#1 26-07-2020 14:04:01

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 412

[Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Pas déçu par des Soms (Tour express en Chartreuse, 2jours) 26-27 juin 2020

L’anthropoMUL(et) continue son apprentissage par des ratés consciencieux. Cette fois, cela se passe en Chartreuse, sur un mode un peu « sportif » parce qu’il succombe parfois à une appétence saugrenue pour l’effort. Encore un récit étiré à partir de pas grand-chose !

Pendant le confinement, j’avais calé avec mon p’tit Gaby une sortie de 3 jours en Chartreuse pour faire une petite tournée de sommets à l’inspiration…

1er week-end libre, météo exécrable et report.

2ème week-end libre, la vie sociale s’est bien déconfinée et mon fils se retrouve invité au même moment à non pas un, mais deux anniversaires. Vous auriez dû le voir déconfit, tiraillé entre des envies contradictoires : un mini-MUL déjà bien accro vous dis-je, que je soulage en lui disant qu’on se fera à la place une balade plus longue (4-5 jours ?) en juillet, et que c’est bien qu’il profite de ses potes. Ouf, il retrouve le sourire.

Je garde la destination, raccourcis la durée sur deux jours et augmente la dose.
J’envisage un court instant de proposer la sortie (« hors asso ») sur RL au débotté… Et puis je dois avouer avoir eu envie de faire cette sortie seul, aux sensations, et en testant mon état de forme. Petit plaisir solitaire un peu sportif, nourri aux fantasmes de courbes et mamelons verdoyants durant ces longues semaines d’enfermement grisâtre. La MUL est parfois une activité paradoxale, communautaire dans ses prémisses et individualiste dans sa pratique.

En préparant mes affaires la veille, je me rends bien compte que je ne suis pas encore assez expérimenté pour avoir des routines qui résistent à la poussière du temps. Il me faut réfléchir, recourir aux checks mentaux, vérifier… Toute ceci pourrait être vraiment plus rapide avec de l’expérience. Il reste que simplifier son équipement limite de fait le nombre de choses auxquelles penser.
Pour confirmer que je suis rouillé, je vais quand même réussir à oublier ma frontale et mon alti (Bien fait ! comme ça je ne passerai pas le temps rivé sur les dénivelés de mon poignet).

Départ jeudi soir pour une pause chez amis qui habitent au pied de la Chartreuse (à qui je vais emprunter une frontale – merci Barbito !). Bonne excuse d’un départ tôt le vendredi pour retrouver la chaleur des amitiés et apéros IRL. La vie non pixellisée, c’est drôlement chouette, mais vu le brouillard cérébral à 5h, je me dis que l’apéritif n’aurait pas dû s’étirer jusqu’au digestif.
Le ciel clair et sans nuage, comme le rosé matinal des falaises de la Grande Sure, me rincent les yeux et l’esprit. En route !

Jour 1 – La Correrie (Musée de la Grande Chartreuse – Col de la Charmette)
33km, 2650 D++, 2200 D--, 10h marche effective

Décollage du parking (désert) de la Correrie (non Tolliv ! Pas de jeu de mot !) du Musée des Chartreux à 6h10. J’ai un peu mal à la tête (je ne chercherai pas l’excuse de l’altitude : on est à peine au-dessus de 800m) et n’ai aucune envie d’aller dévaliser la boutique de la fameuse liqueur (que même Tarantino a promu dans « Boulevard de la mort », scène culte où tout le monde buvait de la Chartreuse pour de vrai, scène achevée à l’aube, avec une réplique culte : « Cet alcool est si bon qu’il a donné son nom à une couleur » https://www.youtube.com/watch?v=s7uIRg3bL54 ). Mais je divague…

J’ai choisi de remonter en longeant le Monastère : mon dernier passage ici remonte… à 25 ans ! Les rénovations n’ont pas chômé, et les bâtiments paraissent presque neufs.

7F8YkZLov.IMG_20200626_062803.jpeg

7F8Yl2RNX.IMG_20200626_063103.jpeg

Un peu plus loin, je vais saluer Notre Dame de Casalibus, et surtout l’étonnante Chapelle Saint Bruno, perchée et fondue harmonieusement à un petit promontoire moussu.

7F8Yl8hp3.IMG_20200626_065237.jpeg
La chapelle fait sa belle

7F8Yl5R5X.IMG_20200626_064132.jpeg

J'aime ces infinis nuanciers verts

Après cette mise en bouche, le route se mue en sente dans une belle forêt variée, riche en résineux mais pas dépourvu de feuillus. Elle s’étire doucement jusqu’à l’orée du Habert de Bovinant, niché dans les verts moutonnements des prairies d’altitude soulevées par de hautes vagues calcaires figées dans leur écume minérale. Paysage typique de la Chartreuse.
Les jambes répondent bien, et je me gave de pentes et de vues qui se dégagent dans la lumière fraîche du matin.

7F8Ylc1Dy.IMG_20200626_073659.jpeg

7F8Ylfkq0.IMG_20200626_074605.jpeg

Il est tôt, et je me laisserais presque tenter par une mise en bouche sur le Petit Som à quelques encablures à gauche. Mais j’ai en tête les prévisions météos qui annoncent un risque orageux à la mi-journée : si je veux jouer avec les pentes Est du Charmant Som tout à l’heure, il faut que j’y sois assez tôt pour ne pas y prendre l’eau.

La montée au Col de Bovinant est belle et raide, puis le chemin suit les crêtes jusqu’au sommet du Grand Som (2026m) et sa grande croix métallique.

7F8YliBEL.IMG_20200626_075950.jpeg
La crête du Grand Som, par le sentier dit des Moutons

7F8YlkYGj.IMG_20200626_081903.jpeg
La croix sommitale... Si vous regardez bien, vous y trouverez un petit oiseau - en plastique (mais qui à attaché ce pioupiou ?

7F8YlnU4F.IMG_20200626_081936.jpeg
Au milieu, le Charmant Som, prochain objectif... Et tout petit, au fond, la Pinéa pour plus tard

Il est 8h20. Je croque quelques graines en profitant de la perspective de ce belvédère à 360° sur les sommets chartrousins (du Granier à la Grande Sure), mais aussi les massifs environnants : Bornes, Bauges, Belledonne, Oisans, Vercors… Mais pas de crème dessert : le temps n’est pas assez dégagé pour attraper un mont Blanc saveur vanille. Je croise quelques premiers randonneurs montés par le chemin plus court du Col du Cucheron. Le ciel commence à se voiler par le nord et je file dans la descente.

Quelques lacets puis une traversée mène au Pas de la Suiffière, qui est le plus souvent emprunté dans l’autre sens. Le passage est certes pentu, mais les descriptions qui parlent de « pas d’escalade faciles » sont un peu exagérés. C’est lorsque je descends avec un peu de suffisance que je comprends l’étymologie du nom de ce passage.

7F8YlrZur.IMG_20200626_085408.jpeg
Le "fameux" pas de la Suiffière

7F8YlvyNi.IMG_20200626_090403.jpeg
Après le pas

Peu après le col du Frenay je laisse à droite une trace qui plonge vers le Monastère pour filer versant Saint-Pierre-de-Chartreuse. L’ombre des sapins et de hêtres est agréable alors que la chaleur monte doucement.

7F8Ylz9Oi.IMG_20200626_091753.jpeg
Qu'elle est verte la forêt de la Grande Chartreuse !

Je croise quelques coureurs adeptes d’un territoire qui a développé la première « station de trail » (les balisages sont presque aussi nombreux que ceux des circuits de randonnées), et rejoins peu après 10h le Pont du Grand Logis (780m), arche de pierre du 16ème siècle (restaurée il y a quelques décennies) qui surplombe et ouvre les gorges du Guiers Mort (et marque le début du « Désert de Chartreuse »). Je ne m’y suis jamais arrêté, ne faisant que passer rapidement comme les véhicules qui vrombissent. Je prends le temps de fureter dans la « grotte » qui se révèle peu profonde (mais fraîche et joliment sculptée).

7F8YlCdmE.IMG_20200626_101351.jpeg
La chaleur est bien là ! Le petit bâti de l'ancien corps de garde qui contrôlait l'accès au "Désert"

7F8YlEQzu.IMG_20200626_101633.jpeg
Mmmh de la fraîcheur cool

Et c’est reparti en yoyo pour une remontée vers le Charmant Som par le Bois (joli) du Grand Logis. Je ne connaissais pas ce versant, très agréable et vite ombragé.

7F8YlJe7M.IMG_20200626_102750.jpeg

7F8YlLOBA.IMG_20200626_104013.jpeg
Chamechaude, dans le lointain

Petite pause à la Fontaine de Frettevieille car j’ai exclusé mon litre d’eau. Je trempe les lèvres et trouve un goût un peu vaseux : il vaut mieux filtrer.

7F8YlPvy5.IMG_20200626_110002.jpeg

Flashback dans les préparatifs… Les ratés de l’anthropoMUL(et) épisode 54
Ma gourde souple 2l Source utilisée jusqu’alors est percée… J’ai tenté une réparation mais n’ai pas pris le temps de la tester en condition (C'est ici). J’ai récupéré en seconde main une vieille gourde équivalente Platypus. Le bouchon de la gourde Sawyer s’y adapte et est hermétique. C’est parfait. Cela veut dire que le filtre fonctionne dessus. Pas la peine de prendre la mini-gourde Sawyer en backup, encore moins de tester avec le filtre à la maison. C’est vrai, si ça servait à quelque chose de tester chez soi le matériel dans toutes ses configurations avant d’aller sur le terrain, cela se dirait sur le forum hein ?
Fin du flashback

"Scrogneugneu de bordel de pas de vis à la biiiip !"
Assis en tailleur, sous les quolibets de la fontaine qui rigole, je m’escrime à positionner le filtre, jouant des angles, du degré de serrage, rien n’y fait : cela coule, cela suinte, cela gicle à chaque fois que j’essaye de presser un peu. En mode goutte à goutte, j’en ai pour quelques heures. Quel nul ! Mais quel nul ! Bon, je laisse tomber le filtrage de cette eau. Mais ce raté plombe un peu la suite de ma balade. J’imaginais pouvoir jouer avec les nombreux ruisseaux : il va falloir que je gère de manière bien moins libre au gré des rares points d’eau de la carte IGN (sans certitude sur leur qualité).

1ère conséquence : je me charge de près de 3 litres (Aaarg, je viens d’exploser dans mon tableur cérébral la cellule E57 « eau » !) pour tenir jusqu’au bivouac, car mon tracé prévisionnel ne me faisait croiser au mieux qu’une fontaine. Bravo l’optimisation garçon…

7F8YlTOBo.IMG_20200626_115836.jpeg

Le chemin se raidit, la chaleur m’alanguit. 12h20, j’arrive au Collet avant les Dalles de la face Est du Charmant Som, mon prochain objectif. Je m’accorde une bonne pause casse-graine (sans pain, on ne casse-croûte pas chez les MUL) à l’ombre des derniers arbres.

13h, retour versant soleil. La sente traverse joliment une ligne de faiblesse au milieu des dalles, qu’elle dépasse pour remonter vers le sommet.

7F8YlWFuM.IMG_20200626_124543.jpeg
Recto

7F8YlZptS.IMG_20200626_125918.jpeg
Verso : on voit le Grand Som, déjà loin...

Je m’arrête néanmoins pour grimper directement par les dalles. C’est un site d’initiation à l’escalade en longueurs (ou à la pose de coinceurs) sur un calcaire parfait, ciselé de cannelures. Du 2-3 sans prétention, avec deux petits ressauts plus redressés en 3+. Et si le moral ou la météo se plombent, il est possible de s’échapper régulièrement par les côtés. Des fois c’est la cohue, mais comme on est vendredi, Il n’y a personne pour risquer de m’envoyer des trucs sur la tête. Le ciel est toujours entre-deux : bleu versant est, gris versant ouest. Je suis donc encore du bon côté.

7F8Ym2JkN.IMG_20200626_130127.jpeg
Du beau caillou smile

Même si je suis un peu balourd de mon raté hydrique, le sac reste très peu gênant, et c’est un plaisir de cheminer en liberté au gré du caillou. J’ai volontairement pris mes chaussures d’approche, pour pouvoir profiter de l’adhérence exceptionnelle du rocher.

7F8Ym6jY7.IMG_20200626_130740.jpeg
Après le premier ressaut

7F8Ym9rvt.IMG_20200626_131824.jpeg
Avant le second ressaut

Alors que je passe le dernier ressaut, je sens quelques gouttes de pluie : timing parfait, je fonce dans les pentes sommitales. 13h30, sommet du Charmant Som, où il y a un peu de monde (il faut dire que par le côté « Chalet », c’est la randonnée la plus courte du massif = +200m).

7F8YmcDVf.IMG_20200626_133055.jpeg

7F8YmqCuM.IMG_20200626_133832.jpeg
Le temps tourne... Au centre, la Pinéa et sa caractéristique silhouette de mini-Chamechaude, prochain point de passage

Et en peu de temps, les conditions ont basculé. Ciel de plomb. Bourrasque de front de pluie. Coup de tonnerre à l’horizon. Premières grosses gouttes qui claquent le calcaire. Pas le temps de traîner : il faut vite quitter cette éminence un peu moins débonnaire. Vu que la pluie monte doucement en pression, je profite de l’auberge des Chalets pour une pause limonade le temps de laisser passer le front orageux. Je fais bien parce que la limonade est délicieuse, et la pluie diluvienne…

7F8Ymsxvc.IMG_20200626_141102.jpeg

À suivre, après une petite pause cool

Dernière modification par Eric le rouge (29-07-2020 12:53:02)

Hors ligne

#2 26-07-2020 14:12:44

Joy Supertramp
Membre
Inscription : 25-03-2019
Messages : 543

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Génial, ça donne envie smile


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Hors ligne

#3 26-07-2020 14:30:29

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 24-08-2011
Messages : 1 944

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Un régal, merci ! smile


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#4 27-07-2020 08:44:10

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 412

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Merci Joy et Ester  smile C'est un plaisir de partager.

Alors la suite :

7F8YmvVA5.IMG_20200626_145330.jpeg
Le Charmant Som, sous son versant charmant, entre ombre et lumière

Au bout de 40mn, l’averse ralentit et je repars. Il ne faut que quelques minutes pour que les cumulus se déchirent et l’azur s’épure dans le bleu. En avant pour la Pinéa, petit sommet que je n’ai encore jamais fréquenté, mais qui m’attirait par son côté Chamechaude en mode bonsaï. Le chemin est très sympa, oscillant sur une échine forestière qui remonte tout doux jusqu’au pied pinéïen.

7F8YmzmxQ.IMG_20200626_145340.jpeg
Chamechaude sous une nouvelle orientation. Les verts éclatent de nouveau

7F8YmCyxm.IMG_20200626_145857.jpeg
Objectif Pinéa

7F8YmGXqh.IMG_20200626_151748.jpeg
Mais quelle est donc cette drôle de bestiole ?

7F8YmJyFK.IMG_20200626_151938.jpeg
Le télésiège du Charmant Son, à l'abandon. Un symbole du déclin de l'or blanc (ici en basse altitude), avec son lot de friche et déchets. Qui pour gérer la reconstruction ?

7F8YmMUhW.IMG_20200626_153841.jpeg
La Pinéa, plus proche

16h, après une montée courte mais intense, je suis sur un troisième sommet : panorama proche, mais renouvelé par les perspectives, les lumières et le cache-cache des nuées qui ont fui la Chartreuse pour bourgeonner sur Belledonne. Il y a un bivouac (1 place) nettoyé et muré sur la cime, pour dormir plus près des étoiles. Je ne m’y attarde pas car il me reste encore un petit bout à faire.

7F8YmPhRw.IMG_20200626_155559.jpeg
Panorama vers Chamechaude. Et ça doit chauffer sur Belledonne

7F8YmSA8Z.IMG_20200626_160414.jpeg
L'alignement des sommets d'aujourd'hui : Charmant et Grand Som

Redescente du sommet et bascule abrupte par un collet sur l’autre versant par le sentier Vermorel. L’ambiance est y est prenante, la trace louvoyant en pente raide entre des parois… Je n’en profite pas pleinement car le terrain est très humide, le sentier glissant et boueux. C’est le moment où mes chaussures à la semelle trop lisse sont particulièrement inadéquates (je serais bien mieux avec ma paire de trails crantées). Heureusement personne ne me voit dans mes chorégraphies variées, entre subtils de glissé-rattrapé et accélérations cosaques plus inspirées par le kazatchok. Étonnamment, j’arrive en bas sans m’être crotté le postérieur, ce qui tient du petit miracle.

7F8YmZZ35.IMG_20200626_165756.jpeg
C'est beau et glissant. Lecteur, trouveras-tu la trace ?

7F8Yn3fme.IMG_20200626_171306_BURST15.jpeg
Oh un arbre ! wink #Hervé27

Miraculeuse est aussi cette étonnante clairière fleurie (lieu-dit Gérieux) que j’avais repérée du haut de la Pinéa. J’y serai resté avec grand plaisir pour bivouaquer, mais je vais manquer d’eau (il me reste un gros litre). Il me faut donc continuer vers la Fontaine Claire promise par l’IGN à quelques encablures… C’est vraiment dommage : il y a des ruisseaux en pagaille, j’ai un filtre mais j’ai été négligent et benêt ! Me voilà bien puni.

7F8Yn6XIf.IMG_20200626_172456.jpeg
Le supplice de Tantale, version "eau"

Le terrain, moins pentu, reste extrêmement humide. Je suis sur une « route » forestière de l’ONF, et régulièrement le chemin est constitué de morceau de troncs couchés pour donner un peu de tenue au sol boueux. Le sol de la forêt est spongieux. Aucun moyen de poser un bivouac ici. J’arrive au croisement de la Fontaine Claire, avec un beau panneau de randonnée qui confirme le lieu. Mais de fontaine : point ! Je remonte toutes les branches du chemin sur plusieurs centaines de mètre, aucun aménagement. Des ruisseaux de tailles diverses arrivent de tous les côtés, mais rien qui évoque de près ou de loin une eau claire. Aucune trace latérale signe de passage de randonneurs. Cela fait près de 15mn que je m’agace et peste (contre moi-même, principalement). Si je ne la trouve pas, me voilà relancé assez loin jusqu’à une hypothétique Fontaine de L’Oursière. Petit, j’aurais dû faire de la course d’orientation.
Je scrute piteusement ma Top25 et décide de faire une confiance stricte au cartographe. En mode chasse au trésor, je remonte 80m en arrière, puis je bascule hors sentier dans le bois à droite. En mode sanglier malvoyant, j’inspecte les écoulements et rus qui suintent entre les bois morts. Et je finis par trouver la « fontaine » (juste un tuyau caché dans les troncs et les fougères, invisible du dessus). Il y a même une chope en verre laissée à demeure pour trinquer à cette délicieuse eau claire.

7F8Ynape0.IMG_20200626_180154.jpeg
Pas facile à trouver. A noter, la chopine big_smile

7F8YnegBG.IMG_20200626_180208.jpeg
Du dessus, la fontaine est invisible

Alors après coup, je peux déclamer avec quelques vibratos que c’est vraiment bien la randonnée en autonomie, cela apprend ou rappelle l’importance des « choses simples » et essentielles : par exemple l’importance, le goût et la « valeur » de cette eau courante que l’on oublie dans l’abondance et l’évidence du robinet. Mais c’est étonnant, il y a encore quelques instants j’avais oublié cette morale à la Herta lorsque je me voyais bientôt semi-lyophilisé, lapant pour survivre les flaques boueuses et infestées de larves de moustiques et de bactéries fécales de bambis malpropres.

Rasséréné et alourdi, je repars gaillardement sur le chemin fangeux. Je ne trouve aucun emplacement de bivouac, tant et si bien que j’arrive au Col de la Charmette peu après 18h. Le lieu est très joli, mais – accessible en voiture – il est déjà occupé par un groupe de jeunes qui devise, bière à la main, et deux familles munies de jeunes enfants qui montent tentes de camping en mode grand confort.
Je vais donc partir un peu plus haut pour trouver ma propre niche écologique. Néanmoins, je vais embêter les familles que je vois équipées de packs de bouteilles d’eau.
-    Bonsoir. Je me permets de vous déranger pour une demande un peu spéciale… Est-ce que je peux regarder le bouchon de vos bouteilles d’eau.
-    [incrédulité aimable] euh… Oui
-    C’est juste pour voir si le pas est compatible avec mon filtre à eau… Si c’est ok, je vous prendrai une de vos futures bouteilles vides.
Bon, pas de chance, ce sont des Cristallines avec leur bouchon « imperdable » à la noix, donc pas de pas… Mais l’échange est fructueux avec ces coreligionnaires compatissants :
-    Don d’une bouteille d’1,5l (je vais être chargé à bloc pour demain)
-    Cadeau d’une mini-bouteille de jus de fruit pour enfant dont on découvre que le pas est adapté au filtre (je pourrais filtrer si besoin)
-    Un des papas est traileur et connaît bien le massif : il me file des tuyaux sur les sources potables qui m’attendent demain…
Bon bah, là, c’est vraiment ceinture et bretelles, et je suis tranquille pour boucler mon tour. Grand merci à eux (et retour de la morale randonneuse : fraternité en montagne, toussa toussa).

7F8YoQqvk.IMG_20200628_094538.jpeg
La fameuse mini-bouteille de jus pour enfant... Beaucoup de plastique pour 20cl, mais même si je ne m'en servirai pas finalement, un dépannage sympathique

Installation du bivouac, étirement, chasse-tique, popote, prise de notes, contemplation : à 21h20, je tourne deux pages de mon bouquin et je décroche en entendant s’éloigner dans la brume de Morphée les bruissements vespéraux de la faune de la Grande Chartreuse : croassement du crapaud commun, hululements de la chouette chevêchette, pleurs de petits d’homme grenoblois…

7F8Ynk9bL.IMG_20200626_191656.jpeg

Bonne nuit les petits ! (petite musique à la flûte) À suivre

Hors ligne

#5 27-07-2020 12:44:23

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 3 914
Site Web

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Ah ces aventures inoubliables !
Concernant le filtre et son pas de vis, n'as-tu pas essayé de mettre un chiffon fin, ou des fibres sur le pas de vis comme on fait avec de la filasse ?
Peut-être cela aurait suffit..


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits désopilants publiés sur RL : la liste ici
Mes bricolages et idées saugrenues : la liste ici

Hors ligne

#6 27-07-2020 16:30:15

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 412

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

tolliv a écrit :

#579191Concernant le filtre et son pas de vis, n'as-tu pas essayé de mettre un chiffon fin, ou des fibres sur le pas de vis comme on fait avec de la filasse ?
Peut-être cela aurait suffit..

C'est pas bête du tout cher Tolliv. Sur le coup, je n'y ai pas pensé (j'aurai pu utiliser mon mouchoir en tissus... Qui était propre ! je vous vois ricaner lol)... D'ailleurs on remarquera que je ne pense pas beaucoup big_smile

Bon, tant que ma gourde Source, revenue d'entre les morts, tient la route, je vais continuer à la trimballer. Mais je vais tester à domicile (ce que je ne fais pas assez) ton idée avec la platy. Merci smile

Hors ligne

#7 27-07-2020 18:42:53

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 3 914
Site Web

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Ce que je disais, c'était une solution provisoire, une solution de secours en quelques sortes. Cela doit être pénible à faire plusieurs fois par jour.
Pour moi, la gourde est un élément important de mon équipement, je ne ferais pas dans l'à peu près avec.


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits désopilants publiés sur RL : la liste ici
Mes bricolages et idées saugrenues : la liste ici

Hors ligne

#8 27-07-2020 19:10:03

dubrock
Membre
Lieu : Grenoble
Inscription : 13-06-2017
Messages : 76
Site Web

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Hello Eric le rouge, merci pour cette première journée avec un itinéraire fort intéressant. J’aime ton récit et les photos sont superbes.  Je connais bien ce « terrain ».
Autrement, est-ce que j’ai bien compris, tu as filé tout droit dans les dalles ?  (deux photos « dalles »)
Bravo ! :-) Encore un avantage d’être MUL !
Par contre, raconter au monde entier « mon » emplacement de bivouac à la Pinéa, ah la la ! J’aurais préféré pas,  tant que mon projet de passer une nuit lors des 12 mois de l’année, n’est pas terminé…. 2030 ? Enfin, il n’est pas exactement au sommet, n’est-ce pas  wink .
Et demain, c’est par où ?  cool


-

Hors ligne

#9 27-07-2020 23:26:56

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 412

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

@Tolliv : entièrement d'accord avec toi pour l'importance de la gourde et la gestion de l'eau... C'est justement pour cela que je mets en scène mes petits ratés hydrique (sur des petites balades, donc sans conséquences fâcheuses).

@Dubrock : Merci beaucoup ! Cela fait particulièrement plaisir si cela vient d'un habitué des lieux smile
Pour les dalles, oui, j'ai filé droit... C'était un petit plaisir de grimpeur et montagnard (franchement, un terrain aussi sain, on aimerait le trouver en haute-montagne). Ce n'est bien sûr pas à recommander en mode randonnée !
C'est clairement un des attraits d'alléger le sac : pouvoir jouer avec le terrain, les conditions et l'inspiration. C'est quelque chose qui est revenu souvent dans les échanges que j'ai eu avec des MULs, et cela m'a marqué.

Pour le "bivouac" pinéïen, je n'ai pas mis de photos wink
C'est vrai ce projet de bivouacs sommitaux mensuels ? C'est drôlement chouette smile

Pour le J2, cela va arriver tongue

Hors ligne

#10 28-07-2020 02:47:09

Ballast
Membre
Inscription : 03-10-2018
Messages : 114

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

J'aime bien ton style, très sympa à lire !
Merci.

Hors ligne

#11 28-07-2020 09:21:52

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 412

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

@ Ballast : merci beaucoup  smile

La fin du p'tit tour...

J2 Col de la Charmette – Correrie
26km, 1200 D++, 1650 D--, 7h marche effective

Nuit tranquille, réveil en mode grass’ mat’ après 6h. Il a plu vers 4h, l’abri est trempé. Ciel encore couvert. Je secoue la toile comme je peux, mais elle reste gorgée. Je range l’abri ainsi un peu alourdi dans son sac tel quel. Vu que je vais avoir fini dans l’après-midi, je ferai sécher en rentrant chez moi. Décollage à 7h. Je repasse devant les familles du bivouac, déjà sur le pont : les enfants ont déjà passé la troisième, batifolant en piaillant autour de parents encore en mode préchauffage diesel. Salutations amicales

Je longe le « Chalet » des Charmettes (une grosse bâtisse pas très jolie), puis prend la direction de la Croix de l’Équerre par la forêt de Génieux. Encore une ambiance différente : beaucoup plus sèche que la veille (on est sur le versant Est, donc opposé), avec un chemin cette fois très agréable et roulant, sans gros coup de cul. C’est top pour attaquer la journée. Tout est très bien organisé : quelques trouées viennent régulièrement offrir quelques tableaux paysagers sur la vallée qui se dévoile dans son nuancier forestier. Le ciel reste couvert mais peu menaçant.

7F8YnneeW.IMG_20200627_070634.jpeg
N'est-il pas trooop beau ce bout de chemin ? On en mangerait big_smile

7F8Ynr1XD.IMG_20200627_071915.jpeg
De la marche hédoniste

7F8YnwTyU.IMG_20200627_074246.jpeg
Sur le bord du chemin, un rappel abrupt que la Chartreuse est un gruyère, pour le plus grand plaisir des spéléos

7F8YntoEc.IMG_20200627_074203.jpeg
Alloooooooooooooooo ! Y a quelqu'un ?

Comme tout le monde (je dis ça parce que je vais avoir du mal à trouver un caillou à lancer dans les environs lol), je fais tomber une pierre dans le trou pour jauger la profondeur. Et c'est peu de dire qu'elle est impressionnante.

7F8YnE2aK.IMG_20200627_080311.jpeg
Des bivouaqueurs en mode grass' mat'. Etonnant de s'être installé là, alors qu'à 10mn on est dans les somptueux gazons de Pré Large

Passé 1500m d’altitude, je débouche sur une magnifique prairie d’altitude. A droite, les falaises du Rocher de Pré Large (le bien nommé), avec des ouvertures que l’on pourrait imaginer troglodytes. A gauche, la lame calcaire des Rochers de Chalves que je vais viser par une sente jouant à cache-cache avec les chemins ovins. En face, le Rocher de Lorzier que je vais bientôt viser.

7F8YnGPQt.IMG_20200627_080415.jpeg
Ne serait-ce que pour cette arrivée, je conseille mille fois cette variante pour aller à la Grande Sure, plutôt que la montée plus directe classique

7F8YnJDdH.IMG_20200627_080540.jpeg
"Bivouac ! Bivouac !" chanterait Jeanne MUL (désolé roll )

7F8YnMUL7.IMG_20200627_080633.jpeg
Petite regret : ne pas être aller jeter un oeil à ces "trous" dans la falaise

7F8YnPY5E.IMG_20200627_081217.jpeg

7F8YnTfTm.IMG_20200627_082629.jpeg

Avant, je vais traverser les magnifiques prés de Vararey, immense tapis de gazon bosselé, en direction de la Cabane des Bannettes. Puis je quitte les traces pour monter en hors-sentier au plus près des crêtes de Lorzier. Aaaah, avec mon sac (plutôt) léger, navigant à vue, je serai presque enclin à commencer à sentir vraiment MUL. C’est vraiment sympa de cheminer librement sur cette longue ligne (qui part des Bannettes jusqu’à la Grande Sure) que je contemple d’habitude du bas de la vallée, lorsque l’on arrive en voiture sur Grenoble ou Voiron.

7F8YnWz02.IMG_20200627_083330.jpeg

Derrière, les vues sont superbes, le soleil matinal commençant à traverser le couvert nuageux pour dessiner à grands traits des éclats de lumière dans le camaïeu vert gazon et sapin. Devant, le tableau est spectaculaire : à chaque pointe ou brèche intermédiaires les perspectives se déplacent imperceptiblement, offrant des plongées vertigineuses sur la vallée 1300m en contrebas ou des panoramas étagés des massifs voisins. En regardant le plateau du Vercors, j’ai une petite pensée pour Florencia qui devrait être en train d’y gambader.

7F8YnZPXv.IMG_20200627_084233.jpeg

7F8Yo30GH.IMG_20200627_084342.jpeg

Sommet principal du Lorzier à 8h50, descente vers le Goulet de Lorzier (bien raide ! je le mets dans ma « to do list » pour une prochaine escapade) par une petite trace retrouvée.

7F8Yo6dJ9.IMG_20200627_085644.jpeg
Le Lorzier, sous ciel bleu

7F8Yo9I10.IMG_20200627_085719.jpeg
La Grande Sure, prochaine étape

7F8YocXv4.IMG_20200627_091027.jpeg
Les crêtes du Lorzier

Après ce collet, il serait dangereux de poursuivre à cause de succession de barres rocheuses plus ou moins brisées : le terrain deviendrait dangereux. Je reprends le chemin classique via le Col d’Hurtières en direction de la Grande Sure.

7F8Yog4te.IMG_20200627_093706.jpeg

Le chemin longe une magnifique falaise déversante et colorée (de loin, je trace de beaux projets grimpants, qui s’effilochent de près car la roche n’est pas si saine : il ne faut pas oublier la réputation des parois chartrousines).

7F8Yojh2M.IMG_20200627_094214.jpeg

Au niveau du Goulet d’Hurtières je trouve une source claire (qui n’est pas sur la carte IGN), je descends à vue vers un collet au départ du Rau de l’Hérétang. De là, une mince trace, très raide, remonte en longeant la crête et me fait chauffer le cuissot : je la conseille dans ce sens, car elle doit être peu agréable à la descente. Sommet à 10h50. En ce samedi, cela commence à être dense, des ribambelles de marcheurs venant de l’itinéraire classique.

7F8Yon3Uc.IMG_20200627_105636.jpeg
Pause au sommet, avant la cohue. Au second plan, le Grand Som et le Charmant Som

7F8YouJ6N.IMG_20200627_105654.jpeg

Je m’écarte un peu et prends le temps de discuter un peu avec des jeunes croisés hier, qui ont aussi bivouaqué plus bas. Je me rends compte que je continue à sombrer du côté obscur de la MUL avec un zèle de nouveau converti. Symptôme récurrent, qui s’active de plus en plus à chaque bivouaqueur.se croisé.e : jauger le volume et poids des sacs, me sentir désolé des objets qui brinquebalent (matelas, tentes, grille de barbecue…), être plein d’empathie pour les épaules, avoir envie de les convaincre qu’il/elle pourrait s’envoler à si peu de frais (d’abord se détacher de l’inutile)… Je freine mes tentations prosélytes lourdingues et repars tel a poor lonesome AnthropoMUL(et) at a long way from home dans le soleil plombant : au début (col de la Sure, col de la Grande Vache et les portions suivantes) c’est très agréable, puis le chemin devient cassant, découvert, chaud et déplaisant. Vite, s’en échapper pour des traces plus ténues.

7F8YoxWus.IMG_20200627_113329.jpeg
J'aime big_smile

7F8YoAUZH.IMG_20200627_121350.jpeg
J'aime pas mad

Retour au parking de la Charmette, bien rempli à cette heure. Je décampe rapidement vers le sentier de la Cochette… Au début, la marche n’est pas sympathique, sur un chemin et un environnement ravagés par le passage des forestiers et leurs machines, avec le retour de route dévastée, de la boue, de l’humidité et de flancs encombrés de bois mort… Pause déjeuner, malheureusement juste avant que la déforestation cesse. Quelle rupture magnifique alors : le chemin carrossé et cabossé devient une minuscule sente qui suit une courbe de niveau dans une forêt soudain sereine, profonde et reposante sous de hautes falaises sauvages.

7F8YoEHVh.IMG_20200627_133730.jpeg

7F8YoHZs5.IMG_20200627_140326.jpeg

Remontée escarpée par le Col de la Cochette dans un très beau passage étroit entre deux hautes falaises qui réveille en moi quelques pulsions grimpeuses (là, le rocher est super sain), puis redescente tout aussi belle dans le Bois de Valombré qui est une nouvelle découverte pour moi, avec un vrai goût de reviens-y.
C’est un plaisir de découvrir ces versants que je ne vois usuellement que de loin, en remontant en voiture les Gorges du Guiers Mort. Il faudra assurément revenir parcourir d’autres traces dans ces vallons et cols plutôt sauvages.

7F8YoKfwx.IMG_20200627_143747.jpeg

À l’arrivée au Habert de la Malamille (belle bâtisse), je retrouve la route pour une portion trop longue à mon goût. La marche sur le goudron n’y est pas très agréable mais c’est le prix à payer de ma boucle. Heureusement, 1) on est sûr de ne pas avoir de voiture car la circulation est barrée ici, et 2) les vues sur le Grand Som sont magnifiques et originales.

7F8YoNOsQ.IMG_20200627_144955.jpeg

Le vrombissement de la départementale monte progressivement, jusqu’au Pont de Valombre. En face, une trace remonte au-dessus de la départementale pour retrouver le parking de la Correrie. Il est 15h et il est blindé de touristes en sandales et en goguette. Je retrouve ce classique sentiment de décalage. Je suis très heureux de cette boucle bien sympathique (que je conseille vivement), qui a peut-être un petit goût d’inachevé : vu l’heure, j’aurai avec gourmandise ajouté un dernier sommet à ma modeste collection rassemblée depuis hier (peut-être le Rocher d’Arpison ?), mais cela aurait un peu cassé un itinéraire somme très logique en l’état.

Cette boucle a en tout cas rassasié temporairement mes envies de nature frustrées pendant la période de confinement. Elle m’a rappelé qu’il n’est pas besoin d’aller bien loin pour découvrir et explorer des recoins inconnus. Elle a surtout rouvert l’appétit de pentes, rochers et panoramas… En attendant, je sais que j’ai fini suffisamment tôt pour pouvoir rentrer chez moi honorer une invitation qui restait hypothétique pour un joyeux apéritif à Lyon avec des amis. Mais ne croyez pas que je me suis dépêché pour pouvoir ripailler : ce n’est pas le genre de la maison.

À suivre : la liste et les commentaires

Edit : orthographe

Dernière modification par Eric le rouge (28-07-2020 09:25:18)

Hors ligne

#12 28-07-2020 09:42:44

Cat 09
Membre
Inscription : 04-03-2020
Messages : 41

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Merci pour ce très beau récit. Tes photos sont magnifiques, avec toutes ces nuances de vert. Ca donne envie. Un de ces jours je délaisserai mes Pyrénées voisines pour retourner marcher du côté des Alpes...

Hors ligne

#13 28-07-2020 22:17:38

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018
Messages : 302

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Bonjour Eric le Rouge,
Très jolie balade, qui me rappelle de bons souvenirs de la Chartreuse.
C'est vraiment un massif magnifique pour la randonnée smile
Stéphane.

Hors ligne

#14 28-07-2020 23:07:12

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 3 914
Site Web

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Qu'ils sont beaux ces petits chemins.
La Chartreuse, c'est loin de Toulouse ?


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits désopilants publiés sur RL : la liste ici
Mes bricolages et idées saugrenues : la liste ici

Hors ligne

#15 29-07-2020 10:46:17

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 412

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Merci pour le passage et les appréciations. Cela fait plaisir  smile
La Chartreuse, surtout sur ce côté, n'offre pas de grandes bambées isolées (moins que le Vercors voisin par ex). Mais elle est riche de recoins et de passages assez originaux qui permettent de jouer avec le terrain. Même si ce n'est pas très haut, on mange vite du dénivelé en montée-descente-etc.
C'est surtout - vous l'avez bien noté - incroyablement vert (vous comprendrez aisément que la pluviométrie n'y est pas négligeable), avec une végétation très variée.

Alors pour les Touloso-Pyrénéens (Cat09 et Tolliv), je vous propose un échange de montagnes (mode téléportation ?), parce que de mon côté, je lorgne avec concupiscence les balades du CSO and co lol

Hors ligne

#16 29-07-2020 11:28:55

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 412

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Alors pour finir : La Liste et quelques commentaires après

Total boucle : 58km, 3850m D++ et D--, soit 116km-effort (formule basique)

Cela donne pour 2 petits jours un sac sec à un peu plus de 3,5kg. J'ai gagné sur ce plan, et je suis assez content de ce qui se stabilise.

Pour le poste cuisine, j'avais un peu moins de 1,1kg (pour 1 p'tit déj, 2 déjeuners et 1 dîner + vivres journées). J'avais prévu un peu large parce que j'envisageai pas mal d'effort, et que je ne voulais pas être freiné par un coup de faim.
Bilan : je suis revenu avec 205g de rab' en nourriture. A ajuster et alléger donc assez facilement sur de courtes sorties (parce que le rythme était quand même plutôt rapide).

Pour l'eau, j'ai compté en moyenne 1,5l, avec de grosses variations (une paire de moments à 3l, du fait de mon raté "filtration" cf. récit), alors que compte tenu du terrain plein d'eau, j'aurai pu jouer entre 0,5 et 1l en moyenne. "Peut mieux faire" pourrait-on écrire dans le bulletin tongue

CatégorieItemMarqueQ.Total
AutreBâtonCamp Sky Carbon2396gr
AutreCarnet notes154gr
AutreCrayon papier11gr
HygièneMouchoir tissus113gr
ElectroniqueSmartphoneRedmi1218gr
VêtementChaussettes mérinosIce breaker140gr
VêtementChaussures approcheScarpa2752gr
VêtementT-shirt mérinosIce breaker1124gr
VêtementLunette soleilJulbo133gr
VêtementCasquetteForclaz145gr
VêtementCaleçonAthena156gr
VêtementPantalonNorth Face1325gr
Total sur moi2057gr


CatégorieItemMarqueQ.Total
AutreCarte IGNIGN1102gr
AutreLivre176gr
AutreCB, permis, clé and co149gr
AutreServietteLa ménagère125gr
BivouacSardineNemo690gr
BivouacMatelas Therm-a-restNeo Air X lite1326gr
BivouacQuilt Backcountry 35Sierra Design1678gr
BivouacTapis sol Abri 6MDPala2175gr
BivouacAbri 1 place6 MD Deschutes1432gr
CuisinePopotte titaneToaks1105gr
CuisineRéchaud alcoolDIY18gr
CuisineGobelaitDIY114gr
CuisineCuillère plastique12gr
CuisineCouteauOpinel131gr
CuisineBriquet111gr
CuisinePareventDIY110gr
ElectroniqueFrontalePetzl190gr
HousseHousse compressionSea to summit134gr
HousseTherm-a-restMatelas114gr
HoussePopotteToaks110gr
HousseSac congél zippé210gr
HydratationBouteille 1LHépar125gr
HydratationFiltreSawyer148gr
HydratationGourde souple 2LPlatypus125gr
HygièneCrème solaireDécathlon125gr
HygiènePapier toilette110gr
HygièneBoule Quiès + Boîte16gr
HygièneDuctape15gr
HygièneBrosse à dent14gr
HygiènePharmacie & savon Alep110gr
PortageSac à dosArc'teryx1543gr
VêtementVeste imperméableKalenji1174gr
VêtementDoudoune lightSalewa1376gr
VêtementT-shirt synthétique MLCraft1113gr
Total sac sec3556gr


ConsommableMarqueQ.Total
CuisineAlcool (à brûler) + pompotte170gr
CuisineBarre amandeGerblé250gr
CuisineBarre chocolatSnickers3150gr
CuisineCafé lyoph23gr
CuisineEauChartrousine11500gr
CuisineFourrés chocoBjorg2160gr
CuisineGraines diverses180gr
CuisineInfusion11gr
CuisineNoix de cajou1125gr
CuisineNoodles185gr
CuisineSaucisse sèche1190gr
CuisineTome chèvre1160gr
CuisineTuc183gr
Total consommable2657gr

Commentaires
Par rapport à mes sorties précédentes quelques changements appréciables :

Remplacement de mon sac à dos Cilao 37 (992g) par un Arctéryx (543g) (acheté à Troisflèches aka CMN ; merci encore) : gain de 450g sur un poste ! Le volume est top (presque trop grand, j'ai de la marge pour les consommables pour plus de durée).
Portage très agréable.
J'était très rassuré par le côté étanche (même si finalement je suis plutôt passé entre les gouttes). Un seul inconvénient par contre. J'ai rangé la tente mouillé dans le sac... Et de fait, l'eau à suinté et s'est accumulée dans le fond du sac. Cela veut dire qu'il
Seul manque de ce changement : les poches à bouteille latérales. Il faudrait vraiment que je me couse un porte bouteille à accrocher sur une bretelle.
Si vous avez un p'tit modèle (format + système de fixation) à me partager, je prends (j'ai [mal ?] farfouillé et je n'ai pas trouvé de retour bricolage sur ça).
Merci smile smile

Remplacement de mes duvets (soit plume 1026g - un peu overkill pour les conditions ; soit un S15 médiocre DKT 705g trop léger si nuit fraîche, complétable par Thermolite Reactor 270g) par un kilt Sierra Design (678g) : gain potentiel de 350g, pour un chouette confort. Très satisfait de cette solution 3 saisons.
Il faut que j'approfondisse mes techniques de couchage, car je change de position dans la nuit (dos / côté), et cela doit se gérer en mode kilt (qui n'a pas de "boucle" pour entourer le matelas).

Divers :
suite à judicieux conseils de Pala2, abandon des mouchoirs papiers pour un mouchoir tissus. Parfait

Au regard des prévisions météo et températures annoncées, j'ai hésité à ne pas prendre une couche supérieure (soit le TS ML, soit la mini-doudoune)... Concrètement, je n'ai pas mis la doudoune (même le soir).
Mais bon, on n'a beau ne pas être haut, on est en montagne. Le temps prévoyait risques d'orages (avéré) et couvert nuageux : tout cela peut vite changer la donne, et le poste vêtement ne doit pas être pris à la légère (confort, voire hypothermie - même si j'avais le quilt en backup).

Suite à changement de smartphone (un vieux samsung à 130g qui a mouru, par un redmi plus lourd à 218g, qui fait des photos pas trop pourrie), j'ai abandonné l'appareil photo que je portais à la ceinture (450g). Cela fait son office dans ces conditions. Bilan : -360g.

J'ai donc allégé de près d'1kg, et gagné en confort et facilité d'usage. big_smile cool

A creuser :
Carte IGN... Je sais bien que je fais un peu vieux jeu avec mes cartes papier, et que je pourrais avoir cela sur mon téléphone. Mais je reste attaché à ce support, la vision d'ensemble du paysage, et une certaine "crainte" demeure par rapport au risque du téléphone qui tombe en rade toussa toussa. J'y réfléchi, mais pas pour tout de suite big_smile

Bon n'hésitez pas à critiquer wink

Hors ligne

#17 30-07-2020 09:31:36

dubrock
Membre
Lieu : Grenoble
Inscription : 13-06-2017
Messages : 76
Site Web

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Hello Eric le rouge, grâce à toi je suis sorti voir cette histoire de bivouac à la Pinéa. 7 hrs depuis Gre quand même !
Bref, tu m’avais enduit d’erreur avec le « une place » et puis cet emplacement est nouveau ( < 1 an, je ne connaissais pas).
Donc merci Eric le rouge !
Voilà une photo du nouveau qui est bien pile à la cime et « mon » endroit 1 m plus bas.
7Ff7pjS4Y.bivi-sommet.jpeg
Emplacement protégé à 1770 m d'altitude, dossard d'observation fourni...
7Ff7rJxKZ.bivi-sommet.s.jpeg

Bravo pour tes 3.5 kg !


-

Hors ligne

#18 30-07-2020 11:44:38

bebel
Membre
Inscription : 12-08-2016
Messages : 504

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

haaa, c'est beau la Chartreuse.

J'y suis passé la semaine du 14 Juillet, pour faire quelques bivouacs avec les enfants... du Mardi 14 au Vendredi 17, pas une seule fenêtre de tir. Des Echelles, on n'apercevait ni la Grande Sure, ni les Soms, totalement perdus dans la brume et les nuages....


Pour les Cartes IGN, je suis comme toi, j'aime bien le format Papier, mais je les photocopie, pour n'apporter que le nécessaire. Je les mais dans une pochette plastique de classeur pour les protéger un peu.

Hors ligne

#19 30-07-2020 12:00:33

anthelme
Membre
Inscription : 09-06-2020
Messages : 25
Site Web

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Un vrai plaisir de te lire !

Hors ligne

#20 30-07-2020 12:33:23

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 412

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

@Dubrock : du coup ta remarque sur le sommet m'avait en effet mis le doute. C'est marrant donc cette multiplication des bivouacs là-haut. En tout cas j'ai l'impression que "ton" bivouac est plus protecteur par rapport au vent.
Merci pour le sac smile rien d'extrême, mais cela commence à être bien confort.

@Bebel : pas de chance... mais finalement pas si exceptionnel. J'ai le souvenir d'une semaine en août où je n'avais eu qu'une journée et demie sans pluie ! C'est pas pour rien que c'est tout beau tout vert. Pour la carte, je fais ça parfois, mais cela veut dire scanner, imprimer juste pour une sortie.

@Anthelme : grand merci smile

Hors ligne

#21 02-08-2020 09:17:13

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 5 028

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Salut Eric le rouge,

Merci pour ce retour, une toujours aussi belle prose smile

J'ai bien envie d'une petite balade en Chartreuse, je m'inspirerais peut-être de ton parcours, qui a l'air très sympa entre pics et beaux plats verdoyants wink

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#22 02-08-2020 17:12:41

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 412

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Merci beaucoup Florencia pour ton passage et commentaire  smile  smile
Je ne peux que te recommander de broder autour du motif de cette petite balade.

Pour une boucle encore plus complète, mais restant "logique" (faire le tour des crêtes de la zone), je me suis dit a posteriori qu'il était possible de commencer par remonter par les Rochers de Montheur puis les Rochers d'Arpison, puis le Petit Som par la prairie de la Folie (et après direction le Grand Som par le sentier des Moutons)...
Mais j'avais trop envie de faire les dalles du Charmant Som avant la pluie tongue

Et du coup : tu étais allée dans le Vercors ce week-end là ?

Hors ligne

#23 02-08-2020 19:24:42

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 5 028

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

Merci pour le complément d'idées, un beau grand WE en perspective, c'est un secteur que je connais mal wink

Oui, oui, j"étais dans le Vercors pendant ce temps là, je suis allée m'amuser à me perdre dans les méandres accidentés du secteur de la Jasse des fourmis, non sans un bivouac au col des Bachassons et en face du Mont Aiguille pour le coucher et lever de soleil smile

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#24 03-08-2020 19:42:23

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 1 878

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

bonjour Eric,

Merci pour ce beau récit. finalement il n'y a pas que les pyrennées dans la vie smile smile smile

Es-tu content de ton Deschute Plus ?

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#25 04-08-2020 09:02:52

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018
Messages : 412

Re : [Récit + liste] Pas déçu par des Soms - avé la liste (Chartreuse, 2j)

@Florencia : aaah la beauté majestueuse du Mons Inaccessibilis au lever du soleil, navire minéral fendant l'écume des nuées matinales, c'est quelque chose  smile  smile

@Laxmi : Merci smile
Oui, je suis bien content de mon abri. A part les réglages qui nécessitent souvent deux tours à l'installation (j'ai découvert que je n'étais pas le seul dans le fil dédié tongue ), le seul défaut que je lui trouve est sa petite déformation à l'humidité (effet de détente, a priori classique, mais qui peut être embêtant).

Hors ligne

Pied de page des forums