#1 12-08-2020 17:29:59

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

[Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

Haute Route vers la Plage

29 jours (dont 3 de pause forcées en cours de route) − 678 km − sac à 3,65 kg

Cet été, vu les températures caniculaires de juillet, c'est vacances à la plage ! Mais comme on dit souvent, l'important n'est pas la destination mais le chemin, je me suis préparé un itinéraire digne de ce nom en partant de Bidarray, Pays Basque et traversant les différents massifs pyrénéens avant d'atteindre Banyuls.

J'adore concocter mon propre itinéraire, donc suivre simplement l'itinéraire officiel de la HRP n'était pas pour moi. Avec le confinement, j'ai eu pas mal de temps pour rêverpréparer cette rando. C'est donc une HRP avec beaucoup de variantes, soit glanées sur le forum ou ailleurs, soit de mon intuition, que j'ai faite.

Il y a également plusieurs éléments auxquels j'ai du tenir compte :

  - ma rando doit tenir sur 30 jours, avec si possible quelques jours de marge en cas d'imprévu
  - éviter la partie Ariégeoise, habitant à Toulouse, la majeure partie de mes rando partent de la gare de l'Hospitalet. Avec cette HRP je veux en profiter pour passer plus au sud
  - je ne souhaite pas planquer mes ravitaillements sur mon chemin, ce qui veut dire redescendre régulièrement à un bureau de poste ou épicerie.
  - mon père doit me rejoindre à un moment donné pour quelques jours à marcher ensemble sur la fin, donc étapes plus courtes.

Une première version de mon itinéraire, plus ambitieux, devait partir de Hendaye en passant par les crêtes d'Iparla, mais pile 2 mois avant le départ je me fais une entorse à la cheville (soit le deuxième jour du déconfinement mad !!). Donc avec très peu d’entraînement préalable avec une cheville encore incertaine, j'ai du revoir mes objectifs à la baisse, et notamment choisir entre les crêtes d'Iparla et un départ d'Hendaye. C'est les crêtes qui l'ont emporté !

Préparation/carto

Je me suis servi de uMap pour la visualisation et l'étude des cartes car j'y suis habitué, mais n'est pas du tout fait pour la préparation d'itinéraires. C'est très bien par contre pour importer plein de données et ajouter plein d'annotation sur les cartes, c'était un peu mon brouillon de travail.
Mon parcours a été tracé avec OpenRouteService, tracés que j'ai ensuite importés dans uMap.

La carte uMap est là, j'y ai importé le tracé officiel de la HRP et ses variantes, les GR 10, 11, 12, plusieurs tracés de HRP de membres du forum ou d'ailleurs, les refuges (refuges.info et pyrenees-refuge.com), les épiceries, postes et bergeries relevés par Florencia : https://umap.openstreetmap.fr/en/map/hrp-2020_443643

Note : j'ai du enlever le fond de carte personnalisé IGN puisqu'il contient ma clé d'API, c'est donc le fond de carte OSM Outdoor qui apparait.

Je me suis aussi servi de QMapShack (anciennement QLandKarte) pour diverses retouchent sur les GPX et me générer mon plan de route. Mais je n'aime pas du tout l'ergonomie de ce logiciel.

En chemin, je navigue avec des cartes papiers imprimées qui couvrent juste mon parcours. Je peux les regarder autant de fois que je veux, les garder en main dans les endroits où l'orientation est compliquée, ça me va très bien. J'ai en plus des cartes qui couvrent une plus grande zone sur mon téléphone. Ça me permet déjà d'avoir un backup de mes cartes papiers, d'avoir des informations complémentaires (IGN/OSM) et surtout de pouvoir faire des variantes/détours pas prévus à la base (mauvais temps, etc) et donc hors de mes cartes papiers. Par contre pour limiter la conso de batterie, je ne m'en sert qu'en cas de réel besoin.

Je me suis servi de Mobac pour récupérer les fonds de carte 4UMaps (données OSM) et IGN pour les avoir hors-ligne dans Osmand sur mon téléphone.

Pour les cartes papier, je me suis servi de hikingmap pour générer un PDF des cartes à imprimer autour du tracé GPX. Ça aurait été très chiant à faire manuellement via jgn !

Bref ça fait beaucoup d'outils différents, c'est pas idéal, j'aimerai bien avoir du temps pour développer quelque chose qui simplifie un peu tout ça, j'ai pas mal d'idées dans un coin mais pas trop de temps smile.

Le tracé GPX de mon parcours (initialement prévu, mais assez fidèle à ce que j'ai parcouru, sauf pour les étapes sur la fin) est téléchargeable ici.

Liste

C'est une liste à laquelle je suis habitué, peu de changements par rapport à mes rando précédentes. Je ferai un retour sur le matériel après le récit.

Marque/caractéristiquesPoids porté (g)Poids sur moi (g)
Portage4350
sac à dosDIY 25 L363
pochette de ceintureDIY43
Sac étanchepolyethylene29
Abri4340
abriDIY Skytex 39 g/m²303
Tapis de solPolycree68
Sardines × 863
Couchage13660
pied d'éléphantCumulus 300 g duvet519
matelas jambesmousse Arkmat 5mm53
matelas torsemousse Ridge Rest 10mm122
bonnetpolaire fin Decathlon23
doudouneCumulus 120 g duvet360
chaussettesMérino Smartwool58
gants finsMérino Arc’Teryx37
tour de cou34
jupe/gillet/quilt thermiqueDIY Apex 133 g/m²160
Vêtements de jour3621381
pantalonColumbia synthétique fin270
chandail MLDecathlon manches longues laine mérino257
Boxer × 25555
chaussettesde trail X-Socks70
chapeauTilley92
veste de pluieMEC, membrane Pertex 2,5 couches164
Mini cape de pluieDIY40
moufles de pluieDIY33
coupe-ventDIY70
chaussuresSaucony Peregrine 10637
Cuisine2910
boltitane Snow Peak54
couverclealu29
cozy potDIY14
cuillèrebois, recoupée3
réchaud alcoolDIY Jacoosy15
paravent/supporttitane DIY23
filtre à eauSawyer mini52
poche à eauPlatipus 1,8L, sans le bouchon46
bouteille d'eauJetable, 1 L23
flacons pour huile/sel/épicesflacons Nalgène25
contenant alcooltype compote pour bébé + 25g alcool/j7
Sacs pour bouffe24
Hygiène/soins1500
bandage de contention4
Pansements × 44
tire-tiques1
pince à épiler1
savonMorceau savon de Marseille13
serviette microfibresde ménage26
brosse à dents7
PQravitaillé dans les refuges/camping/toilettes publiques5
huiles essentielles (tea tree + lavande, eucalyptus + gaultérie)60
beurre karité24
bouchons d’oreille5
ciseaux22
rasoir10
Outils/divers611370
briquet × 233
lampefrontale Zebra Light, sans l'élastique62
couteauOpinel n°629
boussole24
sifflet7
lunette vue/soleil + housse soie29
cartes papier + ziplockEn tout 63 cartes 1:25000 imprimées en 4 par feuilles (2 par page impression et recto-verso) → 16 feuilles, moitié des cartes envoyées à mi-parcours → 8 feuilles maxi sur moi → 40 g40
montre altimètreSuunto Advisor51
kit de couture/réparationaiguilles, fils, tape, tissu, épingles23
appareil photo + pochetteSony DSC WX80136
Téléphone + ziplockSamsung Galaxy S2116
batterie téléphone supplémentaire35
chargeur + câble USB40
ID, carte bancaire, cash, carte CAF, carte vitale10
crayonBic5
bâtons de marchebambou DIY341
Total36491381


Ravitaillements

Les ravitaillements initialement prévus étaient dans les villages suivants :

  - Jour 6 : Urdos (colis poste restante)
  - Jour 14 : Bénasque (colis poste restante)
  - Jour 17 : Isil (complément si besoin)
  - Jour 20 : Andorre-la-Vieille (épicerie)
  - Jour 22 : Puigcerdá (complément si besoin)
  - Jour 27 : Arles-sur-Tech (épicerie)
  - Jour 29 : Le Perthus (complément si besoin)

Pour Urdos attention, l'agence postale qui se trouve dans l'épicerie du village
ne prends officiellement pas les colis en poste restante. La dame très
sympathique me l'a gardé, on peut s'y faire livrer des colis mais il faut les
prévenir avant.

Le SPAR de Arles-sur-Tech est très bien fourni en plein de semoule, flocons et
autre truc bien adapté à la rando. Et un gros étalage de fruits et légume pour
le midi !

Étapes/sommaire du récit

  - J0 / 10 juillet 2020 : départ de Bidarray
  - J1 / 11 juillet 2020 : crête d'Iparla, Saint-Étienne-de-Baïgorry, Urdiako Harria
  - J2 / 12 juillet 2020 : crête de Urdiako Harria au Lindus, et jusqu'au pied de Urkulu
  - J3 / 13 juillet 2020 : Urkulu, forêt d'Iraty, jusqu'au pied de l'Orhy
  - J4 / 14 juillet 2020 : De sous l'Orhy au refuge de Belagua
  - J5 / 15 juillet 2020 : Refuge de Belagua, Table des Trois Rois, Ibón de Acherito
  - J6 / 16 juillet 2020 : Ibón de Acherito, Lac d'Arlet, Urdos
  - J7 / 17 juillet 2020 : Urdos, Pombie
  - J8 / 18 juillet 2020 : Pombie, vallée du Marcadau
  - J9 / 19 juillet 2020 : Vallée du Marcadau, Bujaruelo, Port de Boucharo
  - J10 / 20 juillet 2020 : Port de Boucharo, Fajas de las Flores, Goriz, Llanos de la Larri
  - J11 / 21 juillet 2020
  - J12 / 22 juillet 2020
  - J13 / 23 juillet 2020
  - J14 / 24 juillet 2020
  - J15 / 25 juillet 2020
  - J16 / 26 juillet 2020
  - J17 / 27 juillet 2020
  - J18 / 28 juillet 2020
  - J19 / 29 juillet 2020
  - J20 / 30 juillet 2020
  - J21 / 31 juillet 2020
  - J22 / 1 aout 2020
  - J23 / 2 aout 2020
  - J24 / 3 aout 2020
  - J25 / 4 aout 2020
  - J26 / 5 aout 2020
  - J27 / 6 aout 2020
  - J28 / 7 aout 2020
  - J29 / 8 aout 2020

Éditions : liens du sommaire

Dernière modification par Rhomain (24-08-2020 18:58:35)

Hors ligne

#2 12-08-2020 17:40:46

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

J0 / 10 juillet 2020 : départ de Bidarray

C'est le grand jour, après une semaine de gros stress pour tout boucler au niveau pro et perso, j'ai mon mois de libre ! Passage à la poste pour envoyer mes 2 colis de ravitaillement, puis je saute dans le train direction Bayonne puis Bidarray, où j'arrive sur les coups de 18h. J'ai encore du mal à réaliser que je suis parti pour un mois de marche. J'ai juste l'impression d'être parti pour un week-end de rando.

L'idée est de monter de suite sur la crête d'Iparla et bivouaquer là-haut. Je croise quelques GR10-istes en passant devant l'épicerie du village, un traileur qui redescend des crêtes et me souhaite bonne chance pour cette HRP et me confirme que je trouverai quelques replats pour poser ma tente (mais pas d'eau).

7FAoHXuVf.DSC05936.jpeg
Montée vers les crêtes

7FAoU3st3.DSC05937.jpeg
Il fait venteux et très humide, mais j'ai une vue dégagée pour la soirée, super !

Hors ligne

#3 12-08-2020 17:54:17

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

J1 / 11 juillet 2020 : crête d'Iparla, Saint-Étienne-de-Baïgorry, Urdiako Harria

7FAoMNfUV.DSC05942.jpeg
Au matin, le soleil perce smile

En levant le camp, je secoue mon tapis de sol en Polycree comme d'habitude ; voila-t-il pas qu'un morceau me reste dans les mains !! Je venais de le remplacer, anciennement une feuille de Polycree de chez Arklight qui m'avait durée bien plusieurs années mais étaient rendue trop percée de partout, j'avais racheter une feuille de Polycree 3M d'isolation de fenêtre avant de partir. Eh ben la qualité n'est pas la même ! Le moindre trou se transforme rapidement en grosse déchirure. Sa surface utile s'est nettement réduite au fil de ma traversée, au point qu'à la fin il ne m'en restait qu'un petit bout. Bref, c'est parti à la poubelle dès mon retour…

Je suis la crête en suivant le GR10, c'est très beau tout ces tons de verts, très dépaysant. Il y a des vautours par centaines qui volent à quelques dizaines de mètres de moi. Je n'ai jamais vu une concentration telle de vautours.

7FAphddZz.DSC05945.jpeg
7FApipZlp.DSC05947.jpeg
7FApjHOro.DSC05948.jpeg
7FApn8Rc9.DSC05950.jpeg

Je regrette vraiment de ne pas être parti de l'océan, mais au moins je l'aperçois un peu au loin, ainsi que la Rhune.

Il y a une source sur la crête (le seul point d'eau ?) au niveau du col de Harrietako, qui coulait à petit débit (elle n'est pas directement sur le sentier mais est bien indiquée par un panneau). J'y fais le plein, puis poursuis avant de redescendre sur Saint-Étienne-de-Baïgorry, maintenant que le soleil s'est pointé, il fait très chaud. Je quitte le GR10 au niveau du col de Leizartzeko pour continuer sur les crêtes, ultimement jusqu'au Lindus et retrouver la HRP (mais ça c'est le programme de demain).

7FApngXav.DSC05954.jpeg
Les crêtes d'Iparla, au loin :
7FApnz8cX.DSC05956.jpeg
7FApnHKu0.DSC05958.jpeg

Je bivouaque à Urdiako Harria.

7FApnP7y9.DSC05960.jpeg

Hors ligne

#4 12-08-2020 21:45:41

kodiak
Pas assez léger, mon fils!
Inscription : 09-06-2014
Messages : 2 883

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

Merci Rhomain d'être revenu sur RL, avec un récit qui promet déjà (cette année je randonnerai en lisant les récits des autres  sad ).


Lâche ce clavier, attrape ton sac et pars marcher!
L'objet le moins lourd est celui qu'on ne prend pas.
« Strong, light, cheap, pick two » (*)

| k

Hors ligne

#5 13-08-2020 17:46:07

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

Bah j'étais au Canada ces dernières années. Les contraintes terrain/matos n'étaient pas les mêmes, j'étais sur d'autres forums smile

Hors ligne

#6 13-08-2020 17:54:22

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

J2 / 12 juillet 2020 : crête de Urdiako Harria au Lindus, et jusqu'au pied de Urkulu

Alors que je commence à monter en direction du premier sommet de la crête, j'entends les premiers grondements d'un orage assez loin. Mais rapidement la pluie arrive et l'orage se rapproche. J'enfile veste et cape de pluie, j'ai la flemme pour la jupe de pluie, je ne sais plus où je l'ai mise roll et de toute façon il ne pleut pas beaucoup (pour l'instant…). Au col d'Ehunzaroy, l'orage est trop près pour poursuivre sur les crêtes, je me réfugie dans la forêt et attend que ça passe. Je dois noter aussi que, par flemme roll roll (il ne pleuvait pas beaucoup… au début lol), j'ai aussi laissé mon téléphone hors de son ziplock dans la poche de mon sac pas vraiment étanche ; il est bien mouillé et est éteint, ça part mal… Bon je le mets au sec et verrai ça plus tard. L'orage s'éloigne un peu et je poursuis sous des averses passagères et en traversant des nuages qui passent par dessus les crêtes à toute allure. Je ne vois à peu près rien du paysage mais le moral est au top, je suis heureux de juste marcher.
Je finis par tomber sur un itinéraire balisé de la Traversée du Pays Basque à VTT et arrive au col de Lindusko, au pied du Lindus, pour retrouver le tracé normal de la HRP. La chaleur du soleil perse un peu le couvert nuageux, j'en profite pour faire une pause dans une palombière et sécher un peu le pantalon. Je suis très content de ma mini-cape de pluie qui, malgré le vent, est resté bien en place et a paré au défaut d'imperméabilité de ma veste de pluie. Mon téléphone lui est effectivement mort, je lui enlève la batterie et le met dans mon sachet de semoule, on verra bien.

Après le Lindus, le parcours à moins d'intérêt : route, puis piste bien large du chemin de Compostelle. La cabane Izandorre est une belle déchèterie, il y a même sur la table un quignon de pain et une barquette de jambon à moitié entamée. Il y a vraiment des gens si pressé que ça sur le Chemin de Compostelle pour ne pas finir leur lunch ?
Mais de là, je peux apercevoir les premiers sommets pyrénéens (déjà, mais j'ai hâte !).

7FBYUtzEg.DSC05962.jpeg
7FBYUxLcb.DSC05965.jpeg
Sommet d'Urkulu

J'ai l'impression de faire des étapes vraiment courtes et de ne pas avancer beaucoup. Le soleil est encore haut quand je termine ma journée, je suis toujours en pleine forme, mais je me suis imposer de faire des petites journées au début, le temps que mon corps s'adapte au rythme : je n'ai pas eu l'occasion de randonner beaucoup avant, je ne sais pas si ma cheville est totalement remise et je préfère de loin randonner un mois et ne pas arriver à temps à Banyuls que randonner 2 semaines à fond et devoir passer mes 2 autres semaines de congé chez moi à cause d'une blessure. Mais c'est dur de résister à la tentation de poursuivre un peu smile.

Bivouac sur un petit collet au sud de Urkulu, au milieu des chevaux.

Hors ligne

#7 13-08-2020 17:59:20

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

J3 / 13 juillet 2020 : Urkulu, forêt d'Iraty, jusqu'au pied de l'Orhy

À partir du col d'Azpégi, je dévie de la HRP pour suivre le GR12. Ça n'empêche que j'y croise quand même 2 HRP-istes au Mendizar. D'abord Alban, qui s'intéresse de près à la MUL, puis Fred, un Allemand, nous rejoint. Je quitte Alban un peu plus loin après avoir beaucoup parlé, qui doit abandonner à cause d'un problème de chaussure. Dommage, on s'entendait bien. Et je n'ai pas revu Fred de toute la HRP, qui avait de toute manière prévu des étapes un peu plus courtes que les miennes.

7FBYUBZKq.DSC05967.jpeg

À partir d'Ergugi, et après un bain dans la rivière, je quitte temporairement le GR12 pour traverser la forêt d'Iraty, une très belle et grande hêtraie-sapinière, peuplée de vestiges datant de son exploitation industrielle (notamment pour les rames et mats des galères).

7FBYUH6He.DSC05971.jpeg
7FBYUM7Vr.DSC05972.jpeg

La première partie est très belle, mais ensuite je me retrouve à suivre une route forestière sans grand intérêt jusqu'au pied de l'Orhy. Aucun des ruisseaux indiqués ne coulent alors que je remonte cette piste, mais il y a une source avec un bon débit au dessus de la piste juste avant d'arriver à la bergerie d'Ibarrondoa, où je retrouve le GR12. Je bivouaquerai un peu après.

Hors ligne

#8 13-08-2020 18:28:29

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

J4 / 14 juillet 2020 : De sous l'Orhy au refuge de Belagua

Le vent du nord-ouest qui s'est levé la veille n'a pas cessé, il a plutôt redoublé de vigueur. Sur les crêtes à partir du col de Larrau, je marche de biais pour luter contre le vent, c'est pénible. Je ne trouve pas non plus d'eau de la journée, les premières sources que je croise sont finalement un peu avant d'arriver au refuge de Belagua, où je bois plusieurs litres d'un coup.

7FC2Z5W0J.DSC05974.jpeg
Fatiguant d'être debout !

7FC2Zafav.DSC05978.jpeg
7FC2ZeMhV.DSC05979.jpeg

La journée a été un peu expédiée, je l'ai faite d'une traite à cause du vent et du manque d'eau, du coup j'arrive tôt au refuge (qui est en travaux). Je descends un peu en contrebas me trouver un endroit plus tranquille et (un peu) abrité du vent.
J'ai toujours cette envie incessante de découvrir les paysages que je traverserai demain, et qui ne me quittera pas de toute la traversée, c'est mon principal moteur. Mais en attendant, c'est sieste au soleil pour le restant de l'après-midi smile.

Hors ligne

#9 13-08-2020 19:57:08

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 24-08-2011
Messages : 1 979

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

Bonjour Rhomain, smile

Je suis également dans la Team-qui-randonne-en-lisant-les-récits-tout-l'été, c'est un plaisir de te lire !

Je suis curieuse de savoir à quoi ressemble ta mini-cape de pluie.

Merci pour le partage.


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#10 14-08-2020 12:39:43

azerty
Membre
Inscription : 08-01-2018
Messages : 639

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

salut
content de voir les photos du pays basque que j'ai raté. j'attends que tu arrive au 18 juillet pour commencer mon récit  smile  et il est fort probable qu'à un moment on va se croiser  cool  à vue de nez je dirais vers le 27/28 juillet autour d'alos d'isil  big_smile
vivement la suite


Profil / trombi ici

Hors ligne

#11 15-08-2020 12:36:13

bigej
Membre
Inscription : 14-05-2020
Messages : 6

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

Salut et merci pour ton retour ! On a du passer pas loin l’un de l’autre, le 12 Juillet j’ai dormi dans une cabane de chasseur a Lindus ! Hâte des lire la suite.

Dernière modification par bigej (15-08-2020 12:36:37)

Hors ligne

#12 17-08-2020 19:09:19

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

azerty a écrit :

#580918salut
content de voir les photos du pays basque que j'ai raté. j'attends que tu arrive au 18 juillet pour commencer mon récit  smile  et il est fort probable qu'à un moment on va se croiser  cool  à vue de nez je dirais vers le 27/28 juillet autour d'alos d'isil  big_smile
vivement la suite

En plein ça, d'après mon plan de route initial le 27 juillet en milieu de journée je devais être à Alos de Isil ! Sauf que j'ai eu un contretemps qui m'a immobilisé 2 jours, donc je dirai plutôt dans les Encantats.

La suite arrive, prépare toi à commencer, j'ai bien hâte de lire le tient smile.

bigej a écrit :

#581010Salut et merci pour ton retour ! On a du passer pas loin l’un de l’autre, le 12 Juillet j’ai dormi dans une cabane de chasseur a Lindus ! Hâte des lire la suite.

Oui de peu, mais du coup tu devais être devant, je n'étais au Lindus que vers 12h smile.

Hors ligne

#13 17-08-2020 19:54:44

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

J5 / 15 juillet 2020 : Refuge de Belagua, Table des Trois Rois, Ibón de Acherito

Le vent s'est calmé mais il fait bien gris et le plafond nuageux est bas. Je démarre d'abord sur un sentier tout mignon sous un couvert végétal qui fait plein de détour, contournant les obstacles du relief chaotique. Ça me rappelle beaucoup le Vercors. Au fur à mesure que je monte, une bruine persistante s'installe et la visibilité n'est pas terrible.

7FIwfxcpM.DSC05982.jpeg

Rendu au col d'Anaye, fini le repos à suivre le balisage du GR12. Je met en marche mon GPS interne pour me diriger vers la Table des Trois Rois. Je suis en pleine purée de pois, dans un relief complètement chaotique fait de crevasses, de combes et d'arêtes, où ma carte ne représente à peu près rien de tout ça. J'avoue que pendant un court instant je me suis demandé si c'était bien raisonnable de partir là dedans, d'autant plus que je ne verrai probablement rien de ce qui devait m'attendre au sommet. Il y a quelques cairns, mais je n'arrive pas à suivre leur logique ; je les perd, les retrouve, partent dans des directions qui ne sont pas la mienne… Je saute de rocher en rocher, enjambant les crevasses, je m'amuse bien quand même !

Je finis par atteindre finalement sans trop d'encombres la Table des Trois Rois. Évidemment je ne vois rien, mais je sens que le soleil n'est pas si loin que ça. La bruine a cessé d'ailleurs. Je mange là et attend un peu, avec un fort espoir que ça finisse par se dégager, ou du moins qu'une trouée apparaissent, aussi éphémère soit elle, dans ce couvert nuageux. Malheureusement elle ne viendra pas. Déçu de n'avoir rien vu, je redescend vers le port d'Ansabère. J'y croise toute une troupe de soldat espagnol qui montent. Certains chargés comme des bœufs, d'autres les mains dans les poches. Ça parle beaucoup, fait des pauses tous les 2 mètres, ils ne semblent pas être à l’entraînement !

7FIwfB5Bg.DSC05984.jpeg
À la Tables des Trois Rois

7FIwfFadx.DSC05986.jpeg
Ça se dégage un peu par moment

Je ne sais pas si il y a un sentier qui descend aux cabanes de Pédain, en tout cas je ne l'ai pas vu. Ça descend très raide dans un éboulis instable, je n'aurais pas aimé monté par là ! Je tombe miraculeusement plus ou moins sur les cabanes, puis le chemin qui permet de rejoindre les cabanes d'Ansabère. Évidemment là aussi, je peux faire une croix sur la vue sur les aiguilles d'Ansabère. Quelques randonneurs sont là devant la cabane à discuter mais je ne m'arrête pas, avec le vent froid, la bruine et le brouillard je préfère avancer pour ne pas me refroidir.

Après avoir passé le col et alors que je redescend sur le lac de Acherito, miracle ça se dégage !

7FIwfIQD2.DSC05988.jpeg
7FIwfMUYF.DSC05990.jpeg

J'avais prévu à la base de bivouaquer près du lac mais il est en plein vent donc je poursuis un peu. Pas grave, je n'ai pas de vue sur le lac mais je monte mon abri au beau milieu d'un champ d'iris, sous l'œil des isards qui regardent mon abri avec curiosité, depuis l'éboulis plus haut.
Journée assez peu agréable et frustré de n'avoir rien vu des panoramas qui m'attendaient, mais ça se termine bien.

7FIwfR6lC.DSC05993.jpeg

Hors ligne

#14 17-08-2020 20:05:33

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

J6 / 16 juillet 2020 : Ibón de Acherito, Lac d'Arlet, Urdos

Grand ciel bleu ce matin et aucun vent, une journée qui s'annonce bien !
D'autant plus que ce soir je ravitaille à Urdos, mon sac se fait clairement oublier tellement il est léger.

7FIwY8aMy.DSC05997.jpeg

Je reviens un peu sur mes pas de la veille pour monter au pic de Laraille depuis Acherito. Montée raide mais efficace, de bon matin ça va vite. Marche en devers jusqu'au col de Pau, puis à partir de là ça va vite et c'est magnifique : un sentier très bien tracé en balcon au dessus de la vallée d'Aspe jusqu'au lac d'Arlet. La matinée est magnifique, je me régale. Je croise par contre énormément de monde, qui ont pour la plupart dormi au refuge d'Arlet.

7FIwYd3Oy.DSC06003.jpeg
Au col de Pau
7FIwYh8Ja.DSC06006.jpeg
Belle mer de nuage en vallée d'Aspe
7FIwYlFo3.DSC06010.jpeg
7FIwYq6QQ.DSC06013.jpeg

Je monte au col d'Arlet pour avoir une vue sur Agua Tuerta (finalement moins beau que ce que j'imaginais et avais pu voir en photo).
7FIwYuzxU.DSC06016.jpeg
7FIwYzI3M.DSC06017.jpeg
Par contre j'ai une vue sublime sur le pic d'Ossau !
7FIwYE0P7.DSC06018.jpeg

La redescente jusqu'à Urdos le long de la gave du Baralet est un peu longue sur la fin (portions de route), mais j'arrive direct dans le camping par des sentiers locaux.
7FIwYIkMd.DSC06019.jpeg

Le gérant est un espagnol très sympathique. Je récupère mon colis de bouffe, arrivé juste la veille à l'épicerie/agence postale. Habituellement dans mes rando, le passage dans une épicerie est synonyme de festin, mais je n'ai pas si faim que ça, en fait pour la première fois je pense et tout au long de ma HRP, je me suis retrouvé avec trop de bouffe, j'avais prévu des rations vraiment grosses et me suis toujours retrouvé avec de la bouffe en trop.

Bon, je ne me prive quand même pas d'un melon (OGM mais mûr et bon), de fromage (local mais pas terrible) et de pain/sardine à l'huile d'olive/tomates fraiches (ma spécialité, je ne m'en lasse jamais !)

Ah oui, et mon téléphone aussi : à première vue : bonne nouvelle, il charge, les 2 batteries étaient complètement vides. Mauvaise nouvelle : il ne détecte plus ma carte SIM et ne tient pas la charge, quelques heures en veille et la batterie est totalement vidée. Il ne va pas m'être très utile à présent sad.

Hors ligne

#15 17-08-2020 22:11:41

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

J7 / 17 juillet 2020 : Urdos, Pombie

Après un copieux petit déjeuné je pars d'Urdos le sac chargé de 7 jours de bouffe pour monter au col d'Ayous. C'est un peu la grisaille, je suis sous la mer de nuage. À mi-parcours, je rencontre 2 randonneurs au refuge de Larry. C'est une toute petite cabane très propre et super équipée, il y a même une plaque de cuisson au gaz. J'en profite pour me faire un thé et échanger un peu. Partis d'Etsau ils se rendent à Hendaye, portant l'intégralité de leur ravitaillement pour 15 jours de marche. Ils ont uniquement 10 kg pour 2, c'est à peu près moitié moins que ce que je prévois pour moi !

Une fois le col d'Ayous passé, je sors un peu des nuages. Je passe le long des lacs Gentau, Bersau, Castérau, c'est très beau mais il y a plein de monde et par conséquent, c'est sale.

7FIFCuI9v.DSC06025.jpeg
7FIFCBrsU.DSC06027.jpeg
7FIFCHNBR.DSC06028.jpeg
Pic de Castérau
7FIFCN5Gh.DSC06029.jpeg
Pic du Midi d'Ossau
7FIFCTnQH.DSC06034.jpeg

Au pied de la haute falaise du pic Castérau, je suis surpris par des sons vraiment étranges, qui peuvent faire penser à des chants d'église comme étouffés et déformés. En fait, derrière une petite bute se trouve un troupeau de moutons. Il s'agit de l'écho des cloches contre la falaise qui donnent cette ambiance sonore très particulière !

Je remonte vers le refuge de Pombie par le col de Peyreget. L'Ossau se cache à nouveau derrière les nuages, dommage. L'accès au refuge est interdit à moins d'y dormir ou manger à cause du COVID. J'y prends quand même une bière à l'extérieur, il y a essentiellement monde qui partent ou reviennent du pic.

Je me trouve un bel endroit de bivouac un peu avant d'arriver aux bergeries plus bas, et prends mon repas sur un immense roc plat qui a chauffé au soleil toute la journée. Qu'est ce que c'est agréable d'avoir une table chauffante smile.

Hors ligne

#16 18-08-2020 12:17:16

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

J8 / 18 juillet 2020 : Pombie, vallée du Marcadau

7FJBG8GU3.DSC06037.jpeg

Aujourd'hui ça va être une journée de lac cool.
Les nuages sont partis, j'ai droit à un beau levé de soleil. La descente vers le Cailloux de Soque se fait à travers une belle hêtraie. Je suis vraiment en forme ce matin et ma période de « rodage » que je m'étais imposée étant terminée, je carbure dans la remontée vers Arrémoulit, essayant de rattraper tout le monde le plus rapidement possible et essayant d'avoir une vitesse ascensionnelle toujours plus grande sur mon altimètre.

Je passe encore par des lacs magnifiques, chacun avec sa teinte bleuté unique, ou au contraire à l'eau cristalline : Arrious, Artouste, Arrémoulit, puis derrière le col d'Arrémoulit, la série des lacs d'Arriel, dans lesquels je prends un bain bien revigorant.

7FJBGe0jB.DSC06040.jpeg
7FJBGiHzQ.DSC06043.jpeg
7FJBGnVdP.DSC06048.jpeg
7FJBGsClg.DSC06050.jpeg
7FJBGxass.DSC06051.jpeg
7FJBGC5pl.DSC06057.jpeg
7FJBGHsWy.DSC06058.jpeg

Il y a un monde fou qui se masse autour du refuge de Respomuso, ce qui semble être la norme… Je ne m'y arrête pas. La fin de journée commence à se faire sentir dans la montée vers le col de la Fache, je la trouve très fatigante alors qu'il n'y a pas de difficultés particulières, peut-être parce que j'ai trop envoyé ce matin ? Quelques névés assez pentus à passer, surtout côté France, mais en fin de journée la neige est rendues bien molle. Je comptais initialement bivouaquer avant de redescendre sur Wallon, mais je ne trouve rien qui me satisfasse (ou c'est déjà pris), du coup je m'installe tout en bas dans le cirque du Marcadau. Il y aura quelques moustiques mais pas vraiment dérangeants.
Je déguste une bonne polenta agrémentée de ciboulette sauvage importée à pied d'espagne smile

7FJBGMckO.DSC06062.jpeg
7FJBGQwYy.DSC06064.jpeg
7FJBGUSq9.DSC06065.jpeg

Grosse et longue journée aujourd'hui, mais des paysages tellement magnifique !

Dernière modification par Rhomain (18-08-2020 12:23:05)

Hors ligne

#17 18-08-2020 13:14:22

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

J9 / 19 juillet 2020 : Vallée du Marcadau, Bujaruelo, Port de Boucharo

La vallée d'Arratille, c'est vraiment le paradis : de l'eau qui serpente et chute d'un peu partout, des petits pins à crochets parsemés dans le paysage et des rochers blancs et ronds posés au milieu d'une herbe bien verte. Les lacs d'Arratille et du Col d'Arratille sont tout aussi beau, je suis aux anges, d'autant plus qu'il n'y a pas de difficultés particulières.

7FJFB6aDl.DSC06071.jpeg
7FJFB6aDl.DSC06071.jpeg
7FJFBfM69.DSC06076.jpeg

Au col d'Arratille, le sommet massif du Vignemale me fait face.
7FJFBk96D.DSC06079.jpeg

Comme je connaissais déjà le sentier du Col des Mulets jusqu'au port Vieux via les Oulettes d'Ossoue, je redescends côté espagnol par la longue vallée du rio d'Ara vers Bujaruelo. Clairement, ça ne vaut pas le coup, c'est moi beau, je trouve la vallée assez aride et il y fait chaud (en même temps c'est le milieu de journée et le soleil tape fort), c'est long. À choisir à nouveau, je serai bien repassé par Ossoue.
Bujaruelo, c'est plein de monde, un immense stationnement/camping rempli de voiture et même si l'endroit est beau, plein d'herbe et d'ombre pour faire la sieste au bord du rio Ara, il perd de son charme par le suraménagement pour les promeneurs.

7FJFBpGPU.DSC06080.jpeg

J'avais prévu de manger là le soir, mais tout ce monde ne me donne pas envie de rester, il est tôt et j'ai de l'avance, et je suis large en terme de bouffe. Donc je remonte au port de Boucharo, ma principale inquiétude est surtout de savoir si j'arriverai à trouver un endroit de bivouac, le relief ne semble pas laisser de place à des replats d'après ma carte. Ou sinon c'est sous les lignes électriques du port Vieux, beurk. Et plus je monte, plus ça devient minéral. Mais finalement je trouve un endroit magnifique au pied du Pico Escusaneta, il y a de l'herbe et du plat avec un torrent pas loin, alors qu'autour ce n'est que des éboulis pentus. Mais surtout je suis aux premières loges pour admirer le Vignemale et le couché de soleil !

7FJFBuCbH.DSC06082.jpeg
7FJFByKtR.DSC06088.jpeg

Hors ligne

#18 24-08-2020 18:57:42

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

J10 / 20 juillet 2020 : Port de Boucharo, Fajas de las Flores, Goriz, Llanos de la Larri

Le programme d'aujourd'hui était un peu laissé à l'improvisation. Pour traverser le secteur Gavarnie/Mont Perdu/Ordesa, il y a tellement de belle choses à voir que ce n'est pas évident de choisir. Le cirque de Gavarnie je connaissais déjà, donc ça élimine une possibilité. Restait à choisir entre l'itinéraire via les sommets de Gavarnie (brèche, Casque, Cylindre, Marboré, Tuquerouye) ou les vires de Ordesa. Sachant que de tout manière j'ai prévu de revenir dans ce coin là plus tard dans la saison pour faire ce que je n'aurai pas fait. J'opte finalement pour les vires, ne connaissant pas trop l'enneigement surtout pour la cheminée dans la redescente du Mont Perdu. Par contre mes cartes imprimées ne couvraient pas certaines parties les plus aux sud, mais heureusement j'avais anticipé ça en prenant une photo d'une grande carte du secteur sur un panneau à Bujaruelo la veille, j'ai bien joué sur ce coup là ! Je me dis que pour les prochaines fois je pourrais aussi exporter mes cartes en JPEG pour les mettre sur la carte mémoire de mon appareil photo, ça me fera un deuxième backup quand mon téléphone est HS.

Je m'engage dans une première vire (sans nom ?) après avoir passé la forqueta de Gabietou. Le soleil n'est pas encore là, je suis complètement dans l'ombre et la température est supportable. La vire n'est pas vraiment plate, ça monte et descend mais permet d'avoir des vues très variées. Quelques passages délicats qui aurait pu être problématiques par temps de pluie. J'y vois aussi beaucoup d'edelweiss. Au Pico Mondarruego, je retrouve le soleil et une belle vue sur la Brèche.

7FTBSrybd.DSC06090.jpeg
7FTBSwXEC.DSC06091.jpeg
7FTBSBnrO.DSC06093.jpeg
7FTBSFDov.DSC06096.jpeg

Je rejoins la Faja de las Flores, celle-ci beaucoup plus connue et populaire vu que j'y croiserai plusieurs personnes. Elle suit essentiellement les courbes de niveau et offre de beau points de vue plongeants sur le canyon de Ordesa, mais je la trouve en soit moins jolie, il lui manque la diversité et l'aspect chaotique de la première.

7FTBSKas5.DSC06098.jpeg
7FTBSPE6S.DSC06099.jpeg

Je me retrouve sur le Plano de Millaris, un paysage karstique. D'ailleurs je n'avais pas pris beaucoup d'eau en partant ce matin, et je commence à être bien assoiffé. Après pas mal de zig-zag pour contourner les crevasses j'atteins un torrent à La Plana avec une belle cascade et une vasque naturelle pour s'y rafraîchir. Pause casse-croûte obligé !

7FTBSU9yx.DSC06101.jpeg

Je reprends la route direction le Refuge de Goriz. La navigation par faible visibilité dans ce secteur doit être horrible, d'autant plus que les espagnols ne semblent pas avoir compris l'utilité des cairns : il y en a de partout, on peut marcher dans n'importe quelle direction possible tout en continuant à suivre des cairns ! Du coup j'arrête de perdre mon temps à les chercher, je passe là où ça semble être le mieux.

Goriz est une grande plaque-tournante, entre tout ceux qui reviennent du Mont-Perdu, ceux qui arrivent de Ordesa, ça part ça arrive… Bref du monte de partout. Je me renseigne juste sur la météo : l'orage n'est effectivement pas loin hmm. J'avais initialement prévu de dormir un peu après Goriz mais il n'est que 15h… Mais l'orage sera bientôt là. Et je ne rencontrerai probablement pas d'endroits plats pour le bivouac avant  une quinzaine de bornes, soit au llano de la Larri, mais que j'avais noté comme très beau, donc ça me tente bien de pousser jusque là pour le soir. Je décide donc de continuer quand même, via le GR11 et la Faja de las Olas.

Marmotte en pleine contemplation :
7FTBSYQfc.DSC06103.jpeg

C'est lorsque je suis en plein sur la vire que l'orage arrive derrière mois. Je presse le pas. Je suis pile dans l'axe pour avoir une vue tout en longueur sur le canyon de Añiclo, plus sauvage et étroit que Ordesa. Je dois l'admirer en vitesse malheureusement. Le vent d'ouest pousse l'orage vers moi, jusqu'à ce qu'il soit juste au dessus du Mont-Perdu et de moi. Je presse encore le pas, je ne suis pas exposé mais je ne sais pas jusqu'où la foudre peut descendre le long des parois mouillées. Pour ne pas arranger les choses, il y a même des chaînes métalliques sur la parois à certains passages délicats, vu que tout est mouillé et glissant, je suis obligé de m'y agripper. Au bord du sentier dans les rochers j'aperçois du matériel et un sac de couchage posé sur une pierre (tout trempé évidement). Un gars qui est allé grimper la Punta de las Olas juste au dessus ? Il doit passer un mauvais moment là-haut… Le collado de Añisclo est enfin en vue en contrebas, je le passe et bascule dans la vallée de Pineta. Plus de danger ici. Et de toute manière… l'orage se termine. Je l'aurai eu pile au mauvais moment !
La descente est juste horrible par contre, c'est très abrupte et bien que je sois sur le GR 11, le sentier est tout pourri, m'obligeant à descendre à pas de géant de pierre en pierre. Je vois le plat de la Larri en face de l'autre côté de la vallée. C'est pas loin… à vol d'oiseau ! Mais à pied j'en suis encore loin. J'emprunte ensuite un sentier qui contourne toute la vallée de la Pineta par son cirque, m'évitant de devoir passer par le fond de la vallée pour remonter ensuite. C'est un sentier de grimpeur, mal dégagé et qui fait tout sauf suivre les courbes de niveau. Moi qui pensais trouver là un sentier tranquille en balcon avec une belle vue sur la vallée lol. J'éponge tout à travers la végétation détrempée (il avait cessé de pleuvoir, à part quelques averses éparses) et je suis vraiment fatigué pour ne plus rien apprécié. Je mangeessaye de manger, quand mes 2 mains ne sont pas occupées à repousser la végétation, quelques poignées de fruits secs pour retrouver un peu d'énergie.
J'arrive enfin au cirque de Pineta, des gigantesques chutes de partout, qu'est ce que c'est beau !

7FTBT46J8.DSC06107.jpeg
7FTBT87s8.DSC06109.jpeg

Au moment de traverser le torrent principal, il y a comme un petit problème : le pont ne permet de traverser que la moitié du torrent !! Ce n'est pas qu'il est détruit, il y a bien des marches en pierre qui descendent en plein milieu de l'eau. Le torrent est en crue, ce qui pourrait avoir du sens avec l'orage ? Ça n'a pas trop l'air vu l'allure du lit et la profondeur qu'il y a. Bref, il est un peu inutile. En tout cas hors de question de tenter de traverser, rien que de voir le débit et les gros bouillonnements en aval, ça me donne des frissons. Je le longe en descendant (en amont il y a 100 m de chute), je trouverai bien la possibilité de traverser à gué. Je marche en devers dans des pentes pleines de graviers de schiste (aucune adhérence la dessus) et au milieu des débris d'avalanche. Ça descend bien, pas moyen de trouver un passage dans une eau un peu plus calme, ça dévale à pleine puissance. Je commence à me faire à l'idée que je vais devoir rejoindre comme ça le plat de la vallée, quand tout à coup j'aperçois un bon gros pont, en béton bien dur, il y a une piste qui passe là (ben oui, pourquoi je n'avais pas regardé ma carte aussi, elle y était bien indiquée ? La fatigue probablement). Je passe le pont tout content, qu'est ce que c'est facile comme ça !
Plus que quelques kilomètres de montée à faire sur cette piste pour atteindre le replat et je serai arrivé.

Il y a même une cabane (cabane de la Larri), je m'approche, j'entends des voix, des Espagnols. Je suis complètement éreinté, plus le courage tenter de socialiser en espagnol. Je vais monter mon abri un peu plus loin.

Et de toute manière, il faut vraiment le vouloir pour s'enfermer dans une cabane alors qu'on peut avoir une telle vue dehors :

7FTBTdJ1u.DSC06110.jpeg
7FTBTybGf.DSC06111.jpeg

Repas expédié et dodo.

Hors ligne

#19 25-08-2020 09:07:43

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 180

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

J11 / 21 juillet 2020 : Llanos de la Larri, Chemin des Mines, Lacs de Barroude

La journée d'aujourd'hui sera bien plus tranquille, déjà parce que j'ai bien avancé hier et que j'ai pas mal d'avance accumulée, et deuxièmement car il y a encore de l'orage prévu. Si il éclate aussi tôt qu'hier, je suis mieux de ne pas prévoir trop de kilomètres.

Quasiment chaque journée depuis le début avait son attrait remarquable ou curiosité à voir. Aujourd'hui c'est le Chemin des Mines (Camino de las Pardas). C'est un sentier muletier historique reliant les mines de Parzán en Espagne au Port de Barroude à la frontière, après être passé à flanc des falaises du cirque de Barroude. Le site donné en lien donne plein d'informations passionnantes sur l'histoire du sentier et la géologie particulière du lieu. J'avais lu tout ça lors de la préparation de mon itinéraire, maintenant je vais pouvoir le voir en vrai.

7FUy9OQ9i.DSC06112.jpeg
7FUy9WRNC.DSC06113.jpeg

Je quitte le paisible Llanos de la Larri et les vues sur le Mont Perdu et me dirige vers Petramula. Le sentier est facile, j'ai retrouvé le GR 11. Après par contre, c'est une longue piste de caillasse qui monte à traverse une estive en plein cagnard aux mines de Parzán, pas super agréable. Je vois à un moment donné une sente qui semble couper quelques virages de la piste, je la suis. Mais finalement c'était juste un sentier de vache, du coup je monte droit dans la pente pour revenir sur la piste, puis arrive à la mine Robert. C'est une longue faille dans la roche, à certains endroits exposée à l'air libre, à d'autres il y a des entrées de galeries et des puits de mine. De l'autre côté de la crête se trouve la mine Luisa, qui semble exploiter l'autre extrémité du filon, et des vestiges du monte-charge qui descendait le minerai sur Parzán dans la vallée.
Quand à moi je prends le chemin des mulets pour traverser le cirque de Barroude.

7FUya5isW.DSC06117.jpeg

La première partie est en majorité sur une vire, à certains endroits le passage est renforcé à l'aide de murets de soutènement, notamment dans les couloirs avalancheux. Mais il n'en reste plus grand chose, car n'étant plus entretenu beaucoup de portions ont été emportées/ensevelies sous les éboulis, rendant leur traversée assez pénible et périlleuse vu le devers. Ça me faudra quelques bonnes gamelles. À d'autres endroits le sentier est si étroit que je me demande comment des mulets chargés avaient la place de passer là. Dommage que ce sentier semble sombrer dans l'oubli, car malgré tout il offre de chouettes vues sur le cirque au fur et à mesure qu'on avance.

7FUyabU6Z.DSC06119.jpeg

Le genre de devers pénible à franchir, de vrais tapis roulant :
7FUyakqcm.DSC06120.jpeg

On voit bien la ligne que suit le Chemin des Mines :
7FUyaqcpu.DSC06121.jpeg

J'atteins le port de Barroude dans l'après-midi. L'orage lui ne semble pas pressé d'arriver, tant mieux. Je suis très fatigué aujourd'hui, sûrement de la fatigue accumulée des derniers jours, et particulièrement de la veille. Même si demain je repars sur la crête, je me dis que ça vaut le coup de descendre quand même jusqu'aux lacs de Barroudes pour bivouaquer, j'y serai mieux qu'au col. Et en plus des panneaux indiquent le refuge de Barroude. Bizarre, je ne l'avais pas noté celui-là dans mon plan de route et n’apparaît pas sur ma carte non plus. Peu importe, je commence à m'imaginer une bonne omelette aux fromages (oui, au pluriel, ben quoi smile ) avec une bière bien fraîche et une crêpe au chocolat après un bain dans les lacs à mesure que je descends. Mais rendu sur les lieux c'est le grand désespoir : je ne trouve que des ruines, le refuge a brûlé il y a plusieurs années… Voila pourquoi je ne l'avais pas noté. Ça me fait un choc au moral de voir mon espoir envolé d'un coup. Je reste bêtement planté devant les restes de l'incendie. J'aurai tout donné pour manger une omelette sur le coup !

7FUyavWlM.DSC06122.jpeg

Je profite quand même du lac et passe le restant de l'après-midi à faire la sieste.

Finalement, alors que le ciel était bien dégagé au moment de me coucher, l'orage arrive enfin dans la nuit. Je rêve que l'orage est maintenant porteur du COVID-19 et qu'il faut d'autant plus s'en méfier, que Sarcozy est Premier Ministre aux côtés de Macron Président et qu'ils ne s'entendent pas sur les mesures de sanitaires à prendre. Bref c'est pas la joie lol. Je fini par me réveiller (en fait je ne sais pas comme j'arrivais à dormir jusqu'à présent avec un boucan pareil), l'imposante falaise du Pic de Troumouse amplifiant le tonnerre déjà bien proche et il tombe de bons gros grêlons sur la toile de mon abri. Ça fini par se transformer en pluie et je me rendors.

Hors ligne

#20 25-08-2020 09:30:20

Phil82
Membre
Lieu : Montauban
Inscription : 22-08-2019
Messages : 1 098

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

Je crois qu'il devait y avoir des spores de champignons hallucinogènes dans l'air pour que tu te mettes à penser tout ça ! lol

Hors ligne

#21 25-08-2020 12:26:58

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 24-08-2011
Messages : 1 979

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

Salut Romain, smile

Romain a écrit :

Et en plus des panneaux indiquent le refuge de Barroude. Bizarre, je ne l'avais pas noté celui-là dans mon plan de route et n’apparaît pas sur ma carte non plus. Peu importe, je commence à m'imaginer une bonne omelette aux fromages (oui, au pluriel, ben quoi smile ) avec une bière bien fraîche et une crêpe au chocolat après un bain dans les lacs à mesure que je descends. Mais rendu sur les lieux c'est le grand désespoir : je ne trouve que des ruines, le refuge a brûlé il y a plusieurs années… Voila pourquoi je ne l'avais pas noté.

Le refuge a brûlé en octobre 2014. neutral
J'y suis passée l'été 2015, les lieux avaient l'air sinistres, malgré la beauté du site.


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#22 25-08-2020 19:29:16

kodiak
Pas assez léger, mon fils!
Inscription : 09-06-2014
Messages : 2 883

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

Rhomain, j'aime bien ta façon de randonner (et de le raconter) !  smile


Lâche ce clavier, attrape ton sac et pars marcher!
L'objet le moins lourd est celui qu'on ne prend pas.
« Strong, light, cheap, pick two » (*)

| k

Hors ligne

#23 25-08-2020 21:54:09

seb0b0
Membre
Inscription : 01-07-2007
Messages : 573

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

ester a écrit :

#582035Salut Romain, smile

Romain a écrit :

Et en plus des panneaux indiquent le refuge de Barroude. Bizarre, je ne l'avais pas noté celui-là dans mon plan de route et n’apparaît pas sur ma carte non plus. Peu importe, je commence à m'imaginer une bonne omelette aux fromages (oui, au pluriel, ben quoi smile ) avec une bière bien fraîche et une crêpe au chocolat après un bain dans les lacs à mesure que je descends. Mais rendu sur les lieux c'est le grand désespoir : je ne trouve que des ruines, le refuge a brûlé il y a plusieurs années… Voila pourquoi je ne l'avais pas noté.

Le refuge a brûlé en octobre 2014. neutral
J'y suis passée l'été 2015, les lieux avaient l'air sinistres, malgré la beauté du site.

Voici un film documentaire sur la vie et le métier de gardien de refuge de montagne :
film documentaire sur la vie et le métier de gardien de refuge de montagne
raconté par le gardien chevelu (Eric Courgeon) du refuge de Barroude. Un homme bien sympathique avec qui j'avais discuté un hiver avant l'incendie.
Il garde maintenant le refuge d'Arrémoulit semble-t-il.


Quelque part entre le bas de la montée et le sommet se trouve la réponse au mystère de la raison pour laquelle nous grimpons. - Greg Child

Hors ligne

#24 25-08-2020 22:04:14

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018
Messages : 360

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

J'ai rencontré une gardienne au refuge d'Arrémoulit.
Stéphane.

Dernière modification par Stéphane_33 (25-08-2020 22:05:40)

Hors ligne

#25 25-08-2020 22:09:10

seb0b0
Membre
Inscription : 01-07-2007
Messages : 573

Re : [Récit + liste] HRP − Haute Route vers la Plage, juillet 2020

Stéphane_33 a écrit :

#582086J'ai rencontré une gardienne au refuge d'Arrémoulit.
Stéphane.

Sa femme Rozenn sans doute.
https://refugedarremoulit.ffcam.fr/le-m … rdien.html

EDIT: Rozenn, et pas Rozen

Dernière modification par seb0b0 (25-08-2020 22:11:22)


Quelque part entre le bas de la montée et le sommet se trouve la réponse au mystère de la raison pour laquelle nous grimpons. - Greg Child

Hors ligne

Pied de page des forums