Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 23-01-2013 23:13:50

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

[Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

(EDIT : pour la liste, voir message n°11 de cette discussion)


Avec un peu de retard… voici la fin de "ma" traversée des Alpes françaises (pour le début, ça se passe ici du Léman au Mont Blanc et là du Mont Blanc à Briançon !).
Je sais qu’il existe déjà plusieurs récits de GR5 sur le forum. Mais je pense qu’on a tous randonné dans des conditions plus ou moins différentes, alors j’espère que ma petite contribution apportera quelques informations supplémentaires, et qui sait, donnera peut-être envie à ceux qui voudraient se lancer dans cette belle aventure !

Le nerf de la guerre… le poids du sac ! : Au départ, mon sac pesait 11,5kg en comptant le matériel, la nourriture pour presque 5 jours et 2L d’eau, sachant que Monsieur porte la moitié de la tente, la popotte et le réchaud. Par la suite, je ne pense pas avoir dépassé ce poids en cours de rando. En effet, on avait en général 2-3 jours de nourriture maximum, mais éventuellement un peu plus d’eau, car on a pas mal souffert de la sécheresse passé Larche.
A l’occasion, je publierai une petite liste, mais c’est loin d’être un modèle parfait à suivre… Je n’ai pas tellement évolué depuis 2 ans en fait, je pense que j’ai trouvé un compromis qui, même si il n’est pas forcément ultra-léger (j’en suis encore à la tente double toit tongue), me permet de randonner avec plaisir, sans me prendre la tête sur le poids du sac, et sans douter sur mon matos.

Les ravitaillements : on est parti avec pas mal de nourriture au départ car on savait qu’on allait passer dans les premiers villages les dimanche et lundi, pas de bol, le jour où les épiceries sont fermées… Ensuite on a pu croiser plus régulièrement des villages, et donc bien limiter le poids du sac smile D’ailleurs, par rapport à la partie nord des Alpes, j’ai trouvé qu’on croisait plus souvent de villages, mais moins de "grosses" villes. Ainsi, la randonnée présente un côté à la fois plus sauvage du fait de l’éloignement des grandes vallées, mais en même temps on n’est jamais vraiment isolés.
D’autre part, on s’était envoyé un colis en poste restante à Larche. Par contre on a dû patienter presque 24h pour le récupérer car les horaires d’ouverture de la Poste ne sont pas larges… Le topo dit n’y a pas d’épicerie à Larche, mais on peut quand même acheter quelques bricoles pour dépanner à la petite épicerie du camping. De même à Château-Queyras, il y a de quoi faire quelques pique-niques dans un espèce de bar-épicerie. Pour la première fois on a testé des lyophilisés de différentes marques pour quelques soirs, histoire de varier un peu les goûts smile . Certes c’est cher, mais ça permet de se faire plaisir aux papilles, et ça c’est important pour le moral cool .

La cartographie : comme d’habitude, j’avais assemblé et imprimé des cartes avec géoportail + Mapmaker. C’est vraiment top pour avoir des cartes plus précises que celles du topo, si on veut se faire un peu de hors sentier ou des variantes (ou se retrouver si on est perdu tongue ).

Le trajet : on a donc suivi le GR5 puis le GR52, sans aucune originalité lol Les années précédentes, entre le Léman et Briançon, je connaissais souvent quelques bouts du parcours, pour avoir souvent randonné un peu partout dans les Alpes du nord. Par contre cette année c’était du 100% nouveau. Je voulais vraiment passer la vallée des Merveilles et profiter du Mercantour que je ne connaissais pas du tout, je n’ai pas regretté ce choix smile .Avec l’expérience, je me suis aperçue qu’il me fallait quelques jours pour me mettre dans le rythme, car même si je randonne régulièrement, je ne peux affirmer être une grande sportive ! On avait donc prévu des étapes un peu plus tranquilles les premiers jours. Puis on a naturellement augmenté l’effort, et les plus longues étapes se sont bien passées, on a pris même beaucoup de plaisir à se farcir des journées de 10h de marche (si si, véridique big_smile ). J’espère que vous ne m’en voudrez pas si j’ai un peu arrondi les dénivellés et les temps de marche au plus proche dans le compte-rendu tongue .

La météo : on a eu très peu de pluie (une seule journée de grosse pluie), seulement quelques orages le soir. Il faisait chaud, très très chaud même dans le sud cette année, et très sec d’après les habitants. On a plusieurs fois été obligés de "stopper" l’étape en début d’après-midi, car il faisait vraiment trop chaud pour pouvoir marcher avec plaisir. On s’attendait ce type de climat, mais pas à autant de différences par rapport au nord des Alpes ! Les pastilles de Micropur n’ont en fait presque pas servi, car de toute manière la plupart des sources étaient à sec, et on était obligés de compter presque uniquement sur les villages et les refuges pour se ravitailler en eau…


Etape 1 : Briançon – Chalets de Vers le Col
D+ 980 mètres, D- 0 mètres, 3h15

Briançon, le retour. Avec parcouru les Alpes du nord depuis le lac Léman, nous voici de retour dans la capitale des Hautes Alpes, après un réveil matinal et un long trajet. Cette année, nous espérons boucler notre traversée des Alpes, en rejoignant à pieds la mer Méditerranée. Disons que, avant tout, on a envie de voir au moins le début du Mercantour… et la mer ce sera le “bonus” si on a suffisamment la forme.
On débute la rando à 15h, en pleine chaleur sur les routes de la ville. Température à l’ombre : 33°C, il va falloir s’y habituer car le mercure ne descendra guère durant les prochains jours.
On s’élève rapidement par une piste depuis laquelle on aperçoit Briançon, et la crête de Peyrolle où nous étions passés lors de notre dernière étape l’année passée. On rejoint ensuite la forêt où l’ombre est la bienvenue, puis à nouveau une longue piste montant en pente douce, qui nous mène aux chalets des Ayes. On fait un gros plein d’eau à la fontaine, et on repart dans la forêt sur un beau sentier longeant un petit torrent, d’abord de manière raide puis plus douce.
On arrive ensuite à un vaste cirque dégagé près des chalets de Vers le Col. Les emplacements de bivouac ne manquent pas, malgré la proximité de la piste forestière. Notre premier bivouac des vacances nous offre une jolie vue, en amont comme en aval.

Les photos du jour :
Briançon :
gr5-briancon-mediterranee-briancon.jpg

The bivouac :
gr5-briancon-mediterranee-sous-col-ayes-bivouac.jpg



Etape 2 : Chalets de Vers le Col – Château Queyras
D+ 500 mètres, D- 1300 mètres, 7h30

On rejoint rapidement le col des Ayes. Le début de la descente se fait dans un beau vallon herbeux, qui nous emmène jusqu’à la piste de Pré Premier, puis au village de Brunissard où on fait le plein d’eau.
On remonte à travers une jolie forêt, puis on finit par arriver au lac de Roue, assez fréquenté par les familles de touristes. On se pose pour pique-niquer et faire une petite sieste à l’ombre, car le soleil cogne fort.
Je m’aperçois que j’ai déjà une ampoule à un orteil à cause de la chaleur… C’est mal parti ! Heureusement, avec beaucoup de soin et d’attention, elle disparaîtra au bout de quelques jours et ce sera la finalement seule de la rando (la crème Nok est ma meilleure amie…).
Une belle, mais chaude descente en forêt nous permet enfin de rejoindre Château-Queyras. On fait quelques courses en supplément pour les prochains midi (cool car on était un peu juste en saucisson lol ), on se paye une boisson bien fraîche, on admire une exposition de photos, puis on se pose au camping.

Sous le col des Ayes :
gr5-briancon-mediterranee-col-ayes-chalet.jpg

Pré Premier:
gr5-briancon-mediterranee-pre-premier.jpg

Château-Queyras :
gr5-briancon-mediterranee-chateau-queyras.jpg


Etape 3 : Château Queyras – Lac Miroir
D+ 1600 mètres, D- 660 mètres, 8h

On attaque tout de suite les choses sérieuses, avec une montée bien raide dans la forêt, pour quitter Château-Queyras. Il nous faut tout de même garder des forces, car on a près de1600 mètres de dénivelé positif à avaler dans la journée. Et dire qu’on avait prévu de commencer tranquille, ahahah ! lol
On essuie quelques averses sans méchanceté, puis au niveau de la Fontaine Rouge, on sort franchement de la forêt, et on profite d’une belle vue sur quelques pointes rocheuses voisines. On monte encore une dernière bosse (c’est un faux col ! tongue ), puis le sentier s’aplatit pour finir à flanc de montagne et rejoindre le col Fromage.
Une bonne descente, agréable et plutôt régulière, nous emmène ensuite jusqu’aux maisons de Villard, puis à Ceillac.
A Ceillac, on fait un gros plein d’eau, puis on hésite sur la conduite à tenir en raison de la météo : faut-il s’arrêter ici pour ce soir, ou bien continuer ? La météo annonce des orages pour ce soir (ce qui nous pousse à arrêter l’étape ici dans la vallée), mais également pour demain matin. Finalement, on décide que la solution la plus sûre est d’aller bivouaquer à mi-hauteur du prochain col, et de franchir celui-ci tôt demain. De cette manière, on évitera à la fois d’être trop en altitude près de la foudre ce soir, et avec un peu de chance on sera déjà dans la descente du col avant les orages de demain matin.
On repart donc courageusement de Ceillac avec une bonne montée jusqu’au lac Miroir, ou lac des Prés Soubeyrand.
On a juste le temps de planter la tente près du lac puis l’orage annoncé arrive. Et là ça ne rigole pas !!! Grêlons, éclairs, tonnerre, tout y passe. Heureusement, on est protégés de la foudre par une haute barre rocheuse, où l’électricité préfère se décharger plutôt que sur nous. Dommage que la météo n’ait pas été de la partie ce soir, car le lac Miroir est franchement un superbe “spot” à bivouac…

Encore un peu de Château-Queyras, perchée…
gr5-briancon-mediterranee-chateau-queyras-2.jpg

Lac Miroir :
gr5-briancon-mediterranee-lac-miroir-soir-2.jpg



Etape 4 : Lac Miroir – Fouillouse
D+800 mètres, D- 1100 mètres, 7h

Réveil à 5h30, afin d’essayer de passer le col Girardin et de perdre de l’altitude avant les orages annoncées dans la matinée. On prend tout de même le temps de faire quelques clichés du lac Miroir sous de belles couleurs matinales.
On arrive ensuite au lac Sainte Anne et sa chapelle, entourés de hauts pics rocheux. L’ambiance est belle, la vue s’ouvre de plus en plus, au nord comme au sud. Pour l’instant le ciel est dégagé, mais le vent se lève, et les nuages envahissent le ciel en moins d’une heure.
On traverse un replat aride au-dessus du lac Sainte Anne. Quelques lacets dans une ambiance minérale, avec des bourrasques de vent près à nous renverser, nous emmènent enfin au col Girardin.
On entame une descente raide, mais courte, pour rejoindre un beau vallon aux marmottes peu farouches (joli coin à bivouac également pour les motivés !). Ensuite, un court passage en balcon un peu vertigineux nous permet de rejoindre le sentier descendant au hameau de la Barge. On évite ainsi de faire un crochet par Maljasset, qui rallongerait le parcours et nous ferait emprunter un chemin plein de schistes pourris (dixit des randonneurs croisés en cours de route).
Les premières gouttes de pluie font leur apparition. Par une météo changeante, on parcourt une looongue descente sur du goudron, durant près de 7km, le long de l’Ubaye. On avait étudié la possibilité de zapper cette partie en quittant le GR5 contournant le Brec du Chambeyron par l’est, ce qui doit être beaucoup plus beau, mais rajoute sans doute pas mal de temps. De toute manière vue la météo, on va faire au plus court aujourd’hui !
Enfin, on arrive au pont du Châtelet.
Il est seulement 14h lorsqu’on rejoint Fouillouse. La pluie est franchement revenue, et redouble même d’intensité. La météo ne nous encourage pas à aller plus loin. On trouve les 2 derniers lits disponibles au gîte des Granges, ce qui nous convainc (orthographe ??? hmm ) définitivement d’arrêter là, afin de passer une nuit bien au sec après ces dernières heures humides.

Lac Miroir, le bien nommé…
gr5-briancon-mediterranee-lac-miroir-2.jpg


Au lac St Anne :
gr5-briancon-mediterranee-lac-saint-anne-panorama.jpg

Peu avant le col Girardin :
gr5-briancon-mediterranee-col-girardin-montee.jpg

Le curieux pont du Châtelet :
gr5-briancon-mediterranee-pont-chatelet.jpg



Etape 5 : Fouillouse – Larche
D+ 740 mètres, D- 980 mètres, 5h10

Le beau temps est revenu, avec un peu d’avance sur les prévisions smile On démarre la journée par une température très fraîche et des herbes encore gelées par le froid de la nuit.
Une pente douce invite à une agréable montée dans le vallon de Plate Lombarde, puis on rejoint le vaste col du Vallonnet.
On serpente ensuite dans un très beau vallon reliant deux cols, rempli de marmottes. Le soleil commence déjà à taper fort dans cet univers assez minéral, mais on profite vraiment de la belle météo du jour, au milieu d’un beau paysage. On a croisé plein de coins sympas depuis Fouillouse pour planter la tente, et on regrette presque de s’être arrêtés au gîte hier soir...
On arrive aux baraquements de Viraysse, impressionnant édifice militaire. Depuis Briançon, on a croisé un bâtiment militaire à presque chaque col et haut sommet, mais celui-ci est parmi les plus impressionnants de par sa taille.
Quelques lacets plus haut, nous rejoignons le col de Mallemort. La chaleur nous fait écourter la pause pique-nique. On espérait trouver quelques arbres un peu plus bas, mais c’est peine perdue. On redescend sur Larche et la vallée l’Ubayette en plein soleil, sans un poil d’ombre. Pour la première fois, on aperçoit le massif du Mercantour : le dernier grand massif de la traversée des Alpes ! On n’a jamais eu l’occasion de randonner dans ce massif, qui possède pourtant une belle réputation. Autant dire qu’on a hâte d’entamer cette dernière traversée.
Pressés de retrouver de l’ombre, on avale les presque 900 mètres de dénivelé de descente en seulement 1h15. cool
On se pose au camping de Larche où on peut finalement acheter quelques provisions de dépannage en attendant notre colis de douceurs bloqué à la Poste, et on passe le reste de l’après-midi tranquillement à flemasser dans la vallée.

Vallon de Plate Lombarde :
gr5-briancon-mediterranee-vallon-plate-lombarde-3.jpg

Entre le col du Vallonnet et le col de Mallemort :
gr5-briancon-mediterranee-vallonnet-2.jpg

Baraquement de Viraysse, un des nombreux édifices militaires qu’on croise à presque chaque col ou vallée stratégique depuis le briançonnais :
gr5-briancon-mediterranee-col-mallemort-baraquements-viraysse-panorama.jpg


Etape 6 : Larche – Bousiéyas
D+ 1175 mètres, D- 960 mètres, 8h

Une longue route de 4km nous permet de remonter la vallée, et de rejoindre le Pont Rouge, qui marque enfin l’entrée du Parc National du Mercantour.  On est accompagnés de nombreuses marmottes, et de touristes encore plus nombreux ! (ça, c’est moins top).
On n’est pas mécontents de trouver un peu d’air au lac du Lauzanier. On trouve également avec plaisir un peu d’eau à une source près d’une cabane de berger, on met une pastille par précaution.
Par un chemin plus calme, on rejoint un second lac, puis on arrive au Pas de la Cavale, un beau col très minéral qui offre une belle vue dégagée des deux côtés. C’est sous un ciel toujours bleu azur qu’on entre ainsi dans le département des Alpes-Maritimes. Dernier département, dernier massif, mais on peut voir du col que de nombreuses hautes montagnes sont encore à découvrir ! big_smile
On descend à travers les barres rocheuses, puis dans les éboulis, par un sentier astucieux mais sans grandes difficultés. On rejoint ainsi le très beau vallon de Salso Moreno, curieusement sculpté par l’érosion du temps. C’est un superbe coin pour planter la tente, mais on est à sec d’eau, et impossible de trouver la moindre source, les ruisseaux sont à sec.
On continue donc vers le col des Fourches, dont on avale la bosse très rapidement.
Une dernière descente nous mène enfin au petit hameau de Bousiéyas, terme de cette étape. On n’est pas fâchés de pouvoir enfin planter la tente dans un petit champ voisin au terme de cette chaude journée.

Lac du Lauzannier :
gr5-briancon-mediterranee-lac-lauzanier-panorama.jpg

Le petit lac Agnel, vu du Pas de la Cavale :
gr5-briancon-mediterranee-pas-cavale-lac-agnel.jpg

Salso Moreno :
gr5-briancon-mediterranee-salso-moreno-2.jpg



Etape 7 : Bousiéyas – St Etienne de Tinée
D+ 590 mètres, D- 1330 mètres, 6h15

On essaye de démarrer notre journée relativement tôt, afin de profiter de la fraîcheur matinale.
Une agréable montée, mi-piste mi-sentier, nous mène à un joli vallon et on atteint rapidement le col de la Colombière, qui offre comme souvent une belle vue des deux côtés, et particulièrement sur notre descente d’hier.
On entame la descente du col par quelques lacets raides, puis la pente s’adoucit et on chemine agréablement en balcon, par une météo de plus en plus chaude. On atteint ainsi le joli village de Saint Dalmas le Selvage. Il est seulement 11h, mais nos gourdes sont déjà bien vides, l’ombre d’un arbre et la fraîcheur de la fontaine sont les bienvenues smile .
Passé cette pause, on repart, toujours en pleine chaleur, en direction du col d’Anelle. Une intersection loupée dans un virage nous fait perdre un peu de temps, mais on atteint finalement le second petit col de la journée sans encombres. Il ne reste alors plus qu’à descendre en direction de Saint Etienne de Tinée, sous une chaleur et un soleil redoutables…
On avait initialement envisagé de remonter en direction d’Auron, mais la chaleur nous pousse à stopper notre étape un peu plus tôt que prévu.
En croisant nos premiers panneaux indiqués “Nice”, on commence à se dire qu’on va peut-être bien arriver à rejoindre cette sacrée mer Méditerranée…

(to be continued, et oui je vous abandonne au milieu d’un suspens insoutenable lol )

Montée au col de la Colombière :
gr5-briancon-mediterranee-col-colombiere-montee.jpg

St Dalmas le Selvage :
gr5-briancon-mediterranee-saint-dalmas-le-selvage.jpg

Sur les hauteurs de St Etienne de Tinée :
gr5-briancon-mediterranee-saint-etienne-tinee.jpg

Dernière modification par Basi (30-01-2013 21:25:43)

Hors ligne

#2 24-01-2013 12:29:25

CLeC
Membre
Lieu : IdF
Inscription : 06-11-2011
Messages : 621
Site Web

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Bonjour,
Sympa ton CR et les photos, merci !


4981875N - 0698785E - 1761m

Hors ligne

#3 24-01-2013 21:25:36

matpush
Membre
Lieu : Sud de la France
Inscription : 12-12-2010
Messages : 153
Site Web

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Jolie photos en effet, belles couleurs !

Hors ligne

#4 24-01-2013 22:36:14

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Mais de rien Clec ! smile Merci matpush smile

Allez, la suite…

Etape 8 : St Etienne de Tinée - Auron - Portes de Longon
D+ 1820 mètres, D- 1370 mètres, 10h10

Pour la première fois depuis notre départ du lac Léman, on “triche”… En effet, on sait que la journée sera chaude, donc on décide de zapper un peu la remontée de la vallée en prenant une navette jusqu’à Auron.

Mais les moyens motorisés s’arrêtent là, et c’est donc au milieu des pistes de ski que nous commençons notre journée. Heureusement, on quitte rapidement la station d’Auron pour une jolie forêt. On rejoint bientôt le col de Blainon, puis on entame une agréable descente en direction du hameau de Roya, au milieu de nombreux petits chalets agricoles.
Passé Roya, on monte à nouveau dans la forêt, où on profite de l’ombre de quelques arbres. La suite de l’ascension s’effectue en pente douce dans le beau vallon de Sallevieille. C’est beau, super calme, nous n’avons croisé presque personne depuis ce matin smile .

Un court passage plus raide permet de contourner la barre rocheuse et d’atteindre la combe de Crousette. Initialement, on avait repéré ce coin sur la carte pour s’arrêter bivouaquer et faire un crochet par le Mont Mounier aux couleurs du soir. Mais il est bien trop tôt pour planter la tente. Quant au Mont Mounier, il est caché dans des nuages à l’allure plutôt orageuse et menaçante… En plus, les sources indiquées sont à sec, il ne coule qu’un mince filet d’eau au milieu des crottes de mouton, ce qui ne nous inspire guère confiance... On aurait dû prendre de l’eau à la  bergerie de Salevieille...

On continue donc la grimpette jusqu’au col de Crousette. De l’autre côté, on découvre un univers très minéral. La longue descente en pente douce, à travers plusieurs dômes sucessifs aux allures lunaires, est superbe.

On rejoint le col de Moulines à 17h, on commence à fatiguer, mais le manque d’eau nous oblige à continuer plus loin. Le refuge de Longon, prochain point d’eau assurée, est annoncé de plus en plus loin sur les panneaux que nous croisons ! (annoncé à 1h de marche… puis 30 minutes plus tard, à 2h de marche lol).
Finalement, on décide de quitter le GR un petit moment pour rejoindre le hameau voisin de Vignols afin de trouver une fontaine.
Le problème de l’eau étant enfin réglé, il ne nous reste plus qu’à trouver un coin où planter la tente pour ce soir. Le choix est vite fait, le vallon des Portes de Longon devrait faire l’affaire. Avec plein de courage, on attaque la dernière montée de la journée. On oublie vite la fatigue, et on avale les derniers mètres de dénivelé avec entrain.
Enfin, un passage étroit entre deux barres rocheuses nous donne accès au vallon des Portes de Longon. Superbe endroit pour planter la tente !
Au final, on gardera un excellent souvenir de cette journée. Etape de transition entre deux vallées, on n’avait pas d’attente particulière sur cette portion de sentier. Finalement, ça restera comme une des étapes les plus sauvages, peu fréquentée, et peut-être une des plus belles malgré une météo changeante.

Vue du col de Blainon :
gr5-briancon-mediterranee-col-blainon.jpg

Vallon de Sallevieille :
gr5-briancon-mediterranee-vallon-sallevieille-2.jpg

On a marché sur la Lune ?!
gr5-briancon-mediterranee-domes-moulines-2.jpg



Etape 9 : Portes de Longon – Saint Sauveur Sur Tinée - Saint Dalmas Valdeblore
D+ 0 mètres lol , D- 1500 mètres, 5h

Ce matin, on se réveille dans le calme vallon de Longon, au son des cloches de mouton. On déjeune en prenant notre temps, et en profitant du beau paysage.
La journée démarre par une descente dans le joli vallon, où on savoure la tranquillité.
Une fois passé le refuge de Longon, on attaque une descente plus marquée dans la forêt, jusqu’au hameau de Rougios. Une piste, puis un sentier nous mènent au très joli village de Roure. On y fait un petit casse-croûte, puis on repart à midi, en pleine chaleur (quelle bonne idée n’est-ce pas ! big_smile ).
La descente se fait dans des rochers avec une belle et curieuse couleur rouge-violet, d’abord de manière assez tranquille, puis dans un final plus raide jusqu’à Saint Sauveur sur Tinée.

L’arrivée en fond de vallée, à basse altitude, et en pleine chaleur, est assez rude à supporter ! On n’est pas trop motivés pour remonter sur Valdeblore par un n-ième sentier raide dans la forêt. Du coup, on cherche à emprunter une ligne de bus… qui n’existe plus ! On se décide donc à tendre le pouce, et on est rapidement pris en stop par une voiture, qui nous dépasse en cours de route, puis une seconde voiture, puis une troisième. Bilan : 45 minutes pour faire une vingtaine de kilomètres et 1000 mètres de dénivelé, pas mal comme moyenne ! lol Promis, c’est la seconde et la dernière fois que l’on “triche” !

Cette tricherie nous permet d’arriver tôt dans l’après-midi, se poser tranquillement dans un joli camping à la ferme, et avoir plein de temps pour manger une belle coupe de glace au bar du coin (recommandé par un de nos chauffeurs, décidément on a bien fait du faire du stop pour avoir de bonnes adresses ! lol ).

Réveil aux Portes de Longon :
gr5-briancon-mediterranee-portes-longon-bivouac-3.jpg

Le vallon des Portes de Longon :
gr5-briancon-mediterranee-portes-longon-vallon.jpg


Etape 10 : Saint Dalmas Valdeblore - Le Boréon
D+ 1510 mètres, D- 1170 mètres, 8h

Ce matin, on quitte le GR5 pour le GR52 qui part... plein nord ! Pas vraiment la bonne direction pour rejoindre la Méditerranée lol
On monte d’un bon rythme en direction du col de Veillos, d’abord dans la forêt, puis par des alpages. La forêt montre de nombreuses traces d’avalanches, les arbres sont pliés et arrachés, impressionnant !

Une fois passé le col, la montée continue, mais en pente plus douce, à travers les lacs des Millefonts.
On rejoint le col du Barn alors que les nuages annoncés commencent à s’accumuler sur les sommets. On fait la pause déjeuner dans le vallon du Barn, puis on descend celui-ci à travers la forêt jusqu’à la vacherie du collet. Une courte montée sur une piste nous emmène au col de Salèse.
On attaque ensuite une longue descente ; les 3 derniers kilomètres sur le goudron nous achèvent…
On arrive enfin au Boréon, où on retrouve une foule de touriste, sans grand plaisir... L’orage annoncé arrive. Nos provisions de nourriture sont un peu restreintes, ce qui nous pousse à rester au Boréon pour y dîner dans un resto aux alentours. Cependant, les alentours du lac sont assez sales et se prêtent peu au bivouac.
Finalement, on reprend la marche jusqu’à la vacherie du Boréon, où on trouve du très bon jambon et du fromage pour mettre dans la soupe du soir. On plante la tente en travers d’un petit sentier, ce n’est pas notre plus beau bivouac, mais on sera tout de même au sec pour la nuit, malgré l’orage qui tonne...

Près du col de Veillos :
gr5-briancon-mediterranee-col-veillos-2.jpg

Lac des Millefonts :
gr5-briancon-mediterranee-lacs-millefonts.jpg


Etape 11 : Le Boréon – Lac de la Fous
D+ 1550 mètres, D- 950 mètres, 9h

Le soleil est revenu ce matin, et la journée commence, comme souvent, par une montée en forêt. Au bout de 2 petites heures d’effort, on arrive au joli lac de Trécolpas avec sa petite presqu’île (joli coin à bivouac pour les amateurs! smile )
On remonte de nombreux petits virages par un sentier bien raide mais bien marqué, jusqu’au Pas des Ladres. La descente est moins raide mais toujours minérale, et on arrive ainsi à midi à la Madone de Fenestre.

On se pose pour pique-niquer sur la terrasse du refuge. On hésite un peu sur la conduite à tenir. Le ciel est bas, un peu menaçant, mais l’orage ne semble pas vouloir venir tout de suite. Il est bien tôt pour s’arrêter, le lieu n’est pas super idéal pour un bivouac tranquille, et on a fortement envie de s’avancer pour mieux profiter de la vallée des Merveilles demain.

Finalement, les sommets se découvrent, et on décide donc de repartir à travers des prairies agréables. On traverse ensuite de multiples pierriers et éboulis. Distraite, je trébuche sur un rocher et me fracasse le tibia... Il faut de longues minutes avant que la douleur devienne plus supportable… Finalement, l’évacuation par hélico, ce n’est pas pour aujourd’hui (ouf) mais il s’en est fallu sans doute de peu pour que le GR5 s’arrête là pour moi ! hmm (pour l'anecdote, j’aurai mal au point de ne pas pouvoir toucher mon tibia pendant les deux semaines suivantes, mais bizarrement je pourrai m’appuyer sur la jambe sans trop de douleur…).

A travers quelques derniers lacets, on atteint le Pas du Mont Colomb, tout petit passage aérien entre deux vallons. Le ciel est toujours bien couvert de l’autre côté… La descente commence par une désescalade sur quelques mètres, puis on reprend notre cheminement à travers les pierriers et les éboulis pendant un long moment. Les nuages descendent de plus en plus, mais heureusement on reste hors du brouillard.
Enfin, un chemin tranquille bordé de plusieurs familles de chamois nous mène au lac de la Fous. On se paye un bon chocolat chaud au refuge de Nice voisin, en attendant l’heure légale pour planter la tente au bord du lac. Les nuages bas nous cachent un peu la vue, dommage, heureusement tout ça se dégagera le lendemain matin.

Lac de Trécolpas :
gr5-briancon-mediterranee-lac-trecolpas-panorama.jpg

Univers minéral au Pas du Mont Colomb :
gr5-briancon-mediterranee-pas-mont-colomb.jpg

Lac de la Fous :
gr5-briancon-mediterranee-lac-de-la-fous.jpg


Etape 12 : Lac de la Fous – Vallée des Merveilles
D+ 650 mètres, D- 770 mètres, 7h

Ce matin c’est grasse matinée jusqu’à 7 heures. L’étape est assez courte, la météo et le moral au beau fixe, on compte bien en profiter.
On commence par une belle montée minéral à travers de nombreux petits lacs. On enchaîne avec quelques mètres à franchir “avec les mains”, des pierriers et de gros éboulis. Certains randonneurs semblent assez mal à l’aise dans ce chemin ; il faut dire que, même si il n’y a pas de difficultés techniques, ça change quand même des GR bien gentiment tracés !
On rejoint la Baisse du Basto, puis on entame une descente toute aussi minérale pour rejoindre le magnifique et immense lac du Basto, au milieu de nombreux chamois. On s’offre une belle et longue pause pique-nique au lac du Basto, entourés de chamois et magnifiques bouquetins. On est vraiment chanceux d’avoir une belle météo pour une de nos dernières étapes d’ambiance “haute montagne”, on savoure à fond !
On reprend la marche pour une courte montée à la Baisse de Valmasque, puis on accroche les bâtons sur le sac en entrant dans la zone protégée de la Vallée des Merveilles. On trouve enfin les célèbres gravures rupestres sous le lac des Merveilles, on profite de ce musée à ciel ouvert. Mais à mon avis, pour apprécier vraiment ce lieu, il faudrait y consacrer une journée avec un guide pour visiter les zones réservées.

On termine le sentier tranquillement en arrivant au refuge des Merveilles. Puisqu'on se savait obligés de dormir dans le coin (réglementation oblige), alors on en a profité pour alléger nos sacs en nourriture, en prévoyant de dîner au refuge le soir. Et oui être MUL, ce n'est pas seulement optimiser le matos technique, mais aussi les ravitaillement, parce que le saucisson ça pèse lourd lol .
Finalement, on rejoint notre tente un peu à l’écart pour dormir dans ce cadre magnifique. On sent la fin approcher même si on a encore du mal à réaliser que la mer est proche. La nuit sera courte, car la journée de demain promet d’être longue...


L'immense lac du Basto :
gr5-briancon-mediterranee-lac-basto.jpg

Coucou tongue :
gr5-briancon-mediterranee-baisse-basto-chamois-2.jpg

Les gravures rupestres de la vallée des Merveilles :
gr5-briancon-mediterranee-vallee-merveilles-gravures-roche-eclat.jpg


Etape 13 : Vallée des Merveilles – Sospel
D+ 680 mètres, D- 2430 mètres big_smile , 10h

Avant-dernière étape aujourd’hui, mais quelle longue étape !
Puisqu’on sait que la journée sera longue, on anticipe en se levant à 5 heures. On range la tente rapidement, à la lueur de nos lampes frontales, et on commence à marcher à 6h, alors que le soleil n’est pas encore levé. Tout est calme dans la vallée des Merveilles, nous sommes seuls et nous profitons avec bonheur de ces moments au milieu des hautes montagnes, entourées de nombreux lacs.
On commence la journée par une agréable montée au lever du soleil, avec de belles couleurs du rouge au jaune. On contourne plusieurs lacs jusqu’au Pas du Diable. De là, on distingue nettement la longue crête à parcourir. Cette fois-ci, on quitte vraiment l’univers montagnard pour plonger tout doucement vers la Méditerranée. La brume atmosphérique nous cache l’horizon, mais avec un peu de foi et d’imagination, on devine l’étendue d’eau bleue qui nous attend…

Le paysage change complètement, on quitte un univers très minéral pour retrouver à nouveau des prairies. Une courte descente nous emmène à la Baisse Cavaline, puis on entame un long parcours de crêtes, qui nous emmène tout d’abord à la Pointe des Trois Communes. Là, on quitte momentanément le GR pour emprunter un sentier qui coupe au plus court, et nous fait gagner deux bonnes heures de marche par rapport au topo.
On continue sur le parcours, toujours près d’une longue crête, alors que la chaleur devient de plus en plus présente. Le bruit des grillons est étourdissant. On passe par de nombreux petits cols : Baisse de Ventabren, Baisse de Déa, puis on arrive au sommet du Mangiabo, bien pelé.
La vraie descente commence, d’abord raide dans les alpages, puis de manière plus régulière dans la forêt. C’est une longue descente sur un bon sentier, régulier et jamais trop raide, mais par un fort soleil et une température frisant les 35°C à l’ombre.
On arrive à Sospel alors que l’église sonne 16h. On n’aura mis “que” 10h à faire cette longue étape, voilà une journée rondement menée !

Le soleil se lève sur un des nombreux lacs :
gr5-briancon-mediterranee-valle-merveilles-lac-muta.jpg

Au pas du Diable, une belle et longue crête nous attend :
gr5-briancon-mediterranee-pas-diable.jpg

Au sommet du Mt Mangiabo :
gr5-briancon-mediterranee-mangiabo.jpg



Etape 14 : Sospel – Menton
D+ 1015 mètres, D- 1355 mètres, 8h

Au réveil, on s’aperçoit que notre sac de nourriture a été dérobé et dévoré pendant la nuit par une bête très, très sauvage… sûrement un loup du Mercantour (ou un chien errant de Sospel…:lol: ). Ironie du sort, on n’a jamais été embêté par les animaux depuis le lac Léman, et c’est précisément le dernier jour qu’on ne fait voler notre saucisson ! Heureusement que les commerces ne sont pas loin.

Malgré la proximité de la mer, le relief est bien présent et quelques cols nous séparent encore de la plage… On commence la journée par grimper sur les hauteurs de Sospel durant deux heures à l’ombre de la forêt. On a une boule au ventre de finir l’aventure, et en même temps on est très impatients d’arriver.
Au col du Razet, on savoure enfin une première vue sur Menton et la mer !

Un joli parcours en balcon à travers les collines nous emmène à Colla Bassa, puis on descend sur Mourga où on trouve plusieurs petites maisons d’arrière-pays.
On attaque la montée de notre dernier col, à 1 heures, sous une chaleur d’enfer et un soleil très méditerranéen ! Décidément on n’aura jamais de répit wink

Une petite heure d’effort plus tard, on arrive au superbe belvédère du col du Berceau. C’est la grande claque. Plus aucune montagne ne se dresse devant nous. Juste la mer, immensité bleue s’étendant à perte de vue. Les souvenirs des paysages traversés depuis le lac Léman défilent dans nos têtes à toute vitesse. Que de bons souvenirs ! On fait une longue pose au col, à profiter à fond de ce moment, savourer chaque centimètre du paysage, chaque seconde, chaque son, chaque odeur.
On s’attarde devant le panorama le temps de notre pause déjeuner, en compagnie de plusieurs autres GR5-istes. On engage la conversation avec Laurent qui finit son GR5 depuis les Pays-Bas… Chapeau !
Deux heures d’une descente laborieuse, raide, à travers des graviers glissants, sous une chaleur d’enfer, nous emmène aux premiers signes de civilisation : le viaduc de l’autoroute, les riches maisons… et enfin… quelques mètres de plat… Menton, le bord de mer !
On passe rapidement par la plage, afin de pouvoir toucher enfin l’eau de la mer Méditerranée ! Le retour à la réalité estivale de la Côte d’Azur est un peu difficile : foule, bruit, agitation… La montagne nous manque déjà…


La star du jour, la mer bien sûr big_smile :
gr5-briancon-mediterranee-baie-2.jpg

Un arrière pays encore bien vallonné près du col du Razet :
gr5-briancon-mediterranee-col-razat.jpg

La quille tongue :
gr5-briancon-mediterranee-col-berceau-2.jpg

Cette fois-ci on ne peut plus aller plus loin... A moins d'enchaîner à la nage, puis avec le GR20 en Corse lol
gr5-briancon-mediterranee-menton-plage.jpg



Merci à RL pour nous avoir donné plein d'idées pour alléger nos sacs, on ne serait peut-être pas allés au bout sans ça, ou tout du moins pas avec autant de plaisir smile .
Et merci à ceux qui ont posté ici leur récit du GR5, ça nous a fortement motivé smile .

Hors ligne

#5 24-01-2013 22:48:38

kenjy1
Membre
Inscription : 21-04-2012
Messages : 1

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Superbe récit, superbes photos, superbe rando, Merci d'avoir partagé tous ces kilomètres avec moi wink

Hors ligne

#6 25-01-2013 02:48:49

claudius
Membre
Inscription : 02-02-2009
Messages : 110

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

kenjy1 a écrit :

Superbe récit, superbes photos, superbe rando, Merci d'avoir partagé tous ces kilomètres avec moi wink

idem pour moi. wink

Hors ligne

#7 25-01-2013 09:49:35

ninizone
Membre
Lieu : chateauroux les alpes 05
Inscription : 23-06-2008
Messages : 201

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

superbe, surtout que c'est un de mes projets notemment avec la vallée des merveilles qui me fait aussi rever!!!
les photos sont tres belles, et pour quelqu'un de pas trop sportif tu t'en es bien sortie!

Hors ligne

#8 25-01-2013 19:04:37

ventcalme
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 29-10-2011
Messages : 1 552

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Bonjour smile

Basi a écrit :

... Je sais qu’il existe déjà plusieurs récits de GR5 sur le forum. Mais je pense qu’on a tous randonné dans des conditions plus ou moins différentes, alors j’espère que ma petite contribution apportera quelques informations supplémentaires, et qui sait, donnera peut-être envie à ceux qui voudraient se lancer dans cette belle aventure ! ...

Tu as tres bien fait, et en plus tes photos sont superbes  smile
Prises avec quel equipement photo ?

Hors ligne

#9 25-01-2013 19:27:48

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

claudius a écrit :
kenjy1 a écrit :

Superbe récit, superbes photos, superbe rando, Merci d'avoir partagé tous ces kilomètres avec moi wink

idem pour moi. wink

Hum claudius, je ne suis pas sûre d'avoir partagé autant de kilomètres avec toi qu'avec Kenjy lol (Kenjy est en fait "Monsieur Basi"). Mais de rien pour le reste  wink .

Merci ninizone et vencalme. J'utilise un reflex (pas MUL du tout...), c'est un Nikon D90 avec un 16-85 mm. Je le porte tout le temps accroché à la ceinture ventrale du sac via un mousqueton, sauf quand il pleut, où il est alors dans le sac à dos, dans un simple sac étanche SeaToSummit. Ca m'évite ainsi de trimballer un vrai gros sac photo, qui ne me sert à rien 90% du temps...

Hors ligne

#10 25-01-2013 19:54:19

jpopeck
Ours marcheur
Lieu : Versailles
Inscription : 01-05-2007
Messages : 475
Site Web

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

WA-HOU ces photos !


Traversée du GR5 Jura - Vosges - Alpes
http://www.gr5.fr

Hors ligne

#11 30-01-2013 21:24:11

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Et voilà ma liste. C'est un peu "à la louche de mémoire" car je n'avais pas bien tout noté avant de partir.... Mais on ne doit pas être loin de la vérité.
A noter que Monsieur porte la toile de tente (Hubba hubba HP), la popotte et le réchaud, une montre altimètre. Mais je ne fais pas (trop) ma flemmarde lol , je porte la pharmacie et les cartes IGN. D'ailleurs le poids des cartes était bien lourd au départ, mais ça s'est allégé au fur et à mesure que je les jetais (il s'agissait de copies géoportail imprimées sur du papier A4).
Comme vous pouvez le voir, c'est loin d'être une liste modèle. Je sais que j'ai plusieurs grosses pistes d'allégement, comme le sac en lui-même, la tente, éventuellement des vêtements plus techniques et plus légers et/ou moins de fringues...
Par contre il y a des choses que j'apprécie bien : le bonnet, les gants, un matelas autogonflant (désolée mais j'ai horreur des mousses, je ne m'y suis jamais fait... hmm ).

Sur moi, j'avais mes vêtements (sans blagues lol pantalon, tee-shirt), un appareil photo, une paire de bâtons, et un chapeau à bord assez larges pour protéger du soleil (moins polyvalent mais plus efficace que le buff contre le soleil d'après moi).

2553_liste_r-l.jpg

Hors ligne

#12 31-01-2013 00:19:15

v.raptor
Banni(e)
Lieu : Wallonie
Inscription : 26-01-2013
Messages : 68

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

SUuuupper joli la photo du lac miroir. tongue
Très belle rando le gr52,et assez sportif le parcours!
J'ai arpenté le gr 52 avec mon amie au mois de septembre 2012 en autonomie complète et bivouac tente,de St dalmas valdeblore a Menton.
6 jours dont une journée de repos a Sospel,visite de ce beau petit village.
Nous avons aussi fait la longue étape entre le refuge des Merveilles et Sospel en 10h,éprouvant la longue descente!!
Mais quel bonheur de parcourir ce Mercantour avec un soleil qui ne nous a jamais quitté.
Jolie narration de ton trek Basi,cela a fait resurgir en moi de merveilleux moments alpestre.
Cordialement. smile


splotch

Hors ligne

#13 01-02-2013 00:40:23

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Merci v.raptor.
C'est vrai que le Pas du Mont Colomb et la Baisse de Valmasque sont un peu plus sportifs que le reste du GR. On va dire que ça pimente le parcours ! cool

Hors ligne

#14 02-02-2013 08:45:26

jpopeck
Ours marcheur
Lieu : Versailles
Inscription : 01-05-2007
Messages : 475
Site Web

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Carrément d'accord. C'est un cran au dessus de ce qu'on s'attend à trouver sur un GR.


Traversée du GR5 Jura - Vosges - Alpes
http://www.gr5.fr

Hors ligne

#15 04-02-2013 21:50:14

Arnaud
Membre
Lieu : Euskal-Herria
Inscription : 08-12-2011
Messages : 209

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Bonjour,
et merci pour ce descriptif qui donne vraiment envie de découvrir cette région.
Quant aux photos, waouuh, vraiment superbes.
Bravo!


Bortian Ahüzki, hur hunak osoki, neskatila ejeirrak han dira ageri, ... (herrikoia).
Ahüzki dans la montagne, où les eaux sont bonnes, et les filles jolies, ... (anonyme).

Hors ligne

#16 05-02-2013 21:28:10

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Merci Arnaud wink

Hors ligne

#17 06-02-2013 11:03:39

beud
Membre
Lieu : Angers
Inscription : 29-09-2011
Messages : 59

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Très joli rando, les photos sont magnifiques.

Hors ligne

#18 28-07-2013 14:13:23

Junior91640
MUL Petit A Petit
Inscription : 30-05-2013
Messages : 72

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Vraiment magnifique !! C'est bien pour cela que je fais le GR 52 cet été !! J'espère vous ramener d'aussi belle photo de cette région qui me fascine depuis tout petit !!

Hors ligne

#19 29-07-2013 01:51:27

Dryou
Membre
Lieu : Afrique du Sud
Inscription : 17-04-2013
Messages : 215

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Wahou... Les photos sont juste incroyables ! Un bien beau récit  smile


Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connait, tu risquerais de ne pas te perdre - Rabbi Nahman de Braslav

Hors ligne

#20 29-07-2013 07:37:18

Olivier_G
Membre
Lieu : Lausanne, Suisse
Inscription : 28-07-2006
Messages : 437
Site Web

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Photos splendides! Ca donne envie de marcher et de faire de la photo...  smile  Idem pour le reste de ta traversée des Alpes. Merci de nous inspirer.

Remarque: en voyant ta liste j'ai cherché en vain le reflex... que j'ai trouvé dans les commentaires plus bas. Cela conforte mon idée que les listes devraient inclure tout ce que l'on prend (y compris le détail de ce que l'on a sur soi).


Olivier
PS: ma présentation

Hors ligne

#21 06-08-2013 15:43:34

ElMaki
Membre
Inscription : 04-10-2012
Messages : 167

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Merci d'avoir pris du temps pour nous faire partager ça. Les paysages sont vraiment très jaune, du au soleil et à la sécheresse. C'est impressionnant.

Dernière modification par ElMaki (06-08-2013 15:48:04)

Hors ligne

#22 13-08-2013 17:18:22

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Bonjour,

Ayant fait un 1er tronçon jusqu'aux Houches, je viens voir la suite sur votre CR
Tout d'abord merci pour le récit et les photos, le lac mirroir d'enfer tongue
la partie désertique est étonnante avant les paysages en rochers chaotiques du Mercantour
Tout semble plutôt peu fréquenté? à part la petite plage de Menton, et encore.

Bravo
Myrtille

Hors ligne

#23 13-08-2013 21:05:58

tumasgiu
Membre
Lieu : Breizh/Corsica
Inscription : 23-04-2013
Messages : 48

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Debut juillet, j'ai fait Saint-Gingolph-Landry et ça donne envie de continuer ce GR... sûrement en septembre !


« Il n’y a jamais un sommet d’où la vue ne soit pas belle.  »

Hors ligne

#24 17-08-2013 10:09:37

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Olivier_G a écrit :

Remarque: en voyant ta liste j'ai cherché en vain le reflex... que j'ai trouvé dans les commentaires plus bas. Cela conforte mon idée que les listes devraient inclure tout ce que l'on prend (y compris le détail de ce que l'on a sur soi).

En effet, normalement j'aurais du faire un second tableau indiquant ce que j'avais sur moi... Désolée. wink

Myrtille88 a écrit :

Tout semble plutôt peu fréquenté? à part la petite plage de Menton, et encore.

En fait, on a croisé assez peu de monde entre le Lac Léman et Briançon. Sur ce tronçon, on a croisé qu'un seul couple faisant un bout de GR5 ! On croise du monde dans les coins accessibles par les randonneurs à la journée, mais le reste est assez tranquille.
En revanche, entre Briançon et Menton, on a croisé tous les jours des gens qui faisaient le même parcours que nous, surtout dans le Mercantour. Le GR5 semble plus populaire dans le sud que dans le nord des Alpes. Ceci dit, ça s'explique assez bien car dans le sud des Alpes, le GR5 joue aussi le rôle de Traversée du Mercantour, alors que dans le nord on trouve d'autres itinéraires plus "populaires" (Tour du Mont Blanc, Tour de la Vanoise etc...).
Par contre la plage de Menton était bondée... On n'a même pas pu trouver 2m² de libre pour poser une serviette et se baigner tranquillement  sad .

Merci à tous pour vos messages.

Hors ligne

#25 17-08-2013 16:52:08

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : [Récit + liste] GR5 GR52 - De Briançon à la Méditerranée

Hello Basi

Intéressant ta remarque sur la fréquentation, vu que je prévois de faire la partie sud l'année prochaine
raison de plus pour essayer d'éviter le gr5

pour le m2 de serviette à Menton ça n'est pas bien grave, là c'est juste normal, non ? wink

Myrtille

Hors ligne

Pied de page des forums