#1 23-04-2020 09:42:21

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 518

Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Edit : 30 messages ci-dessous extraits du trombi d'Eric le rouge
_____

Lors mon coming out big_smile sur le trombi, j'avais bien prévenu que le temps des chercheurs était bien lent... J'ai néanmoins le plaisir (et la pression  lol ) de partager un premier article commis autour de la MUL.
C'est un papier modeste consacré à une petite facette de votre (notre?) passion : la place et les relations au milieu forestier. Je n'avais pas spécialement prévu de travailler sur ce "détail", mais j'avais été invité à faire une intervention sur ce sujet dans une journée d'étude d'une société savante liée à l'ONF (le Groupe d'Histoire des Forêts Françaises). Alors j'ai essayé d'explorer un peu cette thématique.

Le n° de la revue est là (en libre accès) :

https://f.hypotheses.org/wp-content/blo … 30bdef.pdf

L'article proprement-dit est p.57-64 sous le titre "La marche ultra-légère (MUL) en forêt : moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?"

Je profite de ce partage pour (de nouveau) remercier toutes les personnes avec qui j'ai partagé et échangé sur le terrain, chez eux, dans un café, au téléphone, ou ici au détour d'écrans et clavier. Et plus globalement tous les contributeurs qui offrent savoirs, connaissances, expériences et avis dans ce wikipedia de l'allègement qu'est RL.
Certain.e.s sont cité.e.s dans l'article, mais pour des raisons de place, ce n'est que l'écume de toute la matière que vous donnez.

N'hésitez pas à commenter, critiquer, nuancer mes élucubrations.

Dernière modification par oli_v_ier (25-04-2020 23:03:26)

Hors ligne

#2 23-04-2020 12:38:23

Adrienne
Apprentie MULe
Lieu : Région parisienne
Inscription : 27-10-2017
Messages : 799
Site Web

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Ah ça y est, l'entomologiste commence à écrire sur les petites fourmis qu'il observe wink

Merci pour cet article ! C'est toujours un peu étrange de se retrouver observés et de lire les analyses qui sont tirées de cette observation, mais toujours intéressant.
Ton point sur la forêt peu valorisée en tant que telle est très juste. J'ai l'impression que ça va de paire avec la valorisation des zones plus prestigieuses comme tu le dis (les montagnes notamment), plus isolées aussi, et la valorisation de l'effort physique à coups de D+, finalement assez éloignée de "la forêt".

Je n'ai pas regardé si dans le reste de la publication la forêt est définie ? J'ai l'impression que "randonner en forêt" est typiquement une activité à la journée et du coup pas très MUL (disons, hors-sujet MUL), parce qu'on marche rarement dans une forêt stricte plusieurs jours d'affilée. Dans une rando itinérante classique la forêt est un des paysages parmi d'autres, et moins valorisé que d'autre comme tu le dis.

Bref c'est très intéressant smile
On y apprend aussi qu'on n'est pas si originaux que ça dans notre rapport à la nature, ça remet quelques pendules à l'heure !

Merci Éric !


Si tu n'arrives pas à penser : marche. Si tu penses trop : marche. Si tu penses mal, marche encore.
(Jean Giono)

Trombi

Hors ligne

#3 23-04-2020 12:50:16

Pala2
MUL frites
Lieu : Bruxelles
Inscription : 16-07-2015
Messages : 1 881

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Adrienne a écrit :

#567030Ah ça y est, l'entomologiste commence à écrire sur les petites fourmis qu'il observe wink

Avec le retour du soleil, espérons qu'il prendra les précautions d'usage pour son étude à la loupe tongue


Pierre

(C'est comme ça que je m'appelle dans la vraie vie)

Mon trombi, parce que je sais jamais comment le retrouver facilement...

Hors ligne

#4 23-04-2020 12:52:55

einganien
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 30-12-2015
Messages : 1 932
Site Web

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Slt Eric,
Je ne te cache pas que j'ai lu que de la page 57 à 64  lol
Tu as très bien expliqué la démarche MUL avec les sensations qu'elle nous procure ce qui était essentiel. Pour ma part, je ne suis pas un adepte de la marche en forêt, j'ai besoins d'espace, de contempler un panorama, de visualiser mon objectif, mon parcours et ressentir l'immensité qui m'entoure smile.
Je ne suis pas claustrophobe, loin de là, mais dans une forêt, au bout d'un moment j'ai l'impression de marcher dans un placard. lol
Après, il y a de très belles forêts et de beaux sentiers qui nous transportent dans un univers différent, mais chez moi, il ne faut pas que ça dur trop longtemps big_smile

Dernière modification par einganien (23-04-2020 12:53:31)

Hors ligne

#5 23-04-2020 12:59:27

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 775

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Bonjour Eric le rouge,

Très bel article !
En lisant ton article, j'ai moi aussi réalisé que les forêts sont minoritaires dans mes randos.
Le maximum que j'ai fait en milieu forestier : une boucle d'une cinquantaine de km (en forêt de Paimpont, dont beaucoup en lisière)

En ligne

#6 23-04-2020 13:03:03

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 3 192
Site Web

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Article passionnant. smile
Comme Adrienne (qui en plus est citée, la chanceuse ! tongue ), j'aime beaucoup l'idée d'avoir un regard extérieur sur notre pratique.
Concernant le désintérêt des forêts au dépend des zones plus ouvertes, je dirais qu'il s'agit de deux facteurs  : le peu d'étendue des forêts sauvages en France, et le manque de variété des paysages. En montagne, chaque col, chaque crête apporte une vision renouvelée et différente, ce qui n'est pas le cas dans la forêt. Nul doute que si nous avions des forêts telles que celles en Laponie, nous serions nombreux à y passer plus de temps.


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

En ligne

#7 23-04-2020 13:13:36

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 518

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Merci beaucoup pour vos premières réactions smile

Adrienne a écrit :

C'est toujours un peu étrange de se retrouver observés et de lire les analyses qui sont tirées de cette observation, mais toujours intéressant.

C'est vrai que tu as déjà vécu cela dans une vie antérieure  wink

Après, il y a quand même des "petites" itinérances sur quelques jours qui passent leur temps en "forêts" (à mettre au pluriel)... Et plus rarement, des grands voyages avec de très longues portions forestières (je pense par exemple aux grands Trail nord-américains type CDT).


Pala2 a écrit :

Avec le retour du soleil, espérons qu'il prendra les précautions d'usage pour son étude à la loupe tongue

Oh oui ! D'autant plus que je me sens aussi fourmi big_smile

Einganien, tu fais bien de noter que l'on ne vit pas les mêmes immersions/émotions selon que l'on est dans la forêt (son couvert, son côté abri) ou à découvert en hauteur (cette appréciation des grands espaces, la valeur esthétique du panorama renvoie à une histoire esthétique finalement assez récente).

Einganien a écrit :

Je ne suis pas claustrophobe, loin de là

Je confirme que tu as même un certain goût pour les grottes et les trous sombres et humides (surtout s'il y a des jolies sorcières lol lol )

Hors ligne

#8 23-04-2020 13:18:23

Lodewijk
Ors
Lieu : Pays d'Autan
Inscription : 07-02-2019
Messages : 1 113

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Salut, smile

Un ancien travail m'a amené à faire de longue pérégrination dans de vastes milieu forestier où parfois on aperçevait à peine la lueur du jour..J'aime beaucoup cette ambiance et peut être, finalement, si je supporte assez facilement le confinement, cela est peut être dû que la grande part des lieux de randonnée en France me correspondent très peu. Peut être aussi que cela explique pourquoi je ne lis très peu les retours à quelques exceptions.

Belle journée.


" Parfois, il faut juste faire les choses"
Scott Jurek
https://lighterpack.com/r/7i7ocl

Hors ligne

#9 23-04-2020 13:20:45

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 518

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Shanx a écrit :

#567037Article passionnant. smile
Comme Adrienne (qui en plus est citée, la chanceuse ! tongue ), j'aime beaucoup l'idée d'avoir un regard extérieur sur notre pratique.

Ton tour viendra tongue
... Et merci beaucoup smile

Shanx a écrit :

Concernant le désintérêt des forêts au dépend des zones plus ouvertes, je dirais qu'il s'agit de deux facteurs  : le peu d'étendue des forêts sauvages en France, et le manque de variété des paysages. En montagne, chaque col, chaque crête apporte une vision renouvelée et différente, ce qui n'est pas le cas dans la forêt. Nul doute que si nous avions des forêts telles que celles en Laponie, nous serions nombreux à y passer plus de temps.

En France, on a quand même une sacré variété de paysages forestiers (même si il y a une malheureuse uniformisation des forêts "industrielles", en particulier résineuse). Mais assurément pas sur de grandes étendues sauvages. Et c'est sûr que vu de France, les forêts Lapones qui passionnent certain.e.s ici ont une saveur plus exotique.
Après, je n'ai pas le sentiment qu'il y a un désintérêt pour les forêts, mais ce n'est que rarement un objectif en soi, explicite. C'est un peu plus un allant de soi, un passage qui peut être apprécié...

Hors ligne

#10 23-04-2020 13:28:37

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 3 192
Site Web

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Eric le rouge a écrit :

#567044Après, il y a quand même des "petites" itinérances sur quelques jours qui passent leur temps en "forêts" (à mettre au pluriel)... Et plus rarement, des grands voyages avec de très longues portions forestières (je pense par exemple aux grands Trail nord-américains type CDT).
[...]
En France, on a quand même une sacré variété de paysages forestiers (même si il y a une malheureuse uniformisation des forêts "industrielles", en particulier résineuse). Mais assurément pas sur de grandes étendues sauvages.
[...]
Après, je n'ai pas le sentiment qu'il y a un désintérêt pour les forêts, mais ce n'est que rarement un objectif en soi, explicite. C'est un peu plus un allant de soi, un passage qui peut être apprécié...

Tu as cité le CDT, mais l'Appalachian Trail est le vrai sentier forestiers parmi la "triple couronne" américaine. Son surnom est d'ailleurs "le tunnel vert", et j'ai souvent entendu dire qu'il était difficile mentalement du fait du peu de variété des paysages rencontrés. Pourtant il traverse des forêts majoritairement non exploitées, mais je pense qu'on a plus de mal à apprécier les paysages sylvestres. Peut-être que c'est une construction sociale et esthétique, comme tu le dis.

Sur un sujet proche, je me suis souvent demandé si les populations locales avaient la même vision des paysages que les touristes de passage que nous sommes, où si pour eux ce n'est que l'endroit où ils vivent.


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

En ligne

#11 23-04-2020 14:04:50

einganien
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 30-12-2015
Messages : 1 932
Site Web

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Eric le rouge a écrit :

#567041

Einganien a écrit :

Je ne suis pas claustrophobe, loin de là

Je confirme que tu as même un certain goût pour les grottes et les trous sombres et humides

Attention à ce que tu dis, ça pourrait être très mal interprété !! lol lol

Hors ligne

#12 23-04-2020 14:37:53

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 518

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Einganien a écrit :

Attention à ce que tu dis, ça pourrait être très mal interprété !!

Tu ne crois quand même pas que je l'aurais fais exprès  lol  lol

Hors ligne

#13 23-04-2020 14:40:50

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 518

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Shanx a écrit :

Sur un sujet proche, je me suis souvent demandé si les populations locales avaient la même vision des paysages que les touristes de passage que nous sommes, où si pour eux ce n'est que l'endroit où ils vivent.

L'histoire et l'anthropologie ont très largement montré cela... N'hésite pas si tu es curieux : je peux te glisser quelques références sur certains milieux ou paysages (montagne, rivage...).

Hors ligne

#14 23-04-2020 16:16:59

Lutosa
Membre
Lieu : 50ieme parallèle N
Inscription : 21-11-2018
Messages : 448

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Shanx a écrit :

#567037Comme Adrienne (qui en plus est citée, la chanceuse ! tongue ),

Chance ? Nomade cueilleur est cité aussi...  neutral

Sinon lecture très intéressante, merci Eric.

Au passage: ton travail montre bien en quoi les sciences dites humaines sont infiniment plus complexes que les sciences dites "exactes"...
C'est que, contrairement aux cailloux, l'objet d'étude est capable de réagir !

Je me demande combien de récits impliquant des forêts on pourra compter sur RL dans un an, rien que pour te faire mentir  tongue  ?


« Il semble que la perfection soit atteinte, non quand il n'y a plus rien à ajouter mais quand il n'y a plus rien à retrancher » Saint-Exupéry

"Sutor, ne supra crepidam"

Hors ligne

#15 23-04-2020 17:04:22

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 390

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Eric le rouge a écrit :

#567065

Shanx a écrit :

Sur un sujet proche, je me suis souvent demandé si les populations locales avaient la même vision des paysages que les touristes de passage que nous sommes, où si pour eux ce n'est que l'endroit où ils vivent.

L'histoire et l'anthropologie ont très largement montré cela... N'hésite pas si tu es curieux : je peux te glisser quelques références sur certains milieux ou paysages (montagne, rivage...).

Curieux. smile
Je dirais aussi que ça dépend du milieu social, de la société envisagée, de la personne etc. Ca se retrouve parfois dans la langue (du genre beau et bon sont synonymes, sans qu'on puisse distinguer l'un de l'autre.)

Hors ligne

#16 23-04-2020 17:26:28

brons07
Membre
Inscription : 27-06-2015
Messages : 124

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Article très intéressant qui nous fait réfléchir sur notre pratique.
C'est vrai que le plus souvent on ne souhaite pas marcher trop longtemps en forêt et que l'on a hâte d'être sur les crêtes mais à titre personnel j'apprécie le bivouac en forêt (pour la discrétion) et puis c'est quand même le milieu où l'on a le plus de chance de rencontrer des animaux , surtout des gros et ça c'est magique.
Le bruit de la forêt la nuit c'est intense comme expérience.

Hors ligne

#17 23-04-2020 18:06:58

Lodewijk
Ors
Lieu : Pays d'Autan
Inscription : 07-02-2019
Messages : 1 113

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Du coup, je dois être "Espaceophobe" car moi, les passages en forêt, j'adore ça et il y a trop de cailloux sur les balades française métropolitaine hmm

A pluche.


" Parfois, il faut juste faire les choses"
Scott Jurek
https://lighterpack.com/r/7i7ocl

Hors ligne

#18 23-04-2020 18:53:47

Serval
Carpe diem
Lieu : Paris
Inscription : 15-06-2018
Messages : 950
Site Web

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Shanx a écrit :

#567047Tu as cité le CDT, mais l'Appalachian Trail est le vrai sentier forestiers parmi la "triple couronne" américaine. Son surnom est d'ailleurs "le tunnel vert", et j'ai souvent entendu dire qu'il était difficile mentalement du fait du peu de variété des paysages rencontrés. Pourtant il traverse des forêts majoritairement non exploitées, mais je pense qu'on a plus de mal à apprécier les paysages sylvestres. Peut-être que c'est une construction sociale et esthétique, comme tu le dis.

Bonjour et merci Éric pour cet article qui, en plus, m'a fait découvrir deux fils de RL que je n'avais pas lus ! lol

Je ressens plus la forêt comme un environnement que comme un paysage. Pour qu'il y ait des paysages, il faut du recul... et c'est justement ce que l'on peut ne pas aimer en forêt, le fait de n'avoir le plus souvent pas ce recul permettant de voir au loin. Bon, je parle des forêts tempérées, plutôt épaisses, comme en France ou sur l'AT (ou en forêt tropicale sans doute), pas des forêts nordiques, plus espacées.

Quand on marche surtout en plaine comme moi, la forêt est un milieu que l'on traverse souvent et qui est apprécié en particulier pour le bivouac, mais à quelques exceptions près (que tu indiques dans ton article) comme Brocéliande, cela peut difficilement être considéré comme le lieu de la randonnée, puisqu'il est bien difficile d'y passer plus de quelques heures avant d'en ressortir.

La comparaison/opposition entre forêt et montagne ne me paraît pas appropriée, car en-dessous de la limite des arbres, c'est à la fois de la montagne et de la forêt. Il y a beaucoup de forêt en montagne.

Dernière modification par Serval (23-04-2020 18:53:59)


Modification non justifiée = orthographe, typo, etc.

Jamais je n'ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j'ose ainsi dire, que dans les voyages que j'ai faits seul, et à pied. (J.-J. Rousseau)
L'escargot ne recule jamais. (A. Vialatte)
Trombi   |   À pied de Paris à Syracuse : (1) Liste prévisionnelle / (2) Récit + Liste

Hors ligne

#19 24-04-2020 00:22:51

lamouchy
Membre
Inscription : 26-08-2013
Messages : 359

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Eric le rouge a écrit :

N'hésite pas si tu es curieux : je peux te glisser quelques références sur certains milieux ou paysages (montagne, rivage...).

ah, je serais bien curieuse de connaitre ces références sur la perception qu'ont des groupes humains de leur environnement !  cool
Et merci pour le lien vers le pdf. Je ne l'ai pas encore lu, mais en plus de ce que tu as écrit sur les fourmis portant sac à dos  wink , le thème 2 me branche bien aussi  smile.

Hors ligne

#20 24-04-2020 05:34:31

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 518

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Bilbox a écrit :

Curieux. smile
Je dirais aussi que ça dépend du milieu social, de la société envisagée, de la personne etc. Ca se retrouve parfois dans la langue (du genre beau et bon sont synonymes, sans qu'on puisse distinguer l'un de l'autre.)

Pan sur le bec (dirait un certain canard) ! J'ai répondu trop vite à Shanx et, ayant mal lu la tournure de sa phrase, j'ai écrit exactement le contraire de ce que je voulais dire roll . Bilbox a raison d'être étonné big_smile.
Je reformule :
L'histoire et l'anthropologie ont très largement montré que l'appréciation et la perception (qui n'est pas que visuelle) du milieu variait considérablement selon les sociétés, les cultures et les époques. L'idée même de "paysage" est relativement récente dans l'humanité, et bien loin d'être partagées à l'échelle planétaire.

Quelques exemples qui pourraient intéresser ici au regard de nos terrains de prédilection :

Un très bon papier de Renaud de Bellefon, limpide, stimulant, qui montre comment comment était perçu la montagne avant l'invention de l'excursionnisme et de l'alpinisme, activités qui ont renversé la perception, la toponymie, la fréquentation traditionnelles des monts :
https://www.jstor.org/stable/40990102?seq=1
... Aïe aïe aïe, je découvre qu'un éditeur a verrouillé l'accès aux archives (c'est insupportable, car il s'agit d'archives qui devraient en accès ouvert). Par contre jstor annonce l'accès gratuit dans le contexte covid : n'hésitez pas à faire les manipulations, le papier vaut le coup.

Un chouette article de Véronique Bouillier sur la perception du paysage au Népal, où l'on voit que la perception du "beau" varie considérablement :
https://www.persee.fr/doc/rural_0014-21 … 107_1_3201

Corbin Alain (2010). Le territoire du vide: l'Occident et le désir du rivage. Flammarion.
Excellent ouvrage qui raconte l'invention du "rivage" en Europe... une recension parmi d'autres : http://wodka.over-blog.com/article-6757580.html

Bon je m'arrête là, sinon le post sera aussi long qu'un de mes retours de balade lol

Hors ligne

#21 24-04-2020 05:47:05

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 518

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Lutosa a écrit :

Au passage: ton travail montre bien en quoi les sciences dites humaines sont infiniment plus complexes que les sciences dites "exactes"...
C'est que, contrairement aux cailloux, l'objet d'étude est capable de réagir !

Olalala, je ne me hasarderai pas à opposer/comparer les sciences molles et dures big_smile
Même du côté des sciences exactes, l'objet d'étude peut résister, réagir... Marie Curie l'a payé chèrement par exemple. Et la complexité est bien présente partout.

Par contre, en sciences humaines, on a la possibilité de discuter dans le même langage avec les humains avec qui on "travaille". J'aime bien l'idée d'exposer et partager (c'est le minimum) mes élucubrations avec les principaux intéressés, ce qui parfois n'est pas toujours fait (ou toujours possible).
Merci donc à tou.te.s pour vos retours bienveillants et constructifs  smile

@Lodewijk : je ne pense pas que tu sois seul à chercher l'abri et le couvert des forêts au sein même de RL... Mais je pense qu'il y a plus d'adeptes du côté de "ceux d'en face" (cela m'amuse de citer comme cela, au début je n'avais pas compris de qui on parlait ici).

Hors ligne

#22 24-04-2020 11:53:14

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 1 359
Site Web

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Salut Eric le Rouge  smile

Intéressante cette sous-représentation de la forêt dans nos récits en regard du temps que nous y passons à marcher et bivouaquer.

Elle m'amène à témoigner qu'à chaque rédaction, je me surprends souvent à résumer les portions forestières, longues ou courtes, par quelques lignes vite expédiées et une photo unique qui résume le tout. Aux yeux de l'ignorant que je suis de la chose sylvestre, l'environnement "fermé" de la forêt et sa relative monotonie font que chaque pas y ressemble au précédent, donc pourquoi faire des phrases ?

Et pourtant, je ne m'ennuie pas au milieu des bois, pas même lorsqu'il n'y a qu'eux sur mon itinéraire … Pourquoi donc cette sous-représentation ? N'y aurait-il rien à raconter ? Ne serai-je pas plutôt incapable de raconter la forêt ?

Dans mon introspection à tenter de comprendre mes propres motivations à marcher et à raconter par l'écrit, j'en viens à penser que cela vient d'une opposition entre :

1) La forêt : milieu "fermé", "monotone", qui m'enferme sur moi-même en me privant de vues lointaines, qui me prive des repères permettant de mesurer ma progression, dont la description requiert un talent de micro-observateur, ainsi qu'une connaissance du milieu permettant de nommer les essences, d'identifier les sons, d'interpréter les signes … Décrire les richesses de la forêt par les mots justes est œuvre de connaisseur, et je crois avoir trop peur de révéler mes ignorances en m'y essayant …

2) Les terrains dégagés et en particulier la montagne : milieux "ouverts", "variés" par le seul fait de pouvoir couvrir du regard de vastes étendues, qui m'ouvrent des horizons et permettent d'appréhender l'espace et le temps (de marche). On peut à tout instant y mesurer sa position dans son cheminement … Les descriptions sont faciles car la multitude des cartes disponibles me donnent les noms de chaque col, sommet, village, cours d'eau, bâtisse … C'est très pratique pour le paresseux que je me flatte d'être …

La forêt est secrète et nous cache ses mystères, alors que la montagne nous montre (presque) tout … Finalement, ce n'est probablement pas par désintérêt qu'elle est sous-représentée, mais parce que la part d'indicible y est plus forte et qu'il y faut un certain savoir pour en révéler les mystères.


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin. La gratitude est la mémoire du cœur, merci  smile ... encore hmm

Ma dernière liste publiée 3 kg - 3 saisons
La même en images

Hors ligne

#23 24-04-2020 15:00:51

Balipit
Membre
Lieu : Sud
Inscription : 05-02-2017
Messages : 1 586

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

C’est pas mon cas car j’apprécie beaucoup de courir en forêts : l’immersion dans ce biotope me procure une sensation de sérénité , de faire parti de la nature .
De plus , cela permet de progresser à l’abri du soleil ce qui est important dans le sud .

Hors ligne

#24 24-04-2020 15:53:16

Ezequiel54
MULimaliste
Lieu : Lorraine
Inscription : 19-10-2016
Messages : 1 592
Site Web

Hors ligne

#25 24-04-2020 18:59:01

kodiak
Pas assez léger, mon fils!
Inscription : 09-06-2014
Messages : 2 914

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Merci Eric. J'ai ainsi appris l'existence de cette société savante qu'est le Groupe d'Histoire des Forêts Françaises. Tout un programme...

Je trouve une certaine poésie à voir des posts de ce forum cités comme des textes d'érudits, sous une forme savamment codifiée. wink


Lâche ce clavier, attrape ton sac et pars marcher!
L'objet le moins lourd est celui qu'on ne prend pas.
« Strong, light, cheap, pick two » (*)

| k

Hors ligne

Pied de page des forums