#1 08-03-2005 17:19:19

dams64
Membre
Lieu : Montréal
Inscription : 14-02-2005
Messages : 128

Livre - Bibliographie rando légère

Ca vous dirait de proposer les bouquins qui vous ont emballés ?

Pour moi, si je devais en conseiller un seul ce serait :

"A marche forcée" de Slavomir Rawicz.
C'est le récit, réel ou imaginaire, on ne le saura sans doute jamais, d'un petit groupe d'évadés d'un goulag au Nord du cercle polaire. Il leur faudra deux ans de marche (1941-1942), pour rejoindre l'Inde synonyme de liberté et située à 8000km.
Bien sûr, ils n'ont pas pris du plaisir tous les jours, cependant, la sensation de liberté qu'ils ressentent en marchant est communicative à tel point qu'on en viendrait presqu'à les envier...
En ce qui concerne le "matos ultra léger", les habits de bagnards, une hâche et un peu de vainde séchée leur suffisent.

"L'axe du loup" de Sylvain Tesson.
L'auteur a parcouru le chemin effectué par les évadés d'"A marche forcée" à pied, à cheval et en vélo.
Peut être que Sylvain qui semble avoir lu le bouquin pourrait nous laisser ces impressions et une partie du matériel utilisé.

Voila maintenant, c'est à vous de jouer! Un récit de Muir à la découverte des Rocheuses serait pas mal n'est ce pas Olivier ? wink

Hors ligne

#2 13-03-2005 20:39:24

Peyo
PRO
Inscription : 06-03-2005
Messages : 3 857
Site Web

Re : Livre - Bibliographie rando légère

C'est drole que tu en parles parce que moi je suis venu à la rando ultralégère en lisant le livre de Tesson et Poussin  qui traite de leur traversée de l'himalaya.
Minimaliste à souhait (pas de tente,ni de réchaud,pas beaucoup d'autonomie au niveau bouffe...),une aventure à baton rompu (voir leur récit sur leurs différentes expériences d'hypothermie et de mal aigu des montagnes),voilà un livre qui m'a donné envie,depuis je n'ai pas arrété de poursuivre ce chemin.

Donc voici la référence du dit bouquin:

"LA MARCHE DANS LE CIEL  ( 5000 km à pied à travers l'himalaya)"

par Alexandre POUSSIN et Sylvain TESSON

Editions Robert LAFFONT ; collection L'aventure continue, 1998

Dernière modification par peyo (13-03-2005 20:41:40)

Hors ligne

#3 13-03-2005 23:37:50

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 13 140
Site Web

Re : Livre - Bibliographie rando légère

Un récit de Muir à la découverte des Rocheuses serait pas mal n'est ce pas Olivier ?

C'est clair ! A côté des grosses expés avec porteurs de l'époque, il y a avait des mecs qui exploraient des montagnes inconnues avec une couverture, un sac de pain, une gamelle et de quoi faire un feu. J'admire ça et à chaque fois que je lis un de leur récit, je suis impressionné par leur résistance physique et les distances qu'ils pouvaient avaler en une journée. J'avais trouvé des vieux récits sur internet, mais impossible de remettre la main dessus.
Poussin et Tesson sont un peu des extraterrestres, de nos jours rares sont ceux qui partent avec un tel dénuement. J'avais trouvé leur sac très léger avant de lire leur récit, après je me demandais comme ils pouvaient arriver à 5kg avec si peu de choses big_smile Franchement s'il y avait un monde de la trashitude ce serait eux les rois !

En tout cas j'ai ressenti leur aventure comme une immense bouffée d'oxygène dans un monde ou la logistique, les téléphones satellitaires et le suréquipement étaient la norme.

(trashitude: il faut lire leur récit pour comprendre... pour vous imaginer dans la trashitude, pensez vous retrouver trempé sous une pluie diluvienne, bouffé par des sangsues collées un peu partout, en train de passer par un sentier complètement pourri et boueux avec des passages d'escalade exposés sur un rocher hyper-glissant, à la tombée de la nuit sans savoir où dormir... et prendre votre pied ! )

Les récits de Bonnatti dans les expés qu'il a faites une fois qu'il a laissé tomber l'alpinisme extrème m'ont fascinés. On les trouve dans son livre "Terre lointaines".
"Walter Bonatti abandonne l'alpinisme extrême pour s'engager dans une autre entreprise à laquelle il se consacre avec la même énergie, le même goût de l'absolu : l'exploration de terres lointaines, presque toujours en solitaire et dans un esprit de communion profonde avec les paysages, les éléments, les animaux et les hommes."


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#4 17-03-2005 01:13:16

meo
Ours tendre
Lieu : Le Havre - Porte de l'Europe
Inscription : 28-01-2005
Messages : 1 375
Site Web

Re : Livre - Bibliographie rando légère

dams64 a écrit :

Ca vous dirait de proposer les bouquins qui vous ont emballés ?

Volontiers. Les "Vagabonds du rail" de Jack London. Histoire de hobos,
randonneurs light par la force des circonstances économiques.

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/6956

Hors ligne

#5 17-03-2005 12:58:36

pascaluino
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 47

Re : Livre - Bibliographie rando légère

je pense aussi au livre "lattitude zero" de Mike Horn.
Ce n'est pas que de la rando car il fait son tour du monde à la voile, à VTT et en pirogue mais il marcha aussi une bonne partie du trajet, notamment la traversée de l'amerique du sud d'est en ouest, ce qui n'a jamais été fait auparavant !
ce mec est un extra-terrestre, avec une bonne logistique mais quand même !

sinon, je viens de finir Africa Trek des Poussins. Bel hommage au trekking & un couple de passionnés comme on en voit rarement aujourdh'ui !

Il est clair que chaque randonneur a en tête son bouquin de reference et que l'on tous un peu des reveurs....
et ça aide pour finir un gros denivellé !

très bon sujet !

Hors ligne

#6 17-03-2005 13:45:57

jauker
MUL en formation permanente
Lieu : Villebois 01150
Inscription : 07-03-2005
Messages : 121

Re : Livre - Bibliographie rando légère

ci joint un extrait  de ma bibliographie:

elle tournent principalement autour de recit d'aventuresexpe: a pied, velo, cheval, ...et de recit de cas de survie.

je vous ai mis mon avis sur ces bouquins symbolisé par des ptiots coeurs.( si c'est pas beau ca)



bonne lecture:

Tour du monde vélo
•    Françoise et Claude Hervé : le tour du monde a vélo :♥♥♥♥
Petit tour du monde qui aura duré 14 années et vu naître une petite globe trotteuse.

•    Sylvain tesson et Alexandre poussin : on n'a roulé sur la terre♥♥♥♥♥
Leur tour du monde a vélo , excellent.

Récits survie :
•    Alain bombard: le naufragé volontaire♥♥♥♥♥
Le Dr Bombart décide de tester les conditions de survie d'un vrai naufragé avec la trousse a outils que Mr sécurité oblige les armateurs a mettre sur les bateaux.. il faut savoir que de cette expérience, est sorti des rapport et des polémiques énormes qui ont poussé les fabricants a revoir complètement leurs attirails.( Merci Dr bombard)

•    Steven Callahan: a la derive.♥♥♥♥♥
Un  vrai naufragé involontaire, plus de 70 jours sur son canot pneumatique, récits captivant, instructifs . ( vous saviez que l'on peut boire le liquide des yeux des dorades, vous)

•    Nicolas Angel : chavirage en trimaran♥♥♥
Récits d'un naufrage de 9 jours

•    Thor heyerdahl: l'expédition du kon tiki♥♥♥♥
6 hommes , un radeau , un mythe a vérifier : les habitants des îles du pacifiques vinent de l'ancien empire qui avait précédé celui des incas.

Guide survie :
•    Xavier maniguet: Survie (bible) : un peu épais , mais très instructif♥♥
•    Barry Davies:SAS guide de survie.( condensé pratique) :♥♥♥♥
format poche, tiens très bien dans un sac, vision très pratique de la survie et des techniques.


Expédition :

A pied :
•    Sylvain tesson et Alexandre poussin : la marche dans le  ciel ♥♥♥♥♥
Nos deux compères are back. La petitesse de leur sace leur a permis de passer ( toujours de la même façon illégale) les frontières, car personnes ne pouvait croire qu'il pouvait aller bien loin.
•    Alexandre et Sonia poussins : africa trek ♥♥♥♥
Récits des trois années a traversé a pied toues l'afrique, très belle vision de l'Afrique contemporaine.

•    Jamel bahli : les routes de la foi ♥♥♥♥
Il ne marche pas, il court a travers la planète, avec son petits sac et sans assistance.

•    Laurence de laferiere : seules dans le vent des glaces ♥♥♥♥
Traversée du pole sud avec un traîneau de 140 kg sa traîner ( pas superléger). 73 jours seules.

En bateau :
•    Peggy bouchet : ma victoire sur l'atlantique ♥♥♥♥
En fait ses deux traversée de l'atlantique a la rame. très bon recits

•    Gérard d'Aboville: seul ♥♥♥♥
Sa traversé de 134 jours du pacifique.

•    Kim Hafez : unghalak ♥♥♥♥♥
Besoin de dépaysement, kim Hafez a donc choisi de partir a l'aventure en remontant en canoë les multitude rivières, fleuves et lacs  de l'Amérique nord.

•    Joe Kane: vaincre l'amazone ♥♥♥
Récits de la descente de l'amazone en canoë.


A cheval, chameau , divers:

•    Mike Horn: latitude zéro ♥♥♥♥♥
Son second périple ( le 1er : descente de l'amazone avec un flotteur). Faire le tour du monde sur le cercle de l'équateur, trois avaient essayé avant lui, trois sont morts.


•    Philippe frey : nomade blanc, america déserta ♥♥♥♥♥
Ethnologue, passant sa vie dans le désert,  a pied, a cheval ou avec un chameau.récits superbes.

•    Sylvain Tesson et Priscilla Telmon: la chevauchée des steppes ♥♥♥♥
Leur traversée des steppes a cheval

•    Jean louis Etienne : transantartica ♥♥♥
Sa traversée.


•    Matteo pennacchi: tour du monde sans un rond ♥♥♥
Pari osé, mais tenu

•    Nicolas vannier : la transiberie. ♥♥
Un de ses expeditions

•    Dominique Vérot et Damien mignot : l'échappée belle. ♥♥♥
Le tour du monde d'un couple qui va changer leur vie ( a qui cela ne la changerai pas)


c'est en avançant que l'on progresse!!!

Hors ligne

#7 17-03-2005 19:14:03

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 893

Re : Livre - Bibliographie rando légère

Je suis sans doute resté un peu "pipi caca", mais j'ai bien aimé le bouquin "comment chier dans les bois", et sa réflexion sous jacente sur l'impact écologique d'un tourisme qui se veut respectueux de la nature (rando, trek).

Hors ligne

#8 13-04-2005 11:16:26

oli31
Membre
Inscription : 04-03-2005
Messages : 37

Re : Livre - Bibliographie rando légère

Je suis en train de lire le petit manuel de survie de Francis GALTON de 1855 on l'on apprend que Napoléon considerai que le bivouac était preferable au tentes.
C'est un petit manuel qui était destiné aux explorateurs de tout poils de l'époque.
Comme quoi la rando leger a toujours existé.

Hors ligne

#9 13-04-2005 13:58:12

Uomo di Cagna
Membre
Inscription : 12-04-2005
Messages : 12

Re : Livre - Bibliographie rando légère

Salut,

Voici trois livres absolument fantastiques, à lire absolument (ou relire):

- La marche dans le ciel (Tesson et Poussin): tout a déja été dit dessus, mais leur périple est sacrément impressionnant

-Annapurna premier 8000 (herzog): pas vraiment de la rando légère, un récit magnifique, trés bien écrit, peut-être le classique des classiques de la montagne. Les derniers chapitres sont réellement impressionnants.

-Le grand oisans sauvage (samivel): Une description géographique, historique et humaine, de ce grand massif. Samivel nous fait comprendre la difficulté de vivre à la montagne auparavant, quand le confort de la vie moderne n'était pas encore arrivé dans ces contrées reculées. Trés belles photos

Hors ligne

#10 21-04-2005 15:29:55

dams64
Membre
Lieu : Montréal
Inscription : 14-02-2005
Messages : 128

Re : Livre - Bibliographie rando légère

Un texte que j'aime et qui colle pas mal avec l'esprit rando légère: Le loup et le chien de Lafontaine...

Un loup n'avait que les os et la peau,
            Tant les chiens faisaient bonne garde.
Ce loup rencontre un dogue aussi puissant que beau,
Gras, poli , qui s'était fourvoyé par mégarde.
            L'attaquer, le mettre en quartiers ,
            Sire loup l'eût fait volontiers;
            Mais il fallait livrer bataille,
            Et la mâtin était de taille
            A se défendre hardiment.
            Le loup donc, l'aborde humblement,
        Entre en propos, et lui fait compliment
            Sur son embonpoint, qu'il admire.
            «Il ne tiendra qu'à vous, beau sire,
D'être aussi gras que moi, lui répartit le chien.
            Quittez les bois, vous ferez bien:
            Vos pareils y sont misérables,
            Cancres, hères, et pauvres diables,
Dont la condition est de mourir de faim.
Car quoi? rien d'assuré; point de franche lippée ;
            Tout à la pointe de l'épée.
Suivez moi, vous aurez un bien meilleur destin.»
        Le loup reprit: «Que me faudra-t-il faire?
-Presque rien, dit le chien: donner la chasse aux gens
            Portants bâtons et mendiants;
Flatter ceux du logis, à son maître complaire:
            Moyennant quoi votre salaire
Sera force reliefs de toutes les façons:
            Os de poulets, os de pigeons,
            Sans parler de mainte caresse.»
Le loup déjà se forge une félicité
            Qui le fait pleurer de tendresse
Chemin faisant, il vit le cou du chien pelé.
"Qu'est-ce là? lui dit-il. - Rien. - Quoi? rien? -Peu de chose.
Mais encor? - Le collier dont je suis attaché
De ce que vous voyez est peut-être la cause.
- Attaché? dit le loup: vous ne courez donc pas
        Où vous voulez? - Pas toujours; mais qu'importe? -
Il importe si bien, que de tous vos repas
            Je ne veux en aucune sorte,
Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor."
Cela dit, maître loup s'enfuit, et court encor.

Hors ligne

#11 22-04-2005 21:44:48

GUIM
Membre
Lieu : Clermont-Ferrand
Inscription : 21-04-2005
Messages : 49

Re : Livre - Bibliographie rando légère

En plus de tous les titres qui ont déjà été cités, j'ajouterais "L'enfant des neiges" de Nicolas Vanier.
Ok, pour le côté randonnée légère, c'est pas tout à fait ça. Mais pour le côté évasion, contact avec le milieu naturel et aventure, ça vaut le coup d'être lu. Pour faire court, Nicolas Vanier est parti avec sa femme et sa fille de 2 ans vivre dans le grand Nord au milieu de nulle part pendant une année.
Sinon, j'attends de pouvoir lire le lire qui retracera le périple de Priscilla Telmon. Sortie prévue à l'automne. Et là, ça devrait coller : randonnée, autonomie, aventure, légèreté...

Hors ligne

#12 23-04-2005 19:06:49

Kian
-
Inscription : 05-04-2005
Messages : 2 639

Re : Livre - Bibliographie rando légère

Alors quitte à mettre du Vanier, je citerais également un roman en deux tomes:

Le chant du Grand Nord
- Tome 1 Le chasseur de rêves
- Tome 2 La tempête blanche

C'est une belle histoire d'un jeune indien du nord qui se fait banir de sa tribue par le chaman et promet de revenir, après une longue quête à la recherche de son père. Ce roman est sur le plan du voyage, avec ces chiens de traineaux, ses moyens de subsistance et les incidents qui lui arrive, fidèle à la réalité du grand nord, que son auteur connaît bien. L'histoire se passe sur un fond de "blancs" qui envahissent les contrées du nord et ne respectent rien.

J'ajouterais également L'Odyssée blanche de Vanier:

8000km en 100j à travers le grand nord en traineau, une traversée historique réputée impossible. Il s'est entouré d'une formidable équipe de bras cassés qui ont traversés les pires conditions de terrain de conditions climatique.

Désolé, c'est pas vraiment du léger, quoique, dans le roman, notre jeune indien se retrouve démuni de tout, et doit survivre dans les pires conditions. Il vit en harmonie avec la nature, se nourrit d'elle avec le plus grand respect avec très peu de moyens.

Kai


La vie est un miroir qui reflète nos croyances erronées

Hors ligne

#13 23-04-2005 19:22:00

Kian
-
Inscription : 05-04-2005
Messages : 2 639

Re : Livre - Bibliographie rando légère

Les livres qui m'ont le plus fortement marqués sont ceux de feu Calvin Rutstrum (1895-1982). L'université du Minnesota a entrepris de rééditer ses livres dans une série "Héritage Press". Cet homme a décidé de vivre en harmonie avec la nature dans les années 1900. Il vécu une existance tant rude que intellectuelle en écrivant ces livres dans le milieu qu'il amait tant et qui lui apportait le maigre salaire amplement suffisant pour suivre sa nouvelle vie.

Ses livres sont autant philosophiques que pratiques. Son livre "Paradise Below Zero" m'a ouvert la voie vers le bivouac hivernal, pour lequel je n'ai jamais assez de temps. Auparavent je me limitais en hiver à des sorties à la journée ou en refuge, ou préférais le ski alpin.

Malheureusement ses livres sont en anglais, mais pour ceux qui le lise, je vous reccomande fortement tout ses ouvrages, mais en priorité:

- The Wilderness Life
- Paradise Below Zero

On pourrait arguer que ces livres sont un peu ancien, mais en fait, on reprend conscience d'une certaine simplicité face à la nature, et les techniques n'ont pas tant changé, ce qui a changé c'est surtout la modernisation et l'allègement du matériel.

Kai


La vie est un miroir qui reflète nos croyances erronées

Hors ligne

#14 23-05-2005 13:40:44

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 893

Re : Livre - Bibliographie rando légère

oli_v_ier a écrit :

Les récits de Bonnatti dans les expés qu'il a faites une fois qu'il a laissé tomber l'alpinisme extrème m'ont fascinés. On les trouve dans son livre "Terre lointaines".
"Walter Bonatti abandonne l'alpinisme extrême pour s'engager dans une autre entreprise à laquelle il se consacre avec la même énergie, le même goût de l'absolu : l'exploration de terres lointaines, presque toujours en solitaire et dans un esprit de communion profonde avec les paysages, les éléments, les animaux et les hommes."

Dans ces récits, Walter Bonatti ne part pas vraiment "ultra léger" !!!

Je me souviens par exemple d'un récit où il part à la rencontre d'indiens et où il porte 4 ou 5 kg de petite monnaie pour pouvoir acheter auprès de ces indiens diverses choses, ou les remercier. Des billets auraient été moins lourds, mais ne se conservent pas vu l'humidité ambiante à l'endroit où il voyage.

4 à 5 kg de petite monnaie !!!!

Hors ligne

#15 23-05-2005 17:49:26

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 13 140
Site Web

Re : Livre - Bibliographie rando légère

big_smile . C'est vrai. Et puis il y a aussi cette expé en Patagonie où lui et ses potes se chargent de 50 kilos dont un énorme gigot. Mais pour lui 50kg c'est de l'ultra-léger !

Bon en fait, en écrivant celà je pensais à une marche extrème qu'il a faite en Tanzanie et où le principe était d'emporter le strict minimum pour être en phase avec la nature et les animaux.

Et franchement, cette marche là, il faut la lire.
resize.php?ref=2700312309&type=1&w=100&r=0.4&s=0.6&ik=6e23fda3cca0975a11221289bcb73f7e
Une gourde, un peu de lait concentré, un peu de bouffe, une gamelle et une sagaie et c'est parti, j'me balade et je bivouaque au milieu des fauves et par 45°C .
Certains passages sont ahurissants, on se dit "mais c'est pas possible: ça, ça n'arrive que dans les films" ! Ben non, Bonnati, lui le vit en vrai et il s'en sort, pourquoi, comment ? Parce qu'il est exceptionnel et pour savoir comment il vous faudra le lire wink
http://www.alapage.com/mx/?id=166871116 … xt=&sv=X_L

Sinon, il faut le reconnaître, les aventures de Bonatti ont en général peu à voir avec la rando léger, méa-culpa.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#16 24-05-2005 00:43:28

laurent
Banni(e)
Lieu : Citoyen du monde né à Dakar
Inscription : 16-05-2005
Messages : 1 894
Site Web

Re : Livre - Bibliographie rando légère

Mon frère Arthur fut un marcheur infatigable... c'était sa vie, marcher, marcher, marcher... à en perdre la jambe puis la vie.

http://www.ac-grenoble.fr/rimbaud/intro.htm : cela donne le vertige... et il y a de nombreuses périodes obscures où on ne sait pas exactement où il est allé ! En Indonésie ou ailleurs... Sans parler de ses voyages intérieurs en parallèles et ses rencontres humaines...

http://www.rimbaud-arthur.fr/ : en Flash, assez beau...

UNE SAISON EN ENFER :

On ne part pas. — Reprenons les chemins d'ici, chargé de mon vice, le vice qui a poussé ses racines de souffrance à mon côté, dès l'âge de raison — qui monte au ciel, me bat, me renverse, me traîne.
La dernière innocence et la dernière timidité. C'est dit. Ne pas porter au monde mes dégoûts et mes trahisons.
Allons ! La marche, le fardeau, le désert, l'ennui et la colère.
À qui me louer ? Quelle bête faut-il adorer ? Quelle sainte image attaque-t-on ? Quels coeurs briserai-je ?.Quel mensonge dois-je tenir ? — Dans quel sang marcher ?
Plutôt, se garder de la justice. — La vie dure, l'abrutissement simple, — soulever, le poing desséché, le couvercle du cercueil, s'asseoir, s'étouffer. Ainsi point de vieillesse, ni de dangers : la terreur n'est pas française.
— Ah ! je suis tellement délaissé que j'offre à n'importe quelle divine image des élans vers la perfection.
Ô mon abnégation, ô ma charité merveilleuse Ici-bas, pourtant !
De profundis Domine, suis-je bête.

....

Assez ! voici la punition. — En marche !
Ah ! les poumons brûlent, les tempes grondent ! la nuit roule dans mes yeux, par ce soleil ! le coeur les membres...
Où va-t-on ? au combat ? je suis faible ! les autres avancent. Les outils, les armes... le temps!...
Feu ! feu sur moi ! Là ! ou je me rends. — Lâches ! — je me tue ! je me jette aux pieds des chevaux !
Ah !...
— je m'y habituerai.
Ce serait la vie française, le sentier de l'honneur !
...

http://www.ac-grenoble.fr/rimbaud/saison.htm


Et n'écoutez pas ce que les gens disent de lui ! Le plus souvent ils n'ont rien compris !

Merci mon frère. Le chemin est au bout de la croix de lumière...

bavella_paris_ville_lumiere_vignette.jpg

"Paris, ville lumière" : mon plus beau voyage au coin d'une rue... quelquefois il suffit de se promener près de chez soi...

Laurent Bavella

autres photos:

http://www.laurentbavella.com/

http://monsieurphoto.free.fr/index.php? … enu=1&Id=3

Dernière modification par laurent (24-05-2005 01:31:32)


La poésie est à la vie ce qu'est le feu au bois. Elle en émane et la transforme. (Pierre Reverdy)
La fragilité est une grande force comme le sont les bambous dans le vent, les brins d'herbes à la rosée du matin et nos cils pour le chagrin. (Laurent bavella)
http://laurentbavella.com/ - Corsica

Hors ligne

#17 26-05-2005 22:07:18

jcl
...
Lieu : Planète bleue
Inscription : 26-05-2005
Messages : 650
Site Web

Re : Livre - Bibliographie rando légère

J'aime beaucoup les récits de voyages d'Ella Maillart et surtout "Des monts Célestes aux sables Rouges".
Ce n'est pas tant pour la rando light mais plutôt pace que c'est une femme seule qui traverse l'Asie centrale jusqu'a la Chine et en 1932. Ce livre m'a transporté ...

Hors ligne

#18 02-05-2006 18:35:24

Artiguel
chat errant
Inscription : 24-04-2006
Messages : 415

Re : Livre - Bibliographie rando légère

Je suis en train de lire les romans de Bernard Clavel sur le Grand Nord, regroupés sous le titre "Le Royaume du Nord" aux éditions Omnibus.
Il est bien sûr question des fameux "coureurs des bois".
C'est plaisant, instructif sur la vie là-bas et son passé, on peut y grapiller deux trois idées pour la MUL et la rando en général.
On en ressort avec un immense désir de nature sauvage. De quoi créer une solide motivation pour les randonnées les plus ardues dans les endroits les plus reculés.

Dernière modification par Artiguel (02-05-2006 18:45:27)

Hors ligne

#19 22-05-2006 13:11:59

Artiguel
chat errant
Inscription : 24-04-2006
Messages : 415

Re : Livre - Bibliographie rando légère

J'ai découvert un auteur, W.G.Sebald, chez qui l'aventure et la nature sont loin d'être des thèmes centraux, mais qui évoque une manière très particulière de voyager.
  Dans "Les Anneaux de Saturne", par exemple, le narrateur(/l'auteur) visite à pied l'Est de l'Angleterre - sans abri ni sac de couchage d'ailleurs. A l'occasion de rencontres, de paysages ou de monuments, il part dans des rêveries érudites sur le passé. Ce sont en quelque sorte des randonnées dans le temps, qui se superposent à la randonnée proprement dite. On retrouve le style des rêveries historiques de Stevenson dans sa traversée des Cévennes. Les rêveries de Sebald sont résolument mélancoliques : il parle de destruction, de ruines, de désagrégation rampante. Ce n'est donc pas le genre de lecture que l'on recherche en général quand on est en vacances. Mais je trouve que cette manière un peu "cérébrale" (érudite, culturelle, historienne) d'aborder la marche mérite d'être mentionnée.
(Désormais, je me renseignerai plus en détails sur le passé d'une région avant de la visiter, sans négliger les catastrophes humaines que les offices du tourisme ont tendance à oublier.)

Dernière modification par Artiguel (22-05-2006 14:07:58)

Hors ligne

#20 22-05-2006 20:02:20

TOM
Vivre, c'est transformer ses rêves en souvenirs
Lieu : Barcelonnette
Inscription : 12-05-2006
Messages : 11

Re : Livre - Bibliographie rando légère

Bonjour
Je remarque que nous avons quelques auteurs en commun:Tesson, Poussin, Herzog, Telmon, permettez moi de rajouter Alexandra Davia-Néel voyage d'une parisienne à Lhassa, Bernard Olivier la longue marche Tome 1,2 et 3 et pour les cyclistes, Claude Marthaler Le chant des roues, Jacques Sirat cyclo-nomade, Christophe Cousin le bonheur au bout du guidon et j'en oubli...


L'alternative nomade.
Les vrais nomades regardent passer les civilisations avec sérénité... Bruce Chatwin

Hors ligne

#21 22-05-2006 20:26:13

Artiguel
chat errant
Inscription : 24-04-2006
Messages : 415

Re : Livre - Bibliographie rando légère

TOM a écrit :

Bonjour
Je remarque que nous avons quelques auteurs en commun:Tesson, Poussin, Herzog, Telmon, permettez moi de rajouter Alexandra Davia-Néel voyage d'une parisienne à Lhassa, Bernard Olivier la longue marche Tome 1,2 et 3 et pour les cyclistes, Claude Marthaler Le chant des roues, Jacques Sirat cyclo-nomade, Christophe Cousin le bonheur au bout du guidon et j'en oubli...

N'hésite pas à rajouter dans la page wiki (ici) ces références si tu estimes qu'elles s'inscrivent bien dans le cadre de la randonnée légère.

Hors ligne

#22 23-05-2006 10:57:00

Fabrice
Banni(e)
Lieu : Bitche
Inscription : 13-03-2006
Messages : 1 493

Re : Livre - Bibliographie rando légère

d'ailleurs ainsi il se rendra compte que certains y sont déjà... wink


Les pieds parcourants la Terre, mais la tête dans les nuages.

Hors ligne

#23 20-09-2006 11:09:59

Artiguel
chat errant
Inscription : 24-04-2006
Messages : 415

Re : Livre - Bibliographie rando légère

J'ai terminé la lecture de "L'Art de marcher" de Rebecca Solnit (Actes Sud 2000, -2002).

  Contrairement à ce que suggère le titre, il ne s'agit pas d'un livre doctrinaire sur la façon de marcher, mais d'une histoire de la marche et de ses conceptions. Le titre original est d'ailleurs: "Wanderlust: A History of Walking".

  On y découvre :
- l'évolution de l'activité de marcher en tant que loisir, de Pétrarque gravissant le mont Ventoux à nos jours, en passant par les "Wandervogel" autrichiens et les "Clubs alpins" anglais.
- les théoriciens de la marche: Rousseau, Wordsworth, Hazlitt, Benjamin, ...
- les différents types de marches: promenades dans un parc, randonnée, pélerinage, alpinisme, flânerie en ville, etc.

  Le style possède une rigueur toute universitaire, tout en étant agréable. L'auteur évoque d'ailleurs ses expériences personnelles.

  J'ai été particulièrement intéressé par le caractère subversif de la marche dans certains pays. En Angleterre, la pratique de la marche s'est opposée à la privatisation et à la clôture systématique des terres, remettant en cause le caractère inaliénable de la propriété privée. Remarquez qu'en France, les sentiers passent le plus souvent sur des propriétés privées (champs, pâturages, bois), que l'on peut traverser sans autorisation. De sorte que l'on est amené à concevoir, sous l'impulsion de la marche comme loisir, plusieurs degrés de "propriétés privées".

  Quelques extraits:

" De Quincey est sans doute le seul de tous les autres romantiques à avoir nourri sa vie durant une passion pour la marche comparable à celle de Wordsworth, et bien que le plaisir ne se mesure pas il reste possible de se prononcer sur ses effets: pour le plus jeune de ces deux écrivains, marcher n'était ni un thème d'inspiration ni une méthode de composition. Il innova sur d'autres plans. Morris Maple le crédite d'avoir été le premier à partir en randonnée avec une tente, sous laquelle il dormit dans sa jeunesse au pays de Galles, lors d'un séjour qui se devait d'être économique. (L'industrie du matériel de camping et de randonnée fit ses premières armes avec les manteaux que Wordsworth et Robert Jones avaient spécialement commandés à un tailleur londonien pour leur tour d'Europe, les cannes de marcheur de Coleridge, la tente de De Quincey, l'étrange tenue de voyage de Keats.)" (p.154)

" Le succès des marches ou des promenades collectives peut certes surprendre, tant ceux qui aiment aller à pied mettent en avant le désir d'indépendance, l'amour de la solitude, le sentiment de liberté dû à l'absence de structures et d'embrigadement. Le plaisir d'arpenter le monde à pied repose toutefois sur trois conditions préalables: il faut avoir du temps libre, un endroit où aller, un corps que ni la maladie ni les codes sociaux ne handicapent. Ces libertés fondamentales furent l'objet de luttes innombrables, et il était parfaitement logique que les organisations ouvrières qui se battaient pour ramener la journée de travail à dix, puis huit heures, la semaine de travail à cinq jours, se préoccupent également des espaces où jouir de ce temps libre durement gagné." (p.224)

L'auteur abandonne parfois la neutralité de l'historien pour adopter un point de vue critique:
"(...) [selon les postulats de la vie moderne] les facteurs naturels d'ordre biologique et météorologique sont des inconvénients, plutôt que la cause désagréments passagers; le progrès consiste à transcender le temps, l'espace, la nature, au moyen du train, puis de la voiture, de l'avion, des communications électroniques. Or, se nourrir, se reposer, bouger physiquement, vivre avec les caprices de la météo, tout cela participe de façon primordiale à l'expérience physique des êtres vivants; discréditer ces expériences, c'est désavouer la biologie et la vie des sens (...)." (p.331)

Dernière modification par Artiguel (04-12-2006 22:34:23)

Hors ligne

#24 24-11-2006 18:02:56

Artiguel
chat errant
Inscription : 24-04-2006
Messages : 415

Re : Livre - Bibliographie rando légère

Connaissez-vous Arto Paasilinna ?

C'est un romancier et poète finlandais, qui a tout d'abord gagné sa vie en faisant le métier de bûcheron. Ses romans parlent du caractère salutaire de la vie dans la nature. C'est très drôle, parfois cru et irrévérencieux. Il faut au moins avoir lu "Le lièvre de Vatanen", "La forêt des renards pendus" ou "Petits suicides entre amis".

(Je dois cette référence à une amie perdue de vue depuis une décennie et que j'ai croisée par hasard lors d'une randonnée dans les Bauges.)

Dernière modification par Artiguel (25-11-2006 15:51:58)

Hors ligne

#25 24-11-2006 23:03:44

Kian
-
Inscription : 05-04-2005
Messages : 2 639

Re : Livre - Bibliographie rando légère

Artiguel a écrit :

J'ai été particulièrement intéressé par le caractère subversif de la marche dans certains pays. En Angleterre, la pratique de la marche s'est opposée à la privatisation et à la clôture systématique des terres, remettant en cause le caractère inaliénable de la propriété privée. Remarquez qu'en France, les sentiers passent le plus souvent sur des propriétés privées (champs, pâturages, bois), que l'on peut traverser sans autorisation. De sorte que l'on est amené à concevoir, sous l'impulsion de la marche comme loisir, plusieurs degrés de "propriétés privées".

Ce livre semble excellent! Une note sur la propriété privée en angleterre, tout ce qui est en bordure de mer à un large passage laissé libre et controllé par le national trust. J'ai fait parmis mes plus belles randonnées dans la région un peu plus a nord des cornouailles, le long du relief déchiré battu par l'océan déchainé. Ce pays est imprégnés de mythes, de fantômes de cimetières dans lesquels sont enterrés des foules de marins morts dans d'atroces naufrages.

J'ai eu la chance de dormir dans un B&B en ordure de côte qui appartenait au directeur local du national trust. J'en ai gardé un souvenir impérissable, j'ai les frissons en repensant aux moments que j'ai passé là bas, c'est une région hantée, emplies de mystères et de croyances occultes! Ma mémoire me revient enfin, c'était à Morwestow.

Je me trouvait devant la figure de proue d'un navire qui s'appelle le Caledonia qui s'est échoué au pied des falaise en dessous du village. Le vicaire avait une petite retraite, sous la forme d'une grotte a mi-hauteur de la falaise. Alerté par les cris qui percaient au travers de l'orage, il distingue la forme funeste d'un navire échoué et déchiré par les rochers. Le temps d'alerter les villagois et c'était trop tard, ils ont tous péris. La figure de proue marque l'endroit dans le cimetière ou les marins furent enterrés. La légende dit que si on fait 9 tours en sens inverse des aiguilles d'une montre autour du monument funeste, les fantômes des marins vont se manifester et vous poursuivre jusqu'en enfer!

Deux touriste faisaient justement le tout de la figure de proue, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre afin de la prendre en photos sous tous les angles. Je ne saurais dire combien de tours ils avaient déjà effectués c'est là que j'interviens en leur contant cette légende. Ils ont pris un air terrorisé et se sont enfuis lol.

Désolé d'avoir quelque peu dévié du sujet, mais je vous reccomande toute cette région, contourner les cornouailles par la voie pédestre en bordure de mer est vraiment quelque chose que je reccomande chaudement, d'autant plus que le climat y'est des plus agréables car le gulf stream passe par là. Dans la pointe ouest on y trouve même des palmier. C'est une des rares endroits, assez touristique ou il n'y a pratiquement que des anglais. On se croirait vraiment en angleterre.

Voici une version quelque peu différente de celle que j'ai dans mon livre:

http://www.submerged.co.uk/caledonia.php
http://www.atlantic-highway.co.uk/defau … efault.asp

Le Bush-Inn est hanté, je m'y suis rendu lorsque nous cherchions de quoi nous loger dans la région. Je nétais pas encore au courant des légendes du pays mais je puis vous assurer que je me sentais mal à l'aise. Toutes les portes étaient ouvertes, comme une invitation a rentrer. J'appellais quelqu'un pour me renseigner mais personne ne répondait. Je me suis risqué plus profondément dans la vieille demeure et je ressentais, sans le savoir, toute la charge historique des drames qui s'y sont déroulé. Inquiet je suis ressorti...

http://www.bushinn-morwenstow.co.uk/

Kai


La vie est un miroir qui reflète nos croyances erronées

Hors ligne

Pied de page des forums