#51 26-04-2020 11:28:43

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 390

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

eraz a écrit :

#567541[modération]

Merci de respecter ce sujet et d'éviter les H.S.

... et les attaques ad hominem injustifiées.

Hors ligne

#52 26-04-2020 13:39:32

Lodewijk
Ors
Lieu : Pays d'Autan
Inscription : 07-02-2019
Messages : 1 113

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Bilbox a écrit :

#567533
Merci Lodewijk, Mad est un spécialiste de la jungle !

De rien, si tu regarde bien, tu trouve très peu de retour en milieu désertique.. Pourtant en lisant, certains visitent ces endroits ou ont des projets mais, pour différentes raisons: D'envie, de temps, de capacité rédactionnelle, de conciderer qu'on est réellement dans une sortie MUL et toutes les autres raisons possibles et imaginables.. ne font pas forcément de retour.

Le forum n'est peut être pas forcément représentatif de tout aussi..

A pluche.

Éditions : Ajout et corrections.

Dernière modification par Lodewijk (26-04-2020 14:55:22)


" Parfois, il faut juste faire les choses"
Scott Jurek
https://lighterpack.com/r/7i7ocl

Hors ligne

#53 26-04-2020 15:56:57

SionBhravi
Mul Nul
Inscription : 06-05-2012
Messages : 1 012
Site Web

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Si on m'avait dit qu'un jour NomadeCueilleur serait cité dans une revue universitaire... roll


Et toujours, partout, cet irrésistible besoin d'aller voir ce qu'il y a après, surtout si on ne peut s'y rendre qu'à pied.

Hors ligne

#54 26-04-2020 16:06:40

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 390

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Lodewijk a écrit :

#567575De rien, si tu regarde bien, tu trouve très peu de retour en milieu désertique.. Pourtant en lisant, certains visitent ces endroits ou ont des projets mais, pour différentes raisons: D'envie, de temps, de capacité rédactionnelle, de conciderer qu'on est réellement dans une sortie MUL et toutes les autres raisons possibles et imaginables.. ne font pas forcément de retour.

Le forum n'est peut être pas forcément représentatif de tout aussi..

Je pense la légèreté est un des facteurs de ce genre de préparation d'expédition. Parmi d'autres.

Dernière modification par Bilbox (26-04-2020 19:49:47)

Hors ligne

#55 26-04-2020 20:44:22

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 390

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

waldganger a écrit :

#567542je préfère justement partir aller me fondre dans la forêt aujourd'hui wink

Y avait pas eu justement un sous-courant chez D.M qui hybridait, de manière plus ou moins monstrueuse lol  , l'approche légère et l'approche Bushcraft?

Hors ligne

#56 26-04-2020 21:17:53

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011
Messages : 2 194

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Bilbox a écrit :

#567643

waldganger a écrit :

#567542je préfère justement partir aller me fondre dans la forêt aujourd'hui wink

Y avait pas eu justement un sous-courant chez D.M qui hybridait, de manière plus ou moins monstrueuse lol  , l'approche légère et l'approche Bushcraft?

Si! Les Mulvivors!


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)
Trombi

Hors ligne

#57 27-04-2020 09:43:06

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 518

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Oulalah ça chauffe un peu... Pile au moment où j'ai fermé l'ordinateur cool

Je me permets quelques commentaires ou précisions... Sur des points qui parfois sortent un peu du sujet initial, je m'en excuse. Du coup, n'hésitez pas à revenir au "sujet" (rapport à la forêt, lien en allègement et immersion dans le milieu...).

@Waldganger : Il y a en effet une petite confusion. Le n° lui-même du GHFF n'est pas consacré à la MUL, et rassemble des contributions variées de nombreux auteurs suite à une journée d'étude sur les loisirs en forêt.
Ce tour d'horizon n'est pas exhaustif, et on peut regretter que bien des pans de ces loisirs ou passions soient absents. Scoutisme, bushcraft, un pan important du survivalisme auraient tout à fait eu leur place en ces pages : il est dommage qu'il n'y ait pas eu de communications à ce sujet (il est dommage plus généralement que ces activités ne bénéficient pas de plus d'attention dans les milieux universitaires. D'ailleurs, je suis preneur de toutes références qui m'auraient naturellement échappées). Comme le dit justement Shanx, la chasse aurait également pu être traitée ces pages (chasse qui, pour le coup, a été nettement plus étudiée dans les sciences sociales).
Je n'en parle pas (sauf dans une note) parce que ce n'était pas mon sujet et que... je ne travaille pas sur ces activités.

Mon petit texte, consacré à quelques aspects liés à la MUL, ne fait bien que 8 pages, et n'a pas de prétention à couvrir toutes les expériences ou relations aux milieux forestiers par les adeptes de l'allègement. Comme vous le notez et que Magicmanu le précise, l'hybride "mulvivor" aurait d'ailleurs pu (dû?) être évoqué (je n'ai pas creusé cet aspect car je n'ai pas encore eu l'occasion de beaucoup rencontrer des pratiquants qui seraient dans cette orientation).
Et je pense que le rapport à la forêt, ses entités (arbres…) n’est pas anecdotique, ce que semble confirmer certaines réflexions suscitées sur le fil. Même si, le plus souvent il n’est pas central ni un objectif en soi (je radote je crois lol ).

@Bilbox :
Je ne suis pas spécialiste des sociétés népalaises, donc je serai bien incapable de juger sur le fond les travaux des collègues. Et par contre je pars avec un a priori de confiance pour quelqu’un qui a passé une grande partie de sa vie à travailler là-bas (pas un argument d’autorité, un a priori de confiance ; je pense que c'est ce dont a témoigné Adrienne). Je pense qu’elle a une grande maîtrise linguistique et que certaines questions que tu soulèves ont dû être prises en compte au-delà des dictionnaires ou traducteurs. Après, les anthropologues peuvent bien entendu faire des erreurs d’interprétations (il m’arrive régulièrement de lire des textes où je me pose des questions). C’est pour ça que je trouve intéressant d’exposer ici mes textes.
Je citais Bouillier (parmi bien des possibilités) pour simplement illustrer nos variétés de représentations et appréciations du milieu.
Allez, pour l’anecdote, Malinowski que tu moquais gentiment sur mon trombi pour ses dons de caméléon en mode clin d'oeil a d’ailleurs été justement critiqué a posteriori sur certaines surinterprétations ou certains biais de sélection. Ce qui ne signifie pas qu’il faille jeter ce qu’il a écrit, loin s’en faut.
S’il y avait à mon sens peut-être une possible limite à l’article de Bouillier, c’est une focalisation forte sur le langage, qui pourrait être complétée par plus d’éléments sur les pratiques.

@SionBhravi : Comme quoi, tout peut arriver tongue.
Encore une fois ce texte (trop) court bride les exemples, les nuances, les explicitations... Il reste que le personnage (n'oublions pas qu'en ligne, nous sommes des personnages) de NC me semblait intéressant sur le sujet. Il ne s'agit pas de considérer comme "réelles" ou "réalistes" toutes les expériences dont il a pu témoigner. Mais à constater qu’il a construit une figure et des « récits » où la forêt tient un rôle très important.

Hors ligne

#58 27-04-2020 11:12:36

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 390

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Pour le coming out... Je m'intéresse à la société Népalaise et mes traductions sur ces mots viennent de moi. La discussion sur le beau/ bon je l'ai eue avec deux étudiants nepalais... en anthropologie. En revenant de l'Everest je les ai croisés par hasard !

J'ai dit également que je trouvais qu'elle avait globalement raison...

Je connais dans un domaine d'étude identique un type capable d'analyser des textes dans une forme rare et vieillie d'un langage issu du sanscrit, un super universitaire dont les travauxsont reconnus et excellents, mais qui ne peut pas converser en langage basique dans cette langue...mp si tu veux plus de ragots lol

Hors ligne

#59 27-04-2020 11:19:32

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 390

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Il me semble que  Mad, en plus d'être calé en rando amazonienne, est un gros lecteur, il pourra sûrement t'aiguiller vers des pistes intéressantes.

Hors ligne

#60 27-04-2020 12:02:09

Yno
Suseïa
Inscription : 20-05-2009
Messages : 1 311

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

J'ai lu cet article avec intérêt ; non pas qu'on y apprenne grand chose, mais c'est inhabituel d'être le sujet de l'étude ...


"Il s’agit d’un mouvement ayant émergé en France dans les années 2000, porté et légitimé par des pratiques communautaires en ligne."

eeeuh, je ne crois pas.

La démarche existe depuis que l'homme marche, non ? Elle a toujours été portée par les moyens de communication de son temps. Des vieilles revues (d'alpinisme par exemple), des catalogues du vieux campeur vantant la légèreté des objets vendus, puis des blogs (à l'époque où c'était bien à la mode), et seulement après est apparu "RL" (qui a été créé en temps que blog avant d'évoluer jusqu'à la forme qu'on lui connait).

ce qui a émergé dans les années 2000, je crois que c'est surtout l'apparition des "communautés virtuelles" (dont la nôtre) grâce à la facilité de communication offerte par internet.

C'est pas bien grave, mais je trouvais ta phrase un peu à côté de la vérité.



J'ai failli arrêter ma lecture en voyant cité NC. Cité sérieusement en plus.  mad
Tu l'as vraiment lu ? C'est de la fantasy (des ents, des lutins facétieux et des gros trolls un peu perdus), ce n'est pas le même univers que nous !



Bon finalement j'ai continué, et ce regard inhabituel sur la forêt "toile de fond paradoxale" de notre monde est sympa.
(il y avait surement plus pertinent que la citation de Peyo)

Et la conclusion me va bien : le MUL est (presque) comme les autres (mais pas tout à fait, quand même, hein) lol

Pour moi pas de soucis concernant l'aspect survivor / bushcraft : c'est un sujet probablement plus cohérent avec la forêt, mais même s'il y a un lien fort (la démarche "proactive", notion d'apprentissage / progression, adapter matos / personne / environnement ...) ce n'est pas ton sujet. (Tu l'évoques dans une phrase avec le scoutisme, qui partage un certain nombre des caractéristiques ci dessus)

Merci de nous avoir transmis ce texte !


Je lève les yeux vers les hauteurs ...
Débarrassons nous de tout ce qui n'est pas nécessaire. Voyageons légers. [Grand-Pas]

Hors ligne

#61 29-04-2020 08:02:32

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 605

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

[modération]

Nettoyage des derniers HS…

Hors ligne

#62 29-04-2020 08:46:06

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 518

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Yno a écrit :

"Il s’agit d’un mouvement ayant émergé en France dans les années 2000, porté et légitimé par des pratiques communautaires en ligne."
eeeuh, je ne crois pas.
La démarche existe depuis que l'homme marche, non ? Elle a toujours été portée par les moyens de communication de son temps. Des vieilles revues (d'alpinisme par exemple), des catalogues du vieux campeur vantant la légèreté des objets vendus, puis des blogs (à l'époque où c'était bien à la mode), et seulement après est apparu "RL" (qui a été créé en temps que blog avant d'évoluer jusqu'à la forme qu'on lui connait).
ce qui a émergé dans les années 2000, je crois que c'est surtout l'apparition des "communautés virtuelles" (dont la nôtre) grâce à la facilité de communication offerte par internet.
C'est pas bien grave, mais je trouvais ta phrase un peu à côté de la vérité.

Merci Yno de ta lecture attentive. La phrase que tu pointes est un raccourci un peu trop rapide sans doute.
L'idée de "mouvement" renvoie comme tu le notes ensuite à l'émergence des "communautés en ligne", qui permettent de partager et co-construire des informations, des pratiques... et faire émerger un "collectif". L'idée du "mouvement" veut aussi suggérer qu'il y a aussi une stylisation partagée de la randonnée par et pour l'allègement (ça c'est relativement nouveau, même si des choses équivalentes émergent avant, en particulier dans le monde anglo-saxon).

Il ne s'agit en aucun cas de faire démarrer l'histoire de l'intérêt pour le léger et les pratiques d'allègement dans les loisirs (je laisse de côté le nomadisme, les déplacements utilitaires) aux années 2000. Pour ne prendre que le cas de l'alpinisme que je connais assez bien, le poids du matériel, le détachement d'équipement, la réduction de la logistique ont été depuis longtemps déterminants, et au coeurs de controverses sur le (bon) style d'ascension... Paul Preuss et le questionnement des cordes, pitons et mousquetons au tout début du 20° siècle. Pierre Allain et ses inventions, ex.: mousqueton en alliage léger (65g vs 140g jusqu'alors), le pied d'éléphant en duvet pour bivouaquer en montagne... Le style alpin dans les expéditions dans les années 1970-1980 (sans oublier que les premières expéditions dans les massifs extra-européens étaient déjà "légères", reproduisant les standards alpins plus loin et plus haut)...

***
Et pour nomade-cueilleur (dont le nom lui-même convenons-en est un invention, car on parle ordinairement de "chasseur-cueilleur", plus ou moins nomade), j'ai répondu quelques messages au-dessus (à SionBhravi). Citer ne signifie pas cautionner... (d'éminents ethnologues - pas moi lol - ont travaillé sur les mythes, les contes...)

Hors ligne

#63 29-04-2020 11:45:20

cimon
Membre
Inscription : 12-07-2018
Messages : 85

Re : Moins d’équipements pour plus d’immersion dans la « nature » ?

Merci beaucoup pour cet article, c'est particulièrement intéressant de voir une sorte de méta-analyse de ce forum. smile

Par rapport au lien avec la forêt, je voudrais apporter une petite contribution :
* Depuis le confinement, ma copine apprend les chants des oiseaux pour les reconnaître. Aujourd'hui, elle est capable de reconnaître aisément quasi tous les oiseaux par chez nous. Ce petit élément de connaissance supplémentaire est un apport colossal dans nos journées, un égaiement spontané et une envie encore plus farouche d'aller se fondre un peu dans la verte.
* Envie qui est née en moi en me promenant en forêt et avec quelques images romantiques justement.
* Puis qui avait déjà franchi une étape en apprenant les arbres et quelques plantes, en comprenant que la forêt n'est pas qu'une somme d'arbre.
* "La vie secrète des arbres" a aussi contribué à l'émerveillement (avec les pointes de romantisme vingt-et-unième-siècle-esque).
* L'apprentissage des nuages a aussi renouvellé l'expérience, je ne regarde plus le ciel comme avant, désormais, je le vois.

Bref, la connaissance n'est pas de l'ordre de l'avoir, mais bien de l'être : cela fait grandir, éduque le regard et aiguise les sens. Cette expérience maintes fois vécue est très bien (et joliment) exprimé par pleins de philosophes qui en ont parlé. A la pelle : Heidegger, FX Bellamy, F Hadjadj...

Voilà, mon caillou est posé sur le cairn, je m'en vais un peu plus loin. Bonne balade à tous !


Ev Selon St Marc (6,8)
"Il leur prescrivit de ne rien prendre pour le voyage, si ce n'est un bâton; de n'avoir ni pain, ni sac, ni monnaie dans la ceinture;
de chausser des sandales, et de ne pas revêtir deux tuniques."

Hors ligne

Pied de page des forums