sommes seuls au milieu des montagnes, cela a un prix.
ok4.jpg C'est inconfortable à traverser mais ouahou quelle chance on a d'être ici

ok7.jpg Une autre crête sèche, au second plan ce sera nettement moins sec

Après avoir passé Fort Mountain nous trouvons une sorte de trace qui nous permet de dérouler les jambes un peu plus vite et de casser le rythme d’escargot que nous avons depuis tôt ce matin. Nous perdons le sentier dans la neige alors qu'il faut remonter une fois de plus à flanc de montagne, nous devons traverser quelques avalanches à la neige tassé sur de pentes assez raide, vivement ce soir que l'on se couche big_smile. Nous franchissons ce petit col en début de soirée, nous sommes loin d’avoir fait ce que nous avions prévu, il semblerait que j’avais sous-estimé la difficulté de cette partie lors de la planification, c’est mauvais pour le moral mais nous avons assez de nourriture et nous aurons l’occasion de refaire notre retard si on le souhaite. Après une dernière approximation cartographique, nous jetons l’éponge pour la journée et essayons de positiver. Le temps a été magnifique encore une fois, il a fait très chaud et peu de nuages ont croisé le ciel. Les paysages ont été magnifiques également, quelle chance nous avons d’être ici.
Nous avions prévu 32km nous en avons fait 10 de moins, le denivellé officiel est de 1500m mais en cumulé on doit être au dessus, m'enfin "who cares"!
ok10.jpg Rien de mieux qu'un joli paysage pour se remettre d'une journée pareille

Oups j'ai oublié quelque chose, notre premier campement en dehors d'un campground fut synonyme de galère pour accrocher la nourriture. Les arbres étaient minuscules et les seuls de bonne tailles se sciait avec le poids des sacs de nourriture. Résultat j'ai du grimper deux fois dans des arbres pour récupérer la corde (après une journée pareil on a pas idée...) avant de trouver un arbre pouvant supporter ce poids. On a passé environ une heure et demi a accrocher les sacs...

Dernière modification par ju_belledonne (29-07-2013 23:31:22)


Apprenti MUL ayant pris gout aux périples aux "longs cours".
Liste 1400km en laponie https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18111
Récit 1300 km dans les rocheuses canadiennes https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=24005

Hors ligne

#10 29-07-2013 23:20:51

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Ben alors quand l'ours il gratte t'as pas eu le temps de sortir le reflex ? Tu me déçois... lol


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#11 30-07-2013 09:07:52

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 413

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Kikoo ju_belledonne wink

Argh... c'est juste trop bon cool

eraz

Hors ligne

#12 30-07-2013 09:21:46

denq
Membre
Inscription : 30-05-2007
Messages : 1 538
Site Web

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Grandiose! (Pour les névés pyrénéens, on a testé les Chainsen (chaînes + crampons d'1 cm + caoutchouc), ça aide bien (250 g la paire)...)


Vaut mieux être un peu titane qu'un grand mulet...

Hors ligne

#13 30-07-2013 12:15:29

Caroline73
Membre
Lieu : Savoie
Inscription : 06-12-2012
Messages : 587

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Bien d'accord avec tout le monde: juste trop bien!!

Hors ligne

#14 30-07-2013 13:19:45

Marion14
Membre
Lieu : Normandie
Inscription : 11-08-2011
Messages : 83

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Waou !!! Vivement la suite des récits et de vos sublimes photos !

Hors ligne

#15 30-07-2013 14:26:41

shyguy
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 10-01-2012
Messages : 821
Site Web

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Woaw, je vais passer dans le coin en camping car en famille dans quelques jours... Je ne verrais pas tout cela mais cela donne une idée des paysages que l'on peut espérer ! miam !


<- mes photos sur Flickr en cliquant sur "Site Web".

Hors ligne

#16 30-07-2013 16:51:09

ju_belledonne
Membre
Lieu : Somewhere in Canada
Inscription : 29-11-2006
Messages : 501
Site Web

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

17 Juin 2013

Nous nous réveillons plein de motivation, le ciel est bleu et les alentours sont sublimes. Nous devons rejoindre la Coulotte ridge directement au réveil, ce n’est que quelques centaines de mètres d’ascension mais c’est très raide et sans sentier.
ok1.jpg Sur la crête de bon matin

Nous suivons ensuite la crête jusqu'à la coulotte Peak que nous devons gravir. Encore une fois c’est très raide, il est encore tôt ce matin et nos jambes ont déjà subis trois fois 300m de dénivelé abrupte, la journée s’annonce bien. L'ascencion de ce mur est l'une de plus difficiles que j'ai connu, le sol est très instable et la pente est extrème, on s'enfonce et repart en arrière à chaque pas.
ok10.jpg Ca rend rien en photo mais je vous promet que c'était raide.

ok2.jpgLe début de la crête, ca monte, ca descend et ca monte encore.

Encore une fois l’effort en vaut la chandelle, nous sommes constamment au-dessus de la forêt avec une vue incroyable sur les alentours, nous côtoyons les pics rocheux de très près, c’est magique.
Une fois à la coulotte Peak, nous avons deux possibilités : continuer sur l’arrête au Nord ou redescendre dans la vallée. Nous choisissons la première solution ne voulant pas marcher 30km sur la route. Nous payons notre décision au prix fort, nous ne trouvons pas le sentier qui emprunte de temps à autre le flanc de la montagne et nous sommes forcés de monter et descendre chaque petit sommet ce qui est éprouvant dans la neige profonde. Heureusement les crêtes s’assèchent au fur et à mesure de notre progression seul le dénivellé reste important.
ok3.jpg Une jolie vue sur la crête

ok4.jpg Piia est épuisée, la neige, la chaleur, le denivellé, encore une bonne journée big_smile

L'altitude décroit doucement et nos passags en forêt dense se font plus courant. Nous suivons la plupart du temps des pistes probablement tracés par des élans ou autre, il faut généralement se battre avec les broussailles à chaque pas mais c'est toujours mieux que de tracer tout droit. Nous prenons notre mal en patience et continuons alors qu’un énorme orage se développe dans la vallée quelques kilomètres plus loin. Les nuages sont incroyables, les couleurs le sont encore plus, nous essayons de prendre quelques photos mais les contrastes sont si importants que nous ne capturons pas le dixième du spectacle que nous offre cet orage.
ok5.jpg Des couleurs incroyables

ok6.jpg Des couleurs incroyables

Après avoir parcouru une bonne dizaine de kilomètres sur cette crête, nous sommes bloqués, notre carte est trop petite pour voir ou le tracé passe et nous ne voyons que barres rocheuses que je n’ai pas spécialement envi d’escalader. Nous essayons de trouver un passage durant une bonne heure mais non nous ne passerons pas. Nous prenons alors la décision d’essayer de rejoindre la vallée en descendant un pierrier très raide. Piia n’a jamais descendu de pierrier, elle devra apprendre vite. A la fin de ce pierrier nous attend une surprise : une minuscule barre rocheuse d’à peine 3 mètres de haut se trouve entre nous et la vallée. Nous essayerons durant une autre bonne heure de trouver un moyen pour descendre ces ridicules 3 mètres mais non nous sommes bloqués ; nous devons tout remonter.
ok13.jpg J'essaye en vain toutes les possibilités   

ok14.jpg Nous ne passerons pas

Exténués, frustrés et déprimés, nous plantons la tente et prenons notre diner. Notre tente est planté sur une arrête rocheuse, la vue y est magnifique mais nous ne pouvons accrocher la nourriture. Les ours ne sont pas censé aimé l’escalade nous laissons donc stupidement les sacs de nourriture contre un rocher un peu à l’ écart de la tente. Encore une fois nous sommes loin de nos plans nous devions faire environ 33km aujourd'hui, nous en avons fait à peine 20, avec plus de 2000m de denivellé.
ok7.jpg La vue est quand même pas mal

ok8.jpg Notre campement

Quelques heures plus tard je me réveil en sursaut, j'entend le sac en cuben bouger ainsi que le poncho avec lequel on avait recouvert la nourriture, je sors et ne vois rien. Je me rendors une petite heure et me réveil encore, cette fois je soulève le poncho et la un rongeur de bonne taille me regarde l'air de dire "un probleme?". Il était tranquillement en train de déguster nos barres de chocolat, cacahuètes... Il a par la même occasion détruit mon poncho ensuite que les deux sacs cubens. Le pire est que j'y ai pensé en posant la nourriture mais j'étais trop fatigué pour poussé le raisonnement plus loin, la prochaine fois je reflechirais a deux fois.
ok15.jpg GRRRRRRRRRRRRRR un sac cuben a ce prix la !

Notre confiance en a pris un coup, nous avons d'ores et déja évoqué l'abandon alors que nous étions sur les crêtes admirant le denivellé nous séparant de l'autre extrémité de la crête. Ce passage a été épuisant, que ce soit mentalement ou physiquement, mon corps n'arrive pas a récupéré et je vois que Piia commence a perdre sa motivation également. Mes excursions en Arctique m'ont enseignée la prudence, je ne fais en général que très peu d'erreurs, or en ce début de parcours je les accumulent, probablement un manque de concentration, un excés de confiance? La carte que nous avons est ridicule, je doute que nous puissions continuer juste avec cela pour encore 1000km. Je passerai la fin de la nuit a penser à tout cela...


Avec le recul ca peut paraitre stupide, certes la progression fut difficile mais nous étions sous le soleil, les conditions étaient parfaites... Les erreurs que j'ai faite (mis à part pour le rongeur) étaient minimes, juste quelque mauvais choix de trajectoire, mauvaise lecture de carte, rien de bien important. Le problème venait du fait que je savais que je n'avais pas le droit a l'erreur, j'étais très exigent envers moi même car je savais que le début de notre trip pouvait tourner au drame très rapidement : nombreux petit pas d'escalade sur roche foireuse, passage avalancheux, franchissement de névés pentus etc... La plupart des personnes que nous avons croisé nous ont fortement déconseillé de commencer si tôt voir même de partit tout court. Les gardes du parc de Waterton avaient emprunté ce passage quelques jours plus tot et avaient abandonné car trop dangereux, cela met une pression supplémentaire sur les épaules que je n'ai pas bien géré au début.

Dernière modification par ju_belledonne (30-07-2013 20:11:03)


Apprenti MUL ayant pris gout aux périples aux "longs cours".
Liste 1400km en laponie https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18111
Récit 1300 km dans les rocheuses canadiennes https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=24005

Hors ligne

#17 31-07-2013 00:03:25

ju_belledonne
Membre
Lieu : Somewhere in Canada
Inscription : 29-11-2006
Messages : 501
Site Web

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

18 Juin 2013

Après cette nuit agitée nous essayons de réagir, de trouver le déclic qui nous sortira de la spirale négative dans laquelle nous nous trouvons. Nous choisissons un autre pierrier à descendre, nos quelques notions de géologie nous permettent de deviner la zone ou la barre rocheuse ne sera plus présente. La descente est longue et périlleuse, d’abord a travers un pierrier raide et instable (tout ce que Piia déteste) ensuite dans une forêt dense et pentue (tout  ce que je déteste). Il nous faudra un peu moins de 5 heures pour rejoindre la route mais au moins nous y sommes.
ok1.jpg La route est juste là, a portée de... vue.

ok2.jpg Le début de la partie végétale, OUPS ca glisse

Nous en profitons pour accélérer l’allure et faisons un point sur les événements passés. Nous nous arrêtons prêt d’une jolie rivière afin de nous rafraichir, laver quelques affaire et prendre un peu de bon temps. C’est fou ce que ça fait du bien, c’est froid par contre big_smile.
ok3.jpg On peut enfin avancer un peu big_smile

Il est temps de retourner dans la forêt, nous devons maintenant trouver notre chemin dans un labyrinthe de chemins pour quad. Nous pensons avoir trouvé le bon jusqu'à ce qu’il s’arrête brusquement. Nous voilà encore une fois en train de marcher sans sentier. Après quelques heures à chercher notre chemin, je réalise enfin un joli coup d’orientation et retrouve un chemin correct, ça fait un bien fou au moral.
ok4.jpg C'est reparti pour un petit tour dans les broussailles

La suite fut sans grand intérêt, une vingtaine de kilomètres sur un chemin sec et facile à suivre, sans aucune vue. Buah ça fait faire du kilomètre au moins big_smile.
Nous sommes maintenant dans un ensemble de colline boisée, le changement d’ambiance est radical.
ok5.jpg Ou sont passés les montagnes?

ok7.jpg C'est plat...   

ok8.jpg Pas la partie la plus interessante

Il est parfois difficile de savoir quel chemin prendre dans ce labyrinthe mais notre intuition a plutôt bien marché. Nous décidons en soirée de pousser 10km de plus histoire de refaire un peu notre retard. Nous grimpons Willougbly ridge pratiquement en courant car la pluie menace. Nous plantons la tente et prenons notre diner juste à temps, une minute plus tard l’orage éclate. Nous étions censés trouver un campground abrité sur la crête mais la zone est totalement brulée, nous avons planté la tente sur la crête, et la nuit tombant nous n’avons pas pu trouver d’endroit très abrité. Encore une fois nous le regretterons. L’orage se développe et le vent nous balaye dans toute les directions, nous tenons la tente de l’intérieur pour être sûr qu’elle ne s’envole pas, c’est incroyable qu’elle ne se déchire pas tellement le vent est violent. Nos bâtons se plient sous la force du vent, heureusement ils sont solides. L’orage durera deux bonnes heures durant laquelle nous restons accroché a la tente, nous tremblons a chaque coup de tonnerres, l’orage est juste au-dessus et nous sommes sur une crête, encore une belle erreur, difficile à éviter celle-ci. Heureusement l’orage se dissipe et nous permet de dormir un peu. Notre journée a été bien remplie avec prêt de 40 km pour 1000m de dénivelé, on a besoin de repos.
ok6.jpg Je ne fais pas le fier, le sol tremble et notre tente se fait malmener

ok9.jpg On a pas idée de planter une tente à cet endroit


Apprenti MUL ayant pris gout aux périples aux "longs cours".
Liste 1400km en laponie https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18111
Récit 1300 km dans les rocheuses canadiennes https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=24005

Hors ligne

#18 31-07-2013 08:52:07

Olivier_G
Membre
Lieu : Lausanne, Suisse
Inscription : 28-07-2006
Messages : 437
Site Web

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Superbe! Merci pour ce récit (avec suspense...) et ces photos!  smile


Olivier
PS: ma présentation

Hors ligne

#19 31-07-2013 10:39:16

matpush
Membre
Lieu : Sud de la France
Inscription : 12-12-2010
Messages : 153
Site Web

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

ju_belledonne a écrit :

nous tremblons a chaque coup de tonnerres, l’orage est juste au-dessus

Je vois ce que tu veux dire, ça me rappelle une de mes plus grandes frayeurs ...

A part ça, les paysages sont magnifique, et la photo du lac et de l'orage est superbe (belles couleurs, belle compo, beaux contrastes ...). Bravo au photographe !

Hors ligne

#20 31-07-2013 18:12:29

ju_belledonne
Membre
Lieu : Somewhere in Canada
Inscription : 29-11-2006
Messages : 501
Site Web

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

matpush a écrit :
ju_belledonne a écrit :

nous tremblons a chaque coup de tonnerres, l’orage est juste au-dessus

Je vois ce que tu veux dire, ça me rappelle une de mes plus grandes frayeurs ...

A part ça, les paysages sont magnifique, et la photo du lac et de l'orage est superbe (belles couleurs, belle compo, beaux contrastes ...). Bravo au photographe !

J'aime regarder les orages mais... de loin! Sur ce coup j'ai vraiment flippé, mais ca laisse un souvenir incroyable, le sol tremblait a chaque coup de tonnerre, c'était assez intense smile.
Merci pour les photos mais dans des endroits aussi magnifiques, aucun mérite big_smile.


Apprenti MUL ayant pris gout aux périples aux "longs cours".
Liste 1400km en laponie https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18111
Récit 1300 km dans les rocheuses canadiennes https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=24005

Hors ligne

#21 31-07-2013 18:13:58

ju_belledonne
Membre
Lieu : Somewhere in Canada
Inscription : 29-11-2006
Messages : 501
Site Web

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Trop humide pour sortir le vrai appareil, du coup juste un roman big_smile

19 Juin 2013
Nous sommes encore en vie alors que le jour se lève, j’ai bricolé un système pour nous attacher à la tente, un bout de ficelle reliant les deux côtés de la tente et passant sous nos matelas, ça nous a permis de prendre quelques heures de sommeil. Nous sommes totalement dans les nuages, le vent ne s’est pas calmé, la plupart de nos affaires sont trempés ; notre tente est un peu vieille et ne supporte pas bien les grosses pluies comme celle de la veille.
Nous reprenons le  chemin, d’abord facile à suivre, nous sommes dans les nuages l’ambiance est humide mais irréelle. J’apprécie ce genre d’ambiance, un court moment avant que la pluie ne se remette à tomber. Il doit faire aux alentours de 5c et avec le vent nous avons un peu froid. Notre carte ne montre pas un dixième des chemins qui se croisent et partent dans toutes les directions. Le brouillard nous empêche de nous orienter, j’essaye de limiter la casse a la boussole mais il est très difficile de lire la carte dans cet endroit de faire altitude, notre carte n’est pas assez précise. Nous arrivons sur une route plus importante mais nous n’avons aucune idée de la direction à prendre. Après quelques aller-retour nous choisissons un chemin (un mélange d’intuition et de hasard) qui par chance nous emmène jusqu'à Coleman.
ok7.jpg On se demande pourquoi c'est aussi vert big_smile

ok8.jpg Une petite pause à Coleman

Quelques kilomètres après Coleman, alors que nous marchons sur un chemin boueux, un mur de pluie s’abat sur nous. Nous n’avions jamais vue une pluie si violente, nous nous réfugions sous nos ponchos dans la forêt jusqu'à ce qu’un orage d’une rare violence éclate. Nous ne pouvons pas rester là, nous partons chercher un endroit pour la tente mais nous ne voyons pas à un mètre tellement la pluie est violente. Je choisis un emplacement d’herbe surplombant un petit ruisseau. La pluie est incroyablement pressante, notre tente dégouline et la plupart de nos affaires sont trempés avec la tempête d’hier. Après deux heures de pluie, vent et tonnerre, les sardines ne tiennent plus. Le sol est une éponge sur une trentaine de centimètres et nos petites sardines ne peuvent pas lutter contre le vent. Je suis en boxer dans la tempête afin de ne pas mouilleur mes habits, il fait sombre alors que je cherche des bouts de bois et autre pierres pour retendre notre tente qui est maintenant totalement effondrée. La tente est maintenant fixée au sol grâce à de longs bâtons de 50 cm de long plantés dans le sol renforcé par des pierres et ficelles. C’est le problème de notre tente qui est tout sauf auto portante. Nous sommes un peu plus à l’abri maintenant, il est difficile de trouver le sommeil avec un vacarme pareil.

20 Juin 2013
Nous n’avons pas vraiment dormi cette nuit, nous sommes inquiets. La pluie n’a pas diminuée, ça fait maintenant plus 14h que des trombes d’eau s’abattent sur nous et cela ne semble pas vouloir faiblir. Vers 11h la pluie diminue légèrement, c’est encore violent mais moins, nous attendons 3h de plus et décidons de reprendre le chemin. Notre moral est bas et une journée dans la tente ne va rien arranger, il faut avancer un peu pour rester positif.
Nous reprenons le chemin qui est devenu une véritable rivière boueuse, le débit de chaque ruisseau est incroyable, nous avons parfois beaucoup de mal a les traverser. La moindre petite rivière est entourée d’une zone inondée de parfois plusieurs centaines de mètres, l’eau s’écoule de la montagne sur toute sa longueur. Inutile de dire que nous sommes mouillés ! Nous avons de gros problèmes pour traverser certains torrents, nous essayons de prendre notre temps et de  bien analyser chaque traversée.
ok9.jpg Un chemin/rivière que nous suivons sur quelques kilomètres

ok10.jpg Piia trempée mais contente de pouvoir repartir

Nous continuerons comme cela pendant 5 bonnes heures essayant de rester rapide pour ne pas avoir trop froid. Nous trouvons finalement un endroit plat non inondé pour planter la tente, tout est toujours trempé mais au moins nous sommes à peu près à l’abri et nous avons parcouru une vingtaine de kilomètres.
ok11.jpg Brrr, c'est humide big_smile


Apprenti MUL ayant pris gout aux périples aux "longs cours".
Liste 1400km en laponie https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18111
Récit 1300 km dans les rocheuses canadiennes https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=24005

Hors ligne

#22 31-07-2013 20:08:07

Matt81
Membre
Inscription : 22-02-2008
Messages : 105
Site Web

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Vraiment passionnant ! et pittoresque ...  tongue

Hors ligne

#23 31-07-2013 20:23:27

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 692

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Grande Aventure, gros moral, beau duo  smile

Dur-dur mais magnifique!  tongue

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#24 31-07-2013 22:08:52

antoinepierre
Membre
Lieu : Avon-Fontainebleau
Inscription : 08-09-2010
Messages : 1 817

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Excellent, merci.

Hors ligne

#25 31-07-2013 22:11:41

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011
Messages : 1 880

Re : [Récit + liste] Great Divide Trail – 1300km dans les rocheuses

Bravo! Très sympa à lire!


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)
Trombi

Hors ligne

Pied de page des forums