Annonce

Mise à jour 12 mai 2019 : les inscriptions pour le camp itinérant de cet été 2019 sont closes ! Les nouveaux inscrits seront désormais sur liste d'attente.
7 jours de randonnée légère itinérante dans les Pyrénées avec l'association Randonner léger, pour se rencontrer et partager notre passion.
La discussion sur le forum.

#76 06-11-2017 13:11:39

Eveos
Membre
Inscription : 17-06-2012
Messages : 369

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

Un vrai feuilleton ce fil !!!!! yikes

Bravo, c'est énormément de travail, très bien réalisé, très complet, très utile et passionnant qui plus est !!

MERCI  !!!  wink

(... et vivement la suite !  lol  )

Hors ligne

#77 07-11-2017 16:01:13

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007
Messages : 2 851

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

Un gros merci pour ce travail qui n'a pas d'équivalent actuellement sur la toile, à ma connaissance. smile


Evidemment, tu ne fais pas l'expérimentation en laboratoire et ne maitrise pas tous les paramètres...mais on décèle une bonne connaissance des protocoles expérimentaux. Et tes résultats sont pertinents et très intéressants.

Globalement tes résultats collent avec ce que l'on était en droit de s'attendre. Ce serait peut être bien que tu nous indiques le poids en g/m² des échantillons et pas seulement le denier. Le denier est corrélé au poids, mais pas toujours.


Enfin, il est possible que les résultats observés soient le fait des échantillons utilisés, plus que des tissus en eux mêmes. La variabilité de la production pouvant être plus grande que celle des specs théoriques. Difficile d'évaluer ce facteur sauf à disposer de X échantillons provenant de lots, fabricants et conditions de stockage différents.

XavN a écrit :

Pour les tissus enduits PU, on reste au-delà des limites de mesures de mon appareil, sauf pour le HyperD 40D qui s'écroule complètement (4 mesures sur toute la surface de l'échantillon, résultats assez homogènes). Je soupçonne la trame ripstop renforcée de ce tissu d’abîmer l'enduction ?

Le ripstop est à la mode (ça fait technique). Il n'a aucun intérêt pour la résistance à l'abrasion et a un effet négatif sur l'imperméabilité.

L'imperméabilité est essentiellement le fait de la présence de faibles espaces entre les fils de trame et les fils de chaîne. Elle dépend aussi de la nature du fil, mais beaucoup moins.

C'est pour cette raison qu'un tissu de coton avec des fils très fins et tissé serré, peut atteindre une étanchéité de 900mm (environ). Et couramment la toile de tente coton atteint 400mm. Si on utilise une tente de forme adapté, de la bonne façon (montage) : c'est très suffisant pour se protéger de la pluie, même prolongée. Demandez aux générations de scouts.

Plus un fil est fin, plus le tissu est tissé fin et serré (faible espace résiduels), plus le tissu est imperméable. L'enduction ou d'autres procédés comme le calandrage ne font que participer à combler les trous.

Un tissu ripstop à, par construction, des fils plus épais disposés dans le tissu. A chaque croisement fil/trame les espaces au niveau des fils épais sont plus importants. L'enduction devant combler de plus grands espaces est moins efficaces.

A cela s'ajoute qu'un fil épais est moins souple qu'un fil fin de même nature. Quand le tissu est utilisé (ce que tu simules) les différences de souplesse ont tendance à accélérer localement l'usure.

Bref : sauf si vous cherchez une résistance à la tension et à la déchirure amorcée (parachute), évitez le ripstop.

smile


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

#78 08-11-2017 15:42:56

XavN
PRO
Lieu : Tarn
Inscription : 14-09-2011
Messages : 405
Site Web

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

Merci pour les éclaircissements smile cela confirme ce que je soupçonnais concernant la trame ripstop (et son côté "mode"). D'ailleurs, en regardant précisément lors des tests de colonne d'eau, j'ai remarqué que les endroits qui percent sont au niveau du fil plus épais "ripstop".

Voici les poids des échantillons testés :

silnylon 20D39 g/m2
silnylon 40D52 g/m2
silpoly 15D32 g/m2
silpoly 20D42 g/m2
silpoly 40D60 g/m2
silpoly 20D PU49 g/m2
HyperD 40D PU70 g/m2
Nylon 70D PU93 g/m2
Skytex 38?

A noter que le poids des silnylons (d'extremtextil) varient pas mal d'une commande à l'autre, (+/-5%). Je mesure également des différences d'étanchéité, mais je n'ai pas l'impression que l'un et l'autre soient liés.

Je n'en ai pas parlé, mais j'ai également mesuré la différence de poids avant et après pour chaque échantillon, histoire de pouvoir déceler une enduction qui partirait dans la nature. Résultat, pas de différence mesurable (+/-2% de variation). Faut dire que les échantillons ne sont pas si grands que ça, donc obtenir une mesure précise n'est pas simple.  hmm

Hors ligne

#79 08-11-2017 16:51:36

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 703

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

Salut XavN, encore merci pour ton travail.

si ce n'est déjà fait tes diagrammes seraient bien sur le Wiki. En revanche se serait bien de les classer par ordre de poids ex en plaçant en abscisse la masse/m2

Dernière modification par bruno7864 (08-11-2017 16:52:10)

Hors ligne

#80 08-11-2017 17:06:50

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 703

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

pour aller dans le sens de XavN et Ith,

voilà par où passent les premières gouttes d'eau sur un tissu ripstop
7304_img_9521_08-11-17.jpg

méthode utilisée: un sac remplit de 400mm d'eau (en hauteur  tongue )
7304_img_9522_08-11-17.jpg

L'exemple testé est un Skytex 27 classic 2 (vendu par Extrem Textil) aprsè moins d'une minute l'eau commence à perler par les pores de la toile:

au vu du résultat on pourrait penser que ce tissu ne fonctionne pas... hmm !!?

sauf que ce tissu donné à 400mm de colonne d'eau fonctionne en conditions réelles sur des abris
sauf que sur un abri on a rarement une baignoire de 400mm d'eau  lol
sauf que l'eau prenant toujours le chemin le plus simple, plus les parois seront inclinées plus la pluie ruissèlera aisément sur la toile et moins le tissu n'aura besoin d'avoir une imperméabilité élevée.

Mais alors pourquoi?

imperméabilité
Une colonne d'eau de 2 mètres (2000mm), souvent vantée sur les produits vendus, correspond aux plus fortes chutes de pluie relevées dans le monde depuis plus d'un siècle (cyclones - tempête tropicale) : dans ces conditions climatiques on essaie surtout de ne pas se noyer avant de chercher à ne pas être mouillé big_smile . En condition bivouac même le moins imperméable des tissus testé sera encore suffisamment efficace

pour être plus près des besoins, il vaudrait mieux pour l'imperméabilité utiliser une méthode plus proche de l'utilisation.  ex: une toile tendu+témoin absorbant  placé sous la pluie, et vérification visuelle de temps à autre.

tenue aux UV+ intempéries:
un an de test pour un matériau polymère dans une zone ensoleillée est plus que sévère. Cela correspond à 365 jours de bivouac + camping statique. Pour un randonneur, pouvoir partir plus de 20 jours par ans en bivouac est pas mal. Il  lui faudra donc 18,25 années de bivouac + un certain nombre d'années de camping, pour atteindre les limites du test, bref de quoi faire toute une vie de rando. Pas certain que dans l'intervalle il n'ai décidé de changé d'abri. big_smile , pareil on s'éloigne de l'optimisation recherchée en randonnée légère

résistance mécanique
On pourrait en faire de même sur la tenue à la déchirure et tenue mécanique ou à la traction, l'assemblage, les renforts, le collage de ceux-ci, participant à la tenue mécanique. Encore une fois le skytex 27 est un bon exemple. Il serait dernier du classement au moins en déchirure mais bien traité permet de fabriquer un abri tout à fait convenable et résistant. Et pourtant il est léger  smile

Dernière modification par bruno7864 (08-11-2017 18:04:52)

Hors ligne

#81 08-11-2017 18:24:53

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 681
Site Web

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

bruno7864 a écrit :

sauf que ce tissu donné à 400mm de colonne d'eau fonctionne en conditions réelles sur des abris
sauf que sur un abri on a rarement une baignoire de 400mm d'eau  (...)

Une colonne d'eau de 2 mètres (2000mm), souvent vantée sur les produits vendus, correspond aux plus fortes chutes de pluie relevées dans le monde depuis plus d'un siècle (cyclones - tempête tropicale) : dans ces conditions climatiques on essaie surtout de ne pas se noyer avant de chercher à ne pas être mouillé big_smile . En condition bivouac même le moins imperméable des tissus testé sera encore suffisamment efficace

Attention à prendre en compte la pression générée par l'impact d'une grosse goutte à haute vitesse. Je n'ai jamais fait le calcul, mais une pluie d'orage par vent fort peut peut-être localement générer une pression qui dépasse les 2000 mm de pression hydrostatique. D'autant plus que la pluie peut dans ce cas impacter la toile perpendiculairement même si elle est montée avec une forte pente par rapport au sol.
Pluie sur tissu a grande vitesse : les motards en savent quelque chose.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#82 08-11-2017 20:40:03

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 703

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

Non pas toi big_smile un mythe s'écroule..
La goutte d'eau a certes le meilleur profil aérodynamique, mais la taille de la goutte ne change pas sa vitesse de chute , Olivier voyons  lol  lol

Dernière modification par bruno7864 (08-11-2017 20:41:42)

Hors ligne

#83 08-11-2017 20:43:01

Scaramouche
Membre
Lieu : Sud
Inscription : 25-08-2016
Messages : 527

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

bruno7864 a écrit :

Non pas toi big_smile un mythe s'écroule..
La goutte d'eau a certes le meilleur profil aérodynamique, mais la taille de la goutte ne change pas sa vitesse de chute , Olivier voyons  lol  lol

Il ne dit pas que ça change sa vitesse de chute, mais la pression générée à l'impact.
(heureusement que je suis là)

Hors ligne

#84 08-11-2017 21:12:47

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 681
Site Web

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

bruno7864 a écrit :

Non pas toi big_smile un mythe s'écroule..
La goutte d'eau a certes le meilleur profil aérodynamique, mais la taille de la goutte ne change pas sa vitesse de chute , Olivier voyons  lol  lol

Bien sûr que si, la taille des gouttes influe sur leur vitesse de chute, si on prend les extrêmes : entre celles d'un brouillard et celles d'une grosse averse, c'est flagrant, pas besoin de sortir ici des formules compliquées (que tu trouveras ici, vitesse terminale dépend du rayon), mais c'est surtout le vent qui peut lui donner une vitesse importante, la vitesse max des (grosses) gouttes en chute libre étant autour de 30 km/h.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#85 08-11-2017 21:29:26

nomadecueilleur
Long cours, plaine, Europe
Inscription : 24-01-2015
Messages : 1 278

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

Tous les objets chutent avec la même célérité, cela ne dépend pas de la masse. L'unique différence tient à leur forme qui offre plus ou moins de résistance au frottement de l'air.

Si une plume chute plus lentement qu'un marteau, c'est donc uniquement parce qu'elle a une forme plus étalée, si elle avait la forme d'un marteau, elle arriverait au sol en même temps. Ce n'est pas intuitif, c'est Galilée qui l'a dit.

Hors ligne

#86 08-11-2017 22:07:50

thierry
Membre
Inscription : 13-04-2006
Messages : 3 859

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

nomadecueilleur a écrit :

Tous les objets chutent avec la même célérité, cela ne dépend pas de la masse. [...]

Oui bien sûr, mais l'énergie cinétique, elle, dépend de la masse ! Or c'est elle qui va induire la pression sur la toile.

Hors ligne

#87 08-11-2017 22:35:06

nomadecueilleur
Long cours, plaine, Europe
Inscription : 24-01-2015
Messages : 1 278

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

Oui, un marteau ou une plume en chute libre arriveront en même temps sur une tête, par contre elles n'auront pas le même effet. Là, leur taille va compter (je n'ai pas suivi tous les derniers posts sur fil).

Je disais juste que leurs tailles (masses) n'influent pas sur la vitesse de chute.

Hors ligne

#88 08-11-2017 23:04:11

zap70
Membre
Inscription : 26-01-2008
Messages : 387

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

Pffffff! Bravo et merci pour ce travail! Et pour ces échanges.
Pour estimer l’influence des UV sur les matériaux, n'est il pas possible de tester des tissus qui auraient vieillis à l'abri de la lumière? Pas forcément tous ceux exposés dans le jardin, mais un exemplaire de chaque type (syl, PU, ...), et extrapoler à toute la gamme. On aurait une idée de l'effet UV.
Mais même pour un mois d'UV, la détérioration des performances est importante. Affaire à suivre.

Hors ligne

#89 08-11-2017 23:44:36

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 681
Site Web

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

Pour ceux qui doutent que la vitesse de chute d'une goutte dépend de son rayon, je rappelle le lien donné ci-dessus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Forme_d%2 … _terminale

Mais ce n'était pas le plus important de mon message ci-dessus.

J'ai retrouvé un calcul de ChP sur la pression créée par l'impact d'une goutte, il y a une erreur de calcul il me semble, ce n'est pas P=ρ.V²/4.5, mais P=ρ.V²/3,375 (V vitesse de la goutte en m/s, ρ=1000, P pression en N/m²).

Avec la correction pour 40 km/h (vitesse d'une grosse goutte chutant sans vent) environ on trouve une pression équivalente à 3700 mm ou Schmerber.
Pour 80km/h (vitesse goutte + vitesse vent) on trouve à peu près l'équivalent de 15.000 mm.
Bien sûr plein de facteurs interviennent (l'élasticité de la toile si elle est peu tendue, la présence d'un film d'eau en surface du tissu, l'angle d'impact, etc), mais on peut comprendre l'intérêt de valeurs d'imperméabilité élevées... même si "sur un abri on a rarement une baignoire de 400mm d'eau" wink .
Certains randonneurs ont déjà relaté ici le fait de voir l'eau perler à travers leur double toit par vent fort et pluie, alors qu'ils n'avaient jamais eu de souci jusque là.
En complément, pour les tapis de sol, la pression exercée par un genou serait environ l'équivalent de 7000 Schmerber.

Pour compléter, une autre discussion ici, où ChP critique le test d'imperméabilité sous la douche.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#90 09-11-2017 00:25:16

XavN
PRO
Lieu : Tarn
Inscription : 14-09-2011
Messages : 405
Site Web

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

Intéressant ces calculs théoriques sur la pression induite par l'impact d'une goutte d'eau smile Ça  donne des ordres de grandeur.

Juste pour rappeler la procédure de la norme iso (que j'essaie de suivre) :
- La zone concernée fait environ 10cm de diamètre
- On monte en pression petit à petit, à une vitesse de 1200mm/min
- La valeur retenue est obtenue lorsque 3 gouttes d'eau apparaissent à la surface.

Compte tenu de la surface, le test d'étanchéité est assez strict je trouve. Le tissu a amplement le temps de s'imbiber, et il suffit de 3 micro-fuites sur des "zones de faiblesse" (trame ripstop par exemple) sur toute la surface pour obtenir les 3 gouttelettes qui donnent la valeur retenue.

Dans la vraie vie, lorsque les gouttes d'eau tombent sur la toile de tente, c'est beaucoup plus rapide, et de nombreuses gouttes ne tombent pas sur les "zones de faiblesse".

Bref, une chose est sûre, c'est compliqué  big_smile

Hors ligne

#91 09-11-2017 00:35:50

XavN
PRO
Lieu : Tarn
Inscription : 14-09-2011
Messages : 405
Site Web

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

zap70 a écrit :

Pour estimer l’influence des UV sur les matériaux, n'est il pas possible de tester des tissus qui auraient vieillis à l'abri de la lumière? Pas forcément tous ceux exposés dans le jardin, mais un exemplaire de chaque type (syl, PU, ...), et extrapoler à toute la gamme. On aurait une idée de l'effet UV.
Mais même pour un mois d'UV, la détérioration des performances est importante. Affaire à suivre.

Je passe souvent devant mes échantillons, et lorsqu'il y a du vent ils passent leur journée à faire "flapflapflapflapflap" (avec un peu d'eau en bonus s'il pleut).
En voyant cela régulièrement, je ne suis pas convaincu que les UV soient les seuls en cause, ni même s'ils font parti des causes de vieillissement principales ? Faudrait que je mette deux échantillon au soleil et à l'abri des éléments pour voir. hmm

Hors ligne

#92 09-11-2017 01:11:56

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 681
Site Web

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

ith a écrit :

Bref : sauf si vous cherchez une résistance à la tension et à la déchirure amorcée (parachute), évitez le ripstop.

Est-ce que n'est pas aussi ce qu'on recherche dans le tissu utilisé pour construire un abri ? Surtout au niveau des ancrages où la tension et le risque de déchirure est le plus élevé ?
Je ne dirais pas que le ripstop est "une mode", c'est un compromis technique qui a ses avantages et inconvénients. On peut le voir comme l'optimisation d'un tissu "lourd" : plutôt que d'avoir des fils tous au même diamètre, on a réduit le diamètre de certains de ces fils en perdant en étanchéité, en résistance à l'abrasion et à la tension, mais en allégeant considérablement le matériau.

XavN a écrit :

Compte tenu de la surface, le test d'étanchéité est assez strict je trouve.

Yep, encore une fois : MERCI pour ces essais. J'ai hâte de voir si le silnylon 40D continue à être plus performant que les autres au global (imperméabilité et résistance à la déchirure) big_smile .


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#93 09-11-2017 01:23:28

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 703

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

XavN, ton travail est super et loin de moi l'envie de mettre en cause la qualité de celui ci.
En revanche à mon sens cet essai normalisé est plus adapté à mesurer l'étanchéité d'un matériau plutôt qu'à qualifier la qualité imperméable d'un tissu, la saturation en eau pouvant améliorer l'imperméabilité de certains textiles. Il y a aussi l'effet de contact de la pluie sur la toile qui s'exerce simultanément sur des petites surfaces et jamais sur la totalité de la toile en même temps.
Ce test ISO ne peut que donner un avis négatif à tout bricoleur souhaitant utiliser un des skytex 27, 32, 38 ou  40 alors qu'ils fonctionnent sur le terrain

En exemple je citais plus haut des essais réalisés par mes soins sur des abris skytex 27 "classic 2", sous pluie tenace et sur plusieurs jours ainsi qu'au jet d'eau.
- Résultat pas un marqueur avec une trace d'eau. On peut en voir une description en images sur le fil Skytex. Et pourtant ce tissu ne supporte guère la pression d'eau (image plus haut).

autres retours sur des abri Skytex:

Prèt de 3 abris en skytex 27 pour le CDB2017 dont un que j'avais donné à l'asso
- pas de retour négatif sur l'imperméabilité à ce jour par les utilisateurs et pourtant il a plu et pas 3 fois rien.

Il y a aussi tous les abris fabriqués en skytex par de nombreux intervenants sur le forum et leurs retours

Cela veut sans doute dire que la résistance à une colonne d'eau pour un tissu est un peu la méthode ceinture et bretelles.
Si elle assure de la bonne étanchéité d'un matériau, elle n'est pas optimum pour déterminer si un matériau peut être imperméable à la pluie ou non

En tout cas merci pour ce fil et ces tests, éventuellement si tu le souhaites je peux te fournir quelques échantillons de skytex27 32 et 38 pour compléter ton tableau

Dernière modification par bruno7864 (09-11-2017 03:04:10)

Hors ligne

#94 09-11-2017 12:48:44

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 2 278
Site Web

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

intéressant ce retour sur le skytex.
Peut être que les conditions rencontrées n'étaient pas le pire cas (toile avec pente importante, gouttes pas trop grosses, abrité sous des arbres, ..) ce qui fait que l'on n'a pas atteint l'équivalent de la hauteur d'eau maximale indiquée par le fabriquant.
Donc je rejoins Bruno sur le fait qu'un avoir un tissu à 500mm suffit dans 99% des pour un abri bien monté. Et les 1% des autres cas vont occasionner des gouttes d'eau dans l'abri mais bon la quantité peut être inférieure à celle générée par la condensation ! Donc il faut faire la part des choses.

Hors ligne

#95 09-11-2017 14:13:33

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 681
Site Web

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

tolliv a écrit :

Peut être que les conditions rencontrées n'étaient pas le pire cas (toile avec pente importante, gouttes pas trop grosses, abrité sous des arbres, ..)

... pas ou peu de vent... ?


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#96 09-11-2017 17:47:38

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007
Messages : 2 851

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

oli_v_ier a écrit :
ith a écrit :

Bref : sauf si vous cherchez une résistance à la tension et à la déchirure amorcée (parachute), évitez le ripstop.

Est-ce que n'est pas aussi ce qu'on recherche dans le tissu utilisé pour construire un abri ? Surtout au niveau des ancrages où la tension et le risque de déchirure est le plus élevé ?
Je ne dirais pas que le ripstop est "une mode", c'est un compromis technique qui a ses avantages et inconvénients. On peut le voir comme l'optimisation d'un tissu "lourd" : plutôt que d'avoir des fils tous au même diamètre, on a réduit le diamètre de certains de ces fils en perdant en étanchéité, en résistance à l'abrasion et à la tension, mais en allégeant considérablement le matériau.

C'est parfois justifié. Par exemple dans le cas que tu cites (finalement la toile mise en tension doit aussi résister à des efforts brusques dans le vent sur une monoparoi) ou bien encore pour une veste en duvet (afin de limiter la propagation d'une déchirure). A poids égal, la construction ripstop offre un avantage sur ces points si on considère le même tissu.

Mais dans le cas d'une tente, il me semble aussi important de valoriser l'étanchéité et s'il faut aussi prévoir une grosse résistance à la traction : le silnylon, même léger,  offre une excellente résistance à la traction et à la déchirure (pas au percement. dans ce cas le PU est mieux). On peut donc faire sans "ripstop" (silnylon) tout en étant suffisamment solide ET plus durablement étanche*.

Après, et surtout le sens de ma remarque, on retrouve le riptstop dans nombre d'emploi où ce n'est pas justifié. Quelques années en arrière on trouvait même du ripstop "double" ou "nid d'abeille"...pas vraiment utile fonctionnellement. wink


*Ceci dit, un tissu miracle ne remplace pas une bonne conception et une réalisation de qualité en matière d'étanchéité de résistance d'un abris.


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

#97 10-11-2017 14:01:02

XavN
PRO
Lieu : Tarn
Inscription : 14-09-2011
Messages : 405
Site Web

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

En rappelant la procédure de la norme, je ne voulais pas souligner le côté "strict" des expérimentations, mais plutôt le côté très exigeant pour les matériaux de ce test, et donc de la difficulté de comparer la valeur obtenue aux unités de pression "réelles" et calculées.
De plus, je pense qu'il y a un continuum entre  "ça perle tout doucement" et "ça passe complètement au travers".  Où met-on la barre "étanche / pas étanche" sur cette échelle ?

Au sujet de la trame ripstop, je trouve qu'on ne la sent pas trop lors de la déchirure du silnylon 20D et du silpoly 20D. On la sent un peu pour le silnylon 40D, et elle est très évidente et efficace pour le skytex 38 (la déchirure se fait par "à-coups" entre chaque trame renforcée).


Je n'ai que quelques retours d'expérience de déchirure sur le terrain, mais AMHA je pense qu'une perte d'étanchéité, si elle peut être ch... lors des grosses pluies (brumisation), elle n'est pas critique. Par contre, une déchirure qui se propage lors de mauvaises conditions météo, là ça peut craindre en l'absence de solution de repli.

Hors ligne

#98 10-11-2017 15:11:49

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007
Messages : 2 851

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

Il y a quelques années (10 ans?) Patagonia avait des tissus ripstop imper/respi "léger" dont le corroyage était constitué de dynema (je crois que c'était du goretex mais d'un autre coté les coutures n'étaient pas toutes étanchées...j'ai donc un doute). Dans ce cas là, les renforts prenaient réellement du sens.

Aspect semblable à ça : https://ripstopbytheroll.com/products/2 … x-gridstop

smile


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

#99 10-11-2017 15:56:37

XavN
PRO
Lieu : Tarn
Inscription : 14-09-2011
Messages : 405
Site Web

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

Intéressant, mais j'imagine que ça ne doit pas être donné comme matériau hmm

D'après Lawson Kline sur BPL, plus le fil de dyneema est fin plus il serait cher, au point d'être complètement hors de prix en arrivant sur du 50D. C'est peut-être pour ça que Patagonia a arrêté son utilisation ?

Hors ligne

#100 18-11-2017 13:24:25

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 703

Re : [Matériaux] Expérimentations sur tissus pour tente

oli_v_ier a écrit :
tolliv a écrit :

Peut être que les conditions rencontrées n'étaient pas le pire cas (toile avec pente importante, gouttes pas trop grosses, abrité sous des arbres, ..)

... pas ou peu de vent... ?

.... oh trois fois rien. smile
Seulement laissé l'abri une semaine à poste fixe sous la pluie et les orages qui ont précédé les inondations de 2016. Il y avait si peu de vent que chaque jour j'allais replanter des sardines et tendre les haubans.
l'abri n'était pas non plus planté sous un arbre...
7304_img_9779_09-04-16.jpg

Pendant tout ce temps sous l'abri deux marqueurs placés sur deux pans de toile différents.
marqueurs protégés par un SELOFRAIS scotché pour que l'humidité ne puisse venir qu'à travers de la toile.
résultat une semaine sous les intempéries pas une trace d'humidité
pas une goutte.
tissu testé Skytex 27 classic2 double enduction PU (vendu chez ET)
7304_img_9776_09-04-16.jpg

7304_img_9823_09-04-16.jpg7304_img_9826_09-04-16.jpg

testé de la même façon au jet d'eau pendant une dizaine de minutes. 3 minutes en fixe à l'endroit du testeur.
L'eau est envoyée à environ 2m avec une pompe immergée dans un puis, ça pousse fort le débit et la pression est supérieure à celle de l'eau du robinet et bien supérieure à celle d'un gros orage.
résultat rien non plus

Dernière modification par bruno7864 (18-11-2017 17:25:52)

Hors ligne

Pied de page des forums