Aller au contenu

#1 21-08-2023 22:13:45

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

[Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Salut à tous smile

Voici mon retour sur le GR 738.

D'abord un mot sur le contexte : je me suis lancé en juillet sur une HRP Est-Ouest, que j'ai arrêtée un peu avant la moitié, à Alos d'Isil, après 13 jours de marche, 320 km et 19000 m de dénivelé positif. Un peu fatigué… Avec le recul, je pense que j'aurais dû prendre 2-3 jours de repos à Esterri d'Aneu par exemple, et repartir. Mais ce qui est fait est fait, et la 2e moitié attendra l'été prochain. Le récit va suivre dans les prochaines semaines.

Mais du coup, de retour à Lyon, l'envie de repartir sur les sentiers m'a rapidement titillé, et j'ai décidé de faire le GR738. Et pourquoi pas, de voir si j'étais capable de le faire en 5 jours au lieu des 8 à 11 canoniques - ce qui fut fait !

À noter que j'ai choisi, comme beaucoup, d'arrêter le GR à Chamrousse - Le Recoin, la dernière étape pour Vizille n'étant qu'une longue descente en forêt qui semble de peu d'intérêt (mais ça se discute : voir l'avis de brons07 plus bas).

Voici donc le récit de cette traversée du massif de Belledonne, réalisée du 7 au 12 août 2023, que je publie avant celui de la HRP.
Je donnerai ma liste et ferai un retour sur le matériel à la fin.

JourLienTrace
J0AiguebelleRécit J0
J1Aiguebelle - Refuge de la PerrièreRécit J1Trace J1
J2Refuge de la Perrière - Refuge de l'Aup BernardRécit J2Trace J2
J3Refuge de l'Aup Bernard - Gîte La MartinetteRécit J3Trace J3
J4Gîte La Martinette - Sous la Brèche de Roche FendueRécit J4Trace J4
J5Sous la Brèche de Roche Fendue - Chamrousse Le RecoinRécit J5Trace J5
ListeListe

---
J'ajoute ici un paragraphe sur mes impressions générales sur le GR.

En un mot : j'ai adoré ça !  big_smile  pouce
Le parcours s'est révélé parfois exigeant, à cause des dénivelés additionnés (le GR738 ça monte ou ça descend, souvent raide, pas beaucoup de plat), et surtout à cause des longues journées.
Les paysages sont très beaux, et à part à quelques endroits il n'y a pas trop de monde sur les sentiers (plus que sur la HRP quand même !).
Bref, une belle expérience. Je me suis fait plaisir !

Modifications : ajout de mon appréciation, et d'une incise sur l'étape de Vizille, ajout d'une table des matières.

Dernière modification par bernard_lyon (23-08-2023 07:38:29)


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#2 21-08-2023 22:14:54

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

J0, lundi 7 août : Aiguebelle

De Lyon, il est assez pratique de se rendre à Aiguebelle, point de départ officiel du GR738 : train jusqu'à Chambéry, puis jusqu'à Aiguebelle après environ 2h de trajet. Et Aiguebelle propose une aire de bivouac en plein centre du village, avec point d'eau, toilettes sèches, proximité des commerces (un Intermarché et un Carrefour Contact) et restaurants.

La météo s'annonce bonne pour toute la semaine, avec de possibles orages en fin de journée qui finalement n'auront pas lieu : je n'aurai pas une goutte de pluie.

J'arrive donc à Aiguebelle vers 19h, et vais m'assurer que la boulangerie Chevallier à la sortie du village sera bien ouverte le lendemain à 6h, et que dès cette heure-là il y aura des sandwiches disponibles : ceci me fera mon premier déjeuner.

Je monte la tente (Plex Solo) sur l'aire de bivouac, à côté d'une Duplex. Team Zpacks… Il y a aussi déjà 4 ou 5 autres tentes.

87ZFfYIOM.bf_20230807_IMG_4644.jpeg

J'avais décidé de dîner ce soir là au restaurant (Relais des Postes), pour éviter d'entamer mes réserves de nourriture. J'y croise sans le savoir l'occupant de la duplex, que je retrouverai sur l'aire de bivouac, puis plus jamais de tout le GR, ses étapes étant plus courtes que les miennes. Une pizza et un dessert, rien de transcendant, mais je repars bien lesté.

La nuit sous la tente sera de qualité moyenne, à cause des éclairages qui restent allumés toute la nuit. Je ne suis pas ordinairement trop sensible à la lumière pour dormir, mais là c'était un peu violent.


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#3 21-08-2023 22:27:34

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

J1, mardi 8 août : Aiguebelle - Refuge de la Perrière

Au matin, bien que j'aie laissé la tente ouverte toute la nuit, pas mal de condensation. Allez, l'essentiel part à l'essuyage avec mon gant en microfibre. Le temps de tout replier et ranger, je démarre à 6h30. Je prends de l'eau au passage au robinet de l'aire de bivouac, elle se révèle tiède.

En fait je ne vais pas bien loin, puisque je m'arrête à la boulangerie à la sortie du village, pour quelques viennoiseries accompagnées d'un bon café. J'y achète aussi un bon gros sandwich qui me fera le déjeuner. Ici aussi, l'eau disponible est tiédasse. Heureusement elle se refroidira un peu avec la petite fraîcheur du matin. À 7h je repars.

Après un court cheminement sur une petite route goudronnée, le chemin apparaît.

87ZFkK9MV.bf_20230808_IMG_4650.jpeg

C'est alors une montée tranquille en sous-bois, et bientôt apparaît près d'une ferme le premier écriteau mentionnant le GR738.

87ZFn9Xuv.bf_20230808_IMG_4653.jpeg
87ZFoePuX.bf_20230808_IMG_4655.jpeg

Je traverse le village de Montgilbert, où un chemin porte le nom d'"Impasse du mauvais pas"… je me garde de l'emprunter trop longtemps, bien vite le GR s'en écarte !

87ZFq4yU2.bf_20230808_IMG_4656.jpeg

Après le village, la pente s'accentue, mais le chemin reste facile.

87ZFrSo61.bf_20230808_IMG_4659.jpeg

J'atteins le fort de Montgilbert, puis vers 10h le refuge non gardé installé dans l'ancienne batterie de Roche-Brune. Je profite de la table et des bancs installés devant le refuge pour m'offrir ma première pause : une barre de céréales et quelques gorgées d'eau. Je discute avec un autre randonneur qui termine sa pause et repart, je le rattraperai un peu plus loin.

87ZFtHz7L.bf_20230808_IMG_4670.jpeg

Le chemin se poursuit en forêt, et les pentes s'accentuent doucement.

87ZFvLfvl.bf_20230808_IMG_4671.jpeg
87ZFxtdqy.bf_20230808_IMG_4672.jpeg

Je ne suis parti qu'avec 1/2 litre d'eau, car je sais pouvoir refaire le plein au village du Pontet. Justement j'émerge de la forêt et le village apparaît.

87ZFzueTR.bf_20230808_IMG_4676.jpeg

Comme prévu, je quitte momentanément le GR pour aller chercher de l'eau à la belle fontaine du hameau de La Coche. Mon but aujourd'hui est en principe le col du Champet, où je pense bivouaquer, comme l'a fait JR récemment. Donc en prévision, pensant ne plus trouver d'eau avant le bivouac, je remplis à la fontaine ma flasque d'1/2 litre, mais je prends aussi 2 litres de plus dans ma poche Platypus. Je grignote une nouvelle barre, il est 11 heures. Puis je vais rejoindre le GR au Pontet.

87ZFBnguy.bf_20230808_IMG_4677.jpeg

Bien vite je me retrouve sur le sentier, qui chemine dans les bois, avec une pente de plus en plus forte. Je traverse un petit pont branlant au-dessus du ruisseau de Nant Chat - j'aurais pu prendre de l'eau ici si besoin.

87ZFDhM0B.bf_20230808_IMG_4678.jpeg
87ZFEwrfO.bf_20230808_IMG_4680.jpeg

Par un sentier très raide, je finis par rejoindre la cabane dite "Baraque à Michel", devant laquelle je me pose le temps d'un déjeuner de TUC et de fromage. Je suis en nage, il fait chaud.

87ZFGbZ3m.bf_20230808_IMG_4681.jpeg
87ZFHsvDM.bf_20230808_IMG_4682.jpeg

Puis c'est reparti, la montée se poursuit, toujours raide, sauf sur un bref passage plat où une sorte de passerelle a été aménagée pour éviter la gadoue. Enfin, à l'approche du col du Champet, j'émerge enfin au soleil.

87ZFJfSoU.bf_20230808_IMG_4684.jpeg

D'Aiguebelle au col, ça fait déjà un bon 2000 m  de dénivelé, mais il n'est alors que 14 heures. Je décide de me reposer un moment au col, avant de continuer pour chercher un bivouac plus loin. Trois jeunes sont déjà là à faire la pause, ils arrivent du Pontet et pensent dormir au refuge non gardé de la Perrière. C'est alors que l'idée me vient de tenter de continuer jusque là - en fait, presque depuis le départ, les panneaux du GR indiquaient ce refuge, qui me paraissait bien loin. Ça fera un gros dénivelé, mais ça m'avancera pour la journée de demain.

L'un des jeunes a un sac particulièrement imposant et lourd, avec (comme presque tous les randonneurs que je vais rencontrer) un matelas et diverses choses accrochées à l'extérieur. Il me dit que chaque fois, il se jure que c'est la dernière fois qu'il randonne. Bien sûr la conversation arrive sur mon petit sac et ses 3 kg ("Quoi, tu as de quoi bivouaquer ?"), et je les renvoie sur notre cher forum :-) D'ailleurs, sur la totalité du GR, je ne vais rencontrer aucun MUL.

Allez, 14h45, me voilà reparti. Une première montée courte mais très raide pour arriver sur la crête, où je rattrape les jeunes qui me demandent de les prendre en photo, et me retournent la faveur - avec (je crois) le Mont Blanc en fond.

87ZFL4dYQ.bf_20230808_IMG_4685.jpeg

Le cheminement en crête est très agréable, une alternance de montées et de descentes, avec des vues magnifiques. J'atteins bientôt le sommet du Grand Chat.

87ZFMNSau.bf_20230808_IMG_4691.jpeg

La crête se poursuit.

87ZFOGJ7l.bf_20230808_IMG_4692.jpeg
87ZFPVkct.bf_20230808_IMG_4694.jpeg
87ZFR8VGU.bf_20230808_IMG_4695.jpeg

Je m'arrête pour une petite pause grignotage, avec derrière moi en contrebas vue sur le refuge de l'Arbarétan où je ne suis pas passé.
87ZFUpKOR.bf_20230808_IMG_4695.jpeg

Voici le col de la Perche, avec (si je regarde en arrière) le Mont Blanc qui émerge des nuages.

87ZFWT8NY.bf_20230808_IMG_4699.jpeg

Je redescends alors vers les sources du Gargoton, une descente assez raide par endroits.
Aux sources, je refais le plein de ma flasque avec une eau délicieusement fraîche. J'en oublie de faire des photos… Il pourrait être possible de bivouaquer ici, mais l'emplacement que j'ai repéré est minuscule. Je rencontre un randonneur du coin, plus ou moins de mon âge (je veux dire pas jeune…), qui visiblement connaît ces montagnes par cœur. Il m'oriente vers le dernier col qu'il me reste à franchir, celui de la Perrière. Le dénivelé jusqu'au col est encore de 300m, et en cette fin de longue journée, heureusement assez progressif.

87ZFZWz0G.bf_20230808_IMG_4703.jpeg

J'arrive enfin au col, il ne me reste qu'à redescendre tranquillement jusqu'au refuge non gardé de la Perrière, où j'arrive vers 19h.

87ZG25poL.bf_20230808_IMG_4703.jpeg
87ZG3c4E7.bf_20230808_IMG_4711.jpeg

Ça suffira pour aujourd'hui…

87ZG4GlAr.bf_20230808_IMG_4713.jpeg

Itinéraire
GR738 - J1

En quelques chiffres
(je prends ici les données analysées par VisuGPX, pas celles de la montre Garmin) :

Total J1 :
30,6 km

D+ 2859 m

D- 1350 m

Marche 9h52 (+ pauses 2h10)

kmE 47,6 (selon la formule d'Hervé27 : 220 m de D+ ou 330 m de D- équivalent à 1 km)

Dernière modification par bernard_lyon (21-08-2023 23:52:03)


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#4 21-08-2023 22:41:28

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

J2, mercredi 9 août : Refuge de la Perrière - Refuge de l'Aup Bernard

Ce matin, je décide de partir à jeûn, et je démarre à 7h. Je ferai une partie du trajet en compagnie d'un duo mère-fils : ils ont dormi eux aussi au refuge, et pensent s'arrêter au refuge de la Pierre du Carre pour la nuit. Je les passerai régulièrement dans les montées et eux me passeront dans les descentes, pas mon point fort…

Une dernière vue sur le refuge de la Perrière, et tout de suite ça monte bien, c'est le GR738 après tout… Le soleil levant teinte les montagnes de chaudes couleurs. L'aurore aux doigts de rose, écrivait Homère…

87ZGvyQPZ.bf_20230809_IMG_4715.jpeg
87ZGwB06R.bf_20230809_IMG_4716.jpeg

Le sentier s'élève rapidement vers le col d'Arpingon (2276 m), avec de bien belles vues.

87ZGy6Abe.bf_20230809_IMG_4720.jpeg
87ZGAKvMk.bf_20230809_IMG_4723.jpeg

De l'autre côté, c'est la redescente vers le refuge des Férices (1920 m).

87ZGD3tbs.bf_20230809_IMG_4725.jpeg

Le refuge, perché sur un épaulement rocheux dans un site magnifique, est charmant et bien équipé, avec une petite source qui coule doucement mais suffit à refaire le plein d'eau. J'y fais une pause pour prendre mon petit déjeuner : muesli complété de poudre d'amande et de lait, et café.

87ZGFbhQC.bf_20230809_IMG_4729.jpeg
87ZGGoYGo.bf_20230809_IMG_4730.jpeg
87ZGHQ77u.bf_20230809_IMG_4731.jpeg

Un quart d'heure plus tard je reprends la descente, bien vite en sous-bois. Je remarque à plusieurs reprises d'impressionnantes fourmilières, d'au moins 1,50 m de hauteur.

87ZGKTlHv.bf_20230809_IMG_4732.jpeg

Des ruisseaux ou torrents permettent de refaire le plein d'eau fraîche : quand j'en croise un, je bois une bonne lampée à ma flasque de 500ml (équipée d'un filtre BeFree), puis la remets à niveau avec l'eau du ruisseau.
Une fois atteint le fond du vallon de Cohardin, la montée reprend, et elle se raidit très vite, sur un sentier terreux, puis s'adoucit en montant à flanc.

87ZGMJVcH.bf_20230809_IMG_4737.jpeg

Je fais le bref détour par le refuge de Claran pour prendre de l'eau à l'abreuvoir, puis attaque la montée vers le col de Claran 140 m plus haut (1959 m). Ça commence sec dans la caillasse, puis d'adoucit, et il fait bien chaud… Je passe rapidement un couple en rando à la journée, qui quittait le refuge au moment où j'y arrivais, et que je retrouverai au refuge de la Pierre du Carre.

87ZGOqLAs.bf_20230809_IMG_4741.jpeg
87ZGPEzVP.bf_20230809_IMG_4742.jpeg

Une fois le col atteint, le chemin continue à flanc, et laisse voir en contrebas le refuge de la Pierre du Carre (1761 m), mon objectif pour déjeuner… Pour l'atteindre il faudra le dépasser, puis prendre à gauche un chemin qui quitte le GR pour descendre vers le refuge.

87ZGRwz8c.bf_20230809_IMG_4744.jpeg
87ZGSClap.bf_20230809_IMG_4747.jpeg

J'y arrive vers 14h, l'accueil est charmant. Bien vite le couple rencontré peu avant me rejoint, puis un peu plus tard le duo mère-fils. Comme il est tôt, ils discutent de leur destination : au lieu de rester au refuge, ils pensent continuer un peu. Je leur suggère de bivouaquer au Plan de l'Ours, voire de continuer jusqu'à l'Aup Bernard où je pense m'arrêter pour ma part.
Le repas est excellent (une omelette fromage/lardons), et se termine par une belle part de tarte aux myrtilles (la dernière paraît-il !) et un bon café préparé à la cafetière italienne. Même le petit bâtiment des toilettes sèches donnerait presque envie de s'attarder :-)
Avec tout ça, des infos sur le chemin, et un beau sourire…

Bon, au bout d'une heure il faut songer à repartir !
Le chemin, d'abord à l'ombre, alterne ensuite entre prairies et sous-bois, et coupe franchement les courbes de niveau, mais reste très aisé à suivre.

87ZGV7BWD.bf_20230809_IMG_4748.jpeg
87ZGWc5Z3.bf_20230809_IMG_4750.jpeg

J'atteins le plan de l'Ours, 500 m plus bas que le refuge. Il y a des espaces plans avec des emplacements possibles de bivouac. Mais il n'est que 16h, je continue. Pour atteindre la crête du Praillet vers 1700 m, la montée se révèle être une large piste qui gagne progressivement en altitude. Du coup j'adopte un bon pas régulier en surveillant mon altimètre… 1200 m, 1300, 1400… Le chemin perd un peu de largeur, mais reste très facile, avec quelques passages un peu plus pentus.

Une fois en haut, on découvre une magnifique prairie de l'espace naturel du Praillet.

87ZGY0sIT.bf_20230809_IMG_4753.jpeg

Puis la descente s'amorce, jusqu'au refuge non gardé de l'Aup Bernard où j'arrive à 18h.

87ZGZVxjv.bf_20230809_IMG_4754.jpeg
87ZH0WbYI.bf_20230809_IMG_4755.jpeg

J'y trouve 3 randonneurs déjà installés, tous les 3 sur le GR738 : un duo dont j'ai malheureusement oublié les prénoms, et Matthieu qui randonne seul. Matthieu n'est pas MUL, mais est très intéressé par le matériel léger et fréquente le forum randonner-leger. Je crois bien qu'une Plex Solo (entre autres) est dans son futur :-) Matthieu si tu me lis, un salut amical !
Du coup avec moi ça fait 4, et ça tombe bien car il n'y a que 4 couchages au refuge.
Contrairement à ce que j'espérais, pas trop d'emplacement de bivouac, tout est bien pentu. Pour planter la tente il faut remonter. Bref, je couche au refuge !
Heureusement, le duo mère-fille n'arrive pas, ils ont dû s'arrêter au plan de l'Ours. Sinon il aurait fallu dormir sur la dalle du rez de chaussée…

C'est le moment de faire un peu de lessive - avec le soleil brûlant de cette fin d'après-midi ça sèchera vite. Puis une semoule bien parfumée avec bouillon cube, épices, piment, et noix de cajou effritées. Un bon bout de Gouda vieux. Et 3 carrés de chocolat noir, qui ma foi a bien résisté à la chaleur.

Une bonne nuit de sommeil sur le cadre de bois dans la chambre à l'étage (pas de matelas fourni)… ce sera en fait ma meilleure nuit depuis le départ.

Itinéraire
GR738 - J2

En quelques chiffres :

Total J2 :
23,3 km

D+ 1824 m

D- 2109 m

Marche 9h17 (+ pauses 1h47)

kmE 37,9

Total cumulé :
53,9 km

D+ 4683 m

D- 3459 m

Marche 19h

kmE 85,5

Dernière modification par bernard_lyon (22-08-2023 16:08:16)


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#5 21-08-2023 22:49:04

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

J3, jeudi 10 août : Refuge de l'Aup Bernard - Gîte La Martinette

Après un réveil matinal, bien reposé, je prends le temps d'un petit déjeuner. Départ à 6h30. La journée sera courte, il s'agit seulement de descendre jusqu'à Fond de France, au gîte La Martinette, pour y déjeuner et y passer un après-midi tranquille.

Je pars avec les 2 randonneurs, Matthieu aime bien prendre son temps le matin. Le chemin descend tranquillement en sous-bois, puis atteint le hameau du Cohard, où le sentier se glisse entre 2 maisons avant de descendre dans les prairies. Il y aurait à la rigueur un emplacement de bivouac juste avant les maisons ; j'en verrai un autre un peu plus loin, en descendant dans la prairie en direction du village de la Bourgeat noire, mais dans l'ensemble il y a beaucoup de pente.

87ZHe3ZBH.bf_20230810_IMG_4756.jpeg
87ZHf8265.bf_20230810_IMG_4758.jpeg
87ZHg9J6c.bf_20230810_IMG_4760.jpeg

Une fois franchi le ruisseau de la Combe Jacques, nous décidons, au lieu de suivre le GR, de prendre le sentier qui passe par le chalet du Bout avant de rejoindre le GR juste avant le lac de Léat. Ça raccourcit le chemin d'une heure, et le trajet est moins fréquenté. Tout ceci au prix d'une sévère et longue montée en sous-bois, sur un large sentier que nous avalons gaillardement.

87ZHhMNDi.bf_20230810_IMG_4762.jpeg

Une pause dans la montée nous amène au chalet du Bout, beau bâtiment en bon état et bien équipé. À proximité se trouvent de vieux sapins, âgés de 400 ans, dits "Sapins Henri IV".

87ZHjpmYY.bf_20230810_IMG_4763.jpeg
87ZHkzajv.bf_20230810_IMG_4765.jpeg
87ZHm5O7M.bf_20230810_IMG_4766.jpeg
87ZHnlNZW.bf_20230810_IMG_4769.jpeg

Je laisse là mes deux acolytes qui font une pause au chalet, et poursuis mon chemin : en fait ça monte encore, sur un large sentier encombré de racines. Enfin j'atteins la courte descente vers le lac du Léat, qui se révèle d'un coup au détour du chemin, avec son joli chalet. J'espérais y faire ma pause, mais il y a beaucoup trop de monde pour mon goût. De beaux emplacements de bivouac, mais on n'est pas tout seul.

87ZHproQ5.bf_20230810_IMG_4776.jpeg

Je repars donc sur le chemin qui s'élève au-dessus du lac, et trouve bientôt un coin tranquille pour grignoter un bout, boire, et enlever mes chaussures - toujours penser à s'aérer les pieds !

87ZHrreyE.bf_20230810_IMG_4777.jpeg

Quand je repars, le chemin s'élève vers la montagne de Tigneux à 1994 m. Il fait beau, je suis seul sur le chemin, c'est magnifique.

87ZHuSHHN.bf_20230810_IMG_4782.jpeg

Une fois le sommet atteint, la descente s'amorce vers la vallée du Haut Bréda qu'on aperçoit brièvement en bas. La descente est douce, je me retrouve rapidement en sous-bois, avant de déboucher sur un parking…

87ZHwH67o.bf_20230810_IMG_4784.jpeg
87ZHxI1qB.bf_20230810_IMG_4787.jpeg

Je suis alors la vallée vers le sud le long de la rivière, sur un peu de route puis par un sentier qui remonte un peu puis redescend vers un petit lac de retenue, et finit par arriver au hameau de la Martinette et à son gîte.

Il est 13h, il y a de la place en dortoir, et je peux prendre un excellent déjeuner.

87ZHz8BZn.bf_20230810_IMG_4791.jpeg
87ZHA0FhW.bf_20230810_IMG_4792.jpeg

Ensuite ce sera douche, lessive, lecture, discussions, compléments de ravitaillement à la petite épicerie tenue dans le gîte. Matthieu arrivera dans l'après-midi, et restera comme moi au gîte.
Un bien bel endroit, avec un excellent accueil. Tout est plaisant et bien pensé.

Cet après-midi de repos fait du bien avant les 2 rudes étapes qui me restent.

Itinéraire
GR738 - J3

En quelques chiffres :

Total J3 :
15,2 km

D+ 1028 m

D- 1518 m

Marche 5h30 (+ pauses 30 min)

kmE 24,5

Total cumulé :
69,0 km

D+ 5711 m

D- 4977 m

Marche 25h

kmE 110

Dernière modification par bernard_lyon (23-08-2023 23:30:31)


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#6 21-08-2023 23:07:25

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

J4, vendredi 11 août : Gîte La Martinette - Sous la Brèche de Roche Fendue

Après un petit déjeuner à 6h30 au gîte, je démarre à 7h. Matthieu a pris le petit déjeuner lui aussi, mais partira un peu plus tard… En principe nous nous retrouverons au pas de la Coche pour y bivouaquer, du moins si je n'y arrive pas trop tôt.

Après une courte section de route, le sentier s'élève dans les bois, envahi par les racines. Il gagne déjà 5 ou 600 m  de dénivelé, avant de déboucher dans une jolie combe. Je traverse la rivière du Bréda sur une "passerelle" faite de conduites métalliques. Il y en aura encore une ou deux de ce type.

87ZHKnrLg.bf_20230811_IMG_4797.jpeg
87ZHLtF5R.bf_20230811_IMG_4804.jpeg

Puis le sentier s'élève à nouveau franchement dans les rochers, pour gagner encore quelques centaines de mètres de dénivelé jusqu'au col de la Vieille à 2090 m.

87ZHO9zA0.bf_20230811_IMG_4809.jpeg
87ZHPeYpF.bf_20230811_IMG_4807.jpeg
87ZHQgCTm.bf_20230811_IMG_4810.jpeg

Je découvre alors les premiers lac des Sept Laux, le lac Noir puis le lac Carré.

87ZHScaj5.bf_20230811_IMG_4811.jpeg
87ZHTafP3.bf_20230811_IMG_4814.jpeg

Puis c'est le lac de Cottepens, et le refuge des Sept Laux à 2135 m, que l'on atteint en passant sur 2 déversoirs.

87ZHUTuLc.bf_20230811_IMG_4815.jpeg
87ZHW1Wax.bf_20230811_IMG_4818.jpeg

Je prends une part de tarte aux myrtilles et un café devant le refuge, et y refais le plein de ma flasque d'eau. Peu de monde à cette heure-ci (il est 10 heures et demie), tout est paisible. Les montagnes se reflètent dans le lac de Cottepens, dont la surface est à peine troublée par quelques souffles d'air ; quelques cairns y ont été érigés. On ne voit pas d'ici le col de la Vache, il se situe au-delà du lac, plus à l'Ouest.

87ZHZk2qe.bf_20230811_IMG_4819.jpeg

Je repars à 11 heures. Il faut d'abord repasser les 2 déversoirs, puis on passe sur un chemin étroit entre les lacs de La Motte et de Cottepens.

87ZI1Kgzu.bf_20230811_IMG_4822.jpeg
87ZI2STA7.bf_20230811_IMG_4823.jpeg

Je chemine alors le long du lac de Cottepens jusqu'au déversoir du lac du Cos, le sentier monte et descent tranquillement. Puis je longe le lac du Cos jusqu'au niveau de la Bergerie, et là, à ma droite, je vois un col impressionnant et me dis : ce n'est quand même pas le col de la Vache ?

87ZI4VbGz.bf_20230811_IMG_4826.jpeg
87ZI5YhZn.bf_20230811_IMG_4828.jpeg
87ZI6SMV7.bf_20230811_IMG_4829.jpeg

Mais si, c'est bien lui… Je me pose quelques minutes pour grignoter une barre et boire un peu, puis me lance. Je m'élève rapidement, le sentier est pour l'instant facile.

87ZI8xVbA.bf_20230811_IMG_4830.jpeg
87ZI9RN95.bf_20230811_IMG_4832.jpeg
87ZIb29zm.bf_20230811_IMG_4833.jpeg

Puis j'arrive dans une zone de gros blocs rocheux, et ça se corse. Il faut surveiller la présence des marques du GR, ou celle des cairns, et parfois mettre les mains.

87ZIcVOvP.bf_20230811_IMG_4837.jpeg
87ZIeHo6C.bf_20230811_IMG_4838.jpeg
87ZIgkMo6.bf_20230811_IMG_4842.jpeg
87ZIhC4xL.bf_20230811_IMG_4843.jpeg

Mais ça se fait, et au bout d'une heure j'arrive au col à 2556 m. La vue sur la montée est impressionnante.

87ZIk6N8E.bf_20230811_IMG_4844.jpeg
87ZInR7KQ.bf_20230811_IMG_4845.jpeg

Quant à la descente, elle est plus ou moins du même acabit… Un début relativement facile sur un chemin caillouteux et terreux assez glissant, puis rapidement un océan de gros blocs à nouveau. À chaque étape je cherche du regard la marque ou le cairn qui m'indiquera le cheminement à suivre. Et au diable l'élégance, je suis très prudent et m'aide souvent des mains.

87ZIqFdqZ.bf_20230811_IMG_4847.jpeg

Malgré mes genoux qui rouspètent un peu, je ne fais pas trop mauvaise figure et distance rapidement certains randonneurs bien plus jeunes que moi. Mais d'autres me passent allègrement :-) Un petit regard vers l'arrière, puis vers l'avant :

87ZIsUcTd.bf_20230811_IMG_4850.jpeg
87ZIu4ZYf.bf_20230811_IMG_4852.jpeg

Au final j'aurai mis une heure à monter, et une à descendre. J'arrive enfin sur un sentier plus praticable, et commence la descente vers le Pas de la Coche.

87ZIvZBKp.bf_20230811_IMG_4855.jpeg

J'ai décidé de prendre le chemin direct par les Roches Jaunes et le Pas du Pin, et de ne pas passer par le Habert d'Aiguebelle : je ne compte pas dormir à ce refuge, y passer serait plus long et ajouterait 200 m  de montée vers le lac de la Coche. Sur le chemin, je croise 2 ou 3 ruisseaux qui me permettent de reprendre de l'eau fraîche, mais je néglige de remplir ma poche Platypus comme je l'aurais dû. Par la suite l'eau se fera rare…

J'arrive bientôt au Pas de la Coche, puis au lac. Comme on me l'avait dit, il y a une ligne à haute tension juste au-dessus. Ça fait quand même une belle photo si on cadre mieux…

87ZIxw9mr.bf_20230811_IMG_4857.jpeg
87ZICDc76.bf_20230811_IMG_4858.jpeg

Il y a des emplacement de bivouac, mais pas mal de vent, et déjà du monde alors qu'il n'est que 15h. Pas trop envie de bivouaquer ici… Je décide de continuer, du coup je ne reverrai pas Matthieu.

Je me pose un moment, enlève mes chaussures, grignote, bois un peu, et repars à 15h30. Tout de suite une belle montée, le lac est vite loin au-dessous de moi.

87ZIF3A14.bf_20230811_IMG_4859.jpeg
87ZIG9tix.bf_20230811_IMG_4860.jpeg

Au cours de la montée je croise des chamois bouquetins. D'abord deux sur le sentier à quelques mètres, qui ne font qu'un bond pour s'écarter, chacun de son côté. Puis une mère avec son jeune, perchés sur un rocher, qui m'observent longuement tandis que je monte et les photographie.

87ZIJuNb5.bf_20230811_IMG_4869.jpeg
87ZIKN9Ya.bf_20230811_IMG_4871.jpeg

Je redescends ensuite dans le Clot du Ban. Au cours de la descente je glisse légèrement et me fais une belle éraflure à la jambe droite, qui saigne abondamment. Je fais un pansement de fortune et continue jusqu'à un ruisseau que j'ai aperçu de loin, et qui va me permettre de mieux me nettoyer, et surtout de faire un plein d'au, y compris les 2 litres de ma poche Platypus, en prévision du bivouac à venir. Je ne verrai plus d'eau par la suite (j'ai entendu une source avant la brèche de Roche Fendue, mais ne suis pas allé la chercher car j'avais assez).

À nouveau le chemin s'élève, et je vois sur la crête un troupeau de brebis et un patou. Le berger est là, je le salue de loin et il me fait signe de monter. Du coup, une fois que je l'ai rejoint, je lui demande s'il y a des points de bivouac possibles plus loin, car c'est de plus en plus pentu est rocailleux. Il m'en indique quelques-uns de relativement proches, mais au final je continuerai et aurai la chance de découvrir un coin d'herbe juste avant la montée vers la Brèche de Roche Fendue. L'emplacement est sur un replat, avec la vallée en contrebas, et de l'autre côté, à 50 mètres, le pierrier que j'aurai à franchir demain. C'est juste au bord du chemin, mais il est déjà 18 heures, je ne verrai passer personne de la soirée.

Je plante la tente, ce n'est pas très plat mais ça ira. Le soir tombe doucement, les chaudes couleurs du soleil illuminent la vallée, et la brèche de Roche Fendue disparaît dans l'obscurité.

87ZIN31BR.bf_20230811_IMG_4878.jpeg
87ZIO3R4M.bf_20230811_IMG_4876.jpeg

Je mangerai froid ce soir, un peu trop de vent pour mon réchaud à alcool. Le vent tombera plus tard, mais je suis déjà dans mon duvet en train de m'endormir…

Itinéraire
GR738 - J4

En quelques chiffres :

Total J4 :
19,1 km

D+ 2069 m

D- 994 m

Marche 9h (+ pauses 2h)

kmE 31,5

Total cumulé :
69,0 km

D+ 7780 m

D- 5971 m

Marche 34h

kmE 141

Modification : mes chamois étaient des bouquetins, merci Shanx  smile

Dernière modification par bernard_lyon (23-08-2023 23:28:46)


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#7 21-08-2023 23:24:34

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

J5, samedi 12 août : Sous la Brèche de Roche Fendue - Chamrousse Le Recoin

Je n'ai pas eu froid cette nuit, mais un peu de condensation s'est accumulée dans les parties basses de la toile, du côté de ma tête. Pas assez de ventilation du fait du terrain un peu en pente, je n'ai pas optimisé le positionnement de la tente. Un petit déjeuner de barres, je remballe tout ça, et zou, je démarre un peu avant 7 heures.

87ZIW5657.bf_20230812_IMG_4884.jpeg
87ZIWUMV6.bf_20230812_IMG_4885.jpeg

La chaude lumière du soleil levant caresse les sommets de Roche Fendue.
En quelques minutes je suis déjà dans les blocs. Mais le chemin est très bien marqué, les marques rouges et blanches, ou parfois bleues voire rouges, ainsi que les cairns, ne manquent pas, il est facile de s'orienter.

87ZIYutlL.bf_20230812_IMG_4887.jpeg
87ZIZrbBJ.bf_20230812_IMG_4888.jpeg
87ZJ0w5fe.bf_20230812_IMG_4890.jpeg

Le chemin est parfois bien raide, mais ça passe très bien.

87ZJ29UNC.bf_20230812_IMG_4891.jpeg
87ZJ3cVCd.bf_20230812_IMG_4892.jpeg

Juste avant le col, un petit névé subsiste, on peut y marcher mais comme je suis le premier ce matin, je préfère passer dans les rochers à sa droite.
À 8 heures je suis au col : la "Brèche de Roche Fendue" à 2480 m.

87ZJ50HAE.bf_20230812_IMG_4893.jpeg
87ZJ67XWR.bf_20230812_IMG_4896.jpeg

Derrière moi, le vallon dont je viens.

87ZJ7R7cO.bf_20230812_IMG_4898.jpeg

Devant moi, le vallon encore en partie dans l'ombre qui va m'amener au col de la Mine de Fer, que je vois face à moi. Le décor, presque entièrement minéral, est d'une austère grandeur.

87ZJ9z1lf.bf_20230812_IMG_4899.jpeg
87ZJaOYp5.bf_20230812_IMG_4903.jpeg

Il me faut en fait descendre d'environ 200 mètres, contourner l'éperon le long duquel j'ai descendu puis remonter 200 mètres en face en direction du col de la Mine de Fer.

87ZJcnOOa.bf_20230812_IMG_4904.jpeg
87ZJdClnY.bf_20230812_IMG_4907.jpeg
87ZJeF5fs.bf_20230812_IMG_4911.jpeg

Un regard en arrière, vers la brèche tout là-haut…

87ZJgdiIL.bf_20230812_IMG_4916.jpeg

La montée finale, plus douce, amène à un large épaulement qui constitue le col de la Mine de Fer (2401 m), avec un poteau indicateur à chacune de ses extrémités. Ici, du côté d'où j'arrive, avec encore une vue sur la brèche de Roche Fendue. J'y suis à 9 heures.

87ZJi3hqg.bf_20230812_IMG_4918.jpeg
87ZJjkilg.bf_20230812_IMG_4920.jpeg
87ZJkp0Q4.bf_20230812_IMG_4921.jpeg

De l'autre côté commence la descente vers le refuge Jean Collet. En bas dans la vallée, on voit déjà l'agglomération grenobloise.

87ZJpMC9j.bf_20230812_IMG_4923.jpeg
87ZJo6bZO.bf_20230812_IMG_4925.jpeg

À l'approche du refuge, je tombe sur un troupeau de brebis avec un patou qui ne me repère pas tout de suite, mais redouble d'aboiements dès qu'il me voit. Le berger m'indique à gauche un sentier qui descend rejoindre le GR un peu plus bas, et qui m'évite la traversée du troupeau.
J'arrive au refuge vers 10 heures et quart, et y fais une bonne pause. Café, cake "énergétique", et tout ce qu'on fait dans ces cas-là :-)
Je repars un peu après 10 heures et demie. J'ai arbitré entre soit le passage par le lac Blanc et le col de Freydane, soit le GR par le col de la Sitre, en faveur de la seconde option. Ça va me demander de faire pas mal de descente et de remontée, notamment par le raide col de la Sitre, mais le passage par le col de Freydane m'aurait exposé à une progression dans du gros pierrier à nouveau, et j'en ai ma dose pour l'instant…

Adieu donc au refuge Jean Collet, je suis déjà dans la descente… Du refuge (1950 m) le sentier descend jusqu'au ruisseau de Vors dans le ravin des Excellences (1678 m), qu'il franchit sur un petit pont de bois. L'occasion de grignoter un bout et surtout de refaire le plein d'eau fraîche avant la remontée raide de 450 m jusqu'au col de la Sitre.

87ZJsD9QN.bf_20230812_IMG_4927.jpeg
87ZJtRxOW.bf_20230812_IMG_4928.jpeg

Je commence à grimper, il fait très chaud mais la montée est régulière et pas technique, j'adopte un bon rythme qui me fait progresser assez vite. Néanmoins la deuxième partie de la montée devient parfois très raide, et se fait sur un sol caillouteux et terreux pas des plus stables, le genre qu'on préfère monter que descendre… J'arrive au col (2130 m) à midi et demie.

87ZJvWr6B.bf_20230812_IMG_4932.jpeg
87ZJxmUUg.bf_20230812_IMG_4935.jpeg

J'y trouve un couple dont le mari, visiblement moins randonneur que son épouse, a un peu de mal à envisager de descendre par là d'où je viens. Au final d'ailleurs ils repartiront dans l'autre sens. Pour ma part je continue, le sentier descend du col et, après un bref passage rocheux où il faut mettre les mains, chemine à flanc avant de remonter escalader dans un pierrier un nouvel épaulement.

87ZJz8i1o.bf_20230812_IMG_4938.jpeg
87ZJAgCO8.bf_20230812_IMG_4940.jpeg

Puis la descente reprend, avec Grenoble en point de mire.

87ZJBYjQ0.bf_20230812_IMG_4945.jpeg
87ZJD32k2.bf_20230812_IMG_4946.jpeg

À 14 heures j'arrive au lac du Crozet, où il y a foule. Je fuis, longe le lac et remonte les 300 m de dénivelé jusqu'au refuge de la Pra.

87ZJHPgne.bf_20230812_IMG_4947.jpeg

Une bonne pause s'impose, avec tarte aux myrtilles (pas la meilleure que j'ai mangée) et deux verres d'un excellent kefir maison, boisson fermentée légèrement gazeuse et un peu amère, préparée sans lait. Puis je repars en descendant le long du ruisseau du Doménon.

87ZJJvJk4.bf_20230812_IMG_4948.jpeg
87ZJKKtv9.bf_20230812_IMG_4950.jpeg

Le sentier suit une série de beaux petits lacs, comme le lac Léama :

87ZJNcsaI.bf_20230812_IMG_4953.jpeg
87ZJOwv8q.bf_20230812_IMG_4954.jpeg

Une dernière remontée à 1940 m, avant de redescendre vers les lacs Robert.

87ZJQLEzf.bf_20230812_IMG_4955.jpeg
87ZJSm1wg.bf_20230812_IMG_4957.jpeg

Je longe le lac et monte par la brèche Robert nord, et là, alors que j'espérais un sentier facile jusqu'au Recoin, je découvre un magnifique mais très rocailleux paysage. J'en ai encore pour une bonne heure…

87ZJUc0aO.bf_20230812_IMG_4958.jpeg
87ZJVgaK6.bf_20230812_IMG_4959.jpeg

Finalement j'arrive au Recoin à 19h, où douche, bon repas et… bière bien fraîche m'attendent à l'auberge de jeunesse. Et même une chambre pour moi tout seul.
Une nuit réparatrice, et le lendemain j'attrape le bus T87 de 9h pour Grenoble, puis un train pour Lyon.

87ZJXd8qg.bf_20230813_IMG_4965.jpeg
87ZJYdtVY.bf_20230813_IMG_4968.jpeg
87ZJZ2o2N.bf_20230813_IMG_4966.jpeg

Itinéraire
GR738 - J5

En quelques chiffres :

Total J5 :
21,6 km

D+ 1730 m

D- 2210 m

Marche 10h25 (+ pauses 1h48)

kmE 36,2

Total cumulé :
110 km

D+ 9510 m

D- 8181 m

Marche 44h

kmE 196

Dernière modification par bernard_lyon (30-08-2023 13:56:26)


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#8 21-08-2023 23:30:26

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Et voici ma liste
J'y ajouterai plus loin quelques commentaires.

ArticleDescriptionPoidsQuantitéPoids total
00 - VESTIAIRE MARCHE (SUR MOI)
TS ML jourRab Sonic (couleur Firecracker)1061106
ShortD4 FH5001101110
SlipIcebreaker mérinos36136
ChaussettesSmartwool PhD Run Light Elite Pattern Low Cut17234
ChaussuresTopo Ultraventure Pro T8.52692538
SemellesSidas 3Feet Activ Low L40280
Lunettes de soleil (sans étui)Nooz12112
ChapeauOutdoor Research Sun Bucket60160
MontreGarmin Fenix 7S Sapphire Solar Titane59159
Porte-cartes/monnaieUltralight Wallet (Outdoorline)717
Sifflet + cordeletteVargo titane616
BâtonsFizan Compact (sans sangles ni rondelles, avec duck tape)1572314
BuffBuff (multiples usages), bleu34134
TOTAL VESTIAIRE MARCHE (SUR MOI)1396
01 - PORTAGE
Sac à dosAtelier Longue Distance Hybride 253001300
LinerNylofume (recoupé)21121
Housse tenteGear Swifts DCF 25g/m2616
Housse piquetsTread Lite Gear (DCF)414
Housse duvetHousse Gossamer Gear The One (6,5L)10110
Pochette "Ditty bag"Tread Lite Gear (DCF) - Regroupe hygiène, pharma, répa, techno15115
PochetteHygiène (brosse à dents + savon liquide)212
ZiplocPharmacie212
ZiplocRéparation111
Pochette pour popoteTread Lite Gear (DCF)313
Fixation panneau solaireDIY cordelette dyneema + tanka122
Coque téléphoneESR17117
Sangle téléphoneGénérique313
Sachet étanche téléphone (pluie)Aloksak616
SacaboufGear Swifts Food Bag14114
Sachet CB, CNI, liquideZiploc313
Sachet PQZiploc515
Sac pour lessive + protection panneau solaire si pluieGear Swifts Stuff Sack DCF 34g/m210110
TOTAL PORTAGE424
02 - ABRI
TenteZpacks Plex Solo (olive drab)3781378
Piquets (10 requis, 11 emportés)DAC 16cm *3 + Boundless Voyage 3,5mm *3 + 3mm *581181
Tapis de solGossamer Gear polycryo ground sheet 100*24041141
TOTAL ABRI500
03 - COUCHAGE
Sac de couchageCumulus X-Lite 200 custom 310g duvet 900 cuin, taille L4521452
MatelasKlymit Inertia X Lite (sans sa housse)1531153
Matelas mousse (couchage)Gossamer Gear Thinlight 160cm*0,3mm66166
Matelas mousse (sit pad + couchage)GramCounter Evazote 98cm*0,3mm46146
TOTAL COUCHAGE717
04 - VESTIAIRE SAC
TS ML nuitRab Pulse Hoody (couleur Silverpine)99199
LeggingsUnder Armour Heat Gear S1261126
ChaussettesSmartwool PhD Run Light Elite Pattern Low Cut34134
PolaireD4 MH201561156
GantsMontane Dart Liner17117
Surmoufles imperRaidlight MP+20120
Veste imper-respiEE Visp1531153
Kilt de pluieDIY, DCF26126
TOTAL VESTIAIRE SAC631
05 - TECHNOLOGIES
TéléphoneiPhone SE (2022)1441144
BatterieiWalk 3350 mAh74174
Panneau solaireTomtop Ultrathin, retaillé, prise USB solidifiée83183
ChargeurChargeur USB-A double Goobay36136
Câble USB-A - USB-C 50 cmUgreen18118
Adaptateur USB-C femelle vers Lightning mâle (avec attache)Boutop - Pour chargement powerbank par panneau ou chargeur mural313
Adaptateur Lightning femelle vers GarminRuenTech - Pour chargement montre par powerbank313
Adaptateur USB-C femelle vers GarminNewzerol - Pour chargement montre par panneau ou chargeur mural313
Lampe frontalePetzl e+Lite avec cordelette DIY21121
TOTAL TECHNOLOGIES385
06 - HYGIÈNE / PHARMACIE
Brosse à dentsLitesmith515
Bouchons d'oreille2 paires122
Flacon savonFlacon 20ml616
Gant microfibreDIY microfibre (avec S2S Airlite) 13*20cm919
Tire-tiquesPharmacie111
Tube pommadeCrème solaire D4 Wedze 50 (contenant)515
TOTAL HYGIÈNE / PHARMACIE28
07 - RÉPARATION
Cordelette polyester 1,5mm*2m + linelockGear Swifts414
Épingles à nourrice*3111
Pinces à couture*4248
TOTAL RÉPARATION13
08 - DIVERS
Lunettes-loupesPodreader12112
CB, CNI(Vitale, mutuelle dans tél)10110
TOTAL DIVERS22
09 - HYDRATATION
GourdePlatypus 2,4 l avec élastique37137
Flasque 500mlHydrapak22122
FiltreKatadyn BeFree33133
TOTAL HYDRATATION92
10 - CUISINE
Pot et couverclePot Toaks Light Titanium 550ml (54g) avec couvercle (17g)71171
RéchaudEMO Alcohol Stove919
Support réchaudDécoupe titane (replié, fait aussi conduit pour sources difficiles)212
PareventToaks Titanium windscreen + trombone818
CuillèreEvernew818
CouteauVictorinox Classic SD21121
Bol"Gobelait" (fond de bouteille de lait)12112
Morceau serviette microfibreNettoyage popote et calage éléments313
BriquetBic Mini (contenant)919
Bouteille à alcoolVargo26126
TOTAL CUISINE169
POIDS DE BASE2981

Modification : correction du volume et du poids de la flasque Hydrapak
Modification 30/10/2023 : montre Fenix 7S, j'avais laissé par erreur la 6S

Dernière modification par bernard_lyon (30-10-2023 13:07:25)


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#9 22-08-2023 07:35:46

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

RETOUR SUR LE MATÉRIEL

Un bref retour sur quelques items du matériel… Il s'agit des points sur lesquels je m'interrogeais avant de partir, le reste était déjà plus ou moins connu. Si vous avez des questions n'hésitez pas.

Chaussures

Sur ce GR738, comme sur la demi-HRP quelques semaines avant, je suis parti pour la première fois avec des Topo Athletic Ultraventure Pro.
Globalement ça s'est bien passé.
- La semelle Vibram a une bonne accroche et ne s'est pas trop usée.
- Le point faible pour moi est la protection à l'avant de la chaussure, le pare-pierre n'est pas bien protecteur et a de plus commencé à se décoller, j'y ai mis un point de colle mais le décollement s'est répété.
- De même le tissu a bien résisté mais n'est pas très protecteur.
- La respirabilité est bonne, la chaussure se mouille très vite mais sèche également très vite.
Au total, bilan positif, je repartirai avec.

880hHwoni.IMG_4985.s.jpeg 880hIrgnB.IMG_4986.s.jpeg

Ajout du 31/08/2023 : J'ai remplacé les semelles d'origine par des Sidas "3Feet Activ" en "Low", qui me conviennent bien (leur faible cambrure se marie avec la cambrure existante de la chaussure). Merci Bombadyl pour l'info !

Lunettes

J'ai besoin de lunettes pour voir de près (typiquement, la carte sur le téléphone), pas obligatoirement pour voir de loin. Et j'ai besoin de lunettes de soleil. Donc sur la HRP, j'étais parti avec des lunettes aux verres progressifs et un clip solaire. Je pensais que ce serait idéal : pas de lunettes dans une poche, je devais les avoir toujours sur le nez. Dans la pratique, je ne me suis jamais fait aux verres progressifs pour la rando. Très bien en ville, mais sur un sentier j'évalue mal mon positionnement et les distances, c'est à la limite dangereux. Résultat : les lunettes sont restées dans une poche de bretelle, et n'en sont sorties que pour lire la carte ou pour y mettre le clip solaire.

Du coup sur le GR738, je suis parti avec d'une part des loupes, d'autre part des lunettes de soleil légères (Nooz). Expérience pas entièrement concluante. Je réserve mon jugement…

Sac à dos

J'avais pu tester le sac Atelier Longue Distance (25 litres) sur 4 jours dans les Vosges avec Hervé27, et j'en avais été satisfait. Mais c'était la première fois que je partais avec sur une plus longue durée (demi-HRP + GR738).
J'en suis pleinement satisfait. Je n'ai jamais ressenti d'inconfort, même quand le sac était plus chargé en nourriture ou en eau. La capacité de 25 litres correspond bien à mon besoin pour de la randonnée estivale.
Seul petit reproche, j'ai pris un gilet taille L, je pense que M me conviendrait mieux, j'ai eu assez régulièrement à rajuster le positionnement du sac sur les épaules, sans que ce soit véritablement gênant.
Autre détail : j'avais choisi une poche filet attachée en haut de façon fixe, je pense que la prochaine fois je choisirai un clip.
Pas d'information sur l'imperméabilité, je n'ai pas eu de pluie. Tout au plus puis-je dire que dans ma douche, le sac retourné et rempli d'eau ne fuit que par le bas, comme indiqué par Jason (il a fait ça pour éviter que de l'eau ne s'y accumule).

Sac de couchage

Très satisfait du Cumulus 200, poussé à 310g de duvet (non hydrophobe), sans zip. J'ai eu presque toujours trop chaud, mais il suffit de le descendre, voire de dormir sans en début de nuit.

Matelas

Très satisfait de mon système de couchage : un matelas fin (3mm) en Evazote de 160cm, sur lequel je posais sous mon torse et mes genoux, le matelas "à trous" Klymit. Et pour la tête (je dors sur le ventre, avec les bras sous la tête), une mousse Evazote plus courte, repliée, avec éventuellement dedans mes affaires de la journée et/ou ma polaire (cette mousse pouvait aussi me servir pour m'asseoir pendant les pauses). J'ai très bien dormi.

T-shirt sans capuche ou avec ?

Pour la HRP et le GR738, j'ai remplacé mon T-shirt léger à manches longues et à capuche Rab Pulse Hoody accompagné d'une casquette, par un T-shirt léger à manches longues sans capuche Rab Sonic accompagné d'un chapeau et d'un buff autour du cou. Je m'en suis bien trouvé je crois, le chapeau apporte une meilleure protection du soleil, même si esthétiquement ça se discute  tongue

Photographie avec le téléphone

Pour la HRP et le GR738, je suis parti sans "vrai" appareil photo, toutes les photos ont été faites avec mon téléphone (iPhone SE 2022). Je dois reconnaître que les téléphones ont fait de gros progrès. Ceci dit, il ne faut pas regarder les photos trop en détail, l'impression générale est bonne mais c'est très peu malléable au retraitement, et dès qu'il fait un peu sombre, c'est de la bouillie de pixels. Pas sûr qu'il n'y ait pas un Ricoh GR III dans mon avenir Je viens d'acquérir un Ricoh GR III, on va voir…

Modification : ajout de remarques sur le T-shirt sans capuche et sur la photographie au téléphone ; sur les semelles ; sur le Ricoh GR III

Dernière modification par bernard_lyon (31-08-2023 12:47:56)


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#10 22-08-2023 07:51:49

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Site Web

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Sympa smile
Quel est ton avis final sur ce parcours ?

bernard_lyon a écrit :

#689015D'abord un mot sur le contexte : je me suis lancé en juillet sur une HRP Est-Ouest, que j'ai arrêtée un peu avant la moitié, à Alos d'Isil, après 13 jours de marche, 320 km et 19000 m de dénivelé positif. Un peu fatigué…

bernard_lyon a écrit :

#689017Total J1 :
30,6 km

D+ 2859 m

D- 1350 m

Marche 9h52 (+ pauses 2h10)

kmE 47,6 (selon la formule d'Hervé27 : 220 m de D+ ou 330 m de D- équivalent à 1 km)

big_smile

Et tes chamois sont des bouquetins wink une étage (femelle) et son petit. Les chamois ont (entre autre) la robe plus foncée et des cornes plus droites, et sont beaucoup plus craintifs vu qu'ils sont toujours chassés.


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#11 22-08-2023 07:58:26

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Merci Shanx…

Je vais rajouter un paragraphe sur mon appréciation - en un mot, j'ai adoré ça ! big_smile
Et je corrige pour les bouquetins, je n'y connais vraiment rien…


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#12 22-08-2023 08:08:18

brons07
Membre
Inscription : 27-06-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Bonjour et merci pour ce retour précis et bien illustré.
Je suis toujours étonné quand je lis que la descente vers Vizille  n'est pas intéressante, pour moi elle est un bon souvenir et fait partie de la traversée, l'arrivée sur Vizille avec le parc et le château conclut bien le périple.
Sinon comme déjà dit dans d'autres discussions, il y a des variantes bien sympathiques dans le massif.

Hors ligne

#13 22-08-2023 08:24:44

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Merci brons07… Je comprends l'argument  big_smile


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#14 22-08-2023 11:18:59

ludof
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 24-08-2021
Site Web

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Bonjour Bernard

Merci pour ce retour, ce GR à l’air magnifique !
Et quel rythme de marche, je suis impressionné. Si tu en as tenu un similaire pour ta demi HRP (dont j’attends le CR avec impatience) pas étonnant que tu en sois ressorti « un peu fatigué » lol

A bientôt
Ludovic

PS : je partage tout à fait ton avis sur l’appareil photo de l’iPhone. Le traitement logiciel a fait des progrès de dingue, et le résultat est souvent extrêmement flatteur sur l’écran du téléphone. Je suis en particulier souvent bluffé de comment l’iPhone de tire de situations à fort contraste, la ou avec un apn classique une exposition multiple est nécessaire pour avoir un résultat correct.
Par contre quand on passe de l’écran du téléphone à celui de l’ordi on réalise que malgré tous les traitements logiciels , on reste sur un (très) petit capteur qui a forcément des limites importantes en terme de sensibilité et de dynamique.

Hors ligne

#15 22-08-2023 11:53:55

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Merci Ludovic.

Je dois dire que la photo au téléphone, c'est très pratique… on le sort, on cadre et clic clac Kodak  smile  Le plaisir de la photo s'en trouve diminué, mais au bout de quelques heures de marche, ma foi…
Et pour un affichage sur le forum, voire sur un écran de télévision, ça passe.
J'ai quand même retouché légèrement la majorité des photos, et c'est là qu'on voit (sur l'écran d'ordinateur, dans Capture One) que ce n'est pas encore tout à fait ça  lol


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#16 22-08-2023 17:40:15

brons07
Membre
Inscription : 27-06-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Shanx a écrit :

#689030Sympa smile
Quel est ton avis final sur ce parcours ?

bernard_lyon a écrit :

#689015D'abord un mot sur le contexte : je me suis lancé en juillet sur une HRP Est-Ouest, que j'ai arrêtée un peu avant la moitié, à Alos d'Isil, après 13 jours de marche, 320 km et 19000 m de dénivelé positif. Un peu fatigué…

bernard_lyon a écrit :

#689017Total J1 :
30,6 km

D+ 2859 m

D- 1350 m

Marche 9h52 (+ pauses 2h10)

kmE 47,6 (selon la formule d'Hervé27 : 220 m de D+ ou 330 m de D- équivalent à 1 km)

big_smile

Et tes chamois sont des bouquetins wink une étage (femelle) et son petit. Les chamois ont (entre autre) la robe plus foncée et des cornes plus droites, et sont beaucoup plus craintifs vu qu'ils sont toujours chassés.

étagne pouce

Hors ligne

#17 22-08-2023 17:54:15

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

brons07 a écrit :

#689055

Shanx a écrit :

#689030Et tes chamois sont des bouquetins wink une étage (femelle) et son petit. Les chamois ont (entre autre) la robe plus foncée et des cornes plus droites, et sont beaucoup plus craintifs vu qu'ils sont toujours chassés.

étagne pouce

L'étymologie est intéressante : bouquetin, de boc estaign, « bouc des rochers » ; étagne : [capra] estaigna, « chèvre des rochers ».

Dernière modification par bernard_lyon (30-08-2023 14:05:41)


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#18 23-08-2023 12:53:11

pogo
Membre
Inscription : 27-03-2017

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Merci bernard_lyon pour ce récit ensoleillé et ce parcours mené rondement.

Je suis plexiste comme toi tu le sais et j'aimerais bien connaître le détail de tes piquets. Je n'identifie pas bien les modèles de ta liste et aimerais savoir comment tu les répartis s'il te plaît. Le principal : nos sets de piquets annoncent à peu près la même masse !

Hors ligne

#19 23-08-2023 13:25:12

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Salut Bernard,
Merci pour ce retour sur un GR qui pourrait m'intéresser un de ces 4 (en particulier parce qu'il est possible d'y ajouter des variantes plus ou moins alpines avec la foule de sommets et crêtes du coin).
Tu as mené ce chemin à plus que bon rythme ! Bravo...

Sinon, tu as été gêné le premier soir par la lumière : pourquoi n'as tu pas utilisé ton buff comme "masque" (j'ai déjà testé et ça marche pas mal du tout) ?


Mon trombi schizo, mi-Mul mi-anthropologue, avec un sommaire de mes récits de sortie bavards et de mes articles indigestes big_smile sur la Mul

Hors ligne

#20 23-08-2023 13:28:26

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Eric le rouge a écrit :

#689085Sinon, tu as été gêné le premier soir par la lumière : pourquoi n'as tu pas utilisé ton buff comme "masque" (j'ai déjà testé et ça marche pas mal du tout) ?

Parce que j'avais décidé que ça ne me gênait pas  big_smile Et surtout parce que je n'y ai pas pensé !
J'ai plus ou moins réussi à trouver des positions où je n'avais pas la lumière dans les yeux.


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#21 23-08-2023 19:41:09

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Bonjour Bernard,
Merci pour ton récit fort bien documenté.
Ce sera une source d'inspiration lorsque j'irai faire un tour dans le coin smile
Stéphane.

Hors ligne

#22 23-08-2023 21:31:05

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Merci Stéphane  smile

Je ne sais plus si je l'ai écrit à l'époque, mais tes propres récits de traversée des Pyrénées m'ont bien intéressé quand je les ai lus…


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#23 30-08-2023 14:20:13

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

pogo a écrit :

#689083Merci bernard_lyon pour ce récit ensoleillé et ce parcours mené rondement.

Je suis plexiste comme toi tu le sais et j'aimerais bien connaître le détail de tes piquets. Je n'identifie pas bien les modèles de ta liste et aimerais savoir comment tu les répartis s'il te plaît. Le principal : nos sets de piquets annoncent à peu près la même masse !

Merci pogo… je n'avais pas vu ta question, désolé pour le retard à te répondre !

J'utilise :
- 3 piquets aluminium DAC (en V) de 16 cm (les rouges sur la photo) : pour les points d'attache principaux, c'est ceux que je plante en premier (les 2 coins arrière de la tente, et l'attache du bâton à l'avant),
- 3 piquets titane en "crochet" de 3,5mm de diamètre de chez Boundless Voyage (<< lien >>) pour les 2 coins avant et la fixation arrière,
- 4 piquets titane en "crochet" de 3mm de diamètre de chez Boundless Voyage (<< lien >>) pour les autres points d'attache, plus un de rab au cas où.


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#24 30-08-2023 15:26:01

pogo
Membre
Inscription : 27-03-2017

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Merci Bernard,

Bravo pour ce set soigneusement pensé. Je vais regarder de près ces piquets "crochets".
Ne sont-ils pas un peu fins pour la fixation arrière ? J'y place maintenant un V de chez DAC. À cet endroit, même une cornière Vargo s'est arrachée plusieurs fois. C'est peut-être dû à ma façon de monter et de tendre, je dois y réfléchir.
Nous sommes d'accord sur la priorité du triangle mât-deux coins arrière.

Merci de me faire progresser.
(cet échange a peut-être plus sa place sur le fil de la Plex Solo... ?)

Hors ligne

#25 31-08-2023 10:33:24

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] GR738 - Haute traversée de Belledonne en 5 jours

Merci Bernard pour ce retour documenté et bien illustré !

Je me tâte pour un XLite 200 gonflé à 250 mais je partirais bien sur une version avec zip pour mieux ventiler en début de nuit (et un zip 5mm moins sujet au blocage.


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

Pied de page des forums