Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 01-08-2012 20:42:28

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010
Messages : 1 458

[Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

Ayé, les vacances sont finies et c'est l'heure du compte-rendu.

La préparation du voyage c'était ici.

Jour 1 : Lyon - Gartness (16 km de marche)

Tombée du lit à 5h30, un café pris en vitesse, un dernier regard pour vérifier que je n'ai rien oublié, et c'est parti sous une pluie battante pour l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry. Arrivée prévue à Glasgow à 11h15 heure locale (- 1 heure avec la France).

Pas de problème à l'embarquement, petite séance bronzage derrière le hublot, atterrissage sous la pluie. Récupération rapide du sac, direction la navette pour la Central Station. Descente du bus toujours sous la pluie, je mets le pieds dans une petite flaque pour traverser la rue... et me retrouve dans un trou d'eau de 10 bons centimètres avec une cheville gauche tordue. J'ai beau être matinale, j'ai mal !

Quelques roulement de chevilles plus tard, ok ça va je peux marcher. Direction Milngavie (prononcer Mulegaille), en banlieue de Glasgow via le TER local.

C'est parti. Il est 13h30. Je ne m'arrête pas faire les courses car je compte passer à Killearn quelques kilomètres plus loin.

Le début de la route traverse un parc où je croise de nombreux coureurs, des promeneurs en tenue locale : poncho, pantalon imper et bottes en caoutchouc. Pas très intéressant mais ça permet de se mettre en jambe, trouver ses marques pour organiser le sac et ses réglages, enfiler le poncho... J'enchaine tranquillement sur la campagne alors que le soleil pointe son nez. C'est le début des premières portes à mouton que je ne vais cesser de passer tout le reste du chemin. Elles sont parfois remplacées par des marches en bois qui passent au dessus des clôtures.

Je loupe l'embranchement pour Killearn (contrairement à nos GR bien balisés, les villages proches ne sont pas indiqués). Quand je m'en aperçois, il est un peu tard. Tant pis, ça attendra demain.

Le chemin se poursuit tranquillement avant de passer sur une portion de petite route ou je rejoins la ferme/camping de gartness. Comprendre un bout de champ avec une vieille grange aménagée où il est possible de prendre une douche... écossaise, des toilettes propres et des tables pour manger à l'abri de la pluie.

Je fais mes premières rencontres qui partageront un peu de leur stock de nourriture avec moi : 2 allemandes avec des sacs beaucoup trop lourds (qui abandonneront rapidement apprendrais je plus tard), une jeune allemande seule avec une tente simple paroi non étanche qui finira un brin dépressive avec son téléphone greffé à l'oreille, un français qui est là juste pour une balade de 2 jours, un anglais avec qui je sympathise et avec qui je ferais un bout de chemin plus tard.

5136_07-07-2012_13-21-17_0066.jpg

Il pleuvra la nuit mais je suis bien au chaud et au sec sous ma tente et je dormirais comme un bébé.

Jour 2 : Gartness - Rowardennan (26 km)

Ce matin ma cheville est bien gonflée et ça tire un peu lorsque je mets du poids sur l'avant du pied ou que je tourne la cheville. Le temps de me préparer, elle a chauffé un peu et c'est ok pour marcher.

Départ pour Drymen à 3 km pour faire les courses. Comme d'habitude, je prends trop de trucs mais le sandwich œuf dur/bacon au petit dej, c'est top.

Direction Conic Hill sous le soleil mais le temps se couvre. J'ai le temps de déjeuner tranquillement au pieds, de laisser passer 4 jeunes ultra mulets allemands qui semblent faire du sur-place. Le sol est complètement détrempé et un ruisseau descend sur le chemin. J'ai l'impression que je ne vais pas souvent avoir les pieds secs cette semaine. Au fur et à mesure que le chemin s'élève, la vue est de plus en plus belle sur le Loch Lomond.

5136_03-07-2012_14-58-40_0010.jpg

Je double le groupe de jeunes dont l'un semble sérieusement boitiller, et profite de la vue au sommet en papotant avec un couple d'anglais qui vient tous les étés dans le coin. L'occasion de tester une fois de plus mon accent très frenchy et d'aprendre à prononcer "Edinbrla" à l'Ecossaise. Une pluie diluvienne nous incite à nous séparer et je redescends vers un champ de ruine avec des arbres coupés et arrachés sur des dizaines d'hectares. L'office des forêts écossaise a lancé un vaste plan de réintroduction des espèces d'arbres indigènes et la première étape consiste à supprimer tous les pins plantés en masse dans les années 70. D'ici 4 à 5 ans la nature aura repris ses droits et ça devrait être très beau mais là sous la pluie j'ai un peu l'impression d'arriver dans le Mordor.

Le chemin redescend au bord du Loch Lomond et s'ensuit une section fort peu intéressante jusqu'à Rowardenan. Mauvaise surprise, il n'est plus possible de camper "sauvagement" à côté de l'auberge de jeunesse et il faut ajouter quelques kilomètres pour rejoindre le camping suivant. Il est désormais interdit de bivouaquer hors zones autorisées sur tout le tour du lac Lomond.

Je suis vannée et trempée. Ma cheville et mon pied ne font plus qu'un seul bloc. Je m'arrête à l'auberge et je ne le regretterais pas. C'est très propre, le personnel accueillant et serviable et la vue depuis le lounge sur la jetée et le lac au soleil couchant est juste superbe.

Je passe la soirée avec une jeune anglaise qui étudie à Cambridge et qui fait le trajet avec hébergement en dur pour cause de mauvais rhume au moment de partir. Le premier sac Osprey que je croise (et loin d'être le dernier) et visiblement une approche MUL. Une famille belge (une mère et ses 2 filles) vient se joindre à notre table. Soirée très agréable.

Jour 3 : Rowardennan - Inverarnan (22 km)

Mes chaussettes n'ont pas réussi à sécher dans la nuit et je les remets trempées (trop d'humidité à 6 dans la chambre). Pas grave, je ne les sentirais plus dès que je me serais remise à marcher.

Direction Inversnaid (11 km) sur un chemin plutôt agréable et avec un peu de soleil, que je rejoints rapidement et où je m'arrête faire une pause repas sur la jetée. J'ai à peine le temps de finir de manger qu'il se met à tomber des cordes. Je repars pour Inversnaid par le chemin qui suit le bord du lac. Cette deuxième partie se révèle sans intérêt et je n'ai qu'une hâte, rejoindre le bivouac du soir. Quand la pluie s'arrête les premières midges s'invitent et m'obligent à repartir (ça reste cependant tolérable); mais le soleil finit par percer alors que le chemin s'éloigne du lac et s'élève pour partir vers des collines d'herbes grasse et de fougères (bruyères ?) où les moutons jouent à cache-cache. Le moral remonte. Je ne m'attarde pas vers le Doune Bothy où 2 marginaux locaux ont commencé à se bourrer joyeusement la gueule (cet abris est malheureusement facilement accessible via le taxiboat d'Ardlui).

A noter que je conseillerais à tous ceux qui veulent s'engager sur la WHW de prendre le train jusqu'à Ardlui et de se faire déposer sur l'autre rive sur la WHW en bateau pour démarrer l'itinéraire.

Je rattrape 2 jeunes allemands avec des sacs à la journée que je surnommerais Laurel et Hardy. L'un affuté comme un couteau s’arrête tous les 10 pas pour faire des photos alors que le deuxième affligé d'une trentaine de kilos en trop clopine derrière. Je les doublerais tous les jours à partir de cette étape au grand damne de Laurel (je suis un peu diesel le matin), alors que je ne marche pourtant pas vite.

Je finis la journée au camping qui se trouve être plutôt sympa si ce n'étaient les (petits) nuages de midges. Le temps d'acheter une moustiquaire de tête au petit shop du coin (il y a tout ce qu'il faut pour réapprovisionner un randonneur), je monte la tente sous le soleil, part prendre une douche, prépare à manger dans la cuisine dont son équipés tous les campings écossais (grand luxe avec le papier toilette fourni !, de quoi s’alléger encore) et profite d'un petit coup de vent pour sauter dans ma tente. Je ne fais pas long feu et m'endort en étudiant l'itinéraire du lendemain.

Jour 4 : Inverarnan - Strathfillan (16 km)

Petite journée de repos pour soulager ma cheville. Je marche tranquillement dans un paysage très ouvert. Il fait beau avec des passages d'averses de temps en temps, les montagnes commencent à apparaitre, l'herbe est grasse et verte, il y a un petit vent agréable qui me garanti une journée sans midges et je m’octroie une vrai pause pic-nic le midi au milieu des agneaux très curieux et de leurs parents très bêlants.

5136_05-07-2012_15-20-20_0018.jpg

L'eau couleur tourbe.

5136_05-07-2012_16-01-02_0026.jpg

Une très bonne journée sur des chemins faciles et je finis au "camping" de Strathfillan où je retrouve le jeune anglais du premier jour (Lee de son petit nom). La plupart de ses affaires sont encore trempées du bivouac de l'avant veille et il est en pleine opération lessive et séchage. Après installation sur de l'herbe qui invite à la sieste tellement elle a l'air moelleuse, nous passerons la soirée à discuter et comparer le contenu de nos sacs. Son sac est assez dépouillé au niveau nombre d'items mais fort lourds typés militaires, ce qui fait que sa base doit être assez proche des 12-13 kilos.

A noter, les locaux sont très propres, le terrain plat et bien gras, il y a un petit shop, la douche marche à pièce (1£ pour 8 minutes), et il y a une petite chipette avec des bottes roses toute mimi.

5136_06-07-2012_09-51-33_0030.jpg

Jour 5 : Strathfillan - Inveroran (20 km)

Je démarre en même temps que Lee et un père écossais avec son fils qui s'arrêteront à tous les cafés ou presque de la WHW. Un accent à couper au couteau et beaucoup d'humour. Lee et moi accélérons rapidement pour rejoindre Tyndrum pour faire quelques courses (rien de tel qu'une pommade anti-inflammatoire pour sauver une cheville) et passer par la poste (opération allègement pour Lee).
La marche est très agréable, il fait beau mais pas trop chaud. En chemin nous rejoignons l'anglaise du deuxième jour et nous arrêtons au soleil pour boire un petit thé et café. Pause d'une heure imprévue et fort bienvenue.
Nous repartons à trois sur un chemin facile en nous étonnant de ne pas entendre le petit train local qui remonte théoriquement la vallée plusieurs fois par jour. En fait un train a déraillé la semaine précédente et abimé les rails. Les trains sont à l'arrêt pour plusieurs mois à priori, et les commerces touristiques locaux pleurent leur saison terminée avant d'avoir commencée.
Nous abandonnons notre compagne de route à la Station de Bridge of Orchy qui a été converti en Bunkhouse quelques années plus tôt. Le lieu est atypique, le gardien est un passionné et le petit dej excellent. Chaudement recommandé.
En fait nous n'irons pas loin, nous nous arrêtons à la zone de bivouac juste après le pont (trop près de l'eau et un peu en pente, à éviter même si le site autours est joli) pour un petit 4 heure aux crakers et chedar quand nous sommes rejoints par une ex globtroteuse hollandaise et son fils (un peu autiste?) que Lee à rencontré quelques jours plus tôt et nous voilà repartis à papoter, bientôt rejoins par notre anglaise tongue
On finit par repartir, direction le superbe bivouac sauvage d'Inveroran. Voilà l'Ecosse que je suis venue voir. Une bonne soirée autours d'un feu de bois, les popottes remplis de beans offert par de jeunes Ecossais qui terminaient leur virée, en compagnie d'un couple de flamands francophiles et de nos 2 compères écossais arrivés en fin de journée après un passage au bar de l'hotel situé à environ 500m.

5136_06-07-2012_18-18-58_0032.jpg
5136_06-07-2012_18-19-23_0035.jpg
5136_06-07-2012_18-25-29_0044.jpg

Jour 6 : Inveroran - Kingshouse (16 km)

La plus belle étape sous un temps superbe. La journée se finit beaucoup trop tôt, à la zone de bivouac libre de Kingshouse. Le temps de s'installer et la pluie et les midges attaquent. Nous nous réfugions au bar réservé aux marcheurs de l'hotêl. Très sympa, la bouffe est correcte mais attention, fin du service à 20 heure !
Un jeune couple de flamands arrivés tard, lestés de sacs de 17 kg chacun dont une tente de 5kg, réussi à pleurer une soupe qui tient au ventre et 1 dessert. Ils sont partis pour un tour de l'Ecosse en 3 mois sous tente. Pleins d'enthousiasmes, ça fait plaisir à voir.

5136_07-07-2012_12-24-26_0058.jpg
5136_07-07-2012_13-17-42_0060.jpg


Jour 7 : Kinshouse - Kinlochleven (14 km)

Nous nous séparons avec Lee qui poursuit son voyage vers les iles Hébrydes. See you...

Le temps menace et je me dirige vers le fameux Devil Staircase qui s'avère être une colline pas du tout impressionante, mais derrière laquelle la vue est très belle. Par contre, par temps de brouillard ça peut vite tourner au mauvais plan dans le coin.

Devil ? ... Staircase.

5136_08-07-2012_13-09-55_0074.jpg

La pluie se met à tomber et il fait rapidement très froid (rha, pas de gants) mais la descente est agréable jusqu'à rejoindre un chemin forestier briseur de genoux qui suit les conduites de l'usine hydroélectrique de Kinlochleven. Un passage devant le premier camping minuscule et envahi de midges, avant de rejoindre le camping du Mac Donald Hotel. Petit mais propre et l'accueil est très sympathique. Le pub réservé aux marcheurs vaut l'arrêt.
Pour ceux qui ont le temps, ne pas s'arrêter à Kinlochleven mais continuer sur la WHW sur environ 2 km de montée jusqu'à sortir du bois. A partir de là il y a des spots de bivouacs magnifiques partout.
Soirée avec les flamands 17 kg et un couple de français aussi bien chargés, pendant qu'un couple d'anglais fait des aller-retour vers leur voiture pour s'installer à vie dans le camping semble t'il.

5136_08-07-2012_11-36-46_0069.jpg
5136_08-07-2012_12-57-10_0072.jpg
5136_08-07-2012_13-57-10_0079.jpg


Kinlochleven - Fort Williams (23 km)

La première partie du chemin est superbe et invite au bivouac.

5136_09-07-2012_11-34-47_0098.jpg

Le Ben Nevis dans les nuages...

5136_09-07-2012_13-55-29_0111.jpg
5136_09-07-2012_14-37-53_0116.jpg

... et sans nuages.

5136_09-07-2012_15-16-34_0124.jpg

La descente vers Fort William est par contre très longue et destructrice pour les articulations avec plusieurs kilomètres sur un trotoir bitumé (l'option stop peut s'avérer une très bonne idée vu qu'il y a énormément de traffic entre Glen Nevis et Fort William).
Arrivée tôt (12h30), je trouve une chambre au Fort William Backpacker qui offre un service de nettoyage (4£ pour une lessive lavée et séchée). Des chaussettes propres, c'est le bonheur !

Après midi flannerie, gorgeage de yaourt et de fruits, visite des magasins de sport, renseignement sur les horaires de bus pour rejoindre Edinburgh le lendemain.


Conclusion :

La WHW s'avère un bon avant goût de l'Ecosse et permet de se mettre rapidement en jambe. Le chemin est facile et beau passé le sans intérêt Loch Lomond. A refaire, je démarrerais à Ardlui et continuerais sur une partie plus sauvage comme l'a fait damien8402 à un rythme bien plus rapide que le mien.

Retour matériel :

5136_07-07-2012_13-19-24_0065.jpg

Quasi toute ma liste a servie, excepté la bande + sparadrap.

Le quarté gagnant :
- le poncho
- la tente complète avec moustiquaire : midges, vent, pluie proof ! + polycree pour garder la toile intérieure toujours sèche (impeccable). Montage de la tente intérieur indépendant de l'extérieur avec quelques contorsions.
- le pare soleil : sitpad, paillasson, matelas de sieste, booster de duvet. A recouper. Beaucoup mieux et plus léger que la mousse que j'utilisais auparavant.
- les boules quies

Les manquants :
- des claquettes pour tremper les pieds dans les rivières sans s'exploser les orteils et aux campings
- une paire de chaussettes de rab

J'ai fait quelques modifs mineures à la liste préparatoire. Je remettrais la liste à jour pour l'ajouter à ce post.

Edit : la liste mise à jour.
5136_sherpa_jpeg_export_opt.jpg

A retirer si je devais y retourner :

- la veste de pluie (elle m'a servie uniquement à Édimbourg et mon parapluie aurait été bien plus agréable) : -330 g
- recouper le pare-soleil en 2 : -24 g
- le shorty adidas : j’espérais piquer une tête dans le Loch Lomond mais le temps en a décidé autrement. A remplacer par des sous vêtements pouvant faire office de maillot de bain. -75+35 = -40 g
- la partie cuisine, les campings sont équipés et il y a suffisamment d'endroit où s'arrêter en cours de route pour manger un bout au besoin.-135 g
- papier toilette : 1/2 rouleau. -32 g
- shampoing : diviser la quantité par 2.
- lingette désinfectante : en ajouter 2. +6g

Gain possible : 555g.

Le polycree n'était pas indispensable mais en cas de grosse drache, il me garantissait de pouvoir replier la toile intérieure toujours sèche.

Dernière modification par Nayana (06-08-2012 20:25:13)


Lentement mais surement...

Hors ligne

#2 02-08-2012 12:35:32

damien8402
Membre
Inscription : 23-05-2009
Messages : 103

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

Merci de me citer, je suis flatté  big_smile

Tu as l'air d'avoir eu plus de problème que moi en ce qui concerne les midges, et une météo pas top pour un mois de juillet. Mais bon, on ne va pas en Ecosse pour le soleil, ça se saurait!

Jolis photos, merci!!

Hors ligne

#3 02-08-2012 17:57:41

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010
Messages : 1 458

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

Sur les 12 jours en Écosses, j'ai finalement été embêtée une soirée et une journée par les midges, principalement parce que j'ai du m'arrêter soigner un début d'ampoule alors que je n'avais pas encore de moustiquaire de tête. Des vêtements couvrants + des tortillons verts à brûler antimoustiques + une tente étanche suffisent pour oublier ces très petits inconvénients.

Pour le temps, hormis les premiers jours j'ai globalement eu de belles, voire très belles journées qui se sont avérées agréables au niveau température pour marcher.


Lentement mais surement...

Hors ligne

#4 03-08-2012 21:25:58

hysope
Membre
Inscription : 16-05-2008
Messages : 286
Site Web

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

Coucou Nayana,

J'aime bien les périples solo au féminin, bravo!... euh j'aime bien aussi ceux au masculin hein? wink
Encore ravie de t'avoir revue au CDB  smile


"la peur de la souffrance est pire que la souffrance elle-même" Coelho, l'alchimiste

Hors ligne

#5 06-08-2012 20:24:45

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010
Messages : 1 458

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

Merci Hysope. C'était effectivement bien sympa smile

Mise à jour de la liste dans le premier post.

A retirer si je devais y retourner :

- la veste de pluie (elle m'a servie uniquement à Édimbourg et mon parapluie aurait été bien plus agréable) : -330 g
- recouper le pare-soleil en 2 : -24 g
- le shorty adidas : j’espérais piquer une tête dans le Loch Lomond mais le temps en a décidé autrement. A remplacer par des sous vêtements pouvant faire office de maillot de bain. -75+35 = -40 g
- la partie cuisine, les campings sont équipés et il y a suffisamment d'endroit où s'arrêter en cours de route pour manger un bout au besoin.-135 g
- papier toilette : 1/2 rouleau. -32 g
- shampoing : diviser la quantité par 2.
- lingette désinfectante : en ajouter 2. +6g

Gain possible : 555g.

Le polycree n'était pas indispensable mais en cas de grosse drache, il me garantissait de pouvoir replier la toile intérieure toujours sèche.


Lentement mais surement...

Hors ligne

#6 08-08-2012 05:31:36

emmi
mulette
Lieu : belgique
Inscription : 10-05-2011
Messages : 431

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

j'aime bien aussi les périples au féminin...  wink

Hors ligne

#7 08-08-2012 09:41:09

fiannae
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 17-08-2008
Messages : 2 097

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

Bonjour,

Pourquoi un rasoir ?
Combien mesure ton bout de para-soleil ? Tu l'utilises comment (sous le matelas et où) et pourquoi ?

Hors ligne

#8 08-08-2012 18:19:44

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010
Messages : 1 458

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

@ Emmi : j'aime beaucoup ta signature d'avatar wink


Le rasoir pour la partie épilation mais en fait je ne l'ai pas pris, il était dans mon sac CdB que j'ai récupéré au retour à Lyon. Outre l'aspect esthétique, pas de poil veut dire pas de prise pour les tiques.

Le pare-soleil me sert sous le matelas gonflable si le sol est un peu trop agressif (pas de problème avec l’Écosse) ou glissé dans le sac de couchage face aluminée dans le dos pour profiter de la réflexion de chaleur. Un matelas isolant sera plus efficace mais bien plus cher et moins polyvalent pour mon usage (je ne randonne pas en saison froide).

Par contre, il faut impérativement dormir habillé pour éviter la transpiration sinon bonjour l'effet collé et le gros coup de froid à chaque décollement. Si on transpires habillé, c'est que le duvet seul est suffisant.

A l'usage, j'évalue gagner 3 bons degrés. Taille du pare-soleil : 1m40 mais c'est surtout les reins qu'il faut protéger donc je peux le recouper un peu.

Dernière modification par Nayana (08-08-2012 18:20:59)


Lentement mais surement...

Hors ligne

#9 08-08-2012 20:47:42

emmi
mulette
Lieu : belgique
Inscription : 10-05-2011
Messages : 431

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

Nayana a écrit :

@ Emmi : j'aime beaucoup ta signature d'avatar wink

merci mais heu... c'est quoi la signature d'avatar? celle sur le côté ou celle en dessous?
tongue

Hors ligne

#10 08-08-2012 21:09:52

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010
Messages : 1 458

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

Celle sur le côté. Je savais pas comment l'appeler  lol


Lentement mais surement...

Hors ligne

#11 09-08-2012 13:40:43

fiannae
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 17-08-2008
Messages : 2 097

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

Pour le rasoir, arme anti-tiques, j'ai comme un doute : lorsque j'en ai trouvé sur mes jambes, elles étaient épilées.

Je note le coup du para soleil sous les reins (mon point faible). 30 cm devraient suffire.

Hors ligne

#12 12-08-2012 14:22:48

Mulot
"J'ai glissé chef!"
Inscription : 09-07-2008
Messages : 150
Site Web

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

Ah l'Ecosse ! une grande histoire d'amour et ça fait vraiment plaisir d'y replonger par ton retour terrain Nayana.
Juste parfait après la séance Rebelle au ciné hier smile
La magie opère merci Nayana !

P.S: j'espère que j'ai le droit de répondre à ton sujet, ton fil a l'air de n'être ouvert qu'aux filles  big_smile


"J'ai besoin, pour être, de participer" St Ex

Hors ligne

#13 12-08-2012 15:27:52

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010
Messages : 1 458

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

Merci de te dévouer pour les hommes de RL Mulot. Je rajouterais un peu de bière ou de whisky la prochaine fois en teasing pour les attirer  lol


Lentement mais surement...

Hors ligne

#14 12-08-2012 15:32:28

Mulot
"J'ai glissé chef!"
Inscription : 09-07-2008
Messages : 150
Site Web

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

Nayana a écrit :

Merci de te dévouer pour les hommes de RL Mulot. Je rajouterais un peu de bière ou de whisky la prochaine fois en teasing pour les attirer  lol

+ Une tranche de Haggis et ça devrait faire l'affaire  wink


"J'ai besoin, pour être, de participer" St Ex

Hors ligne

#15 12-08-2012 16:51:53

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

Nayana a écrit :

Je rajouterais un peu de bière ou de whisky la prochaine fois en teasing pour les attirer  lol

En effet : ce récit manque sérieusement de visites de distilleries, de bières, de cornemuses, de kilts, de rugby ou jeux celtiques traditionnels (il y a bien une photo avec quelques trèfles pour se rattraper)... wink

Histoire de rajouter une petite dose de testostérone à ce sujet : le plus bel hymne du monde capable de tirer une larme au plus gaillard des rugbymen
=> Flower of Scotland at Murrayfield vs. Ireland 2011

- O Flower of Scotland,
- When will we see
- Your like again,
- That fought and died for,
- Your wee bit Hill and Glen,
- And stood against him,
- Proud Edward's Army,
- And sent him homeward,
- Tae think again.

- Those days are past now,
- And in the past
- They must remain,
- But we can still rise now,
- And be the nation again,
- That stood against him,
- Proud Edward's Army,
- And sent him homeward,
- Tae think again.

... ♩ ♫ ♪ ♬ ...


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#16 30-10-2013 11:37:11

coclico
Membre
Inscription : 04-10-2013
Messages : 8

Re : [Récit + liste] Ecosse - West Highland Way - 2 au 10 juillet 2012

Bonjour,

Merci pour ce récit, ça me rappelle des souvenirs

Je suis allé faire un périple de quelques jours dans les Highlands il y a quelques années avec un pote, en septembre, les Midges étaient là en nombre...l'horreur...

Le temps de monter la tente et de s'y glisser, il y en avait des centaines à l'intérieur...

L'astuce avait été d'étteindre nos lampes et d'allumer le réchaud, nickel, tous grillés, nous avons été sauvés pour la nuit.

Hors ligne

Pied de page des forums