Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 19-05-2013 14:46:57

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 960
Site Web

[Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

4572_presentation_3.jpg

Dernière modification par jeanjacques (11-09-2013 23:56:04)


Super poney

Hors ligne

#2 19-05-2013 14:58:44

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 960
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Edit: récit mis à jour dispo ici: http://sebastienlhorty.com/2013/03/29/t … de-en-srn/

SRN: ski de randonnée nordique.

I/ Itinéraire

(Approximativement, les détails sont dans le récit).
4572_trajet_islande.png


II/ Récit

J-1: Samedi 16 mars 2013, Yann part de Bordeaux et moi de Paris, nous avons prévu de nous rejoindre à Londres. Je n'ai pas de bagage en soute et seulement un sac cabine, Yann ayant le sac commun avec les deux paires de ski et une partie de mon matos qui ne passe pas en cabine (piolet, couteau, etc).
Mon sac à dos contient par contre les 11 jours de nourriture et le reste de mon équipement. Le ranger et le comprimer de sorte à ce qu'il passe en cabine s'avère complexe. Le "va falloir l'ouvrir monsieur, on voit pas dedans, c'est trop compact" de l'agent de sécurité de Roissy me confirme que j'ai bien fait mon boulot…

Une fois à Londres, je réveille Yann arrivé plus tôt. Il est minuit passé, il est temps de concevoir notre itinéraire...
Ce n'est pas très concluant, prendre la direction de Kistufell est intéressant mais traverser le glacier du Vatnajokull semble vraiment problématique. Finalement, on verra bien sur place.
En passant, mon co-équipier a bien pensé à tout prendre, sauf mon matelas, une broutille quoi.

Note de Yann: De mon coté, j'ai passé l’après-midi au soleil près de l’aéroport de Luton à lire « Latitude zéro » de Mike Horn… il a fait chaud à Londres, j'ai bronzé, Mike Horn a eu également chaud… mais nous nous allons en Islande, nous risquons d’avoir d’autres températures ! big_smile

J0: Nous arrivons le matin à l'aéroport de Keflavik et nous apprenons que notre vol intérieur qui part dans 2h est dans l'aéroport de Reykjavik, la capitale. Bon point pour trouver un matelas. Sauf que nous sommes dimanche..
Par chance, le chauffeur du bus nous apprends qu'un centre commercial est ouvert dans l'après-midi. Décision est prise d'acheter un vol pour Arukeiry en fin de journée, je resterai ici pour trouver un matelas tandis que Yann prendrait le vol déjà payé et s'occuperait de trouver du gaz sur place.
Le choix est restreint et c'est avec un Ridgerest Solar Large sous le bras que je retrouve Yann. Après de sévères découpes, sa taille a quelque peu fondue et le résultat est plutôt pas mal.

Le vol intérieur nous a permis de voir que le manteau neigeux est bien présent et que nous allons pouvoir skier.

4572_p4210018.jpg

Seule la côte n'est pas enneigée et nous devons porter les skis. Avec les 11 jours d'autonomie, nous avons 17kg sur les épaules mais comparé à la pulka normalement indispensable, c'est le pied smile 
Concernant le volume, il est contenu et nos sacs ne font pas plus de 50L.

4572_p4210023.jpg

4572_p4210026.jpg

L'aéroport se trouve sur la rive Ouest du fjord et nous voulons grimper rapidement sur les vallons de la rive Est pour trouver de la neige. Nous rejoignons le grand pont au Nord, le long de la nationale 1 et posons le bivouac après 5 km de marche.

4572_dscf5778.jpg

4572_p4210034.jpg

La tente est une 3 places, il nous fallait au moins ça pour être bien smile


J1: La météo est mitigée et la visibilité moyenne, nous allons continuer par la route et monter par le vallon Tungnafjall, plus accessible.
S'en suit une marche sur goudron chiante malgré les prémices de paysages magnifiques, les sacs sont lourds, premières ampoules pour moi.

4572_p4220037.jpg

La route goudronnée s'arrête à la jonction de la 821 et de la 827 que l'on remonte jusqu'à sa fin, à la ferme de Thormóôsstadir.

4572_p4220038.jpg

4572_p4220040.jpg
Promo sur le bidon turquoise ?

C'est à partir de là que nous chaussons les skis. Le sac s'allège de 2,5kg et les pieds paraissent légers au possible car nous glissons enfin.

4572_p4220046.jpg

4572_p4220047.jpg

Nous profitons de trouver encore de l'eau liquide mais la récolter s'avère quelque peu périlleux.

4572_dscf5800.jpg

Nous avons remonté le vallon sur une dizaine de kilomètres quand nous décidons de poser le bivouac. La visi s'est encore réduite, il n'est pas possible de voir à plus de 30 mètres.
Nous dormons à 950m d'altitude.


J2: De la neige et du vent cette nuit, nous continuons de grimper dans le vallon blanc.

4572_dscf5802.jpg

4572_p4230055.jpg

La météo, comme la visi, plutôt bonne en début de journée, se dégrade rapidement au point que nous devons monter la tente pour faire une pause. S'arrêter plus de 5 minutes sans être abrité n'est pas possible.

4572_p4230058.jpg

Nous avons navigué toute la journée à la carte et au GPS et avons trouvé de temps en temps des piquets sortant du manteau neigeux, bien pratiques mais très difficiles à suivre sans visibilité.

Le ciel se découvre quand nous nous arrêtons pour la nuit.

4572_p4230062.jpg

Nous ne sommes pas parvenus à rejoindre Laugafell aujourd'hui, il nous reste 8km à faire. Notre kilométrage journalier est bien inférieur à ski qu'à pied et ce n'était pas prévu, nous allons devoir aménager nos plans.
Si nous continuons à ce rythme (25-30km/jour), nous pourrons rejoindre Kistufell mais nous n'aurons pas assez de temps sur le glacier. Notre objectif est de faire une traversée et nous décidons donc de longer le Vatnajokull par l'Ouest sans y grimper. Cet itinéraire permet également une échappatoire par une route plus importante atteignable en 8 jours.


J3 (narrateur Yann): En 2h nous arrivons à Laugafell, sous le soleil.

4572_dscf5821.jpg

4572_dscf5825.jpg

Nous trouvons rapidement la "piscine chauffée". Nous nous baignons entourés de neige, c'est magique.

4572_dscf5837.jpg

Une cabane toute équipée près du bassin est ouverte. Nous en profitons pour faire sécher toutes nos affaires, nous reposer et nous rassasier.

4572_dscf5834.jpg

A 14h30, nous prenons tout notre courage pour poursuivre la route (après une deuxième baignade). Nous parcourons 20km en direction de Nyadilur. L'itinéraire est très plat, nous sommes à une altitude de 800 à 850m. La visibilité est belle, les 2 sommets Laugafell (879m) et Laugafellohnjukur (997m) sont visibles.

4572_p4240095.jpg

Nous traversons un lac gelé.

4572_p4240102.jpg

4572_p4240107.jpg

Le bivouac se fait dans un lieu bien exposé, il y a très peu de relief à cet endroit.

4572_p4240113.jpg

4572_p4240119.jpg

4572_p4240122.jpg


J4: Grand beau, peu de vent et visibilité excellente, nous allons pouvoir tracer tout droit vers Nyadilur. Nous enchaînons les heures sans pauses, trop heureux de glisser dans ces déserts blancs sous le soleil.

4572_dscf5874.jpg

4572_p4250125.jpg

4572_dscf5873.jpg

Les flancs du glacier Tungnafellsjökull commencent à apparaître. A son pied devrait s'y cacher le refuge.
Nous faisons une pause sous la tente.

4572_dscf5889.jpg

4572_p4250137.jpg

Et nous arrivons vers 15h au refuge.

4572_dscf5904.jpg

Une des cabanes est ouverte mais le sas entre les deux portes est rempli de neige hmm
Nous peinons à la dégager par le maigre interstice. Apres 20minutes je sature et en bourrant quelque peu, je passe dans l'ouverture.

4572_dscf5905.jpg

Petite accommodation de quelques restes présents au refuge:

4572_dscf5916.jpg

Malgré le beau temps, nous décidons d'y rester dormir, nous avons bien marché ce matin et ce début d'aprem pour avoir la conscience à peu près tranquille smile

4572_p4250145.jpg

4572_dscf5939.jpg

4572_dscf5920.jpg


J5 (narrateur Yann): Temps exceptionnel, pas de nuage, ciel bleu, il fait froid mais la vue est très dégagée.

4572_dscf5965.jpg

4572_dscf5978.jpg

Nous profitons de la beauté du glacier Hofsjokull et de la très belle montage Arnarfellsbrekka (1143m).

4572_dscf5976.jpg

4572_dscf5981.jpg

Cette montagne a l'air d'être parfois toute près mais en fin de compte, en regardant la carte, on ne s'en est jamais rapproché à moins de 15km à vol d'oiseau.

4572_dscf5995.jpg

4572_dscf5991.jpg

4572_dscf5992.jpg

Nous dépassons la mi-étape entre le refuge que l'on vient de quitter et Versalir (après 24km), Kistualda (774m).

4572_dscf6022.jpg

4572_dscf6038.jpg

Nous continuons pour planter la tente 8km plus loin.

4572_p4260180.jpg

4572_p4260189.jpg

Très longue étape aujourd'hui (note de Seb: surtout à cause du nombre de photos prises). Très beau bivouac avec une vue magnifique sur le glacier Hofsjökull.

4572_p4260188.jpg

4572_p4260206.jpg

Note de Seb: nous avons mis plus de 2 heures à savoir si l'énorme masse blanche que nous voyions au loin était une mer de nuage ou de la neige... Ce glacier est incroyable.


J6: C'est impressionnant la vitesse à laquelle change la météo dans ce pays. A peine quelques heures après être couché, la tente commence à bouger dans tous les sens et malgré nos boules quies respectives, nous sommes réveillés plusieurs fois par le vacarme.
La visibilité est nulle, le vent fort et de la neige fondue trempe nos vêtements.
Nous suivons la piste d'été F26 au GPS quand nous perdons sa trace aux environs du premier gué.

4572_p4270207.jpg

Nous finissons par trouver un passage plus large où les 10 - 15cm d'eau par endroit nous permettent de passer les 10m d'eau sans enlever les chaussures.

4572_dscf6055.jpg

La trace est vraiment pénible à faire aujourd'hui, la neige est gelée en surface et mes écailles n'accrochent plus. Les portions de D+ n'arrangent rien.

4572_p4270208.jpg

Le soleil pointe son nez mais le vent forcit à l'approche de Versalir où un pont permet de traverser une large rivière.

4572_dscf6064.jpg

4572_dscf6070.jpg

Le refuge est fermé, nous plantons la tente à quelques encablures pour manger et se reposer. Nous n'avons pas pu faire de pause de la matinée à cause de la météo.
Le soleil se maintient, le vent forci nous décidons de poursuivre. Le test du SRN à voile s'avère concluant…

4572_dscf6088.jpg

En fin d'aprem nous finissons par mettre les skis sur le dos car la piste F26 est praticable à pied. Nous avions dû mettre les peaux pour pouvoir avancer à cause du vent et de la neige glacée.

4572_dscf6109.jpg

Bivouac dans un léger creux pour essayer de s'abriter du vent.

4572_dscf6117.jpg


J7 (narrateur Yann): Longue journée de marche, grand soleil mais vent arrière 3/4 horrible avec des rafales très fortes.

4572_dscf6135.jpg

4572_dscf6141.jpg

Il est difficile de rester debout, nos chevilles morflent, comme les épaules. Cependant, comme nous ne pouvons pas faire de pause, nous progressons vite.

4572_dscf6151.jpg

4572_dscf6170.jpg

A 13h30, Sebastien construit une muraille de neige qui nous permets de nous abriter pour le repas et une sieste.

4572_dscf6183.jpg

Cette journée est certainement la plus éprouvante, nous ne pouvons même pas apprécier le paysage.

4572_dscf6195.jpg

En fin d'aprem nous arrivons au barrage de Vatnsfellslong où nous trouvons un blockhaus pour nous abriter.

4572_dscf6199.jpg

4572_dscf6200.jpg

Nous sommes arrivés à la jonction avec la route rouge, "notre échappatoire", avec 2 jours d'avance. Nous décidons de continuer jusqu'à Landmannalaugar où plusieurs options s'offrent à nous pour achever la traversée.

4572_dscf6202.jpg

4572_dscf6215.jpg

Bivouac dans un champ de scories enneigé.

4572_dscf6228.jpg

4572_p4280248.jpg

Lait en poudre - chocolat - semoule - sucre smile


J8: Objectif de la journée: Landmannalaugar. La perspective d'un bain chaud nous donne des ailes.

4572_dscf6235.jpg

Entrée dans le parc naturel de Fjallabak.

4572_dscf6241.jpg

4572_dscf6253.jpg

De vieilles traces de moto-neige viennent ternir la pureté des lieux.

4572_dscf6258.jpg

La Landmannalaugar est défendue par un passage de gué. Plutôt agréable à passer sachant les sources d'eau chaude normalement toutes proches.

4572_dscf6273.jpg

4572_dscf6275.jpg

Sauf que 100m plus loin, c'est un second gué qui nous attends. Beaucoup moins drôle, surtout avec le temps que cela prend de se déssaper et de se rhabiller hmm

4572_dscf6278.jpg

Nous arrivons à 14h après 31km parcourus, le refuge est ouvert et il n'y a strictement personne.
Nous établissons les priorités: gros gueuleton - aller se baigner - manger à nouveau - re baignade - lessive - repas du soir smile

4572_dscf6284.jpg

4572_dscf6292.jpg

4572_dscf6294.jpg

Malgré l'arrivé en début d'aprem, cette journée sera extrêmement bien remplie.

4572_p4290282bis.jpg

4572_dscf6306.jpg

Même pas froid !

4572_dscf6318.jpg

4572_dscf6320.jpg

4572_p4290287.jpg

C'est notre deuxième et dernière nuit dans du dur.
Pour l'itinéraire, nous avons de l'avance sur nos dernières prévisions et décidons de rejoindre le sud par le chemin d'été, plus alpin, qui mène à Thorsmork.


J9 (narrateur Yann): Nous quittons avec regret les eaux chaudes pour grimper vers le refuge de Hrafntinnusker.

4572_dscf6345.jpg

4572_dscf6341.jpg

4572_p4300296.jpg

4572_dscf6358.jpg

Le paysage est fantastique, lunaire.

4572_dscf6372bis.jpg

4572_dscf6371.jpg

4572_dscf6381.jpg

4572_dscf6395.jpg

4572_dscf6388.jpg

Nous avons la plupart du temps les skis aux pieds cependant quand la pente est forte, Sebastien préfère la méthode "sanglier", droit dans la pente.

4572_capture_daacran_2013-05-16_a_131716.png

4572_dscf6424.jpg

4572_dscf6430.jpg

4572_dscf6435.jpg

Le refuge est fermé ou du moins la porte est bloquée par plusieurs mètres de neige, nous y ferons une petite pause.

4572_dscf6442.jpg

Il fait glacial malgré le soleil.
Nous repartons pour 11km de montée et de descente à travers un toujours aussi beau spectacle.

4572_dscf6451.jpg

4572_dscf6454.jpg

4572_dscf6458.jpg

4572_dscf6462.jpg

4572_dscf6477.jpg

La descente à ski vers le refuge d'Alftavatn est très rapide.

4572_dscf6482.jpg

4572_dscf6488.jpg

4572_dscf6489.jpg

4572_dscf6494.jpg

Nous y sommes à 14h et une cabane est ouverte (avec cuisine et matelas) mais nous préférons continuer notre progression.

4572_dscf6502.jpg

Nous dépassons le troisième refuge d'Hvanngil (fermé) et traversons une plaine déserte blanche.

4572_dscf6517.jpg

4572_dscf6516.jpg

4572_dscf6520.jpg

Nous avons la très désagréable surprise de trouver un gué large et profond, difficile d'accès avec des berges enneigées.

4572_dscf6529.jpg

4572_dscf6531.jpg

Nous continuons à skier 1km après la traversée pour nous réchauffer.
Bivouac sur la plaine avec construction d'un mur de protection contre le vent.

4572_dscf6540.jpg


J10: Nous continuons en direction de Thorsmork sous le soleil mais la température est dans les plus basses que nous ayons rencontré.

4572_dscf6554.jpg

4572_dscf6565.jpg

L'épaisseur de neige s'amincie et nous ne tardons pas à déchausser.

4572_dscf6570.jpg

Pour finalement remettre les skis quelques kilomètres plus loin.

4572_dscf6585.jpg

4572_dscf6590.jpg

Nous restons rive ouest, glissons encore un peu et enlevons les skis, cette fois c'est bien fini.

4572_dscf6604.jpg

4572_dscf6602.jpg

Retour à la civilisation, nous suivons une piste au milieu d'un petit canyon où nous ferons une pause sieste.

4572_dscf6608.jpg

Nous longeons le volcan Eyjafjoll qui a explosé en 2010.

4572_dscf6612.jpg

4572_dscf6613.jpg

Passage de deux gués, l'eau est toujours aussi froide..

4572_dscf6621.jpg

Nous continuons encore quelques heures sur une piste un peu plus carrossable, des fermes commencent à apparaitre le long de la montagne à l'ouest. Puis c'est le contact avec le goudron, la traversée est sur le point de s'achever.
Nous apercevons d'autres têtes humaines que les nôtres à travers les vitres des deux voitures croisées ce soir, cela fait 10 jours que nous n'avons vu personne.

4572_dscf6637.jpg

Ce long ruban noir finit par arriver à une jonction qui mène à Vik, encore quelques pas, il est tard, nous posons le bivouac en contre-bas.

4572_dscf6630.jpg

Le lendemain, nous marchons la matinée et faisons du stop pour rejoindre Reykjavik. Notre vol est le lendemain, juste le temps d'aller visiter un peu et de faire un tour à la piscine municipale où nous profiterons une dernière fois des eaux chaudes du pays smile


Pour féliciter les personnes arrivées jusqu'ici, voici le petit film: http://www.youtube.com/watch?v=sTSPzqQ4 … tQ&index=4
Et le bêtisier: http://www.youtube.com/watch?v=Pa3q0Y_W … tQ&index=3 big_smile


III/ Equipement

Seb:

C'est la première fois pour moi que alléger le sac n'est pas fait en premier lieu pour le plaisir, mais tout simplement pour pouvoir réaliser un voyage. Sans ce sac léger, porter 11 jours de nourriture ne m'aurait pas été possible et la pulka aurait été nécessaire. Et avec cette dernière, la portion après Landmannalaugar aurait été impossible. Et de toute façon, le rythme qu'elle nous aurait imposé dès le début n'aurait pas été compatible avec notre créneau horaire d'une dizaine de jour.

Et je trouve cela totalement génial, la légèreté de nos sacs nous apporte de nouvelle perspective, au delà de randos réalisées plus rapidement / plus facilement, c'est des projets nouveaux que nous pouvons inventer et réaliser. Merci la RL smile



(En bleu clair, les équipements que portaient Yann le premier jour, la tente intérieur (720g), le piolet (350), la pelle (168g)).

1- Sac à dos, première réalisation pour moi, je n'avais jamais touché une machine à coudre avant. Il s'agit d'un genre de claie où le sac étanche vient prendre place. Un peu comme sur le ULA Epic à la différence que le mien est composé d'un seul lé de tissu. J'ai utilisé l'armature de mon OMM qui est vraiment lourde, 140g mais je n'ai pas eu le temps de trouver mieux.
Le matelas mousse, en plus d'offrir une solution de repli en cas de problème avec le gonflable, permet de protéger le sac étanche comme on peut le voir sur les photos.

2- Tente Anjan 3. Nous avons beaucoup cherché l'abri idéal pour ce voyage. La traversée du Vercors avec des abris 2 places nous avait montré que sur de longues périodes en hiver, nous avions besoin de beaucoup de place. Aussi bien pour le confort mais surtout pour la gestion de la condensation (éviter de toucher la toile).
En plus de ce critère, nous en avions d'autre tout aussi important:
-Avoir une abside importante pour pouvoir cuisiner facilement et stocker la neige nécessaire aux différentes tournées de fonte. Mais également pour pouvoir se chausser et se déchausser sans remplir l'intérieur de neige et pouvoir être prêt à partir dès que la porte s'ouvre: plus qu'à plier la tente et la mettre à l'extérieur du sac déjà fermé.
-Facile et rapide à monter. Comme on en parle dans le récit, nous l'avons souvent monté juste pour une pause. Cela n'aurait pas été possible si il fallait 20 minutes pour le faire. C'est un gage important de sécurité. La Anjan est incroyable à monter, encore plus simple qu'un tipi. Il suffit de 4 points d'ancrage pour la faire tenir debout, 4 de plus pour être béton.
-Capable de résister à du gros temps. A vrai dire, la Anjan n'est pas une tente faite pour ce genre de voyage. Elle est bien référencée comme une 3 saisons. Mais l'étude de sa forme et des matériaux employés ainsi que la qualité de réalisation de Hilleberg nous ont incité à passer outre. Avec raison jusqu'ici.
Elle est assez lourde, mais l'intégralité du reste de notre matos étant optimisée, nous pouvons nous le permettre.
Le premier jour nous avons séparé la tente extérieur de l'intérieur pour repartir le poids, mais cela s'avérait assez inutile, j'ai gardé l'ensemble de la tente et refilé la corde à Yann.

3- Matelas, comme Yann l'a oublié, j'ai utilisé le sien (un TAR néoair hiver) ne pouvant dormir sur le Solar, 100g de plus.

4- SDC sans fermeture, sans collerette, mon avis n'a pas changé depuis le Vercors, visible ici en fin de message: https://www.randonner-leger.org/forum/v … 05#p287405

5- Bouteille de 750ml, moins lourde qu'une 1L quand on la garde sur soi (autant en marchant qu'en dormant), suffisant pour la journée normalement, sinon la Platy prend le relais.

6- Réchaud à cartouche inversée, l'Optimus Vega se révèle très stable, un peu sensible au réglage et le câble nécessitant un petit coup de main pour le mettre en place mais dans l'ensemble c'est un super réchaud qui inspire confiance (pas comme le Fire Maple qui a fait peur à Yann apparemment).

7- Popote, nous avions également une 1,3L prêtée par Ambrose qui s'est révélée être une très bonne contenance pour deux. Nous la laissions à demeure sur le réchaud et enchainions les fontes de neige. Environ 4 à 5 par soir, moins quand nous avions trouvé de l'eau liquide.
Je mangeais dans la 900ml et Yann disposait d'un bol en plastique.

8- Spork, une cuillère normale aurait été mieux.

9- Trousse à pharmacie, encore allégée pour l'hiver, je ne referai pas de paragraphe sur ce sujet, il est dispo sur tous mes autres récits.

10- Stick lèvre, ce fut très con d'en prendre un à la menthe poivrée, cela là rendu inutilisable pour moi à cause de la sensation de brulure… Je n'ai jamais eu autant le nez et le dessous du nez abimés, je me tartinais toutes les deux heures de la crème solaire de Yann ou d'huile d'olive pour me calmer. Je prendrai donc à l'avenir de la crème hydratante à la place du stick.

11- Polaire, jamais utilisée à part en oreiller. Je la prends par sécurité au cas où j'ai froid en marchant, ce qui n'est pas arrivé ou pas assez longtemps pour que cela soit utile de la mettre.

12- Doudoune, celle de Yann, 120g de duvet, bien suffisante, utilisée au pause et au bivouac. J'aurai apprécié qu'elle est une capuche je pense.

13- Chaussettes, jamais utilisées. C'est un modèle plus chaud que celles que j'avais aux pieds. J'ai finalement préféré porter les légères 24/24. Avec Yann, nous avons été surpris de ne jamais avoir les pieds mouillés le soir. Première fois que je n'ai pas à gérer ce problème.

14- Frontale, jamais utilisée, je n'ai vu la nuit que 3 minutes l'avant dernier jour. Cela nous apprendra à ne pas se renseigner sur la destination…

15- Yann.

16- Allumettes, si le réchaud a du mal à fonctionner, le briquet au gaz aussi.

17- Piolet, pas mal utilisé pour réaliser les ancrages et les enlever mais nous l'avions emporté plus pour arpenter un glacier ou d'éventuelles pentes fortes avec plus de sécurité. C'est également le cas avec le baudrier, la corde, les broches et les deux mousquetons + sangles chacun.
C'est une liberté en plus que de posséder ce matos, nous pouvons aller quasiment partout et nous ne sommes pas contraint de rester dans un itinéraire établi.

18- Peaux, utilisées une fois à cause du vent, nous avons été obligé de les mettre sinon nous reculions…

19- Pelle, indispensable selon moi, autant pour les ancrages que pour récolter la neige, faire un mur pour la tente, s'abriter lors d'une pause, construire un abri d'urgence, etc.

20- Eau, nous faisions fondre de la neige seulement le soir et nous en gardions pour la journée du lendemain. Mais nous buvions très peu en journée, préférant bien boire le matin et surtout le soir. Cela nous évite en partie la galère de l'eau qui gèle dans le sac. 2kg d'eau est vraiment le max que nous avons dû porter.

21- Nourriture, point détaillé plus loin.

22- Gaz, autant nous que le réchaud avons été économe. Une seule chauffe par jour et pas à pleine puissance. Nous avons utilisé une grosse cartouche entière ainsi que la moitié d'une autre. C'est vraiment un luxe génial de ne pas avoir à prendre un réchaud à essence.

23- Bonnet, tout simple en polaire, doublé aux oreilles. Il n'a pas besoin d'être très chaud car je le couple à la capuche de ma veste imper.

24- Visière, j'adore ce truc, autant pour le soleil que pour garder la capuche de la veste imper bien en place. Mais aussi pour son léger apport thermique (coupe vent), j'ai passé les deux premiers jours avec juste elle sans avoir trop froid.

25- Veste imper-respi, portée constamment, même pour dormir. Cela limite la perspiration dans le sac de couchage et la capuche, couplée au bonnet, me suffit pour dormir, je n'ai jamais utilisé celle du sac de couchage.

26- Haut ML mérinos, une enclume en 260g/m2. Mais cela m'évite d'avoir plusieurs couches à gérer. Agréable à porter même humide. Il dispose de passe-pouces que je passe systématiquement par dessus les sous gants, ils sont ainsi verrouillés et ne s'enlèvent pas quand je retire les moufles.
Par temps froid, je me satisfais de très peu de couche thermique (mérinos + veste imper) car je produis énormément de chaleur, mon cas n'est pas généralisable et l'envers c'est que je me pelle rapidement aux pauses.

27- Sous gant, porté en continu la journée. Cela m'évite d'avoir les mains découvertes quand j'ai besoin de ma dextérité fine qu'empêche les moufles.

28- Moufles en polaire 200g/m2, je les ai conçu de manière à ce qu'elles puissent également servir de chaussons et je les ai utilisé ainsi quasiment toutes les nuits.

29- Chaussette d'été légère, le pied bougeant beaucoup dans les chaussures de SRN, une grosse isolation à ce niveau n'est pas nécessaire.

30- Chaussure, en norme 75mm, celle qui nous paraissait la plus fiable et qui est allié sur beaucoup de chaussure à une véritable semelle Vibram contrairement aux autres normes. Cuir et membrane, assez agréable pour marcher et suffisamment rigide pour skier un peu.

31- Buff, jamais utilisé à part pour essuyer la popote, ma veste imper offre une protection suffisante au niveau du cou et du visage. Cependant je le prendrai si je devait rencontrer des températures plus froides (en dessous de -10°C).

32- Ski, modèle assez polyvalent, assez large pour ne pas se limiter dans le choix de destination possible mais en contrepartie, la vitesse sur le plat est un peu plus faible mais permet une meilleur portance en hors trace. Ils disposent d'écaille dessous qui permettent d'avancer sans reculer et des quarts en métal.

33- APN, porté autour du cou.

34- Couteau, avec un clip pour le porter en dehors d'une poche à l'intérieur du pantalon.


Yann:

Voilà ma liste pour ce raid à skis en autonomie de 10 jours.
(Attention : je vais peut-être la modifier car j'ai surement fait des erreurs, j'ajouterai également des commentaires)

Avant le départ, en préparant la nourriture, j'ai calculé les quantités de calories de façon assez précise, je craignais d'avoir trop faim, n'ayant pas trop l'habitude de partir en autonomie plus de 3 ou 4 jours... mais ça c'est plutôt bien passé de ce côté là, nous nous sommes pas trop rationnés... même si à l'arrivée il ne me restait que des sachets de thé et un bounty :-). J'ajouterai le détail de ma liste de nourriture un peu plus tard.

Peut-être un premier commentaire sur les vêtements : je suis frileux mais je n'ai pas eu froid pendant ces 10 jours en Islande, seulement un peu froid une nuit... mais cela ne m'a pas empêché de dormir. Je n'ai jamais eu les pieds mouillés (sauf en traversant les gués pieds nus). Je n'avais pris aucun change, je portais seulement dans mon sac ma doudoune en duvet naturel et une cagoule en duvet... tout le reste de mes vêtements était sur moi.

Deuxième commentaire, par rapport au ressenti sur le poids du sac. J'ai l'habitude de faire quelques voies d'alpinisme ainsi que de faire du ski de randonnée, les sacs sont vite chargés de quincaillerie ou de cordes... j'ai l'habitude de ne pas avoir un sac très très léger même en étant un MUL. Là en Islande, le premier jour, le sac était plutôt lourd car nous avions 9 kilos de nourriture et les skis sur le dos. Mais assez vite, le poids du sac à diminuer (surtout que nous avions ensuite les skis au pieds) et vers la fin du parcours, le sac était particulièrement léger. Contrairement à moi, Sébastien a plus l'habitude de faire des longs parcours en autonomie estival avec des sacs plus légers.

Dans les totaux ci-dessous, j'ai compté 2 litres d'eau... en fait j'en portais souvent moins, quelques fois plus (parfois 3 litres) mais pas longtemps.

Liste
Liste

1 : Je porte le sac à dos de Kinpu San sans pochettes à la ceinture  ni pochette sommitale
Son poids 415g (J'ai une version avec 2 porte-matériels au niveau de la ceinture).

2 : Je porte une pochette en bandoulière de Zpacks (Référence : Multi-Pack - 4 in 1 Backpack Lid / Chest Pack / Belt Pack / Satchel)
Dedans, je mets ma carte, mon appareil photo, ma cagoule en duvet, la crème solaire...
Son poids 53g avec la sangle qui passe en bandoulière.

3 : En cuben de chez Kinpu San

4 et 5 : Tente Anjan 3 d'Hilleberg
C'était un peu un pari de choisir une tente 3 saisons pour une traversée dans la neige dans un endroit réputé venteux.
D'autant plus qu'il s'agit d'un nouveau modèle d'Hilleberg, il n'y a pas encore trop de retours sur Internet.
En version 3 places, la place est confortable pour 2... il faut bien cela.
Très belle tente, facile à monter :-)
Le poids : 1733g (poids avec les 2 toiles, les 2 arceaux et les haubans mais sans les sardines)

6 : Matelas incroyablement isolant pour un matelas "mousse" !
Super pratique d'avoir un matelas comme cela quand on est dans la neige, il se déplie en 2 secondes.
Quand on s'installe dans la tente, on peut immédiatement mettre son cul dessus et s'installer (et gonfler le second matelas)
Pour une des traversées d'un gué, je l'ai également utilisé à l'arrivée, les 2 rives étaient enneigée, encore plus galère que d'habitude.
Je me suis jeté sur mon matelas pieds nus pour remettre le plus rapidement possible mon collant, mon sur-pantalon,
mes chaussettes et mes chaussures.

7 : Pied d'éléphant. J'ai une "grosse" doudoune associée au pied d'éléphant, j'ai un système assez efficace.
Le pied d'éléphant de triple zéro est assez étroit. Je dors souvent sur le ventre.
L'avantage du pied d'éléphant sur un quilt...
c'est de pouvoir se retourner plus facilement pendant la nuit.
Beaucoup de duvet (580g) pour un poids très léger (770g)

9 : Le Véga est un nouveau réchaud à gaz inversé. Il marche très bien.
Le seul bémol est le cable de transmission du gaz entre la bouteille est le réchaud.
Quand on retourne la bouteille après quelques secondes, ce mouvement a tendance à faire
bouger le réchaud.

10 : Bouteille 75cl Pago (35g), grand goulot, solide

12 : Mini briquet Bic

15 : Doudoune Kobuk 600g pour 300g de remplissage, très chaud, très gonflant.
Les 2 poches sont très grandes et chaudes pour mettre ses mains bien au chaud.

17 : Batteries supplémentaires pour mon appareil photo

18 : Lampe frontale Zebbra, puissante mais consomme beaucoup à pleine puissante
Pas utilisé pendant la traversée.

22 : Vrai piolet d'alpinisme en titane très léger si on considère son efficacité

23 à 29 : matériel d'encordement et de secours minimaliste
Pas utilisé

31 : Les peaux ont très peu été utilisées. Nous aurions pu nous en passer.

32 : Pelle très efficace pour construire des murs ou faire du terrassement

36 et 37 : choix d'un T-shirt manches courtes en Mérino très léger et une doudoune à poils longs très chaude mais encore légère.

38 : La Spektr taille un peu bizarre mais est très efficace. C'est une 3 couches qui pèse seulement 245g pour ma taille (Montane taille très très petit, j'ai pris du XL).

39 : Piercekuter m'a fait des mouffles en polaires à poils longs sur mesure

41 : Cagoule en polaire très fine que j'utilise très souvent. Très très légère (moinbs de 30g).

42 : Tour du cou que j'utilise en permance. Quand il fait trop chaud pour la cagoule polaire, je met ce buf en bonnet sur mon crâne chauve.

43 : Lunettes de vue... en titane.

45+46 : Caleçon R2 + surpantalon 3 couches très respirant avec zip intégrale
Système très polyvalent, très chaud, très coupe-vent.
Pour 500g au total

48 : Chaussures de ski de randonnée nordique au norme 75mm, Crispi Svartisen, 2368g en pointure 45

49 : J'ai entendu de très nombreuses mésaventures avec des fixations en skis de randonnée nordique.
Mais là nous n'avons pas de pulka, nous sommes "légers"... moins de risque de casse !
Skis Eon pas trop fins, avec des carres, très adaptés au terrain islandais peu escarpés.
Nous avons pu quand même aller à toute vitesse en descente sur de la neige glacée après notamment en descendant vers Alftavatn

50 : Bâtons 2 brins très robuste que j'utilise en skis de randonnée
J'ai cassé assez de bâtons de randonnée pour en utiliser des très très robustes.

52 + 53 : Carte au 250 000ème... pas très détaillé. Mais Highpictv nous a prêté son GPS.
En fin de compte, nous avons eu besoin de remplacer le jeu de piles Lithium

54 : Appareil photo Fuji X-100 avec grand capteur et vrai viseur (indispensable)


IV/ Nourriture

Seb:

4572_dsc_0551.jpg

Les deux paquets vides dont on ne discerne pas le nom, sont de la pâte d'amande (250g) et deux paquets de Crusty, genre de pain très sec à la mozzarelle et à la tomate (400g, 400kcal/100g).

A cela il faut ajouter:
-le lait entier en poudre dans les purées
-un bâton de saucisson de 250g
-200g de noix de jambon en tranche fine
-300g de viande des grisons en tranche fine
-300g d'emmental
-200g de comté
-1,4kg de crème de petit déjeuner: https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=20710
-750g de gâteau du CDB 2011: https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18058
-400g de gâteaux fourrés aux figues et framboises

Pour ce voyage, j'ai remis un peu en cause les préceptes de RL sur la nourriture prônant de maximiser l'apport calorique au 100g. En effet, j'ai l'impression depuis quelques temps de ne pas pouvoir exploiter tout ce gras que j'ingurgite. Je mange mes portions bien grasses sans appétit et j'ai faim rapidement après.
Donc sur ce voyage, j'ai essayé de prendre des choses que j'aime, plus équilibré et dont j'ai l'impression d'exploiter tout le potentiel.
C'est comme si sur un truc à 600kcal, je ne profitais que de la moitié, autant alors manger un truc peu calorique, à 400kcal/100g mais profiter de l'intégralité de ses calories.

La moyenne de ma nourriture était donc entre 400 et 450kcal/100g et je n'ai pas ressenti de différence sur le terrain. Je n'ai perdu que 1 ou 2kg en 10jours.

A refaire, je prendrai plus de viande, plus de fromage, plus de brownies, moins de Crusty, moins de gâteaux fourrés et de gâteau petit dej qui partent en miettes et sont impossible à manger avec des gants.

Bref, encore une fois, je pense que c'est à chacun de se faire sa propre expérience et de savoir ce qui marche pour lui wink

Et en passant, j'ai adoré la crème de petit dej, cela fera partie de mes prochaines randos, comme le gâteau du CDB smile


Yann:

Et voici les 9 kilos de nourriture embarquée... beaucoup de calories, de la nourriture pas super diététique smile mais bon, à l'arrivée il ne restait que quelques sachets de thé, c'était donc globalement mangeable et il y en avait pas trop. Pour dépenser le minimum de gaz, il y avait déjà beaucoup de neige à faire fondre pour notre ration d'eau à boire, nous ne faisions bouillir que peu d'eau. Dans ce contexte, tout ce qui est à base de semoule et de purée en poudre est très bien, les pâtes 3 minutes cuisent moins bien. La prochaine fois, j'essayerais d'augmenter un peu le rapport calories/poids (moyenne ici 430 kilo calories/100g), ce n'est pas si évident car il faut quand même pas mal de sucre lent et pas que du gras, une moyenne à 450 serait pas mal.

nourriture.gif

Dernière modification par jeanjacques (30-05-2017 21:14:03)


Super poney

Hors ligne

#3 19-05-2013 15:40:25

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Elle est nulle cette rando, c'est tout plat et il fait soleil lol


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#4 19-05-2013 17:17:43

denq
Membre
Inscription : 30-05-2007
Messages : 1 538
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

L'Islande Côte à côte: joli jeu de mot/ photo
Pas épais de neige, c'était faisable sans ski?


Vaut mieux être un peu titane qu'un grand mulet...

Hors ligne

#5 19-05-2013 17:47:35

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 960
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

highpictv a écrit :

Elle est nulle cette rando, c'est tout plat et il fait soleil lol

Fais le malin toi, si j'arrive à me libérer en aout tu vas moins rigoler tongue

denq a écrit :

Pas épais de neige, c'était faisable sans ski?

Non, sur des portions il nous a été possible de marcher mais sur 70% du parcours les skis étaient obligatoires smile

Dernière modification par jeanjacques (19-05-2013 17:48:06)


Super poney

Hors ligne

#6 19-05-2013 18:23:41

Alex@ndre
En quête de légèreté
Lieu : Alsace
Inscription : 25-04-2012
Messages : 52

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Génial ce récit,ça fait rêver...avez vous eu droit à ce genre de spectacle?

godafoss1600vetter.jpg

Hors ligne

#7 19-05-2013 18:37:07

to-ny
Membre
Lieu : Lorraine
Inscription : 20-06-2011
Messages : 824

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Salut jj  wink

Toujours autant de plaisir à lire tes récits...
Merci pour ce partage...

to-ny

Dernière modification par to-ny (19-05-2013 20:02:14)


" Ni dieu,ni maître,je respecte le vent qui me porte "

Hors ligne

#8 19-05-2013 20:01:12

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

jeanjacques a écrit :
highpictv a écrit :

Elle est nulle cette rando, c'est tout plat et il fait soleil lol

Fais le malin toi, si j'arrive à me libérer en aout tu vas moins rigoler

D'ici là je me serai pété une cheville en parapente et tu seras obligé de me porter lol


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#9 19-05-2013 20:55:16

ElMaki
Membre
Inscription : 04-10-2012
Messages : 167

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Waou ça donne envie !

Satisfait de la tente Hilleberg ? Quel modèle est-ce ?
Vous avez une idée des température affrontées ?

Hors ligne

#10 19-05-2013 21:17:49

alaricus
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 15-04-2013
Messages : 512

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Une belle rando qui fait rêver... wink

A un moment dans la video, vous dites que vous avez déjà faite cette rando il y a 6 ans. C'était également l'hiver?

En tous cas merci pour ces photos et ces vidéos qui nous en mettent plein les yeux.  cool


Mon but n'est pas d'enseigner, je ne suis ni un scientifique ni un professeur. Je suis un découvreur, mon but est d'émerveiller. On aime ce qui nous a émerveillé, et on protège ce que l'on aime.

Hors ligne

#11 19-05-2013 21:47:10

Yann
MUL Pyrénéen
Lieu : Bordeaux
Inscription : 26-01-2005
Messages : 491
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

ElMaki a écrit :

Satisfait de la tente Hilleberg ? Quel modèle est-ce ?

Oui, pas mal du tout. C'est la Anjan 3.


alaricus a écrit :

A un moment dans la video, vous dites que vous avez déjà faite cette rando il y a 6 ans. C'était également l'hiver?

Pour Seb, l'Islande c'était une première.
De mon côté, je suis déjà venu 2 fois en été.
La partie que je connais bien, c'est Skogar-Landmannalaugar que j'ai parcouru 2 fois, dans les deux sens. La deuxième c'était avec des Muls (Lien).
Par contre la traversée entière Nord ->Sud, c'est la première fois.


Alex@ndre a écrit :

Génial ce récit,ça fait rêver...avez vous eu droit à ce genre de spectacle?

Nous avons vu une aurore boréale... une seule, mais elle n'était pas terrible, une sorte de traînée noire sur un fond de ciel noir... :-(. En fait, nous dormions assez vite le soir (entre 21h et 22h au plus tard) et le matin nous nous levions autour de 6h du matin. Or la nuit est déjà très courte fin avril, le soleil devait se coucher autour de 23h et se lever vers 4h30. Nous avons vu aucun coucher de soleil et aucun lever de soleil :-) nous dormions !
Pour l'aurore boréale que nous avons vu, c'est Seb qui m'a réveillé, il s'était levé en pleine nuit pour pisser... comme quoi les problèmes d'énurésie nocturne arrivent à tout âge :-)

Dernière modification par Yann (19-05-2013 22:05:21)

Hors ligne

#12 19-05-2013 21:53:43

ventcalme
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 29-10-2011
Messages : 1 552

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Tres belle balade, avec plein de belles photos smile
Ca change de la traditionnelle rando estivalle en Islande (bien aussi quand même big_smile ) !

Dernière modification par ventcalme (20-05-2013 09:37:08)

Hors ligne

#13 20-05-2013 08:40:01

to-ny
Membre
Lieu : Lorraine
Inscription : 20-06-2011
Messages : 824

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Salut jj, smile

Des listes toujours aussi bien épurées et détaillées comme je les aime...
Dommage pour la frontale effectivement...Et niveau thermicité,je vois que vous aviez fait de bons choix... wink

to-ny


" Ni dieu,ni maître,je respecte le vent qui me porte "

Hors ligne

#14 20-05-2013 10:29:24

ElMaki
Membre
Inscription : 04-10-2012
Messages : 167

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Yann a écrit :
ElMaki a écrit :

Satisfait de la tente Hilleberg ? Quel modèle est-ce ?

Oui, pas mal du tout. C'est la Anjan 3.

Je viens de voir ton retour sur le matos. Je possède l'Allak, et je suis aussi satisfait. Et pour une tente 3 saisons, elle a vachement bien tenu en Islande !

Hors ligne

#15 20-05-2013 10:38:53

chouxrave
Membre
Lieu : Bugey
Inscription : 13-10-2006
Messages : 1 368

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Très belle virée.

C'est un coup de pot qu'il y ait eu de la neige pour 80 % de la traversée ou est-ce assez courant malgré la forte influence océanique et la queue du Gulf Stream ?

Pour la tente, est-ce vous n'ayez pas pris la toile intérieure ou pas ? C'est noté 0 pour sa masse dans la liste alors que sur les photos on dirait qu'elle y est.

Hors ligne

#16 20-05-2013 11:08:49

velox
R.I.P
Inscription : 21-08-2006
Messages : 10 324

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

chouxrave a écrit :

Pour la tente, est-ce vous n'ayez pas pris la toile intérieure ou pas ? C'est noté 0 pour sa masse dans la liste alors que sur les photos on dirait qu'elle y est.

Elle est indiquée à 720 g dans la 1ere ligne de commentaire de la liste.

Hors ligne

#17 20-05-2013 11:39:20

Ultra
Banni(e)
Inscription : 03-11-2012
Messages : 265

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

.

Dernière modification par Ultra (01-04-2016 17:47:34)

Hors ligne

#18 20-05-2013 12:49:05

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 960
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Ultra a écrit :

Sur la liste tu indiques "Matelas auto-gonflant" et ensuite tu parles du TAR Neoair Hiver qui est un gonflable, je suppose que tu avais un TAR Neoair XTherm Smal ?

C'est une coquille, j'utilise toujours la même liste que je modifie au gré des parcours et j'utilise un auto-gonflant en 3 saisons. Celui à 320g est un Néoair Woman (celui que Yann a oublié), celui qu'il possède et que j'ai utilisé est un Xtherm 180cm qui fait 100g de plus comme je l'ai mentionné dans le commentaire.

Ultra a écrit :

Vu ta façon de dormir (tête en dehors de la capuche du SDC), l'idéal aurait été une doudoune à capuche avec un sac de couchage sans capuche.

Oui mais non smile , car je privilégie la continuité thermique du sac de couchage. Je ne l'ai pas utilisé sur ce voyage mais dans le Vercors, dans un abri simple paroi avec des températures similaires, je l'ai utilisé.

Ultra a écrit :

Bouteille de 750ml toujours sur toi, tu la mets comment sur toi pour quel ne te gène pas en marchant (système de portage, isolation...) ?

En majorité elle était dans le sac, nous sortions la bouteille qu'une à deux fois par jour pour boire quelques gorgées, pas grave si elle était un peu gelée. Sur moi je la mets dans la veste imper, sur le devant, retenu par la ceinture du sac.

Ultra a écrit :

Polaire de 130g, c'est le poids d'un t-shirt technique ! smile

Ouep, et ma polaire à exactement la même forme vu que j'ai recoupé les manches à mi-biceps.

Ultra a écrit :

Vu les photos, vous avez bien appréciés d'avoir des poches à vos doudounes (sieste).

Une des différences entre 3 saisons et hiver wink

Ultra a écrit :

J'aurais pris un t-shirt manches courtes en laine avec une polaire fine à la place du haut manche longues en laine, plus performant en cas de forte humidité...

C'est la solution adoptée par Yann (enfin avec une grosse polaire à poil long), j'adopterai la même en cas de temperature plus froide. Mais là l'interet est d'avoir un haut qui fait tout sans jamais y touché. Comme je l'explique souvent, j'ai vraiment la flemme de toucher à mes couches thermiques, mais surtout, je n'en ai pas l'occasion. Si je marche et que je me pèle un peu, m'arrêter, poser le sac, ouvrir le sac, fouiller dedans, sortir la polaire, refermer le sac (qui est entrain de se remplir de neige), enlever la veste imper (se tremper un peu au passage), enfiler la polaire, remettre la veste, enfiler le sac va tout simplement empirer mon état... J'ai bien plus intérêt à verrouiller toutes les écoutilles et à accélérer un peu.
Ensuite, si tu produis un peu de chaleur en marchant, porter une polaire constamment est juste impossible. Tu vas remplir ton mérinos de flotte en un rien de temps.

Ultra a écrit :

Frontale + Piles = 88g, PAS BIEN ! lol

Si tu as une autre solution plus légère pour skier confortablement de nuit avec beaucoup d'autonomie, je suis preneur smile

Ultra a écrit :

Un piolet de type Camp Corsa (tête Alu) n'aurait-il pas été suffisant pour votre utilisation en neige (-145g) ?

Le corsa à tête alu est un jouet totalement inutile. J'ai le corsa à insert acier qui est un peu plus sérieux, mais cela ne remplace pas un vrai piolet comme nous avions. Avec les crampons, cela fait partie des points où, AMHA, grappiller du poids n'est vraiment pas une bonne idée.

Ultra a écrit :

La corde, les baudrier, sangles, broches à glace et mousquetons m'ont semblé un peu inutiles et lourds (vu le parcours, pas de glacier...). hmm
Pour aller dans du technique, des crampons auraient été plus judicieux...

J'ai expliqué dans le point piolet la raison d'emport de ce matos. Et à la base, nous devions traverser le Vatnajokull, ce matos était donc le minimum pour assurer un semblant de sécurité.

Ultra a écrit :

J'aurais franchement pris des bâtons de ski de fond avec paniers larges (plus léger et plus solides) à la place des télescopiques.

Et comment gères tu alors la différence de taille nécessaire entre les périodes de ski et de marche à pied ?

Ultra a écrit :

Quel est l'utilité d'un couteau aussi lourd (67g) ?

Le clip, pouvoir virer la glace sans ménagement dans les interstices des fixes.
Encore une fois, si tu as une meilleure solution, je suis preneur.

Ultra a écrit :

Je ne voie pas le GPS dans ta liste (Montre GPS ?), alors que vous en aviez un.

C'est Yann qui l'avait sur lui.

Ultra a écrit :

Vous avez traversé tous les cours d'eau pieds nus (eau glacé, risque de blessure...) ?

Ni moi ni Yann n'avons jamais subi aucune blessure dans aucun passage de gué depuis que nous marchons dehors (et il y en a eu à la pelle...). Donc on continu à faire ainsi smile

Ultra a écrit :

Températures moyennes et extrêmes rencontrés, sensation de froids du au vent ?

Aucune idée pour les températures, aux environs de -10 la nuit, autour de 0 -5 la journée, parfois plus chaud. Indépendamment du beau temps, nous avions souvent plus froid quand il y avait du soleil et un ciel très dégagé. Et évidemment, le vent vient amoindrir les températures mais finalement assez peu car les membranes imper sont totalement coupe vent.

Ultra a écrit :

Certaines questions ou remarques peuvent légèrement énerver, je m'en excuse d'avance.  wink

En aucun cas, c'est très bien de pouvoir discuter de ces points et cela me permet de compléter les explications du CR.


Super poney

Hors ligne

#19 20-05-2013 13:01:26

chouxrave
Membre
Lieu : Bugey
Inscription : 13-10-2006
Messages : 1 368

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

velox a écrit :
chouxrave a écrit :

Pour la tente, est-ce vous n'ayez pas pris la toile intérieure ou pas ? C'est noté 0 pour sa masse dans la liste alors que sur les photos on dirait qu'elle y est.

Elle est indiquée à 720 g dans la 1ere ligne de commentaire de la liste.

OK, mais sur le site de Hilleberg, la Anja 3 est à 1,7 kg, DT + TI.

Donc la question reste posée, à moins que la liste ne soit relative qu'à un des deux porteurs et que chacun se retrouve donc avec la moitié de la tente dans son sac ; reste que 720 g ça fait léger par rapport au poids annoncé par le constructeur.

Hors ligne

#20 20-05-2013 13:06:12

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 663

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

-DT+arceaux+haubans dans le sac de Seb  : 1030 gr.
-Ti dans le sac de Yann : 720 gr.

Total 1750 gr, ça correspond chouxrave. wink


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#21 20-05-2013 13:09:05

alaricus
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 15-04-2013
Messages : 512

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

chouxrave a écrit :
velox a écrit :
chouxrave a écrit :

Pour la tente, est-ce vous n'ayez pas pris la toile intérieure ou pas ? C'est noté 0 pour sa masse dans la liste alors que sur les photos on dirait qu'elle y est.

Elle est indiquée à 720 g dans la 1ere ligne de commentaire de la liste.

OK, mais sur le site de Hilleberg, la Anja 3 est à 1,7 kg, DT + TI.

Donc la question reste posée, à moins que la liste ne soit relative qu'à un des deux porteurs et que chacun se retrouve donc avec la moitié de la tente dans son sac ; reste que 720 g ça fait léger par rapport au poids annoncé par le constructeur.

Il me semble qu'il a précisé que c'était sa liste, je me trompe?  hmm

Dernière modification par alaricus (20-05-2013 13:09:29)


Mon but n'est pas d'enseigner, je ne suis ni un scientifique ni un professeur. Je suis un découvreur, mon but est d'émerveiller. On aime ce qui nous a émerveillé, et on protège ce que l'on aime.

Hors ligne

#22 20-05-2013 13:12:12

chouxrave
Membre
Lieu : Bugey
Inscription : 13-10-2006
Messages : 1 368

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Ah purée,oui. Pas bien lu la fin de la remarque.  cool

Hors ligne

#23 20-05-2013 13:15:15

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 671

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Salut JJ et Yann  smile

Merci pour ce retour et ces photos magnifiques  tongue

Cela change effectivement de l'ambiance et des paysages d'été!


JJ a écrit :

Le premier jour nous avons séparé la tente extérieur de l'intérieur pour repartir le poids, mais cela s'avérait assez inutile, j'ai gardé l'ensemble de la tente et refilé la corde à Yann.


Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#24 20-05-2013 15:03:13

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Bravo, et merci smile


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#25 20-05-2013 15:13:08

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 960
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

J'ai ajouté la partie nourriture ainsi qu'une phrase à la fin du récit mentionnant le fait que nous n'avons vu strictement personne en 10 jours smile

Dernière modification par jeanjacques (20-05-2013 15:13:23)


Super poney

Hors ligne

Pied de page des forums