#1 11-09-2015 16:40:21

mulgaelle
telle la chenille, un jour papillon...
Inscription : 19-02-2012
Messages : 319

[Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

6536_kirghizistan_2015_00_11-09-15.jpg
Le Kirghizistan à vélo était un rêve de Greewy, monter au Lac Song Kul à vélo était un challenge à sa mesure, j’ai décidé de la suivre dans ce voyage BUL et MUL de presque un mois.
On a donc échangé nos compétences, elle faisant les sacoches de vélo et moi les sacs à dos. Nos vélos étant légers, il ne s’agissait pas de les alourdir en partant avec du matériel trop lourd (La liste du matos de Greewy est la même ou presque que pour les Alpes ICI). Arrivées à l’aéroport, les vélos, le barda et la nourriture pesait 43kg pour 2. Nous rencontrerons beaucoup de cyclistes portant ce poids tout seul, beaucoup auront « un déclic » en nous voyant et en discutant avec nous, réalisant qu’ils ont pris trop de matos et qu’ils pourraient moins se fatiguer. Les sacoches de Greewy ont fait un carton d’ailleurs.

Préparatif :
Vélo MG : monté porte bagage arrière et sacoches maison de 520gr
Vélo Greewy : PB avant et arrière, sacoches arkel 420gr et Orlieb 1,7kg

Il ne faut plus de visa pour le Kirghizistan, car le pays souhaite attirer les voyageurs, Bishkek, la capitale est d’ailleurs le refuge de beaucoup attendant les visas pour les autres pays.
1E= 70som environ

Les cartes ont été achetées sur place, il existe un magasin « GEOID », difficile à débusquer car en arrière cours avec le panneau à terre, ouvert de 9 à 17h, c’est là que nous avons trouvé notre carte avec les dénivelés. Le Kirghizistan est un pays montagneux et ne pas intégrer cette donnée est une erreur majeure. Nous avons rencontré 2 belges à la fin qui pensaient miser sur 70km par jour et qui en avaient fait 25 le premier jour et 15 le 2e….

La nourriture est partout, il y a des « magazines » dans chaque bourgade donc environ tous les 5kms, nous comprendront vite qu’il est inutile de trop se charger sauf en nourriture « non trouvable » telle que de la semoule ou des pâtes de texture acceptable car les pâtes Kirghizes… No comment !

Eau : achat dans les « magazines » principalement, eau plate ou gazeuse. Les rivières sont souvent troubles, un filtre est un apport intéressant, nous n’en avions pas malheureusement…. Nous avions des pastilles de chlore, nous en avons récupéré en plus d’autres voyageurs. Un suédois ne lisant pas le Russe nous en a donné une pleine fiole, en vérifiant la notice auprès d’un local, ces pastilles de chlorine se sont révélées être des médicaments pour les maux de ventre…Nous avons fait bouillir l’eau (1min en plaine et 3min au-dessus de 2000m), mais cela n’a pas suffi, même en mangeant de la nourriture bouillie dans les resto, nous avons été malades.

Parcours :
-    Vélo de Bishkek à Karakol en passant par la grande route bitumée au sud du Lac Issyk Kul (le traffic et les voitures qui vous frôlent et vous klaxonnent sont un vrai bonheur… !). A refaire, j’irai en taxi jusqu’à Bokonbaievo. Sinon, passez par les montagnes au Sud de Bishkek pour aller au Lac Song koul mais sans acclimatation et avec le décalage horaire de 4h passer un col à 3700m sera un vrai challenge)
-    Randonnée de 3j à Karakol
-    Voiture de Karakol à Naryn avec une incursion à 120km au Sud pour voir le monastère de Tash Rabat
-    Vélo : lac Song kul (ascension par la route sud) et remontée à Bichkek par les montagnes et le Kegeti Pass à 3700m.

6536_carte_kirghizistan_11-09-15.jpg

1er jour bishkek
Le Kirghizistan est un pays relativement tranquille pour les touristes, pas de harcèlement de rue, ce qui est un vrai bonheur, on paye le prix "juste" au marché et ailleurs. Il n’y a que les taxis qui essaient de vous arnaquer. A l’aéroport en premier lieu, le trajet en ville coûte 800, nous paierons le double (il faut demander à votre guesthouse de vous envoyer un taxi).
Le matin, nous arrivons à la guesthouse et nous faisons la sieste pour récupérer du décalage horaire et du trajet en avion.
L’après-midi sera consacrée à la visite de la capitale. Dans la rue, les gens sont assez libres au niveau habillement et on voit même des couples.

6536_2015-07-27_181633_11-09-15.jpg

2e jour
Nous irons au marché, acheter de la nourriture déshydratée, tomates, fruits…. On trouve des petites billes de fromage très salées, très sèchent et donc très légères.

6536_2015-08-03_130526_11-09-15.jpg

Trouver le magasin de carte sera un vrai jeu de piste dans cette ville qui ne parle que Russe ou Kirghize. Nous trouverons le magasin au bout d’une heure en fouillant tous les recoins du croisement de rue indiqué.
Nous passons la soirée à remonter les vélos, démontés et emballés pour le voyage en soute
6536_modif_11-09-15.jpg
(Greewy à l'aéroport, quand elle avait encore sa polaire...)
6536_2015-07-29_163010_11-09-15.jpg
   
3e jour
Après, une bonne grasse matinée, nous décidons de prendre la route vers 16h en laissant passer les fortes chaleurs. La ville de Bishkek est à 800m d’altitude et c’est un véritable four….
Nous empruntons donc la grande route Est qui va au Lac Issyk Kul, nous allons à 20km/h, les voitures à 150, sensations garanties….
6536_2015-07-30_164656_11-09-15.jpg

Premier jour de vélo, et première casse, le porte bagage avant tout neuf de Greewy lâche, malfaçon dans l’acier ! Une cata, mais avec une peu d’astuce et 2 serflex elle réussit à caler un bâton de rando pour faire en sorte que la sacoche tienne !
6536_2015-07-29_172137_11-09-15.jpg
Bien sûr, cela ne serait pas drôle si on en était resté là, je perds l’autre bâton de rando de Greewy sur la route et après un AR de 10km nous le retrouvons, en piètre état, un camion était passé par là mais fonctionnant toujours !!!!
Nous avons un peu trop chargé les sacoches en nourriture, il y a des vendeurs de fruit partout et des « magazines » aussi, ok, c’est retenu.
Nous bivouaquerons légèrement en retrait de la route avant Tokmok, dans une zone infestée de moustique au grand malheur de Greewy qui est un vrai buffet pour eux, ce qui fait que j’étais relativement tranquille big_smile big_smile .Au matin, Greewy, n’ayant pas dormi, n’aura qu’une phrase aux lèvres « moustiques partout »…
Nous aurons fait 50km de vélo


4ème jour
Nous continuons sur la route en direction du Lac. C’est aussi là que nous rencontrerons les premiers sales gosses balançant des pierres !
6536_2015-07-31_075436_11-09-15.jpg
Il fait chaud, très chaud, nous nous arrêtons pour nous rafraîchir près d’une des nombreuses pompes à eau de rue dans les villages, beaucoup n’ayant pas l’eau courante. En nous voyant, un homme rentre chez lui, je me dis que je l’ai fait fuir, mais non, il revient avec un énorme pain dans les mains, pain qu’il nous offrira, nous, nous donnerons des bonbons en échange pour les enfants….
Nous ferons escale encore en retrait de la route, en montant un peu, près d’une voie ferrée, Greewy m’assurant qu’il ne passe que 2 trains par jour. Nous avons rempli l’outre d’eau, nous sommes tranquilles pour la soirée.
Nous aurons fait 80km
6536_2015-07-30_201338_11-09-15.jpg

En pleine nuit, un énorme bruit sourd me réveille, j’ouvre les yeux, je vois des phares nous fonçant dessus, pensant que des Kirghizes en 4x4 imbibés d’alcool nous foncent dessus, j’attrape le coin de la tente que j’arrache d’un coup pour m’extirper de la tente, suivie de Greewy…. Et là, le train siffle et le chauffeur nous fait coucou ! La peur de ma vie, nous avons planté la tente trop près de la voie ferrée et il passe bien 2 train par jour mais aussi 2 trains par nuit !!! Bon, il s’agit de replanter la tente maintenant et de calmer mon cœur qui bat la chamade… Et zut, dans l’affolement, une entaille de 2cm a été faite sur mon matelas gonflable, je finirais la nuit à plat dans tous les sens du terme….

5ème jour
Nous repartons donc au petit matin, pour atteindre la pointe Est du Lac. Le vent est de face assez fort et nous affrontons un col donc nous avançons comme des escargots, doublées par les voitures en furie. Nous passons  par des gorges qui sont très belles.
6536_2015-07-31_083704_11-09-15.jpg
Le déjeuner sera donc copieux dans la ville de Balikchy, nous pointons du doigt des lignes sur le menu incompréhensible pour nous et nous croisons les doigts pour que cela soit bon, et ça l’est !
En repartant, nous croiserons 2 belges sur les routes depuis 5mois. L’un a du piqué le vélo de sa grand-mère, c’est un vélo de ville trop petit pour lui avec un seul plateau à l’avant et sa selle est cassée depuis au moins 1000km…. Ils sont fous ces belges ! wink
6536_2015-07-31_152646_11-09-15.jpg
Après une heure de discussion, nous reprenons la route et nous nous arrêtons dans une presque île paradisiaque pour nous, mais aussi pour les moustiques… Après, une bataille acharnée perdue d’avance, nous déplantons la tente pour aller plus loin au milieu de la nuit. Mon matelas se dégonfle malgré la réparation, misère….
105km de parcourus ce jour

6ème jour
Le réveil est donc difficile vers 6h car nous enchaînons les mauvaises nuits. Greewy est fatiguée et la pluie s'invite. On replante donc la tente à 9h. Au cours de la journée, on dort 7h en se réveillant à peine pour déjeuner. Il pleut toujours mais nous prenons la décision de plier bagage à 17h pour rallier la ville de Bokonbaievo. C’était sans compter sur les ennuis mécaniques et le relief. Mon garde boue arrière frotte et on passe du temps à le surélever à l’aide de ficelle à rôti. On repart et je crève, super, 1ère crevaison. Le lac est à 1600m d’altitude et nous devons passer un col à 2000 mais cela ne sera pas possible aujourd’hui, on s’arrête donc en retrait de la route derrière une montagne, sans eau, il nous reste 3L donc suffisamment pour se laver, manger, et rallier le prochain village à 8km le lendemain. Se laver à l’eau pétillante, ça pique, surtout les yeux ! Les cours d’eau alentour sont à sec, bien que marqués sur la carte. On bivouaque sur place, rompues par la fatigue, mon matelas perd toujours en pression dans la nuit…
6536_2015-08-02_081632_11-09-15.jpg
Notez la propreté de la tente...
et du site!
6536_2015-08-02_085839_11-09-15.jpg
Pilage de verre à la Russe!

30km de fait ce jour

7e jour
On se lève il fait beau l'endroit est superbe, le moral revient. Un bon petit déjeuner, on roule les affaires de pluie sales dans un sac et on part affronter mon premier col à 2000.
6536_2015-08-02_085849_11-09-15.jpg
6536_2015-08-02_093113_11-09-15.jpg
On fait un stop lessive près d'une des nombreuses pompe à eau le long d’un village. Petit casse-croûte et direction Bokonbaievo. On s'arrête au CBT (info touristique) pour prendre des infos donc et on décide de se joindre à un groupe pour aller voir les aigles. Piège à touriste, mais bon, il faut bien passer par là parfois…
6536_kirghizistan_2015_72_11-09-15.jpg
Après manger, on repart à 16h, gonflées à bloc pour rallier Barksoon, tout le monde est gonflé à bloc sauf le pneu arrière de Greewy, 2e crevaison…. Stop d'une bonne heure près de la plage pour réparer et tenter de trouver la crevaison dans mon matelas, peine perdue. On continue 15km. On s'arrête dans un « resort » au bord du lac, endroit magnifique pour faire de la lessive et trouver la fuite du matelas dans le lac, peine perdue sad Resort à la Russe bien sûr, avec douches communes!
La rive sud du Lac Issyk kul est magnifique et comme dit Greewy, c’est cool icik !
6536_2015-08-02_182814_11-09-15.jpg
On refera le plein de course, notez la date de péremption....
6536_2015-08-02_110043_11-09-15.jpg

45km de parcouru

8e jour
Il pleut à 5h30, je pousse le réveil jusqu'à 7h du coup. Nos affaires n'ont pas du tout séchées pendant la nuit... La pluie s'arrête, nous partons à 11h. La route est plus ou moins bonne par endroit mais roulable et elle longe le lac qui est magnifique. Nous nous arrêtons au canyon « fairy tale ». Droit d'entrée 50 som. Deux km en montée dans le sable, nous mettent les jambes en feu. Le canyon est splendide en dégradé de couleurs. Nous resterons 1h30.
6536_kirghizistan_2015_94_11-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_91_11-09-15.jpg
On reprend la route vers Barksoon.
6536_kirghizistan_2015_108_11-09-15.jpg
Le tee-shirt de Greewy séchant sur son porte bagage se prend dan sa roue et le déchire. Le désavantage de la MUL est qu'elle n'en a que 2, elle le remettra donc tout le temps au cours du séjour, et à chaque fois, elle m'entendra chanter: Greewy a des traces de pneus sur son tee-shirteuh..... On s'amuse comme on peut quand on est fatiguée...

Vers 17h, il commence à pleuvoir. A l'entrée de la ville un panneau indique guesthouse puis plus rien, nous demandons à des hommes assis à l'arrière du camion, ils ont l'air embêtés, rentrent dans la maison voisine et nous font signe de venir car maintenant il pleut des cordes. Ils nous font la visite et nous font comprendre que l'on peut dormir là. C'est apparemment une maison d'accueil pour les chauffeurs routiers. Nous posons nos affaires et allons dans le bâtiment avec la table et la télé. Et là commence le pictionnary, la pantomime, on sort les cartes, les photos pour se faire comprendre, tout le monde joue mais pas facile de communiquer, mais tout le monde rigole. On mange une soupe, très bonne et confiture d'abricot, avec plein de fruit : abricot et cassis…. Puis on prend congé et on va se coucher. La chambre est kitsch mais accueillante.
6536_2015-08-03_210531_11-09-15.jpg

45km de parcouru

9e jour
On se lève et on va petit déjeuner, festin : 3 œufs, pain, confiture, fruit. On discute prix (200 som, 3E), on pense par personne, mais non, en tout... C’est l'auberge la moins chère du coin... ! On part avec un dernier salut. 30km plus loin la plage nous tend les bras, on y résiste pas d'autant que Karakol est plus dans les terres. Petit coin paradisiaque que l'on quitte à regret 3h plus tard.
6536_2015-08-04_110943_11-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_124_11-09-15.jpg
On avance, 3ème crevaison. Greewy répare sous l'œil attentif des gamins. On distribue des bonbons.
6536_2015-08-04_154714_11-09-15.jpg
On décide d'aller au sanatorium de Jeti Oghüz 28km au sud de Karakol. Il nous reste 14km en montée. A la ville, on se ravitaille et un taxi nous propose de nous monter, épique! Vieille bagnole avec housse de siège en poil façon zèbre, vieux papy qui charge les 2 vélos à l’arrière de sa Lada et mon casque sur sa tête….
6536_2015-08-04_185519_11-09-15.jpg
6536_2015-08-04_185646_11-09-15.jpg
Nous arrivons au Sanatorium, des maisons devant accueillent les touristes mais sans commodités, comme on a fait une semaine de vélo déjà, on décide de se faire plaisir et d’aller à l’hôtel du sanatorium. Le sanatorium a plusieurs bâtiments, nous logeons dans un, style russe, il doit dater des années 50, des lavabos mais pas de douches. Les douches sont ailleurs, dans le bâtiment principal, elles sont à la russe, rouillée, on a peur du tétanos...la pluie tombe fort....
6536_2015-08-05_160430_11-09-15.jpg

50Km de parcouru

10ème jour
On frappe à la porte à 8h, on avait opté pour la grasse mat, tant pis ! C'est la dame de l’accueil qui nous rend la monnaie du séjour. Et les passeports ? Faudra aller les chercher à l'accueil, ok c’était bien la peine de nous réveiller, on déjeune, et on se rendort et retoc à la porte à 10h. C’est la dame du ménage cette fois-ci : Ah vous êtes encore là et bah restez, je reviendrais plus tard… grrrrr...
On décide de partir en ballade aux alentours, c’est magnifique.
6536_kirghizistan_2015_133_11-09-15.jpg
6536_2015-08-05_114506_11-09-15.jpg
3h plus tard retour au sanatorium pour un petit bain réparateur. Il faut dire que l'on a pris la formule All included: tétanos, tuberculose, tourista... Je vous laisse juge...
6536_2015-08-05_154507_11-09-15.jpg
6536_2015-08-05_155528_11-09-15.jpg
(la dernière photo est un teaser pour la suite... big_smile big_smile big_smile big_smile big_smile )

Aujourd’hui, nous rallierons la grande ville à l’Est, Karakol. On repart vers 16h30, ah non, 4e crevaison... On manque de chance apparemment... Même endroit que la précédente près de la valve, le fond de jante est pourtant neuf sur mes roues….
On repart, Greewy, passant devant, karakol en tête...2h plus tard nous sommes installées à la guesthouse.
6536_2015-08-05_172421_14-09-15.jpg
6536_2015-08-05_190221_14-09-15.jpg
Nous décidons de partir en trek à pied 3j le lendemain, le propriétaire nous indique quoi faire et où aller et nous prête une carte, royal ! Nous allons donc mangé dans un bon petit resto du coin, indiqué par le proprio.
28km de fait

11e jour marche 2h
Lever 7h pour le petit dej. Le programme : lessive, course et réparation des crevaisons diverses et variées. Je trouve enfin le problème du matelas, cela fuit par la réparation car je n'ai pas mis de colle, toujours lire la notice (que j'avais viré, bien sûr, pour économiser du poids en oubliant de mémoriser le mode d'emploi, vive internet et le explications que l'on peut trouver facilement quand on retrouve une connexion.
On laisse passer les heures chaudes et on prend le minibus vers le parc national Ala kul (autant dire qu'on y va tranquille big_smile), d’autant plus que le resto de la veille ne m’a pas fait que du bien… On marche 2h (je marche au radar et je tiens jusqu'à ce que l'on trouve un spot de bivouac sympa,  2 autres groupes nous rejoignent...
6536_2015-08-07_081126_14-09-15.jpg
6536_2015-08-07_085828_14-09-15.jpg
On se pose, je suis malade, je me bourre de médoc dont les pilules de chlorine du suédois. Je mange ma soupe et mâchonne 2 gâteaux à moitié endormie. Il est 21h15. Bonne nuit les petits.

12ème jour marche 7h30-14h et 17h18h
Réveil 6h, départ 7h30 avant que les autres groupes n'ouvrent l'œil. Cela va mieux, la nuit m’a réparée. Il fait nuageux. Nous montons encore et croisons un ou deux 4x4 et des gens tentant de remblayer la route, je pense que c'est peine perdu mais ils doivent avoir l'habitude... Cela veut dire surtout, qu'à partir de ce point, fini les 4x4, on sera tranquille! Il faut dire que les eaux sont tellement violentes, qu'elles emportent tout sur leur passage et le bruit des rochers roulant dans la rivière est assourdissant.
6536_2015-08-06_190543_14-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_153_14-09-15.jpg
Petite pause avant la bifurcation. On croise pas mal de touristes russes, je n'avais jamais vu de sac de 110L, c'est chose faite, il y en a même un qui a accroché un sac à dos en plus sur son gros sac...
6536_2015-08-07_100341_14-09-15.jpg
On prend le petit sentier qui s'élève et là, cela nous rappelle plus les chemins de randonnée que nous connaissons. C'est très beau. Nous rattrapons tous les groupes un à un sans forcer, forcément, chacun devant porter entre 20 et 30kg...
6536_2015-08-07_105541_14-09-15.jpg
6536_2015-08-07_111019_14-09-15.jpg
6536_2015-08-07_115102_14-09-15.jpg
Les nuages s’amoncellent derrière nous et le vent se lève. Dernière montée et au sommet nous monterons la tente en catastrophe, c'est le déluge qui s'abat sur nous! L'eau ruisselle autour de nous, nous n'avons pas eu le temps d'étudier le terrain de la tente alors on creuse des tranchées pour que l'eau s'écoule... Bon, bah, le sylnylon 40, c'est étanche!
6536_2015-08-07_150141_14-09-15.jpg
1h plus tard c’est grand beau, nous faisons sécher la tente, mangeons, une petite sieste et ça repart pour 1h le temps de trouver LE spot de bivouac idéal, loin de la foule et face au glacier.
6536_kirghizistan_2015_217_14-09-15.jpg
C'est curieux cette mode russe, ce sitpad attaché en permanence aux fesses...
6536_kirghizistan_2015_222_14-09-15.jpg
Pour une fois, nous mangeons tôt! Il fait 5 degrés ce soir, nous fermerons la footbox de la couette, jusqu'ici celle-ci avait presque été inutile...
6536_2015-08-07_175919_14-09-15.jpg
6536_2015-08-07_191748_14-09-15.jpg
6536_2015-08-07_195812_14-09-15.jpg

13ème jour
6536_2015-08-08_070328_14-09-15.jpg
Il y a des moustiques à 3500m d'altitude! La beauté du paysage ne compense pas le fait que Greewy ait été malade toute la nuit, sa tête tourne, je la laisse un peu dormir mais j'ai peur que l'altitude accentue les signes de tourista. On est à 3400m. Elle est très malade en fait. Je la secoue quand même pour monter le col à 3800 et redescendre vers 2500. Nous quittons le champ de marmottes et de génépi. C'est toujours aussi beau. Greewy titube entre diarrhées et vomissements. Je porte son sac, il doit faire dans les 3-4kilos à la louche, c‘est l’avantage d’être MUL, je n’aurais pas pu porter un de ces sacs russes.  Je ne sais vraiment pas si on va passer le col car on marche 20m et Greewy  a besoin d’une pause, 20m, pause, 20m et elle s’endort sur le chemin dans le pierrier, 20m etc… Qu’il est loin ce col et pourtant si près! Je ne sais pas si je dois la porter ou l'achever, dans quelles circonstances souffrirait-elle moins? Bon, je continue de porter son sac et je l'encourage comme je peux...
6536_kirghizistan_2015_257_14-09-15.jpg
6536_2015-08-08_130944_14-09-15.jpg
4h30 pour 340m de dénivelé et on est au col, la tempête aussi... ! On s'enroule dans la tente après avoir vainement essayé de la planter en perdant 2 sardines.
6536_kirghizistan_2015_266_14-09-15.jpg
(vous noterez les talents de photographe de Greewy...)
On laisse passer le gros de l'orage pendant une heure et on descend avec des Russes en salopette pilou pilou, c’est amusant, les Russes ne connaissent pas les vestes imper apparemment, elles sont en sweat.
6536_2015-08-08_155406_14-09-15.jpg
On descend 3h pour aller aux sources chaudes.
6536_2015-08-08_180046_14-09-15.jpg
On plante la tente avant la dernière maison, après les guesthouses à touriste et Greewy s’endormira encore fiévreuse.
6536_2015-08-08_191936_14-09-15.jpg
6536_2015-08-09_100829_14-09-15.jpg

14e jour
Réveil tardif. Greewy est fatiguée. On descend aux sources chaudes sauvages, il s’agit de bassins individuels en forme de cœur, on y passe un bon moment et on repart vers 12h.
6536_kirghizistan_2015_295_14-09-15.jpg
La descente dure environ 3h30, mais avec Greewy encore malade, nous mettrons plus de 5h sans compter quelques pauses siestes.
6536_2015-08-09_122657_14-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_308_14-09-15.jpg
On trouve un minibus et direction la guesthouse pour que Greewy puisse définitivement se reposer, elle est à bout.


15e jour
Greewy a de nouveau été malade toute la nuit, son état s'aggrave. Au matin, c'est direction hôpital... J'ai peur que son voyage ne s'arrête là...
Le proprio de la guesthouse nous accompagne, un type adorable, il doit absolument aller chercher du lait de jument à 11h (cherchez pas à comprendre, on a pas plus compris non plus, ça renforce le corps apparemment). Il propose de nous emmener avant d'aller au marché et de faire la traduction, heureusement car moi en Russe... Bref, on arrive à l'hôpital et c'est la cour des miracles, il s'adresse au guichet, on monte un étage, il y a un grand couloir, plein de portes et plein de gens devant, peu importe, il ouvre une porte au hasard et pose des questions au médecin qui était en plein examen médical (heureusement ce n'était pas un proctologue). Deuxième couloir, deuxième porte, pas un gynéco non plus cette fois.. Il ouvre la porte en face et c'est apparemment la bonne. Deux femmes médecins nous reçoivent, il explique "tourista diarrhée, beaucoup, beaucoup...", j'insiste "nan, mais BEAUCOUP", elles regardent Greewy, lèvent un sourcil, l'examinent, écrivent un ordonnance et commencent à papoter avec le gentil proprio. La teneur de la conversation est "Pourquoi vous venez dans nos montagnes? Vous avez les mêmes, c'est très beau la France..." Que répondre à ça? Bah, rien... On sort et je me retourne pour demander si elle va aller vite bien, elle me répond, un inquiétant "j'espère"... Greewy se retourne et me demande ce qu'elle a dit, je réponds simplement "aucune crainte, tu es sur pied dans 24h, max 48..." cool cool  Et notre petit cortège redémarre, kiosque pour les médocs à un endroit, long couloir, une autre pièce, une infirmière pour la perfusion. Greewy commence à vouloir faire demi-tour et à dire "mais j'aime pas les piqûres" trop tard, l'aiguille est dans son bras, l'infirmière Russe l’attrape par l'épaule et l'assoie. On plaisante pas ici!
Au final, des médocs et une petite perfusion de 30min, rien de grave. Mais, cela nous a quand même amputé le budget de l'astronomique somme de 10E mad mad Bon je vais peut être pas contacter l'assurance de suite... lol lol lol
On va rester à la guesthouse la journée pour qu'elle récupère et on avisera mais on pense prendre le minibus pour retourner à l’ouest et gagner encore un jour ou deux de tranquillité pour que Greewy finisse de se remettre. Initialement, nous souhaitions rallier Naryn au sud-ouest en vélo en passant par la montagne et le Tosor pass, nous ne ferons pas la route par la montagne avec ses cols à 4000m, il faut savoir renoncer. Greewy est encore trop faible pour ça.
Je vais en profiter pour aller faire quelques courses et essayer de mettre la main sur des sardines dans LE plus grand magasin de montagne de la ville. Déjà, la porte est fermée, je sonne tout de même par acquis de conscience, je patiente, je commence à m'éloigner quand j'entends le verrou qui s'ouvre et la porte qui grince. Le matériel proposé là, date un peu je dirais des années 70-80 avec quelques articles plus récents... Alors, comment dit-on sardine en Russe? Ok ça va être compliqué, mais mes talents de mime font des miracles, la vendeuse revient au bout de 10min, avec LA solution.
6536_kirghizistan_2015_311_15-09-15.jpg
Pas MUL, mais, ça va dépanner, "je vous dois combien madame?", "rien, c'est gentil". En même temps, acheter des clous de charpentier, c'était pas trop ma volonté... Ils vont devenir collector ceux-là.


16e jour et 17e et 18e jours
La température a baissé et cela a été la tempête toute la nuit. Au matin, toutes les montagnes alentours sont blanches. Il ne faisait pas bon être en montagne cette nuit-là.
Au petit déjeuner, on discute avec C., un vieux baroudeur en 4x4 bricolé, tout confort, qui va faire la rive sud du lac, il propose de nous emmener. Vendu! Un vélo à l'arrière, un vélo dessus, on cale les sacoches et roulez jeunesse! Notre périple continue donc en 4UL (4x4 ultralourd).
6536_kirghizistan_2015_312_15-09-15.jpg
Nous irons jusqu'à Koshkor à environ 250km, cela prendra environ 4h. Après Koshkor, on fait un bivouac avec C, il est tout équipé, il y a une tente de toit pour nous, lui installe son lit dans la voiture, nous avons une table, des chaises, nous bivouaquons dans un décor splendide, on se croirait dans « out of Africa », manque plus que l'éléphant, mais où est Robert Redford quand on a besoin de lui...? tongue
6536_kirghizistan_2015_319_15-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_323_15-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_330_15-09-15.jpg

On continuera la route avec le 4x4 de C. jusqu'à Naryn.
6536_kirghizistan_2015_336_15-09-15.jpg
De là, nous pensons faire l'aller-retour en taxi jusqu'au monastère de Tash Rabat plus au sud (monastère, caravansérail, cela a servi à tout depuis le Ve siècle apparemment). Au final, C. n'étant pas pressé, il propose de venir avec nous. On se fait un bivouac sympathique au pied du monastère avec une petite balade à pied. C'est un champ de marmottes, elles promènent leurs fesses dodues en face de nous et j'en observe une dizaine aux jumelles un bon moment.
6536_kirghizistan_2015_343_15-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_346_15-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_351_15-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_368_15-09-15.jpg
On pourrait aller jusqu'au lac voisin en bordure de la Chine mais cela ne passe qu’à pied en 8h ou à cheval, et il faudrait bivouaquer là-bas. Nous sommes trop courtes en temps pour cela.
L'après-midi, on retourne donc sur Naryn à 120km, on fait quelques  courses et on poursuit à l'ouest pour rattraper la route qui va vers Osh pour C. et celle qui va au Lac Song Kul pour nous (accès au sud du lac). On fait un dernier bivouac avec C.  dans un paysage semi-désertique, c'est tellement beau...
6536_kirghizistan_2015_391_15-09-15.jpg

19e jour
Lever de bivouac avec C. à 15 km de la séparation de nos routes respectives. On y arrive vers 12h. Lavage des vélos qui ont pris un max de poussière à l’arrière du 4x4  et changement de cale pour nos chaussures, on repasse en mode vélo!
Dernier casse-croûte avec C. On se sépare, il va à Osh, nous prenons la direction nord vers le lac Song Kul.
6536_kirghizistan_2015_392_17-09-15.jpg
Le vent est de travers et violent. On peine à avancer dans la piste. Fini le goudron. Heureusement on ne croise que quelques voitures qui nous ensablent. La gorge est sèche et les narines se remplissent. On trouve une ère de bivouac après 15km en se réservant l'ascension du col pour le lendemain matin. Bonne nouvelle, Greewy est guérie!!!! Et... 5ème crevaison...!!!! Yeah man…. Entre les conditions météo, les maladies et la casse de matériel, on peine à s’en sortir…
6536_kirghizistan_2015_396_17-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_403_17-09-15.jpg

20ème jour le jour le plus long
Aujourd'hui, nous partons de 2100m pour franchir le col à 3400m qui nous mènera au lac Song Kul, perle du Kirghizistan.
6536_kirghizistan_2015_404_17-09-15.jpg
La piste s'élève, un peu trop, il faut pousser les vélos, impossible de rester dessus. 2h passent nous avons fait 5km... Heureusement peu de voitures nous dépassent, nous pouvons nous approprier la route à droite ou à gauche, à la recherche du meilleur passage,  sans sable, sans trou, sans caillou…en vain...
6536_kirghizistan_2015_405_17-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_408_17-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_409_17-09-15.jpg
Une voiture passe, je m'arrête mais je n'arrive pas à décaler, je me couche sur le côté doucement, et là, misère, ma selle s'est déboîtée !!!... Nan, mais il est où le chat noir?
6536_kirghizistan_2015_411_17-09-15.jpg
Il est 11h30, impossible de faire du vélo sans selle, donc nous cherchons un coin d'ombre pour commencer les travaux pratiques. Nous tordons la selle dans tous les sens, rien à faire pour réemboiter le rail. La selle est emboitée en usine, alors ce ne sont pas 2 petites nanas qui vont réussir à reclipser le bignou... Je décide de faire fondre le plastique à l'avant jusqu'au moment où en forçant on arrivera à reclipser la selle. Il ne faut pas non plus trop faire fondre car alors au moindre choc, la selle partirait et je risquerais l'amputation du kiki (c'est aussi important pour une nana que pour un garçon!). Bon, j'allume le réchaud et je fais chauffer le rail et je fais fondre le plastique sur la partie avant. A force de faire fondre et d'essayer, on y arrive, et c'est chose faite au bout de 2h30! 
6536_kirghizistan_2015_412_17-09-15.jpg
Nous mangeons, dormons un peu et repartons à l'ascension du col, et quel col, encore 800m de dénivelé !
6536_kirghizistan_2015_413_17-09-15.jpg
Je peine, mon pouce appuie machinalement sur la manette pour descendre les vitesses mais je suis déjà sur le petit plateau et grand pignon. Greewy a deux dents de plus, cela fait la différence et elle a l'habitude. Je trouve mon rythme au bout d’un moment mais l'oxygène me manque à 3000m.
6536_kirghizistan_2015_414_17-09-15.jpg
Enfin nous arrivons au col à 18h!
6536_kirghizistan_2015_425_17-09-15.jpg
Qlq jump photos sous l'oeil amusé des Kirghizes montés en 4x4 au col pour s'enfiler des shots de vodka.
6536_kirghizistan_2015_426_17-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_427_17-09-15.jpg
et nous redescendons pendant 1h.
6536_kirghizistan_2015_428_17-09-15.jpg
(le lac est au bout)
6536_kirghizistan_2015_430_17-09-15.jpg
Greewy ayant apprécié le confort du 4x4, elle veut le même confort et une douche, rien que ça! Nous cherchons donc un camp pour touristes avec douches et repas!
6536_kirghizistan_2015_438_17-09-15.jpg
(camp de yourtes en vue)
La douche se prend dans un petit cabanon, il y a un poêle qui chauffe et un autre qui ne chauffe pas, de l'eau sort de chaque, chaude ou froide donc. Il faut faire son mix pour avoir la température désirée, du coup le cabanon fait également sauna, ce qui n'est pas désagréable..
On ravage le buffet, les gens nous regarde amusés, ils remplissent nos assiettes, "alors, vous êtes montées en vélo ?? chapeau", "oui c’est pour ça qu’on a la dalle"…. Une bonne nuit nous attend, le temps de se rendre compte que la sacoche se découd!!!! Plus rien ne m'étonne. Bon, on réparera demain, allez dodo...

41km vitesse moy 8,03 D+ 1350

21ème jour
Une bonne nuit commencée au chant des kirghizes plein de vodka et interrompue à 3h par une souris indiscrète.
Lever tardif à 8h donc. Réparation de sacoche en vue, 3 aiguilles cassées dans ce tissu et ces sangles trop durs et 2h plus tard cela semble tenir la route.  Départ à 11h pour faire le tour du lac, 80km environ en longeant celui-ci. La piste est tollée, nous dégonflons les pneus pour plus de confort.
6536_kirghizistan_2015_439_22-09-15.jpg
Vers 13h30 pause déjeuner, on plante le tapis de sol en tarp, puis la tente, le soleil tapant trop fort.
6536_kirghizistan_2015_443_22-09-15.jpg
On mange et on essaie de dormir mais Greewy ronfle, au bout d'un moment je le lui dis mais elle me dit que ce n’est pas elle, qu'il y a un cheval derrière. Mais, oui, bien sûr, par acquis de conscience, je lève la tête et effectivement, une petite fille perchée sur un âne nous observe depuis un temps indéfini.
6536_kirghizistan_2015_445_22-09-15.jpg
Elle ne dit rien et nous regarde. Il faut dire que la tente de Greewy est tellement discrète qu’elle nous a vu de loin ! Je souris, effectivement Greewy ne ronflait pas… yikes yikes yikes  La petite fille repart, sans un mot, comme elle est venue, après que nous lui ayons fourré des bonbons dans les mains.
6536_kirghizistan_2015_446_22-09-15.jpg
Nous repartons à l'assaut des petites buttes casse-pattes de la rive ouest, difficile le 12% à 3000m, ce sont les montagnes russes ici. Mais la rive ouest est magnifique.
6536_kirghizistan_2015_450_22-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_457_22-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_458_22-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_463_22-09-15.jpg
Vers 17h, 2 jeunes kirghizes nous demandent d'échanger leurs chevaux de chair contre nos chevaux de fer, et nous voilà parties au galop à travers la steppe, ils nous inviteront à dormir dans leur camp de yourtes et nous passerons la soirée à faire faire du vélo aux petits. Première expérience du kumiss aussi, ce lait de jument/vache fermenté. C'est tel que dans toutes les descriptions... spécial...
6536_kirghizistan_2015_466_22-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_471_22-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_473_22-09-15.jpg
Nous plantons notre tente à côté des yourtes, les kirghizes insisteront pour nous donner une de leur couverture, après avoir vu notre couette double (ils ne croient pas aux pouvoirs de la plume... big_smile big_smile ). Bref, c'est peine perdue d'essayer de leur expliquer, nous prenons la couverture....
6536_kirghizistan_2015_489_22-09-15.jpg

22ème journée
On a à peine dormi, les vaches, les chiens passant à côté de la tente durant toute la nuit, bref,  il vaut mieux dormir dans une yourte où loin d’elle mais pas à côté à cause des animaux. A 8h, nous reprenons le chemin.
6536_kirghizistan_2015_496_22-09-15.jpg
Les sacoches se redécrochent!!! Le fil est en coton, faute de mieux et il ne résiste pas au choc. Donc, la décision est prise de les fixer sur le porte bagage avec une armature de bâtons, des sangles et des Sandows. Je me demande parfois si on arrivera à Bichkek avec tous ces pépins....
On commence à finir le tour du lac, je me dis que c’est dommage qu'il n'y ait pas de passage pour rejoindre Kizart directement, c’est juste de l’autre côté au nord des montagnes, en passant la ligne de crête à 3400.
6536_kirghizistan_2015_500_22-09-15.jpg
Plus loin, on rencontre une famille ayant une carte plus détaillée, il y a effectivement un passage, nous faisons cause commune avec le papa, la maman et 3 ados (13, 16 et 19 ans). Nous prenons une sente remontant sur la ligne de crête en poussant les vélos.
6536_kirghizistan_2015_501_22-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_509_22-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_511_22-09-15.jpg
Au bout de 2h, nous retrouvons la route principale en suivant la ligne de crête. Nous arrivons donc au col vers 3400m.
6536_kirghizistan_2015_519_22-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_526_22-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_541_22-09-15.jpg
La route descend, et elle descend bien! En moyenne 7% avec des pointes à 19%, nous sommes cabrés sur les freins.
6536_kirghizistan_2015_549_22-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_550_22-09-15.jpg
Et ce qui devait arriver, arriva, paf le pneu de Greewy est à plat, crevé par la chaleur, 5e crevaison! On répare, aidées par la famille, ça continue de descendre sévère. On rejoint une rivière pour le bivouac, dernier virage et paf, Greewy recrève! 6e crevaison : elles sont vraiment, elles sont vraiment phénoménales la la la......
6536_kirghizistan_2015_552_22-09-15.jpg
(fin de l'aventure pour cette chambre à air...)

On répare (on commence à sérieusement manquer de rustine…) et on bivouaque avec la famille en partageant la nourriture.
6536_kirghizistan_2015_553_22-09-15.jpg
Une explication pour toutes ces crevaisons seraient que, les pneus des voitures explosent en laissant des petits bouts de fils de fer qui crèvent les pneus, ce doit être pour cela que l'on ne trouve pas l'origine des crevaisons car ils sont très durs à trouver ces petits bouts de fil, ils sont minuscules. Mystère, je suis dubitative !
38km 9,71km/h de moyenne D+ 375

23ème jour
On se lève, grand beau temps, petit déjeuner, sourire aux lèvres jusqu'au moment où on regarde le pneu arrière de Greewy, 7ème crevaison! Sortez le prozac! Cette fois c'est la rustine qui n'aurait pas tenue, ah oui ?! On trouve les explications que l’on peut.
On finit la descente sur 15km et l'ascension d’un autre col commence, moins haut, 2700m en partant de 2000, mais cette ascension est progressive  mais très longue et très chaude, le soleil nous tape dessus...
6536_kirghizistan_2015_554_22-09-15.jpg
(y'en avait un qui savait pas trop quoi mettre sur le panneau, alors il a tout mis.... tongue )

Nous quittons la famille au col presque à regret car ils sont bien sympathiques mais nous devons être plus tôt qu'eux à Bishkek.
6536_kirghizistan_2015_555_22-09-15.jpg
La descente commence dans la poussière et la fumée des injecteurs des camions mal réglés. Mais pourquoi les camions sont légion dans les descentes affreuses, où il faut faire attention aux cailloux, aux nids de poule, où l’on doit souvent se déporter et puis quand la route se fait plus large et mieux entretenue, plus un camion ne vous frôle.... ??? Ils doivent avoir des horaires, c'est pas possible... yikes yikes
Bref, nous quittons le pulvérisateur de poussière qu'est la piste pour du bitume bienvenu.
6536_kirghizistan_2015_556_22-09-15.jpg
Nous en profitons malgré le vent de face, les jambes tournent à tout allure et la vitesse monte entre 30 et 35km. Nous savons que cela ne va pas durer, car déjà, les patches de réparation sur le bitume s'accrochent à la route comme les nuages dans le ciel… Pourvu que la route dure et que le temps tienne car les 2 donnent des signes de faiblesse ! Mais finalement, pas d'orage ce soir là et nous dormirons en retrait de la route.
6536_kirghizistan_2015_557_22-09-15.jpg

67km 13km/h de moyenne, montée 636m, descente 800


24e journée
Réveil tôt, la canicule est annoncée. La piste est une tôle désagréable marquée profondément. Elle est interrompue par qlq zones de bitume dans les villages ce qui donne une alternance de 5km de piste et 2 de bitume.
6536_kirghizistan_2015_558_22-09-15.jpg
Je n'avance pas, j'ai le ventre retourné. Le soleil monte, il fait chaud et le chemin se remplit de caillasse.
6536_kirghizistan_2015_559_22-09-15.jpg
On s'arrête à midi, on monte la tente en tarp pour laisser passer le gros de la chaleur. On est au bord d'une rivière et la rivière est ... vivifiante mais c'est nécessaire pour nous refroidir et faire un peu de nettoyage.
6536_kirghizistan_2015_570_22-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_565b_22-09-15.jpg
(Greewy se demande si quand sa chaussette tient toute seule, cela veut dire qu'il faut la laver... lol lol )

Vers 16h, après la baignade, on est prête à repartir mais pas le pneu arrière de Greewy, nan mais quoi???? 8ème crevaison, la malédiction Greewy est là. Il paraîtrait que le fond de jante se soit déplacé. Bon, on répare et regonfle et paf la chante à air explose, et de 9! J'ai envie de crier goallllllllll, la coupe du monde des crevaisons est lancée. Greewy a envie de s’assoir et de pleurer.
6536_kirghizistan_2015_566_22-09-15.jpg
On démonte la chambre est éventrée, on décide de s'en servir pour renforcer le fond de jante. On repart vers 18h pour 1h le vent de face s’intensifie et nous force à nous arrêter.

35km. Montée 512m. 9,75km/h



25e jour
Réveil à 6h, estomac en vrac, j'ai l'impression que des petits lutins font des châteaux de sable dans mon ventre en tassant bien avec leur pelle. Greewy prend mes sacoches (ce qui explique la photo de couverture... tongue ), on progresse petit à petit, la route monte mais sans trop de dégrée. Nous n'avons pas vu une voiture de la matinée et donc la route n'est plus tôlée, ce qui est bien agréable, le paysage est magnifique.
6536_kirghizistan_2015_571_22-09-15.jpg
Il y a une  yourte au croisement du chemin pour le Kegeti pass à 3700, on salue le petit garçon avec son chien, on lui donne un gâteau et on continue plus loin pour aller faire le 4000.
6536_kirghizistan_2015_571_22-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_576_22-09-15.jpg
Le décor est absolument somptueux.
6536_kirghizistan_2015_578_22-09-15.jpg
A 3000, on s'arrête pour prendre des photos et paf le pneu arrière de Greewy est à plat, 10ème crevaison... Là, c'est le coup de blues, encore une fois, on ne trouve pas la raison, on répare, on regonfle et paf à plat 11e crevaison, on change de chambre, on regonfle et ça ne gonfle pas, 12e crevaison mad mad mad mad mad mad  C'en est trop, la décision est prise de redescendre pour attendre la famille et faire le kegeti avec eux car on a plus de chambre à air et si celle-ci tient pas, on aura pas d’autre solution. Greewy est extrêmement déçue.
Le temps de redescendre au croisement du kegeti, d’être invité par le petit garçon à prendre le kumiss à la Yourte, et la famille arrive. On regarde le pneu de Greewy, il est dégonflé, 13e crevaison. On regonfle et paf la chambre explose, 14e crevaison!!! Bon, cette fois-ci, cela ne peut venir que des chambres à air ultra light trop fines et ne résistant pas aux cailloux ou d’un lot de chambres défectueuses. La famille nous donne leur dernière chambre à air de rab, heureusement! Ils nous remontent le moral.
On repart avec eux pour arriver vers les 3000m. Petit bivouac sympa, un peu en pente, on échange les matelas pour un test du nouveau S2S.
6536_kirghizistan_2015_583_22-09-15.jpg
C'est là que nous voyons les 2 belges n'ayant pas réalisé que les pays traversés étaient montagneux... Ils sont rincés, ils faut dire qu'ils se trimbalent des kilos et des kilos, ils nous lâcheront même "non, pour nous le poids n'a pas d'importance, on est pas des coupeurs d'étiquette!". C'est ça, et bien on en reparle dans 5 semaines...
On fera un feu, des kirghizes descendront de leur voiture pour prendre juste une photo avec nous, comme avec les singes au Zoo, ils repartiront comme ils sont venus en un éclair, remontant à 9 dans leur voiture, oui j'ai bien dit 9....

30km, 8,58km/h, d- 346, d+ 680

26e jour
A l'assaut du col à 3700m. Petit dèj en commun, Départ tardif vers 10h, les 2 belges et le français descendant la veille nous ayant prédit le pire pour la montée avec des éboulements de terrain...
Effectivement, le sol est un mélange de sable et de pierre. La pente commence presque doucement mais vite elle s'accentue.
6536_kirghizistan_2015_585_23-09-15.jpg
Impossible de rester sur la selle, il faut pousser.
6536_kirghizistan_2015_584_23-09-15.jpg
Le petit a du mal avec son vélo, il traîne et ronchonne, alors je lui passe le mien, ce qui lui redonne le moral et il vole avec mon vélo ultraléger. Je vais donc pousser le sien pendant 3-4h jusqu'au col.
6536_kirghizistan_2015_588_23-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_590_23-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_591_23-09-15.jpg
(on peut admirer le col de loin...)

On fera la pause picnic au bord du chemin, dans la caillasse..
6536_kirghizistan_2015_595_23-09-15.jpg
(je vous laisse admirer les chaises, j'ai comme le pressentiment qu'à 2,5kg l'unité, celle-ci ne feront plus de petit tour en montagne...)

A un moment la pente est tellement raide qu'il faut être deux pour pousser les vélos, on est à 3500m, l'oxygène manque à mes muscles....
6536_kirghizistan_2015_598_23-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_599_23-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_603_23-09-15.jpg
Un dernier effort, j'ai l'impression d'être au bout de mes capacités et c'est le col. Pas de panneau, juste une vue splendide et la satisfaction d'être arrivée en haut. Nous faisons quelques photos, en évitant 4 kirghizes imbibés de cigarette et d'alcool essayant de nous parler. Ils n'ont pas dû se laver depuis des semaines, l'odeur est si forte que je les envoie balader. C'est un sport nationale ici que de monter un col en 4x4 et de s'enfiler des shots de vodka au somment puis de casser les bouteilles à la manière russes, joli tradition qui écorche nos pneus et rend dangereux toute sortie pied nu. *

6536_kirghizistan_2015_616_23-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_628_23-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_630_23-09-15.jpg

La descente semble moins raide, euphorisante au début, après 3h, elle est éprouvante, on passe par des zones de pierriers où il faut serrer les freins et les dents. Vers 19h on se pose, tout le monde est lessivé et les conversations se font rares.  On ira quand même de laver sous la cascade à la manière d’une pub. Et on fera une petite photo comparant de nos tubes de dentifrice. Et Greewy devient pensive "Si un moustique arrive pas a te piquer, alors il a raté sa vie?" Une belle tranche de rigolade...

6536_kirghizistan_2015_610_23-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_632_25-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_636_25-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_646_25-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_649_25-09-15.jpg
6536_kirghizistan_2015_647_25-09-15.jpg

35km, 8,87 km/h, 10% pente moyenne (deuxième partie entre 15 et 18), asc 800m, descente 1800m, -7% de moy en descente

27e jour
Aujourd'hui, c'est le retour à Bishkek
On quitte définitivement la famille au petit déj car notre avion est demain et il nous reste 90km, eux ont encore 2 jours de rab.
Dans la descente, un bruit de porte bagage qui frotte me fait m'arrêter, je regarde ma roue, l'axe arrière est quasiment sorti! Il manque l'écrou, qui s’est dévissé et est tombé sur la route. mad mad mad mad mad Mince grosse tuile, encore une fois je me vois finir la route à dos de cheval, je remonte la pente à toute allure mes yeux balayent la piste, au bout d'un kilomètre au petit trot, soulagement, je retrouve l'écrou et le ressort, victoire, j'arriverai peut être à Bishkek sur mon vélo.
Longue descente de 45km où nous retrouvons le bitume au son des youpi, yes, waouh.
6536_kirghizistan_2015_652_25-09-15.jpg
Nous laissons sans regret cette piste éprouvante. Au début, la route est tellement rapiécée que l'on dirait nos chambres à air, puis elle se fait plus lisse et nous filons.
Le temps est nuageux, ce qui est une chance car il ne fait que 32 degrés. Nous rejoignons la grande nationale aussi où le trafic est dense et bruyant.
6536_kirghizistan_2015_654_25-09-15.jpg
La ville de bishkek sent les ordures et le gasoil, le contraste est fort après les montagnes et cela nous donne la nausée.
Arrivée à la guesthouse à 14h30, on démonte les vélos. Demain c'est l'avion.
6536_kirghizistan_2015_655_25-09-15.jpg

90km arrivée 14h30, D- 1098, D+ 240

Fin du voyage. Tous ces noms étranges, Karakol, Bishkek, Naryn, quasiment imprononçables au premier abord sont maintenant mémorisés, parcourus, usés avec cette impression d'avoir tout vu de toutes ces places en seulement quelques jours, arrogance du voyageur pressé qui traverse à toute allure un pays sans jamais vraiment se poser par manque de temps. Le baroudeur avertit s'en rend compte mais n'y peut rien, il n'a que quelques semaines de vaccance pour tout voir... Déjà, nous commentons, si seulement avec quelques jours de plus, nous aurions pu faire ça, ça et ça, t'as vu les autres avaient fait ci...
Un voyage en appelle toujours un autre...


EPILOGUE
Greewy a absolument tenu à manger une dernière fois "local" le dernier soir, alors naturellement, dans l'avion du retour elle a passé plus de temps aux toilettes que sur son siège. J'ai bien tenté d'obtenir une remboursement partiel de son billet d'avion, argumentant qu'elle avait passer peu de temps assise mais c'était peine perdue tongue tongue tongue
En rentrant, on a donc passer une semaine avec 7 de tension et une grosse fatigue. Nos organismes auront été bien éprouvés pendant ces vacances.
Maintenant, Greewy est repartie pour de nouvelles aventures en Amérique du Sud avec, je l'espère, moins d'infortunes....


On aura cassé : une selle, un porte bagage, un bâton, une accroche de tente, des sacoches, des serflex, un crampon de chaussure, 2 piquets de tente, la couette (un accro), un garde-boue
Perdu une polaire (dès l'aéroport), 2 piquets de tente et quelques kilos smile
Ajoutons à cela 14 crevaisons de pneu, 1 de matelas, un trou dans un tee-shirt de Greew et un dans ses sacoches ortlieb (du fait de la casse du PB), un dévissage d’axe de roue arrière et il y a de quoi ne plus vouloir repartir en vélo vacances…. lol  lol  lol

Dernière modification par mulgaelle (26-09-2015 11:53:59)


L'important n'est pas au bout du chemin, l'important c'est le chemin...

Hors ligne

#2 11-09-2015 17:20:00

Archimboldi
Membre
Lieu : Ch'nord
Inscription : 12-03-2012
Messages : 1 049

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

mulgaelle a écrit :

On trouve des petites billes de fromage très salées, très sèches et donc très légères.

https://www.randonner-leger.org/forum/u … -09-15.jpg

Oh bon sang, vous avez mangé de cette horreur ? C'est du "kourt" (en kazakh), on m'a présenté ça comme un bonbon, ça a la consistance de pâte à sel, mais qui aurait été roulée à la main sous les aisselles. Et pas lavées depuis une semaine, les aisselles, je surnomme ça "bonbon à la sueur".

Les magasins au Kirghizistan s'appellent ... Nazgul ?  lol

Très chouette début, et je suis ravi d'apprendre qu'il n'y a pas besoin de visa pour y aller ! Je vais suivre ce récit de près, et je sais que je ne serai pas le seul, merci.  smile


"Life is full of wonders for someone who is prepared to accept them." Moominpappa

Hors ligne

#3 11-09-2015 18:40:58

Greewy
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 30-06-2011
Messages : 2 221

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Oui on en a mangé plein !
On avait acheté des très sèches qu'on ne pouvait vraiment pas casser avec dents et qu'on faisait tremper dans la soupe. On a aussi acheté des un peu moins sèches qu'on mangeait comme ça au pique-nique.

Hors ligne

#4 11-09-2015 19:15:39

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 3 620
Site Web

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Encore un récit qui va me donner des envies d'ailleurs… Hâte de lire la suite. smile

En tout cas, j'aime bien la répartition des bagages sur votre photo titre. tongue


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#5 11-09-2015 19:21:44

mulgaelle
telle la chenille, un jour papillon...
Inscription : 19-02-2012
Messages : 319

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Archimboldi a écrit :
mulgaelle a écrit :

On trouve des petites billes de fromage très salées, très sèches et donc très légères.

https://www.randonner-leger.org/forum/u … -09-15.jpg

Oh bon sang, vous avez mangé de cette horreur ? C'est du "kourt" (en kazakh), on m'a présenté ça comme un bonbon, ça a la consistance de pâte à sel, mais qui aurait été roulée à la main sous les aisselles. Et pas lavées depuis une semaine, les aisselles, je surnomme ça "bonbon à la sueur".

Les magasins au Kirghizistan s'appellent ... Nazgul ?  lol

Très chouette début, et je suis ravi d'apprendre qu'il n'y a pas besoin de visa pour y aller ! Je vais suivre ce récit de près, et je sais que je ne serai pas le seul, merci.  smile


Je dirais même plus, on en a mangé et on en a fait manger à d'autres!!! big_smile  big_smile

Les Nazgul, c'est dans le seigneur des anneaux....  LOL


L'important n'est pas au bout du chemin, l'important c'est le chemin...

Hors ligne

#6 11-09-2015 19:24:19

mulgaelle
telle la chenille, un jour papillon...
Inscription : 19-02-2012
Messages : 319

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Shanx a écrit :

En tout cas, j'aime bien la répartition des bagages sur votre photo titre. tongue

Il n'y a que comme cela que je conçois la rando à velo!!!

L'explication (épique) de la photo viendra.... (un peu de teasing ne peut pas faire de mal....)


L'important n'est pas au bout du chemin, l'important c'est le chemin...

Hors ligne

#7 11-09-2015 22:43:57

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 682

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Shanx a écrit :
En tout cas, j'aime bien la répartition des bagages sur votre photo titre.

bien vu Shanx wink , je n'avais pas remarqué big_smile

ça me rappelle des souvenirs le Lac Issyk Kul et le Canyon
hâte de voir la suite tongue

Myrtille

Hors ligne

#8 11-09-2015 22:59:47

nobru75
Membre
Inscription : 17-01-2010
Messages : 535

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

en voila un retour !
très bonnes les photos pittoresques !!!
CoooooooooL  big_smile

Hors ligne

#9 11-09-2015 23:29:33

Archimboldi
Membre
Lieu : Ch'nord
Inscription : 12-03-2012
Messages : 1 049

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

mulgaelle a écrit :

Les Nazgul, c'est dans le seigneur des anneaux....  LOL

Pour Nazgul, c'est ce qui est écrit sur l'une de vos photos, celle avec le vélo garé devant un drapeau publicitaire. C'est un nom (féminin en plus) assez commun en Asie centrale, mais on m'a raconté que c'était passé de mode après la trilogie des films.  tongue

J'avais prévu de me tenir tranquille jusqu'à la fin du récit, mais comme j'interviens, quelques questions :
- Vous saviez lire le cyrillique, ou total freestyle ?
- Les gamins qui lancent des pierres : conséquence d'une extrême pauvreté ? C'est souvent pas la joie dans les villages paumés de ces pays (même si Caroline73 en donne une belle image dans son topic  wink ).
- Il a l'air de faire très chaud, non ? hmm

Je n'arrive pas à lire la date de péremption de votre charcuterie, l'image est trop petite, mais en général, c'est la date d'emballage qui est indiquée. Ne soyez pas rassurés pour autant, j'ai déjà acheté du poulet emballé le lendemain. Bien sûr, on n'indique pas la date limite de consommation, et la chaine du froid est un concept inconnu là-bas. big_smile


"Life is full of wonders for someone who is prepared to accept them." Moominpappa

Hors ligne

#10 12-09-2015 00:00:51

martie
Membre
Inscription : 04-03-2011
Messages : 852

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

voilà encore bien du dépaysement...
sympa...
on voyage beaucoup cet été via RL!

merci!

martie

PS: question bête: comment peut venir l'idée d'aller faire du vélo au Kirghizistan?  (pays dont, à ma grande honte, j'ignorais l'existence jusqu'à aujourd'hui!)

Hors ligne

#11 12-09-2015 00:05:23

mulgaelle
telle la chenille, un jour papillon...
Inscription : 19-02-2012
Messages : 319

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

martie a écrit :

PS: question bête: comment peut venir l'idée d'aller faire du vélo au Kirghizistan?  (pays dont, à ma grande honte, j'ignorais l'existence jusqu'à aujourd'hui!)

Là, je laisse Greewy répondre car moi aussi je me suis posée des questions.... big_smile  big_smile  big_smile  big_smile  big_smile


L'important n'est pas au bout du chemin, l'important c'est le chemin...

Hors ligne

#12 12-09-2015 00:22:04

mulgaelle
telle la chenille, un jour papillon...
Inscription : 19-02-2012
Messages : 319

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Archimboldi a écrit :
mulgaelle a écrit :

Les Nazgul, c'est dans le seigneur des anneaux....  LOL

Pour Nazgul, c'est ce qui est écrit sur l'une de vos photos, celle avec le vélo garé devant un drapeau publicitaire. C'est un nom (féminin en plus) assez commun en Asie centrale, mais on m'a raconté que c'était passé de mode après la trilogie des films.  tongue

J'avais prévu de me tenir tranquille jusqu'à la fin du récit, mais comme j'interviens, quelques questions :
- Vous saviez lire le cyrillique, ou total freestyle ?
- Les gamins qui lancent des pierres : conséquence d'une extrême pauvreté ? C'est souvent pas la joie dans les villages paumés de ces pays (même si Caroline73 en donne une belle image dans son topic  wink ).
- Il a l'air de faire très chaud, non ? hmm

Je n'arrive pas à lire la date de péremption de votre charcuterie, l'image est trop petite, mais en général, c'est la date d'emballage qui est indiquée. Ne soyez pas rassurés pour autant, j'ai déjà acheté du poulet emballé le lendemain. Bien sûr, on n'indique pas la date limite de consommation, et la chaine du froid est un concept inconnu là-bas. big_smile

LOL pour les Nazguls..
Tu l'aurais compris, je parle pas un brun de russe, kirghize, turc... Et, je ne le lis pas mieux, les mots en cyrillique me font l'effet d'être écrit à l'envers. La seule chose que je sais dire en Russe, c'est kak tibia zavout  lol  lol  lol donc total freestyle d'où la difficulté de comprendre les autochtones mais après une semaine, bizarrement, on devient bon à deviner ce que l'autre veut dire et sans parler un mot, on a parfois eu de vrais échanges d'un quart d'heure....

Je pense que les gamins qui lancent des pierres sont plus le fait de la bêtise, cela nous est arrivé 3 fois, la première, on a rien dit, la deuxième on est revenu engueuler les gamins (en français bien sûr) et la 3e, Greewy a senti le coup venir et a ramassé une pierre en leur montrant... 99% des gamins cependant nous ont souri et nous on fait des saluts de la main en criant hello, hello...

Il a fait très chaud, certains jours nous nous sommes levées à 5h et pause de 12h à 16h pour éviter de cramer. Bishkek est un four, en moyenne 35-40° l'été... Après, les montagnes sont vite à 4000-4500m donc nos passages en montagne ont été plus frais... Mais ça c'est pour la suite....

Tu as raison pour les photos, j'en ai chargé 2 en petit format, je changerais cela. Et ce n'est pas de la charcuterie mais des gâteaux au chocolat, sur l'emballage, il est écrit 2013... Emballage ou péremption, je pense pas que cela change grand chose, on les a mangé quand même, ils zétaient zun peu secs tout de même... lol  lol  lol

Dernière modification par mulgaelle (12-09-2015 00:29:06)


L'important n'est pas au bout du chemin, l'important c'est le chemin...

Hors ligne

#13 13-09-2015 15:15:25

Greewy
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 30-06-2011
Messages : 2 221

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Coucou,

Je ne sais pas d'où me vient l'idée du kirghizstan, ça faisait très longtemps que j'avais envie d'aller pédaler là-bas. J'avais du voir des photos et lire des CR de vacances. Mulgaelle vous a choisi les meilleures photos pour vous montrer à quel point le pays est beau lol . Depuis la capitale, on voit les sommets à plus de 4000m distants d'environ 20km à vol d'oiseau.


La douche du sanatorium, même dans cet état, nous l'avons vraiment appréciée ! C'était la première vraie douche en 1 semaine. Et elle était chaude ! On s'est lavée entièrement chaque jour mais pas à grande eau.

Dernière modification par Greewy (13-09-2015 15:17:20)

Hors ligne

#14 13-09-2015 22:15:15

Krauser
Membre
Lieu : Montreuil
Inscription : 04-12-2011
Messages : 950
Site Web

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

du coup j'suis pressé de lire la suite  big_smile

Content de pas être le seul a crever, sur ces cas particuliers, c’était inexpliquée?

Dans la zone, vous trouviez quels types de pièces de rechange pour velo?
taille des roues/pneus/caa et type de valves? J'ai jamais fait gaffe a ca avant, maintenant que je fais un peu de velo j'ouvrirai l'oeil.


A.k.a. Verdug0

Hors ligne

#15 14-09-2015 00:34:34

Greewy
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 30-06-2011
Messages : 2 221

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

On trouve des pièces de rechange uniquement à Bishkek. Bref, il faut partir avec un minimum de pièces et outils. On avait 2 caa de rechange, une dizaine de rustines, 10 cerflex, un maillon rapide par type de chaîne et 5 maillons liés ensemble. Plus multitool, chiffon, huile, quelques vis et ecrous, 2 paires de patins de frein et pompe vraiment performante.

Les vélos sont montés en 26' pneus de 2', ggosse valve,  vbrake, 1 vélo en 7v et l'autre en 9v.

Hors ligne

#16 14-09-2015 02:39:00

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 711

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Ca promet smile , superbe le petit canyon

pourquoi des serflex aussi nombreux?

Hors ligne

#17 14-09-2015 10:51:03

mulgaelle
telle la chenille, un jour papillon...
Inscription : 19-02-2012
Messages : 319

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Bjr,
Des serflex, cela sert à tout. Greewy a bricolé son PB avt cassé en accrochant un bâton avec des serflex. A un moment, celui qui tenait son cadence-mètre s'est coupé, elle a pu le changer...etc...etc Je ne sais pas combien, on en a utilisé en tout mais je dirais entre 5 et 10, il ne nous en restait pas beaucoup à la fin....

Dernière modification par mulgaelle (14-09-2015 10:52:15)


L'important n'est pas au bout du chemin, l'important c'est le chemin...

Hors ligne

#18 14-09-2015 12:34:22

mulgaelle
telle la chenille, un jour papillon...
Inscription : 19-02-2012
Messages : 319

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Krauser a écrit :

Content de pas être le seul a crever, sur ces cas particuliers, c’était inexpliquée?

La solution du problème arrivera à la fin du récit mais je ne vais pas spoiler  big_smile  big_smile  big_smile  big_smile  lol  lol  lol

Et, il vaut mieux avoir tout ce qu'il faut pour réparer avec soit, car, à part dans la capitale, on ne trouve rien...


Récit ajouté jusqu'au jour 15.

Dernière modification par mulgaelle (14-09-2015 12:34:48)


L'important n'est pas au bout du chemin, l'important c'est le chemin...

Hors ligne

#19 14-09-2015 13:02:08

Caroline73
Membre
Lieu : Savoie
Inscription : 06-12-2012
Messages : 587

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Trop sympa ce récit, dans un pays qui me fait envie. Dans ton récit je retrouve un peu l'ambiance qui me plait tant dans ces pays ^^ Mais j'irais à pied (enfin à pied, en "ce que je trouverais" quoi...). A refaire vous referiez en vélo? Si oui, pourquoi selon vous c'est le bon moyen de voyager? Ça me soulerait toutes ces réparations, crevaisons et compagnie... mais bon, j'suis pas cycliste et j'aime pas trop ça...

Hors ligne

#20 14-09-2015 15:29:35

snop
Marcheur vertébré invétéré
Lieu : LA YAUTE
Inscription : 06-06-2007
Messages : 1 080

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Magnifique récit avec une écriture spontanée qui, dans un virage, sans prévenir, provoque régulièrement un bon fou rire. Très très plaisant à lire ton texte et les illustrations photographiques géniales, avec des grands écarts entre paysages magnifiques et latrines cholér...iques. Ca passe du gogue à l'âne, c'est super chouette tongue
Greewy, t'as quand même eu l'air de sacrément déguster... (là, je me suis moins bidonné c'est clair...)

J'attends la suite avec impatience.
Et un grand merci de consacrer du temps à nous raconter tout ce beau périple épique.  smile


"Heureux les fêlés, ils laisseront passer la lumière". Ma liste 3 saisons montagne - X-lite 350 custom

Hors ligne

#21 15-09-2015 07:11:35

Greewy
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 30-06-2011
Messages : 2 221

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Caroline73 a écrit :

Trop sympa ce récit, dans un pays qui me fait envie. Dans ton récit je retrouve un peu l'ambiance qui me plait tant dans ces pays ^^ Mais j'irais à pied (enfin à pied, en "ce que je trouverais" quoi...). A refaire vous referiez en vélo? Si oui, pourquoi selon vous c'est le bon moyen de voyager? Ça me soulerait toutes ces réparations, crevaisons et compagnie... mais bon, j'suis pas cycliste et j'aime pas trop ça...

Le voyage a été marabouté. C'est pas normal d'avoir autant de problèmes mécaniques. J'ai fait plein de vélo vacances sans avoir besoin de réparer une crevaison.

Je me rassure en me disant que j'ai cumulé tous les soucis en un seul voayge et que je suis tranquille pour 10 ans !  tongue (tranquille pour mes 3,5 mois en Amérique du sud ça serait déjà bien !)

Hors ligne

#22 15-09-2015 22:14:39

mulgaelle
telle la chenille, un jour papillon...
Inscription : 19-02-2012
Messages : 319

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Caroline73 a écrit :

A refaire vous referiez en vélo? Si oui, pourquoi selon vous c'est le bon moyen de voyager?

Bonjour et merci Caroline,
j'étais justement en train de lire ton récit sur l'Arménie... Tu m'as l'air d'une flâneuse rêveuse!

A refaire, je ne referais pas la partie de route pour aller au Lac Issik Kul, trop de voitures, j'irais en bus sur la rive sud directement. Il parait que le Nord est affreux en circulation, bondé et sale... donc pareil je n'irais pas.

Le vélo te permet sans doute de faire de plus grande distance en moins de temps. A pied, il te faut soit plus de temps, soit connaitre parfaitement ton itinéraire pour ajuster au mieux le temps de parcours. il te faut aussi un contact dans une guesthouse qui peut t'envoyer un chauffeur pour venir te récupérer à un point donner.
Un français ayant parcouru la chine à pied, mode UL car pas d'abri (s'il pleuvait il ne dormait pas et continuait de marcher), a décidé de poursuivre le voyage au Kirghizistan 1 ou 2 mois car le billet d'avion pour le retour était moins cher.... Il a été vu par d'autres groupes à plusieurs endroits, apparemment, il faisait près de 50km par jour à pied...  Il a donc traversé le pays en un temps record! Mais , je ne marche pas aussi vite, je suis plus dans les 20-30km à pied...

L'avantage du vélo est la liberté, tu n'as pas à négocier avec les taxis ou à lever le pouce. Et tu peux plus facilement faire un détour pour aller chercher de l'eau ou te mettre en retrait d'une voie passante pour dormir tranquille. En arrivant en ville, tu peux décider de faire 10km de plus et d'aller dormir ou bon te semble sans passer par la case guesthouse... Je vais refaire les comptes mais du coup, on a très peu dépenser, je crois 350E/pers pour un mois, hors avion. Pas de frais de bus, peu de guesthouse.

Je ne suis pas qu'il y ait un moyen meilleur qu'un autre pour voyager, il y a le moyen qui te convient c'est tout.  wink


L'important n'est pas au bout du chemin, l'important c'est le chemin...

Hors ligne

#23 15-09-2015 22:16:24

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 3 620
Site Web

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

mulgaelle a écrit :

Je ne suis pas qu'il y ait un moyen meilleur qu'un autre pour voyager, il y a le moyen qui te convient c'est tout.  wink

J'aime. smile


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#24 15-09-2015 22:17:08

mulgaelle
telle la chenille, un jour papillon...
Inscription : 19-02-2012
Messages : 319

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

Greewy a écrit :

Le voyage a été marabouté.

Il y a une malédiction qui porte ton nom je te rappelle: la malédiction Greewy ou quand tu crèves un nombre anormalement élevé de fois!!!
Mais bon, bien sur, ça tu ne me l'avais pas dit avant de partir....
roll

Dernière modification par mulgaelle (15-09-2015 22:17:31)


L'important n'est pas au bout du chemin, l'important c'est le chemin...

Hors ligne

#25 15-09-2015 22:20:03

mulgaelle
telle la chenille, un jour papillon...
Inscription : 19-02-2012
Messages : 319

Re : [Récit + liste] Kirghizistan août 2015, en vélo et en randonnée

snop a écrit :

Magnifique récit avec une écriture spontanée qui, dans un virage, sans prévenir, provoque régulièrement un bon fou rire. Très très plaisant à lire ton texte et les illustrations photographiques géniales, avec des grands écarts entre paysages magnifiques et latrines cholér...iques. Ca passe du gogue à l'âne, c'est super chouette tongue
Greewy, t'as quand même eu l'air de sacrément déguster... (là, je me suis moins bidonné c'est clair...)

J'attends la suite avec impatience.
Et un grand merci de consacrer du temps à nous raconter tout ce beau périple épique.  smile


Merci, je vais rougir... tongue On s'est en tous cas souvent bien marré et j'essaie donc de retranscrire l'ambiance.
Je continue de poster ce soir...


L'important n'est pas au bout du chemin, l'important c'est le chemin...

Hors ligne

Pied de page des forums