#51 01-01-2019 12:54:13

Bouc&Boucles
Membre
Inscription : 05-08-2011
Messages : 37

Re : [Récit + liste] Ladakh: Patchatang - Tia

Bonjour à tous (et bonne année!),
J'ai enfin le temps de faire un petit retour de notre voyage au Ladakh. On a finalement fait des marches très proches de celles de Wax, dont les infos ont été précieuses. Merci beaucoup!

On a marché nous aussi de Patchatang (ou plutôt depuis la route dans la vallée de la Nubra) jusqu'à Tia. Rando en cinq jours, superbe, sauvage et peu fréquentée avec quelques villages aux habitants très sympas. Quelques remarques:
-c'est un trek qui est déjà un peu engagé et je pense que c'est important de le savoir (une agence nous a ensuite expliqué que c'est l'un des cols les plus "difficiles" de la région). On ne pensait notamment pas que le glacier à traverser était si gros (un guide que nous avions consulté parlait à peine d'un névé...). Je n'ai pas l'expérience suffisante sur glacier pour affirmer qu'il est dangereux, mais je ne peux pas non plus dire qu'il ne l'est pas. La partie raide du glacier était en glace et on a du traverser la moraine sur le côté qui n'était pas du tout stable. Un gros bloc s'est détaché et aurait pu écraser Anne s'il n'avait pas été arrêté par deux autres rochers. Par beau temps, peu de questions à se poser sur l'itinéraire. Nos conditions étaient limites (neige + nuages suspendus au dessus du col), on a hésité à faire demi tour. Si c'est pire, l'orientation au niveau du col peut être périlleuse. En pratique, c'est un peu compliqué. On monte sur l'arête rocheuse décrite par Wax. Une fois en haut, il faut descendre sur la gauche et récupérer le "vrai" col, abondamment cairné. Nous sommes arrivés la tête dans les nuages et on ne savait pas où aller. On est descendus un peu et ça s'est découvert, donc on a heureusement vu par où passer. Ma recommandation serait de ne pas y aller si on ne voit pas le col de loin, qui est normalement évident à partir d'une heure de marche après l'étape 3. Et ne pas hésiter à faire demi tour si le temps se gâte (il y a plusieurs spots de bivouac aménagés de murets dans la vallée avant la moraine).
-les paliers d'acclimatation à 500m d'écart, ça fait un peu trop. Ne pas hésiter à fragmenter la montée pour faire un jour de plus.
-au J3, rester en rive gauche de la rivière jusqu'à 4800m (soit bien trois ou quatre heures de marche). Nous on a traversé au niveau d'un pont sur deux rondins. Le sentier en rive droite est beaucoup moins direct (quand il existe) et on a perdu beaucoup de temps. En dehors de ça, les indications de Wax donnent tout ce qu'il faut!

On a marché de Chokdo (fin du trek de la Markha côté Hemis) jusqu'à Korzok en 9 jours. Trek très beau et très varié, un super complément au premier. C'est plus long, mais aussi plus facile. Normalement, ça se fait en 11 jours mais on a réussi à griller une paire d'étapes (une fois en marchant 40km...). Pas mal de caravanes avec des touristes donc finalement l'engagement n'est pas très important. Sur une partie du trek, il y a moins d'eau et il faut gérer correctement. C'est particulièrement vrai en amont de Dad, où il n'y a presque rien avant l'étape suivante.
Ce trek peut s'enchaîner avec le passage au Spiti. Nous n'avions plus le temps, il faut compter 5-6 jours au moins. Possible aussi d'improviser la montée sur un 6000 très facile, le Yalung Niau au dessus de Korzok. L'idée me faisait marrer mais on a fini par faire demi tour à cause du sale temps.

Matos:
-on avait à peu près 5,5kg chacun et de quoi tenir un 0/-5°C. Il faut à peine de marge avec l'altitude, mais il n'a jamais fait très froid. La météo était souvent couverte et nous n'avons une qu'une nuit de gel.
-Le Valandré mirage nous suffisait, et j'ai eu froid deux nuits où nous campions sur des bordures humides de rivières (le thermarest prolite était limite, Anne n'avait par contre aucun souci avec son neoair).
-J'avais juste un merino manches longues + une nanopuff, bien suffisant.
-Nous avons emmené pas mal de crème solaire (150mL de 50) parce qu'on a la peau plutôt claire. On en a mis jusqu'à trois fois par jour.

Bouffe: on a ramené quelques flocons d'avoine et autres de France. On trouve sur le main bazar de Leh une supérette où l'on peut trouver plein de choses bien adaptées à la rando (pâtes cuisson rapide, semoule, biscottes, biscuits, beurre de cacahuètes, flocons d'avoine et pas mal d'autres choses) + des boutiques qui vendent des fruits secs. Je fais attention au poids de mes affaires, je suis un peu moins exigeant sur celui de la nourriture donc ça me convenait très bien. Avec ce qu'on a trouvé sur place, on devait avoir 8kg de nourriture pour 10 jours de marche prévus. Possibilité d'acheter des nouilles chinoises et des biscuits à Nyimaling et en croisant la route Leh/Manali. Un peu plus (mais pas beaucoup) à Korzok, comme l'a signalé Wax.

Sécurité:
-on avait acheté auparavant le guide (enfin les photos) Trekking in Ladakh de Radek Kusharski. Tès (trop) complet, on trouve en général des points d'eau en plus de ce qu'il annonce. On avait aussi le guide de Jean-Louis Taillefer. Les directions suffisent (les sentiers sont évidents), mais ne pas se fier aux horaires qui sont très (très) optimistes. Le risque de perdre le moral est important... On se les est envoyés par poste restante jusqu'à Manali et ça a marché sans souci.
-on a pris les cartes olizane. Elles sont réputées fausses, mais elles ont fait l'affaire. Le GPS du téléphone a régulièrement servi juste comme altimètre (comme la pente est faible, on marche longtemps et on ne sait pas toujours où on en est).
-dans l'ensemble, il y a du monde sur les itinéraires classiques. Si certains cherchent quelque chose de vraiment engagé, je pense qu'il faut inventer des itinéraires mais il y a le problème de l'eau dès qu'on s'éloigne des vallées et des rivières.
-Le roaming ne fonctionne pas au Ladakh et les téléphones satellites sont interdits (zone militaire stratégique). Nous avons réussi à trouver une carte sim BSNL qui fonctionne en dehors de Leh (mais jamais en montagne en dehors des villages). C'est un peu compliqué donc je donne la procédure. Il faut aller au bureau BSNL qui est à côté de la gare routière. Il faut si je me rappelle bien: une copie du passeport + une copie du visa + des photos d'identité + la copie de la carte d'électeur d'un Ladakhi. Ca permet de donner des nouvelles quand on peut (notamment à notre arrivée sur Korzok). Pas de réseau sur la route Leh/Manali quand on la croise pour appeler les secours ou donner des nouvelles, mais il y a suffisamment de monde pour régler un pépin éventuel.
-on a aussi opté pour le filtre mini de sawyer. Nous avons toujours trouvé de l'eau claire et des pastilles auraient pu suffire à la saison à laquelle nous y étions (mi juillet-mi aout, une année pluvieuse). Par contre, attention, entre Dad et Yagang, tous les points d'eau annoncés n'étaient pas présents.

Divers:
-on a beaucoup aimé Turtuk, au bout de la vallée de la Nubra. Le détour vaut le coup avant de commencer le trek de Patchatang à Tia.
-on a beaucoup aimé passer un jour à Korzok. On avait visé notre trek pour arriver à un moment où un bus pouvait nous ramener (quelques euros, arrive de Leh les 10, 20 et 30 de chaque mois et repart pour Leh les 11, 21 et 31 ou 1er de chaque mois). On a initialement pensé qu'il nous ramènerait à la Leh/Manali highway au niveau du lac Tso Kar et qu'on pourrait descendre vers Manali depuis là. En fait, le bus part droit vers le Nord jusqu'à la vallée de l'Indus qu'il descend ensuite jusqu'à Leh. Du coup, on avait pris toutes nos affaires avec nous (y compris chargeurs...) alors qu'on ne l'aurait pas fait si on avait prévu un retour à Leh. C'est possible de prendre un taxi pour rejoindre la route (50 euros environ, et ensuite il faut se débrouiller en stop).

Pour le récit complet, c'est ici: http://liesletoliesle.over-blog.com. J'ai rédigé ça pendant mes vacances et j'ai oublié quelques noms de lieux. Je les rajouterai quand j'ai accès aux cartes à nouveau pour que ça puisse être plus utilse.
A+
marc

Dernière modification par Bouc&Boucles (01-01-2019 13:17:33)

Hors ligne

#52 01-01-2019 15:55:30

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 167

Re : [Récit + liste] Ladakh: Patchatang - Tia

Pour moi et précisément pour l'éventualité des jours blancs paumatoires il vait mieux gps ou smartphone sur lequel tu as repéré où ça passe via des récits et sur Google Earth. J'ai mis une technique pour transformer du .kmz en .gpx donnée par un tuto. Dans le fil garmin etrx 30 et sur le wiki.
Des mini crampons peuvent aider.
Et perso l'an passé en septembre le bus des 10 /20/30 n' a pas décollé.Pas assez de monde. A bon entendeur salauds tongue

Hors ligne

#53 01-01-2019 18:44:39

Bouc&Boucles
Membre
Inscription : 05-08-2011
Messages : 37

Re : [Récit + liste] Ladakh: Patchatang - Tia

Je suis d'accord avec toi, mais là les infos qu'on n'avaient n'abordaient pas ce point et je n'ai pas trouvé de trace de cet itinéraire. Il faudra quand même que je m'actualise sur les applis d'orientation, je découvre qu'il y a beaucoup de nouveau.
Dommage pour le bus. Du coup, tu as laissé tomber d'y aller?

Hors ligne

#54 01-01-2019 19:48:16

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 167

Re : [Récit + liste] Ladakh: Patchatang - Tia

Non y avait eu un mélange bus et jeep.
Sur Google Earth tu vois les chemins dès qu'il n'y a plus d'arbre! Donc tu peux te passer d infos
https://www.randonner-leger.org/forum/v … 23#p394723

Attention certains cols faciles paraissent impossibles sur GE.... et vice versa

Hors ligne

#55 03-01-2019 19:23:26

Bouc&Boucles
Membre
Inscription : 05-08-2011
Messages : 37

Re : [Récit + liste] Ladakh: Patchatang - Tia

OK, merci pour l'info. Pour ce col là, aucune trace n'est visible ni côté glacier à la montée, ni à la descente. Du coup, prudence sur les conditions de passage pour ceux qui souhaitent y aller...

Hors ligne

#56 19-05-2019 13:12:04

kentin
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 30-04-2012
Messages : 261

Re : [Récit + liste] Ladakh: Patchatang - Tia

Bonjour,

Super vos récits!  big_smile

Nous partons avec ma compagne au Ladakh au tout début du mois de Juillet (trek à partir du 5 Juillet). J'avais initialement prévu le trek de la vallée de Markha mais votre itinéraire de Patchatang à Tia semble grandiose et moins touristique.

Notre crainte était d'être trop isolés en cas de mal des montagnes, c'est pour cette raison que nous avions choisi la vallée de Markha. Mais nous avons finalement choisi de se prendre 4 jours d'acclimatation, cette sécurité nous permet d'envisager des treks un petit peu plus isolés.

J'ai quelques questions concernant ce trek:

- Je n'arrive pas à visualiser le tracé via OpenCycleMap, le sentier s'arrête à Goma Tharu. Avez-vous gardé votre tracé? Ca nous permettrait d'avoir une meilleure base d'étude de l'itinéraire et de limiter les aléas d'orientation?

- Une fois que vous avez passé Goma Tharu, y a t-il des zones peuplées/camps de bergers avant Tia?

- Les deux récits ne sont pas très rassurants quant à la traversée de la zone enneigée/glacée. Ce qui amène deux questions:
Savez-vous si nous devons nous attendre à avoir de la neige au sol (en dehors de cette zone) en début Juillet?
La traversée de cette langue de glace présente t-elle des risques de crevasses?

Hors ligne

#57 03-06-2019 17:32:33

Bouc&Boucles
Membre
Inscription : 05-08-2011
Messages : 37

Re : [Récit + liste] Ladakh: Patchatang - Tia

Bonjour Kentin,
Voici quelques réponses à tes interrogations:
On n'a pas de tracé GPS du trajet. Wax détaille bien l'itinéraire, il n'y a pas besoin de plus. Au niveau du glacier, monter assez haut jusqu'à la partie plate, traverser jusqu'au rognon. Monter en haut du rognon. De là, il faut redescendre un peu à gauche jusqu'à un ensemble de cairns + drapeaux de prière. Ensuite, ça descend très vite sur 300m et puis progressivement jusqu'à Tia.
A part l'altitude et les blocs instables dans la moraine latérale (on n'a pas trouvé d'itinéraire cairné à ce niveau là), il n'y a pas de difficulté particulière par beau temps je pense (même si c'est, d'après un guide que nous avons croisé après coup, l'un des cols les plus "techniques" du coin). Par mauvais temps, c'est une toute autre affaire. Je ne recommanderais vraiment pas d'y aller dans des conditions pires que nous: si les cairns en haut du rognon sont couverts par le brouillard, il faut faire demi tour. On peut même voir l'ensemble du col environ une heure après le départ le matin, si c'est bouché, inutile d'aller plus loin. Il y a dans mon souvenir plusieurs spots à bivouac (murets en cercle au milieu de pierriers) qui peuvent dépanner en cas de conditions difficiles.
Pour ce qui est de la neige, nous en avons eu deux fois pendant notre séjour. Jamais en dessous de 5000m, mais c'est un événement qui n'est pas non plus improbable. Pour les crevasses, je n'ai pas une grande expérience de glacier, mais comme il s'agit d'un replat entre deux pentes plus raides, il me semble que c'est peu propice. En tout cas je n'ai rien vu. Mais c'est quand même un assez gros glacier (et pas juste un névé comme on lit dans certains topos), donc il faut être vigilant!
Il y a des huttes de berger entre les villages du nord et le col et entre le col et Tia. Certaines étaient occupées, d'autres pas.

Voilà, j'espère que ça vous aidera à faire votre choix. On a adoré cette balade, mais elle est assez engagée. A vous de voir en fonction de votre expérience de montagne + de l'altitude (n'hésitez pas à faire un pallier de plus au moment de la montée, nous on a trouvé que c'était un peu trop rapide avec seulement 3 soirs avant le col). Sinon, on a entendu plein de bonnes choses de la Markha: beaux paysages, immersion culturelle (qu'on a peu eue ailleurs). Ce n'est donc pas une mauvaise solution de repli pour s'acclimater!
A+
marc

Hors ligne

Pied de page des forums