Annonce

Merci de faire un tri dans vos abonnements pour soulager le serveur, en supprimant les abonnements aux discussions qui ne sont pas nécessaires.
Vous pouvez avoir la liste de vos abonnements en allant dans votre profil, en bas à droite : "Afficher les discussions suivies". Pour supprimer un abonnement à une discussion, affichez la discussion puis cliquez en bas sur le bouton "Ne plus suivre".

#1 22-10-2015 15:13:33

mknod
Banni(e)
Lieu : Paris
Inscription : 08-01-2015
Messages : 812

Un esprit léger pour un sac léger ?

Suite à cette conversation qui a été fermée pour délit de HS en bande organisée, je ne peux m'empêcher de me poser certaines questions.

C'est cette phrase en particulier qui a déclenché mon interrogation :

Eveos a écrit :

Tout le monde ici est parfaitement froid et serein de nuit en forêt ??? oO

Elle n'est pas directement liée au sujet, mais  la problématique reste la même : la psychologie et le mental sont des facteurs autant importants que le matériel, sinon plus. Comme le dit l'adage : "un sac lourd est un sac bourré d'angoisses".

Je vous invite donc à travers ce fil, à partager vos angoisses et barrières psychologiques, passées ou présentes, et la manière dont vous avez éventuellement pu les faire sauter pour progresser dans votre démarche générale, ou plus particulièrement dans votre démarche d'allègement.

J'essaierai bien évidemment d'apporter ma contribution, mais je manque pour le moment de recul pour que celle-ci soit vraiment pertinente.

Dernière modification par mknod (22-10-2015 15:28:18)


A vegan, an atheist and an ultra-light backpacker walk into a bar - I only know because they told everyone within the first three minutes.

Hors ligne

#2 22-10-2015 15:30:24

Sylco
Membre
Inscription : 27-08-2013
Messages : 170

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

hé non.
C'est pour cela que je ne voyage et ne dort jamais seule. Etre seule dans certaines circonstances "limites" d'un point de vue "sécurité" ( dans tout les sens du terme) est toujours un facteur aggravant ( surtout avec l'âge) en cas de problème ( et un "facteur" alourdissant pour les sacs à dos sad ).

Dernière modification par Sylco (22-10-2015 16:40:37)

Hors ligne

#3 22-10-2015 15:48:19

Fadade
Membre
Inscription : 28-10-2014
Messages : 104
Site Web

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Pour ma part il y a beaucoup de choses qui alourdissent encore mon sac. Je n'oserais d'ailleurs pas encore coller le logo de RL sur mon sac. Ma liste actuelle (pour un long voyage comprenant des randos) doit faire dans les 9 kg... hmm

J'ai l'impression qu'un tarp ne protège pas des éléments (pluie, vent, froid), ma révolution a été de passer à un abri fermé, une Twin sisters dont je suis relativement content (un peu lourde et volumineuse quand même). Par contre, ma copine ne se sent pas du tout à l'aise dedans et aimerait rajouter une moustiquaire à cause des 2 ou 3 insectes qui nous rendent visite et qu'on ne voit que le matin puisque de toute façon ils n'en ont rien à faire de nous ! big_smile

Un autre de mes problèmes, si je sais que certains sont de réels passionnés de photographie, ce n'est pas mon cas, même si j'aime ça, pourtant je n'arrive pas à me résoudre à lâcher mon apn ni même à retirer au moins un des 3 objectifs que je trimballe (le tout fait un gros kilo en comptant la sacoche, c'est heureusement un micro 4/3).

Edit : je crois que je suis un peu à côté du sujet sur ce deuxième point  roll

Dernière modification par Fadade (22-10-2015 16:18:13)

Hors ligne

#4 22-10-2015 16:24:26

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 536

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

à rapprocher de:

Le bivouac solitaire et ses dangers

les risques d'agression

Nos amies les bêtes

Dernière modification par Bilbox (22-10-2015 16:31:28)

En ligne

#5 22-10-2015 16:25:49

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 915

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Exact! Ainsi que : "Le vrai problème des gens, c'est qu'ils ont peur." wink

Et pour répondre à la question : serein oui, pourquoi je serais inquiet? Si je suis là c'est pour le plaisir d'être là, seul et tranquille.
Là où je ne suis pas serein, c'est quand je marche de nuit en zone habitée.

Quant-au concept de "barrière psychologique", j'avoue ne pas vraiment comprendre de quoi il s'agit.


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#6 22-10-2015 16:35:36

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 536

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Perso, je passe 1 ou deux nuits stressé, et ensuite ça va. Ce qui me saoule le plus, c'est de ne pouvoir être dans un état d'appréciation constante de la nature, les pensées automatiques se déclenchant assez vite... c'est sans doute pour ça que je recherche toujours des bivouacs  et des vues "impressionnantes", pour savourer la sidération qu'elles me procurent.

En ligne

#7 22-10-2015 16:47:23

Seraph'
Randonneur occasionnel et léger.
Lieu : St Maurice La Souterraine
Inscription : 08-02-2011
Messages : 770

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

"Bien heureux les simples d'esprit car..." mais où c'que j'ai vu ça??? wink


"MULisez"-vous l'esprit, vous aurez gagné la moitié de votre vie.

"L'essentiel dans la vie n'est pas de faire ce qu'on veut mais de faire ce qu'il faut. Et des fois ça prend plus qu'une vie".

"La moitié du monde rit de l'autre et la sottise gouverne tout. Selon votre point de vue, tout est bon ou tout est absurde. Ce qui passionne l'un, l'autre le méprise. Celui qui juge de toutes choses à l'aune de ses propres opinions est un insupportable idiot." Baltasar Gracián

Hors ligne

#8 22-10-2015 16:51:48

Fadade
Membre
Inscription : 28-10-2014
Messages : 104
Site Web

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Ça peut dépendre aussi de l'endroit où on plante la tente / la tarp.

Les coins à serpents je ne suis pas à l'aise... je n'ose pas sortir pisser la nuit !

Une fois, je passais la nuit sur une plage à proximité d'un village de pêcheurs. Quand ils ont débarqué à 4h ou 5h du mat et qu'ils ont essayé d'entrer dans ma tente je ne me suis pas senti très à l'aise  !  lol

Hors ligne

#9 22-10-2015 16:54:27

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 536

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

wink  les pauvres en esprit, perso je le comprends comme ça, comme la capacité à se départir des pensées agglomérées, et éventuellement d'une intelligence dont on se rengorge, plutôt qu'une ode à la crétinerie (alpine) lol

Mais je me fais souvent cette réflexion, les pensées automatiques n'ont rien à voir avec l'intelligence, qu'elle soit philosophique, mathématique, et pourtant elles alourdissent considérablement une randonnée "aérienne".

En ligne

#10 22-10-2015 17:08:50

zorey
HRP addict
Lieu : Pyrénées, Aure et Louron
Inscription : 07-06-2011
Messages : 2 209

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Salut mknod et tous ! smile

Perso l’évolution a été comme ça :

•    T2ULpro 1700g, dodo tout fermé, opinel 8 ouvert et bâton à portée de main
•    T2ULpro 1700g, dodo tout fermé, opinel 8 fermé et rangé, bâton à portée de main
•    T2ULpro sans chambre 1000g, opinel 8 ouvert et bâton à portée de main
•    T2ULpro sans chambre 1000g, opinel 8 fermé et rangé, bâton à portée de main
•    T2ULpro sans chambre sans arceaux 800g, bâton utilisé comme armature
•    Tarp decathlon 600g, montage demi-tipi, opinel ouvert et bâton à portée de main, tête au fond
•    Tarp decathlon 600g, montage demi-tipi, opinel ouvert et bâton à portée de main, tête à l’entrée
•    Tarp decathlon 600g, montage variable souvent à l'arrache, opinel fermé et rangé, tête ça dépend suivant les montages qui dépendent du terrain, opinel 3 fermé et rangé, par contre bouffe dans sac étanche soit accroché à un arbre, soit dans le sac à dos (servant de matelas de jambes) accroché au sac de couchage, expérience de renards chapardeurs oblige
•    Tarp cuben plus petit 200g, montage variable souvent à l’arrache, tête ça dépend suivant les montages qui dépendent du terrain, opinel 3 fermé et rangé, par contre bouffe dans sac étanche soit accroché à un arbre, soit dans le sac à dos (servant de matelas de jambes) accroché au sac de couchage, expérience de renards chapardeurs oblige

Je vous laisse interpréter mais je remarque que c'est de plus en plus léger et de plus en plus à l'arrache. lol wink


La nature nous a donné deux oreilles et une bouche pour écouter le double de ce que l'on dit.

Ourson Power

Hors ligne

#11 22-10-2015 17:15:34

VitoJ
Membre
Lieu : Liège - Belgique
Inscription : 09-10-2015
Messages : 45

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

... pas vraiment d'angoisse ou de peur, mais ayant pas mal randonné dans le forêts Belges où simplement sortir des sentiers, bivouaquer ou faire un feu est sévèrement (et fréquemment) punissable par la loi, on fini par adopter un mode de déplacement "furtif" (comme un animal traqué), que si par moments peut être amusant, à la longue devient lassant.

Dernière modification par VitoJ (22-10-2015 17:18:34)


The woods are lovely, dark and deep,   
But I have promises to keep,   
And miles to go before I sleep,   
And miles to go before I sleep.

Hors ligne

#12 22-10-2015 17:51:41

MossHart
Membre
Inscription : 03-10-2015
Messages : 11

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Très débutant dans le MUL, je suis néanmoins arrivé à un stade où je connais à peu près mes limites et barrières psychologiques :

* les insectes : c'est pour ça que j'ai pour l'instant du mal avec le tarp ou l'absence d'inner tent avec moustiquaire... le traumatisme de mes campings aux USA avec des bestioles du désert assez terrifiantes lol blague mise à part, j'ai conscience que c'est LE point à régler, car il n'est objectivement pas justifié... Bien fermer son sac de couchage + moustiquaire de tête si vraiment j'ai peur d'avaler un insecte ( tongue )... c'est THE objectif MUL de mes prochaines sorties roll

* l'appareil photo : passionné de photographie, je ne peux me résoudre à abandonner mon 5D Mark III et mon SIGMA Art 35mm 1.4 tant je me sentirais nu sans eux. Je crois qu'il n'y aurait qu'un petit Leica pour me faire passer à la photographie UL, mais là ce n'est plus une question d'esprit léger mais de portefeuille bien rempli  lol

Pour moi le plus urgent à régler est la question de l'abri ; j'aurais beau avoir le matériel le plus MUL possible, si ma tente pèse 3 à 4 fois ce qu'elle devrait me peser juste pour une question d'insectes, je ne pourrai pas évoluer. Au niveau de l'appareil photo, compte-tenu du fait que je randonne en grosse partie pour la photographie, je considère que tant que je n'aurais pas trouvé une solution plus légère à "qualité" équivalente ou supérieure, le fait d'embarquer mon réflex et son objectif super lourd est pour le moment justifié.

Hors ligne

#13 22-10-2015 18:20:45

Galou83
Life trotter
Lieu : Var
Inscription : 01-12-2014
Messages : 1 546
Site Web

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Cela fait pas mal de temps que je me suis débarrassée de la peur de la solitude, du vide, du noir, de la douleur ou de la mort, des insectes, des vilaines bébêtes, ...

Ma seule peur restante est de perdre ma liberté. Liberté d'être, de penser, de faire... Et je déteste donc être "obligée" de faire, dire, ... quelque chose qui ne me plait pas et que je n'aurais pas choisi si j'avais été libre... (*)
C'est vrai "dans la vie civile" par rapport aux personnes adeptes du prosélytisme, aux manipulateurs et à diverses contraintes incontournables, c'est vrai en rando par rapport à diverses composantes. Je déteste, par exemple, ne pas pouvoir choisir mon trajet à cause de travaux, de battues, de propriétés privées nouvellement interdites, d'éboulements, ... Ou être "coincée" par la météo, les horaires de retour ou ceux des commerces pour me ravitailler, ... A des niveaux variables, évidemment.

Vous devinez la suite concernant les aspects UL : l'abri idéal serait du genre blockhaus capable d'encaisser une tornade mais ne pesant que 100g, et de même pour le reste. Réserves de bouffe hyperlégères mais inépuisables (d'où aussi mon intérêt pour les plantes comestibles), matériel hyper fonctionnel pour un poids minimum, ...
Edit : D'où l'incertitude lors de chaque choix d'item pour le sac de l'instant où ce choix risque de me priver de certaines possibilités. Je ne laisse quelque chose derrière moi que le jour où je suis convaincue qu'il ne m'apporte rien ou que j'ai une autre solution...
Edit bis : j'hésite aussi à prendre certaines choses pour la même raison... Emporter plus de bouffe par exemple, et surtout si elle est périssable, c'est se priver du plaisir de se ravitailler en gouttant à des spécialités ou en rencontrant des gens sympas, par exemple. Mais c'est donc ne plus dépendre des magasins... Parfois une histoire d'âne de Buridan...




(*) ce qui ne veut pas dire que je suis une abominable têtue qui ne change jamais d'avis, et que je ne respecte aucune autorité, mais que je préfère ne le faire qu'une fois convaincue de l'intérêt (ou de la "respectabilité"  de celui que j'admets comme chef) et non parce que l'on me l'impose ou me manipule d'une façon ou d'une autre.

Dernière modification par Galou83 (22-10-2015 18:50:24)


---
Je suis mon chemin, un pas devant l'autre.

Hors ligne

#14 22-10-2015 18:48:28

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 536

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Galou83 a écrit :

Cela fait pas mal de temps que je me suis débarrassée de la peur de la solitude, du vide, du noir, de la douleur ou de la mort


Salut Bouddha... tu t'es réincarné finalement?  tongue

Dernière modification par Bilbox (22-10-2015 18:48:55)

En ligne

#15 22-10-2015 18:55:52

Galou83
Life trotter
Lieu : Var
Inscription : 01-12-2014
Messages : 1 546
Site Web

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Bilbox a écrit :
Galou83 a écrit :

Cela fait pas mal de temps que je me suis débarrassée de la peur de la solitude, du vide, du noir, de la douleur ou de la mort


Salut Bouddha... tu t'es réincarné finalement?  tongue

lol  lol  lol
ne pas en avoir peur ne signifie pas ne pas risquer de le subir, ni ne pas tenir compte de la possibilité. Juste considérer qu'il sera toujours temps de faire avec. Ou sans.
Carpe diem (quam minimum credula postero).

edit : autrement dit, je n'ai pas peur du vide au sens où je ne suis pas handicapée par le vide, ne m'imagine pas 25 scénarios catastrophes faisant que je vais y tomber. Je ne serai pas obligée de passer à 4 pattes sur un sentier étroit longeant une falaise, mais je ne vais pas pour autant aller y répéter un numéro de rock acrobatique. Ne pas avoir peur de la douleur ne signifie pas que je ne la ressens pas, ni que je l'apprécie, mais que je ne vais pas me taper la tête contre les murs et avaler des plaquettes entières de comprimés pour la faire passer (ou autre imbécilité) ou que je vais refuser un acte nécessaire parce qu'il risque de faire mal. Etc.

Dernière modification par Galou83 (22-10-2015 19:21:25)


---
Je suis mon chemin, un pas devant l'autre.

Hors ligne

#16 22-10-2015 19:34:06

Joris
Ornithorynque venimeux
Lieu : Fief Normand, sinon ailleurs!
Inscription : 05-08-2013
Messages : 236
Site Web

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Ça va faire quelques années que ma vie est principalement constituée de voyage, au long et au plus court terme (3 à 16 mois).
Alors forcément,  l'expérience apprends à l'apprenti, et fait de lui un averti. Comprennez "averti" comme un adepte, je déteste les avertissements.
Les peurs multiples telles que la solitude, la nature, la mort, les agressions, la souffrance, l'imprévu, l'incapacité, les autres en général se sont petit à petit évaporer jusqu'à une disparition quasi total.

Une foie cette liberté d'esprit acquise, je dois dire que l'on peux dire avec une très forte certitude de ses propos, que la plupart des problèmes que les gens rencontrent et n'arrivent pas à surmonter dans leur vie sont lier à une peur.

J'ai tellement dormi dans des champs, dans des endroits proche d'habitation, d'autoroute, de ronds point, sur des parkings, dans des forêts grouillant de sanglier, de loup et même de puma. Plantant ma tente ou ca me chante, des favelas aux squats abandonné.
Mes peurs que j'ai pu avoir avant ont disparu par la simple expérience du terrain. Se rendre compte que les agressions et problèmes sont tellement rare, et que ses peurs sont alors plus qu'une contraire terrible envers sa liberté, d'esprit et d'action.

A vouloir éviter les mauvaises rencontres, on est sur de pas faire les bonnes

Ce que j'ai toujours remarqué, c'est que d'aller à l'encontre des conseils des gens qui vivent avec leurs peurs, ne leur fera jamais vaincre leur peur. Beaucoup peuvent même prendre ça comme une forme d'agression de ne pas écouté les conseils avisés d'un local qui vit ici depuis toujours, et qui nous interdit d'emprunter cette rue, car la mort est assuré, mais qui finalement n'y à jamais mis les pieds lui même.
Les peurs s'éliminent en expérience du soi, et non des autres. Je pourrais vous conter mille et une histoire de stop, de confiance en des étrangers, de situation considéré comme dangereuse passée dans un calme serein. Tout ceci ne pourra jamais vous enlever cette boule au ventre à l'idée de monter dans une voiture d'un étranger. Cependant, c'est toujours aux gens qui effectuent des choses à l'encontre d'eux meme à qui ils arrivent des événements négatifs. Et le plus souvent, ils n'en tirent qu'une expérience négative, donc inutile.

J'ai rencontré un bon contre exemple il y a une semaine. Un couple de chilien, qui pendant leur voyage en Colombie, se sont fait voler littéralement tout ce qui avaient sur eux. Se retrouvant en terre inconnue, sans argent, passeport, téléphone, vêtement... Tout y est passé.
Une bien triste histoire? Pendant que les gens se lamentent de leur sort, et deviennent aussi retissant et colporteur d'un pays ou d'une région, leur version est tout à fait différente.
"Ce fut le meilleur voyage de notre vie", ce sont ses mots. Ou l'art de savoir tourner les événements négatif et positif, et eliminer une bonne dose de peur par l'action.


Le charme de voyager, c'est d'effleurer d'innombrables et riches décors et de savoir que chacun pourrait être le notre et de passer outre, en grand Seigneur
Cesare Pavese

Hors ligne

#17 22-10-2015 19:56:32

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 536

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Décidément ce forum regorge d'éveillés qui ont tout  résolu, c'est impressionnant cool

En ligne

#18 22-10-2015 21:00:16

specialk
apprentie
Lieu : Grenoble
Inscription : 16-07-2012
Messages : 459

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

zorey a écrit :

(...)
Perso l’évolution a été comme ça :
•    T2ULpro 1700g, dodo tout fermé, opinel 8 ouvert et bâton à portée de main
(...)

Même pas besoin d'aide extérieure pour se faire mal, ça c'est flippant big_smile

Hors ligne

#19 22-10-2015 21:04:32

Galou83
Life trotter
Lieu : Var
Inscription : 01-12-2014
Messages : 1 546
Site Web

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Bilbox a écrit :

Décidément ce forum regorge d'éveillés qui ont tout  résolu, c'est impressionnant cool

Malheureusement, l'éveil est encore bien au delà et contrairement à Bouddha nous ne lévitons pas encore. Dommage, la solution ne me déplairait pas.


---
Je suis mon chemin, un pas devant l'autre.

Hors ligne

#20 22-10-2015 21:50:21

zorey
HRP addict
Lieu : Pyrénées, Aure et Louron
Inscription : 07-06-2011
Messages : 2 209

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

specialk a écrit :
zorey a écrit :

(...)
Perso l’évolution a été comme ça :
•    T2ULpro 1700g, dodo tout fermé, opinel 8 ouvert et bâton à portée de main
(...)

Même pas besoin d'aide extérieure pour se faire mal, ça c'est flippant big_smile

lol J'espère que tu t'en remettras ! tongue


La nature nous a donné deux oreilles et une bouche pour écouter le double de ce que l'on dit.

Ourson Power

Hors ligne

#21 23-10-2015 01:21:40

mknod
Banni(e)
Lieu : Paris
Inscription : 08-01-2015
Messages : 812

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Bilbox a écrit :

Décidément ce forum regorge d'éveillés qui ont tout  résolu, c'est impressionnant cool

Bon, je n'ai plus les yeux en face des trous, je lirai tout demain. En attendant je me suis quand même arrêté sur ta remarque Bilbox (peut-être que je l'interprète mal d'ailleurs, puisque je n'ai pas tout lu).

Personnellement en ce qui concerne les "peurs irrationnelles", je pense effectivement avoir tout résolu. Étant très cartésien par nature, ça n'a pas été difficile... mais j'ai quand même dû faire un travail sur moi-même, qui a souvent consisté à raisonner en terme de "vraisemblance",  "probabilité", etc. L'âge a forcément aidé aussi : quand j'étais petit je croyais en pas mal de choses que je considère désormais comme de la foutaise (paranormal et autre bizarreries...). Puis un peu avant l'adolescence j'ai réalisé qu'en fait, j'avais voulu y croire plus que je n'y croyais réellement. Parce que ça me faisait plaisir, et parce que ça stimulait mon imagination surement. Un jour j'ai décidé de sceller le truc en me baladant de nuit dans un grand cimetière (plusieurs dizaines d’hectares, des allées sombres et arborées, un grand mur à escalader... l'enfer pour certains j'imagine). Une sorte de "raisonnement par l'absurde" qui a marqué un tournant. Avoir une approche mathématique et très terre-à-terre de la réalité m'a permis de la démystifier totalement. Ça ne m'empêche pas d'être très sensible, de fantasmer, ou même de me taper des délires régulièrement. Ce n'est aucunement un frein à l'imagination, et heureusement. Seulement j'en ai le plein contrôle (et si ce n'était pas le cas, j'y travaillerais activement sur le moment). Désormais je fonctionne plus en terme d'ondes, comme si j'étais une radio. Parfois les ondes perçues sont négatives, inquiétantes. Parfois elles sont même brouillées. Je le rapprocherai plus de l'instinct que de la superstition ou autres croyances infondées. Et puis simplement, je suis aussi un peu fataliste. Si je dois crever à cause d'un événement inhabituel, alors c'est que mon heure était arrivée. L'accepter permet de l'oublier. Ça ne m'empêchera bien sûr pas de déployer tous les moyens nécessaires pour éviter d'en arriver jusque là wink

En fait, les seules barrières qui persistent actuellement sont d'ordre matériel, et sont plutôt superficielles. Je vois par exemple les fils sur les réchauds à bois (edité: celui évoqué avant ne traite pas de cela), où celui de domweb concernant les BAF et son utilisation potentielle en réchaud, je me dis immédiatement : "ça m'emmerderait de gérer tout cette suie". C'est con, mais jusqu'à maintenant c'est peut-être le seul truc qui m'empêcherait de passer au bois par exemple. La "saleté". Pour l'alcool liquide, je travail à un modèle de réchaud propre depuis quelque temps, car ça compte pour moi. Bref, ce n'est qu'un exemple parmi d'autres peut-être un peu moins "légers" justement, mais ça ne vole pas beaucoup plus haut. Je sais pourtant qu'un simple stuff sack sur mesure en silnylon ou en cuben me permettrait de régler ce problème qui n'en n'est pas vraiment un.

Au passage, petite question : habituellement je me tape tous les messages et répond à ce qui m'interpelle, point par point et en citant les membres. Nécessairement, le résultat est souvent un pavé. C'est saoulant ou pas ?  big_smile

Bonne nuit

Dernière modification par mknod (23-10-2015 12:52:35)


A vegan, an atheist and an ultra-light backpacker walk into a bar - I only know because they told everyone within the first three minutes.

Hors ligne

#22 23-10-2015 07:22:43

Galou83
Life trotter
Lieu : Var
Inscription : 01-12-2014
Messages : 1 546
Site Web

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

mknod a écrit :

Au passage, petite question : habituellement je me tape tous les messages et répond à ce qui m'interpelle, point par point et en citant les membres. Nécessairement, le résultat est souvent un pavé. C'est saoulant ou pas ?  big_smile

Tu prends le pb à l'envers.
Tu as envie de le faire ? Fais-le. Ceux que cela "saoule" n'ont qu'à zapper.
Tu te sens obligé de le faire ? Laisse tomber. Tu ne dois rien à personne.


---
Je suis mon chemin, un pas devant l'autre.

Hors ligne

#23 23-10-2015 08:34:29

wwwfabien
Membre
Lieu : Essonne
Inscription : 23-06-2010
Messages : 954

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

fredlafouine a écrit :

Exact! Ainsi que : "Le vrai problème des gens, c'est qu'ils ont peur." wink

Et pour répondre à la question : serein oui, pourquoi je serais inquiet? Si je suis là c'est pour le plaisir d'être là, seul et tranquille.
Là où je ne suis pas serein, c'est quand je marche de nuit en zone habitée.

Quant-au concept de "barrière psychologique", j'avoue ne pas vraiment comprendre de quoi il s'agit.

D'accord avec Fred, j'ajouterais même que plus je suis loin des Hommes pour bivouaquer et plus je suis serein.

Hors ligne

#24 23-10-2015 10:04:19

Nebue
Membre
Inscription : 03-11-2014
Messages : 352

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Joris a écrit :

J'ai tellement dormi dans des champs, dans des endroits proche d'habitation, d'autoroute, de ronds point, sur des parkings, dans des forêts grouillant de sanglier, de loup et même de puma. Plantant ma tente ou ca me chante, des favelas aux squats abandonné.
Mes peurs que j'ai pu avoir avant ont disparu par la simple expérience du terrain. Se rendre compte que les agressions et problèmes sont tellement rare, et que ses peurs sont alors plus qu'une contraire terrible envers sa liberté, d'esprit et d'action.

Je vous trouve bien philosophiques, tous, c'est beau ! Je pense qu'on peut se permettre de raisonner comme ça quand on est un homme, beaucoup moins quand on est une femme (des agressions, rares ?? Nop). Il ne faut pas confondre absence de peur et inconscience. Mais je ne voudrais pas éveiller des "non mais sérieux, les féministes paranos, dégagez". En tout cas pour ma part je suis assez d'accord avec plusieurs d'entre vous, c'est en zone habitée que je suis le moins à l'aise.

Hors ligne

#25 23-10-2015 10:23:11

Galou83
Life trotter
Lieu : Var
Inscription : 01-12-2014
Messages : 1 546
Site Web

Re : Un esprit léger pour un sac léger ?

Nebue a écrit :

Je vous trouve bien philosophiques, tous, c'est beau ! Je pense qu'on peut se permettre de raisonner comme ça quand on est un homme, beaucoup moins quand on est une femme (des agressions, rares ?? Nop). Il ne faut pas confondre absence de peur et inconscience. Mais je ne voudrais pas éveiller des "non mais sérieux, les féministes paranos, dégagez". En tout cas pour ma part je suis assez d'accord avec plusieurs d'entre vous, c'est en zone habitée que je suis le moins à l'aise.

Je crois pourtant être une femme  tongue

Je ne veux pas refaire une conversation déjà présente par ailleurs sur le forum. Mais j'ai trouvé dernièrement ces chiffres :
67% des viols ont lieu au domicile de la victime.
74% des agressions sexuelles sont commises par une personne préalablement connue de la victime.
Et ce que l'on oublie un peu trop : plus de 10% des victimes sont des hommes.

Les femmes sont 3 fois moins victimes d'accidents en randonnée que les hommes.

-> pour faire court, ce n'est pas en randonnant qu'une femme prend des risques...

sources :
http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr … tiques-79/
analyse accidentologie en montagne

Bien sûr, en tant que femme, j'ai déjà été "embêtée". Dans la rue. JAMAIS en rando. Et pourtant je randonne généralement seule. Et je me suis baladée dans pas mal de pays, y compris dans des pays où la femme est, à en croire les médias, très déconsidérée...

Dernière modification par Galou83 (23-10-2015 10:25:02)


---
Je suis mon chemin, un pas devant l'autre.

Hors ligne

Pied de page des forums