#1 21-07-2021 18:36:33

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 892

Randonnée pédestre et handicap mental ou physique ?

Bonjour,

Je souhaiterais m'investir davantage et proposer ou faire partie d'une association ou autre qui propose - hors cadre RL - des balades/randos ouvertes à des personnes atteintes de handicap ou maladies mentales et/ou physiques. Restreint tout de même à des handicap ou maladies qui ne nécessitent pas de devoir investir dans des équipements onéreux, type joëlette ou autre. Certainement plutôt ciblé au départ sur les maladies/handicap mentales. Et plutôt jeunes, même si moi le même le devient de moins en moins chaque jour.

A vrai dire, pour le moment j'imagine des sorties de 8 à 12/15 km accessibles en transport en commun en région parisienne, comme j'en organisais il y a quelques années pour des sorties familles. Puis peut être dans un second temps des sorties à vélo ou des séjours ou randos itinérantes à pied de 2 à 7 jours.

Hors en cherchant sur le net où je pouvais proposer mes services, et aussi en cherchant à savoir si c'était ou non une bonne idée qui pouvait effectivement rendre service et être utile, ou du moins plus utile que nuisible, je ne suis rendu compte que :
   

  • l'activité physique est fortement recommandée, et la randonnée à pied ou a vélo également bien sur

  • Et une fois ce constat posé, curieusement on ne trouve pas de structure qui propose des sorties/randos/balades/ marches nordiques ouvertes ou destinées aux personnes souffrants de maladies diverses, hors cadre de soins


Pour préciser davantage le second point, la FFRP propose bien des randos santé, mais il s'agit plutôt de marche à rythme très réduit pour personnes déclinant physiquement, de très faible kilométrage et rythme, plutôt que de sorties adaptées à des handicaps mentaux par exemple.

Et je tiens aussi à préciser qu'il existe la randonnée annuelle à vélo de plusieurs jours appelée "psycyclette" maintenant organisées par l'Unafam.

J'en viens maintenant à ma demande, ou du moins à l'objet de ce fil de discussion
: si certain(e)(s) d'entre vous avez des expériences heureuses ou malheureuses d'organisation ou de suivi de randos pédestres ou à vélo avec un public incluant des personnes malades ou handicapées, y compris "mentales", je suis avide d'échanger et de partager avec vous sur vos expériences, les aspects bénéfiques et les difficultés, sur ce fil de discussion ou, si vous le préférez par mp.

Autre questionnement rejoignant le premier : si vous connaissez ou avez repéré sur le net des structures ou associations - idéalement pour moi en région parisienne, mais pas que - proposant ce type de sorties, je vous saurai gré de les partager.

Enfin, questions plus délicates mais ô combien importantes : j'imagine des sorties ouvertes aux personnes handicapées ou atteintes de maladies mentales, donc inclusives et non restreintes à ce public particulier  :
En tant que randonneur(se)(s) valide(s), seriez vous prêt à participer à de telles sorties  ?
   

  • Si oui, pourquoi, que pensez vous y trouver ou pouvoir y apporter ?

  • Si non, pourquoi et quels sont les freins qui vous en empêcheraient ?

Merci de m'avoir lu.

Portez vous bien ! Et profitez de l'été pour randonner.

Dernière modification par Oscar (21-07-2021 18:47:52)

Hors ligne

#2 21-07-2021 19:04:47

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 24-08-2011
Messages : 2 175

Re : Randonnée pédestre et handicap mental ou physique ?

Bonjour Oscar,  smile

Chapeau bas pour l'altruisme.  cool

Oscar a écrit :

Autre questionnement rejoignant le premier : si vous connaissez ou avez repéré sur le net des structures ou associations - idéalement pour moi en région parisienne, mais pas que - proposant ce type de sorties, je vous saurai gré de les partager.

La Ffrp propose régulièrement des sorties de ce genre, y compris sorties-joëlettes, aide à la marche pour malvoyants etc.
Les randonneurs bénévoles sont bienvenus pour encadrer (en prenant la carte ffrp, bien sûr).


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#3 21-07-2021 20:41:02

gui3gui
Membre
Inscription : 22-10-2014
Messages : 1 926

Re : Randonnée pédestre et handicap mental ou physique ?

Même s'ils ne font pas que de la rando, tu as notamment dans cet esprit à bras ouvert.

https://www.abrasouverts.fr/

Hors ligne

#4 21-07-2021 21:30:09

Mélicorne
Membre
Inscription : 02-06-2021
Messages : 40

Re : Randonnée pédestre et handicap mental ou physique ?

En soit, quasiement toutes les randonnées sont accessibles aux handicaps "non physiques", donc je ne vois pas très bien le concept. Après, si tu organises ce genre d'évènements, es tu formé.e afin d'accompagner ces personnes? Les valides qui accompagneraient le seraient iels? Si tu veux l'organiser ça serait sous quel statut juridique? Quels assurances?

Bonne soirée smile

Hors ligne

#5 21-07-2021 22:26:59

COQ1
Membre
Inscription : 05-02-2021
Messages : 19

Re : Randonnée pédestre et handicap mental ou physique ?

Bonsoir
Cette association est très active en Isère mais dans d'autres régions aussi
http://www.hce.asso.fr
Bien sportivement

Hors ligne

#6 21-07-2021 23:08:51

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 2 229

Re : Randonnée pédestre et handicap mental ou physique ?

Bjr Oscar,

Ce n'est pas exactement ce que tu recherches mais tu peux aller regarder du coté de l'association Seuil.

Le concept est assez beau et les résultats étonnants.

bonne soirée ;

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#7 22-07-2021 09:30:36

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 892

Re : Randonnée pédestre et handicap mental ou physique ?

Merci à vous pour ces renseignements.

En fait je recherche des activités du "quotidien", faciles à organiser...comme les activités du quotidien. Pas la grand aventure ou la rando rupture telles que le proposent les associations "seuil", les semaines visant à la prise de conscience de personnes difficultés - souvent délinquantes avec un passé familial chargé. La référence à Seuil m'incite à vous inviter à lire les livres de rando de Bernard Ollivier qui en est à l'origine.

Je vise donc la sortie comme celle qu'organisent toutes les semaines les milliers (dizaines de milliers ?) de clubs de rando en France, soit une sortie d'une demi journée à une journée - moins même pour la marche nordique - à proximité du domicile, facilement accessible, et ne nécessitant pas de préparation physique préalable ou d'investissement "lourd" en temps comme en argent.

Et alors que je pensais que la pratique qui est extrêmement répandue pour les adultes valides se trouvait facilement pour les personnes malades, je me rends compte que ce n'est pas du tout le cas, du moins hors milieu hospitalier ou parcours de soins. Ce qui est étonnant, mais finalement ne me surprend guère car je n'avais trouvé qu'un seul club de rando en région parisienne qui organisait des sorties avec les familles il y a quelques années. Donc je me dis que si l'offre était hyper réduite pour des sorties avec des enfants, ce n'est pas si surprenant qu'elle le soit également pour des sorties avec des malades.

La FFRP, j'y ai passé quelques années en tant que bénévole, et il n'y avait pas grand chose - pour ne pas dire rien dans mon coin - à part les randos santé évoquées plus haut. La  Joëlette c'est trop compliqué malheureusement. Lorsque je m'étais renseigné, il fallait des accompagnant qui avaient une formation spécifique à sa manipulation, au moins 3 encadrants par joëlette de mémoire, et surtout venir la chercher, puis la ramener avec le véhicule qui va bien, très loin de chez moi, pour chaque rando. Exceptionnellement c'est envisageable, mais pas pour des sorties régulières.

Je retiens l'association abrasouverts, sur un concept un peu différent mais qui m'intéresse bien également.

Enfin, pour répondre à la remarque de Mélicorne, les clubs de rando tel que je les connais (expériences en tant que randonneur, bénévole et animateur) ne sont pas directement adaptés aux personnes atteintes de troubles psychiques :

  • Côté physique, il faut tenir compte des particularités induites. Une rando qui parait extrêmement facile pour une personne valide  peut être déjà vue comme difficile physiquement pour une anorexique sévère, ou bien une personne qui prend des médicaments antipsychotiques qui lui ont fait prendre quelques dizaines de kilos, et qui de surcroit fume beaucoup (fréquent)

  • Côté pratique : à titre d'exemple, les personnes souffrant de troubles schizophrènes peuvent avoir de grosses difficultés à initier les actions, ainsi que des problèmes de mémorisation. Sans doute faut il prévoir de leur rappeler la date de la rando, la veille et le jour même, voir leur passer un coup de fil pour les

  • Côté vie de groupe. Je pense que l'écueil principal est là, les personnes malades ou handicapées sont fortement stigmatisées, y compris par des personnes qui se veulent bienveillantes. Par exemple, si lors d'un pique nique à mi rando, face à une personne anorexique qui ne va presque rien manger, un participant insiste gentiment pour lui faire goûter ou manger un aliment, par sur qu'on revoit la première personne. Autre exemple, une personne atteinte de troubles psychique qui faisait des randos ouvertes ne club, et qui en raison des troubles cognitifs liés à la maladie, a beaucoup de mal à suivre les conversations et se sent isolée au sein du groupe, à tel point qu'elle n'y retourne plus. Les 2 exemples précédents sont des faits qui sont arrivés.

Donc oui, il y a une certaine information à dispenser, et adaptation à prévoir, si on veut que les sorties se passent bien pour tous les participants.

Globalement la maladie psychique est très invalidante, mais souvent ne se voit pas en première approche pour les personnes "extérieures" et est mal connue et mal comprise. En conséquence, les personnes qui en sont atteintes se retrouvent souvent très isolées en dehors des aidants familiaux s'il y en a.

C'est la raison principale pour laquelle je sollicite vos expériences à ce sujet (la vie du groupe), avec les aspects pratiques tels qu'évoqués juste avant (trouver des stratégies d'organisation/ rendez vous qui prennent en considération les éventuels déficits de la mémoire par exemple)

Hors ligne

#8 22-07-2021 09:56:18

Tib
Membre
Lieu : Houston ? on a un problème !
Inscription : 02-10-2020
Messages : 635

Re : Randonnée pédestre et handicap mental ou physique ?

Je sais qu'un club cycliste de Cergy organise régulièrement des sorties en tandem pour les malvoyants, et que ce club recherche en permanence des pilotes (valides) de tandem.

Je travaille dans le milieu du transport adapté, je sais également qu'en IDF nous cherchons en permanence des accompagnateurs non pas pour randonner, mais plutôt pour accompagner les personnes en situation de handicap durant leurs déplacements, que ceux-ci soient effectués à l'aide d'un service de transport adapté, ou bien sur les réseaux de transport collectif classique.

Dans tous les cas, le mieux est d'entrer en contact avec le tissu associatif du handicap, très dense et actif, pour trouver le bon interlocuteur. Et si tu ne trouves pas, alors tu n'auras plus qu'à créer ta propre asso !


Bike is right.

Hors ligne

#9 22-07-2021 11:17:46

gui3gui
Membre
Inscription : 22-10-2014
Messages : 1 926

Re : Randonnée pédestre et handicap mental ou physique ?

Pour abrasouverts je n'ai pas d'expérience personnelle directe, mais ayant eu plusieurs sœurs et cousins qui y participaient, il n'y avait pas de préalables nécessaires en dehors d'être ouvert et physiquement et intellectuellement capable.

De tous les témoignages que j'ai eu les accompagnateurs revenaient plus crevés que les personnes accueillies mais avec une sacré banane.

Ils sont toujours à la recherche de bonnes volontés.

Hors ligne

Pied de page des forums