Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 06-02-2014 15:20:21

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 292

[Récit + liste] Tatras

Nos deux randos dans les Tatras :
- 2 semaines de découverte en août 2013 ;
- 1 semaine dans les Tatras Occidentales en août 2014

Dernière modification par René94 (11-12-2014 17:57:58)


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#2 08-02-2014 12:34:56

ollé ollé
Itinérances
Lieu : Vouillé (86)
Inscription : 01-07-2010
Messages : 845
Site Web

Re : [Récit + liste] Tatras

smile la suite , la suite !!!


WGS84  43.185958°N   -0.5523334°E   Déclinaison Magnétique = -0.4408°
"Celui qui ne voyage pas ne connaît pas la valeur des hommes." proverbe maure
"L'homme n'est ni grand, ni petit,; il a la taille de ceux qu'il sait aimer et respecter" I Muvrini

Hors ligne

#3 08-02-2014 12:36:04

ollé ollé
Itinérances
Lieu : Vouillé (86)
Inscription : 01-07-2010
Messages : 845
Site Web

Re : [Récit + liste] Tatras

smile la suite , la suite !!!


WGS84  43.185958°N   -0.5523334°E   Déclinaison Magnétique = -0.4408°
"Celui qui ne voyage pas ne connaît pas la valeur des hommes." proverbe maure
"L'homme n'est ni grand, ni petit,; il a la taille de ceux qu'il sait aimer et respecter" I Muvrini

Hors ligne

#4 18-10-2014 22:24:56

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011
Messages : 1 842

Re : [Récit + liste] Tatras

Alors??!? J'aurai bien aimé avoir la suite!


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)

Hors ligne

#5 19-10-2014 00:42:48

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 292

Re : [Récit + liste] Tatras

Oki, je m'y mets la semaine prochaine...


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#6 19-10-2014 12:02:49

cernunos
EmulE
Lieu : Coye-la-Forêt
Inscription : 12-03-2011
Messages : 2 725

Re : [Récit + liste] Tatras

big_smile Ahhh !!!!


"Marche, marche ! Tu verras..." Henri Vincenot - Les Etoiles de Compostelle
"Le recours aux forêts — ce n'est pas une idylle qui se cache sous ce mot. Le lecteur doit plutôt se préparer à une marche hasardeuse, qui ne mène pas seulement hors des sentiers battus, mais au-delà des frontières de la méditation." Jünger

"Marcher dans une forêt entre deux haies de fougères transfigurées par l’automne, c’est cela un triomphe.
Que sont à côté suffrages et ovations ?"   Cioran

Hors ligne

#7 04-11-2014 10:32:33

guy62
Membre
Lieu : Val de Marne
Inscription : 09-05-2006
Messages : 499

Re : [Récit + liste] Tatras

Les semaines de René94 sont longues... big_smile

Hors ligne

#8 04-11-2014 13:53:51

sonicflood777
l'Eternel est mon rocher, ma forteresse
Lieu : pessac et budapest
Inscription : 16-01-2009
Messages : 1 825

Re : [Récit + liste] Tatras

Ça me rappelle des souvenirs...
vysoke tatry en février 2008, le plus haut sommet à 2800m de mémoire je crois smile
nostalgie... roll


Un chemin de 1000 lieues commence toujours par un pas. Confucius

Hors ligne

#9 04-11-2014 17:02:40

xROMUx
Membre
Inscription : 31-05-2008
Messages : 3 191

Re : [Récit + liste] Tatras

Salut,

Sympa, peu de récits sur ces massifs, que je convoite depuis quelque années, mais on ne sait pas tout faire.
vivement les photos...s'il y en a.

Hors ligne

#10 03-12-2014 17:33:31

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 292

Re : [Récit + liste] Tatras

Tatras 2013
Treize jours de randonnée, du 11 au 24 août 2013, dans les Tatras (Pologne et Slovaquie) : une grande boucle (non fermée) d'environ 270 km au départ de Zakopane qui nous a permis de découvrir les Tatras Occidentales (slovaque : Západné Tatry, polonais : Tatry Zachodnie), les Basses Tatras (en slovaque : Nízke Tatry) et les Hautes Tatras (en slovaque Vysoké Tatry, en polonais Tatry Wysokie).

Ces 3 massifs sont très différents :
- les Tatras Occidentales sont plutôt sauvages, c'est cette partie que j'ai préféré ;
- les Basses Tatras sont un massif de moyenne montagne ;
- les Hautes Tatras sont vraiment étonnantes, elles portent bien leur surnom de "plus petites hautes montagnes du monde".

Tatras_ao%25C3%25BBt_2013.jpg

Les traces sont dispo dans Openrunner (mot-clé : TAT 2013).

Ma formule du kilomètre-effort (kme) :
- 1 point par km ;
- 1 point par 100m de D+ ;
- 1 point par 200m de D-.

Infos générales :
Beaucoup d'infos sur le site d'Eric Visentin.
Beskid.com
Temps de marche
Carte touristique
carte du Parc du Paradis slovaque

Equipement

Notre équipement habituel en montagne estivale ; pas de remarque particulière.

Sacs à dos : GG Gorilla 2010 (700g)
Tente : Zpacks Hexamid Long et sardines Vargo titane (environ 500g)
SDC : PE 000 chargé à 200g (400g) et Walden 250 (500g) chargé à 250g
Matelas : Neoair regular (400g) et Neoair small pour moi (260g)
Bâtons : Fizan Everest (environ 450g la paire).
Chaussures : Fiveten Exum Guide et Fiveten Camp Four
Divers : GPS Etrex 30, APN Sony DSC-TX20 avec batterie suppl., frontale Zebralight H501, piles AA Lithium, lunettes de vue de secours, pharmacie (compeed, smecta, vaseline), toilette (gant D4, savon, brosse à dent), pochette tour de cou Sea-to-Summit pour l'argent, CB, CI, billets d'avion...
Matos technique : 2 baudriers légers Cilao et 5 m de corde pour un assurage court.

Nos sacs font entre 8 et 9 kilos selon l'eau (maxi 2 litres) et la nourriture que nous portons.

%25C3%25A9quipt_Ren%25C3%25A9_Tatras_2013.jpg

Récit

J01, samedi 10 août : rando de Zakopane à l'hôtel Kalatowki
5,5 km ; D+ 360m ; 9 kme ; trace
iti%2520TAT%25202013%2520J01.jpg

Vol Paris - Krakow (Cracovie) sans souci, via Varsovie, avec la compagnie LOT.
A l'aéroport de Krakow, on prend le bus (ligne 292) pour la gare routière de Krakow. Le chauffeur ne vend pas de billet, il faut acheter nos tickets à un automate mais nous n'avons aucune monnaie sur nous. Des passagers s'inquiètent pour nous de cette situation car ils nous disent que l'amende est très chère (400 zlotys soit 100€). Une dame qui a pris le bus avec nous propose de nous acheter un billet (3,80 zty soit 0,90€) avec la monnaie qui lui reste. On est d'accord à condition de lui donner 10 zty mais elle ne veut pas de notre argent.
Finalement, un des passagers qui sort du bus donne son ticket à la dame qui va alors acheter le second billet. Elle nous donne les 2 tickets de bus et refuse toujours qu'on lui paie. Heureusement, car un contrôleur monte à la station juste avant la gare routière. La gentillesse des polonais est bien réelle smile
La prochaine fois, on achètera une bricole à l'aéroport pour avoir de la monnaie pour le bus.

On prend ensuite le bus pour Zakopane (c'est plus rapide que d'y aller en train), voyage confortable.
Il pleut quand on arrive à Zakopane vers 19h30. Je n'ai fait aucune réservation de refuge et je ne sais pas où on dormira cette nuit.
A cette heure-ci, il n'y a plus de bus pour aller à Kuznice (là où je pensais commencer la rando).

Bon, on va commencer par aller manger, on aura au moins le ventre plein et on verra ensuite ce qu'on fait. Quand on sort du restaurant, il fait nuit et il pleut toujours. On décide d'aller à pied au refuge (schronisko Kondratova), à environ 7 km. On traverse Kuznice, désert, vu la forte pluie.

On prend la direction du refuge, marche à la frontale sous la pluie. S'il pleut autant demain, il faudra que je réfléchisse à un plan B.
Je loupe une intersection et on arrive finalement à l'hôtel Kalatowki à 22h ; la réceptionniste est très gentille.

DSC00331.JPG
On a une belle chambre (150 zty avec le petit déj) ; avec une bonne douche chaude, c'est parfait smile


J02, dimanche 11 août : de l'hôtel Kalatowki à Rackové pleso (pleso = lac)
19,5 km ; D+ 2160m ; D- 1660m ; 49 kme ; trace
iti%2520TAT%25202013%2520J02.jpg

DSC00332.JPG

Nous sommes réveillés par le soleil, juste en face de la fenêtre et le ciel est tout bleu ; donc pas besoin de cogiter pour un "plan B" smile

DSC00335.JPG
Super petit déj dans une élégante salle à manger ! On a le choix entre 10 menus de petit-déjeuner.

DSC00339.JPG
Pas de risque de se perdre

P1060428.JPG
A l'horizon, la crête où nous allons

DSC00345.JPG
Départ à 8h30 avec une montée bien raide après le chata Kondratova (photo).  On arrive sur la crête où passe "Tatranska Magistrala", un sentier qui traverse les Hautes Tatras et les Tatras de l'Ouest. Comme souvent dans les endroits où se mêlent touristes et randonneurs, on double une jeune femme qui monte en tongs et qui a l'air de souffrir...

DSC00350.JPG

DSC00356.JPG
Tatranska Magistrala

On part en direction des Tatras de l'Ouest. Il y a des panneaux indicateurs aux principaux croisements.

DSC00359.JPG
On quitte l'autoroute Magistrale à Ciemniak pour partir hors-sentier vers Tomanova sedlo ; à partir de là, on est seuls.

DSC00363.JPG

DSC00366.JPG

P1060441.JPG

DSC00376.JPG

DSC00378.JPG
On retombe vite sur un sentier, non balisé, et continue cette crête jusqu'à Pysné sedlo où on retrouve un sentier balisé.

P1060449.JPG

DSC00386.JPG

P1060454.JPG
Beaucoup de chamois juste avant d'arriver à Rackové pleso ; peu farouches, on peut les approcher à 5 mètres. En descendant vers Rackove pleso, le chemin passe par une source où on fait le plein d'eau.

P1060464.JPG
source en descendant à Rackové pleso

On finit l'étape à 19h30, fatigués ; une étape un peu trop longue pour une première journée...
On bivouaque près du lac mais l'endroit est assez encaissé donc bien moins ensoleillé que la crête.

DSC00394.JPG


J03, lundi 12 août : de Rackové pleso à Ziarska chata
11,5 km ; D+ 1030m ; D- 1430m ; 29 kme ; trace
iti_TAT_2013_J03_12-08-2013.jpg

Beaucoup de condensation dans la tente ce matin et les duvets sont un peu humides ; on fera sécher tout ça à la pause déjeuner. On part à 7h30 en faisant le plein d'eau à la source en remontant sur la crête.

P1060469.JPG

P1060474.JPG

P1060475.JPG

DSC00409.JPG

DSC00416.JPG

DSC00417.JPG
Après Jamnické sedlo, on monte à Ostry Rohac ; ce n'est plus de la rando mais de l'escalade facile avec des chaînes aux endroits un peu expos.
On arrive à Smutné sedlo à 14h15 ; il y a un panneau qui indique 5h30 pour Brestova et initialement, j'avais prévu un bivouac au sedlo Palenica, un peu après Brestova ! On a mis presque 7h pour faire 8,5 km... ce qui n'est que la moitié de l'étape prévu sad

On a vraiment été lent sur ce type de terrain. Comme on n'a aucune envie d'arriver à la nuit tombée, on change nos plans : on abandonne la crête ; ce soir, on dormira au Ziarska chata et, demain, on traversera la plaine pour rejoindre les Basses Tatras.

DSC00423.JPG
la partie de crête que nous n'avons pas faite

DSC00429.JPG

On arrive à 16h à Ziarska chata. On s'installe dans le dortoir puis on prend une douche rapide (avec le jeton, on a droit à 1'30 d'eau chaude) et on lave quelques vêtements. Le dîner est bon. Un randonneur polonais nous dit qu'il va pleuvoir demain. Cela confirme les prévisions météo que j'avais vu vendredi dernier.

DSC00438.JPG
Ziarska chata


J04, mardi 13 août : de Ziarska chata au chata MR Stefanika
37 km ; D+ 1270m ; D- 850m ; 54 kme ; trace
iti_TAT_2013_J04_13-08-2013.png

DSC00440.JPG
Petit-déj au Ziarska chata

Aujourd'hui, c'est de l'impro. Idéalement, il faudrait que l'on rejoigne ce soir l'itinéraire prévisionnel des Basses Tatras, donc traverser la vallée et remonter sur les crêtes des Basses Tatras. Départ un peu avant 8h.

P1060486.JPG

P1060487.JPG

DSC00454.JPG
A l'horizon, l'objectif du jour, les Basses Tatras.

DSC00457.JPG
Veterna Poruba

Descente dans la vallée puis on va à Veterna Poruba. On y reprend de l'eau près du stade de foot. Après le village, on continue vers le sud. Le chemin du fonds de carte OSM n'existe pas en réalité, l'agriculteur l'a incorporé à son champ. On va jusqu'au bout de la petite route qui finit en impasse puis on continue hors-sentier dans les champs. Heureusement qu'il y a peu de clôtures.

DSC00459.JPG

On retrouve la route à la sortie de Liptovsky Mikulas. On la suit pendant 2 km puis on repart sud vers Liptovsky Jan. C'est une route très passante, très bruyante et il pleut ; à refaire, je repasserai plutôt par Zavasna Poruba qui évite beaucoup de bitume.

On fait quelques courses à Liptovsky Jan et on pique-nique à la sortie du village. Un panneau indique 4h45 pour le chata MR Stefanika ; comme il est 15h, on devrait y être ce soir. Encore de la route, puis une piste et ce n'est qu'en fond de vallée qu'on reprend un sentier.

DSC00468.JPG

DSC00469.JPG

On passe près d'une cabane déjà occupée par des randonneurs. Après, il y a un passage un peu marécageux où le sentier n'est pas bien dégagé. Après une dernière ondée, on arrive à 19h au chata MR Stefanika. MR Stefanik fut l'un des cofondateurs de la République Tchécoslovaque

DSC00477.JPG

On est fatigués et, vu le temps, on choisit sans hésiter de dîner et dormir au chata où on a droit à un dortoir pour nous deux smile


J05, mercredi 14 août : du chata MR Stefanika à Bacuch
22 km ; D+ 370m ; D- 1480m ; 33 kme ; trace
TAT%25202013%2520J05.jpg

Petit déj à 7h et départ à 8h. On paie 32€ pour la nuit + petit déj et 18€ pour le dîner.

P1060507.JPG
Derrière le chata, le Chopok (2024m) et le Dumbier (2043m), les +hauts sommets des Basses Tatras... prévus initialement mais que nous ne ferons pas suite à l'allègement du programme.

DSC00484.JPG
le E8, un GR européen d'environ 4000 km qui va d'Irlande en Bulgarie

On suit le sentier E8 jusqu'à Bacusske sedlo. Après, j'ai choisi un itinéraire plus au sud que le E8 car les photos du E8 sur Goggle Earth montrent des arbres ravagés, pluies acides (?).

DSC00487.JPG

DSC00488.JPG

DSC00498.JPG

DSC00504.JPG
pièges à scolytes, des insectes xylophages qui infestent la région

A Bacuch (prononcez "Baksou"), il y a une belle penzion, confortable et pas chère (20€ la chambre) ; une excellente adresse smile
il y a aussi une alimentation pour se ravitailler.
On en profite pour laver nos vêtements.

DSC00507.JPG
http://www.starymlyn.sk

DSC00506.JPG

Au diner, on ne sait pas quoi prendre vu qu'on ne comprend rien à ce qui est marqué sur la carte du restau de la penzion.
Alors, on regarde les assiettes des autres dîneurs et on indique à la serveuse le plat qui nous plaît.
C'est très bon et si copieux qu'on a du mal à finir.

A la télé, la météo prévoit un temps couvert pour demain et de la pluie dimanche.


J06, jeudi 15 août : de Bacuch à Útulna Nižná Klaková
24 km ; D+ 1280m ; D- 690m ; 40 kme ; trace
iti_TAT_2013_J06_15-08-2013.jpg

Comme la penzion ouvre à 10h pour le petit déj et qu'on a trop mangé hier soir, on ne prend pas de petit-déj à la penzion. L'alimentation COOP ouvre à 7h. Ce matin, on fait un peu de hors sentier pour éviter la route passante. Mais on suit quand même une petite route pendant 6 km. Un début d'itinéraire passant par Polomka (puis piste avec balisage vert) est probablement plus agréable.

DSC00509.JPG
Quelques pruniers sauvages agrémentent le début de l'étape

DSC00510.JPG
Après ce pont, 2 km hors-sentier à travers bois et pâturages

DSC00516.JPG
Quelques mètres de broussailles à franchir pour passer d'une pâture à une autre

DSC00531.JPG
On manque pas d'indications

Ensuite, on traverse la réserve de Fabova Hola (km 15,5), site sauvage. A un endroit habituel de pause, où l'on fait d'ailleurs notre pause déjeuner, il y a un poteau et dans ce poteau, "devinez quoiquilya ?"...

DSC00532.JPG

DSC00533.JPG
y'a une bible, une carte du secteur, 2 stylos et un cahier où les gens marquent leur passage.

DSC00540.JPG
Après Fabova Hola, la descente est encombrée de troncs d'arbres.

Nous suivons maintenant la Rudna Magistrala.

DSC00552.JPG
Nous reprenons de l'eau à Horaren Stozky (km 21, il faut s'écarter un peu de l'itinéraire en descendant une petite route, la source est à droite de la route).

Pour finir, une montée assez raide pour aller à Nizna Klakova où se trouve la cabane aménagée par le Parc (il y a aussi une seconde cabane moins agréable). Depuis le matin, nous sommes dans le Parc Muranska Planina où on voit des chevaux en liberté. Ce soir, nous sommes une dizaine à dormir sur ce site.

P1060549.JPG
A Nizna Klakova, nous ne sommes pas seuls

DSC00564.JPG
Dommage qu'on n'ait pas acheté des saucisses ce matin...

P1060548.JPG
Les 2 cabanes de Nizna Klakova sont à droite ; au premier plan, la roulotte des bergers

DSC00563.JPG
Réglementation du Parc "Muranska Planina" : le camping est autorisé à quelques endroits seulement et le bivouac est autorisé au coucher du soleil en restant à moins de 100 m des sentiers balisés ; les feux de camp sont autorisés aux emplacements de feux déjà existants


J07, vendredi 16 août : de Útulna Nižná Klaková au chata Janka
27 km ; D+ 760m ; D- 790m ; 38 kme (itinéraire réel en bleu)
23 km ; D+ 760m ; D- 790m ; 34 kme (itinéraire amélioré en rouge) ; trace
iti_TAT_2013_J07_16-08-2013.jpg

Petit-déj avec les chevaux pas loin de nous. Départ à 7h30. Paysages de forêts et de prairies, sentiers facile.
Au lieu-dit Studna, il y a une grotte touristique - Ladova jama - mais elle est fermée.
C'est un site possible pour le bivouac, il y a de l'eau.

P1060561.JPG

DSC00578.JPG
La jolie vallée de Vel'ka Luka

DSC00579.JPG
A Muranska Huta, il y a une épicerie mais on y arrive à 12h20 et elle est fermée de 12h à 14h (horaires de l'épicerie : du lundi au vendredi : 8h - 12h ; lundi, mercredi et vendredi : 14h - 16h30 ; samedi de 8h à 11h30 ; fermée le dimanche).

On n'a pas le courage de monter jusqu'au château ; on préfère faire la sieste dans l'herbe près de l'église.

A 14h, on se pointe à l'épicerie mais il n'y a pas grand-chose : le pain est déjà réservé, pas de muesli. On y achète 4 tomates, les 5 dernières bananes, du pâté, des petits pains sucrés, 4 yaourts, un fromage genre Edam, des gâteaux apéritifs, une bouteille de muscat et une boîte de pêches au sirop. Le tout pour 15€. On emprunte un tire-bouchon à un habitant du village.

Après, on remonte la route, très passante, pendant 40' (la trace indique un autre itinéraire évitant cette route). A partir du col Javorinka, on suit des pistes et on arrive vers 16h30 au chata Janka. Je pense que c'est une maison qui peut être louée. Il y a une source avec un bac (idéal pour mettre le muscat au frais) près du chata, et on bivouaque un peu en contrebas.

DSC00585.JPG

DSC00586.JPG

DSC00588.JPG


J08, samedi 17 août : du chata Janka à Dedinky
26,5 km ; D+ 660m ; D- 1040m ; 38 kme ; trace
iti_TAT_2013_J08_17-08-2013.jpg

DSC00590.JPG
Abri pique-nique à Slanske sedlo (sedlo = col)

Notre itinéraire quitte vite la Rudna Magistrala, qui finit près d'ici.
Dans la forêt, on entend des pics donner des coups de becs dans les troncs. L'itinéraire alterne piste et sentiers.

DSC00593.JPG

DSC00596.JPG

On fait la pause déjeuner à Cuntava où il y a aussi des chatas à louer.
DSC00600.JPG
DSC00602.JPG
C'est un endroit sympa pour bivouaquer : source, table et bancs abrités, emplacement de feux de camp et grande prairie.

Après Cuntava, on reprend un bout du GR E8 (qu'on avait quitté à Bacusske sedlo) puis on descend à Stratena par un joli vallon un peu aménagé (passerelles et échelles). Nous sommes maintenant dans le "Slovensky raj" (Parc du Paradis slovaque) qui abrite des gorges et des canyons assez spectaculaires.

Slovensky_Raj.jpg
Slovensky Raj, Parc du Paradis Slovaque (une pointe de flèche noire indique les chemins à sens unique)

P1060597.JPG

DSC00609.JPG

C'est dans ce vallon qu'on croise le plus de promeneurs. Il y a plusieurs penzions à Stratena mais on préfère continuer jusqu'au lac de Dédinky.

DSC00619.JPG

DSC00621.JPG
Dernière grimpette avant Dédinky

DSC00623.JPG
A Dedinky, il y a une alimentation (image ci-dessus) mais pas de pharmacie ; la +proche est à Mlynky.

A Dedinky, les quelques penzions sont toutes complètes, alors on s'installe au camping. Mais il est bondé et c'est difficile d'y trouver un endroit plat et pas trop proche des autres campeurs mais on a la chance de récupérer un emplacement agréable d'une famille qui s'apprête à partir.
DSC00625.JPG

Au camping, la douche est froide et des gens bruyants pendant la nuit... en bref, un endroit pas spécialement agréable. En revanche, le restau un peu plus haut que le camping est excellent. A refaire, on dînerait au restau puis bivouac à la sortie de Dedinky.


J09, dimanche 18 août : de Dedinky à Spisské Tomasovce, en rando
26 km ; D+ 770m ; D- 1040m ; 39 kme ; trace
puis 3 trains de Spisské Tomasovce à Tatranska Lomnica
iti_TAT_2013_J09_18-08-2013.jpg

On quitte le camping à 6h45 ; comme notre emplacement n'est pas encore ensoleillé, on marche jusqu'à Biele Vody pour prendre le petit déj au soleil. Nous remontons Zejmarska Roklina, un petit canyon aménagé avec des échelles. Comme il est tôt, il n'y a encore personne à la guitoune où il faut payer un droit d'entrée.

P1060614.JPG

DSC00637.JPG

P1060616.JPG

P1060618.JPG

P1060619.JPG

DSC00641.JPG
A la sortie du canyon, il y a une grande prairie avec l'hôtel-restaurant "Horský hotel Geravy". Un endroit sympa pour bivouaquer. Ensuite on alterne piste et sentiers.

J'avais prévu d'arriver à Podlesok en descendant les gorges de Sucha Bela mais ce n'est pas possible car c'est un itinéraire à sens unique en montée et il y a beaucoup de monde. Et tout le monde nous dit qu'il est interdit de descendre alors on n'insiste pas. Heureusement, il y a une piste sur le côté qui nous évite de perdre du temps.

On déjeune au restau de Podlesok puis on descend les gorges de Prielom Hornadu.
Le temps est compté, il faut qu'on soit à 17h à Spisské Tomasovce pour prendre le train pour Poprad.

DSC00655.JPG

DSC00662.JPG

DSC00666.JPG
En cours de route (Letanovsky Mlyn, à environ 6 km de Podlesok), il y a un restaurant à un endroit où le bivouac me semble possible.

DSC00667.JPG

DSC00670.JPG

DSC00674.JPG
Spisské Tomasovce ; à nouveau la plaine à traverser pour aller dans les Hautes-Tatras mais comme nous manquons de temps, nous la traversons en train.

DSC00675.JPG
Comme nous sommes dimanche, l'épicerie de Spisské Tomasovce est fermée.

On arrive à la gare ; elle est murée. Il n'y a personne qui attend le train alors Nath est un peu inquiète. Vers 17h, quelques personnes arrivent et le train arrive à 17h05. On monte dans le wagon où se trouve le contrôleur pour lui acheter nos billets jusqu'à Tatranska Lomnica.
Nous avons 2 changements de train : d'abord à Poprad puis à Stary Smokovec.

Dans le train, on voit au loin la barrière des Hautes-Tatras, toute noire car il doit y avoir du mauvais temps. C'est impressionnant. Nath n'a pas envie de revivre les moments d'angoisse qu'elle a vécu en Slovénie ; elle me lance un regard noir et menace "Je te préviens..."

DSC00676.JPG

DSC00677.JPG
On arrive à Tatranska Lomnica à 18h30. On fait les courses au supermarché (ouvert jusqu'à 20h !) près de la gare pour avoir de quoi pique-niquer pour les prochains jours puis on parcourt les rues de la ville à la recherche d'une chambre à un prix raisonnable.

On trouve notre bonheur vers le haut de la ville à la penzion Zora : 60€  la 1/2 pension pour nous deux.
La penzion est vieillotte mais la chambre est spacieuse et on y mange bien.

DSC00680.JPG
penzion Zora


J10, lundi 19 août : de Tatranska Lomnica à Zbojnicka chata
15,5 km ; D+ 1320m ; D- 250m ; 30 kme ; trace
iti_TAT_2013_J10_19-08-2013.jpg

Le petit-déj est théoriquement servi à partir de 7h30 mais des gens sont en train de manger quand on descend à 7h30.
C'est un buffet très bien garni. Départ à 8h20.

DSC00681.JPG
Le début de l'itinéraire passe dans les pistes de ski. Un téléphérique permet aux randonneurs d'accéder très vite à la montagne

DSC00688.JPG
On suit d'abord un balisage bleu qui nous emmène à un site de cascades.

Puis on suit la Tatranska Magistrala pendant une demi-heure ; beaucoup de monde sur cette partie.

DSC00693.JPG
Nous remontons ensuite la Mala Studena dolina où se trouve le refuge Teryho chata

DSC00695.JPG
Teryho chata est ravitaillé à dos d'homme ;  ce sont les derniers "sherpas" européens ; c'est très impressionnant !
Pour les randonneurs qui veulent participer, il y a un stock de choses à monter en bas du chemin et un barème indiquant la récompense selon le poids transporté (par exemple, un thé ou un repas gratuit).

DSC00697.JPG

DSC00698.JPG
On arrive vers midi à Teryho chata. On pique-nique au bord de l'un des lacs puis on repart pour Zbojnicka sedlo.
Le panneau indique 3h30 pour ce chata mais on y sera en 2h30.

DSC00704.JPG
Priecne sedlo au centre

DSC00705.JPG
Il y a un passage sécurisé avec des chaînes avant Priecne sedlo et comme il y a des gens apeurés, on avance très lentement. Avec un couple espagnol, on laisse tomber les chaînes pour doubler ces groupes lents.

DSC00707.JPG
Il y a même un peu de matériel de réparation

DSC00711.JPG

P1060666.JPG
Le refuge Zbojnicka chata est très bien.

DSC00714.JPG
On nous installe dans un grand dortoir au plafond bas. On se lave au lavabo et comme il y a un rideau de douche, on peut donc se déshabiller sans gêne.


J11, mardi 20 août : de Zbojnicka chata à l'hôtel Popradské pleso
15,5 km ; D+ 900m ; D- 1350m ; 31 kme ; trace
iti_TAT_2013_J11_20-08-2013.jpg

DSC00719.JPG

Petit-déj à 6h30. La fin de la montée au col Prielom est raide. Après le col,il y a une chaîne pour sécuriser le début de la descente. Il y a un couple devant nous et la femme a du mal à avancer. Il y a aussi un passage un peu moins facile avec des barreaux d'échelle ; alors, on l'utilise pour doubler le couple.

P1060675.JPG

DSC00725.JPG

DSC00730.JPG
le seul passage de neige de ces 2 semaines

Au col de Polsky Hreben, on retrouve deux polonais avec qui ont a discuté hier soir. Ils nous disent que la pluie est prévue cet après-midi. Ils ont des sacs lourds mais avancent aussi vite que nous.

DSC00733.JPG
l'arête du Gerlach (Gerlachovsky stit 2654m) , le plus haut sommet des Tatras

Dans la descente vers Sliezsky dom, on passe près d'une falaise en surplomb où sont installées des dégaines express comme dans une salle d'escalade. Comme on est près du Gerlach, j'imagine que beaucoup de grimpeurs s'entraînent dans ce secteur.

DSC00742.JPG
Après Sliezsky dom, on suit à nouveau la Tatranska Magistrala, large sentier qui permet d'avancer vite. Le Gerlach et les pics alentours sont maintenant dans les nuages.

DSC00744.JPG
Au lac Batizovské, on revoit nos 2 polonais qui nous proposent de partager un thé avec eux. C'est du thé soluble, un produit qu'on ne connaissait pas. Leur thé aux fruits rouges a le goût de celui servi dans les refuges.

DSC00749.JPG
On se prend la pluie dans la descente vers Popradské pleso où on arrive à 15h. Le chata étant plein, on a la chance d'avoir une chambre à l'hôtel. C'est sans doute mieux car des randonneurs croisés en cours de journée nous ont dit que le chata était sale et qu'ils auraient préféré dormir à l'hôtel.


J12, mercredi 21 août : de l'hôtel Popradské pleso au schronisko Morskie Oko
9,5 km ; D+ 1060m ; D- 1170m ; 26 kme ; trace
iti_TAT_2013_J12_21-08-2013.jpg

Réveil à 6h. Il pleut et il y a du brouillard. Alors ça sera grasse mat' car j'ai pas envie d'aller au Rysy par mauvais temps.
Vers 8h, on descend prend le petit-déj ; servi, comme le dîner, en self-service, c'est très copieux. Peu de monde dans la salle.
Les prévisions météo affichées à l'accueil disent que la pluie devrait s'arrêter au cours de l'après-midi.
On patiente en jouant aux fléchettes.

DSC00754.JPG
Nath a très envie de marcher alors on part vers 11h lors d'une accalmie mais elle est de courte durée.

DSC00753.JPG
le chata pod Rysmi est ravitaillé à dos d'homme et les randonneurs peuvent participer au ravitaillement

DSC00756.JPG
En montant, on dépasse l'un des porteurs du refuge pod Rysmi.

DSC00759.JPG

DSC00760.JPG

DSC00762.JPG
On arrive au chata vers 13h, bien trempés.
On mange un plat chaud pendant que nos affaires sèchent.

Nath en a marre d'attendre alors on repart avec la pluie et une mauvaise visibilité. La montée au Rysy n'est pas facile.
Vu les conditions, on s'encorde (encordement court à 3 m) au sommet pour la descente. J'ajoute une sangle avec un mousqueton au milieu de la corde pour faire un système "genre via ferrata" où le mousqueton coulissera le long des chaînes qui sécurisent la descente.

On croise une famille : une mère, une mamie et un enfant ; ils n'ont pas l'air sûrs d'eux et n'ont que des ponchos jetables pour se protéger.

DSC00775.JPG
On arrive au schronisko Morskie Oro vers 19h et on a la chance d'avoir une chambre pour nous (110 zty, soit 27,50€); probablement un désistement à cause du mauvais temps. Douche chaude et un bon repas. Ce grand refuge, tout en bois est vraiment superbe !

DSC00776.JPG

DSC00779.JPG


J13, jeudi 22 août : du schronisko Morskie Oko au schronisko w Dolinie Pieciu Stawów
13,5 km ; D+ 1300m ; D- 1030m ; 32 kme ; trace
iti_TAT_2013_J13_22-08-2013.jpg

DSC00781.JPG
Lever à 5h. On mange notre nourriture puisque le petit-déj du refuge n'est servi qu'à partir de 8h.

DSC00785.JPG

DSC00789.JPG
les lacs Wielki Staw Polski et Przedni Staw Polski et le refuge w Dolinie Pieciu Stawow où nous seront ce soir

DSC00796.JPG
La montée à Kosi Wierch est très raide. On arrive sur la crête où on continue sur Orla Parc, un itinéraire de montagne très réputé.
L'idée est d'en faire la moitié aujourd'hui et l'autre moitié demain.

DSC00798.JPG

DSC00806.JPG
On arrive au schronisko Dolinie w Pieçu vers 16h. Il y a foule autour du refuge et dans le refuge.
A la réception, on nous dit qu'il n'y a plus de place et qu'il faudra qu'on dorme dans le réfectoire.

On se lave à un lavabo d'eau chaude car les douches sont occupées avec file d'attente. C'est la 1ère fois qu'on tombe sur un refuge complet mais, en fait, les refuges proches de Zakopane sont souvent complet et comme celui-ci est le refuge le +proche d'Orla Perc...

DSC00808.JPG
A 21h, lorsque la cuisine ferme, toutes les tables et bancs du réfectoire sont mis dehors et, même comme ça, il y a tellement de monde qu'on ne trouve pas de place pour y dormir.
On dormira donc dehors, sur la terrasse. Pour les randonneurs mal équipés pour dormir dehors, le refuge prête des matelas mousse et des petites couvertures.

DSC00809.JPG

DSC00810.JPG


J14, vendredi 23 août : du schronisko w Dolinie Pieciu Stawów à Bystre
14 km ; D+ 470m ; D- 1220m ; 25 kme ; trace
https://lh4.googleusercontent.com/--FA- … 8-2013.jpg

DSC00811.JPG
On a bien dormi sur cette terrasse de refuge ; ce qui n'est pas le cas du couple espagnol avec qui nous avons sympathisé : les mini-mousse et les petites couvertures étaient insuffisants pour qu'ils passent une bonne nuit. Mais ils gardent le sourire smile

DSC00813.JPG
On part vers 6h30 en ayant mangé nos provisions car le petit déj n'est servi qu'à partir de 8h.

DSC00815.JPG

DSC00817.JPG

J'ai prévu qu'on fasse l'autre partie d'Orla Perc, de Kozia Przelecz à Swinicka. Il y a des chaînes pour aider en fin de montée à Kozia Przelecz. Ensuite, on commence la crête d'Orla Perc avec une grande échelle à l'ambiance gazeuse. En haut de l'échelle, on croise un groupe qui nous explique qu'on est en "sens interdit" : Orla Perc se parcoure dans l'autre sens.

Au début, j'ai pas trop envie d'obtempérer (mes gènes latins...) car Orla Perc est le site majeur de notre périple mais devant leur insistance, je m'incline. On redescend donc l'échelle puis on descend vers le lac Czany Staw Gasienicowy en suivant le sentier balisé en jaune.

DSC00824.JPG
schronisko Murowaniec

DSC00830.JPG
De toutes façons, pas de regrets pour Murowaniec car le refuge était complet pour la nuit et il y avait foule quand on y est passé.

DSC00832.JPG

DSC00841.JPG
Montée au Nosal

DSC00844.JPG

Ne pas faire Orla Perc raccourcit considérablement l'étape et au lieu de s'arrêter au schronisko Murowaniec, on finit l'étape dans la banlieue de Zakopane. C'est donc notre dernier jour de rando et on finit avec un dernier bivouac et un bon dîner au restau en-dessous de notre lieu de bivouac.
DSC00848.JPG

iti_J14_23-08-2013.jpg
itinéraire J14, le 23/08/2013, de Dolinie w Pieçu à Bystre

L'after rando

DSC00849.JPG
Zakopane

DSC00852.JPG
Douceurs

DSC00860.JPG
Les Fiveten Insight sont bonnes pour la poubelle

DSC00869.JPG
Krakow

DSC00892.JPG
Krakow, la cour du château royal

DSC00899.JPG
Cérémonie d'un mariage dans la rue : les invités forment une file d'attente et donnent, chacun leur tour, le cadeau aux mariés

Dernière modification par René94 (12-12-2014 17:31:08)


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#11 03-12-2014 17:53:47

aderin
Membre
Inscription : 16-11-2014
Messages : 206

Re : [Récit + liste] Tatras

Super histoire, belles photos, bien raconté !

ça donne envie  big_smile

Hors ligne

#12 03-12-2014 17:55:28

Richard Weng
Membre
Lieu : Metz
Inscription : 19-08-2014
Messages : 210

Re : [Récit + liste] Tatras

Merci pour le retour et les photos qui donnent envie ! smile


Qui regarde la météo reste au bistrot

Hors ligne

#13 04-12-2014 00:24:31

kawax
Membre
Inscription : 12-06-2014
Messages : 2

Re : [Récit + liste] Tatras

Effectivement, il y'a une partie d'Orla Perc (traduction "le sentier des aigles") qui est à sens unique. C'est justement la partie entre Kozi Wierch et Zawrat qui doit se faire dans l'autre sens (c'est à dire Zawrat -> Kozi Wierch). Mais j'ai jamais compris pourquoi.

La partie Kozi Wierch <-> Krzyzne (celle que vous avez fait J13) peut se faire dans les 2 sens.

D'ailleurs Orla Perc est tristement réputé pour sont nombre assez important d'accident. Depuis l'ouverture du sentier en 1906 il y' a eu plus de 100 morts (en moyenne 1 par an) dont 2 cette année.

Hors ligne

#14 04-12-2014 08:23:48

Chib84
Banni(e)
Lieu : APT pas loin de nulle part
Inscription : 11-04-2009
Messages : 693

Re : [Récit + liste] Tatras

Super retour. Dépaysement garanti. C'est pas demain que je mets au polonais avec leur z et leur k un peu de partout. Ça donne envie.


Quelque part, entre les débris du peu et le rien, nous vivons dans les faubourgs de l'éternité. Nous ne sommes pas parvenus où nous voulions aller, mais nous pensons être arrivés là où nous devons être.

Hors ligne

#15 04-12-2014 10:00:27

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 292

Re : [Récit + liste] Tatras

Merci pour ces petits mots sympas smile

Kawax, où as-tu trouvé les infos sur les 2 morts cette année sur Orla Perc ?

J'ai fait Orla Perc cette année et effectivement, je ne vois pas de raison technique justifiant ce sens unique.
En revanche, vu l'affluence certains jours, c'est une bonne chose d'avoir instituer ce sens unique.


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#16 04-12-2014 12:14:06

nanne
Membre
Inscription : 11-09-2012
Messages : 132

Re : [Récit + liste] Tatras

Merci pour ce beau compte rendu et les photos, ça me rapelle de beaux souvenirs. Les Tatras sont de beaux massifs et en plus (du moins il y a 10 ans quand j'y étais) c'était très propre : les randonneurs ne laissaient rien trainer et si par hasard ils trouvaient un déchet ils le redescendaient aux refuges. Est-ce toujours le cas ?

Pour ce qui est des chemins à sens unique, dans certains cas c'est aussi pour éviter l'usure prématurée du sentier (dans les tatras blanches, en calcaire + fragile les parties raides sont à faire en montant, de toutes manières il y a des contrôleurs aux extrémités et ils ne laissaient pas passer les gens en sens inverse). Ou les embouteillages lors des croisements dans les passages scabreux.

Je garde aussi un souvenir étonné (et es genous un souvenir pénible) des escalier en grosses dalles granit, posés sur des km par les jeunesses communistes en leur temps...

Hors ligne

#17 04-12-2014 12:28:48

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 669

Re : [Récit + liste] Tatras

Très sympa retour cool

De quoi se faire bien plaisir avec tous ces lignes de crêtes smile  Le parcours à partir de Tatranska Lomnica, en particulier, donne envie.

Le bivouac est réglementé ou est-il possible de se poser librement ?

Etonnant ces chamois qui se laissent approcher de si près.

Et merci pour tous les détails d’organisation et informations sur place ravitos, logements etc..

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#18 04-12-2014 13:20:38

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 292

Re : [Récit + liste] Tatras

@nanne
à part sur Orla Perc (grosse fréquentation) où j'ai vu quelques déchets anciens, les Tatras sont très propres.
Et c'est vrai que le pavage de certains chemins est impressionnant ; on retrouve d'ailleurs ces immenses pavages dans d'autres massifs (voir "Jour 9" de la Traversée des Sudètes).

@florencia
Pour les chamois, c'est le seul endroit des Tatras où nous avons pu les approcher d'aussi près ; j'y suis repassé cette année et ils étaient toujours là, paissant tranquillement.

Je crois que le bivouac est interdit dans les Hautes Tatras et réglementé dans les autres massifs.
Il n'y a qu'autour de Zakopane (surtout vers le schronisko Murowaniec) que nous avons vu des jeunes portant des gros sacs avec matos de bivouac.


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#19 04-12-2014 13:29:28

kawax
Membre
Inscription : 12-06-2014
Messages : 2

Re : [Récit + liste] Tatras

René94 a écrit :

Merci pour ces petits mots sympas smile

Kawax, où as-tu trouvé les infos sur les 2 morts cette année sur Orla Perc ?

Alors j'me suis un peu emmêler les pinceaux tongue
En 2014 il y' a eu 1 mort sur Orla Perc. Une femme.
http://wiadomosci.wp.pl/kat,1034813,tit … omosc.html

Et je viens de voir qu'un Français est mort le 28 septembre 2014. Mais dans une autre partie des hautes Tatras (Mont Giewont).
http://wiadomosci.wp.pl/kat,1025897,tit … omosc.html

Et je viens de voir aussi celui là (12 octobre 2014), un petit de 11 ans qui est tombé pendant la pause photo.
http://wiadomosci.wp.pl/kat,1034813,tit … omosc.html

Hors ligne

#20 04-12-2014 17:10:27

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 292

Re : [Récit + liste] Tatras

Tatras Occidentales en août 2014

Le projet de cette semaine de randonnée (du 15/08 au 23/08), plus sportive que l'itinéraire de 2013 était de traverser les Tatras Occidentales et les Hautes Tatras en passant par les sites majeurs : Ostry Rohac, Orla Perc, Rysy et Gerlach. Pour cause de pépin physique, nous n'avons pu faire que la moitié du programme prévu avec une fin de rando à Orla Perc.

iti_TAT2014_reel_global.jpg
Itinéraire des 5 jours de Randonnée : environ 80 km et 6000m de D+

Ma formule du kilomètre-effort (kme) :
- 1 point par km ;
- 1 point par 100m de D+ ;
- 1 point par 200m de D-.


Récit

jeudi 14 août : arrivée à Zakopane

Nos vols LOT Paris - Krakow (Cracovie), via Varsovie, ont un peu de retard. A la gare routière de Krakow, nous prenons le bus Majer de 17h50 et nous arrivons à 20h40 à Zakopane. Il fait déjà nuit ; la veille du départ j'avais réservé une chambre à l'hôtel Willa Carlton (32€ avec petit-déj).

P8140023.JPG
Le centre de Zakopane est très animé la nuit.

P8140024.JPG
Beaucoup de restaurants de rôtisserie

P8140025.JPG
concert gratuit dans un parc du centre ville


J01, vendredi 15 août : de Zakopane au schronisko Gorskie na Polanie Chochołowskiej
18 km ; D+ 1000m ; D- 700m ; 32 kme ; trace
iti_TAT2014_reel_J01.jpg

P8150026.JPG
Le petit-déj n'est servi qu'à partir de 8h mais le thé et le café sont dispos avant et j'avais prévu un quatre-qart pour ce premier petit-déj. On part à 6h40. L'étape prévisionnelle d'aujourd'hui est très longue, 26 km mais il fait très beau ce matin et on est en forme.

P8150031.JPG

P8150040.JPG
Quand on arrive dans le Parc, il faut payer un droit d'entrée : 5 zty (zloty) pour moi et 2,50 zty pour Théo qui est étudiant (conversion : 4 zty = 1€). On ne savait pas que c'était payant car l'année dernière, on était entré de nuit dans le Parc.

P8150043.JPG
Wielka Polana Malolacka ; la montagne commence à se couvrir

Début d'étape tranquille jusqu'à Cudakova Polana. A partir de là, il est indiqué que le chemin qu'on va prendre (balisage noir) est fermé à cause d'arbres arrachés. Avec quelques autres randonneurs (dont 2 hommes et un enfant), on s'y engage quand même, en espérant que ça s'améliore après, car le passage par Ornak (balisages vert puis jaune) est plus long et que je n'ai pas envie de rallonger cette étape déjà très longue.

P8150047.JPG

En fait, ça sera galère jusqu'à la vallée de Chocholowska et on mettra 6h (dont 2h de "pause") pour faire 5 km au lieu des 2h indiqués sur le panneau. On commence notre donc notre gymkhana pédestre, vrai parcours du combattant pour essayer de passer tant bien que mal les arbres dans tous les sens et en plus, on n'arrive pas à suivre l'ex-sentier qui n'est pratiquement plus visible. On comprend vite que les 2 hommes avec l'enfant connaissent cet ancien itinéraire et on se dirige vers eux en espérant un passage plus facile.

P8150049.JPG
dernière photo avant la chute...

Comme c'est le 1er jour de rando, nos sacs sont lourds car on a la nourriture pour la semaine (semi-autonomie).
A un moment, je passe à califourchon sur un énorme tronc d'arbre mais de l'autre côté, il y a un trou et je n'ai pas envie de prendre le risque de me faire une entorse en sautant ; je reviens donc en arrière mais je bascule trop vite de l'autre côté et, emporté par le poids du sac, je tombe sur le ventre contre un tronc d'arbre. Le choc est tel que je ne peux plus respirer. Je crie, mon fils arrive vite près de moi. Je reste à genoux quelques minutes le temps de retrouver un peu ma respiration puis je m'allonge car je commence à avoir la tête qui tourne. Mon fils s'occupe bien de moi pour m'aider à enlever tout ce qui me gêne, avoir de l'ombre car il fait chaud, et regarder l'hématome.

J'ai très mal ; je me repose pendant 1h en espérant ne pas avoir de lésions internes et de ne pas être obligé de contacter le 112. Je ne le sais pas, et je ne le saurai qu'à notre retour en France, mais j'ai 3 côtes fracturées (7, 8 et 9 èmes). Quelques infos sur cette pathologie, ici (dans ce texte, ils ont oublié le rire qui fait aussi très mal).

Une heure après, la douleur ayant suffisamment diminué, je me remets debout ; ça a l'air d'aller et on recommence à marcher ; on a échangé nos sacs pour que je porte moins lourd. J'avance lentement mais j'avance. Et il faut continuer le parcours du combattant, sur ou sous les arbres pour passer au moins pire.

P8150054.JPG
Il y a aussi des secteurs très boueux et très glissants. En fait, je n'ai fait aucune recherche internet pour préparer cette 1ère étape de "moyenne montagne" : erreur car elle se révélera la +difficile de toute la rando...

P8150053.JPG
I'm alive smile

P8150062.JPG
On fait une longue pause à l'alpage au dessus de Dolina Chocholowska. Quand on arrive à Dolina Chocholowska, c'est "l'autoroute", y'a foule.

P8150068.JPG
De ce côté-ci, l'interdiction de passer sur ce sentier noir est bien plus explicite.
P8150069.JPG

P8150072.JPG
On arrive au schronisko Chocholowska à 17h. Vu ma douleur, je n'ai aucune envie de bivouaquer ; cette chute m'a pompé beaucoup d'énergie. On a la chance d'avoir 2 places dans un dortoir (60 zty pour nous 2). Le refuge semble complet. A 17h15, on voit les gens de la terrasse rentrer précipitamment, leurs verres et leurs assiettes à la mains... dehors, c'est le déluge et il va pleuvoir toute la soirée. Pour la douche, on préfère nettement celle du refuge, bien chaude wink

Il faut que je revoie les prochaines étapes car on ne pourra être à Rohacse plesa que demain ; on a donc perdu une journée sur le programme prévisionnel. La nuit est difficile car j'ai l'habitude de changer de côté tout au long de la nuit et là, chaque mouvement me fait mal.

Une autre décision évidente : on ne refera pas cet itinéraire lors d'un futur voyage dans les Tatras. A Zakopane, le  matin, on prendra un bus Strama pour Zuberec ou Liptovská Sielnica (entre 1h30 et 2h de trajet) et on commencera la rando dans les Tatras Occidentales à partir de là. Cette ligne de bus est saisonnière.


J02, samedi 16 août : du schronisko Gorskie Chocholowska à Rohacské plesa (lac intermédiaire)
10,5 km ; D+ 1110m ; D- 600m ; 25 kme ; trace
iti_TAT2014_reel_J02.jpg

J'avais prévu un lever à 7h. A 6h, le temps est très couvert ; on se lèvera plutôt à 8h, heure d'ouverture de la cuisine et ça laisse un peu de temps pour que les sentiers sèchent un peu.
Pain, oeufs et saucisses pour notre petit-déj ; y'a aussi, en spécialité, le dessert Chocholowski : gâteau au pommes avec un coulis de myrtilles.
Etape du jour tranquille vu ma petite forme. Ce soir, j'ai prévu qu'on bivouaque à l'un des lacs "Rohacse plesa".

Et à 8h, y'a du soleil smile mais ça ne dure pas longtemps...
P8160076.JPG

P8160079.JPG
on peut se fier aux temps de marche indiqués

P8160081.JPG
avec la pluie des derniers jours, certains passages sont très boueux

P8160085.JPG
Polana Chocholowska d'où nous sommes partis ce matin

P8160092.JPG
La crête est dans les nuages ; espérons que ça soit découvert demain quand nous y serons

P8160097.JPG
montée vers Rohacse plesa

P8160101.JPG
En fin de journée, on installe notre bivouac sur un replat (à gauche sur la photo) un peu éloigné du lac intermédiaire ; la tente n'est pas visible du chemin ; le lendemain matin, on se rendra compte que d'autres randonneurs ont bivouaqué cette nuit dans ce secteur "Rohacse plesa".

P8160102.JPG
L'Hexamid Long est un peu petite pour 2, surtout avec une météo pluvieuse

Le soir, il se met à pleuvoir ; j'ai du mal à démarrer le feu alors j'utilise une pastille Esbit pour cuire les pâtes ; j'ai pas l'habitude de ces pastilles, la chauffe est beaucoup +forte qu'avec mes habituelles brindilles. Théo s'est endormi dans son duvet, je le réveille pour manger.

La météo pluvieuse qu'on a eu ces quelques jours font que je me rends compte que le réchaud à bois n'est pas compatible, pour moi, avec des grosses journées de rando. A refaire, je prendrai le gaz car on était peu chargés et les 400g d'une cartouche de gaz ne nous auraient pas pénalisés. On prendra le réchaud à gaz pour le John Muir Trail que je vais enchaîner après cette rando.

Il pleut pendant la nuit ; Théo a mal dormi car son duvet (Walden 250) est mouillé dans le sursac. Pour cette rando, j'ai pris le même équipement que l'année dernière pour la Slovénie et c'était une erreur car la météo est bien plus humide et froide que l'année dernière. Pour mes futures randos estivales en montagne, ça sera 400g de bon duvet (Walden 400 ou équivalent).


J03, dimanche 17 août : de Rohacské plesa à Račkové plesa
13,5 km ; D+ 1470m ; D- 1200m ; 34 kme ; trace
iti_TAT2014_reel_J03.jpg

Lever à 5h40. Il a fait froid cette nuit, on n'était pourtant qu'à 1650m. On remballe vite fait pour un départ à 6h15 et aller prendre le petit déj au soleil au 3ème lac de Rohacse. On en profite pour faire sécher tente et duvet. Je m'apercevrai en cours de journée que j'ai oublié de reprendre le Groundsheet poncho (poncho qui sert aussi de tapis de sol à l'Hexamid) que j'avais mis à sécher ; je n'ai donc plus de protection de pluie. Au prochain refuge, j'achèterai un poncho jetable ; on a croisé quelques randonneurs qui en avaient.

P8170104.JPG
Comme d'habitude, grand ciel bleu le matin tôt mais, vers 9h, les nuages arrivent.
P8170112.JPG

P8170114.JPG
le lac Liptovska Mara ; on ne voit pas les Basses Tatras, dans les nuages ; en revanche, on voit bien la grande étendue de forêt ravagée

P8170116.JPG
On démarre le chemin de crête à Banikovske sedlo, ça caille.

P8170119.JPG

P8170125.JPG
ça grimpe sec

Déjà là, il y a plusieurs passages sécurisés par des chaînes et on met pas mal de temps à arriver à Smutné sedlo, là où on avait abandonné la crête l'année dernière ; ça me conforte dans l'idée qu'on avait fait le bon choix l'année dernière en descendant à Ziarska chata.

P8170127.JPG
Rohacse plesa, où nous étions ce matin

P8170131.JPG
A Ostry Rohac, il y a un peu de monde ; il faut attendre que l'un des passages techniques soit libre mais les gens sont lents et peu à l'aise, alors on passe sur le côté en escalade, ce n'est pas difficile (II ?).

P8170134.JPG

Après le sommet, j'aide un jeune dans un passage technique avec chaîne : ses jambes tremblent et il est bloqué par la chaîne qui s'est coincé entre son sac à dos et son matelas mousse. Puis on évite le Volovec en passant aux Jamnicke plesa.
P8170135.JPG

P8170140.JPG

P8170141.JPG
Jamnicke pleso et Ostry Rohac

Comme il commence à pleuvoir, je mets la couverture de survie sur le dessus de mon sac pour le protéger.
Mon fils est la plupart du temps devant moi mais dans la dernière montée, il avance lentement : "j'étais cuit" dit-il en me rejoignant sur la crête.

P8170142.JPG
On arrive au lieu de bivouac à 16h30, sur la crête près du chemin qui descend aux Rackove plesa. C'est +agréable que le bivouac de l'année dernière où on était descendu au lac car cette crête reste ensoleillée +longtemps.
On pose nos sacs et je descends à mi-pente pour faire le plein d'eau à la source. On installe la tente à un endroit souvent utilisé pour le bivouac et qui plaît bien aussi aux chamois.

P8170145.JPG
On tente de faire du feu mais il y a peu de bois sur cette crête et il est très humide ; on mange donc froid car je n'ai plus d'allume-feu, mais avec un beau coucher de soleil. C'est notre premier jour avec peu de pluie.

P8170146.JPG

P8170147.JPG

P8170150.JPG


J04, lundi 18 août : de Račkové plesa à Kasprov vrh
17 km ; D+ 1720m ; D- 1700m ; 43 kme ; trace
iti_TAT2014_reel_J04.jpg

P8180153.JPG
Lever vers 6h ; mon fils a encore mal dormi. Il y a eu du vent pendant la nuit. Théo n'a pas utilisé le sursac et son duvet est moins humide que l'année dernière. Sous tente, je pense que l'usage du sursac n'est pas une bonne chose. Quand nous démarrons vers 7h, le vent est fort et nous gêne un peu pour marcher.

P8170152.JPG

P8180154.JPG
Un bagarreur ?

Les chamois guettent notre départ pour revenir brouter dans ce petit vallon. Nous croisons un randonneur qui est très heureux de voir d'autres randonneurs si tôt le matin. Dès la première descente, mon fils sent une douleur au genou.

P8180156.JPG

P8180158.JPG
Pause casse-croûte à Pysne sedlo, là où commence la partie non balisée ; un couple de randonneurs nous apprendra qu'avant cette partie était balisée ; en fait, dans les Tatras comme ailleurs dans le monde, quelques itinéraires ont été "dé-balisés" et pour ce cas précis, c'est bien dommage car cette crête est belle sans être expo. On croisera d'ailleurs 8 randonneurs dans cette partie non balisée.

P8180160.JPG

P8180162.JPG

P8180163.JPG
Théo ayant de plus en plus mal au genou, je coupe les manches de ma polaire pour faire une genouillère de fortune et le soulager un peu ; ça soulage effectivement le genou mais ça lui permet de se rendre compte qu'en fait, c'est un problème de déchirure musculaire à la cuisse. Il marche normalement sur le plat et en montée mais il souffre en descente.

P8180168.JPG

Nous arrivons à Ciemniak vers 15h, là où on retrouve l'autoroute de la Tatranska Magistrala. Il y a de plus en plus de vent et on arrive à Kasprov vrh à 18h.

P8180169.JPG
J'avais espéré qu'il y ait un refuge où on puisse dormir mais il n'y a qu'un restaurant près du téléphérique. Pas de robinet d'eau accessible et les toilettes sont payantes. Au restaurant, on mange de la pizza (prix au poids) et un strudel (68 zty pour nous 2).

Comme il n'est pas question que Théo continue à marcher en souffrant, je décide qu'on aille dormir à l'hôtel Kalatowki qui nous avait si bien accueilli l'année dernière. On descend donc par le téléphérique (qui fonctionne jusqu'à 21h !) et on arrive à Kuznice à 20h. 1/2h +tard, nous sommes à Kalatowki où on prend une chambre pour 2 nuits. On verra demain soir si la douleur au genou passe avec une journée de repos.

Cet hôtel de montagne est tellement agréable qu'on y rencontre une famille française qui y passe son mois de vacances smile

A la descente du téléphérique, j'avais changé les piles du GPS et quand je le rallume le soir à l'hôtel, je m'aperçois que je n'ai plus de fonds de carte car j'ai perdu la carte micro-sd lors du changement des piles. J'essaierai de la retrouver demain matin.


mardi 19 août, repos à l'hôtel Kalatowki
Journée sympa, finalement : télé, jeu de cartes, ping-pong, piano...

P8190170.JPG
Messe en plein-air

Je descends à Kuznice pour essayer de retrouver la carte micro-sd mais quand j'arrive à l'endroit où j'ai changé les piles du GPS, grosse surprise : il y a des cochers qui attendent les touristes pour une balade en calèche et il y a foule pour prendre le téléphérique.
P8190171.JPG

P8190177.JPG

En fin de journée, la décision est prise vu que Théo a toujours mal : on ne finira pas la rando mais je veux quand même faire Orla Perc que je n'ai pas pu faire en entier l'année dernière.

Je réserve donc une chambre à la Willa Carlton pour les 3 prochaines nuits pour mon fils et je le rejoindrai dans un jour ou deux si la météo est mauvaise (Orla Perc est à éviter s'il pleut). Un grand merci à la réceptionniste de Kalatowki de nous avoir prêter l'ordi de l'accueil pour faire cette résa. Elle me déconseille de réserver le téléphérique pour demain matin et me dit qu'il n'y aura pas de queue si je prends la première benne du téléphérique à 7h.


J05, mercredi 20 août : de Kasprov vrh à Kuznice

de Kasprov vrh à Krysne (Orla Perc) : 8 km ; D+ 500m ; D- 360m ; 15 kme ; 6h hors pauses ; trace
iti_TAT2014_reel_J05-1%2520Orla%2520Perc.jpg

Quand j'arrive au téléphérique à 6h20, il y a déjà une quinzaine de personnes qui attendent. Je serai donc dans la 1ère benne puisqu'elle peut accueillir environ 50 personnes smile
A partir de 6h30, les premiers bus navettes arrivent de Zakopane et amènent des dizaines de personnes.

La benne part à 6h55 et on arrive à 7h10 à Kasprov vrh. Je descends le premier et je vois qu'il y a un couple de randonneurs sur un banc ; ils ont donc passé la nuit ici.

P8200179.JPG

P8200181.JPG
On est une bonne dizaine de personnes à partir vers Orla Perc.

P8200185.JPG
début d'Orla Perc

P8200188.JPG
Deux randonneurs me doublent au départ et je redouble l'un des deux dans la montée à Svinica où j'arrive à 8h25. On comprend vite qu'on avance à peu près au même rythme et ils me proposent qu'on fasse Orla Perc ensemble ; je suis d'accord mais je leur dit que je n'en ferai que la moitié que je n'ai pas faite l'année dernière. Ils me disent qu'il devrait pleuvoir à partir de 14h et qu'ils pensent finir avant la pluie. On va donc marcher vite et ça me va tout à fait.

P8200194.JPG

P8200196.JPG

P8200200.JPG
fin de la partie à sens unique

P8200202.JPG
vous voyez le randonneur sur l'échelle ? c'est ça, Orla Perc

On enchaîne vite. L'un est un peu +rapide que moi et le second est plus lent. On dépasse quelques personnes mais ce n'est pas facile de passer quand ils sont en groupe. On doit régulièrement s'arrêter pour attendre le 3ème et on se fait à nouveau doubler.
Pratiquement personne ne porte de casque mais il faut une bonne condition physique cet itinéraire vertigineux.

P8200207.JPG
alors, t'arrives ?

P8200208.JPG
position d'attente

Quand on arrive au col où je devais les quitter et vu qu'il est tôt, je décide de finir Orla Perc avec eux.

P8200211.JPG

P8200214.JPG

P8200222.JPG

P8200224.JPG
Finalement, le pas le plus technique d'Orla Perc (image ci-dessus) est sur la partie déjà faite l'année dernière : un pas de traversée où le terrain s'est éboulé et où il reste une petite arche ; chacun a sa technique pour passer cette difficulté.

P8200226.JPG

On arrive à Krysne à 14h ; on s'y arrête 5'. Selon le niveau physique/technique des gens, il faut compter (pauses incluses) entre 6 et 10h pour faire tout Orla Perc.

Orla%2520Perc%2520Ren%25C3%25A9%25204.jpg
Mes compagnons du jour ; j'avais pas remarqué qu'ils étaient +grands que moi...

de Krysne à Kuznice : 10 km ; D+ 140m ; D- 1220m ; 18 kme ; 3h hors pauses ; trace
iti_TAT2014_reel_J05-2%2520Kuznice.jpg

Comme mes 2 compagnons ont prévus de rentrer chez eux ce soir (ils habitent à 200 km d'ici), le retour à Kuznice se fait en marche rapide.
Et là, c'est moi qui suit derrière.

P8200233.JPG
On prend un peu la pluie à partir de 15h mais elle n'est pas forte. Pause coca à Murowaniec, avec la foule.
On arrive à Kuznice à 18h et là, ils me disent au revoir et prennent un mini-bus au vol ; comme il n'y a plus de place dans ce mini-bis, je prends le suivant (3 zty pour aller à Zakopane) ; ils étaient vraiment pressés de rentrer.

A la fin de cette grosse journée, j'ai des courbatures mais je suis content de retrouver mon fils dès ce soir et on va fêter ça dans un restau qui fait d'énormes hamburgers.

L'after rando

P8220246.JPG
Zakopane

P8230247.JPG
Centre ville de Krakow

P8230248.JPG
La Zapiekanka
P8230250.JPG

P8240251.JPG
Cet été 2014 a été très pluvieux...

Dernière modification par René94 (14-12-2014 19:51:20)


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

Pied de page des forums