Annonce

Mise à jour 12 mai 2019 : les inscriptions pour le camp itinérant de cet été 2019 sont closes ! Les nouveaux inscrits seront désormais sur liste d'attente.
7 jours de randonnée légère itinérante dans les Pyrénées avec l'association Randonner léger, pour se rencontrer et partager notre passion.
La discussion sur le forum.

#1 20-05-2018 23:04:22

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 2 267
Site Web

[Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Récit

En février dernier, j'avais prévu de faire le GRP Tour du Larzac Méridional sur 4j en bivouac. Sauf que lors de mes recherches, je suis tombé sur un article racontant une attaque de loups en plein jour, dans un champ clôturé alors que le troupeau de moutons était gardé par la bergère. Elle a eu la trouille de sa vie.
Moi, j'ai peur des gros chiens. Alors imaginez-moi la nuit dehors au milieu de nulle part (si, le Larzac c'est au milieu de nulle part) avec tous ces bruits.. On a beau dire que les loups n'attaquent pas les humains, oui .. peut-être .. mais il suffit d'une fois et je ne voulais pas être le premier !

J'ai donc limité mon circuit à 2.5j pour pouvoir dormir à des endroits sans moutons (pas comme sous mon lit par exemple).
L'idée était d'aller du Cirque du Bout du Monde jusqu'au Cirque de l'Infernet en passant par le Mont Saint Baudille et Saint-Guilhem-le-Désert. Donc 70km et D+3000m sur 2.5j en mode touriste, ça devrait aller.
42149922502_ae76a8aba6_b.jpg
Photo


Jour 1
10h : je pars de Saint-Privat où je savais que je peux laisser ma voiture dans un virage (d'après la vue par satellite).
J'emprunte le GR74. Je dois être le seul à prendre, il n'y a aucun repère, le chemin n'est pas entretenu. Personne n'y est passé depuis .. la personne de l'IGN qui a décidé que ce chemin s'appellerait dorénavant GR74 en 1940 !
Le temps est incertain, il commence à pleuvoir, je sors et mets ma veste de pluie, il s'arrête de pleuvoir, j'ai trop chaud, j'enlève ma veste et la range, il se remet à pleuvoir.. je m'énerve. Je m'arrête, lève les yeux au ciel et crie "bon maintenant, là-haut, ça suffit !".
Je pourrais vous dire que la pluie s'est arrêtée net, comme par enchantement. Bah non ! Je n'ai pas remis ma veste et il a continué à pleuvoir. Mais j'étais content smile
42150811552_7e45f337a8_b.jpg
Photo


J'arrive au plateau de Courcol. Le coin est vraiment sympa. Mais qu'est-ce qu'il y a comme vent ! Ils avaient annoncé des rafales de 84km/h à SGLD (je l'écris en abrégé car c'est la mort à écrire le nom Saint-Guilhem-le-Désert). Sauf que là je suis sur le plateau et que SGLD c'est en bas dans un creux, abrité. Chouette, ce soir je vais pouvoir tester mon nouvel abri DIY dans le vent.
Là, c'est le GR7. Un vrai GR avec de belles peintures toutes fraiches blanche et rouge.
42150803292_f469f2b29b_b.jpg
Photo


Pour mon premier repas du midi, je souhaite faire réchauffer un plat tout fait : du boulghour aux olives et à la tomate. Pour cette occasion, j'ai acheté une assiette en titane diamètre 19cm (61g) qui me sert aussi de couvercle pour mes bols à semoule, d'assiette, de couvercle à popote. Elle se pose directement sur mon parevent en alu rigide. Parfait, même si mon réchaud à alcool Toaks chauffe un peu trop au centre. Il faut bien remuer.

C'est très vallonné, très vert.
41476092574_a378c25b75_b.jpg
Photo


C'est la bonne saison pour y aller .. à part pour le vent !
41476085674_8b7fed62b7_b.jpg
Photo


Je passe par Fozières (et son cimetière), pour rattraper le GR653.
J'arrive à Soubès, un mignon petit village avec plein de petits passages vers des cours intérieures. Je vois une fontaine d'eau non potable. Je fais le plein, de toutes façons j'ai mon filtre Sawyer.
41296664765_2187ec9b1e_b.jpg
Photo


J'entame la montée dans le Cirque du Bout du Monde. J'entrevois, au loin, le château de La Roque qui a une vue imprenable sur le cirque.
42150775412_0785a52170_b.jpg
Photo


Le chemin qui monte est superbe, caladé (La Minute de Monsieur Cyclopède : c'est à dire qu'il est empierré avec des cailloux posés sur la tranche pour éviter des glisser). Mais on ne voit presque rien du cirque ! J'avais hésité, lors de la préparation du tracé, à prendre un chemin un peu plus bas. Mais c'était difficile de rattraper Saint-Pierre de la Fage après.
Tant pis.
A un moment donné, je vois de l'eau couler sur une roche verticale. Je m'approche, tout content de remplir mes bidons avec de l'eau fraiche. Mais l'eau s'arrête de couler. Je ne comprends pas. Je lève les yeux et vois une chèvre sauvage, noire qui me regarde dans les yeux, d'un air narquois. Elle venait d'uriner ! Je n'ai plus envie de boire tout d'un coup.

Les sapins sont superbes, droits comme un i, insensibles au vent, eux.
41296648105_9aff9836fa_b.jpg
Photo


Il est 18h00, j'arrive à la Plaine de la Roque. La vue est extra, je m'arrête un peu pour en profiter. Je commence à avoir mal aux pieds avec ces nouvelles chaussures (Kiprun Trail MT), même si je les avais rodées un peu avant.
Je sais que je vais marcher encore un peu, alors je me prends un gel Boost longue durée de chez D4 à la caféine. Je ne connaissais pas ces gels, je voulais goûter. Je précise ça pour la suite, car en temps normal je ne bois pas de thé après 15h00 sinon je n'arrive pas à m'endormir le soir..
28324413588_7e21a5a3c3_b.jpg
Photo


J'arrive à mon hôtel. Oups, plus de toit ! Je vais continuer alors smile
41296629005_c6f8dcc2e6_b.jpg
Photo


J'adore ces grandes prairies. Cela me repose. Bizarre, je ne vois pas de mouton. Auraient-ils peur du grand méchant loup ?
42150714552_cd8c4c7421_b.jpg
Photo


28324383248_d4164d718e_b.jpg
Photo


Le chemin entre La Roque et Saint-Pierre de la Fage longe un ravin. Je ne m'approche pas trop près à cause du vent et de mon vertige. Ça y-est, j'ai des ampoules aux 2 talons. En analysant l'intérieur de la chaussure, je vois que la semelle intérieure et épaisse et qu'il n'y a pas de biseau vers l'extérieur. Du coup cela crée une arrête. Je continue en clopinant un peu. C'est trop tard maintenant.
41476016624_2250645d30_b.jpg
Photo


Pas de mouton mais des chevaux jumeaux. L'un a une robe blanche et une crinière brune, l'autre a une crinière brune et une robe blanche. Oui, je sais, c'est nul. Cela me fait penser à la blague "quelle est la différence entre un pigeon ? Il a les 2 pattes pareille sauf celle de gauche".
28324364038_7feda63452_b.jpg
Photo


Je fais le plein d'eau à Saint-Pierre de la Fage, à la mairie. J'avais trouvé ce robinet grâce au site "https://www.eau-cyclisme.com"
Je peux partir serein car je n'aurai pas d'autre point d'eau avant demain après-midi à l'ermitage de Notre Dame de Belle Grâce.

Le soleil continue de descendre, moi je continue de monter. Je titube, pas à cause de la fatigue mais à cause du vent qui m'empêche de marcher où je veux. Je n'arrive même pas à viser un point avec mon bâton de randonnée (bon c'est vrai, il fait 100g il doit être trop léger).
28324357278_2fb1e0124b_b.jpg
Photo


Je cherche un bel endroit pour le bivouac, abrité du vent car je n'ai pas envie de courir après ma toile cette nuit.
Je suis difficile pour le bivouac : abrité, plat, sans ronces, pas dans un passage.
Cela monte toujours, je m'engage un peu dans la forêt mais pas d'endroit plat. Je ne le sens pas trop. Tant pis, je continue sur le chemin, il n'est que 20h, j'ai encore un peu de marge.
42197061171_76453dba96_b.jpg
Photo


20h30 : j'arrive dans une superbe clairière "Pas de cabane" (ce n'est pas une exclamation, c'est le nom de la clairière). "C'est là" (là, c'est moi qui m'exclame).
C'est magnifique : de l'herbe, c'est tout plat. Bon, cela souffle un peu tout de même.
42150663352_9f4b50568f_b.jpg
Photo


Je monte mon nouvel abri DIY (310g) et je m'assure que le système de fermeture fonctionne, en prévision de la nuit qui s'annonce agitée. Ce système permet de transformer l'auvent en porte, en le repliant et en le tendant à l'intérieur.
L'espace est royal (2m70x1m30) surtout pour moi qui suis habitué au sursac.
Je rajoute un hauban sur le sommet de l'abri.
41296555885_08c895c2da_b.jpg
Photo
28324318418_dfcba76c1f_b.jpg
Photo


27325756847_ea025f2e8d_b.jpg
Photo


Pendant que je m'affaire dans cette petite clairière, j'entends des aboiements rauques dans la forêt. Après quelques secondes de réflexion, je me dis que ce sont des chevreuils et non pas des chiens qui aboient pour prévenir les autres de ne pas venir. Effectivement, tous les soirs, les chevreuils viennent ici taper le carton et boire de la bière jusqu'à épuisement des stocks (en tous cas, c'est la conclusion que j'ai pu tirer en regardant le sol). Donc, ils aboient pour prévenir qu'il y a un danger et que la petite sauterie est annulée. J'ai beau beau regarder autour de moi, je ne vois pas de danger potentiel. Après quelques minutes de réflexion, je me dis que le danger, ce doit être moi !

Le temps de faire mes ablutions du soir, le repas, de me coucher, il est bien 23h00. Je décide de ne pas percer mes ampoules au talon. Je l'avais fait la fois précédente et j'avais encore eu plus mal le lendemain. Demain, je mettrai des Compeeds directement dessus.
Il est temps d'écouter mon livre audio sur mon smartphone (c'est intéressant un livre audio en rando car cela évite de se peler les mains pour tenir le livre).
En principe, après une bonne journée de marche de 10h00, je m'endors facilement. Et encore plus avec un audio livre.
Mais là, à 1h00 du matin, je suis toujours en train de me tourner et me retourner dans mon SDC. J'aurais presque envie d'aller faire un petit footing ! C'est comme si mes jambes avaient envie de faire du pédalo. C'est dingue, non ? Je note dans ma tête de ne plus prendre de gel à la caféine après 15h00 !
Je mets mon réveil à sonner pour 6h00. Je vérifie le volume car une fois le volume était trop faible et je me suis réveillé à 9h30, en super forme mais super en retard !
Mais quel vent ! Je repasse en mémoire toutes les coutures que j'ai pu faire pour savoir si j'en ai pas oublié.
Tant bien que mal, je m'endors tout en tenant la toile car j'ai vraiment peur de me retrouver en slip la nuit pour courir après mon abri. Quoique cela me ferait du bien de faire un peu d'exercice..
La toile vibre un peu. Je me dis que demain soir je mettrai mes boules Quies.
Au bout d'un moment, je lâche la toile et je m'endors.
Et là, je dors comme un bébé. C'est à dire que je me réveille toutes les 2 heures et je pleure.
Mais la toile tient bon et c'est le principal. Et les coutures sont bien étanches car j'entends la pluie tomber que à l'extérieur.

Jour 2
Le matin de gentils petits oiseaux me réveillent tout doucement. QUOI ? IL EST 5h00 ! Mais c'est quoi ces sales piafs qui font tout ce bordel ! Ils ne peuvent pas respecter les randonneurs ! Je me lève de mauvaise humeur et .. légèrement en avance.
Je passe par des endroits sympas comme le Jouquet
40390186770_87e1c36a13_b.jpg
Photo


Et j'arrive sur un plateau entièrement rempli de ces fleurs blanches hautes de 60cm..100cm
27325736617_eaeaf965a6_b.jpg
Photo


Il y en a partout
40390161960_19e876034e_b.jpg
Photo


A chaque virage du chemin, on pense que c'est fini, mais non il y en a encore.
(Si quelqu'un connait le nom, cela m'intéresse).
28324278018_2bbb0601db_b.jpg
Photo


Par contre, j'ai suivi le chemin indiqué sur ma carte IGN. Sur le terrain, l'emplacement du GR a changé (surement pour des problèmes de terrain privé). Je ne regrette pas d'avoir enfreint la loi.
Je traverse la D91E pour aller en direction du Mont Saint Baudille et la nature du chemin change. Ce sont des cailloux blancs qui roulent quand on marche dessus. Et en plus, ils sont spéciaux : ils ont été créés exprès pour que lorsqu'on marche dessus, cela appuie directement sur l'endroit où l'on a des ampoules. Je jure mais je continue. Je trouve la montée vers le Mont Saint Baudille vraiment peu intéressante. A mi-parcours, je vois un arbre avec un semblant d'herbe à ses pieds. Je m'allonge 10 secondes pour réfléchir aux questions existentielles : qui suis-je ? où vais-je, où cours-je ?
Je dors 20mn et je renoue avec la vie jusqu'au moment où je pose mes pieds nus (pour qu'ils refroidissent) sur ces maudits cailloux, directement sur mes ampoules.

J'arrive au Mont Saint Baudille qui se trouve à une altitude incroyable de .. 841m.
40390144810_f2a67feea8_b.jpg
Photo


La vue est sympa et à 360°
Et le vent à 360km/h au moins. Je me cramponne au bastingage pour prendre les photos. Cela m'évite de ne prendre que mes pieds en photo, ou le ciel.
41296483525_90d37ca905_b.jpg
Photo

41475912684_d9e11020e1_b.jpg
Photo


Puis vient la grande descente en suivant le GR de Pays Tour du Larzac Méridional. Ce chemin n'apporte rien, ce ne sont que des cailloux qui roulent. Je roule sur une pierre et tombe sur mon bâton de randonnée en bambou. Il se plie à 30° mais ne rompt pas. Je le redresse un peu. Chouette bâton de 100g.
Chose surprenante, le long du chemin, les buis sont taillés. Des topiaires !
Je cherche un endroit abrité du vent pour déjeuner chaud mais j'ai l'impression qu'il tourbillonne. Je fais super attention de ne pas mettre le feu à la pampa quand j'allume mon réchaud à alcool et surveille le feu prêt à intervenir.
Impossible de s'allonger : ces maudits cailloux se déplacent pour être exactement aux endroits qui font mal au dos.
J'étudie mes ampoules, on dirait qu'elles se sont encore gorgées de lymphe malgré les Compeeds.
Après le repas, je continue la descente, et je rattrape le GR74 du côté de Moulis. Je croise des gens qui refont les peintures du GR. Je me retiens de leur dire qu'ils auraient quand même pu enlever ces maudits cailloux sur ces 10km du chemin..
Bon je râle, mais ce chemin me permet de passer par l'Ermitage Notre-Dame-de-Belle-Grâce.
A 15h00, j'ai un petit coup de mou. Je décide de retenter l'expérience du gel à la caféine. Miam, c'est bon. J'arrive à mieux marcher. Je sens moins la douleur des ampoules. C'est super, je peux même courir et je peux même sauter ..
Cling cling, Arghh ! je viens d'exploser mes ampoules en même temps ! Mais finalement, je desserre un peu mes trails et j'ai encore moins mal.

J'arrive à l'ermitage Notre Dame de Belle Grâce.
27325686007_804553549b_b.jpg
Photo


Il y a un petit passage sur le côté droit pour accéder à la source rafraichissante et miraculeuse (oui, il parait qu'elle fait disparaitre toutes les ampoules)
40390108990_695848e0dd_b.jpg
Photo


Le GR74 me fait descendre par le côté Est du cirque de l'Infernet où je dois aller demain.
Cela a l'air sympa. J'essaye de voir le chemin que je souhaite prendre demain matin et passer par les Fenestrelles. Mais il est tout petit ce chemin que je vois, au pied de la falaise. Je commence à avoir les mains moites (j'ai déjà les pieds poites depuis un bon bout de temps), j'espère que je n'aurais pas le vertige..
42196943501_2ee1c4850d_b.jpg
Photo


Je passe à proximité du vieux château
42150567912_2131d901ef_b.jpg
Photo


Et j'aperçois SGLD en contre-bas. Je m'imagine 200 ans en arrière, quand les pèlerins arrivaient par ce chemin et cette porte. Je salive d'avance en pensant à la cervoise que je vais déguster.
41475861944_3462282292_b.jpg
Photo


Quand je rentre dans SGLD, j'hallucine ! Mais qui a donné ce nom à village ? Je n'ai jamais vu un désert autant peuplé. Je cherche un endroit pour m'asseoir boire une bière mais je n'en trouve pas. Tout est pris d'assaut par les touristes qui sentent bon le parfum.
42196923711_dba12b41ce_b.jpg
Photo


Les ruelles sont sombres. J'enlève mes lunettes de soleil même si elles sont photochromiques. 42150551652_ced1317366_b.jpg
Photo


Tout le monde me dévisage dans ces ruelles étroites. Je serre les bras le long de mon corps pour ne pas aérer mes aisselles (après réflexion et m'être vu dans une glace, en fait ils me dévisageaient car j'avais un super coup de soleil sur le visage avec une belle trace de lunettes de soleil).

En bas du village, il y a une crêperie. Du cidre, ça pourrait remplacer une bière, non ? En plus, j'adore les crêpes. Il est 18h30, je pourrais me faire mon repas ici et bivouaquer un peu plus haut comme prévu dans le cirque, le long du Verdus.
Toutes les tables sont prises, les gens attendent assis. J'attends aussi, mais debout à l'entrée, aucun serveur ne vient me voir.
Je pars, dépité. Je mangerai ma sempiternelle semoule/soupe.
Je continue de marcher un peu et j'arrive au stade. L'herbe est toute belle et épaisse dans la lumière de fin d'après-midi. Il y a de l'eau dans le Verdus. C'est un peu abrité du vent et cela ferait un endroit idéal pour le bivouac.
Mais à cause de la caféine, mes jambes veulent encore continuer. Surtout que j'ai un impératif familial : finir absolument à 15h00 demain pour rentrer à la maison à l'heure.
Je suis joueur, je demande à un autochtone combien de temps il faut pour aller aux fenestrelles :
Lui : - en courant ?
Moi : - non, en marchant, j'ai un gros sac à dos
Lui : - Ah, ce n'est pas loin, il faut 30mn
Moi : - et il y a un endroit plat pour bivouaquer là-haut ?
Lui : - oui, bien sûr, là-haut vous marchez 10mn et vous arrivez à une route forestière. C'est tout plat.
Moi : - ce n'est pas dangereux avec le vent, je ne risque pas de rester coincer, cela ne fait pas peur ?
Lui : - bah non, c'est un chemin tout facile pour les enfants

40mn en tout, ça va me dis-je. Il est 18h45, à 19h30 je serai bien installé sous mon abri à l'abri du vent.
..
21h00 : je marche toujours pour trouver un endroit plat DANS LEQUEL JE PEUX PLANTER DES SARDINES ! Je maudis cet autochtone. J'ai deviné qu'il était champion régional de trail.
Par contre, j'ai pu admirer le paysage, ça oui. Surtout à 4 pattes quand j'attendais la fin des bourrasques de vent au bord du précipice sur le chemin.
41296416505_65f9379f3d_b.jpg
Photo

42196897811_80499eeb50_b.jpg
Photo


Les Fenestrelles sont superbes. C'est un passage empierré pour franchir la falaise
41296407885_860fa5262f_b.jpg
Photo


D'en haut, je voyais des supers endroits de bivouac
40390048530_89244288c8_b.jpg
Photo


21h25 : il serait peut être temps de trouver un endroit sympa, non ? De chaque côté de la fameuse route forestière, c'est une végétation inextricable, même pas de quoi poser un pied.
27325615707_ddf202679a_b.jpg
Photo


21h30 : je vois un endroit possible sous des petits sapins. Apparemment, je ne suis pas le seul à avoir visiter ce lieu qui s'avère être un lieu d'aisance. Et surement d'un groupe vu le nombre de souvenirs. Et en plus ils mangeait bien, eux..
Je vais voir plus loin mais c'est à nouveau des cailloux car je me rapproche du pic Max Nègre. Je reviens sur mes pas et trouve un cailloux plat pour racler le sol. J'ai juste la place pour mon abri. Ce soir, je le monte en montage bas qui restera ouvert toute la nuit. Et tant pis si le vent tourne, j'ai juste envie de me coucher et de ne plus entendre ce vent.

J'enlève mes chaussettes, enfin j'essaye. C'est comme si mes Compeeds avaient fondu. Cela a créé une boule visqueuse infâme mélangée avec de la lymphe. Je nettoie les pieds, car les chaussettes sont foutues, et j'ai la bonne idée de mettre un pansement liquide. C'est un super truc, cela s'applique on l'applique avec une spatule, cela désinfecte et ça sèche vite. J'enfile une paire de chaussettes propres pour la nuit par dessus.

Jour 3
Je fais la nuit d'une traite. Je me réveille au petit matin à 5h59 en pleine forme. Il n'y a pas un seul bruit. Enlève tes boules Quies me dis-je. MAIS JE N'AI PAS DE BOULES QUIES ! Il n'y a effectivement plus aucun vent du tout, plus aucun bruit et un soleil radieux. Je me pince même pour savoir si je suis bien réveillé.
42150496482_12ea654cdd_b.jpg
Photo


On dirait le paradis
41475788734_e19da8bfd6_b.jpg
Photo


Je plie tout et part d'un pas alerte car je n'ai plus du tout mal aux ampoules. Le pansement liquide (qui est solide maintenant) a bien joué son rôle pendant la nuit, et j'ai mis des Compeeds par dessus.
42196852331_cb12412dab_b.jpg
Photo


Mais ce chemin GR653, il est franchement monotone. Large comme une autoroute. Les pèlerins doivent pouvoir le faire à 20 de front au moins.
28324109818_aa5b1fc435_b.jpg
Photo


Mon GPS m'indique une prochaine bifurcation. Cela va être un petit sentier. Chouette ! J'ai envie d'un bon thé chaud, je m'arrête pour mon petit déjeuner mais sans perdre de vue qu'il faut que je finisse à l'heure cet après-midi.
41296329795_2ac7005d24_b.jpg
Photo


Je repars, tout guilleret et rassasié, sur mon petit sentier. Au bout d'un moment, j'ai comme un sentiment de déjà vu.. Je fais le point sur mon GPS et horreur malheur, je me suis trompé de chemin à 10m près. Je suis retourné à l'endroit où j'ai bivouaqué cette nuit, par ce petit sentier.
Je prends mes jambes à mon cou et je redescends en courant. Pfff..
Je retrouve le large GR653. GR en fait ça veut GRos
42150464042_586c1b6706_b.jpg
Photo


Je passe devant "l'enclos néolithique". Je rentre dedans en pensant voir un troupeau de dinosaures, mais rien. Ils ont du aller manger de l'herbe plus loin car ici c'est plutôt sec. Bref, ni verdoyant, ni attrayant.
28324100618_7c08a42388_b.jpg
Photo


Je décide de couper par les vignes pour éviter 200m de D122. Les feuilles sont presque fluorescentes à cette époque là de l'année.
42196809521_703b0a2435_b.jpg
Photo


Tout d'un coup, une très violente douleur au mollet me paralyse. Ah mais c'est affreux, je me suis fait piquer ou mordre. Je vais mourir ici au milieu de nulle part, seul, sans pouvoir faire mes adieux à ma famille. Tout d'un coup, j'ai une idée lumineuse, vous savez comme dans les BD où une ampoule s'allume dans la tête (trop fort le mec, en plus d'avoir des ampoules aux pieds). J'ai vu dans Koh Lanta qu'il fallait faire chauffer du métal et l'appliquer sur la morsure car le venin est sensible à une température supérieure à 50°C. Vite, je sors ma cuillère de mon sac à dos puis .. je m'effondre : elle est en plastique. Je ne vais jamais pouvoir la chauffer ou si mais je ne pourrais plus que l'utiliser qu'en cataplasme. Je vais mourir dans d'atroces souffrances (je suis très douillet).
Bon, 15 secondes plus tard, je n'ai plus mal. C'était juste une guêpe. Je repars, un peu ridicule, mais fier de m'en être sorti encore une fois.

J'arrive dans un chemin très sympa qui longe un profond ravin (j'avoue, cela ne rend pas trop en photo).
28324081508_b7f859338c_b.jpg
Photo


Et je m'oriente vers Arboras. Mes bidons sont presque vides, je dois faire le plein d'eau. A l'entrée du village, un panneau me fait plaisir.
27325510217_3b5cbd6fa7_b.jpg
Photo


Finalement, je prendrais une bière.
Comme c'est sur le chemin de Saint Jacques, il y a une fontaine d'eau potable au milieu du village.
Pendant que je bois ma bière, 4 randonneurs âgés s'installent. Ils ont un très petit sac à dos, style 15 litres et en plus même pas pleins. Curieux, je discute. Ce sont des pèlerins, ils viennent d'Arles et il leur reste 63 jours de marche.
Mais seul 3 sur 4 marchent. Le 4e gère l'intendance, il est en voiture et leur apporte midi et soir le repas, les affaires propres. Eux n'ont dans leur sac à dos de la journée, qu'une polaire, une bouteille d'eau et .. un téléphone pour le rendez-vous avec le 4e.
Ça c'est de la randonnée MUL !
Ils sont intrigués par le faible volume de mon abri.
"C'est une tente tunnel ?"
"Non, c'est une tente tunning !"

A Arboras, je quitte le GR653 pour prendre le GR74 (celui du début de mon récit, le GR sans repère).
Au moins, ce n'est pas une autoroute.
Je pique nique dans un endroit qui s'appelle "le bois de la Sourde". Vu le bruit que font les grillons, je ne suis pas surpris du nom. Impossible de faire un petit roupillon. De toutes façons, je suis déjà en retard, je repars en trottinant.
40389943950_20f36aed2d_b.jpg
Photo


Je devais finir la randonnée à 15h00, j'arrive finalement à Saint-Privat, mon point de départ, à 16h15 en nage car j'ai couru à la fin. Le GR74 était complètement pourri, raviné par de fortes pluies. Ou alors le mec, en 1940, ne s'est pas pris la tête pour le tracé, il a décidé que le lit du torrent s'appellerait GR74..
Je reprends la route très en retard.
Sur l'autoroute, un camion citerne est couché en travers. L'autoroute est bloquée par les pompiers ayant peur qu'il ne prenne feu.
+1h00
Je suis SUPER en retard.

Liste

Portage788
Sac à dos Virga2500
SitPad 52cmx27cm Thermarest50C'est super ce truc
Sac pour SDC DIY48à refaire en Skytex siliconé
Sac pour vêtements imper/respi DIY64
Sac pour nourriture sucrée20à refaire en vert (de la même couleur que mon bol pour la nourriture sucrée)
Sac pour nourriture salée20à refaire en violet (de la même couleur que mon bol pour la nourriture salée)
Pochette Salomon pour téléphone36
Housse APN50
 
Couchage1843
Matelas NeoAir Lite350
SDC Baikal 750 synthétique +10°C/+6°C750bientôt remplacé par un Cumulus 125
Tarpiti (toile + haubans + sac)312
6 sardines alu D458
1 sardine acier pointue24permet de faire des pré-trous dans sol très dur
mât souple53
fermeture porte19comprend la pince, le clip rapide, le hauban, le réglage
sac + fixation fourreau17
Sursac DIY180Fait avec un groundsheet 80g/m2 et un dessus laminé déperlant 22g/m2
Cordelette multi-usage D4 7m x 4mm80
 
Hygienne et sécurité261
Trousse hygienne et petit matériel
pansements, bouchons, dentifrice, brosse à dent , alcool 70°, cotons tige, fil+aiguille, tire-tique, pince à épiler, efferalgan, 3 micropurs, mini-briquet de secours, kleenex (16g), papier + argent (22g), kit réparation matelas (6g), sangle secours SeaToSummit (10g)236
Stick lèvres Montagne25
 
Cuisine et hydratation649
Ensemble réchaud popote 650ml202
Assiette titane TOAKS61
Bidon alcool 250ml17
Couteau Opinel N°627
Cuillère GiFi11
Filtre Sawyer mini + bouchon62
2 bidons Puma180
2 Bols en plastique54
Platypus 2L35
 
Electronique873
Chargeur USB solaire 10000mAh230
Trépied + mini-sardine157
Rallonges trépied carbone DIY45
Câble USB9
Casque audio avec sac15
Frontale Ion57prochainement remplacée par une frontale Nitecore NU20
Téléphone Blackview A5150
APN G9X Mark II210
 
Vêtements670
doudoune D4 Trek 500270
Chaussettes rechange (XSocks+Rywan)47
Tee shirt Millet rechange142
Boxer rechange48
Short D4163
 
TOTAL pour le sac à dos et les sacoches5084

Commentaires sur mon équipement

Voici des commentaires par rapport à la liste que j'avais utilisée sur ma précédente rando (Basses et Hautes Gorges du Verdon).

Sitpad
j'ai remplacé mon bout de mousse (tapis de gym D4) à l'intérieur de mon sac à dos par ce Sitpad, un morceau de matelas ZLite découpé que je mets maintenant à l'extérieur, entre mon dos et mon sac. J'en suis vraiment content, dès que je m'arrête je le sors rapidement, je peux facilement me changer (short <-> pantalon) en me mettant debout dessus. C'est très confortable pour mes petites fesses endolories.

Sac pour sac de couchage
J'ai un sac DIY pour mettre mon sac de couchage à l'abri de l'humidité. Fait en 70D avec une chute que j'avais. Cela permet de bien épouser la forme du fond de sac à dos. Je vais le remplacer par une version en Skytex27, ou un nylon siliconé pour que ça glisse bien dedans. Et plus grand pour pouvoir gonfler mon matelas le soir avec car des fois j'étais à bout de souffle. En le faisant plus grand, je vais virer mon sac pour les vêtements (64g)

Sac de couchage
C'est un vieux sac synthétique +10°C/+6°C, j'avais peur d'avoir trop chaud avec mon sdc en duvet +4°C/-2°C
Je pense le remplacer par un Cumulus Magic 125 pour la saison chaude (>+6°C). Pour la saison froide (<+6°C), je l'utiliserai avec ma grosse doudoune et un PE DIY en APEX pour les jambes (en plus d'un caleçon polaire).

Sardine acier
Je randonne souvent dans les Corbières et des fois le sol est vraiment dur. Cette sardine en acier me permet de faire des avant trous pour ne pas tordre mes sardines alu.

Chaussures de trail Kiprun MT
Elles sont très confortables .. dans les 8 premières heures. Il faut que regarde comment faire pour ne pas avoir d'ampoule aux talons (un protège talon en silicone ?)

Assiette Toaks
Un peu lourde (61g) mais me permet de faire cuire à manger dessus, et fait couvercle sur mes bols quand je fais de la semoule par exemple.
Il faudrait que j'arrive à réduire aussi la puissance de mon réchaud à alcool Toaks Syphon car cela a bien cramé au centre de l'assiette.

Frontale Ion
Fait bien le taf, mais pose toujours des problèmes pour la recharger en bivouac. Ce n'est pas un problème sur les bivouacs courts comme ici mais pour la prochaine rando, j'ai acheté une Nitecore NU20 qui se recharge par USB. Ainsi, avec mon chargeur solaire, tout pourra se recharger par USB avec le même câble.

Sursac
Pour cette rando, je voulais tester mon sursac DIY (180g) fait avec un tissu bien épais (groundsheet 80g/m2) pour le dessous et très fin pour le dessus (laminé 22g/m2) respirant et déperlant. J'en suis très content, très efficace contre les courants d'air, efficace aussi pour ne pas glisser (même des fois j'ai du mal à glisse mon Neoair dedans), épais pour ne pas percer mon matelas. J'essaierai de faire un post spécial si des gens sont interessés.


Edit : ajout de la liste

Dernière modification par tolliv (24-05-2018 12:39:19)

Hors ligne

#2 21-05-2018 00:20:41

mulgaelle
telle la chenille, un jour papillon...
Inscription : 19-02-2012
Messages : 318

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

lol  lol  lol
Très bon j'adore !
Merci pour le récit !

Édit: c'est quoi ta modif d'abri? Un lien vers le tuto?

Dernière modification par mulgaelle (21-05-2018 06:10:09)


L'important n'est pas au bout du chemin, l'important c'est le chemin...

Hors ligne

#3 21-05-2018 00:47:08

Scaramouche
Membre
Lieu : Sud
Inscription : 25-08-2016
Messages : 525

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Ah oui vraiment merci ! smile

Pour la piqure, pourquoi n'as-tu pas pensé à chauffer la popote plutôt que mourir dans d'atroces souffrances ?
Il a l'air royal ton abri !  smile

Et sinon c'est quoi ce bout de métal entre la toile et le tissu noir :
10731_capture_daeicran_2018-05-21_ai_004535_21-05-18.png

C'est un truc qui se clipse et déclipse ?

Hors ligne

#4 21-05-2018 06:53:36

spigi
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 30-12-2007
Messages : 1 993

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Super coin, beau retour. Ca rappelle des souvenirs

tolliv a écrit :
Récit

En février dernier, j'avais prévu de faire le GRP Tour du Larzac Méridional sur 4j en bivouac. Sauf que lors de mes recherches, je suis tombé sur un article racontant une attaque de loups en plein jour, dans un champ clôturé alors que le troupeau de moutons était gardé par la bergère. Elle a eu la trouille de sa vie.
Moi, j'ai peur des gros chiens. Alors imaginez-moi la nuit dehors au milieu de nulle part (si, le Larzac c'est au milieu de nulle part) avec tous ces bruits.. On a beau dire que les loups n'attaquent pas les humains, oui .. peut-être .. mais il suffit d'une fois et je ne voulais pas être le premier !
.....

Tu aurais été veinard !  lol  lol  lol  Moi ça fait 20 ans que je cherche cette rencontre dont je rêve, sans même n'en apercevoir ne fut-ce que de loin. Je ne vais pas dire que je pars en montagne que pour ça, mais presque...  wink

.... Je décide de ne pas percer mes ampoules au talon. Je l'avais fait la fois précédente et j'avais encore eu plus mal le lendemain. Demain, je mettrai des Compeeds directement dessus.

Ca c'est pas normal !? Tu avais bien mis le fil à travers la cloque ? Avoir une très fine aiguille et un fil à coudre très fin fait pour moi partie du petit matériel indispensable en rando. Tu perces la cloque avec le fil qui la traverse de part en part, et tu laisses le fil en place (moi je le laisse 2 jours) de cette façon le liquide s'écoule et la cloque se vide. Ne surtout pas enlever ou couper la peau qui va se recoller généralement. Normalement, la cloque vidée, elle ne sait plus faire mal et la peau laissée en place protège la chaire vive du dessous le temps que ça cicatrise.

Escarmouche a écrit :

Et sinon c'est quoi ce bout de métal entre la toile et le tissu noir :
https://www.randonner-leger.org/forum/u … -05-18.png

C'est un truc qui se clipse et déclipse ?

Idem, ça m'intéresse cette pince que je ne connais pas ni ne trouves ? Où as-tu trouvé cela ?

edit; (ajout Escarmouche)

Dernière modification par spigi (21-05-2018 07:44:31)

Hors ligne

#5 21-05-2018 07:10:49

vogesus
Membre
Inscription : 06-01-2011
Messages : 812

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Excellent ton récit, on le vit avec toi lol lol lol

@+


Se prononce voguézus  big_smile

Hors ligne

#6 21-05-2018 07:25:48

patou
Membre
Inscription : 11-05-2014
Messages : 198

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Bonjour et merci pour ce récit qui m'a dégourdi les zygomatiques au petit matin. big_smile
Pour les fleurs par centaine, je pense à des asphodèles. Tela Botanica : Asphodèle à petits fruits

bonne journée

Dernière modification par patou (21-05-2018 07:26:09)


Mul part ailleurs

Hors ligne

#7 21-05-2018 07:42:48

bielsa
Membre
Inscription : 18-05-2011
Messages : 425

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

bonjour tolliv
  et merci pour ce récit très sympathique,tes photos sont très belles
  les fleurs blanches sont des asphodeles
pour les compeeds qui bousillent les chaussettes depuis que ça m'est arrivé je mets par dessus une fine bande ça suffit a faire tenir le compeed et a protéger la chaussette
edit grillée par patou pour les asphodeles smile

Dernière modification par bielsa (21-05-2018 07:45:21)


primum non nocere

Hors ligne

#8 21-05-2018 07:49:10

spigi
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 30-12-2007
Messages : 1 993

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

bielsa a écrit :

bonjour tolliv
  et merci pour ce récit très sympathique,tes photos sont très belles
  les fleurs blanches sont des asphodeles
pour les compeeds qui bousillent les chaussettes depuis que ça m'est arrivé je mets par dessus une fine bande ça suffit a faire tenir le compeed et a protéger la chaussette
edit grillée par patou pour les asphodeles smile

En fait, c'est l'utilisation que vous faites des compeeds qui est mauvaise.
Les compeeds ne sont pas des pansements  de "traitement", mais bien de "prévention". Ils sont à placer AVANT pour éviter d'avoir des cloques. Si tu as des irritations régulières à certains endroits, tu mets un compeed dessus AVANT d'enfiler ta chaussure. Si tu as déjà la cloque, il faut au contraire éviter d'en mettre et placer éventuellement un pansement qui permet d'aérer et de sècher la cloque en absorbant le liquide qui s'en échappe.
Si tu as déjà la cloque, placer le compeed par dessus va augmenter le point de pression puisqu'il s'agit d'un élément épais de plusieurs millimètres et donc augmenter la douleur. De toute façon, si tu ne vides pas la cloque tu auras toujours mal.

Dernière modification par spigi (21-05-2018 08:00:39)

Hors ligne

#9 21-05-2018 07:57:29

Docmat
Membre
Inscription : 30-01-2016
Messages : 23
Site Web

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Bravo pour ce récit bien tourné, très drôle et avec des photos sympas.
On arrive trop vite a la fin :-)


J'ai deux medecins: ma jambe droite et ma jambe gauche
GR 120
Trombi
Retour Vosgien

Hors ligne

#10 21-05-2018 08:50:01

Balipit
Membre
Inscription : 05-02-2017
Messages : 652

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Superbe coin ,  j'y vais régulièrement courrir et le secteur des fenestrelles et au dessus est juste magifique , rando incontournable si on est dans le coin .
Je te confirme qu'il y a un employé municipal assez fort en trail  big_smile


cool

Hors ligne

#11 21-05-2018 09:19:35

Glop^2
Membre
Inscription : 19-04-2013
Messages : 495

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Bonjour Tolliv,
merci pour ce récit plein d'humour et les chouettes photos, j'ai lu d'une traite avec plaisir.
Ton système de fermeture de tente est proche du mien mais ta fermeture par croisement sans doute plus efficace en tenue au vent que ma fermeture par enroulement.


Si on randonnait plus souvent, on aurait moins la tête aux bêtises.

Hors ligne

#12 21-05-2018 09:28:59

vacuithe
noob
Lieu : Nantes
Inscription : 18-09-2017
Messages : 262

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Super récit, super rando et super photos !
Merci smile

Hors ligne

#13 21-05-2018 09:55:25

jerome31
Membre
Lieu : ayguesvives (31)
Inscription : 05-02-2018
Messages : 335

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

salut tolliv,
sympa le récit; toujours l'aventure! ;-)
les fleurs s' des L'Asphodèle blanches

Hors ligne

#14 21-05-2018 10:33:20

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 2 267
Site Web

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Bonjour à toutes et à tous, quel surprise de voir autant de commentaires ce matin en me levant. Mais vous êtes insomniaques ou quoi ? Ou bien ces maudits piafs ..  smile
Je trouve que cela prend du temps d'écrire un récit comme ça mais au moins j'ai l'impression d'avoir partagé cette modeste aventure. C'est ça le partage.

Avant de mettre à jour ma liste, je vais répondre aux questions.
merci Mulgaelle,
mon abri c'est le Tarpiti qui a été décrit ici. Quand tu liras l'article, tu verras qu'au début je voulais faire un système de fronçage mais au final, cela déséquilibrait les tensions dans la toile. Du coup, un système de fermeture par pliage a été une solution vraiment simple (mais 10g de plus pour la pince à bretelle).

merci Scaramouche,
la partie en métal est une pince à bretelle comme décrit à la fin de ce Fil. Elle permet, sur le terrain, de tirer le pan exactement à la moitié. Comme la moitié du pan dépend du montage, du terrain, on ne peut le connaitre que sur place. J'ai acheté ça en mercerie. Pour ne pas abîmer la toile, il y a un bout de chambre à air. Sur la photo, la pince est à l'envers.
Je l'avais décrit ici et je remets une photo prise de plus près :
32963519393_b2b25a082f_c.jpg
Concernant la piqûre, je n'ai pas pensé une seule seconde à chauffer ma popote. Le venin était déjà monté au cerveau surement.

merci Spigi,
apparemment je me fais un film pour rien concernant les loups.
Merci pour toutes ces informations concernant les ampoules. Je ne savais pas que les Compeeds ne se mettaient pas sur un ampoule percée.
La fois précédente, j'avais percé l'ampoule à l'Opinel (désinfecté), mis un kleenex dessus et une chaussette bien serrée. La lymphe avait bien coulée pendant la nuit, mais le lendemain j'ai eu le même frottement au même endroit et cela avait été douloureux.
J'envisage un protège-talon en silicone respirant comme ça :
images?q=tbn:ANd9GcQn2UT7MUzgt_vc_AlT3CfDeTojFTcZjnRKfxge53LXeGqd-7aaPg
Cela serait peut être la solution pour éviter les ampoules. Lavable, réutilisable, on l'oublie vite.
Maintenant, j'emporte toujours du fil et une aiguille. Mais dans le cas de cette rando, les ampoules se sont percées avant.

merci Vogesus,
j'avais peur d'en avoir mis une tartine et que les gens décrochent avant la fin.

merci patou,
ah oui les asphodèles, bien sûr. En plus les fruits sont comestibles. De loin, je pensais que, les fruits, c'était des escargots marrons !

merci bielsa,
le lendemain j'avais mis aussi une bande de kleenex dans le cas où ça coule à nouveau. Je vais tenter le protège talon en silicone. En plus, cela permettra de faire tenir un sparadrap dessous.

merci Docmat,
oui, avec le recul, je me dis que la fin est un peu expédiée. Mais bon, c'était une petite rando. Si tu veux rigoler encore, tu peux lire mon précédent récit (Basses et Hautes Gorges du Verdon). Je ne mets pas de lien pour ne pas faire de pub !

merci Balipit,
c'est toi l'employé municipal assez fort en trail ? big_smile
Moi, je ne suis qu'un touriste qui randonne avec du matos lourd mais confortable. Et avec des fins de journée difficiles. Finalement, j'ai mis 40mn pour monter aux Fenestrelles (au lieu des 30mn annoncées) ce qui est correct en sachant que je me mettais souvent à 4 pattes lors des bourrasques de vent.
Après, pour rejoindre la piste forestière, j'ai du mettre 1h30 (au lieu des 10mn). Soit j'étais très fatigué, soit je me suis trompé de chemin !

merci Glop^2,
ce n'est pas un système de fermeture par croisement comme on voit d'habitude, j'appellerai ça plutôt un système de fermeture par pliage. Quand on parle de croisement, on pense tout de suite à 2 pans qui se croisent alors que moi je n'ai qu'un seul pan que je replie à l'intérieur.
Le problème de l'enroulement est que le tissu n'est pas forcément très tendu.
Mais j'ai encore une autre solution pour ne pas avoir à mettre de pince ni de réglage à faire. Je vais la décrire dans le post du Tarpiti.

merci vacuithe,
j'essaye de bien décrire la rando tout en essayant de glisser des infos techniques. Cela peut permettre à d'autres de faire ce parcours ou de s'en inspirer comme j'ai pu le faire avec d'autre récits ici.

merci Jerome,
même pour une banale randonnée, il m'arrive toujours des choses amusantes à raconter.

Bonne journée à tout le monde.

Dernière modification par tolliv (21-05-2018 10:39:39)

Hors ligne

#15 21-05-2018 10:45:07

Balipit
Membre
Inscription : 05-02-2017
Messages : 652

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Non ce n'est pas moi : par contre  les 10 minutes , vous  avez du mal vous comprendre car c + 1 heure en marchant  -meme si je l'ai toujours fait en courant et en sens inverse .
le coin est magifique - surtout les jours sans vents  roll et l'ete c'est baignade dans la rivière pour finir la ballade .

Dernière modification par Balipit (21-05-2018 10:50:46)


cool

Hors ligne

#16 21-05-2018 11:02:10

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 24-08-2011
Messages : 1 520

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Bonjour Tolliv,  smile

J'étais dans le même secteur que toi. J'ai fait la grande descente finale en ce qui me concerne vers St Guilhem le jeudi (matin), j'ai aussi croisé le groupe de baliseurs (2 hommes au coupe-coupe et 3 femmes au pinceau).

Je suis bien contente que ce vent ait chassé la pluie qui m'a fait modifier mon itinéraire du matin (visibilité très réduite, inutile de passer par la pointe, comme je le souhaitais).
Je me demandais si je devais louer les Dieux de la nature de m'avoir permis de plier une tente à peu près sèche, ou pester parce qu'avec l'abri planté, je serais restée au sec en attendant que ça passe !
Quant à moi, j'avais planté sur mon spot habituel, dans une vallée, pas un souffle de vent... La veille, j'étais dans les gorges de la Vis, à l'abri aussi (ou en tout cas, ça ne m'a pas marquée, qu'il y avait du vent, après les orages fracassants de l'avant- veille !).

Tolliv a écrit :

Bizarre, je ne vois pas de mouton. Auraient-ils peur du grand méchant loup ?

-> Discuté avec une agricultrice dont le petit-fils gardait effectivement ses 200 brebis enfermées pour cette raison. (Ne hurlez pas, il va bien finir par les sortir !). Il y avait plein de spots de bivouac de rêve, j'ai fini dans un camping, ce soir-là ! Bon, c'est vrai aussi que je n'avais pas d'eau...

Merci pour ce récit plein d'humour. smile


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#17 21-05-2018 11:04:25

einganien
Membre
Inscription : 30-12-2015
Messages : 1 206

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Très sympatoche ton récit qui est accompagné de superbes photos.
Elles sont prises avec quel appareil ?
J'habitais l'Hérault il y a quelques années, et j'ai souvent randonné dans ce coin.

EDIT : Je viens de relire ton autre récit
Es-tu toujours avec le G9X Mark II ??

Dernière modification par einganien (21-05-2018 11:07:04)

Hors ligne

#18 21-05-2018 11:46:52

Adrienne
Apprentie MULe
Lieu : Région parisienne
Inscription : 28-10-2017
Messages : 471

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Merci pour ton récit Tolliv !

C'est frais, vivant et détaillé, et ça donne envie d'y aller : merci smile

J'ai juste une petite question : tu montres ces gros chemins très larges, qui effectivement ne doivent pas être très agréables à marcher.
Est ce que c'est la majorité des chemins sur le parcours que tu as fait ? Ça se supporte quand même si on met en balance avec le reste des chemins et le paysage, ou ça gâche la route ?
(C'est un coin où j'ai envie d'aller, mais j'avoue que je fuis les autoroutes à randonneurs)


Si tu n'arrives pas à penser : marche. Si tu penses trop : marche. Si tu penses mal, marche encore.
(Jean Giono)

Trombi

En ligne

#19 21-05-2018 13:11:30

spigi
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 30-12-2007
Messages : 1 993

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

tolliv a écrit :

... la partie en métal est une pince à bretelle comme décrit à la fin de ce Fil. Elle permet, sur le terrain, de tirer le pan exactement à la moitié. Comme la moitié du pan dépend du montage, du terrain, on ne peut le connaitre que sur place. J'ai acheté ça en mercerie. Pour ne pas abîmer la toile, il y a un bout de chambre à air. Sur la photo, la pince est à l'envers.
Je l'avais décrit ici et je remets une photo prise de plus près :
https://c1.staticflickr.com/3/2865/3296 … 082f_c.jpg

Ca n'a pourtant pas l'air d'être la même pince. Sur celle de ton abris, il y a une grande "boucle" métallique à la pince, et c'est cette boucle qui en fait l'intéret. C'est un ajout de ta part ? Elle n'est pas solidaire de la pince ?

Dernière modification par spigi (21-05-2018 13:15:14)

Hors ligne

#20 21-05-2018 13:28:55

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 2 267
Site Web

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Balipit,
je me souviens bien qu'il avait parlé de 10mn. Je pensais qu'après les Fenestrelles c'était tout plat, mais en fait c'est un ravin et on monte à flanc. Peut-être avait-il confondu avec le chemin qui mène au Roc de la Bissonne ..

Hors ligne

#21 21-05-2018 13:52:24

Balipit
Membre
Inscription : 05-02-2017
Messages : 652

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

La montée vers le roc de la bissone est assez longue et pentue et le final assez plat correspond effectivement aux 10 mn.
Au sommet point de vue superbe sur vallée de l herault voir mer au loin si le temps dégagé.
Cette boucle  10km  : montée ombragée vers le roc de la bissone puis retour par les fenestrelles est un vrai plaisir dont je me lasse pas ...


cool

Hors ligne

#22 21-05-2018 14:26:06

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 1 254

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Et là, je dors comme un bébé. C'est à dire que je me réveille toutes les 2 heures et je pleure.

lol  lol  lol  lol

et moi, je pleure de rire.

extra-super récit; j'ai archi rigolé.

merci tolliv.

(maintenant vivement la liste qu'on voit ton évolution depuis le Verdon.)

L.

Dernière modification par laxmimittal (21-05-2018 14:45:50)


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#23 21-05-2018 14:27:54

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 2 267
Site Web

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

laxmimittal a écrit :

Et là, je dors comme un bébé. C'est à dire que je me réveille toutes les 2 heures et je pleure.
lol  lol  lol  lol
et moi, je pleure de rire.
L.

Ah, je savais que j'allais toucher l'instinct maternel de certaines personnes ici  smile

Hors ligne

#24 21-05-2018 15:11:58

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 2 267
Site Web

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

merci Ester,
l'avantage du vent et bien c'est qu'il n'y a pas de condensation dans la tente ! Par contre, j'ai eu légèrement froid sans vêtements avec mon SDC synthétique 10°C/6°C alors qu'il a fait 8°C la nuit (mais avec de la pluie).

merci Einganien,
oui, les photos sont prises avec mon G9X Mark II. Acheté 330€ neuf, sur eGlobal Center (je sais, ce n'est pas bien, j'ai oublié de payer les taxes françaises).
Pour faire du paysage, il est très bien pour mes critères :
léger (210g), fait des RAW acceptables avec beaucoup de détails, se recharge par USB, se pilote par Wifi, possède un flash pour les contre-jours, capteur à 20MPixels qui permet de faire des traitements de réduction de bruit.
Par contre, il a un problème d'objectif qui rend flou une partie de l'image dans certains cas. Je pense que le stabilisateur met du temps pour être bien stable et du coup si j'appuie trop tôt sur le déclencheur, la lentille n'est pas au bon endroit. Hypothèse que je n'ai jamais pu prouver.
A ce prix là, il n'y a pas mieux.
Sinon, dans ce format de capteur, tu as G7X Mark II (430€), RX100 III (490€), RX100 IV (590€), RX100 V (780€) et ne pas oublier le superbe Ricoh GRII (550€) qui me plait beaucoup.

merci Adrienne,
je suis content que cela t'ai donné envie d'y aller. Les chemins très larges, on les repère facilement sur la carte IGN. On doit pouvoir les éviter. Après, je râle parce que j'avais mal aux pieds. Des chemins larges dans des forêts de sapin, c'est chouette, c'est mou. Là, je parle de chemins avec des cailloux pour qu'ils deviennent carrossables et je n'ai vu qu'un seul randonneur, il devait faire le chemin de Saint jacques. La partie pénible pour moi a été la montée au Mont Saint-Baudille, puis la descente. Le reste, c'est que du bonheur, surtout avec ces fleurs omniprésentes. Je trouve que la partie GR7 est magnifique avec plusieurs types de chemins différents. Et pour moi, le clou du spectacle, ça été la montée aux Fenestrelles depuis SGLD en fin d'après midi, vraiment. Cela est vraiment inoubliable car j'avais une petit appréhension du passage, de l'heure tardive, de la lumière rasante qui commençait à tomber.
Et le GR74 très peu utilisé qui passe par de vieux chemins qui qui étaient utilisés auparavant pour aller d'un village à l'autre. C'est calme, tu passes sous des barres rocheuses (c'est la dernière photo).
Donc pour résumer, GR7=Super, GR74=sauvage, GR653=peu intime (à part la variante par les Fenestrelles). La proportion des chemins peu intéressants doit être de 25% mais ils servent à rejoindre des parties intéressantes.
Ne pas oublier aussi qu'il y a la possibilité de prendre les "chemins noirs" comme disait Sylvain Tesson : éviter toute la partie SGLD->Arboras en passant par le grotte des fées. Par contre, est-ce bien praticable ? Surtout que la végétation reprend vite ses droits et griffe un peu.

Spigi,
sur mon abri, il s'agit d'une pince à bretelle standard avec la boucle métallique légèrement tordue à la pince pour la tenue de la sangle. La photo du post#14 est la même pince mais j'avais enlevé cette boucle qui sert de ressort, car je voulais gagner du poids et raccorder la pince à un hauban. C'est expliqué dans l'article du lien (le https://www.randonner-leger.org/forum/v … 17#p463917

Dernière modification par tolliv (21-05-2018 15:12:50)

Hors ligne

#25 21-05-2018 15:17:19

SionBhravi
Mul Nul
Inscription : 06-05-2012
Messages : 771

Re : [Récit + liste] Saint Guilhem-le-Désert, 9..11 mai 2018

Merci, un récit et des photos qui donnent envie, les bonnes rigolades en bonus. Allez, j'en recopie une :

tolliv a écrit :

"C'est une tente tunnel ?"
"Non, c'est une tente tunning !"

lol

tolliv a écrit :

Bizarre, je ne vois pas de mouton. Auraient-ils peur du grand méchant loup ?

Je pense que début mai est encore un peu tôt pour le pâturage. Par exemple, dans beaucoup de coins de moyenne montagne, c'est le plus souvent seulement à partir du 20 juin environ que les troupeaux sont emmenés en estive. Mais enfin, je ne connais pas les pratiques dans la région décrite ici.

tolliv a écrit :

J'aurais presque envie d'aller faire un petit footing ! C'est comme si mes jambes avaient envie de faire du pédalo. C'est dingue, non ?

Des impatiences ? (Tiens ça fait longtemps que ça ne me l'a pas fait).

spigi a écrit :

Tu aurais été veinard ! lol lol lol Moi ça fait 20 ans que je cherche cette rencontre dont je rêve, sans même n'en apercevoir ne fut-ce que de loin. Je ne vais pas dire que je pars en montagne que pour ça, mais presque...  wink

Bien que je pense que le loup est un animal "qui ne se cherche pas" mais "qui se trouve par hasard" (bon c'est très très bête ce que je viens d'écrire, tant pis je laisse roll), je te conseille d'aller faire un tour de côté du massif des Monges. Mes deux seules observations de loups le furent dans ce secteur*. Là, bien sûr les moutons les attirent (présence de troupeaux de mi-juin à mi-septembre) mais aussi peut-être l'abondance de mouflons.

* Un individu isolé à chaque fois, et toujours en toute fin d'après-midi. La première fois en octobre, une observation d'une bonne minute, le surplombant un peu, lui disparaissant et réapparaissant de derrière des buissons, dans la garrigue, à 3 ou 4 km de St-Geniez et à seulement 200 m d'une maison isolée dont les propriétaires... n'en avaient pas aperçu un seul en 15 années de présence (par contre plusieurs fois des traces l'hiver... dans la neige recouvrant leur terrasse). La seconde fois en mai, chassant le mouflon sur le pierrier du versant nord-ouest du sommet "Les Monges" (au dessus de mon bivouac, placé juste à la base du pierrier). Là c'est le cri d'une marmotte, suivi de la fuite hystérique des mouflons, provoquant un très bruyant glissement de pierres qui m'a permis de le repérer.

Hors ligne

Pied de page des forums