Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 11-03-2012 17:59:23

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Bonjour à tous smile Après avoir parcouru les sentiers entre le GR5 Du lac Léman au Mont Blanc, je suis retournée suivre le GR5 entre le Mont-Blanc et Briançon.

Le poids : Pour ma part mon sac pesait un peu moins de 11kg (j’ai oublié le poids exact roll ) en comptant le matériel et la nourriture pour 4-5 jours. Pas beaucoup d’amélioration par rapport à l’an dernier, mais j’ai mieux géré les consommables (nourriture et eau notamment) et je n’ai jamais vraiment senti le poids du sac à dos. Ce n’est pas une liste modèle, mais j’y trouve mon compte et randonne avec plaisir.


Les ravitaillements :
nous sommes partis avec 4 jours de nourriture puis nous nous sommes ravitaillés au points suivants :
- Landry : petit ravitaillement pour 3 jours avec uniquement les pique-nique du midi et goûter puisque nous sommes passés par des refuges durant les nuits suivantes. Petite épicerie pratique pour les randonneurs, avec des saucissons dé-li-cieux.
- Pralognan-la-Vanoise : gros ravitaillement pour 5/6 jours. Entre Pralognan et Briançon, le GR5 passe par Modane où l’on trouve de tout. Malheureusement, dans notre cas, nous allions y passer un lundi 15 août, donc il y avait peu de chances de trouver beaucoup de magasins ouverts. En l’occurrence, ce choix s’est avéré assez judicieux. On a quand même essayé de trouver des magasins ouverts à Modane le 15 août et on a dû marcher longtemps pour trouver juste une boulangerie… Finalement, on n’a pas regretté notre anticipation même si cela a alourdit nos sacs. 
- Névache : pas vraiment un ravitaillement mais juste une pause dans un café/boulangerie. A noter qu’il y a relativement peu de commerces à Névache, à part des boutiques de souvenirs. On a dû faire 2 fois le tour du village pour en trouver, et on a croisé un randonneur qui cherchait lui aussi en vain une supérette.
A partir de Modane, les fermes et chalets d’alpages se sont fait plus rares, on du prendre l’eau au ruisseau, filtrer au « système D » (filtre à café pour les grosses particules) et purifier le tout avec une pastille.

La cartographie : comme toujours le duo géoportail + Mapmaker me convient parfaitement pour assembler les cartes et les imprimer à ma guise smile Je fais des captures d’écran au 1/25000 ème puis je découpe et j’imprime de manière à avoir 2 ou 3 pages par étape.

Le trajet :
rien de très spécial là-dedans, on a suivi le trajet du GR5 et quelques variantes :   
- variante par le col du Tricot au départ, afin de profiter au plus près des glaciers du Mont-Blanc.
- variante par le GR55 en Vanoise, plus courte et d’une ambiance paraît-il plus “haute-montagne” que le GR classique. Vraiment sympa, même si elle oblige à trouver une solution alternative au bivouac puisque celui-ci est interdit dans le parc national. Je m’attendais à plus de monde, certes c’est fréquenté mais ce n’est pas la grosse foule non plus en général.
- variante personnelle dans le massif du Mont Thabor, pour aller titiller les 3000 mètres au sommet du Thabor et parce que l’itinéraire nous avait tapé dans l’œil en préparant le parcours (superbe).
- variante par le GR5C entre Névache et Briançon avec un beau parcours de crêtes.
On a commencé par des étapes "cool" au début pour ne pas trop puiser dans nos réserves. Ensuite en Vanoise on a été un peu limité par les refuges, qui nous ont obligés à raccourcir un peu nos étapes. Entre Modane et Briançon en revanche on avait la pêche. On aurait largement pu finir avec 1 jour de moins, mais on a préféré prendre notre temps pour savourer le paysage et s’offrir un beau bivouac supplémentaire !

La météo : les prévisions n’étaient pas franchement optimistes au moment de notre départ. La météo durant le mois précédent n’avait pas été terrible non plus. En clair, on avait peur de se taper 2 semaines de flotte… On est donc partis dans l’optique de rejoindre au moins les alentours de Bourg-Saint-Maurice (soit 4 étapes), et puis à partir de là d’aviser : si la météo s’améliorait alors on continuerait, sinon on rentrerait à la maison car marcher dans la pluie et le brouillard ne nous intéresse guère. Finalement, on a eu raison de se lancer : les 3 premiers jours ont été en effet assez moyens mais le beau temps est revenu par la suite et ne nous a quasiment plus quitté. Le soleil nous a largement gâté en Vanoise, puis dans les Haute-Alpes. Bref, on a eu beaucoup de chance et on en a bien profité !

Le récit smile (les temps de marche sont indiqués toutes pauses comprises, et on est plutôt des marcheurs contemplatifs)

Etape 1 : Bellevue – Contamines
D+ 628 mètres, D- 1117 mètres, 5h30

On attaque la rando au départ de la gare de Bellevue (par le petit tramway du Mont Blanc), quelques mètres au-dessus du col de Voza où nous étions passés l’an dernier. A l’époque, la météo maussade nous avait conduits à rejoindre les Contamines par la variante “facile”. Aujourd’hui, la météo n’est pas tellement meilleure, mais on n’a pas envie de rester sur cet “échec” et les nuages assez hauts nous encouragent à prendre une variante plus montagnarde par le col de Tricot.
Au départ de Bellevue vers 11h, on commence par rejoindre un petit sentier en balcon, qui nous conduit au pied du glacier de Bionnassay. Une courte descente, puis on rejoint la belle passerelle du torrent de Bionnassay.
On remonte ensuite un alpage pour arriver au col de Tricot. On encaisse bien cette première montée. La météo se dégage, on pourrait presque croire qu’il va faire beau. On pique-nique au col en admirant la jolie vue sur les glaciers et les massifs alentours.
On attaque la raide descente en lacets qui nous mène rapidemment aux chalets de Miage. On a une très jolie vue sur les glaciers. On remonte ensuite une bosse bien raide jusqu’aux chalets du Truc. La vue est toujours belle sur les glaciers, le Beaufortain et les Aravis dans le fond. On ne regrette pas d’être revenus dans le coin pour faire cette variante.
On attaque enfin la dernière descente jusqu’aux Contamines sous quelques averses. A 17h, on rejoint le camping où nous avions terminé notre rando l’an dernier. La douche est bien appréciable (et appréciée) après cette longue journée. Le coin randonneur est toujours aussi international, on trouve des gens des 4 coins de la planète, surtout venus pour faire le Tour du Mont Blanc. On marchera d’ailleurs en compagnie de la plupart d’entre eux le lendemain, puisque les tracés du GR5 et du TMB sont confondus sur cette portion.

Les photos du jour :
La passerelle de Bionnassay :
gr5-mont-blanc-briancon-passerelle-bionnassey.jpg


Eclaircie au col du Tricot :
gr5-mont-blanc-briancon-col-tricot.jpg


Vue sur les glaciers de Miage :
gr5-mont-blanc-briancon-glacier-miage.jpg



Etape 2 : Contamines – Col de la Croix du Bonhomme
D+ 1279 mètres, D- 0 mètres big_smile, 5h45

Réveil pluvieux et tardif ce matin. Sans doute fatigués par le voyage de la veille, il est déjà 7h30 lorsqu’on ouvre les yeux, tout en écoutant les gouttes de pluie frapper la tente. Le petit déjeuner et le rangement des affaires ont lieu sous la pluie, mais celle-ci nous fait finalement l’honneur de stopper juste au moment de notre départ vers 9h30. On prend notre temps, on sait qu’on n’a pas une longue étape aujourd’hui.
On commence par une portion de plat jusqu’à l’église de Notre-Dame de la Gorge.
On attaque ensuite la montée sous un ciel nuageux, qui tourne de plus en plus au beau temps, pour finalement basculer totalement vers le soleil peu avant le refuge de la Balme. On s’arrête là pour pique-niquer un peu avant midi et profiter de l’éclaircie. On a même franchement chaud et on étale un peu de crème solaire, mais ça ne va pas durer.
On repart pour une montée un peu raide au-dessus du refuge, qui débouche sur un joli replat vallonné en-dessous des lacs Jovet.
La météo se couvre à nouveau de plus en plus. On attaque la dernière montée en direction du col du Bonhomme. Celle-ci se termine par une portion bien raide et ravinée. On atteint enfin le col, on est bien cuits, il y a beaucoup de vent et le col est dans le brouillard. On se voit rien à 10 mètres, c’est à peine si on distingue la suite du sentier. On décide alors de s’abriter un moment dans une cabane voisine, en compagnie d’autres jeunes randonneurs que nous suivons depuis le matin et qui font le tour du Mont-Blanc. On passe un bon moment à discuter de l’itinéraire, de la météo et du contenu de nos sacs respectifs.
Finalement, on profite d’une petite éclaircie pour repartir tous ensemble de la petite cabane salvatrice.
Par un joli sentier, le plus souvent en balcon, on atteint en une petite heure le col de la Croix du Bonhomme. La pluie nous rattrape quelques instants avant d’arriver au refuge et la température chute rapidement. Il est seulement 15h15 mais on est fatigués et déçus de la météo très changeante. Notre idée initiale était d’aller bivouaquer au col de la Sauce, après la crête des Gittes. Mais la jolie crête est dans le brouillard. On préfère donc s’arrêter là, en espérant avoir une meilleure météo pour profiter du paysage demain, et on plante la tente près du refuge.
En soirée, le ciel s’éclaircit, juste à temps pour pouvoir admirer le coucher de soleil avec de belles couleurs sur la pointe esthétique du Mont Pourri. Il nous reste un peu de chemin à faire pour pouvoir le rejoindre à pied dans 3 jours.
Pensée du jour : “Le lyo-tartiflette, c’est chouette”. (Non, on ne pense pas qu’à la bouffe en rando big_smile C'est la première fois que je testais le lyo et c'était pas mal big_smile )

Rare éclaircie au-dessus des lacs Jovet :
gr5-mont-blanc-briancon-montee-bonhomme.jpg


Très esthétique crête des Gittes :
gr5-mont-blanc-briancon-crete-gittes.jpg


Coucher de soleil au col de la Croix du Bonhomme :
gr5-mont-blanc-briancon-col-croix-bonhomme-coucher-soleil.jpg


Mont Pourri :
gr5-mont-blanc-briancon-mont-pourri-coucher-soleil.jpg


Bivouac du jour :
gr5-mont-blanc-briancon-mont-pourri-bivouac.jpg


Etape 3 : Col de la Croix du Bonhomme – refuge de la Balme
D+ 876 mètres, D- 1395 mètres, 9h15

Réveil vers 7h sous quelques gouttes de pluie pour ne pas changer… La météo reste toujours instable mais la vue est un peu plus dégagée qu’hier soir.
On débute la journée par une belle traversée sur la crête des Gittes, légèrement aérienne mais sans difficultés. Le sentier serpente tantôt à gauche, tantôt à droite de la crête, et est bien exposé au vent frais. Je ne regrette pas d’avoir renoncé à parcourir la crête hier, car la vue est plus dégagée aujourd’hui, ce qui nous permet de bien profiter de ce joli passage.
On rejoint le col de la Sauce en un peu plus d’une heure.
De là, on descend rapidement en direction du Plan de la Lai, près du Cormet de Roselend. Fidèle à ma réputation, j’en profite pour faire un roulé-boulé involontaire dans les herbes bien grasses et boueuses. Et hop, un pantalon repeint en couleur marron… lol
La météo hésite toujours entre éclaircies et averses depuis ce matin… Pour l’instant, on ne sait vraiment pas qui va l’emporter. En plus, un de nos matelas a un défaut au gonflage, ce qui risque de nous poser des soucis pour le bivouac au lac de Presset ce soir… En conséquence, on se décide à téléphoner au petit refuge de Presset, mais il est complet. On tente le refuge communal de la Balme situé un peu plus loin ; coup de chance, on réserve les dernières places disponibles pour ce soir.
Le sentier alterne ensuite entre montées et descentes dans un terrain très gras. Les glissades dans la boue, le vent froid en pleine face et les pauses pour quitter ou remettre la veste de pluie toutes les 10 minutes ne nous aident pas à avancer bien vite ! hmm
Tant bien que mal, on finit par contourner le lac de Roselend et arriver dans un nouveau vallon au pied de la Pierra Menta. On attaque la montée au col du Bresson. Affaire réglée en 1h au lieu des 1h30 annoncées, il faut croire qu’on a encore la pêche ! La dernière partie est assez minérale et le sentier serpente entre des gros blocs. On devine la Pierra Menta entre les nuages. On croise quelques marmottes au pelage bien noir. Un vautour nous survole. Ambiance assurée.
La dernière heure de descente jusqu’au refuge de la Balme nous casse un peu les jambes. Les gouttes de pluie nous rattrapent juste avant le refuge, que l’on atteint enfin un peu avant 18h, après une étape bien plus longue que prévu, la faute aux 1000 petites pauses de la journée pour enlever ou remettre les protections de pluie !.
On est bien contents d’avoir pu quand même accélérer le pas sur la fin de la journée, car une grosse averse de grêle éclate peu après notre arrivée.
On espère que l’amélioration prévue par la météo dans les prochains jours va vraiment venir. Néanmoins, on se console en se disant que malgré les averses, la vue était relativement dégagée et qu’on a quand même pu profiter du paysage !

Crête des Gittes :
gr5-mont-blanc-briancon-crete-gittes-sentier-soleil.jpg


Chalet de la petite berge, c'est boueux !
gr5-mont-blanc-briancon-petite-berge-chalet.jpg


Alpages du Beaufortain (le sentier sur "pilotis" permet d'éviter un peu les dégâts dans cette zone trèèès boueuse)
gr5-mont-blanc-briancon-petite-berge-sentier.jpg


Au pied la Pierra Menta :
gr5-mont-blanc-briancon-col-bresson-pierra-menta.jpg


Etape 4 : Refuge de la Balme - Landry
D+ 59 mètres big_smile , D- 1290 mètres, 4h15

Le planning de la journée d’aujourd’hui est tranquille : looongue descente jusqu’en vallée de la Tarentaise, et c’est tout.
On ne regrette pas d’avoir dormi au refuge, car il a neigé un peu plus haut pendant la nuit. La météo est toujours moyenne ce matin, mais ça va aller en s’arrangeant progressivement. On commence par descendre une large piste dans un joli vallon. Les hameaux de chalets se font de plus en plus nombreux au fur et à mesure que l’on approche de la vallée.
On retrouve le goudron à Valezan, drôle de village étalé selon le sens de la pente sur au moins 150 mètres de dénivelé. On retrouve ensuite la forêt pour une raide descente qui nous emmène jusqu’à Bellentre. On rejoint alors l’Isère au fond de la vallée pour un pique-nique bien mérité.
Deux kilomètres de marche au pas de charge sur la route nous permettent de rejoindre rapidement Landry et le petit camping des Guilles. Il s’agit plutôt d’un joli jardin aménagé où le gérant n’est là que deux heures par jour. Le reste du temps, on s’installe comme on veut, ce qui n’est pas pour nous déplaire ! Seule une caravane et 3 ou 4 tentes sont présentes. On fait la sieste, on se repose, on en profite pour faire une grosse lessive à la main et acheter quelques provisions à l’épicerie “old school” toute proche. Bref, c’est une après-midi de repos sympathique. smile

gr5-mont-blanc-briancon-maison-fleurs.jpg


Rando-goudron en Tarentaise :
gr5-mont-blanc-briancon-goudron-tarentaise.jpg


Lumière orageuse sur l'église de Landry :
gr5-mont-blanc-briancon-eglise-landry.jpg


Etape 5 : Landry - refuge Entre le Lac
D+  1314 mètres, D- 0 mètres tongue , 6h25

Après une journée 100% descente hier, c’est une journée 100% montée qui nous attend aujourd’hui. Le soleil est enfin revenu, c’est notre première journée de beau temps depuis le départ ! Nous allons attaquer le beau massif de la Vanoise et son parc national, la météo est optimiste pour les prochains jours, autant dire que le moral est au beau fixe.
La journée commence par une belle grimpette raide, de Landry au village du Moulin. La relative fraîcheur de la forêt est bien appréciée. La pente s’adoucit ensuite progressivement, au fur et à mesure que l’on remonte la vallée en direction de la porte de Rosuel. Cette jolie vallée a une allure de bout du monde, car on se dirige vers un cirque bordé de hautes montagnes. On finit par sortir de la forêt et le soleil cogne alors vraiment. On cherche un coin d’ombre pour pique-niquer près du refuge de Rosuel.
On attaque ensuite une montée en plein soleil avec une belle vue sur les cascades environnantes. Le sentier nous emmène rapidement dans un somptueux vallon marquant l’entrée du Parc National de la Vanoise. Le chemin n’en finit plus de serpenter le long de ruisseaux et petits plans d’eau, sous le regard du Mont Pourri smile Vu la beauté du paysage, on comprend pourquoi le site est fréquenté !
Au bout d’environ 1 heure à parcourir ce vallon (toujours sous un soleil qui cogne), on arrive au lac de la Plagne, puis au refuge d’Entre-le-Lac situé quelques mètres plus loin.
Il est 15h30 seulement, mais on est obligés s’arrêter là puisque le bivouac est interdit au sein du parc et qu'on a peur de ne pas trouver de la place plus loin. Peu importe, on n’est pas fâchés d’en profiter pour faire un peu de farniente au milieu de ce beau paysage.
Les gardiens du refuge sont très sympas. Ils viennent de passer 1 mois dans le brouillard sans voir grand monde en raison de la mauvaise météo de juillet et début août. On est bien contents d’avoir de la chance niveau météo pour pouvoir profiter des beaux paysages de Vanoise.
Dans la soirée, on a la chance d’apercevoir un chamois pas du tout farouche à quelques mètres du refuge, et de jolies couleurs sur le Mont Pourri.

En arrière, vue sur le vallon de Rosuel :
gr5-mont-blanc-briancon-peisey-nancroix-vallee.jpg


Bienvenue en Vanoise smile
gr5-mont-blanc-briancon-vanoise-mont-pourri-panorama.jpg


Lac de la Plagne
gr5-mont-blanc-briancon-lac-plagne.jpg


Couleurs du soir sur le Mont Pourri
gr5-mont-blanc-briancon-mont-pourri-dome-sache-coucher-soleil.jpg


Etape 6 : Refuge Entre le Lac - Refuge de la Leisse
D+ 1158 mètres, D- 816 mètres, 7h55

On commence à marcher à 7h30, dans un calme impressionnant. Par une courte montée, on rattrape le GR5 qui passe au-dessus de refuge. Le sentier reste ensuite relativement plat, on serpente entre des bosses, la montagne est calme, il fait beau, les premiers rayons du soleil commencent à nous atteindre, la nature s’éveille doucement… On ne regrette pas d’être partis un peu en avance par rapport aux autres randonneurs du refuge, car cette portion est superbe smile
Quelques courtes montées nous amènent au refuge du Palet, puis au col du même nom.
L’autre côté du col est moins réjouissant. En effet, on rejoint la station de Tignes Val-Claret, ce qui nous amène à randonner entre les télésièges et pistes de ski balafrant la montagne… On fait tout de même une petite pause au Val Claret car la météo nous impose de nous ravitailler en crème solaire et stick protecteur pour les lèvres ! Autour de nous, les gens sont bien habillés, certains ont carrément les skis à l’épaule et discutent de leur descente du matin sur le glacier… Bref, on ne sent pas dans notre élément, et on s’éloigne des habitations le plus rapidement possible. D’ailleurs malgré la proximité de la station, on croise relativement peu de monde, il faut croire que la rando ne doit pas être l’activité principale de la station...
Malgré notre hâte de quitter Tignes, on est tout de même obligés de longer un téléphérique. On profite de la toute petite ombre des poteaux pour déjeuner un peu à l’abri du soleil qui cogne fort. Je suis à la limite du coup de chaud hmm . J’aurais peut-être du prendre un chapeau, plus efficace pour protéger la tête que le simple buff...
Peu avant le col de Fresse, on laisse enfin les téléphériques derrière nous et on se dirige vers le col de la Leisse. Cette portion est très minérale, très austère, l’ambiance est assez haute-montagne. Face à nous, le glacier de la Grande Motte tout proche, derrière nous le Mont Blanc. Vraiment un super passage (si on fait exception des pylônes métalliques malheureusement présents sur le glacier…) La Vanoise tient toutes ses promesses, la mauvaise météo des premiers jours est loin derrière, on a la pêche smile
On descend ensuite sur deux beaux lacs d’altitude : le lac des Nettes puis le grand Plan des Nettes. L’eau, transparente et turquoise, contraste avec l’environnement toujours très minéral.
On se dirige donc vers le refuge de la Leisse. On arrive au refuge à seulement 15h30. Finalement la journée aura été assez courte encore une fois. Le refuge est constitué de 3 jolis petits chalets accrochés à la montagne, avec une belle vue sur le vallon de la Leisse, au fond duquel on devine les glaciers des dômes de la Vanoise.

Lac de la Plagne au petit matin :
gr5-mont-blanc-briancon-lac-plagne-matin.jpg


Au col du Palet :
gr5-mont-blanc-briancon-refuge-palet.jpg


Peu avant le col de la Leisse, dernière vue sur le Mont Blanc :
gr5-mont-blanc-briancon-vanoise-mont-blanc.jpg


Au col de la Leisse :
gr5-mont-blanc-briancon-col-leisse-cairn.jpg


Lacs turquoises :
gr5-mont-blanc-briancon-lac-nettes-grande-motte.jpg

gr5-mont-blanc-briancon-plan-nettes-rochers-2.jpg

gr5-mont-blanc-briancon-plan-nettes-eau.jpg

gr5-mont-blanc-briancon-plan-nettes-2.jpg


Etape 7 : Refuge de la Leisse - Pralognan
D+ 418 mètres, D- 1487 mètres, 6h30

La journée commence par une tranquille descente d’échauffement dans le joli vallon de la Leisse, où nous croisons nos premières marmottes de la journée (qui seront loin d’être les dernières).
Arrivés au pont de Croé Vie, notre regard est attiré par un magnifique vautour qui nous survole. Sa taille et son corps de couleur orange claire laissent peu de doute : c’est bien un gypaète barbu ! Quelle chance, on observe ce magnifique oiseau aussi longtemps que possible smile . D’ailleurs, le gypaète nous nargue en se posant avec facilité sur la falaise que nous devons gravir.
Quelques centaines de mètres de dénivelé plus tard, ce sont des bouquetins qui nous accueillent.
On enchaîne ensuite avec la remontée tranquille, mais venteuse, du Mollard de la Loza (quel drôle de nom pour un si joli vallon). Les marmottes sont nombreuses à cet endroit. A quelques mètres de nous, deux marmottons s’amusent à se battre juste devant leur terrier, tout en étant surveillés du coin de l’œil par maman-marmotte (ou papa-marmotte).
Une succession de lacs nous conduit au col de la Vanoise, où la vue sur le glacier de la Grande Casse est toujours aussi magnifique.
En quelques lacets, on descend facilement une belle moraine pour arriver au lac des Vaches. Celui-ci est assez à sec... On fait notre pause pique-nique au lac, alors que les randonneurs montant depuis Pralognan à la journée deviennent de plus en plus nombreux.
On plonge ensuite pour près de 1000 mètres de dénivelé négatif jusqu’à Pralognan. La descente se fait sans anecdote notoire, si ce n’est un bon mal aux genoux à partir des Fontanettes pour ma part, et une chaleur assez écrasante (l’ombre de la forêt est la bienvenue).
On arrive à Pralognan à 14h15 seulement, mais on a prévu de s’arrêter là pour aujourd’hui pour notre traditionnel trio “courses+lessive+douche au camping". J'en profite pour m'acheter un chapeau léger à bord assez larges afin mieux me protéger le visage du soleil.


Départ du refuge de la Leisse :
gr5-mont-blanc-briancon-refuge-leisse-vallon.jpg


Le beau vallon de la Leisse :
gr5-mont-blanc-briancon-vallon-leisse-2.jpg


Gypaète barbu big_smile
gr5-mont-blanc-briancon-gypaete-barbu.jpg


Peu avant le col de la Vanoise :
gr5-mont-blanc-briancon-mollard-loza-2.jpg


La Grande Casse :
gr5-mont-blanc-briancon-col-vanoise-grande-casse.jpg


Lac des Vaches :
gr5-mont-blanc-briancon-lac-vaches.jpg


Ca c'est du sentier big_smile
gr5-mont-blanc-briancon-vanoise-chemin-pierres.jpg



Etape 8 : Pralognan - Refuge de Péclet-Polset
D+ 1056 mètres, D- 0 mètres, 5h30

C’est une petite étape qui nous attend au programme d’aujourd’hui. On prend donc le temps de faire la grasse matinée jusqu’à 8h du matin, de faire sécher la lessive la veille, de boucler nos sacs proprement etc.
On commence par une belle montée en forêt qui nous conduit au hameau des Prioux.
Il fait chaud : 30°C à 1000 mètres, le sentier sort totalement ensuite des zones d’ombres, le soleil cogne fort, il y a du monde sur le sentier, et on traîne un peu la patte hmm … Une longue piste montant doucement nous conduit au refuge du Roc de la Pêche. On s’arrête peu après pour une pause pique-nique et une petite sieste.
On repart, toujours sur un chemin qui ressemble plus à une piste de 4*4 qu’à un petit sentier de randonnée ! La piste remonte doucement jusqu’au fond de la vallée, puis la pente s’accentue enfin pour faire quelques virages, nous conduisant au refuge de Péclet-Polset. On est assez déçus de cette étape, on imaginait le sentier plus sauvage et bien moins fréquenté… En fait c’est plutôt une piste pour 4*4, et la proximité avec la route en fait un itinéraire très (trop !) fréquenté… La piste monte doucement, ce qui nous donne l’impression d’avoir fait moins que les 1000 mètres de dénivelé annoncés.
Si c’était à refaire, je pense qu’on aurait gagné à pousser la journée de la veille jusqu’aux Prioux au lieu de s’arrêter à Pralognan, puis de là, rejoindre Modane en une étape au lieu de deux. Ca nous aurait fait deux étapes un peu longues, au lieu de trois courtes, et ajouté un peu plus d’intérêt à chaque journée.
On arrive tôt au refuge. On pose les sacs, et on profite de la fin d’après-midi pour monter au lac Blanc tout proche. On retrouve enfin un joli sentier, avec une belle vue sur les glaciers.
Le refuge ressemble plutôt à un petit hôtel d’altitude : douche chaude moderne tout confort, vrai plat de viande et gros pot de Nutella sont au programme ! On profite du confort, mais on a tout de même hâte de retrouver le bivouac.


Looongue piste de la journée :
gr5-mont-blanc-briancon-pralognan-sentier-2.jpg


Lac Blanc :
gr5-mont-blanc-briancon-lac-blanc.jpg


Refuge de Péclet-Polset :
gr5-mont-blanc-briancon-refuge-peclet-polset.jpg


gr5-mont-blanc-briancon-peclet-polset-drapeaux.jpg



Etape 9 : refuge de Péclet-Polset - Modane
D+ 322 mètres, D- 1718 mètres, 5h

A l’exception d’une courte montée matinale, c’est une étape presque exclusivement descendante qui nous attend aujourd’hui. Mais quelle descente : 1700 mètres d’un coup ! Mes genoux en protestent à l’avance...
La météo prévoit des orages dans l’après-midi. On décide donc de partir tôt afin d’essayer de rejoindre Modane avant la pluie. Réveil à 6h30, départ à 7h45.
Le ciel est superbement dégagé au réveil mais se couvre à une vitesse incroyable : en 1 heure, on passe d’un grand soleil à une ambiance très orageuse.
Une belle montée rocailleuse nous emmène au col de Chavière en 1 heure. Le paysage est désertique, presque lunaire, et avec l’orage qui approche on se croirait au pays du Mordor ! Une dernière pente bien raide et glissante nous permet d’accéder au col. Il est tout juste 9 h, les nuages lâchent déjà quelques gouttes, alors que la météo n’avait pas prévu d’orages avant le milieu de l’après-midi ! hmm
Les nuages menaçants et la pluie arrivent de tous les côtés, on a un peu peur de se prendre l’orage alors qu’on est sur un point haut (2796 mètres tout de même) hmm . En conséquence, on ne s’attarde pas au col, et on descend en essayant de perdre de l’altitude le plus rapidement possible.
On quitte rapidement la caillasse pour rejoindre un paysage de lande un peu plus plat. Des éclats d’obus sont présents un peu partout. On en retrouvera d'ailleurs souvent dans les prochains jours.
On essuie notre première averse dans les alpages du Grand Planay. Le sentier, rendu glissant par la pluie, me vaut une jolie chute (oui, j’aime bien me rouler dans la boue des alpages... lol ).
Un joli sentier descendant tranquillement à flanc de forêt nous conduit au hameau de Polset. La pluie se calme un peu.
Une raide descente nous conduit en 1h30 à Modane. On redoutait cette longue descente depuis Chavière, mais finalement tout se passe bien, le sentier amortit bien les pas, ce qui économise nos genoux !
C’est ainsi que s’achève notre traversée du massif de la Vanoise. On arrive sur les hauteurs de Modane alors que l’église sonne midi. Le temps de traverser la ville (assez morte) et on rejoint le camping à seulement 12h45. La vallée est encaissée, le camping est coincé entre le viaduc de l’autoroute et la voie ferrée (on entend même la voix de Mme SNCF faisant les annonces... hmm ). On a connu mieux comme décor, mais on est quand même tranquilles car on est quasiment les seuls.
Finalement, les orages annoncés n’arriveront pas, même si le ciel restera assez menaçant et lâchera quelques averses. Un coup de fil au serveur vocal de Météo France nous rassure : la dégradation devrait être de courte durée, le beau temps devrait revenir dès demain soir et ne plus nous quitter jusqu’à Briançon !


Lever de soleil :
gr5-mont-blanc-briancon-peclet-polset-lever-soleil.jpg


Pour l'instant il fait grand beau mais ça ne va pas du tout durer :
gr5-mont-blanc-briancon-glacier-gebroulaz.jpg


Champ de cairns :
gr5-mont-blanc-briancon-col-chaviere-cairn.jpg


Au col de Chavière :
gr5-mont-blanc-briancon-chaviere-vue.jpg


Petits randonneurs perdus dans le paysage :
gr5-mont-blanc-briancon-chaviere-randonneurs.jpg


Lumière d'orage :
gr5-mont-blanc-briancon-herbe-doree.jpg



Etape 10 : Modane - Lac du Peyron
D+ 1468 mètres, D- 100 mètres, 6h15

C’est parti pour 4 jours à nouveau en pleine montagne, tout droit en direction de Briançon.
On attaque une montée raide (mais alors, vraiment raide !), qui monte droit dans la forêt assez lugubre. Il commence à pleuvoir, et on ne croise personne pendant deux heures, jusqu’à arriver au niveau de la station de Valfréjus.
La pente s’adoucit enfin, on commence à quitter un peu la forêt, mais les nuages nous enveloppent et ne nous permettent pas de distinguer le paysage.
Peu après, on rentre dans le vif du brouillard ! On croise une zone militaire et un ancien blockhaus, ambiance lugubre garantie…
On fait notre pause pique-nique aux chalets de la Losa, toujours dans le brouillard et les averses de pluie.
On attaque ensuite la montée au col de la vallée Etroite. Le brouillard se dissipe peu à peu, on commence à apercevoir de beaux paysages dans ce vallon. Arrivé au col une heure plus tard, le changement de météo est impressionnant. Ce col marque la frontière entre la Savoie et les Hautes-Alpes, entre les Alpes du Nord et celles du Sud, mais c’est aussi une vraie frontière météo ! Au nord, la Savoie est dans le brouillard. Au sud, les nuages sont plus hauts dans le ciel, et le ciel bleu fait même sont apparition. On commence à ressentir l’ambiance des Alpes du Sud, l’herbe verte des pâturages se fait plus rare, les sommets sont rocailleux. On commence vraiment à sentir qu’on a changé de région par rapport au début de notre randonnée ! smile
A partir de là, on décide de quitter à nouveau le GR5 pour une petite variante afin de gravir le Mont Thabor le lendemain. Une petite heure de marche supplémentaire à travers quelques bosses nous permet de rejoindre le lac du Peyron. On s’installe ici pour la nuit. La météo tourne franchement au beau temps en fin d’après-midi et on en profite pour faire une petite toilette au ruisseau voisin (eau très fraîche !).


Ambiance...
gr5-mont-blanc-briancon-blockhaus.jpg


En direction du col de la Vallée Etroite :
gr5-mont-blanc-briancon-col-valle-etroite-vallon.jpg


Au col de la Vallée Etroite, enfin le beau temps :
gr5-mont-blanc-briancon-col-valle-etroite.jpg


Lac du Peyron :
gr5-mont-blanc-briancon-lac-peyron.jpg


Bivouac à 2 pas du sentier mais pourtant on ne croisera personne, c'est le grand calme big_smile
gr5-mont-blanc-briancon-bivouac-lac-peyron.jpg

(à suivre...)

Dernière modification par Basi (22-03-2012 22:42:55)

Hors ligne

#2 11-03-2012 18:33:39

22vlalesflics
Membre
Lieu : Romans-sur-Isère Paris Tokyo
Inscription : 28-08-2011
Messages : 550
Site Web

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Merde Fichtre!!!
Tes photos sont toutes à tomber...

Edit: Grossièreté peu idoine sur ce forum

Dernière modification par 22vlalesflics (11-03-2012 19:16:28)


Avant de randonner léger, déjà, faut randonner.

Hors ligne

#3 11-03-2012 18:48:59

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

(suite et fin...)

Etape 11 : Lac du Peyron - Chapelle St Michel
D+ 1160 mètres, D- 1490 mètre, 7h50

Aujourd’hui, nous allons nous octroyer une petite variante personnelle, afin de dépasser les 3000 mètres. Le ciel est magnifique, le beau temps est de retour et ne nous quittera plus ! Une belle montée d’échauffement nous fait contourner quelques barres rocheuses, puis une portion plus plate nous amène rapidement au col des Méandes. La vue est superbe, juste en-dessous du col se trouve un lac qui pourrait constituer un super spot à bivouac photo… mais ce sera pour une prochaine fois.
On cache nos sacs à dos derrière des rochers, et c’est le pas allégé qu’on attaque un petit aller-retour au sommet du Mont Thabor. La montée est belle, très minérale mais facile. Les glaciers des Ecrins apparaissent peu à peu face à nous.
Il ne nous faut qu’une heure pour rejoindre le sommet 450 mètres plus haut.
La vue à 360 degrés est somptueuse. Les Ecrins sont à portée de main, et on distingue nettement un bon nombre de sommets italiens. On comprend pourquoi ce sommet est l’un des “3000″ les plus fréquentés des Alpes ! Et pourtant, nous sommes seuls au sommet, nous n’avons croisé qu’une seule personne ce matin ! Il faut dire qu’en partant à 8h du lac du Peyron, on avait sans doute un peu d’avance sur les gens partant du refuge situé en contrebas, ce qui explique qu’on soit arrivés avant la foule. On reste un bon moment au sommet à savourer la vue et le calme.
En redescendant, on croise la foule des grands jours. On est vraiment contents d’avoir pu profiter de la tranquillité avant le monde.
Puis on attaque une autre descente jusqu’au Prat du Plan, 1000 mètres en-dessous du sommet du Thabor. On déjeune ici alors que le soleil cogne fort. Initialement, on pensait bivouaquer dans le coin, mais il est bien trop tôt pour s’arrêter ! On a bien marché ce matin, et on a encore des forces, on décide donc de prolonger l’étape.
On attaque alors la montée au col du Vallon, qui paraît assez impressionnant vu d’en bas. La pente est d’abord herbeuse, puis l’univers redevient de plus en plus minéral. Le chemin est bien tracé entre les pierres, on monte vite, et là encore on avale les 450 mètres de dénivelé jusqu’au col en une petite heure.
Le col du Vallon nous offre encore une superbe vue. Derrière nous, on aperçoit le Mont Thabor d’où nous venons, et la pointe du Mont Blanc loin dans le fond. Du côté sud, se trouve un joli vallon d’alpage, fermé par une imposante muraille de falaises austères sur le côté, qui contraste avec le reste du vallon plutôt vert. On n’est pas déçus de cette journée.
On continue tranquillement notre descente dans ce joli vallon, en cherchant un coin à bivouac. Mais l’eau est rare, les ruisseaux et petits lacs sont à sec. On hésite à pousser jusqu’à Névache, mais ça nous ferait prendre inutilement une journée d’avance sur notre planning, et on préfère dormir dans la nature plutôt qu’au camping.
On finit par rejoindre le chalet du Vallon, où on trouve enfin de l’eau (et la vaisselle du berger qui traîne dans la fontaine servant d’évier… ah ces hommes, tous pareils !  lol  lol  lol ).
On plante finalement la tente sur un petit replat à proximité de la chapelle Saint Michel.
On a juste le temps de se débarbouiller à l’eau du ruisseau (moins fraîche que celle d’hier soir !) avant que l’ombre arrive en fin d’après-midi. On passera une soirée agréable, la température reste assez élevée malgré le fait qu’on soit à 2000 mètres d’altitude.


Montée minérale au Thabor :
gr5-mont-blanc-briancon-thabor-montee.jpg


Chapelle du Mont Thabor :
gr5-mont-blanc-briancon-thabor-chapelle.jpg


Superbe panorama sur les Ecrins :
gr5-mont-blanc-briancon-thabor-panorama-ecrins.jpg


Jolie vue au col des Méande. On devine le col du Vallon à gauche.
gr5-mont-blanc-briancon-col-meandes-2.jpg


Belles falaises dans le vallon du Vallon :
gr5-mont-blanc-briancon-rochers-de-la-paria.jpg


Chalet du Vallon :
gr5-mont-blanc-briancon-chalet-vallon.jpg


Calme soirée dans le Vallon :
gr5-mont-blanc-briancon-bivouac-vallon.jpg


Chapelle Saint Michel :
gr5-mont-blanc-briancon-chapelle-saint-michel-2.jpg



Etape 12 : Chapelle St Michel - Lac de Cristol
D+ 657 mètres, D- 535 mètres, 7h dont 3h ou 4h de pause tongue lol

On a bien avancé hier, trop avancé même, puisqu’on a presque une journée d’avance sur notre planning. Du coup aujourd’hui, c’est repos au programme.
On en profite pour faire la “grasse matinée” jusqu’à 7h30. Le petit déjeuner est quant à lui vite expédié puisqu’on a épuisé nos réserves de café.
Une rapide descente, et nous voilà à Névache en une heure. On tournicote un moment dans le village pour trouver une épicerie, en vain.
On finit par se poser à la terrasse d’une boulangerie, où l’on passe la matinée à boire des cafés et manger des cakes aux myrtilles.
On reprend la marche durant 10 minutes juste le temps de sortir du village, et on s’arrête encore, cette fois-ci pour pique-niquer dans un champ avec du bon pain frais et du pâté (ça nous change du régime galette-de-patates-saucisson). Il nous faut ensuite une bonne sieste pour récupérer de cette “épuisante” matinée ! cool lol
On rattaque la rando en montant à travers une jolie forêt de mélèzes par le GR5c, jusqu’au lac de Cristol que l'on rejoint en 2h. Le lac de Cristol est un superbe spot à bivouac. On pensait y croiser plein de touristes mais finalement on est seuls. On en profite pour faire une grosse toilette au ruisseau, pour tenter d’arriver pas trop puants à Briançon demain. On profite du paysage et de notre solitude. C’est notre dernier bivouac des vacances. Du coup, on savoure un maximum nos derniers instants en pleine nature.
Dans la soirée, le ciel se couvre au nord de la vallée, et on entend même quelques coups de tonnerre. Heureusement, tout restera calme au-dessus de nos têtes.


Névache et la vallée de la Clarée :
gr5-mont-blanc-briancon-vallee-claree.jpg


Vue sur le vallon où nous avons dormi la veille :
gr5-mont-blanc-briancon-claree-vallon-2.jpg


Lac de Cristol :
gr5-mont-blanc-briancon-lac-cristol.jpg

gr5-mont-blanc-briancon-lac-cristol-3.jpg

gr5-mont-blanc-briancon-lac-cristol-2.jpg


Mini lac  tongue
gr5-mont-blanc-briancon-lac-cristol-4.jpg


Tranquille...
gr5-mont-blanc-briancon-lac-cristol-bivouac-3.jpg


Etape 13 : Lac de Cristol - Briançon
D+ 462 mètres,D- 1416 mètres, 7h30

Dernier jour de rando ! Le ciel est couvert d’une légère brume matinale, mais celle-ci va vite se dissiper pour laisser place à un superbe soleil.
On monte rapidement à la Porte de Cristol, puis une marche sur une large piste nous emmène au col du Granon. Durant tout ce temps, on a une belle vue sur le massif des Ecrins, juste face à nous. On reste un peu béatement à admirer la vue, et on se fait gronder par un berger car on distrait son troupeau en restant en plein milieu.
Le sentier redescend légèrement jusqu’au col de Barteaux, puis monte rudement le long de la crête de Peyrolle.
On rejoint alors la Croix de la Cime, à un peu plus de 2600 mètres d’altitude. S’en suivent deux heures de marche sur une belle crête assez aérienne avec toujours un beau panorama sur les Ecrins. cool
On finit par rejoindre la Serre des Aigles, avec une vue très plongeante sur Briançon. Ca y est, notre objectif est en vue ! Il n’y a “plus qu’à” descendre tout là-bas dans le fond de la vallée. big_smile
Mais avant ça il faut franchir un court passage dans des éboulis, en descendant plus ou moins sur les mains et les fesses durant quelques mètres. Heureusement que le terrain n’est pas glissant, car c’est moins impressionnant mais plus “casse-gueule” à descendre que la crête.
On rejoint enfin un bon sentier, des arbres qui sentent bon le sud, et un blockhaus qui rappelle le passé militaire de la zone... On se rend vraiment compte qu’on a complètement changé de région depuis notre départ de Saint Gervais ! smile
La traversée de la crête de Peyrolle nous a pris du temps, il est bientôt 14h et on a franchement l’estomac vide. Mais la chaleur est écrasante, et il nous faut attendre de trouver suffisamment d’ombre pour s’arrêter pique-niquer.
Après une bonne pause casse-croûte et une petite erreur d’itinéraire, on rejoint la Croix De Toulouse et sa superbe vue sur Briançon. Puis on attaque une looongue descente monotone, dans la chaleur écrasante et la poussière. Entre la perte d’altitude, et la canicule qui touche la région ces jours-ci, on ressent vraiment le changement par rapport au climat montagnard des jours précédents !
Briançon s’approche peu à peu, et on arrive enfin dans la vieille ville à 16h. On est super contents d’avoir atteint notre but, car étant donné la mauvaise météo prévue les premiers jours, on n’était pas franchement certains d’arriver au bout ! cool
Au milieu de la foule, du bruit, et des voitures, on se sent bien dépaysés...
On se balade un peu dans la Cité Vauban et on essuie un bel orage dans la soirée (pas étonnant vue cette chaleur !).
Dodo à l'hôtel, et oui on se fait vieux et on apprécie le lit moelleux tongue


Lac de Cristol :
gr5-mont-blanc-briancon-lac-cristol-7.jpg


Face aux Ecrins :
gr5-mont-blanc-briancon-ecrins-moutons-2.jpg


Crête de Peyrolle :
gr5-mont-blanc-briancon-crete-peyrolle-2.jpg


Croix de la Cime :
gr5-mont-blanc-briancon-croix-cime.jpg


La Serre des Aigles, et Briançon dans le fond :
gr5-mont-blanc-briancon-serre-aigles-briancon.jpg


Yapluka big_smile
gr5-mont-blanc-briancon-vue.jpg


Nous y voilà smile
gr5-mont-blanc-briancon-cite-vauban.jpg


Soirée sur Briançon
gr5-mont-blanc-briancon-vue-4.jpg



Voilà, j'espère que vous avez eu autant de plaisir à lire ce (long, trop long) compte-rendu que j'en ai eu à parcourir ces sentiers smile C’était une belle rando, qui avait le mérite d’être très variée dans les paysages smile A bientôt pour la suite jusqu'à la Méditerranée j'espère big_smile

Hors ligne

#4 11-03-2012 18:49:12

fab05
Membre
Lieu : Vers Briançon (Hautes Alpes)
Inscription : 16-07-2008
Messages : 944

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Effectivement, beaux grands angles et beaux cadrages  cool

Hors ligne

#5 11-03-2012 18:50:35

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 669

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Très sympa ton retour!   

Et comme d'habitude, effectivement, les photos sont superbes  smile

allez, la suite  smile

modif: tu m'as déjà devancée!

Dernière modification par florencia (11-03-2012 18:53:04)


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#6 11-03-2012 18:50:54

cazor
Membre
Lieu : tarascon 13
Inscription : 30-08-2011
Messages : 416

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Merci pour ce moment d'évasion ça fait du bien.

Hors ligne

#7 11-03-2012 18:51:28

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

22vlalesflics a écrit :

Merde!
Tes photos sont toutes à tomber!

Merci, je le prends comme un compliment, surtout venant de la part de quelqu'un dont la galerie photo n'a pas l'air mal non plus ! wink

(avant toute question : oui les photos sont passées par un petit poil d'ajustement: niveau et/ou courbes pour jouer sur le contraste, rarement plus...)

florencia a écrit :

allez, la suite  smile

C'est fait  tongue

Dernière modification par Basi (11-03-2012 18:52:40)

Hors ligne

#8 11-03-2012 18:53:25

wilf
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 26-02-2007
Messages : 174
Site Web

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

S U P E R B E photos smile. Chapeau

Hors ligne

#9 11-03-2012 19:03:24

Kam
Membre
Inscription : 19-01-2011
Messages : 2 988

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Je n'ai pas encore lu le récit, mais comme mes camarades: les photos sont à tomber.

Hors ligne

#10 11-03-2012 20:15:41

scal
pense profond, pense spéléo !
Inscription : 12-09-2005
Messages : 1 220
Site Web

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

magnifique Basi ! et de merveilleux souvenirs qui remontent... merci


" L'homme on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est
comme un feuillage. Il faut que le vent passe pour que ça chante " Giono

Hors ligne

#11 11-03-2012 20:35:32

sabbish
Sabbish
Inscription : 01-02-2007
Messages : 57

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Beau récit et superbes photos, mais il y en a une ou deux qui ont retenu mon attention, car je suis passé par la il y a 30 ans, à peu près à la même période; Celle du glacier de la grande Casse. no comment ...

gr5montblancbrianconcol.jpg

img490d.jpg

et celle la ou l'on peut que constater le recul de la neige.

lacdesvaches.jpg

Hors ligne

#12 11-03-2012 20:51:47

cazor
Membre
Lieu : tarascon 13
Inscription : 30-08-2011
Messages : 416

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

dur le retour à la réalité hmm

Hors ligne

#13 11-03-2012 22:08:03

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

sabbish a écrit :

Bmais il y en a une ou deux qui ont retenu mon attention, car je suis passé par la il y a 30 ans, à peu près à la même période; Celle du glacier de la grande Casse. no comment ...

En effet, même encore maintenant on devine bien jusqu'où descendait l'ancien glacier... C'est assez affolant  hmm

Scal merci à toi aussi, je me suis inspirée de ton récit (et d'autres sur RL) pour faire cette rando wink


Merci à tous pour vos messages  smile

Dernière modification par Basi (11-03-2012 23:19:07)

Hors ligne

#14 12-03-2012 04:28:43

jpopeck
Ours marcheur
Lieu : Versailles
Inscription : 01-05-2007
Messages : 475
Site Web

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Pétard, malgré les nuage, tes photos (et surtout les couleurs) sont magnifiques.


Traversée du GR5 Jura - Vosges - Alpes
http://www.gr5.fr

Hors ligne

#15 12-03-2012 15:45:32

ninizone
Membre
Lieu : chateauroux les alpes 05
Inscription : 23-06-2008
Messages : 201

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

tres belles photos
je suis etonnée du peu de personnes rencontrées sur cette traversée, comme quoi!!!

Hors ligne

#16 12-03-2012 20:29:09

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 826

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Bravo également pour les photos.

Passé aux mêmes endroits, lorsque je compare mes photos aux tiennes... je pleure !

Sinon, pour des randonneurs qui suivraient tes traces : il y a une supérette à Névache, un peu à l'écart de la ville, pas loin du camping municipal (camping avec quelques moustiques), où on trouve de tout.

En nous souhaitant que tu fasses la suite du GR 5 l'été prochain, et que tu postes des photos ici ensuite.

Hors ligne

#17 12-03-2012 20:40:28

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Merci tout le monde.

Oscar a écrit :

Sinon, pour des randonneurs qui suivraient tes traces : il y a une supérette à Névache, un peu à l'écart de la ville, pas loin du camping municipal (camping avec quelques moustiques), où on trouve de tout.

Merci pour l'info smile Je me doutais bien qu'il y avait quelque chose... mais n'ayant de toute manière pas vraiment besoin d'un ravitaillement, on n'a pas tellement cherché non plus.

Oscar a écrit :

En nous souhaitant que tu fasses la suite du GR 5 l'été prochain

C'est ce que je (me) souhaite aussi lol

ninizone a écrit :

je suis etonnée du peu de personnes rencontrées sur cette traversée, comme quoi!!!

C'est vrai que j'ai trouvé le trajet relativement calme. Je crois qu'on n'a croisé personne faisant le GR5 d'ailleurs.
Ca reste un GR donc il ne faut pas s'attendre à une grande solitude, mais c'était tout de même souvent aussi calme que peut l'être un sentier "normal" des Alpes au mois d'août tongue (pas le désert donc, mais pas le périph' parisien non plus).

De mémoire, les seules portions où on a croisé du monde sont :
- entre les Contamines et le Col de la Croix du Bonhomme, sur la portion commune avec le TMB.
- entre la Porte de Rosuel et le lac de la Plagne, essentiellement des familles qui montent faire une balade à la journée.
- entre le col de la Vanoise et Pralognan - et encore, à partir du refuge des Barmettes beaucoup de personnes prennent le téléphérique donc il y a moins de monde.
- entre Pralognan et le refuge de Péclet-Polset, là c'était la grosse foule sur un sentier pas très intéressant en prime...

Ensuite ça a été le grand calme jusqu'à Briançon, franchement peu de monde dans les Cerces/Thabor.

Je m'attendais à plus de monde en Vanoise, notamment vers Tignes et le col de la Leisse, d'autant plus que la météo était enfin belle après plusieurs jours de mauvais temps. Finalement on n'a pas dû croiser plus de 15 ou 20 personnes ce jour là. Il faut dire qu'à l'exception de Péclet-Polset, on est passés par des "petits" refuges (30-40 personnes max), et on était les premiers partis du refuge le matin. Ca change des gros refuges qui sont sur le tour des glaciers de la Vanoise (je l'avais fait il y a 3 ou 4 ans) où 80 personnes partent à la même heure.
Finalement en Vanoise, les seuls endroits où on a croisé du monde étaient situés sur des balades familiales facilement réalisables à la journée. Entre les deux on a eu une paix assez royale.

Je ne suis pas allergique à la foule, et des rencontres de randonneurs sont parfois intéressantes, mais c'est vrai qu'en montagne j'apprécie le calme et un peu de solitude tout de même smile
Bref pour ceux qui souhaient faire un GR sans l'inconvénient de randonner en "troupeau", je pense que le GR5 peut constituer une piste intéressante smile

Hors ligne

#18 12-03-2012 20:48:55

to-ny
Membre
Lieu : Lorraine
Inscription : 20-06-2011
Messages : 824

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Sympa le retour,les photos sont magnifiques... smile


" Ni dieu,ni maître,je respecte le vent qui me porte "

Hors ligne

#19 16-03-2012 22:10:10

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 554

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Bonsoir !
ça faisait un moment que je n'avais pas pu venir faire un tour sur le forum
et Paf je tombe sur tes photos  tongue
je ne regrette pas ma visite, magnifique! Ca va m'aider à passer une bonne nuit! cool
du coup je suis allée sur ton retour de GR5 Léman Mont Blanc
je vais lire cela avec intérêt car j'ai le projet de faire cette traversée
Merci encore pour ce beau voyage smile
Myrtille

Hors ligne

#20 17-03-2012 10:38:40

Alex KXK
Membre
Lieu : 68 / Haut-Rhin
Inscription : 22-04-2010
Messages : 282

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Super rando!
Tu écris chaque jour un petit résumé de la journée? parce que c'est sacrément précis dans ton CR!

Comme d'habitude tes photos sont superbes avec des lumières somptueuses!  smile

Hors ligne

#21 17-03-2012 11:54:08

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Myrtille88 a écrit :

je vais lire cela avec intérêt car j'ai le projet de faire cette traversée

Super, c'est une rando sympathique, n'hésites pas si tu as des questions cool


Alex KXK a écrit :

Tu écris chaque jour un petit résumé de la journée? parce que c'est sacrément précis dans ton CR!

Oui, j'ai un petit carnet où j'écris chaque jour 1 ou 2 pages maxi avec les grandes lignes de la journée. Pour écrire mon CR en général, je regarde la carte, et j'essaye de me replonger dans mes souvenirs, ce que j'ai vu, ce que j'ai ressenti à chaque endroit smile

Hors ligne

#22 19-03-2012 14:01:31

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 086

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

Merci pour ce super récit, j'ai pris plaisir à le lire et à voir ces belles photos  smile

Hors ligne

#23 19-03-2012 20:21:46

Andromède
Membre
Inscription : 28-02-2011
Messages : 45

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

C'est vraiment le type de récit qui inciterait à tout plaquer pour partir sur le champ wink  et ces photos tongue  ça renforce l'envie encore plus. 

Merci

Hors ligne

#24 20-03-2012 09:39:37

sandinista
Membre
Inscription : 21-03-2008
Messages : 33

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

bonjour, je suis aussi surpris que tu aies rencontré si peu de monde...à quelle période es tu partie  ? car je crois ne pas avoir vu l'info

Hors ligne

#25 20-03-2012 20:56:00

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 554

Re : GR5- Du Mont-Blanc à Briançon

sandinista a écrit :

bonjour, je suis aussi surpris que tu aies rencontré si peu de monde...à quelle période es tu partie  ? car je crois ne pas avoir vu l'info

BONSOIR,

il me semble avoir compris que c'est en été.

Basi, aurais-tu mis une liste de ton matériel quelque part?
Dans ton 1er retour tu parles de vouloir changer ton duvet car pas assez chaud, as-tu changé?

Myrtille

Hors ligne

Pied de page des forums