Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 30-10-2011 20:30:54

sapin-vosgien
MUL de l'est
Lieu : Partout
Inscription : 27-07-2011
Messages : 88

[Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

Salut, je publie ma liste pour la traversée des Vosges que j'entame demain, je ferai suivre le récit...

portage :

sac à dos OMM Villain 849 g
sac de compression étanche 6L (à l’extérieur du sac) 56 g

couchage :

sac de couchage wilsa KL 900 (-7 °C confort) 1,740 kg (avec sac de compression)
abris golite shangri la 1  509 g
polycree 65 g
matelas therm a rest 466 g

cuisine :

popote 128 g
fourchette 16 g
réchaud campingaz 180 g (oui, je sais hmm )
cartouche gaz 355 g (aïe!)

vêtements :

chaussettes 81 g
collant 70 g
polaire 1 (marche) 270 g
polaire 2 (bivouac) 450 g neutral
caleçon 72 g
gants 182 g
cagoule 42 g
T-shirt 255 g
coupe-vent 168 g
poncho 310 g

divers :

santé 147 g
hygiène 200 g
briquet 20 g
ficelle 50 g
couteau 50 g
téléphone (appareil photo et éclairage de secours) 125 g (avec 2 batteries)
papiers 25 g
boussole 30 g
cartes 651 g
sacs poubelles 84 g

Total : 7,646 kg auxquels vont s'ajouter des quantités variables d'eau et de nourriture ainsi que 50 cl de mirabelle maison tongue .
Ma liste est perfectible, donc n'hésitez pas à me faire part de vos remarques et conseils bien que je ne les lirai qu'à mon retour...
Bonne marche à tous!

Dernière modification par sapin-vosgien (15-11-2011 17:25:26)


Sur la piste, on sait où on va et comment on y va; en dehors, il faut choisir son chemin, et le plus dur n'est pas de trouver le bon, c'est d'assurer quand on se plante.

Hors ligne

#2 30-10-2011 21:23:07

SpySNL
N°8
Lieu : Plus près des Vosges
Inscription : 07-06-2006
Messages : 5 854

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

Salut sapin-vosgien !


Pour ma part, je repère 4 trucs majeurs:

1) Deux polaires, dont une très lourde, ça fait une de trop. On arrive dans la saison des nuits longues, donc a priori tu ne devrais pas passer trop de temps à regarder les étoiles avant de te coucher. Perso, je privilégie de vite rentrer dans le sac de couchage, et ainsi je n'emporte pas de vêtements spécifique pour le bivouac. L'autre solution légère c'est d'utiliser une doudoune, légère mais fragile et chère...

2) 660g de cartes c'est beaucoup aussi. Mais je sais qu'il est difficile parfois de se résoudre à les couper, ou à ne photocopier qu'une partie. Pourtant c'est un gain de poids et de place non négligeable ! Autre possibilité: déposer une partie de tes cartes à un ou deux points de passage où tu déposes les cartes utilisées et récupère les prochaines (penser à la poste restante aussi). Si tu as besoin d'adresses en Alsace, MP wink

3) Le réchaud... Un pocket Rocket ne coûte pas bien cher et est bien plus léger smile Si tu arrives à passer au bois, dans les Vosges c'est l'idéal (mais ce n'est pas mon cas wink ) Là aussi si tu peux faire des dépôts, l'alcool te fera gagner pas mal.

4) Tu postes ta liste la veille du départ !!! On sert à quoi nous alors ??? wink lol


Bon, sinon à part ça le sac de couchage est une enclume (mais je sais bien que c'est un poste coûteux de la liste), la cagoule ne te servira à rien en Novembre (un bonnet oui), sacs poubelle au pluriel ? , pas de serviette/buff/microfibre ?, il manque des détails sur l'hygiène et la santé pour donner des conseils...

Voilou, amuse-toi bien en tout cas, et profite des couleurs de l'automne !!

Hors ligne

#3 30-10-2011 21:52:23

sapin-vosgien
MUL de l'est
Lieu : Partout
Inscription : 27-07-2011
Messages : 88

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

Salut SpySNL,

Merci pour la réponse expresse  big_smile ! Pour la deuxième polaire, la nuit tombant très tôt, je n'ai pas envie de me mettre dans le duvet à 18h00, j'ai pensé à la doudoune mais c'est un investissement que je dois repousser  sad . Pour les cartes, c'est vrai que j'aurais pu faire un effort d'imagination, j'y penserai à l'avenir, l'idée des dépôts me plait bien  smile . Le réchaud est un vieux que j'ai retrouvé, sinon j'ai un P3RS dont je me sert sur des sorties plus courtes, je pense aussi au bois depuis un moment mais je n'ai jamais testé donc j'ai opté pour la sécurité du gaz. Merci pour tes conseils en tout cas! En attendant un rencontre MUL dans les Vosges...


Sur la piste, on sait où on va et comment on y va; en dehors, il faut choisir son chemin, et le plus dur n'est pas de trouver le bon, c'est d'assurer quand on se plante.

Hors ligne

#4 15-11-2011 16:42:18

sapin-vosgien
MUL de l'est
Lieu : Partout
Inscription : 27-07-2011
Messages : 88

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

Chose promise, chose due! J'attaque le récit...

Jour 1:
     Lever à 4h du matin pour prendre le train, je passe chercher mes deux compagnons et nous filons à la gare, pleins d'entrain malgré l'heure big_smile . Il y a deux correspondance : une à Nancy vers Strasbourg et l'autre à Strasbourg direction Wingen-sur-Moder. Tout se passe bien jusqu'à Strasbourg où une splendide machine à café nous fait de l’œil, nous ne lui résistons pas et ratons la correspondance hmm ... Pas d'autre train avant 15h, nous aurons un jour de retard. Nous en profitons pour nous promener à Strasbourg, boire une pinte en terrasse et faire un tour au vieux campeur.
     Finalement nous prenons notre train après avoir failli le rater à nouveau suite à une envie subite d'une autre pinte de bière tongue ! Nous arrivons à Wingen-sur-Moder aux alentour de 17h, nous devons sortir du village et trouver un endroit ou bivouaquer avant la nuit. Nous nous installons finalement près d'une table de pique-nique à la croisée de deux pistes forestière, l'endroit est dégagé et nous pouvons y faire un feu... autour duquel nous ne nous installerons pas  neutral ... A la fin du repas, mes deux compères, fraichement rentrés de Scandinavie, m'offrent une kuksa, nous buvons un coup de rhum tongue et nous nous couchons.
kuksa
Moi et ma kuksa, je ne sais pas combien elle pèse mais elle ne quittera plus mon sac à dos!

Jour 2:
     Le réveil est.... humide! Une brume dense est tombée pendant la nuit, il faut se rendre à l'évidence : les abris ne sécherons pas  sad . Je prépare une infusion avec quelque branches de sapin, pas mauvais et plein de vitamine C  tongue ! Nous commençons enfin notre premier jour de marche! Nous partons vers le sud et la Petite-Pierre, ville fortifiée par Vauban au XVII siècle, son château abrite le siège du parc naturel régional des Vosges du nord. Nous nous arrêtons manger un peu après la Petite-Pierre et reprenons notre route vers l'objectif du jour : un abris repéré au nord-est de Saverne. Nous finirons de nuit...
Brume
Une ambiance particulière...

Jour 3 :
     Nous avons dormi au sec et nos abris ont pu sécher, un petit déjeuner et nous descendons vers Saverne pour notre premier ravitaillement. Nous en profitons pour découvrir un peu la ville et savourer une Licorne, la bière locale. Nous rencontrons au supermarché un drôle d'individu qui affirme randonner en sabots japonnais et nous explique que le meilleur sous-vêtement de randonnée est le string de sumo  neutral ! Nous réussirons à repartir et à atteindre le Geisfels où l'on a pu admirer le coucher du soleil derrière le rocher de Dabo. Nous dormirons dans un abri en contre-bas.
abris
Notre abris au réveil
façade
Cette façade est reconnue pour être la plus belle de Saverne.
Dabo
Le rocher de Dabo et sa chapelle

Jour 4 :
     Enfin un matin avec du soleil! La joie sera de courte durée car nous nous retrouvons dans la brume au bout de quelques dizaines de minutes sad . Nous passons par Wangenbourg-Engenthal pour ravitailler en eau puis nous remontons jusqu'au Schneeberg où nous prendrons notre repas de midi. Alors que nous mangeons, la pluie nous surprend, nous décidons alors de nous rendre au refuge un peu plus bas, l'endroit est confortable, nous décidons d'y rester jusqu’au lendemain. Trois autres randonneurs nous rejoindrons pour y passer la nuit.
Refuge
Le refuge du Schneeberg restauré par le Club Vosgien de Wasselonne en 2003

Jour 5 :
     L'objectif du jour est de rejoindre le Donon pour manger, puis de passer ravitailler à Schirmeck avant de trouver un endroit pour dormir... Cela risque d'être dur! Nous avançons toute la matinée entre la brume en dessous et les nuages au dessus pour finalement se faire arroser par une averse au pied du Donon. Nous ne verrons les vestiges du temple romain que de loin car malgré la performance du matin, nous commençons à douter de notre capacité à remplir notre objectif et décidons de ne pas monter au sommet. Faisant chemin vers Schirmeck, nous découvrons un superbe abris, l'endroit serait idéal pour passer la nuit mais nous comptons déjà 1 jour et demi de retard roll ... Après une certaine réflexion, tenant compte de notre date limite de retour à la civilisation et sachant que la partie la plus intéressante du parcours se trouve à la fin nous décidons de prendre le train le lendemain matin pour rejoindre Sainte-Marie-aux-Mines. Nous cachons nos sacs près de l'abri et descendons nous renseigner sur les horaires de trains, nous en profitons pour acheter de quoi se faire un grand festin pour le soir (bière, vin, fromage,...) tongue .
Entre brume et nuages.
Entre brume et nuages.

Jour 6 :
     Nous prenons donc le train direction Sainte-Marie, il y a un changement à Saint-Dié, nous sirotons donc une bière en terrasse... Nous arrivons à Sainte-Marie à la mi-journée, nous ravitaillons, nous mangeons et nous repartons vers le Grand Brézouard. L’ascension est très raide et nous fait boire lus que prévu. La carte indique une fontaine, mais celle-ci ne coule plus depuis plusieurs années, heureusement, le ski club de Sainte-Marie se réuni dans son chalet, d'habitude fermé et ses membres nous permettent gentillement d'entrer pour remplir nos bouteilles. Au passage, l'un des membre nous indique même un endroit pour bivouaquer : plat, dégagé et tranquille... Après avoir été dérangé par des vaches curieuses nous nous endormons. Un bruit me réveil au milieu de la nuit, j'ouvre les yeux et vois une de mes chaussure passer sous la toile de mon abris yikes ! Je sors et tombe nez à nez avec un renard visiblement féru de randonnée. En me voyant celui-ci lâche son butin et s'éloigne de quelques mètres. Il faudra que je me montre très dissuasif pour que notre ami poilu comprenne qu'on ne vole pas les chaussures d'un vosgien si facilement...

Jour 7 :
     Nous avons passé notre première nuit à plus de 1000 m d'altitude et le soleil brille : une belle journée s'annonce big_smile ! Aujourd'hui, les choses sérieuses commencent avec plusieurs cols emblématiques et l'arrivée prévue au gazon du faing. Les paysages se font de plus en plus somptueux et marcher sur les crêtes par ce temps est très agréable. Nous mangeons au col du Bonhomme ou nous ne manquons pas de boire une bière en terrasse, le gérant de l'auberge nous laisse remplir nos bouteilles à la tireuse (à eau wink ). Nous passons ensuite le col du calvaire et continuons par la station de ski du lac blanc pour enfin atteindre l'un des endroits les plus remarquable du massif : les hautes-chaumes du gazon du faing. Nous nous arrêtons pour profiter du magnifique spectacle du soleil se couchant derrière les ballons à l'ouest et des premières lueurs de la lune sur la forêt noire à l'est alors que la plaine alsacienne, plongée dans la brume, ressemble à s'y méprendre à une immense langue de glace smile ... Le spectacle était beau, mais maintenant il fait nuit neutral ! Nous allumons nos lampes frontales et avançons pour ne pas bivouaquer dans la réserve naturelle. Nous trouvons une bande de terre large de 5 mètre entre la réserve et la falaise qui surplombe le lac des truites ou du Forlet, le plus élevé des Vosges (1060 m).
5990_p1030902.jpg

5990_p1030912.jpg

5990_p1030918.jpg

5990_p1030929.jpg

5990_p1030943.jpg

5990_panorama_5.jpg

Jour 8 :
     Nous espérions un spectacle aussi grandiose le matin que le soir mais c'est bien dans le brouillard que nous nous réveillons. Le réveil de mes camarades étant plus difficile que le mien, j'essaie de les distraire par tout les moyens possibles (voir photo wink ). Après une percée du soleil éphémère, nous réalisons que nous allons passer la journée dans le brouillard, tant pis pour la vue! Nous passons par le col de la Schlucht (prononcez chlourte), où nous buvons une bière avant d'attaquer LE sentier incontournable des Vosges : le bien nommé sentier des roches. Il fut creusé dans la roche au début du XX° siècle. Quel dommage que la brume nous empêche de profiter pleinement de cet endroit magique! Elle nous empêchera également d'admirer le col de Falimont depuis Frankenthal ou nous ravitaillons en eau. Nous poursuivrons ensuite jusqu'au Gascheney sans passer par le sommet du Hohneck (pas de vue par ce temps et déjà gravi plusieurs fois). Arrivés au Gaschney, nous tombons sur une ferme auberge qui sert de la Licorne, nous en profitons! Le propriétaire qui devait aller rentrer ses vaches (de race vosgienne) nous a indiqué un endroit sec pour passer la nuit.

5990_p1030967.jpg
En plein numéro du pourfendeur des tourbières pour réveiller mes camarades neutral

5990_p1030970.jpg
La timide percée du soleil...

Jour 9 :
     Le brouillard s'est levé, nous descendons vers Metzeral pour le ravitaillement, faisons une petite lessive à l'ancienne dans un lavoir en passant et nous voila repartis pour attaquer le Kastelberg par sa face sud, surement l'ascension la plus sportive de notre voyage. Nous croiseons un chamois en chemin. Nous mangeons près de la ferme auberge du Kastelbergwasen (fermée en cette saison) et rejoignons les crêtes en direction du Rainkopf. Nous bivouaquerons sur la crête.

5990_p1040002.jpg
Metzeral

5990_p1040015.jpg

Jour 10 :
     Dernier jour de marche! Première ascension : le Rainkopf. Cela nous ait un bon échauffement, nous ne trainons pas trop au sommet, préférant nous arrêter sur le Rothenbachkopf voisin (avec un peu d'entrainement, ça se prononce très bien lol ). En descendant nous rencontrons un photographe plutôt bien équipé qui nous fait signe de le rejoindre discrètement... A l'abri d'un rocher, il observe un groupe de chamois qui ne nous ont pas remarqué, nous restons un peu avec lui, le temps d'échanger quelque mots sur la montagne, puis nous repartons. Le temps est au beau fixe et nous offre une vue merveilleuse. Nous enchainons sur le Batteriekopf et continuons ainsi jusqu'à la station de ski du Markstein, où nous mangerons entre le Trehkopf et le Jungfrauenkopf avec vue sur les Alpes. La suite sera tranquille jusqu'à la ferme auberge du Haag, c'est ici que commence l'ascension du grand ballon facilement reconnaissable avec son radar aérien sur le sommet. Cet édifice pyramidale coiffé d'une énorme sphère blanche semblant tout droit sortit d'un mauvais film de science fiction défigure un peu le paysage mais il faut faire avec. Nous montons donc à travers les chaumes primaires et secondaires, les hêtraies subalpines et les pierriers pour enfin atteindre le sommet. Ici, trône le monument des diables bleus, hommage du Club Alpin Français aux soldats qui ont "contribué à ramener l'Alsace et la Lorraine à la France" (je cite la plaque). La terrasse du radar est accessible et sert de table d’orientation, nous trinquons à la mirabelle et nous resterons là jusqu'à la tombée de la nuit avant d'aller dormir dans un abri en contre-bas. J'ai profité de la dernière soirée pour montrer à mes amis comment fabriquer un P3RS que j'ai laissé en partant avec une notice explicative et une bouteille d'alcool à peine entamée.

5990_p1040053.jpg
Sur les pentes du Rothenbachkopf

5990_p1040074.jpg

5990_p1040081.jpg
Le grand ballon avec son radar...

5990_p1040085.jpg
... qui n'a pas l'air de déranger les vaches.

5990_p1040088.jpg

5990_panorama_10.jpg

5990_panorama_13.jpg


Sur la piste, on sait où on va et comment on y va; en dehors, il faut choisir son chemin, et le plus dur n'est pas de trouver le bon, c'est d'assurer quand on se plante.

Hors ligne

#5 15-11-2011 17:30:10

LeNovice
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 28-08-2008
Messages : 1 092

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

merci de m'avoir fais connaitre les Vosges : superbes photos.


devise de la MUL fanatique : "rien c'est déjà trop"  tongue
devise d'Audiard (je crois)  : "la brute qui marche va beaucoup plus loin que le sage qui réfléchit." wink

Hors ligne

#6 15-11-2011 20:09:51

Draven
Aller a l'essentiel..
Lieu : Jura
Inscription : 14-06-2009
Messages : 969
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

Tes photos sont chouettes, ça me rappel plein de bons souvenirs.

L'abri du Schneeberg a du être top pour 3 personnes, il est grand et y'a une source sur le bord du sentier a 100m. On y avaient mangé un midi l'an dernier.

Dernière modification par Draven (15-11-2011 20:10:25)


Réduire le sac, à défaut de pouvoir réduire son porteur...
FlickR

Hors ligne

#7 15-11-2011 22:10:31

cernunos
EmulE
Lieu : Coye-la-Forêt
Inscription : 12-03-2011
Messages : 2 725

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

smile Salut,

De belles photos de par chez moi... de beaux souvenirs ravivés...
J'y étais ce printemps... et cet été... avec le même sac...
Belle ballade... belles vues...

Merci...

Un p'tit retour sur le matos ?


"Marche, marche ! Tu verras..." Henri Vincenot - Les Etoiles de Compostelle
"Le recours aux forêts — ce n'est pas une idylle qui se cache sous ce mot. Le lecteur doit plutôt se préparer à une marche hasardeuse, qui ne mène pas seulement hors des sentiers battus, mais au-delà des frontières de la méditation." Jünger

"Marcher dans une forêt entre deux haies de fougères transfigurées par l’automne, c’est cela un triomphe.
Que sont à côté suffrages et ovations ?"   Cioran

Hors ligne

#8 16-11-2011 10:07:50

SpySNL
N°8
Lieu : Plus près des Vosges
Inscription : 07-06-2006
Messages : 5 854

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

Que de Bière, que de Bière !!! lol wink

Merci pour le récit et les photos.
Je plussois sur le retour matos smile

Hors ligne

#9 16-11-2011 13:57:38

sapin-vosgien
MUL de l'est
Lieu : Partout
Inscription : 27-07-2011
Messages : 88

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

Petit retour sur le matos:

- le sac à dos : il m'a déjà suivi sur pas mal de sorties, notamment dans les Pyrénées, je suis satisfait. Je pense avoir atteins sa limite de confort (sans la mousse das le dos) pendant la traversée, après un ravitaillement où j'ai eu les yeux plus gros que le ventre. A ce propos : ne jamais ravitailler quand vous avez faim, car c'est votre porte-monnaie qui va s’alléger, pas votre sac wink ! Malgré ce "surpoids", je suis resté plus léger que mes deux camarades MULET  big_smile ...

- le sac de couchage : pas si lourd au vu du rapport prix/performance mais un peu "surdimensionné" pour les températures rencontrées, je risque d'investir dans plus léger/moins chaud au printemps prochain.

- l’abri : première sortie avec cet abri, RAS.

- le matelas : quelle bonne surprise! Un confort exceptionnel pour un matelas mousse et on sent réellement l'isolation par rapport au sol.

- le réchaud : trop lourd et nous sommes tombés en panne de gaz en fin de rando, du coup j'ai fabriqué un P3RS avec une cannette de bière métallique (comme quoi, la bière en rando est plus utile qu'on ne le pense big_smile ) et acheté une bouteille d'1L d’alcool qu'il a fallu porter en plus du réchaud à gaz  sad . Très mauvais calcul de ma part!

- vêtements : ma cagoule m'a servi (pas juste pour faire l'imbécile lol ), mes deux polaires aussi même si la "lourde" pourrait être remplacée par une doudoune plus légère pour un pouvoir isolant égal, peut-être un autre investissement à faire ...

     En conclusion, je dirais que j'ai quelques points à optimiser, le XUL n'est pas pour tout de suite  wink ! Mais je suis satisfait de mon matos dans l’ensemble. pour ce qui est des investissement possible, chaque chose en son temps, la saison de snowboard va bientôt commencer et de ce côté là aussi, je dois investir un peu pour peut-être devenir un SRUL (Snowboarder Raquettiste Ultra Léger)...


Sur la piste, on sait où on va et comment on y va; en dehors, il faut choisir son chemin, et le plus dur n'est pas de trouver le bon, c'est d'assurer quand on se plante.

Hors ligne

#10 16-11-2011 14:06:11

bencas
Membre
Lieu : Mons - Belgique
Inscription : 09-03-2011
Messages : 231

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

Salut Sapin,
Merci pour le récit et les infos.
J’envisage de faire cette traversée.
Vous avez suivi le GR 5 ??
Combien de Km au total et par jour en moyenne ??

Ben

Hors ligne

#11 16-11-2011 18:42:25

sapin-vosgien
MUL de l'est
Lieu : Partout
Inscription : 27-07-2011
Messages : 88

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

@ Ben :
    Pour l'itinéraire, on a travaillé à la carte même si, au final nous étions souvent sur le GR5 ou ses variantes (531, 532, ...). Pour ce qui est du nombre de kilomètres total.... je n'en ai aucune idée  lol ! Les distance parcourues chaque jour sont très variables selon la difficulté, le dénivelé, la météo, le temps passé à admirer un paysage ou le réveil difficile de certains  lol ... Je pense que sur les étapes du nord, on peut faire du 20 ou 25 km par jour (plus ou moins selon ton niveau, perso sur une journée sans trop de difficulté, je peux faire 40 km maximum mais je n'en ferai que 10 le lendemain...). Au sud du massif, tout dépend si tu reste sur les crêtes ou si redescend dans les vallées, pour notre étape la plus courte, on a du faire une dizaine de bornes (temps de marche amputé par un ravitaillement).


Sur la piste, on sait où on va et comment on y va; en dehors, il faut choisir son chemin, et le plus dur n'est pas de trouver le bon, c'est d'assurer quand on se plante.

Hors ligne

#12 16-11-2011 20:04:59

cernunos
EmulE
Lieu : Coye-la-Forêt
Inscription : 12-03-2011
Messages : 2 725

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

smile Salut

Merci pour le retour  wink


"Marche, marche ! Tu verras..." Henri Vincenot - Les Etoiles de Compostelle
"Le recours aux forêts — ce n'est pas une idylle qui se cache sous ce mot. Le lecteur doit plutôt se préparer à une marche hasardeuse, qui ne mène pas seulement hors des sentiers battus, mais au-delà des frontières de la méditation." Jünger

"Marcher dans une forêt entre deux haies de fougères transfigurées par l’automne, c’est cela un triomphe.
Que sont à côté suffrages et ovations ?"   Cioran

Hors ligne

#13 20-11-2011 07:51:47

to-ny
Membre
Lieu : Lorraine
Inscription : 20-06-2011
Messages : 824

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

Salut,
Sympa la sortie,merci pour le retour... wink


" Ni dieu,ni maître,je respecte le vent qui me porte "

Hors ligne

#14 25-11-2011 16:22:03

mz
Toutou fou
Inscription : 01-09-2009
Messages : 187

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

sapin-vosgien a écrit :

Nous rencontrons au supermarché un drôle d'individu qui affirme randonner en sabots japonnais et nous explique que le meilleur sous-vêtement de randonnée est le string de sumo

big_smile Je l'ai déjà croisé il y a deux-trois ans à Saverne, il avait ses sabots cool


Canus Follus

Hors ligne

#15 26-11-2011 11:14:15

sapin-vosgien
MUL de l'est
Lieu : Partout
Inscription : 27-07-2011
Messages : 88

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

mz a écrit :

big_smile Je l'ai déjà croisé il y a deux-trois ans à Saverne, il avait ses sabots cool

Il parait que c'est une star à Saverne  lol ! En tout cas, ça vaut le coup de discuter avec lui, on se rend compte que la pratique de la randonnée peut prendre des formes vraiment inattendues... Même si je ne compte pas me convertir aux sabots lol !


Sur la piste, on sait où on va et comment on y va; en dehors, il faut choisir son chemin, et le plus dur n'est pas de trouver le bon, c'est d'assurer quand on se plante.

Hors ligne

#16 03-01-2016 19:55:50

Rouquemoute
Membre
Inscription : 05-09-2015
Messages : 417

Re : [Récit + liste] Traversée des Vosges Wingen-sur-Moder grand ballon

ahah cette histoire de sabots et string de sumo est vraiment trop drôle  lol
quelqu'un a testé ? big_smile

merci pour le retour ça donne envie d'aller dans les Vosges, et de passer par Saverne

Hors ligne

Pied de page des forums