Annonce

Respectons les consignes officielles de lutte contre la propagation du coronavirus.

#1 25-02-2020 20:14:21

Bugnes
Membre
Inscription : 25-02-2020
Messages : 3

[Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Bonjour à tous,
Voilà quelques années que nous consultons ce site qui nous a beaucoup appris sur la gestion du sac à dos, voici notre première contribution qui date de cet été.

Nous venons des Alpes et nous n’étions jamais allés dans les pyrénées, c’est pourquoi nous avons choisi de passer 9 jours (dont 2 de trajet) en autonomie complète vers Gavarnie. Nous avions regardé au préalable sur les cartes les sommets/sentiers/cabanes accessibles pour avoir l’idée générale du séjour mais nous avons adapté chaque balade au jour le jour en fonction de la météo, de l’endroit du bivouac et de notre motivation.
Voici la liste de notre matériel :

7Bgjwtg4a.Affaires-montagne-Perso-1.jpeg

7Bgjyv5RB.Affaires-montagne-Commun-1.jpeg

Au plaisir de vous lire.

Jour 1- Annecy → Aix-les-bains → Lyon → Nîmes → Toulouse → Lourdes → Cauterets → Lac de Gaube

Réveil à 5h pour un départ à 5h45 de la gare d’Annecy.
Petite pause à Nîmes le temps d’une barquette de frites et d’un croque-monsieur.
A partir de Lourdes un bus nous a emmené jusqu’à la gare de Cauterets à 17h45.
Un bus part directement pour pont d’Espagne à 18h00, cela nous laisse juste le temps d’acheter une bouteille d’eau (perdue dans la soute du bus) et un saucisson-chorizo (très bon d’ailleurs). Une fois arrivé à Pont d’Espagne, nous pouvons enfin entamer notre périple ibérique.


7BeQJg1zv.P8020001.jpeg

Après quelques photos du pont, on décolle et 1h30 plus tard on atteint notre premier bivouac, au moins 5 ou 6 tentes sont déjà plantées, en revanche nous sommes les seules en tarp.

7BeOgAJ85.P8020013.jpeg

On se sert de l’eau de la rivière pour s’hydrater sans se soucier du refuge en amont.
Après 10h de transports en commun, on profite d’une semoule de luxe (semoule+ratatouille déshydratée homemade) et de la soupe à la courgette, miam !
On s’endort comme des plots avec le doux bercement de la rivière...

Jour 2- Lac de Gaube → Lac Bernatoire

Debout à 7h pour entamer notre première vraie journée. Après un petit déj (flocons d’avoine & fruits secs) et quelques photos du lac de Gaube nous sommes partis en direction du Petit Vignemale.
Montée sympathique au frais, s'entre laçant rivière, ânes, vaches et randonneurs. Vue splendide au niveau du refuge des Oulettes de Gaube, au pied du Vignemale et de son maigre glacier.

7BeOpMQOO.IMG_8221.jpeg
Aire de bivouac 5 étoiles avec petit Vignemale tout à gauche.

On commence à attaquer la pente rive droite jusqu’à la hourquette d’Ossoue. On s’autorise une barre de céréale à la hourquette, on pose nos sacs et on fait le petit Vignemale en aller-retour, chemin facile et assez fréquenté.

7BeOvU10R.P8030026.jpeg
Hourquette d’Ossoue et petit Vignemale.

Pause déjeuner vers 13h15 à la hourquette, on fait un point carte pour voir où on va dormir ce soir (notre plan A était d’aller vers le lac Gentiane, oups on remarque de visu que c’est pas possible, c’est raide les pyrénées).
Après des cacahuètes et des tranches de saucisson, on décide de descendre vers le barrage d’Ossau, on en profite pour demander la météo au refuge de Bayssellance : il fait pas très beau mercredi.
On passe par les 3 grottes Bellevue, situées sur le chemin, elles ne fournissent qu’un abri rudimentaire. Il restait des lyophilisés russes dans une des grottes, ça peut toujours servir ! Arrivés au barrage, on décide de remonter vers le lac Bernatoire en passant par l'accueillante cabane de Lourdes entourée de marmottes.

7BeOAzuYa.fullsizeoutput_abf.jpeg
Arrivée au barrage d’Ossoue, on se dirige dans la vallée derrière la crête ombragée.

Nous sommes à l'affût d’un terrain plat pour passer la nuit. Après avoir croisé deux troupeaux de vaches et un taureau, nous avons trouvé notre petit coin de paradis au bord de la rivière à mi pente de la vallée. On en profite pour faire une toilette à l’eau glaciale avant un bon repas bien mérité. Demain le réveil sera matinal pour profiter du lever de soleil au lac Bernatoire. On croise les doigts pour que les deux troupeaux ne nous prennent pas en tenaille pendant la nuit !

Jour 3- Lac Bernatoire → Plano de Millaris

Réveil 5h et pliage rapide du tarp, nous partons plein phare en espérant ne pas éblouir un taureau levé de la mauvaise patte. Les vaches n’ont pas l’air de vouloir se lever si tôt, nous traversons tranquillement un troisième troupeau.

7BeOHzF5d.fullsizeoutput_ac4.jpeg
Lac Bernatoire.

Petit déjeuner d’exception au lac Bernatoire avec levé de soleil sur les montagnes et céréales de luxe. Nous avons un pied de chaque côté de la frontière franco-espagnole !
Le projet initial était de rejoindre le port de Boucharo en passant par le pic de Gabiet et le Soum Blanc des Especières. On fait le tour du lac par les crêtes pour tester le chemin avant de se rendre compte que le chemin est très exposé. On décide donc de redescendre en Espagne en direction du refuge Sandaruelo. Nous essayons de passer inaperçus en bafouillant des “Hola” et en obtenant une réponse incompréhensible. Le masque est vite tombé !

7BeOOZFkK.fullsizeoutput_ac7.jpeg
Nous choisissons de remonter dans le grand pierrier en bas à droite.

Nous remontons au début des heures chaudes au port de Boucharo.
7BeOT14Bt.P8040058.jpeg
Montée bien chaude et arrivée exposée au vent et au bain de foule (beaucoup de gens viennent du col des tentes pour aller à la brèche de Roland).

7BeOXjeCv.P8040059.jpeg
Col des tentes.

Repas derrière quelques pierres d’un emplacement de bivouac.

7BeP1CP7Q.P8040062.jpeg
On regarde derrière nous, nous ne sommes pas seuls !

Nous entamons ensuite le trajet en direction de la brèche sur un chemin tout en balcon, on passe par un passage clé où il faut traverser une cascade, sans grande difficulté.

7BeP5eUb0.P8040065.jpeg

On arrive ensuite au refuge des Sarradets, bercés par le vrombissement de l’hélicoptère de la sécurité civile qui à l’air d’avoir du travail par dessus la tête avec cette très forte fréquentation.
Ascension sur une moraine en jouant des coudes jusqu’à la brèche où l’on s’autorise une barre de céréale sous un temps pas très engageant. Il y a foule à la brèche pour la photo souvenir et les gens parlent fort (la culture espagnole est proche !). On tend l’oreille lorsque deux pyrénéens expliquent que le tour au dessus des canyons d’Ordesa est juste magnifique, ça ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd.

7BePaBUav.P8040073.jpeg
Youpi !

On redescend sans rencontrer âme qui vive dans ce fabuleux paysage espagnol, on tombe nez à nez avec un grand plateau herbeux zébré par des méandres, cela sera parfait pour notre bivouac.
On fait donc notre toilette dans l’eau presque chaude mais peu profonde, espionné par des isards peu farouches et un allemand qui l’était encore moins, il s’installe avec ses amis de l’autre côté de cette vaste étendue.

7BePdW0WL.IMG_8305.jpeg
Isard.

Repas surplombé par (de gauche à droite), le Taillon, le Doigt, la Brèche, le Casque et le Mont Perdu.
Nuit 5 étoiles sur ce tapis d’herbes.

7BePjfGXF.P8050090.jpeg
Taillon que l’on devine à gauche, le doigt, la brèche de Roland (au petit matin).

7BePmIIsv.P8040082.jpeg
Le mont Perdu à droite.


Jour 4- Plano de Millaris → Valle de Pineta

Suite aux recommandations entendues la veille nous partons faire le tour de la Punta Tobacor en balcon du canyon d’Ordesa. Le chemin n’est pas évident à trouver pour s’engager sur les plateaux au dessus du canyon.

7BePr8UrE.P8050095.jpeg

Mais une fois dessus, on ne se pose plus de questions.
On ne croise pas une seule personne sur ce magnifique sentier, nous sommes accompagnés par des marmottes et des vautours qui se font plaisir dans le canyon.

7BePwkW7r.P8050104.jpeg

7BePGuNCO.IMG_8342.jpeg

7BePIQRwG.fullsizeoutput_acc.jpeg
On traverse de grands plateaux sous le soleil matinal.

7BePKX1vD.fullsizeoutput_ace.jpeg
Edelweiss.

Retour un peu plus chaotique en direction du refuge de Goriz, il n’est pas facile de suivre un chemin tout tracé. On découvre une grotte où il est agréable de s’abriter pour la pause méridionale, les heures sont chaudes !
Pause logistique à Goriz (véritable usine) pour la météo et notre itinéraire. On décide de suivre la variante du GR11 pour rejoindre la Valle de Pineta. 6 heures et demi sont annoncées au lieu de 8h pour la classique, il est 14h, pas de temps à perdre.

7BePRqpGh.P8050114.jpeg
Bifurcation au collado de Arablo pour suivre la variante.

7BePUMJAr.IMG_8357.jpeg
Belle vue sur el canyon de Anisclo.

On suit deux autochtones qui ont l’air de connaître, ils avaient l’air assez étonnés quand ils ont su sur quoi on s’engageait (notre fierté alpine ne nous fait cependant pas douter le moins du monde). Pas de chance, ils bifurquent vers la punta de las Olas. Malgré le fait que le chemin soit bien balisé, on se demande bien où on va passer, en voyant ces falaises à notre droite. Le chemin devient de plus en plus exposé et rebrousser chemin nous prendra beaucoup de temps. Nous continuons prudemment la traversée sans broncher.

7BePYBjSx.P8050119.jpeg
Début des hostilités, qu’y a-t-il derrière ?

La traversée est longue et plate jusqu’à une remontée dans un couloir avec des chaînes puis un petit d’escalade facile pour arriver sur des grandes dalles inclinées à descendre, brrrr.

7BeQ30UoP.IMG_8359.jpeg
Traversée au bord de la falaise sur le grand plan incliné en pierrier puis descente dans les dalles blanches.

On arrive au col Añisclo où l’on retrouve le GR11. Il nous reste encore à descendre jusque dans la vallée de Pineta, ce qui n’est pas une mince affaire !
Le chemin est raide et exposé sur la moitiée de la descente. Le retour aux arbres est un délice, ils seront là pour nous rattraper !
Nous finissons par arriver au refuge de Pineta vers 19h30, un jus d’abricot et une bière sont les bienvenus. On installe notre campement dans une petite clairière proche de la rivière (à sec !).
Nous plongeons dans nos duvets pour une nuit bien méritée. Au départ nous avions prévu de passer par le col de la Munia pour rejoindre le cirque de Troumouse mais les pyrénées espagnoles nous ont bien refroidi, demain nous allons filer directement dans le parc de Néouvielle en stop.

Jour 5- Valle de Pineta → Réserve naturel de Néouvielle

Après un petit déjeuner dans le lit de la rivière Cinca, nous débutons nos aventures en stop en partant du refuge de Pineta.
Halte à Parzan pour faire des courses, on prend du chorizo, du pain, du fromage de chèvre, des cacahuètes avec des pommes, ce midi sera un festin. On traverse la frontière par le tunnel de Bielsa, puis on arrive à un parking, en dessous du lac de l’Oule, on se jette sur nos vivres fraîchement acquises : le chorizo que nous avons acheté est exécrable (contrairement au fromage de chèvre).
On monte tranquillement à la cabane de port Bielh (la météo annoncée n’est pas bonne), à la limite de la réserve.
Quand nous arrivons, nous sommes seuls, mais rejoints par 2 Parisiens (bien le bonjour si vous nous lisez smile ) en quête d’aventures qui souhaitaient aussi s’abriter pour la nuit. Le refuge peut accueillir confortablement 4 personnes (2 sur lits superposés et 2 au sol).


Jour 6- Pic de Bastan

La journée prévue n’est pas au beau fixe, on compte demander la météo au refuge de Bastan (tout à fait charmant), on apprend que nous allons assister à une “tempête de bleu” jusqu’à la fin de la semaine, chouette !
On traverse une foultitude de lacs qu’ils ne savent plus nommer (on ne compte plus les lacs inférieurs, lacs supérieurs et lac du milieu)

7BeQ7XwBv.IMG_8385.jpeg

On décide de faire le Pic de Bastan, histoire d’avoir un point de vue, les 100 derniers mètres sont assez expo, il ne faut pas tomber. La vue en haut est chouette.

7BeQbiTSh.IMG_8396.jpeg
Parcours de la veille (lac de l’Oule).

7BeRb6baF.IMG_8397.jpeg
Celui du lendemain (Pic de Néouvielle au fond).

On boucle notre journée en rentrant par la Hourquette de Caderolles.
Après ce programme chargé, on fait un petit aller retour au lac de Gourguet, on se réserve pour le lendemain.

Jour 7- Pic de Néouvielle en aller-retour

Départ 8h de la cabane pour le Pic de Néouvielle. On suit un sentier qui coupe à travers les cols et les lacs pour rejoindre les lacs d’Aumar et d’Aubert.

7BeQjsCDV.P8080139.jpeg
Départ par trop matinal (avec un sac pour deux).

Au barrage d’Aubert il n’y a aucunes indications sur le chemin à prendre pour gravir le Néouvielle.

7BeQmvJ4q.IMG_8414.jpeg
Arrivée au lac d’Aumar.

On part donc à taton sans grande conviction. On finit par trouver plusieurs cairns qui nous emmène jusqu’au sommet. Le chemin est facile, il faut s’aider un peu des mains sur les 20 derniers mètres.
Pique-nique en haut du Pic avec vue sur la totalité de la réserve d’un côté et Gavarnie avec la Brêche de Roland de l’autre.

7BeQrp8IP.IMG_8422.jpeg
Au sommet du Néouvielle avec la Brêche de Roland en fond

Redescente sur les derniers névés et retour jusqu’à la cabane qui nous abrite une troisième nuit. Nous étions bien fatigués par cet aller retour à travers la réserve, et il était tard.

Jour 8- Réserve naturel de Néouvielle → Barèges

Nous quittons notre petite cabane pour rejoindre le GR10C en passant par la Hourquette de Caderolles. Dernier jour de marche de notre périple, il nous faut redescendre dans la vallée. Nous prenons la direction du refuge de Campana de Cloutou puis nous suivons le GR jusqu’à la cascade du Garet. Nous naviguons entres les lacs et les rivières pour rejoindre la civilisation. Nous sommes pris en stop par des randonneurs que nous avions doublé.
Après le col du Tourmalet ils nous déposent à Barèges où nous dégustons une crêpe + bière/jus d’abricot bien méritée.

7BeQunU9v.IMG_8454.jpeg
Fondu ? Tarti ? Flette ?!!

Malheureusement, le temps se gâte rapidement et la sncf nous annonce des grèves dans la région auvergne rhône alpes, ce qui nous rappelle que nous n’avons qu’un tarp pour dormir et qu’il va falloir trouver un abri en dur. Après avoir regardé sur pyrénées-refuges on trouve la cabane de camou, 250 mètres de dénivelé au dessus de Barèges. On fonce pour éviter l’orage, on atterrit dans une cabane pour les moutons entouré de chevaux plutôt curieux. La couverture de survie nous protège des merdes de moutons mais pas des araignées.

Jour 9- Barège → Lourdes → Toulouse → Valence → Grenoble → Annecy

Réveillés à 5h30 par une salamandre et un gros crapaud, on remarque que l’eau d’hier n’était pas très bonne, nous sommes tous les deux bien brassés, ce qui s’efface après avoir lâché du lest.
Nous avions prévu de prendre le bus pour Lourdes à 7h, mais nous l’avons malheureusement raté. Nous faisons donc du stop à la sortie de Barèges sous la pluie. Evidemment nous sommes samedi et personne ne descend aussi tôt !
Nous sommes finalement pris par un père et son fils qui partait se balader. Un autre auto-stoppeur nous emmène jusqu’à la gare de Lourdes.
Le train n’est qu’à 12h30, ce qui nous laisse le temps de visiter la ville “mythique” et de déguster un bon TACOS ! Un véritable retour des saveurs après une semaine de polenta/semoule wink

Petit passage à la librairie pour s’occuper pour le long retour qui nous attend !
Nous nous laissons bercer par le train en rêvant de notre si beau séjour smile

Edit : mise à jour de la liste

Dernière modification par Bugnes (26-02-2020 15:46:40)

Hors ligne

#2 25-02-2020 20:25:54

Serval
Carpe diem
Lieu : Entre Paris et Syracuse...
Inscription : 15-06-2018
Messages : 873
Site Web

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

En voilà une façon sympathique de se présenter !
Bienvenue ! smile


Modification non justifiée = orthographe, typo, etc.

Jamais je n'ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j'ose ainsi dire, que dans les voyages que j'ai faits seul, et à pied. (J.-J. Rousseau)
L'escargot ne recule jamais. (A. Vialatte)
Trombi | Tour de Bretagne - De Concarneau à Auray | En cours : À pied de Paris à Syracuse |

Hors ligne

#3 25-02-2020 20:34:36

jerome31
Membre
Lieu : ayguesvives (31)
Inscription : 05-02-2018
Messages : 683

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Magnifiques photos! bravo  big_smile

Hors ligne

#4 25-02-2020 21:21:07

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 3 653
Site Web

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Bah ça c'est une belle virée.
C'est beau, hein ?


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits désopilants publiés sur RL : la liste ici
Mes bricolages et idées saugrenues : la liste ici

Hors ligne

#5 25-02-2020 21:26:09

Redfish
Chat schizophrène...
Lieu : Marseille
Inscription : 16-11-2017
Messages : 4 756
Site Web

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Jolie entrée sur le forum.
Bienvenu parmi nous...
wink

On se sert de l’eau de la rivière pour s’hydrater sans se soucier du refuge en amont.
> Je ne vois pas de moyen de filtrage ni de désinfection de l'eau dans votre liste... vous avez fait bouillir ?

Début des hostilités, qu’y a-t-il derrière ?
> Passage bien exposé, dis donc.
Ça me rappel quelques secteurs récents que je préfère oublier...

Dernière modification par Redfish (25-02-2020 21:30:34)

Hors ligne

#6 25-02-2020 21:26:41

jerome31
Membre
Lieu : ayguesvives (31)
Inscription : 05-02-2018
Messages : 683

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Alors ça claque les Pyrénées, non ?!  cool  tongue

Hors ligne

#7 25-02-2020 21:50:46

Redfish
Chat schizophrène...
Lieu : Marseille
Inscription : 16-11-2017
Messages : 4 756
Site Web

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Bon, on va quand même un peu parler de la liste (vu qu'elle est publiée).
tongue

Sac à dos / Sac de couchage / Matelas / Lampes
> Quel modèles aviez vous ?
Sans connaitre le matos, difficile de discutter du sujet...

Appareil photo x2
> Utile d'en avoir un chacun ?

Couverture de survie x2
> Normalement pas utile quand on a du matos de bivouac dans le sac.
Et si vraiment envie d'en prendre une (au cas ou), une seule suffit pour le groupe.

Sardines x12 154gr
> On trouve des sardines titanes très bien et peu cher à 6gr pièces.
Suffisant pour les points d'attaches secondaires (et se faufilent bien entre les cailloux).
On peut garder deux grosses (12gr) pour les deux haubans principaux.
Ca ferait 2*12+10*6=84gr... soit 70gr de gagné.

Ficelle x4 20gr
> Je suppose que c'est 4m... soit 5gr/m. Bien lourd.
Du hauban 2mm (ou cordelette d'escalade 2mm), c'est environ 2gr/m pour 80kg de résistance.
Et si vous cherchez du solide, de la dynemma 2mm, c'est environ le même poids pour 300kg de résistance.

Carte x4 320gr
> Sur http://jgn.superheros.fr, on peut imprimer uniquement ce qui est nécéssaire.
Perso je compte 1 feuille A4 recto/verso au 25.000 par jour de rando... plus 1 feuille au 100.000 pour avoir une vue globale.
Soit pour 7j de marche, 7*5+5=40gr... soit 280gr de gagné.


PS: On compte les items qu'on à sur soi (vêtements, lunetes de soleils, smartphone, etc...) à part.
Histoire de pouvoir connaitre le poids du sac à dos.

En comptant sur vous, un short, un TS, un sous-vêtement, une paire de chaussettes, les chaussures (644 ou 844 ?) et le smartphone... ça enlève déjà 1.2kg sur la liste pour Mr.
wink

Hors ligne

#8 25-02-2020 22:24:58

Joy Supertramp
Membre
Inscription : 25-03-2019
Messages : 447

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Merci pour ces belles images. Et merci d'avoir eu la curiosité de venir voir par ici à quoi ressemblent les Pyrénées !


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Hors ligne

#9 25-02-2020 22:54:41

einganien
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 30-12-2015
Messages : 1 769
Site Web

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Slt et bienvenue...
Effectivement, c'est une belle entrée en matière pour te présenter.

Que de souvenirs en regardant tes photos, l'année dernière, nous avons bivouaqué au pied du petit Vignemale lors du camps itinérant de Rando Leger et en 2018 nous avions fait une petite sortie avec le comité Sud Ouest dans le Néouvielle.

A mon tour de te donner quelques souvenirs tongue



Hors ligne

#10 26-02-2020 15:44:26

Bugnes
Membre
Inscription : 25-02-2020
Messages : 3

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Merci à tous pour l'accueil chaleureux !
En effet, @tolliv, @Joy Supertramp et @jerome31, les Pyrénées ça claque smile

Pour répondre à tes questions @Redfish :
> Je ne vois pas de moyen de filtrage ni de désinfection de l'eau dans votre liste... vous avez fait bouillir ?
>> Nous n'avons pas de système de purification/filtration, nous avons seulement fait bouillir l'eau de nos repas et avons fait confiance à l'eau de source.

> Quel modèles aviez vous ?
>> Nous avons mis à jour notre liste avec les références

Appareil photo x2
> Utile d'en avoir un chacun ?
>> C'était du luxe que nous nous sommes permis smile

Couverture de survie x2
> Normalement pas utile quand on a du matos de bivouac dans le sac.
Et si vraiment envie d'en prendre une (au cas ou), une seule suffit pour le groupe.
>> Nous nous sommes servi quotidiennement d'une seule couverture pour l'humidité du sol la nuit, l'autre (très light) était en secours, et nous avons préféré en avoir une chacun, si nous nous étions séparés.

Sardines x12 154gr
> On trouve des sardines titanes très bien et peu cher à 6gr pièces.
Suffisant pour les points d'attaches secondaires (et se faufilent bien entre les cailloux).
On peut garder deux grosses (12gr) pour les deux haubans principaux.
Ca ferait 2*12+10*6=84gr... soit 70gr de gagné.
>> C'est bien 154 grammes les 12 sardines, toutes en alu, un mix de section rondes et en triangle.

Ficelle x4 20gr
> Je suppose que c'est 4m... soit 5gr/m. Bien lourd.
Du hauban 2mm (ou cordelette d'escalade 2mm), c'est environ 2gr/m pour 80kg de résistance.
Et si vous cherchez du solide, de la dynemma 2mm, c'est environ le même poids pour 300kg de résistance.
>> Nous avons pris des ficelles D4 dynemma, c'est bien 20gr les 4, elles devaient faire à peu près 2m.

Carte x4 320gr
> Sur http://jgn.superheros.fr, on peut imprimer uniquement ce qui est nécéssaire.
Perso je compte 1 feuille A4 recto/verso au 25.000 par jour de rando... plus 1 feuille au 100.000 pour avoir une vue globale.
Soit pour 7j de marche, 7*5+5=40gr... soit 280gr de gagné.
>> Notre itinéraire n'était pas précis et nous nous sommes adapté en fonction des conditions, ce qui nous a permis de réfléchir au jour le jour, néanmoins nous aurions pu optimiser quelques parties de carte inutilisées.

PS: On compte les items qu'on à sur soi (vêtements, lunetes de soleils, smartphone, etc...) à part.
Histoire de pouvoir connaitre le poids du sac à dos.
> Nous avons adapté notre liste en fonction des affaires portées (short tshirt sous vêtements chaussures chaussettes ...)

Dernière modification par Bugnes (28-02-2020 19:45:02)

Hors ligne

#11 09-03-2020 18:32:28

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 662

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Bonjour, je découvre votre retour, très joli et très varié.
Avez-vous eu des problèmes pour trouver de l'eau ou comptiez vous uniquement sur celle des refuges?
Je serais intéressée de voir votre itinéraire sur une carte, si possible?
Myrtille

Hors ligne

#12 09-03-2020 19:37:39

gafyroots
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 10-02-2017
Messages : 921

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Super ce tour! Merci pour le partage.


Marcher, c'est retrouver son instinct primitif, sa place et sa vraie position, son équilibre mental et physique. C'est aller avec soi, sans autre recours que ses jambes et sa tête. Sans autre moteur que celui du coeur, celui du moral. J. Lanzmann

https://lighterpack.com/r/x4high

Hors ligne

#13 10-03-2020 10:32:35

06chamois
Membre
Lieu : Là-haut
Inscription : 13-11-2018
Messages : 385

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Bienvenue sur RL

Mais surtout merci pour le partage de votre récit.

Coin sauvage et jolies photos avec une météo de montagne = de quoi vous enchanter.

Alors deux appareils photos moi je suis plutôt d'accord.
En effet nous n'avons pas tous la même sensibilité visuelle face à un paysage.

Par contre une gourde à filtre n'est pas un luxe mais un vrai besoin.
En effet en été je vide et rempli systématiquement des que je rencontre un filet d'eau ainsi je bois toujours de l'eau fraîche.

A bientot pour d'autres aventures ???


La montagne entretient à la fois la tête et le corps, alors plus d’hésitation = vive la randonnée  big_smile

Mon trombi :   https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=35338

Hors ligne

#14 18-03-2020 23:03:15

Bugnes
Membre
Inscription : 25-02-2020
Messages : 3

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Myrtille88 a écrit :

#559508Bonjour, je découvre votre retour, très joli et très varié.
Avez-vous eu des problèmes pour trouver de l'eau ou comptiez vous uniquement sur celle des refuges?
Je serais intéressée de voir votre itinéraire sur une carte, si possible?
Myrtille

Bonjour,

Merci de ton retour, nous avons toujours pris de l'eau de sources ou dans les rivière (il n'en manque pas dans les pyrénées !), mais nous n'avons pas utilisé de filtre.

Voici notre itinéraire :

7BOgyP8uJ.Carte-Pyrnes-j1.png
Jour 1

7BOgS08el.Carte-pyrnes-j2.png
Jour 2

7BOgXIYpn.Carte-pyrnes-j3.png
Jour 3

7BOhrO2SF.fullsizeoutput_ae1.jpeg
Jour 4 : stop en orange

7BOhxnpm6.fullsizeoutput_ae0.jpeg
Jour 4 bis

7BOhA5wl3.fullsizeoutput_ae2.jpeg
Jour 5

7BOhCTOYB.fullsizeoutput_ae3.jpeg
Jour 6

7BOhFO1dK.fullsizeoutput_ae4.jpeg
Jour 7


gafyroots a écrit :

#559521Super ce tour! Merci pour le partage.

Merci ! Oui c'était vraiment super wink


06chamois a écrit :

#559581Bienvenue sur RL

Mais surtout merci pour le partage de votre récit.

Coin sauvage et jolies photos avec une météo de montagne = de quoi vous enchanter.

Alors deux appareils photos moi je suis plutôt d'accord.
En effet nous n'avons pas tous la même sensibilité visuelle face à un paysage.

Par contre une gourde à filtre n'est pas un luxe mais un vrai besoin.
En effet en été je vide et rempli systématiquement des que je rencontre un filet d'eau ainsi je bois toujours de l'eau fraîche.

A bientot pour d'autres aventures ???

Merci à toi !
Les deux appareils photos étaient en effet pour notre confort et nous avons chacun pu bien en profiter !
Pour la gourde à filtre, nous étions un peu naifs et avons fait confiance à l'eau de source. Nous investirons dans un filtre pour la prochaine fois.
Nous n'avons rien de programmé pour le moment mais nous espérons repartir bientôt smile

Hors ligne

#15 21-03-2020 10:47:10

Bipbip
Membre
Lieu : Montpellier
Inscription : 31-03-2006
Messages : 562

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Bugnes a écrit :

#560781Pour la gourde à filtre, nous étions un peu naifs et avons fait confiance à l'eau de source. Nous investirons dans un filtre pour la prochaine fois.

Aucune utilité à filtrer de l'eau de source. L'intérêt d'un filtre, c'est qu'il permet de prendre de l'eau quasiment n'importe-où et donc de ne pas avoir à porter de quoi tenir jusque à la prochaine source ou faire un détour pour rejoindre passer par une source, ce qui peut parfois faire gagner beaucoup de poids.

Hors ligne

#16 21-03-2020 12:20:44

Redfish
Chat schizophrène...
Lieu : Marseille
Inscription : 16-11-2017
Messages : 4 756
Site Web

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Les sources... ça dépend.
Si c'est dans une cuvette et qu'un randonneur est passé avec son chien avant, avec ce dernier lapant joyeusement dedans... ça peut déjà poser soucis.

Hors ligne

#17 21-03-2020 12:35:44

Bipbip
Membre
Lieu : Montpellier
Inscription : 31-03-2006
Messages : 562

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Redfish a écrit :

#561268Les sources... ça dépend.
Si c'est dans une cuvette et qu'un randonneur est passé avec son chien avant, avec ce dernier lapant joyeusement dedans... ça peut déjà poser soucis.

Dans ce cas, c'est qu'il n'est pas possible de vraiment prendre de l'eau à la source. Ce qui est parfois effectivement le cas. J'ai récupéré un tuyau de poche à eau pour ces situations. Il y a dans tous les cas, beaucoup plus de risque, je pense, à boire dans la bouteille d'un compagnon de rando.

Hors ligne

#18 21-03-2020 13:44:19

Redfish
Chat schizophrène...
Lieu : Marseille
Inscription : 16-11-2017
Messages : 4 756
Site Web

Re : [Récit + liste] Pyrénées Centrales - Gaube -> Barèges - Août 2019

Fontaine de l'ours dans le Vercors:
29441.jpeg?1563295508
C'est la source, au dessus il n'y a rien (enfin si, la grande moucherolles... quelques centaines de mètres de montagne a pic).

J'étais seul en train de récupérer et filtrer l'eau quand un couple avec un chien est arrivé.
Curieux, ils me demandent ce que je fais et je leur explique.
Ils étaient étonnés car eux ne se posaient pas de question et ne savaient même pas que l'eau pouvais poser soucis (en montagne ou ailleurs).
Pour illustrer mon propos, pendant que nous discutions... leur chien était tranquillement en train de boire.
Je leur ai expliqué que leur chien était un nid à microbes (vu qu'il se lèche le c*l pour se nettoyer).

wink

Dernière modification par Redfish (21-03-2020 14:18:02)

Hors ligne

Pied de page des forums