Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 07-11-2014 02:08:31

kodiak
Pas assez léger, mon fils!
Inscription : 09-06-2014
Messages : 2 595
Site Web

[Récit + liste] Vercors - Week-end Hauts Plateaux Sud

Un boucle de 50 heures, avec montée au Pié Ferré et au Grand Veymont
Trace sur Openrunner

C'est la quinzaine des solitaires MUL sur le Vercors! Récits de : Shanx, florencia (3 fois! depuis Valcroissant, boucle sur les Hauts Plateaux Sud, bivouac au Grand Veymont) et CLeC...

Profitant d'un des derniers weekends de beau temps de 2014, après 3 jours de rando en famille dans le Parc du Pilat, je pars seul sur les hauts plateaux un peu à la six-quatre-deux. Les covoiturages trouvés m'imposeront un itinéraire à partir de Clelles, hélas en boucle et . J'aurais préféré un linéaire, mais Bast!, on fera avec.

Je me décide Jeudi a partir. Vendredi, je jette mes affaires dans mon sac, y compris trois ziplocs de GORP qui me restent du GR10 de Juillet dernier. Glisse les périssables du frigo entre quelques tranches de pain, ca fera deux sandwiches. J'y ajoute l'abri Hexamid tout neuf,  Je suis persuadé qu'il me manque quelque chose, mais tant pis. Je me remémore les premières images du générique de « 127 heures », ou Aron Ralston remplit machinalement son sac, laissant sur l’étagère son Victorinox qui lui manquera bien quelques heures plus tard. Spoiler: il ne me manquera au final que 2 carrés d'Esbit (pas de boisson chaude à l’arrivée...), preuve que la liste commence à s'affiner, puisque les affaires trouvent seules le chemin du sac à dos...

Pris de court, je n'ai pas imprimé de carte au bureau. Séduit par iPhiGéNie testé en famille sur sentier balise le week-end d'avant, je charge 2-3 traces glanées ici ou la. Avec une 2e batterie, et ce que je crois être un téléchargement de la carto au 25.000e des plateaux Sud, je suis paré.

Vendredi: Clelles - Chaumailloux, 10 km, 2h 1/2

Merci les embouteillages de Grenoble, j'arrive à Clelles à 18 heures, avec une feuille de route simplissime: je vais monter par le pas de l'Aiguille, et aviser une fois sur le plateau.
8883_20141024_183120_07-11-14.jpg
30 minutes de marche, et j'ai l'impression d’être suivi. Ou que tu ailles, le Mont Aiguille sera derrière toi...

Passage au foyer de ski de fond de la Richardière à la tombée de la nuit, sans bruit car il y a du monde qui dine dans les camping-cars. Des grimpeurs, sans doute. J'arrive au bout de la piste à la nuit noire. . Je m'installe en lisière pour avaler un sandwich (ma version de l'alimentation en week-end! Lourd, fragile, peu digeste, mais permet de vider le frigo). Une bagnole arrive, puis une autre. Je m'attends à un bivouac bruyant mais non, après 1/4 d'heure de discussions bruyantes un groupe de 6 s’élance sur le sentier à la frontale. Je les suis à 10 minutes, avec la frontale réglée au minimum (Black Diamond Gizmo, la 2xAAA la plus légère que j'ai trouvé. Seul défaut, elle se règle toujours sur la plus forte intensité à l'allumage, il faut maintenir le bouton enfonce pour baisser l’intensité). Sans forcer je les rattrape au pas de l'Aiguille, un peu surpris! Je les laisse foncer vers la cabane de Chaumailloux et fais un détour pour m'installer sur une petite crête au sud-est, ou je pense trouver un terrain plat, ce qui est le cas. Il fait bon sous les arbres, je tente la belle étoile. Au moment de m'enfoncer dans le duvet je réalise que j'ai une toile d'abri cuben dans le sac. Je fais l'erreur de m'enrouler dedans "des fois que". Stupide, la toile est trop légère et refuse de rester coincée sous moi. Au milieu de la nuit je la rentre dans le sac à dos pour éviter qu'elle ne s'envole. Je n'aurai pas plus froid pour autant. Car il fait un peu frisquet!

Samedi: Chaumailloux - Peyre rouge, 23 km, 11 h

Au matin, grasse mat' jusqu’à 7h30.
8883_20141025_081545_03-11-14.jpg
La cabane de Chaumailloux, le Mont Aiguille, le soleil se lève...

Je lève le camp pour trouver un coin sympa pour le breakfast. Le Grand Veymont me nargue derrière sa Majesté le Mont Aiguille. Si j'allais y faire un tour? C'est l'affaire d'une journée seulement, et je ne veux pas abandonner l’idée d'un exercice de navigation vers le Jardin du Roi, un coin que je sais sans pitié pour les orienteurs trop confiants. Le temps que le thé chauffe, je me décide. Navigation le matin, montée au Pie Ferre l’après-midi puis transfert vers le Veymont, avec dans l’idée de faire l’ascension Sud-Nord, et de redescendre tranquille vers Clelles par le pas de la Ville. C'est large, mais je suis veux absolument être à l'heure pour le rendez-vous avec le covoit'. Je travaille Lundi, et compte bien être rentré avant!

8883_20141025_082602-pano_07-11-14.jpg

Je tombe par hasard sur une ligne de cairns vaguement sud en voulant rejoindre la piste vers Chamousset. Avec cette main courante je vais travailler dur. Les cairns sont un peu erratiques, visiblement des bouts de pistes rajoutes derrière les autres. Je joue à me perdre, à prétendre que je sais revenir sur mes pas, à ne pas toujours y arriver... On y passe du temps. Je repère quand même que la ligne de cairns s’infléchit vers l'est après des ruines. Puis s’arrête net. Après un grand circulaire infructueux, je repars dans l'axe pour tomber sur l'impluvium de la Bergerie du Jardin du Roi.
8883_20141025_101610_03-11-14.jpg

Les hauts plateaux sud sont vraiment un terrain idéal pour l’orienteur, une école de l’humilité. Bien sur, il suffit de lever la tête pour apercevoir les points de repère lointains. Dans le pire des cas, 1 à 2 heures de marche ramèneraient le marcheur désorienté sur un chemin (ou sur une falaise, mais là c'est grave, docteur), donc on n'est jamais vraiment perdu, tant qu'il fait jour et qu'il n'y a pas de brouillard. Le GPS a été d'une grande utilité pour le travail affuté, à la dizaine de mètres près, car seul je n’aurai pas pu travailler autant.

8883_20141025_090357_07-11-14.jpg
Comme le résume bien Vincent Bourganel: ...vraiment quelle pouvait être la vie des bergers dans ces bergeries posées au milieu de nulle part, dans des reliefs aussi tourmentés et, finalement, si peu propices à la vie pastorale...

Je change d'axe d'approche pour viser l'ancienne Jasse du Jardin du Roi, que je ne trouverai pas, puis la Jasse des Fourmies, bien à sa place sur le chemin, et enfin les 4 chemins de Jasneuf, sur lequel je tombe pile au bout de l'azimut. Six gros sacs venant de Chaumailloux viennent de repartir vers Pre Peyret, . Je pense les avoir déjà croises la nuit dernière... Petit thé de midi, et je pars sur le GR 91 direction le Glandasse. Une fois quitté le chemin vers les Rochers de Bourez, la montée sur la montagne de Die est pénible. Je mettrais 1 heure à faire les 350 premiers mètres de DV, et pointe au point 1986 à 14 heures. Je contourne deux marcheurs athlétiques allongés torse nu et continue sur le GR. Le chemin devient aérien, ouvert, au fur et à mesure que l'on s’élève et que l’œil porte plus loin.
Le Mont Aiguille est toujours aussi fier.
8883_20141025_140420_03-11-14.jpg

Trois quarts d'heure plus tard, je tombe sur le cairn de Malcollet.

En bas, Die et sa cave coopérative, deux fois plus grande que le supermarché qui lui fait face, dorment au soleil. Le Pié Ferré apparaît enfin.
8883_20141025_151341_03-11-14.jpg

15 heures 40 au sommet du Dôme. Deux marcheurs à la journée dégustent un café sorti du thermos en contemplant la falaise d'Archiane. Rapide panorama et retour.

8883_20141025_082319_07-11-14.jpg
Plus qu'à redescendre.

Pas d'autre chemin et il se fait tard. Ce qui n’empêche pas une petite inspection de la cabane de la Jasse de la Ville.
8883_20141025_093853_07-11-14.jpg
Le soleil est passé derrière les crêtes quand j'arrive aux 4 chemins.
8883_20141025_103947_07-11-14.jpg
J'enquille le GR 91/93 vers le Nord. Pause repas histoire de manger de jour, méthode Don Ladigin (c'est page 87...). Pendant que les nouilles cuisent je monte les tendeurs de la tente neuve.
Lesté de nouilles chinoises et du reste du sandwich de la veille, je repars avec pour objectif de marcher jusqu'à la nuit tombée.
Je finis par planter la tente aux alentours du point côté 1677. On m'avait dit qu'il fallait maitriser un tour de main pour monter une Hexamid. Les anges protecteurs de la MUL sont de mon cote, car je la plante impec' du premier coup. Enfin une tente plus légère que mon duvet. Dodo. Je réalise que mon buff est tombé de ma poche de sac. J'aurai froid au nez, car la nuit sera fraiche.

Dimanche : Peyre rouge - Clelles, 27 km, 10 h

Au petit matin je sors arroser les brins d'herbe. Deux bouquetins me dévisagent, avant de partir à fond dans la petite falaise en face de moi, et disparaitre derrière le sommet 1677. Le brouillard est partout, pas bon. Je lève le camp. La tente à double de poids avec la condensation. Le thé avalé, le sac prêt, les cailloux remis à leur place (leave no trace), je pars juste au moment ou deux randonneurs arrivent. Ils ont du dormir à la cabane du Pré Peyret. Le brouillard se lève. Les nuages montant de la vallée du Drac passent le Pas des Chattons par vagues. C'est juste là que je vais. En 2h 1/2 j'arrive au périphérique de la Grande Cabane, avec sa ligne de cairns au milieu du découvert (à ma première rando dans ces lieux, le GR passait devant la bergerie. C’était... l’époque des gros sacs). Je file sur le pas des Chattons. Sensation assez agréable que de passer outre une grande croix rouge et blanche. Le GR devenait oppressant. Il y a moins de vent que je ne croyais, et le Grand Veymont émerge.

8883_20141026_012603_07-11-14.jpg

8883_20141026_030805_07-11-14.jpg
Sa majesté le Mont Aiguille joue avec les nuages.

8883_20141026_032619_07-11-14.jpg
La trace vers le sommet est bien visible. Un peu après le pas des Chattons, je croise un couple qui descend. Partis tôt ou ayant bivouaqué. La montée est super sympa, le chemin a été reprofilé, sans doute par les gardes du PNRV. Un vrai bonheur, surtout comparé a la montée du Pas de la Ville. Je suis rapidement au sommet, 5h après avoir quitté le bivouac. Non sans avoir croisé un paquet de bouquetins, les premiers à se laisser photographier.

Il n'y a qu'une personne, occupée a nourrir les choucas, le T-shirt posé à sécher sur le mur de pierre de l'abri. Je sors la tente pour la faire sécher elle aussi. Le temps de faire quelques photos, grignoter un morceau, et les marcheurs arrivent en rangs.

8883_20141026_041433_07-11-14.jpg
Si j'en crois les photos de florencia, passée quelques jours plus tard, et les cailloux en équilibre n'auront pas duré...

Il est midi, je remballe et prends le chemin du Pas de la Ville.
8883_20141026_041501_07-11-14.jpg
Un dernier coup d’œil au Mont Blanc
Je croise beaucoup de monde qui monte. Pour certains la montée est une véritable souffrance... Il fait si beau en ce dimanche matin! Pas vu CLeC, il ne devait pourtant pas être loin. Je suis au Pas en 1 heure, au carrefour entre le sentier central et le balcon 20 minutes plus tard. L’après-midi commence a peine, en ce jour de changement d'heure, et je n'ai aucune raison de me hâter pour être sur la RN75. Je choisis d'éviter la marche sur route par Gresse, et prends le balcon vers le Sud.

8883_20141026_131455_07-11-14.jpg
Je suis à la baraque forestière 1 heure 1/2 après avoir quitte le sommet.

8883_20141026_142718_07-11-14.jpg
Encore une 1/2 heure de grimpette, et on change d'univers.

Le minéral cède au végétal. Une solide trotte en descente sur des chemins bucoliques m’amène à Saint Michel les Portes, ou je retrouve le goudron. Après un bout de RN 75 pas drôle du tout je peux faire un brin de toilette sous un auvent devant la salle des fêtes (bien sympa, je recommande) de Saint Martin de Clelles. Je finis les biscuits, enfile une paire de chaussettes propres, par respect pour le covoit'. Un SMS, ils sont au col de la Croix Haute. La nuit est tombée, je réalise que j'ai enfilé ma doudoune noire et que mes vêtements sont très sombres. Déguisé en ninja, au bord de la nationale bien fréquentée, je ne suis pas rassuré. Les voitures me croisent a toute vitesse, indifférentes au clignotement de ma frontale. Au bout de 5 minutes, l'une d'elles ralentit, s’arrête. Poignée de mains, sac dans le coffre, direction le péage et la douche.

Bilan humain: une superbe ballade, bien servi par la météo. Je regrette déjà de ne pas être resté plus longtemps à marcassiner dans les lapiaz.

La liste suit!


Lâche ce clavier, attrape ton sac et pars marcher! |k|
« Strong, light, cheap, pick two' » (Keith Bontrager)

Hors ligne

#2 07-11-2014 02:16:53

kodiak
Pas assez léger, mon fils!
Inscription : 09-06-2014
Messages : 2 595
Site Web

Re : [Récit + liste] Vercors - Week-end Hauts Plateaux Sud

SUR L'HOMME
35ChaussettesSmartwool PhD Run - taille L
348pantacourtTrangoworld Feiz 441 - taille XL
151T-shirt MCIcebreaker Men's Tech T Lite SS All in a Day - taille L
92boxerSmartwool Next to skin micro - taille L
712chaussuresBrooks Cascadia 9 - taille 44
44montreGarmin Forerunner 10
1112
 
PORTAGE ET RANGEMENT
594sacGossamer gear Gorilla - taille L
113ceinture  du sacavec poches pour Gorilla-Mariposa - taille L
692
 
ABRI ET COUCHAGE
156abriZ Packs Hexamid solo with beak
57matmat carbone 122 mm - Z Packs
48sardines8 sardines titane 6g - Z Packs
390duvetCumulus X-Lite 200 GL
30sac duvetSea-to-Summit Dry Sack 4l
139matelasGossamer gear Nightlight Torso Pad
51Sit padGossamer gear SitLight Sit Pad
868
 
VÊTEMENTS
31Chaussettes pour le retourDecathlon Run Essentiel 500
209collantDecathlon Techwool XL
318T-shirt MLIcebreaker Men's drifter LS Hood - taille L
280doudounePajak Levity taile L
11sac doudouneHyperlite Mountain Gear CF8 Medium Stuff Sack
144veste pluieveste de l'ensemble Frogg Togs Dri Ducks Ultra Lite2 - taille L
52jupe de pluieZ Packs Cuben Fiber Rain Kilt
36buffSpec-Ops - couleur foliage US
24gantssous-gants 1er prix Decathlon / Wed'ze
59bonnetMérinos/Opossum de Weft Knitting Co
987
 
CUISINE ET HYDRATATION
37gourde 1bouteille Evian 1,5l
31gourde 2 et 32x bouteille Cristalline 0,5l
127popoteEvenew Ti Mug Pot 500 (ECA266)
13réchaudEsbit Réchaud pliable titane
15paraventToaks Titanium Windscreen
11briquetBic mini
28combustible7 pastilles Esbit dans un sachet
14cuillèreVargo, partie d'un set de 3 couverts Titane ULV
11sac popoteHyperlite Mountain Gear CF8 Medium Stuff Sack
287
 
OUTILS
31couteauCRKT RSK Mk5 Doug Ritter
62lampeBlack Diamond Gizmo (2xAAA)
29boussoleSilva 6 Nord Spectra
122
 
HYGIÈNE
17serviette de toilettePacktowl Nano Lite - S
17
 
DIVERS
100essentielsEuro + CNI + carte SNCF + CB + tickets bus
10portefeuilleGreen Hermit Pocket Wallet UL
11sac lunettesDecathlon  / Orao case soft white
31lunettes de soleilDecathlon / Sancy Small Grey
110téléphoneSamsung S4mini (iPhiGéNie)
35batterie de rechangeclone de batterie Samsung
297
 
CONSOMMABLES
1500Eau 1,5l
1000Eau 2x 0,5l
15thé5 sachets
15sucrettes
11sac bouffeHyperlite Mountain Gear CF8 Medium Stuff Sack
123x Ziplocs
260GORP
2252x Sandwiches
1322x Nouilles Thaï
432x Royco
442x Barres céréales
1062x Belvita Crookie
3363
 
6616Total a porter

  • j'ai encore emporté trop de nourriture, je paie le prix d'un départ décidé au dernier moment : mauvaise préparation

  • je n'ai pas manqué d'eau, et n'ai pas eu a chercher les sources: pas mal, mais :

  • j'ai porté 2,5 kg d'eau (un peu moins a la fin). C'est trop. Si j'avais passé assez de temps à lire les commentaires sur les topos, je me serai plus reposé sur les sources, et j'aurai pu porter 1 litre de moins : manque de préparation

  • la tente Hexamid est super, même si j'ai trouvé que pour un abri ouvert, il y avait beaucoup de condensation. Peut-être une erreur de montage (voir mon retour sur cette tente).

  • pas de trousse de toilette sur 2 jours, mais chaussettes de rechange quand même

  • je n'ai jamais autant regrette d'avoir perdu mon buff: ne jamais mettre ses affaires dans les poches élastiques de coté du sac. Quand on sort la bouteille d'eau, tout tombe!

  • la ceinture du Gorilla est inutile en dessous de 6 kg. Elle a passé le weekend sanglée autour du sac, 115g de trop... D'ailleurs je trouve le Gorilla lui même trop lourd, avec son armature en métal qui ne sert pas a grand-chose. Et puis c'est physique, je n'aime ni la poche zip sur le dessus (un truc à se retrouver avec ses papiers trempés), ni son système de fermeture, ni ses bretelles trop larges. C'est pourtant le sac qui m'a prouve que la MUL était autre chose qu'un concept fumeux... L'encadrer au-dessus de la cheminée?

  • iPhiGéNie: je suis convaincu. Tout ce que j'attends d'un GPS tactile pour le poids d'un smartphone. Sauf qu'on a l'autonomie d'un smartphone. En mode avion en permanence (donc allume uniquement sur le recalage, le S4 mini permet d'activer le GPS tout en restant en mode avion, et donc éviter de consommer à chercher une antenne introuvable sur les hauts plateaux...) et avec la 2e batterie c'est OK pour 2 jours, guère plus.

  • iPhiGéNie (2): j'avais mal pigé la manip' pour charger les tuiles, et me suis trouvé pris de court par endroits avec une couverture seulement au 1/100.000e. Un peu comme si tu avais un trou ou une tache de café au milieu de ta TOP25. Petite frayeur. Leçon: maitriser l’équipement neuf avant de s'en servir (j'ai l'impression d'avoir déjà entendu cela...)


Lâche ce clavier, attrape ton sac et pars marcher! |k|
« Strong, light, cheap, pick two' » (Keith Bontrager)

Hors ligne

#3 07-11-2014 13:34:21

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 669

Re : [Récit + liste] Vercors - Week-end Hauts Plateaux Sud

Salut Kodiak,

Effectivement le Vercors à la cote en ce moment, avec la Bretagne smile

Belle fenêtre météo, tu as bien fait d’en profiter aussi, car là, çà c’est nettement dégradé sad

Ah, alors c’était toi l’auteur du cairn au sommet du Veymont big_smile  Il reste tout de même les fondations tongue

Remarque, outre le problème du vent, j’hésiterai à m’enrouler dans mon abri, sauf en cas de pluie inopinée au milieu de la nuit (je l’avais préparé au cas où, au sommet du Veymont), pour cause de condensation inévitable, avec ce tissu non respirant…

Belle balade en tout cas smile

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#4 07-11-2014 14:12:43

raphus
Membre
Inscription : 22-11-2011
Messages : 466

Re : [Récit + liste] Vercors - Week-end Hauts Plateaux Sud

" là, çà c’est nettement dégradé sad "

Non, bien au contraire, le plateau est maintenant revêtu d'une superbe couleur blanche (15 cm hier à 1500 m)... C'est juste dommage d'être au bureau !

Hors ligne

#5 07-11-2014 17:47:45

CLeC
Membre
Lieu : IdF
Inscription : 06-11-2011
Messages : 620
Site Web

Re : [Récit + liste] Vercors - Week-end Hauts Plateaux Sud

Bonjour,

Merci pour ton retour sympa, effectivement le Vercors est repassé à la mode !
Autrement on s'est presque croisés en effet, je suis passé aussi au pas de la Ville mais en fin de journée au coucher de soleil quasiment.   wink


4981875N - 0698785E - 1761m

Hors ligne

#6 07-11-2014 17:56:54

E Pericoloso Sporgersi
Membre
Inscription : 28-01-2013
Messages : 1 071

Re : [Récit + liste] Vercors - Week-end Hauts Plateaux Sud

Pour avoir tiqué dessus, apparemment on peut dire chamailloux et chaumailloux. Marrant. J'ai toujours dit "cha".
Jolie ballade sinon, le coin est toujours superbe smile

Dernière modification par E Pericoloso Sporgersi (07-11-2014 17:57:16)

Hors ligne

#7 07-11-2014 18:15:26

kodiak
Pas assez léger, mon fils!
Inscription : 09-06-2014
Messages : 2 595
Site Web

Re : [Récit + liste] Vercors - Week-end Hauts Plateaux Sud

@florencia

  • Non le cairn "mobile de Calder" était déjà là quand je suis arrivé. Il devait dater de la veille.

  • S'enrouler dans une bâche étanche! Où avais-je la tête? Je ne sais pas ce qui m'a pris. On a des idées étranges, parfois!

@raphus
Ça doit être beau...
@CLeC
le monde est vraiment petit.
@E Pericoloso Sporgersi
J'ai toujours dit "Chamailloux" mais ici j'ai utilisé orthographe de la 1/25.000e.


Lâche ce clavier, attrape ton sac et pars marcher! |k|
« Strong, light, cheap, pick two' » (Keith Bontrager)

Hors ligne

#8 07-11-2014 18:34:13

zorey
HRP addict
Lieu : Pyrénées
Inscription : 07-06-2011
Messages : 2 091

Re : [Récit + liste] Vercors - Week-end Hauts Plateaux Sud

Sympa cette balade éclair ! smile
Moi je dis Chaumailloux car c'est marqué sur la carte et sur la cabane je crois, et comme un grand couillon que je suis je reprend les gens qui disent Cha...  big_smile
Si Maître Scal passe par là, il pourra sans doute nous éclairer. cool


La nature nous a donné deux oreilles et une bouche pour écouter le double de ce que l'on dit.

Ourson Power

Hors ligne

#9 07-11-2014 19:28:31

scal
pense profond, pense spéléo !
Inscription : 12-09-2005
Messages : 1 220
Site Web

Re : [Récit + liste] Vercors - Week-end Hauts Plateaux Sud

oui l'usage c'est plutôt Chaumailloux  : la cabane ou
le refuge des Chaumailloux ( les petits chaumes ) smile

autour du refuge et plus à l'Est c'est très humide , une zone d'herbages
exploitée par les anciens qui après la fenaison, voire le regain y conduisaient certainement leurs
troupeaux

pour l’historiette il y a plus au Nord Arbounouse : la plaine d'Arbounouse qui par glissement
a donné la plaine de Darbounouse ( bou que c'est pas bô... )


" L'homme on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est
comme un feuillage. Il faut que le vent passe pour que ça chante " Giono

Hors ligne

#10 07-11-2014 20:04:39

E Pericoloso Sporgersi
Membre
Inscription : 28-01-2013
Messages : 1 071

Re : [Récit + liste] Vercors - Week-end Hauts Plateaux Sud

Bon ben je vais me mettre au "chau" alors (oui, je participe au championnat des jeux de mots les plus nuls du monde).

Hors ligne

#11 08-11-2014 12:28:32

zorey
HRP addict
Lieu : Pyrénées
Inscription : 07-06-2011
Messages : 2 091

Re : [Récit + liste] Vercors - Week-end Hauts Plateaux Sud

scal a écrit :

oui l'usage c'est plutôt Chaumailloux  : la cabane ou
le refuge des Chaumailloux ( les petits chaumes ) smile

autour du refuge et plus à l'Est c'est très humide , une zone d'herbages
exploitée par les anciens qui après la fenaison, voire le regain y conduisaient certainement leurs
troupeaux

pour l’historiette il y a plus au Nord Arbounouse : la plaine d'Arbounouse qui par glissement
a donné la plaine de Darbounouse ( bou que c'est pas bô... )

smile cool


La nature nous a donné deux oreilles et une bouche pour écouter le double de ce que l'on dit.

Ourson Power

Hors ligne

#12 08-11-2014 12:56:15

denq
Membre
Inscription : 30-05-2007
Messages : 1 538
Site Web

Re : [Récit + liste] Vercors - Week-end Hauts Plateaux Sud

Salut Kodiak!
Ton récit donne envie d'y aller! smile
Sinon, j'aime bien le nom de ton couteau ! (31    couteau:    CRKT RSK Mk5 Doug Ritter) big_smile


Vaut mieux être un peu titane qu'un grand mulet...

Hors ligne

#13 08-11-2014 13:46:44

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 2 591
Site Web

Re : [Récit + liste] Vercors - Week-end Hauts Plateaux Sud

On se serait mis d’accord sur les dates, on aurait pu faire un CdB là-haut. tongue

Encore une bien jolie balade, qui me donne déjà envie d’y retourner… Une chose que j’adore dans le Vercors (surtout sur les haut-plateaux sud), c’est cette possibilité qu’on a de vadrouiller sans trop s’enfermer sur des chemins ou de suivre des cartes. C’est l’un des meilleurs coins que je connaisse pour le hors-sentier (et coin de rêve pour de la course d’orientation).


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#14 08-11-2014 18:40:24

boitagateau
.
Lieu : Et au milieu coule la Durance
Inscription : 24-05-2008
Messages : 1 182
Site Web

Re : [Récit + liste] Vercors - Week-end Hauts Plateaux Sud

Shanx a écrit :

… Une chose que j’adore dans le Vercors (surtout sur les haut-plateaux sud), c’est cette possibilité qu’on a de vadrouiller sans trop s’enfermer sur des chemins...

Et je te dis pas en fin d'hiver, quand la neige est transformée, le pied que c'est de monter tôt en ski de fond là haut, et de progresser (presque) où tu veux...


Penser le changement... plutôt que changer le pansement.
Si à cinquante ans, on ne peux pas se passer de montre, on a quand même raté sa vie ! (inspiré par J.S.)

Hors ligne

Pied de page des forums