Outils du site

Vous n'êtes pas identifié(e).


gerer_l_energie_electrique

L'énergie électrique en randonnée légère

1er principe MUL : d'abord laisser le superflu

Dans la vie de tous les jours nous sommes entourés d’appareils électroniques : téléphones, appareils photos, jeux, lecteur de musique, GPS de voiture, même les livres se lisent sur des lecteurs électroniques. On a donc naturellement tendance à considérer ces équipements comme indispensables : pour notre sécurité, pour notre confort, pour ne pas s’ennuyer, pour ne pas se perdre, etc. Pourquoi en serait-il autrement en rando ?

L’équipement le plus léger est celui qu’on ne porte pas : pour bien commencer la randonnée légère – et sans se ruiner - il faut arriver à éliminer le matériel non indispensable avant même de commencer à réfléchir aux modèles ultra-légers qui sont sur le marché. Pour l’électronique c’est pareil : seulement après cette première étape on pourra essayer de gagner du poids en cherchant les solutions les plus légères. La troisième étape sera de les utiliser de manière optimale.

La première étape est la plus efficace, mais c’est aussi celle dans laquelle on peut donner le moins de conseils : ces choix sont très personnels. Allez expliquer à quelqu’un que les musiques et les silences de la nature valent tous les opéras, il vous répondra qu’il a besoin de son lecteur mp3 pour que Harry Potter lu par Stephen Fry l’aide à s’endormir.

Dans l’adéquation humain-matériel-environnement, c’est sur l’humain qu’on doit travailler pour limiter nos besoins réels, apprendre à se passer d’équipements avec lesquels nous vivont quotidiennement. Il est toujours plus facile de trouver une raison d’emporter un équipement, que de s’en passer. Surtout si la randonnée est longue ou lointaine, on aura envie de tout prendre pour être certain de ne manquer de rien. Mais se passer d’un équipement n’est pas forcément une privation, c’est aussi un moyen de découvrir autre chose, de faire de nouvelles expériences. Et c’est surtout le moyen le plus économique de s’alléger :) .

2ème étape : alléger ce qu'on peut

Une fois le matériel essentiel choisi on peut chercher à réduire le poids de cet équipement.

S’il est déjà acquis et qu’on ne veut pas investir, les possibilités d’allègement sont généralement limitées, d’où l’intérêt de l’étape 1 quand on est déjà équipé.

Si l’on choisit d’investir, outre le fait de choisir le modèle le plus léger, plusieurs conseils peuvent aider à limiter le poids de l’équipement.

Economie d'énergie

Choisir le plus économe en énergie, c’est d’autant plus important que l’utilisation sera longue ou intensive. Par exemple les frontales à LED ont aujourd’hui quasiment remplacé tous les autres types de lampes, mais les modèles de LED évoluent très vite et leur rendement fait de gros progrès, choisissez bien. Certains appareils photos ont encore un viseur qui permet d’éteindre l’écran lors des prises de vue, cela réduit le besoin d’énergie, donc le poids emporté.

Système de charge

Choisir des systèmes de charge compatibles entre eux. Par exemple choisir des appareils qui peuvent tous se charger en USB permet de limiter considérablement le poids de l’équipement de recharge à emporter : 1 adaptateur 230V-USB (ou 12V-USB) + 1 cable pour tous les appareils.

Le rapport énergie/masse : la densité d'énergie massique

source:http://industrial.panasonic.com/www-data/pdf/ACA4000/ACA4000PE3.pdf Choisir les appareils qui acceptent les piles ou accumulateurs ayant la plus grande densité d’énergie massique.

Source du schéma à droite (2007)

Exemples : ci-dessous quelques valeurs en 2013

TypeMasseEnergie fournieCourant de déchargeDensité d'énergie massique
Pile AA lithium14,5g4,4 Wh200 mA303 mWh/g
Pile AA lithium14,5g3,8 Wh1000 mA256 mWh/g
Accumulateur Li-ion 18650 46g12 Wh200 mA261 mWh/g
Accumulateur Li-ion 1865046g11,5 Wh1000 mA250 mWh/g
Accumulateur Li-ion 1450020,6g2,8 Wh200 mA136 mWh/g
Accumulateur Li-ion 1450020,6g2,5 Wh1000 mA121 mWh/g
Accu AA au NiMH top qualité30g3 Wh1000 mA100 mWh/g

Les valeurs sont très variables pour les accumulateurs AA au Ni-MH, les valeurs les plus courantes de densité d'énergie massique sont de l'ordre de 60 à 80 mWh/g .

Pour les accus Li-ion, les valeurs de densité d'énergie massique varient selon les modèles, par exemple les accus 18650 ont des densités deux fois meilleures que les accus de type 14500 .

De nombreux tests

AA lithium 18650 Li-Po AA Ni-MH

Plusieurs batteries ou un panneau solaire ?

Il est souvent plus intéressant de s’équiper de plusieurs batteries, que d’un panneau solaire, faites le calcul (poids et prix) , en prenant en compte qu’une fois le panneau acheté, il est très tentant de rajouter des équipements dont on pouvait se passer ;) .

Soit N le nombre de jours d’autonomie au-delà duquel le panneau solaire (+ chargeur) devient plus léger que le stock de batteries.

N = (Mp x Eb) / (Mb x Ec)

  • Mp : masse de l’ensemble panneau solaire + chargeur + batterie tampon ou supplémentaire
  • Eb : énergie stockée dans une batterie
  • Mb : masse d’une batterie
  • Ec : énergie consommée en moyenne par jour par l’appareil

Note : il faut bien sûr que l’énergie récupérée en moyenne par jour par le panneau soit au moins égale à celle consommée en moyenne par jour par l’appareil.

Le "tout intégré"

Une autre façon d’alléger la masse de son équipement électronique, c’est de choisir des solutions tout intégré. Par exemple un smartphone peut rassembler de nombreux appareils (GPS, photo et vidéo, musique, altimètre, cartes numériques, téléphone, dictaphone, lampe, etc). Ce choix présente l’inconvénient de risquer de tous les perdre en cas de panne ou de perte, et rares sont ceux ayant une autonomie suffisante pour assurer toutes ces fonctions durablement.

Bien utiliser les appareils

Une fois équipé, apprenez à utiliser votre équipement pour limiter la consommation, et à connaître votre environnement pour réduire le besoin d’autonomie : plus on peut recharger souvent, moins on a besoin de batteries. Certains commerces, camping ou autres, permettent ou accepteront que vous utilisiez leurs prises pour recharger vos batteries.

Réduire la consommation, c’est diminuer le temps de fonctionnement et utiliser les fonctions les moins gourmandes en énergie (ou désactiver les plus gourmandes). Par exemple éteindre son téléphone portable et ne l’allumer que pour envoyer un SMS pré-enregistré de temps en temps pour assurer sa famille que tout va bien (si c’est le rôle de l’appareil) « Tout est Ok, bises :-) » . Et éventuellement la position GPS si besoin.

Désactiver les fonctions non indispensables (boussole du GPS par exemple). Réduire le contraste quand il n’est pas nécessaire. Ceux qui choisissent d’emporter un panneau solaire doivent optimiser son utilisation (placement sur le sac par exemple) pour permettre qu’il soit plus petit, plus léger, moins encombrant et moins cher. Plus petit, le panneau pourra être donc être laissé plus facilement sur le sac dans une position idéale, c’est un cercle vertueux.

Résumé

Voilà donc en résumé, les principes de la randonnée légère appliqués à la gestion de l’énergie en randonnée : d’abord réduire les besoins, puis choisir les solutions économes et enfin bien les utiliser. Certains y verront beaucoup de similitudes avec les enjeux de notre siècle en matière d’économie d’énergie et de réduction de notre impact sur l’environnement, ce n’est sans doute pas un hasard :) .

gerer_l_energie_electrique.txt · Dernière modification: 2015/09/01 17:00 par oli_v_ier