#1 31-05-2021 17:45:35

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 934

[Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Voilà c'est fait smile

Sujet sur la liste prévisionnelle : https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=39534

Trajet approximativement réalisé (légèrement modifié pour conserver un certain anonymat) : http://brouter.de/brouter-web/#map=12/4 … ,45.001617

Liste du matériel (à peu près) : https://lighterpack.com/r/s60lv1

Dernière modification par moby59 (04-06-2021 08:10:16)

Hors ligne

#2 31-05-2021 17:50:24

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 934

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Jour 1
Samedi 22 mai
6h14 de vélo
135,31 km
21.6 km/h de moyenne (en roulant)
595m de D+ (d'après le GPS, le reste c'est le compteur qui le dit)

Ce matin je suis réveillé vers 5h20 je ne sais pas pourquoi mais je suis sorti de mon rêve, je patiente environ une heure dans mon lit mais j'ai le cerveau en ébullition. Même si j'ai tout bouclé hier et une liste de ce qu'il me reste à faire ce matin, impossible de me rendormir.

Je prépare mon petit-déjeuner que je déguste tranquillement bien au chaud, puis une bonne douche car je ne sais pas quand sera la prochaine. Ça fait bizarre de prendre une douche juste avant de faire du sport, mais autant profiter pendant qu'il y a de l'eau chaude.

Finalement vers 8h30 je suis prêt. Le vélo est chargé tout tient, j'ai même un peu de place car ce matin j'ai sorti tout mon équipement de pluie. En effet la météo s'annonce catastrophique.

7N69BIjvE.20210522081957-IMG_1767.jpeg

Ça ne loupe pas cinq minutes à peine après mon départ les gouttes commencent à tomber de plus en plus intensément. J'ai longtemps hésité pour prendre mon pantalon de pluie ainsi que mes chaussettes étanches, j'en ai même discuté sur un certain forum de randonnée, mais ça semblait un peu too much car les prévisions météo sont plutôt optimiste pour les soirées, ce qui devrait me permettre de faire sécher mes affaires . Bref je suis parti sans pantalon de pluie et sans chaussettes étanches. Au bout d'une demi-heure je regrette amèrement. Les jambes ça va encore les jambières coupe-vent font le nécessaire pour me garder les jambes à peu près au chaud, mais j'ai les chaussettes trempées, les pieds glacés et au niveau des mains les gants "softshell" ont atteint leur limite.

7N69BK7Pv.20210522090029-IMG_1773.jpeg

Par contre le parcours est sympa. C'est marrant de rejoindre la rocade bordelaise et de finalement passer sur le Pont d'Aquitaine en vélo, en suivant le REV 1 (réseau express vélo). J'ai fait ce trajet des dizaines de fois en voiture avec souvent l'envie de m'arrêter en haut pour prendre des photos. Aujourd'hui je peux... Même si c'est bien grisouille partout !

7N69BM3HQ.20210522104019-IMG_1788.jpeg

7N69BQbAs.20210522105452-IMG_1805.jpeg

7N69BS1Pe.20210522110124-IMG_1817.jpeg

La pluie finit par se calmer et je peux continuer en espérant sécher un peu. Dans un premier temps c'est surtout me réchauffer.
Finalement je me pose après 80km dans un abri bus à Génissac.
Je retire les chaussettes et les essore copieusement. J'ecarte les doigts de pied et profite parfois même d'un petit rayon de soleil timide.
Je sors le panneau solaire pour commencer directement la recharge du GPS car je sais que ça sera à priori lui le plus gros consommateur de courant. Il reprend 10 pourcents de batterie pendant ma pause, cool.
Je mange le sandwich que je m'étais préparé ce matin, ça fait du bien.
Je recharge tout mon bardas et réorganisant un peu la sacoche arrière qui piquait un peu du nez en fin de matinée, il faut être stratégique dans l'organisation pour faire un espèce de tas unique bien compact, pas facile, mais ça semble quand même nettement mieux désormais.
Ah ce délicieux moment, celui où on renfile des chaussettes trempées glacées ! Et où les gants ne sont pas beaucoup mieux (surtout super difficiles à enfiler).

7N7sjxxFm.20210522131137-IMG_1845.jpeg

7N69BW4we.20210522124339-IMG_1841.jpeg

7N69BXYAO.20210522134445-IMG_1852.jpeg

Il est 13h30 et en théorie j'ai 40km environ à faire avant de rejoindre le petit supermarché bio que j'ai repéré sur la carte avant de partir. Ça devrait être large.

Pour changer je me prends une bonne grosse averse, je m'abrite un peu sous la terrasse couverte d'un café, mais ça retrempe ce qui peinait déjà à sécher ! Grrr.

7N69BZN5K.20210522143941-IMG_1867.jpeg

J'en profite pour pester contre le GPS qui parfois rame entre la carte (à jour) et les indications genre "tournez à gauche dans 50m" des fois ça fait déjà 50m qu'on est passé et il y a toujours le message. En fin d'après midi j'ai même 8km où il me dit "faites demi-tour" alors que je suis sur la bonne route, dans le bon sens... Je ne comprends pas trop.
Déjà ce matin il m'avait fait marrer à vouloir une intersection sur deux me faire sortir d'une piste cyclable tout ce qu'il y a de plus classique, pas récente, en site propre... Pas compris. Ça me rappelle vraiment les GPS de voiture s'il y a 10 ans : très prometteur mais pas au point.

7N69BU9Z9.20210522121625-IMG_1833.jpeg

Côté paysage c'est très sympa, j'ai rejoint la Dordogne et elle sera désormais mon fil conducteur pour un moment. Ma trace est optimisée pour limiter les routes à forte circulation et honnêtement c'est excellent.
Bon une errance quand même, il me semblait avoir mis le petit détour pour ma boutique bio dans la trace mais non, du coup je dépasse le point où je suis censé bifurquer, quelques km de rab.

Je trouve le magasin sans souci. J'erre un peu dans les rayons pour trouver ce que je veux. Là encore j'ai une liste. Relative pour pouvoir s'adapter à ce que je trouve mais assez précise quand même. On ne se refait pas.
Pour charger les sacoches c'est un peu plus tendu et il faut utiliser chaque recoin inexploité pour tout caser... Mais ça tient... Sauf qu'il me reste encore à rajouter ma gourde souple de 1.2L en prévision du bivouac... Pas gagné.
Il est 16h15 j'ai du temps.
Après les courses il me reste donc à trouver de l'eau, je passe par le centre ville de ste Foy pour maximiser les chances de tomber sur un centre sportif, un cimetière ou quelque chose du genre. Bam cimetière sans avoir à chercher bien loin, parfait.
Je fais du tetris : retirer le paquet de gâteaux de la sacoche de cadre et le mettre dans la sacoche arrière, à la place mettre la gourde... Miracle ça rentre.. Bon ben désormais je peux rouler jusqu'à trouver un lieu bien accueillant. C'est assez urbain pendant un moment puis je repère un verger qui semble calme.
Je m'enfonce un peu pour ne pas être visible de la route. Un chevreuil m'attend. Il reste un moment immobile mais pas assez pour que je puisse le photographier. Zut.
J'entreprends de vider mon bardas et monter la tente.

7N69C2aNH.20210522174745-IMG_1882.jpeg

Je ressors le panneau solaire, chaque pourcent de batterie compte.
Comme j'ai faim je me fais finalement à dîner de bonne heure. Même si les enfants ne sont pas là je reste sur le rythme 18h "allez on rentre ça va être l'heure de dîner !".
J'ai mis mes chaussettes et sandales à sécher mais repluie, juste pour emme*der ! Le temps de mettre ma veste imper le soleil revient... Mais c'est bien tombé quand même, grrr.
Je m'allonge sur mon matelas, les jambes au chaud sous le duvet, c'est agréable ! Je suis bien.
J'ai un peu mal aux fesses, j'ai peur pour demain mais une petite fierté quand même, record de distance de tous les temps battu. (le précédent était un peu en dessous de 114km si je me souviens bien.). Après c'est le rythme à tenir pour faire les 900 bornes du trajet prévisionnel en 7 jours... Jour 1 je suis dans les temps.
Diner semoule parfumée + petits gâteaux. Vite fait bien fait. Je m'allonge ensuite... J'ouvre l'appli de lecture sur mon smartphone mais je n'ai ni la force ni l'envie de lire... Je passe en mode nuit il n'est même pas 21h. Ça fera un bon repos, même si je dors mal, déjà le fait d'être allongé une dizaine d'heures ça aide à la récupération.

Depuis que je suis arrivé au lieu de bivouac j'entends des coups de feu. Au début je me suis dit : tiens des chasseurs, c'est pertinent vu que j'ai vu un chevreuil... Mais quand même ils tirent vachement beaucoup. Un stand de tir ? Mais les sons se ressemblent beaucoup, un stand avec un seul calibre ? Un lieu pour apprendre aux chasseurs à tirer ? Mais non, un club de ball-trap bien sûr ! Je regarde la carte... Rien. Et puis souvent au ball-trap on tire par salve de 2 coups (disque d'argile manqué au premier essai)... Et puis c'est par série, genre 5 à 10 disques en quelques minutes... Grrr, mais qu'est-ce que c'est ?
Une fois couché je constate que les coups sont toujours espacés de 45 secondes... Un machin pour effrayer les oiseaux du verger ? Pourquoi pas, mais pourquoi une telle régularité ? Ça ne serait pas plus efficace si c'était plus aléatoire ? Il faudra que je me renseigne !

A suivre... (j'ai tapé une partie de ce récit avec les pouces sur mon smartphone donc il peut subsister pas mal de fautes, désolé)

Dernière modification par moby59 (01-06-2021 20:24:22)

Hors ligne

#3 31-05-2021 19:35:23

Nicolas36
Padawan MUL
Inscription : 04-03-2021
Messages : 100

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Les coups de fusils nous tourmentent. J'ai fait la même expérience il y a peu, on discutait ici. Le but est de faire fuir les animaux indésirables. Je n'avais pas noter si le système était répétitif ou aléatoire.

Quel magnifique ciel plein de nuances de gris et de forme après ta pause.


"Je ne suis qu'une feuille portée par le vent de la Force"

Trombi

Récits-Listes 2021 : Brenne - Ecrins et Queyras

Hors ligne

#4 31-05-2021 20:03:53

Tib
Membre
Lieu : Houston ? on a un problème !
Inscription : 02-10-2020
Messages : 731

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Le plus souvent c'est régulier et non aléatoire. Perso impossible de m'endormir à proximité d'un tel truc...


Bike is right.

Hors ligne

#5 31-05-2021 20:39:08

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 934

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Les bouchons sont mes amis ! Je crois que ça s'est arrêté après le coucher du soleil. Et je voulais attendre la fin du récit pour rentrer dans les détails, mais au retour j'ai cherché et je suis bien tombé sur des systèmes de canons effaroucheurs à gaz, genre ça :  https://www.agrizone.net/protection-cul … Z000052657
Je ne comprends même pas comment ça peut être autorisé !

Hors ligne

#6 31-05-2021 21:26:32

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 717

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Plutôt un progrès par rapport aux anciens à nitroglycérine qu'on entendait à deux vallées.
Beau montage. Ton cadre est en combien en taille?

Comment as-tu perçu le sac de selle Ortlieb? Stable ?

En tout cas ton destrier a de la gueule ainsi équipé. Sobre mais bien agencé.

Hors ligne

#7 31-05-2021 21:34:05

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 1 360

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Ça doit faire une vingtaine d'années que les effaroucheurs a gaz existent. C'est vrai que ça surprend la première fois !
A priori, il faut changer régulièrement de système d'effarouchement pour que les oiseaux ne s'y accoutument pas.
Il y a aussi des systèmes qui imitent le bruit des rapaces, et tout un tas d'autres systèmes.
Autrefois les anciens se contentaient d'un épouvantail fait maison avec de vieux vêtements. Ceci dit on en voit encore. C'est un peu plus agréable surtout pour les oreilles !

Hors ligne

#8 01-06-2021 06:41:38

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 934

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Bilbox a écrit :

#614720Plutôt un progrès par rapport aux anciens à nitroglycérine qu'on entendait à deux vallées.
Beau montage. Ton cadre est en combien en taille?

Comment as-tu perçu le sac de selle Ortlieb? Stable ?

En tout cas ton destrier a de la gueule ainsi équipé. Sobre mais bien agencé.

Cadre taille M. J'aurai aimé quelque chose de moins slooping pour avoir plus de place dans le triangle intérieur pour les bagages/bidons, mais on fait avec (et au quotidien avec le siège bébé derrière c'est finalement pas désagréable pour passer la jambe smile)

Je ferai un retour plus détaillé sur le matériel, mais globalement satisfait de la sacoche de selle, plutôt stable une fois bien chargée. Quelques besoins de retendre les sangles en cours de journée, mais pas parce qu'elles se desserrent (ils ont bien bossé là dessus) mais parce que le contenu se compresse petit à petit.

Oui je suis content du couple vélo/bagages, ça fonctionne assez bien. Assez peu de marge en volume, mais au moins ça passe partout (là où le guidon passe tout le reste passe), c'est plutôt aérodynamique, bref très agréable pour rouler.

Dernière modification par moby59 (01-06-2021 10:58:31)

Hors ligne

#9 01-06-2021 10:50:02

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 934

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Jour 2
dimanche 23 mai
6h12 à rouler
130,02 km
20.9 km/h de moyenne
852m de D+

J'ai plutôt pas trop mal dormi malgré plusieurs réveils. J'ai eu chaud au début puis froid sur la matinée. J'ai enfilé la doudoune mais malgré tout c'était limite. Au réveil vers 7h je comprends un peu, le dessus du duvet est couvert de rosée : dans la tente double paroi ! Même s'il fait autour de 8 degrés l'humidité est bien pénétrante.
Petit dej : muesli croustillant au chocolat + thé vert menthe. Un classique.

7N69C47h4.20210523073533-IMG_1892.jpeg

Toilette rapide puis je plie. je n'ai pas toutes les habitudes, l'utilisation des sacoches n'est pas optimale. J'ai de la place dans le boudin à l' avant dans lequel j'ai tente + matelas, mais je n'ai pas trop de choses à mettre avec dont je n'aurai pas besoin en journée et qui ne craint pas l'humidité. À l'arrière c'est plein à craquer et difficile à fermer. Mais j'arrive quand même à remettre tout bien comme il faut et à partir vers 8h45. 1h30 depuis le réveil. C'est ni bien ni mal pour moi smile Je fais un gros petit dej (quasiment 200g de muesli croustillant + 500mL de thé ça ne s'ingurgite pas en 5 minutes).

7N7hw2X8s.20210523084539-IMG_1895.jpeg

La matinée est agréable, il fait beau et je suis la Dordogne avec quelques phases d'écartement pour privilégier les petites routes tranquilles.

7N7hw51Vm.20210523094502-IMG_1904.jpeg

7N7hw94yG.20210523103719-IMG_1919.jpeg

7N7hwbrbO.20210523103820-IMG_1920.jpeg

7N7hwfdZe.20210523104424-IMG_1928.jpeg

En fin de matinée j'attaque un contournement un peu délicat. J'ai bien regardé en détail avant de partir, c'est un peu un passage obligé. En gros il faut couper un méandre de la Dordogne avec une grosse grimpette au passage. Direction Cadouin. Ça grimpe en effet sévère et là je maudit ma transmission trop longue. Rupture de stock partout de cassettes, la 11-34 que je convoitais n'est donc pas sur mon vélo. À la place 11-28, couplée à 34 à l'avant c'est long, surtout chargé.
Je tente un peu de danseuse mais une portion m'obligera à mettre pied à terre et pousser. L'avantage de la sacoche de selle par rapport aux traditionnelles sacoches latérales sur porte bagage c'est qu'on ne se tape pas en permanence dedans quand on pousse ! Ça n'est pas plaisant à faire, mais au moins pas galère non plus.
N'empêche, les petits villages traversés sont charmants, et il y a une atmosphère de lâchage post covid dans l'air. Les gens sont en terrasse, papotent en buvant. Les restaurants sont pris d'assaut également.

7N7hwhH1E.20210523114250-IMG_1933.jpeg

Je profite d'une table de pique-nique idéalement placée à l'entrée d'Urval, à côté d'un cimetière, pour me poser également. 12h30, j'ai fait 70 bornes, c'est pas mal compte tenu du relief.
Je mange mes restes de pain et de tartinade aux champignons emportés samedi avec des petits gâteaux. Un chien débarque, pas de maître en vue. Il vient vers moi, va chercher un bâton dans l'herbe et le dépose à mes pieds. Ça va j'ai compris smile on passe un petit moment comme ça jusqu'au moment où le bâton est tellement grignoté qu'il faut se rendre à l'évidence, le jeu est terminé.

7N7hwk2o1.20210523123306-IMG_1947.jpeg

7N7hwm7eW.20210523123913-IMG_1948.jpeg

Ma pause également. Je replie le panneau solaire qui a bien rechargé le GPS quasi à 100 pourcents. C'est rassurant d'avoir ce système plutôt que de savoir qu'on tape dans une ressource finie et qu'il faudra inévitablement s'arrêter quelques heures dans du dur pour recharger.
L'après midi est sous le signe des châteaux : Beynac, la Roque-Gageac, Monfort... C'est surtout une débauche de touristes. Le retour de la vie. Même si les masques sont sur beaucoup de visages ça ressemble un peu plus à la normalité.

7N7hwpNaW.20210523142530-IMG_1970.jpeg

7N7hwrH15.20210523142852-IMG_1973.jpeg

7N7hwtTKy.20210523144458-IMG_1977.jpeg

7N7hwvUoA.20210523144736-IMG_1983.jpeg

7N7hwy9dS.20210523151747-IMG_1996.jpeg

Je poursuis la magnifique voie vélo, c'est assez royal ce coin. Des kilomètres bien bitumés, bien utilisés également, beaucoup de cyclistes en ce dimanche. Avec même des petites surprises : oh un long tunnel. Il fait frais, en été ça doit être magique. Mois je roule en "long" (jambières et manchettes) mais j'ai tombé la veste de pluie ce matin dans les montées ! C'est agréable.

7N7hwF3G1.20210523154820-IMG_2006.jpeg

Je poursuis cette formidable piste cyclable sans trouver à ravitailler en eau en prévision de mon bivouac. Ça m'incite à continuer à pédaler !
Je finis par dégainer le smartphone, Osmand, et je repère le cimetière le plus proche. Quasi sur la route, le détour ne sera pas long.
Je remplis ma poche à eau, applique la stratégie de déplacement optimal : le paquet de gâteau va dans le feed-bag et hop la poche à eau dans la sacoche de cadre. Nickel !

7N7hwnKHt.20210523141553-IMG_1960.jpeg

7N7hwAnxO.20210523153723-IMG_1999.jpeg

7N7hwCMo0.20210523154021-IMG_2003.jpeg

Plus qu'à trouver à bivouaquer. Je veux me poser idéalement avant Souillac car je prévois un ravitaillement léger (jour férié) demain matin. J'ai repéré une boutique bio.
Je tombe très vite sur le panneau d'entrée de la commune, mince. Je vois un verger sur ma gauche, hop je me lance. Je vais le plus loin possible de la route, la pente naturelle me cachera tant que je ne suis pas pleinement debout. Le sommet de la tente devrait être masqué, donc parfait.

7N7hwHv2S.20210523190743-IMG_2020.jpeg

Il était temps... Enfin en fait en regardant les horaires d'ouverture de la boutique bio sur le net, c'est fermé le lundi matin. Tant pis. J'aviserai sur autre chose. Je n'ai pas de besoins énormes ni ultra spécifiques.
Je profite de la météo agréable pour me faire une toilette de chat en profondeur car demain nouvelle journée avec de la pluie donc pas dit que ça soit aussi agréable demain soir.
Le GPS charge aussi au soleil... voilé. Ça charge moins vite mais ça fonctionne quand même.
Comme hier le dîner va être de bonne heure. J'ai faim, je suis fatigué. Il va faire bon se poser.

Dernière modification par moby59 (01-06-2021 10:57:05)

Hors ligne

#10 01-06-2021 11:13:39

divad
Membre
Lieu : 14
Inscription : 30-07-2018
Messages : 450

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Ah le soleil revient  smile T'es super courageux t’être parti sous la flotte, moi j'aurais repoussé d'un jour  lol

D

Hors ligne

#11 01-06-2021 11:19:20

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005
Messages : 2 443

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Je colle ce récit dans le Wiki, il est bien documenté et complet, ça risque de servir smile
Et puis bon, la région est belle, quoi !


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)
Si Edition sans raison indiquée : GolgOrth, Saint Taxe, petites précisions diverses...

Hors ligne

#12 01-06-2021 16:52:59

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 934

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

divad a écrit :

#614785Ah le soleil revient  smile T'es super courageux t’être parti sous la flotte, moi j'aurais repoussé d'un jour  lol

D

Spoiler : t'emballe pas, le soleil repart aussi smile

Hors ligne

#13 01-06-2021 18:50:06

Tib
Membre
Lieu : Houston ? on a un problème !
Inscription : 02-10-2020
Messages : 731

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

La portion Beynac est sublime, je connais bien ce coin. Tu n'es pas monté à Domme ? De la place du village, la vue sur la vallée de la Dordogne est incroyable.

Encore merci pour ton récit détaillé.


Bike is right.

Hors ligne

#14 02-06-2021 11:20:17

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 934

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Jour 3
lundi 24 mai
174.43 km
18.3 km/h de moy
9h31 de déplacement
2495m de D+

7N8UqaJHI.20210524061630-IMG_2026.jpeg

Ce matin j'ai un choix difficile à faire, j'en reparlerai, mais en gros soit je fais demi-tour, peut-être pour rien, soit je poursuis mais en devant forcer l'allure et m'ajouter une bonne dose de complexité. Devant l'incertitude de la situation je choisis de poursuivre, mais dans ma tête un déclic s'est opéré, désormais il va falloir aller le plus vite et le plus longtemps possible.

7N8UqcA4A.20210524063354-IMG_2029.jpeg

7N8UqfKzQ.20210524065911-IMG_2047-HDR.jpeg

Après un lever de soleil magnifique, ça se gâte très vite côté météo, c'est tout pourri et bien pluvieux quasi dès le départ alors que la météo avait annoncé une fenêtre de pluie sur la tranche 11-15h en gros, de quoi bien rouler le matin et sécher en fin d'après midi... Ça c'était la théorie.
Ca commence aussi par un bug de routage, pas du au GPS, mais à ma trace : "brouter" veut me faire couper un méandre de la Dordogne par une route qui a plutôt l'air d'un chemin que personne n'a emprunté depuis 10 ans... la montée à 25% et les ronces, bof... j'improvise autre chose.

7N8UqhQBb.20210524091743-IMG_2085.jpeg

7N8UqkkMw.20210524093050-IMG_2091.jpeg

En ce jour férié il faut aussi que je fasse quelques courses, je ne vais pas tenter le diable et m'en tenir au matin, on ne sait jamais, déjà si je trouve quelque chose d'ouvert je serai content ! Un petit Proxy se jette devant moi, parfait, je ne fais pas le difficile. Les bananes ne seront pas bio, mais j'ai du Muesli, des barres de céréales, bref de quoi poursuivre sereinement. J'ai même du pain. Finalement la baguette de campagne est un choix (par dépit vu l'absence de quoi que ça soit de complet) plutôt pertinent. Ça se coupe bien en 2 pour 2 déjeuners et ça rentre bien dans la sacoche de cadre !
Je rejoins Argentat que j'ai bien repéré comme étant l'étape 1 de mon entrée en montagne lors du tracé du parcours. Petite pause ravitaillement aux toilettes publiques où un monsieur me demande d'où je viens... je lance Lacanau en le regardant pour voir si je dois préciser "Gironde", "Bordeaux" ou quelque chose du genre, mais forcément il me répond qu'il connaît bien vu qu'il a une maison là-bas... C'est toujours comme ça les rencontres !
A la sortie de la ville en effet ça grimpe sec, c'est "rouge", même couleur que pour la montée du Pas de Peyrol au Puy-Mary ! En gros si ça passe là ça devrait aller pour le reste.

7N8Uqm1HZ.20210524134200-IMG_2098.jpeg

7N8Uqo6pz.20210524150530-IMG_2104.jpeg

Je fais quelques pauses sous la pluie, ça grimpe sec mais c'est gérable. Pour le déjeuner pas trop le choix, je mange debout en marchant pour ne pas me refroidir. Même pas la peine de sortir le panneau solaire pour recharger le GPS, il fait vraiment trop gris et ça prendrait trop de temps. On verra ce soir. 30 minutes de pause dej, je me rappelle les enseignements de Sofiane Sehili et ses compères : pour faire beaucoup de kilomètres il faut s'arrêter le moins possible et ne pas s'entamer, bref rester à une cadence qu'on peut maintenir plutôt que de forcer comme un âne et juste rouler, rouler, rouler.
Finalement cette côte se passe plutôt bien, doucement mais sûrement. La suite également, toujours sur une météo qui enchaîne le micro rayon de soleil avec la pluie. La route mouillée fait que les projections maintiennent les pieds trempés en permanence, ça c'est moins cool. J'ai quelques belles percées de soleil un peu avant la montée du Puy Mary, du coup ça m'incite assez à poursuivre. Je me dis que si je monte aujourd'hui, ensuite comme il doit faire meilleur côté météo en fin d'après-midi, je peux rajouter une heure de descente et vraiment bien avancer même si je crains le froid dans la descente.

7N8Uqq0u0.20210524153218-IMG_2109.jpeg

7N8Uqs01O.20210524172241-IMG_2138.jpeg

Bon en fait ça n'a pas voulu se passer comme ça. 4km avant le col du Pas de Peyrol ça se met à monter dur, je n'ai pas le braquet adapté (34x28 c'est trop long) mais je tiens le rythme, comme après Argentat. J'ai le vent de face, je souffle, je fais des pauses, ça prend du temps mais ça avance. Tout se gâte 2km avant le col. C'est rien 2 km ! 2 petits kilomètres.

7N8UqtYQM.20210524181051-IMG_2142.jpeg

Tout s'abat sur moi en même temps. Le vent redouble, la grêle me fouette et la pente de 6 pourcents déjà difficilement tenable passe à 12 !!! Là je ne suis pas équipé, ni en physique ni en matériel. Je descend du vélo et pousse. 2 kilomètres... c'est long en fait ! Le thermomètre du GPS indique 1 degré, je suis gelé, mais j'y crois, j'en veux, je ne lâche rien.
Le sol est recouvert de grêle, c'est presque glissant avec les cales sous les chaussures, j'ai mis les lumières clignotantes pour indiquer aux rares voitures que j'existe et je pousse, je pousse, celle là, cette montée est pour Catherine, une randonneuse comme moi qui a aussi connu la pluie et la météo pourrie.
J'atteins enfin le sommet ! Je l'ai fait, je vais pouvoir me poser en terrasse, savourer une petite victoire... comme j'avais prévu...
Là encore ça ne se passe pas comme ça. Je suis accueilli par un vent sans commune mesure avec ce que j'ai subi en montant, c'est à peine si je peux tenir debout. J'arrive à poser le vélo sur le mur à côté du panneau le temps de faire une photo mais je ne suis pas rassuré, ça risque de chavirer à tout moment. Question vue et visibilité on oublie hein, je suis dans le nuage, finalement ma projection de me poser la haut, de méditer un peu sur le sens de la vie, de faire quelques belles images,... tout tombe à l'eau, où sous l'eau, ou la grêle surtout. Il est 18h45 tout est fermé, il n'y a plus personne, je suis seul dans le brouillard.

7N8UqwCZV.20210524184847-20210524_184847.jpeg

Il ne faut pas que je traîne car il fait vraiment froid, j'ai vraiment froid, et il faut que je redescende vite gagner quelques degrés et un endroit vaguement plat pour bivouaquer. J'entame la descente, je suis seul au monde, les freins à disque sont rassurants, mais le vélo à des vibrations étranges. Je lâche une main pour voir, c'est moi qui tremble. Ça devient limite.
J'ai du mal à réfléchir car la descente me demande beaucoup de concentration. Je m'arrête sur un petit chemin, qui peut-être pourrait être un début de lieu de bivouac mais ça ne le fait pas. Ça me permet de réfléchir 1 minute. Je suis clairement en situation d'hypothermie, je ne veux pas rajouter de vêtements chauds maintenant sous peine de les tremper et de ne pas avoir de quoi faire pour cette nuit. Il fait trop pourri pour imaginer pouvoir faire du feu, non, même si j'arrive à bivouaquer je n'arriverai peut-être pas à me réchauffer. Il faut que je trouve un hébergement en dur ce soir.
Je reprends donc la descente jusqu'au premier village. Je vois un machin qui ressemble à un gîte, je frappe, finalement le propriétaire qui est à côté vient m'ouvrir pour me dire que c'est fermé mais qu'il y en a un ouvert 2km plus bas. Je reprends le vélo, et zig zague tant bien que de mal jusqu'au lieu salvateur. C'est juste parfait, un gîte d'étape façon refuge de montagne, dortoir (mais il y en a 3 pour 2 groupes plus moi donc j'ai un dortoir pour moi tout seul), avec mon duvet, pas de dîner vu l'heure à laquelle j'arrive et je peux faire mon petit dej tout seul aussi demain... Et surtout une douche chaude. Malgré le panneau invitant à économiser l'eau je m'octroie un long temps sous la douche pour que les tremblements cessent. Ce n'est qu'une bonne demi-heure plus tard que je commence enfin à me sentir mieux. J'ai fait une micro lessive au passage et fait sécher mes affaires dans la chaufferie, le luxe ! Je vais dîner en compagnie de 4 autres randonneurs à pied, tous ont bien pris la flotte aujourd'hui et c'est aussi la raison de leur présence smile je me sens moins seul. Il continue d'ailleurs de pleuvoir et même probablement neiger là-haut... juste sur la plage 11-15h qu'ils disaient, je m'en souviendrai !

7N8Uqypd9.20210524212434-IMG_2151.jpeg

7N8UqAPF6.20210525063051-IMG_2153.jpeg

J'en profite pour recharger toutes les batteries (notamment la première de l'appareil photo qui m'a lâchée aujourd'hui) sur les prises murales car le panneau solaire aujourd'hui... comment dire.  Et bien vite je file me coucher. Je ne pensais pas il y a 3 jours que je serai là ce soir ! Quasiment 175 bornes aujourd'hui, avec pas mal de relief, j'ai totalement explosé mes précédents records.

Dernière modification par moby59 (02-06-2021 11:57:48)

Hors ligne

#15 02-06-2021 11:44:42

Tib
Membre
Lieu : Houston ? on a un problème !
Inscription : 02-10-2020
Messages : 731

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Dingue ta force mentale, encore bravo !


Bike is right.

Hors ligne

#16 02-06-2021 11:59:50

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 934

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Tib a écrit :

#614872La portion Beynac est sublime, je connais bien ce coin. Tu n'es pas monté à Domme ? De la place du village, la vue sur la vallée de la Dordogne est incroyable.

Encore merci pour ton récit détaillé.

Non, j'avoue que j'étais plus en mode "repérage" en me disant "tiens ça pourrait être un coin sympa pour revenir en famille" que vraiment en visite touristique.

Sinon pour la force mentale... ça permet de se tester un peu, de voir ses limites, et elles ne sont pas toujours là où on croit.

Hors ligne

#17 02-06-2021 12:13:02

divad
Membre
Lieu : 14
Inscription : 30-07-2018
Messages : 450

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Effectivement le soleil n'a pas duré: chapeau pour ta persévérance cool

Le Pas de Peyrol est en passe de devenir le spot obligatoire pour les photos de CUL  wink

D

Hors ligne

#18 02-06-2021 12:16:30

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Messages : 1 663
Site Web

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Salut, eh ben, franchement, chapeau ! Je n'ai pas bien la notion de ce qu'il est possible de faire en vélo mais ça me semble quand même être une bonne journée, avec la lutte contre les éléments en prime !


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

Hors ligne

#19 02-06-2021 12:55:26

busab
Membre
Inscription : 29-04-2018
Messages : 9

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Bravo pour la journée dans de pareilles conditions!

Je suis passé par là l'année dernière, en août, et j'ai aussi subit les tremblements dans la descente. Il faisait bien 10 degrés de plus en haut, mais la fatigue, le coup de soleil de midi et le vent frait au sommet ont suffit à me frigorifier. Je suis resté manger un truc en haut, mais je n'arrivais pas à me réchauffer. Alors par 1 degré...

Pour info c'était aussi mon 3e jour, départ le matin un peu avant Decazeville, je me suis arrêté après la descente, avant Moissac, juste le temps de se prendre une bonne grosse saucée.
137km et 2186m de D+, moyenne de 14km/h.

Allez, puisque les photos de CUL au pas de Peyrol sont à la mode :
7N90CEBun.pas_de_peyrol.s.jpeg

On ne le voit pas sur la photo, mais derrière le "grand" plateau de 34 se cache un petit 18 dents bien utile dans une pareille montée. Et avec une cassette 9V de 12-25, les rapports sont biens étagés. Et c'est plus léger qu'un pédalier compact de VTT et une cassette de 11-46.

Hors ligne

#20 02-06-2021 13:21:39

Tib
Membre
Lieu : Houston ? on a un problème !
Inscription : 02-10-2020
Messages : 731

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

moby59 a écrit :

#614954Non, j'avoue que j'étais plus en mode "repérage" en me disant "tiens ça pourrait être un coin sympa pour revenir en famille" que vraiment en visite touristique.

Selon votre programme et ce que vous aimez, ça fait 5 étés qu'on passe une partie de nos vacances à 4 km de Domme, donc n'hésite pas à m'écrire pour que je te donne quelques infos. On adore ce coin.


Bike is right.

Hors ligne

#21 02-06-2021 19:24:23

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 1 360

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Bonsoir moby59,
Comme Joy, je suis assez épaté par les distances parcourues. Je ne suis pas capable d'en faire la moitié par jour.
Par contre pour les montées, j'ai du 22 à l'avant et 28 à l'arrière au rapport le plus court. Je monte assis.
En tout cas, merci pour ce début de récit qui donne envie d'aller se balader du côté de la Dordogne !  smile

Dernière modification par Manche (02-06-2021 20:40:53)

Hors ligne

#22 03-06-2021 09:35:46

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 934

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Jour 4
Mardi 25 mai
202,05 km
21.8 km/h de moyenne
9h14 à rouler
1203m de D+

J'ai eu beaucoup trop chaud cette nuit. Le quilt prévu pour 4°C confort c'est compliqué à gérer quand il fait 20°C dans la chambre. Difficile de trouver l'équilibre entre pas de duvet sur soi et sous le duvet. Paradoxe du confort !
Ce matin j'ai mis le réveil un quart d'heure plus tard : 6h30, grand luxe ! Normalement sans tente a plier, en utilisant la bouilloire du gîte pour faire chauffer l'eau, sans trou à faire à la mini pelle dans la terre dure... tout doit aller plus vite. Bon en fait même pas !
Je regarde la pluie tomber dehors pendant que je prends mon petit dej, les autres dorment encore. Le petit dej "servi"est à 7h30.

Les affaires sont à peine sèches. Ah l'enfilage des chaussettes humide... Enfin dans l'ensemble, vu de où je partais, c'est franchement pas mal. Si j'avais bivouaqué tout serai encore archi archi trempé.

Au moment de partir il ne pleut presque pas, mais la météo annonce de nouveau des pelletés de flotte (les prévisions avant le départ c'était samedi et lundi un peu de pluie en mi-journée et le reste juste gris/soleil... ça a bien évolué depuis)... Bref, il faut que j'aille plein sud : Aurillac et plus loin encore pour espérer m'en sortir.
Au bout de quelques minutes, petite flotte, puis grosse pluie. Grrr. J'ai le cerveau en ébullition, est-ce que rouler sur les traces encore bien visibles des voitures qui viennent de me doubler fait que la route est un micro poil moins mouillée à cet endroit là vu que les pneus ont envoyé l'eau ailleurs ? Voilà le niveau de réflexion. Ça me change de la musique du film Sunshine qui tourne en boucle dans ma tête depuis le départ. J'ai beaucoup aimé l'ambiance de ce film vu il y a quelques semaines et la musique me hante encore. Déjà je me suis débarrassé de celle que j'apprends a la guitare en ce moment, ça fait du bien. C'est assez récurrent les musiques en boucle quand je randonne seul.

Avec tout ça je descend à fond les ballons vers Aurillac, je me gèle bien comme il faut, j'ai les gants et les chaussettes trempés mais ça reste supportable.

Je traverse Aurillac en mode GPS, gauche, droite, petite ruelle commerçante, tout droit, piste cyclable, changement de côté, hop hop hop, finalement ça se passe plutôt bien malgré les errances habituelles du GPS : dès que tu coupes un virage trop court pour lui il est tout perdu, veut te faire faire demi-tour...

Je descend le plus vite possible, snobbe un Décathlon où pourtant il aurait été intelligent de m'arrêter acheter du lubrifiant pour la transmission. Mais le fait que ça ne semble pas ouvert (il est tôt) + que j'utilise du lubrifiant à la cire qui n'est pas si répandu que ça donc peut-être pas dispo dans le magasin en question + qu'il faut que je trace pour m'éloigner de la pluie ET me rapprocher de chez moi fait que je ne tente même pas.

Je le regretterai un peu l'après midi quand une fois le soleil revenu et l'eau évaporée de la chaîne, le vélo cousine comme un petit oiseau. Là encore réflexion en boucle : l'eau n'est pas un si mauvais lubrifiant, est-ce qu'il vaut mieux rien ou que je rajoute régulièrement de l'eau pour limiter les frottements et l'usure ? Mais côté rouille c'est pas idéal ? Mieux ? Moins bien ? Il faudra que je le renseigne.

7NbOohtH8.20210526135536-IMG_2275.jpeg

7NanF1anq.20210525095402-IMG_2161.jpeg

7NanF3THy.20210525113453-IMG_2168.jpeg

7NanFcvCu.20210525114651-IMG_2171.jpeg

7NanF8COc.20210525114640-IMG_2170.jpeg

L'air de rien le vélo passe 1000km depuis son achat, honnêtement je. Suis super content. Il y a quelques micro détails à revoir, mais c'est un excellent compagnon de route.

Je fait une petite pause pour demander de l'eau à un groupe de cyclistes tout juste rentrés chez eux puis un peu plus tard à un groupe de mamies qui papotent sur le bord de la route. C'est assez chiche en cimetières dans le coin. J'ai toujours du mal à aller frapper à la porte d'une maison ou chez un commerçant, même si je sais que c'est peu probable que ça se passe mal wink
Déja c'est un premier pas que de demander !

7NanFeNAg.20210525122203-IMG_2173.jpeg

7NanFhefs.20210525132424-IMG_2175.jpeg

J'enchaîne les jolies routes le long du Lot, c'est très joli, surtout avec le soleil qui est enfin là. Je suis même surpris en voyant le panneau "Aveyron", ah tiens je n'avais pas imaginé que c'était si "haut" l'Aveyron, moi qui voyait ça plus comme un département du sud, finalement ce sont les voyages qui forment la jeunesse la géographie.

7NanFjp6f.20210525134103-IMG_2178.jpeg

7NanFmgdx.20210525134115-IMG_2179.jpeg
J'aime bien ces panneaux "automobilistes soyez prudents", je m'imagine toujours écrire un genre de sous-titre "attention cyclistes méchants" :-)

7NanFofiM.20210525141046-IMG_2187.jpeg

7NanFqqrm.20210525150113-IMG_2205.jpeg

7NanFspFo.20210525155319-IMG_2207.jpeg

7NanFuEm4.20210525163803-IMG_2216.jpeg

Je traverse Cahors, un peu rapidement à mon goût (il faudra que je revienne, ça semble très sympa) et prévois de bivouaquer un peu après.
Sortir des zones urbaines prend finalement pas mal de temps, je regarde le compteur : 192 km... Rhaa ça pousse un peu à aller tâter le 200 ! Allez plus que 8. Là c'est dur car je surveille les km sur le compteur (toujours une mauvaise idée) et en même temps mes yeux repèrent des coins de bivouac potentiels... mais que je rejette... Non on verra après 200 !
Finalement les 200 passent, j'ai bien mal aux fesses. Je trouve un champ de vignes accueillant, je me planque un peu derrière une construction en pierres et ça fera l'affaire. Je monte mon bivouac sous le soleil qui descend doucement, finalement il n'est que 18h45 quand j'arrête de pédaler, c'est pas si exceptionnel que ça en terme de journée à rouler même si les fesses ne sont pas très d'accord :-)

7NanFwDre.20210525184639-IMG_2227.jpeg

7NanFyPHU.20210525202253-IMG_2234.jpeg

Après mon plus haut col en vélo 1589m hier (plus haut de tous les temps hein, même en incluant le tour d'Europe en tandem il y a quelques années !), aujourd'hui je célèbre ma plus longue distance. Mais pas le temps de traîner au bar autour d'une bière ou d'une coupe de champagne... Là il faut malgré tout enchaîner : recharger le GPS pendant qu'il y a un peu de soleil, montage de tente, toilette sommaire, dîner, gestion des affaires en cours... finalement ça prend du temps si on veut conserver au moins 8h de "sommeil". Même pas le temps d'écrire mon journal (je le fais le lendemain) et hop aux plumes.

Dernière modification par moby59 (04-06-2021 06:56:23)

Hors ligne

#23 03-06-2021 09:52:26

DDN17
Bikepacker
Lieu : Rochefort
Inscription : 08-09-2018
Messages : 1 425

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Bravo et merci pour le récit !


"il y a deux catégories de randonneurs à vélo : ceux qui voyagent à vélo pour voyager, et ceux qui voyagent à vélo pour faire du vélo" (je fais partie de la deuxième catégorie)

Liste gravel : https://lighterpack.com/r/6dzk1h
Liste route : https://lighterpack.com/r/str5f2

Hors ligne

#24 03-06-2021 09:53:39

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 934

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Tib a écrit :

#614966

moby59 a écrit :

#614954Non, j'avoue que j'étais plus en mode "repérage" en me disant "tiens ça pourrait être un coin sympa pour revenir en famille" que vraiment en visite touristique.

Selon votre programme et ce que vous aimez, ça fait 5 étés qu'on passe une partie de nos vacances à 4 km de Domme, donc n'hésite pas à m'écrire pour que je te donne quelques infos. On adore ce coin.

Merci je prends note. Cet été ça sera probablement vélo en famille dans le nord du Médoc, à base de quelque chose comme 20-30km par jour, mais si jamais on roulait plus (junior a 7 ans et son propre vélo, on a du mal à estimer ses capacités pour l'instant) on pourrait s'orienter vers là-bas dans les années à venir, ou plus simplement aller là-bas en voiture et rayonner autour ensuite.

Manche a écrit :

#615042Bonsoir moby59,
Comme Joy, je suis assez épaté par les distances parcourues. Je ne suis pas capable d'en faire la moitié par jour.
Par contre pour les montées, j'ai du 22 à l'avant et 28 à l'arrière au rapport le plus court. Je monte assis.
En tout cas, merci pour ce début de récit qui donne envie d'aller se balader du côté de la Dordogne !  smile

En toute honnêteté moi aussi j'ai été un peu surpris de ces distances. Je ne suis pas un grand sportif, je suis plutôt sédentaire et mes sorties vélos se résument à 1km par jour à tout casser (école, nounou,...) + quelques sorties plus longues (20-50 km) genre une fois par mois, j'ai juste augmenté un poil la fréquence le mois précédent le départ, mais pas tant que ça (genre juste une fois 2 sorties de 40/50km 2 jours d'affilée). Physiquement je n'ai eu aucun problème en terme de jambes, muscles, courbatures, crampes, ... que dalle, même pas aux épaules où je craignais un peu vu le temps passé sur les barres aéro (très peu avant, beaucoup pendant). Nan franchement j'en reviens à ce que j'ai écrit plus haut : il faut juste rouler longtemps, en limitant le nombre et la durée des pauses et toujours sans s'entamer physiquement, si c'est ce qu'on aime et dont on a envie bien sûr.

Pour les montées, c'est clair que 34x28 c'est long... il faudrait l'inverse déjà pour commencer smile- Mais sur une transmission route ça n'est pas possible de mettre plus petit que 34 à l'avant. Idéalement j'aimerai bien une cassette 13-36 pour la rando. Le 11/12 n'ayant pas grand intérêt, et ça limiterait au passage les trous entre les pignons. Pour l'instant je n'ai trouvé que du 13-34 (Miche, pas dispo en ce moment) ou en rester au 11-34 Shimano (dispo idem), ou, celle qui aura probablement mon vote : SRAM PG-1170 en 11-36 (il y a aussi une Sunrace je crois, mais je connais moins la qualité).

Dernière modification par moby59 (03-06-2021 10:00:49)

Hors ligne

#25 03-06-2021 10:08:21

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 3 628
Site Web

Re : [Récit + liste] 7 (presque) jours de vélo solo Dordogne/Puy-Mary/Lot

Je le regretterai un peu l'après midi quand une fois le soleil revenu et l'eau évaporée de la chaîne, le vélo cousine comme un petit oiseau. Là encore réflexion en boucle : l'eau n'est pas un si mauvais lubrifiant, est-ce qu'il vaut mieux rien ou que je rajoute régulièrement de l'eau pour limiter les frottements et l'usure ? Mais côté rouille c'est pas idéal ? Mieux ? Moins bien ? Il faudra que je le renseigne.

Si jamais ça marchait tu révolutionnerais le voyage à vélo big_smile

En vrai je pense que ça ne va pas pour (au moins) deux raisons : la rouille et la faible "durée de vie" de l'eau sur la chaîne (il faudrait en remettre tout le temps).

EDIT : perso j'ai un double plateau 34-46 et une cassette 11-32 (bientôt remplacée par une 11-34 car j'ai un projet très montagneux qui arrive), je trouve que c'est très polyvalent pour un voyage à vélo. Le plateau de 46 est plus petit que ce qui est couramment utilisé sur un vélo de route (généralement c'est 50 ou 52) mais ça permet de rester plus longtemps sur ce plateau et d'utiliser tous les pignons de la cassette (sinon, dans le cadre du cyclotourisme les petits pignons ne seraient utilisés que lors de grosses descentes).

Dernière modification par Shanx (03-06-2021 10:17:01)


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

Pied de page des forums