Annonce

Mise à jour 12 mai 2019 : les inscriptions pour le camp itinérant de cet été 2019 sont closes ! Les nouveaux inscrits seront désormais sur liste d'attente.
7 jours de randonnée légère itinérante dans les Pyrénées avec l'association Randonner léger, pour se rencontrer et partager notre passion.
La discussion sur le forum.

#1 18-07-2018 23:15:06

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 688

[Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Salut à tous et bienvenue sur ce post d'ouverture de ma HRP 2018, remanié à plusieurs reprises pour vous en faciliter la lecture et la navigation.

Ce projet a germé dès le retour de ma Traversée (écourtée) des Alpes à l'été 2017. Je visais au départ une traversée par le GR10, mais la lecture des récits HRP et la préparation d'un itinéraire m'ont fait percevoir que cette "Haute Randonnée Pyrénéenne", réputée si exigeante, restait avant tout une … randonnée, finalement à ma portée.

Je partage aujourd'hui ce récit par remerciement pour tous ceux qui ont fait de même avant moi. Je m'y suis efforcé à partager mes bonheurs et mes erreurs, tels que j'aime les lire sur ce forum.

8 mois durant j'ai beaucoup (trop ?) planifié, préparé, compté … afin d'être aussi prêt que possible le jour venu. La réalité est venue dès le 1er jour m'enseigner ses leçons, et chaque jour a par la suite amené son propre lot de petites déconvenues (parfois) ou de grands bonheurs (souvent). Pour reprendre le mot de Martie, j'espère que le conteur aura su prendre le pas sur le compteur.

Si l'envie d'une itinérance trotte quelque part en vous, j'espère que ce récit tiendra lieu d'invitation à vous lancer dans votre propre voyage … et à revenir le partager ici avec nous autres.

Bon voyage,

Hervé,

le 26 décembre 2018


EtapeSéquence MétéoNuitlien récitlien vidéo
ép.1 : 16 juillet - Hendaye/BizkartzuVariable, pluieBivyRécit J1Vidéo
ép.1bis : 17 juillet retour Irun / Col DescargaBeauBivyRécit J1bisVidéo
ép.2 : 18 juillet - Col Descarga / UrdazubiBeau, risque orageuxHôtelRécit J2Vidéo
ép.3 : 19 juillet - Urdazubi / Col IspeguyBeau, brume, orageBivyRécit J3Vidéo
ép.4 : 20 juillet - Col Ispeguy - Cabane Trona/LindusPluie, brumeCabaneRécit J4Vidéo
ép.5 : 21 juillet - Cabane Trona/Lindus - EgurguyBrume, pluie, variableBivyRécit J5Vidéo
ép.6 : 22 juillet - Egurguy - Chapelle BelaguaBeau, brume, ventBivyRécit J6Vidéo
ép.7 : 23 juillet - Chapelle Belagua - LescunBeauBivy campingRécit J7Vidéo
ép.8 : 24 juillet - Lescun - Cabane Pla d'EscouesteBeau, risque orageuxCabaneRécit J8Vidéo
ép.9 : 25 juillet - Ansabère - Refuge d'ArletBeau, risque orageuxRefuge gardéRécit J9Vidéo
ép.10 : 26 juillet - Refuge d'Arlet - CandanchuBeau, variableLocationRécit J10Vidéo
ép.11 : 27 juillet - Astun - Refuge de PombieBeauTenteRécit J11Vidéo
ép.12 : 28 juillet - Pombie - Embalse de Campo PlanoVariable, beauTenteRécit J12Vidéo
ép.13 : 29 juillet - Campo Plano - Oulettes de GaubeBeauTenteRécit J13Vidéo
ép.14 : 30&31 juillet - Oulettes de Gaube - GavarnieBeauTente camping x 2Récit J14Vidéo
ép.15 : 1er août - Gavarnie - FuenblancaBeauTenteRécit J15Vidéo
ép.16 : 2 août - Fuenblanca - PietramullaBeauTenteRécit J16Vidéo
ép.17 : 3 août - Pietramulla - Cabane d'Añes CrucesBeauCabaneRécit J17Vidéo
ép.18 : 4 août - Añes Cruces - Refuge du PortillonBeauTenteRécit J18Vidéo
ép.19 : 5 août - Portillon - Pla d'AiguallutsBeau, risque orageuxTenteRécit J19Vidéo
ép.20 : 6 août - Aigualluts - Lac Tort de RiusBeau, risque orageuxTenteRécit J20Vidéo
ép.21 : 7 août - Lac Tort de Rius - VielhaBeau, orageHôtelRécit J21Vidéo
ép.22 : 8 août - Port de la Bonaigua - Cabane d'AirotoVariable, brume, orageRefuge ouvertRécit J22Vidéo
ép.23 : 9 août - Airoto - Refuge Enric Pujol / Mont RoigBrume, oragesRefuge ouvertRécit J23Vidéo
ép.24 : 10 août - Enric Pujol - Refuge de CertascanVariable, beauTenteRécit J24Vidéo
ép.25 : 11 août - Certascan - Lac SoucarraneBeau, risque orageuxTenteRécit J25Vidéo
ép.26 : 12 août - Lac Soucarrane - Refuge SortenyBeau, orageRefuge d'hiverRécit J26Vidéo
ép.27 : 13 août - Sorteny - L'Hospitalet près l'AndorreBeau, risque orageux, brumeTente campingRécit J27Vidéo
ép.28 : 14 août - L'Hospitalet - BouillousesPluie, beau, ventTenteRécit J28Vidéo
ép.29 : 15 août - Bouillouses - Vallée d'EyneBeauCabaneRécit J29Vidéo
ép.30 : 16 août - Vallée d'Eyne - Cabane Pla GuillemBeau, risque orageuxRefuge ouvertRécit J30Vidéo
ép.31 : 17 août - Pla Guillem - Refuge de BatèreVariable, pluie, orageRefuge gardéRécit J31Vidéo
ép.32 : 18 août - Batère - Castell CabreraBeau, ventTenteRécit J32Vidéo
ép.33 : 19 août - Castell Cabrera - Pic SailfortBeau, ventCabaneRécit J33Vidéo
ép.34 : 20 août - Pic Sailfort - CerbèreBeau, ventHôtelRécit J34Vidéo
Epilogue & Liste
Liste illustrée
L'album vidéo complet


Autres vidéos :
la vidéo de la HRP de Leo, australien archi-MUL rencontré à Lescun et avec qui j'ai marché du Passage d'Orteig jusqu'au Canyon d'Ordesa
la vidéo de la HRP de Jan, allemand sans doute bientôt MUL croisé au refuge de Batère


A l'origine j'avais programmé d'envoyer des compte-rendus "à chaud" au fur et à mesure de la traversée. Malheureusement j'avais sous-estimé la difficulté de l'exercice, que ce soit par procrastination, manque de réseau ou faiblesse des batteries … J'ai au moins essayé et c'est ce que vous trouverez ci-dessous et les messages suivants, jusqu'au "vrai" re-démarrage du récit complet en page 3#68:


Salut à tous,

La préparation et la liste de ma HRP sont sur mon fil perso (en signature).

Je vous ferai ici le récit « en direct », dans la mesure où les conditions le permettront. Cette version « à chaud » sera complétée après mon retour d’éléments « à froid » : photos, corrections, précisions, enseignements pris avec le recul et la connaissance du résultat final. En effet, si je suis maintenant lancé, je n’ai aucune certitude d’aller au bout. C’est donc un récit « dans son jus » dont je vous livre aujourd’hui le J1 et le J1bis. J1bis, kekseksa ?

J1 : Hendaye - Bizkartzu - 14,5 km - D+ 900 m - D- 383 m - marche 3:30

Après un long trajet en train depuis la Normandie, retardé à l’arrivée à Hendaye par les intempéries (circulation sur une seule voie pour cause d’affaissement du ballast dans les orages), me voici enfin rendu à Hendaye.

Après 8 mois de préparation mentale, physique et matérielle, le voici fin avec mon sac léger, léger...

Un premier détour par la plage pour démarrer comme il faut, et me voilà lancé à 16:30. Je passe juste derrière les violents orages de la matinée, lesquels s’évacuent par l’Est et par la montagne, et me voilà donc parti à leur poursuite.

Passé les dernières maisons à Larretxeko Borda (je ne suis pas passé par Biriatou), je monte facilement jusqu’à Xoldoko Gaina par des chemins qui sont autant de ruisseaux post-orage. Performance : j’arrive à garder les pieds secs.

Vu l’heure avancée, et d’autant que quelques grains commencent à défiler, je crois les bivouacs des GRdistes. Le premier est sur un replat herbeux en bord d’en chemin, un peu en pente, mais n’a pas trouvé mieux ( avec 20 mn de plus des spots biens plus confortables étaient disponibles).

J’ai dans l’idée de bivouaquer près du lac Choldokogaina. Mauvaise idée, très mauvaise idée... Je croise un trio qui bivouaque aux col des Poiriers Lepoa, on discute un peu avant que je ne bifurque pour descendre au lac près duquel je sais se trouver une cabane et peut-être une surface de bivouac, mais aussi une source.

Juste avant d’y arriver il me faut traverser le petit torrent en crue. Je recherche le point le plus étroit, prend mon élan et juste avant de sauter, je vois mon téléphone se détacher et couler  yikes

Me voilà aussitôt à 4 pattes dans le torrent à le chercher à tâtons : il n’était pas dans son aloksak mais juste fixé par bande velcro à ma bretelle de sac. Je mettrai plusieurs longues minutes à le retrouver : autant dire qu’il est mort ...

Me voici donc par la plus bête des bêtises,  au soir du premier jour d’une sortie préparée depuis 8 mois, privé de contact avec l’extérieur, de mes cartes, itinéraires et topo, de mon GPS, d’appareil photo, de météo... bref, de tout ce que j’y avais concentré pour faire léger.

Bilan de la situation : il est 20:00, je suis trempé et privé de communication alors que ma famille attend des nouvelles. Les bords du lac ne se prêtent finalement pas au bivouac, je décide de remonter vers les Poiriers Lepoa. Mon trio est toujours là (je veux dire, pas encore couché). Je discute avec eux de ma situation et l’un d’eux me permet dépasser un SMS : « téléphone HS, j’essaye de te tenir au courant ». C’est déjà ça pour éviter des inquiétudes inutiles.

Ne sachant rien faire d’autre que continuer un peu pour bivouaquer, je monte la côte de Bizkartzu, trouve un replat sur un éperon rocheux et m’y installe. Je suis misérable : à peine changé, les grains se mettent à défiler, m’obligeant encore humide de sueur à me réfugier dans mon bivy avec tout ce qui traîne autour de mon campement.

Je mettrai un long moment avant de pouvoir me faire une popote entre deux grains. Ce sera un fond de semoule et rien d’autre, pas possible de lancer une deuxième chauffe pour ma soupe.

J’essaye de réfléchir à la manière de résoudre mon problème. L’essentiel de mes données sont dans le Cloud : à l’exception des photos du jour pas déjà envoyées par WhatsApp, je n’ai perdu qu’un téléphone. À cet instant mon idée est de poursuivre jusqu’à Ibardin, d’y demander un taxi pour descendre vers la première surface de téléphonie à proximité, et d’y remonter par le même moyen (ou en stop).

C’est dans ces réflexions que viennent me rendre visite une vache et un potok, qui s’étonnent de trouver la place prise. Rayon d’espoir de cette journée tristement finie, le potok se place plein cadre dans le soleil couchant sur l’océan derrière Hendaye, celui-ci enflammant  les lignes de grains d’une incroyable couleur orange. Cette photo ne sera jamais faite : elle est imprimée dans ma mémoire...


EDITs : table d'indexation récits & vidéos (dernière et ultime MAJ 06/01/2019)

Dernière modification par Hervé27 (06-01-2019 09:18:50)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste 3.2 kg / 3 saisons à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#2 19-07-2018 00:02:50

Magne2
Membre
Lieu : Vitry sur Seine
Inscription : 23-09-2013
Messages : 1 855
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Bon courage pour la suite , merci de ce retour .


kalo taxidi alias bon voyage en Grec bien sur

Hors ligne

#3 19-07-2018 00:08:39

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 688

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

J1bis Bizkartzu - Hendaye - tours pour rien - Irun - Col Deskarga gros foutoir sur les chiffres, mais bien marché 11:00 sur ma journée.

Au matin la nuit a porté conseil : je décide de redescendre à Hendaye et d’y chercher la solution à mon problème : un nouveau téléphone.

Après une nuit humide, je renfile des affaires toujours trempées et prends le chemin à rebours. Je suis de retour à Hendaye à 9:30 et pense naïvement y faire l’achat compulsif le plus rapide de mon existence. Je déchante vite : la seule échoppe de téléphonie... ne vends pas de téléphones ! Il faut aller à Urrugne, sinon Bayonne.

Arrivé à un certain point, en ayant mal dormi, mal mangé, l’esprit chamboulé par un imprévu imbécile, on en arrive à faire n’importe quoi. Je commence à marcher en direction d’Urrugne (et les trains ? et les bus ? et les taxis ?) alors que je ne sais même pas où c’est, sauf qu’il faut suivre la route de la Corniche. Privé de carto et de mes neurones, je tourne en rond et me perd dans Hendaye ... À 11:00 je décide d’arrêter les c...ies et fait demi-tour direction la gare. Tant pis, ça me prendra la journée (ou deux), mais j’irai chercher un téléphone là où il y en a avec le choix voulu : à  Bayonne.

Presque arrivé à la gare, quelqu’un me prend pour un GRdiste cherchant son chemin. On discute, j’en arrive à lui raconter mon problème, il réfléchit ... et la réponse fuse : à Irun, c’est juste en face ... Ni une ni deux, et voilà que Maxime (c’est son prénom) me charge (trempé de sueur) dans sa voiture et me dépose en centre ville d’Irun, devant le complexe commercial dans lequel je compterai 4 magasins vendant des téléphones, et autant dans les rues adjacentes.

Merci Maxime pour ta gentillesse et générosité. Elle a retourné le cours d’une journée qui partait en vrille.

Je finirai par jeter mon dévolu sur un iPhone d’occasion. Petit miracle (c’était ma crainte) ma carte sim n’a pas été endommagée par l’eau du torrent.

Je commence à entrevoir le bout du tunnel. Je m’installe dans un square, donne enfin de mes nouvelles et commence à entreprendre la restauration de mes différentes fonctions. Je galère sur certaines, comme par exemple retrouver mes codes Apple, que le site Apple envoie sur mon ancien téléphone (le noyé) ...

Bref je finit par récupérer l’essentiel sur le Cloud. À cette heure (18 juillet, lendemain de ce J1bis, il ne me manque plus que de trouver un wi-fi suffisamment performant pour restaurer les 193 Mo de Excel, et l’usage du fichier qui me permet de gérer mon parcours, mes temps, et permettre ainsi à mon épouse de savoir avec un peu de précision où et quand elle peut essayer de me retrouver ... C’était un de mes joujoux des cette sortie, dommage d’en perdre l’usage, mais je saurai faire sans au besoin ...

C’est donc mardi 17 juillet à 14:00 que je quitte Irun pour un deuxième départ de cette HRP. Je tire au plus court pour rejoindre Biriatou et rattraper le GR10. A Biriatou je décide de faire une longue halte : je me suis massacré à autant marcher sur l’asphalte en pleine chaleur. J’ai plusieurs démarrages d’ampoules qu’il faut traiter. Je m’arrête près du cimetière, y fait le plein d’eau et un peu de toilette. Après avoir soigné mes pieds, bien à l’ombre, j’en me fait chauffer un petit café, que je partagerai finalement avec un GRdiste mulet, finissant son périple de 35 jours, avec qui j’aurai une belle conversation sur le contenu de nos sacs respectifs. Il lira certainement ces lignes, et je le salue à l’occasion.

Je repart de Biriatou et marche cette fois ci à flanc pour ne reprendre mon itinéraire aux Poiriers Lepoa. Le temps couvert et presque frais, tout à fait agréable, de la veille, à été remplacé par un chaud soleil. J’ai beau boire et reboire (ma mauvaise expérience de mon début de GTA l’an dernier), je n’arrive pas à rester suffisamment hydraté, surtout après cette longue et pénible journée. C’est vers 20:20 que j’arriverai au col Deskarga pour bivouaquer, après peut-être 11:00 de marche sur ma journée.

J’aurai le plaisir d’y trouver un point d’eau aménagé avec une vieille baignoire, qui me permettra de faire une lessive et une vraie toilette.

Les épreuves du jour, la chaleur et l’hydratation insuffisante me coupent l’appétit. Je n’arriverai pas à avaler ma semoule. Je passerai néanmoins une belle nuit étoilée, à défaut d’avoir trouvé le sommeil.


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste 3.2 kg / 3 saisons à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#4 19-07-2018 00:28:01

martie
Membre
Inscription : 04-03-2011
Messages : 586

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Ah les aléas et autres grains de sable qui font dérailler un système si bien huilé...

Bon c'était un faux départ, maintenant c'est le vrai...

Prends le temps de profiter de cette traversée tant préparée et tant attendue

A +

martie

PS: quel courage également de nous tenir au courant en léger différé de tes aventures! Merci!

Dernière modification par martie (19-07-2018 00:32:24)

Hors ligne

#5 19-07-2018 07:09:59

Serval
Carpe diem
Lieu : Entre Monts Martre et Parnasse
Inscription : 15-06-2018
Messages : 385
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Quel début mouvementé ! Parmi les conclusions que tu vas en tirer à tête reposée, y compris celles concernant les attaches de smartphone wink, il ne faudra pas oublier celle-ci : ton choix de revenir en arrière était une décision difficile mais c'était la bonne !

Ta mésaventure illustre à quel point nous devenons dépendants de notre électronique. Le smartphone est un élément MUL indiscutable mais c'est aussi le maillon faible des randonnées,  un problème en particulier majeur dans le cadre des randonnées au long cours.

Bravo en tout cas, et merci de prendre ainsi le temps de nous tenir au courant de ta traversée, en direct ou presque ! On attend avec impatience la suite (moins perturbée, espérons-le ! )


Jamais je n'ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j'ose ainsi dire, que dans les voyages que j'ai faits seul, et à pied. (J.-J. Rousseau)
Trombinoscope | Tour de Bretagne (GR 34) - De Concarneau à Auray

Hors ligne

#6 19-07-2018 07:39:43

Balipit
Membre
Inscription : 05-02-2017
Messages : 652

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Il m'est arrivé aussi de casser l'ecran en Hrp depuis je fais attention quand je sors le tel .
Mais ta mésaventure me rappelle que je dois faire un systeme diy pour arreter une eventuelle chute .
Car il est evident que le smartphone est incontournable dans ma pratique .

Dernière modification par Balipit (19-07-2018 07:41:14)


cool

Hors ligne

#7 19-07-2018 10:30:49

Eloi
Bigfoot
Lieu : Toulouse
Inscription : 27-04-2010
Messages : 2 594

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Merci de nous permettre de suivre en direct ta HRP.
Dans ton malheur tu as eu de la chance : Tu as détruit ton téléphone alors que tu n'étais pas loin de la civilisation.

Hors ligne

#8 19-07-2018 10:48:11

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 2 267
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Ah, revenir en arrière pour mieux repartir !
C'est dommage d'être tributaire d'un objet aussi sensible. Je le déplore car je le suis aussi. Mais je viens d'acheter un S7 qui peut rester immergé 30mn. Ça me rassure un peu.

Dernière modification par tolliv (19-07-2018 20:51:44)

Hors ligne

#9 19-07-2018 18:29:02

Oboris
Membre
Inscription : 24-10-2016
Messages : 253

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Ce que je retiens surtout de ce retour c'est :

" Je suis misérable : à peine changé, les grains se mettent à défiler, m’obligeant encore humide de sueur à me réfugier dans mon bivy avec tout ce qui traîne autour de mon campement.
Je mettrai un long moment avant de pouvoir me faire une popote entre deux grains. Ce sera un fond de semoule et rien d’autre, pas possible de lancer une deuxième chauffe pour ma soupe."

A vouloir partir trop léger, sachant qu'il y a pas mal d'orage actuellement, alors qu'une toile et un petit réchaud à gaz aurait limité les dégats ? Sans parler du téléphone, un pantalon avec une poche zippée ?? Un petite back up de carte ou d'itinéraire physique? Je sais que c'est un gros mots, mais n'est on pas dans le "Stupid Light" ?

Hors ligne

#10 19-07-2018 19:35:54

Ezequiel54
MULimaliste
Lieu : Lorraine
Inscription : 19-10-2016
Messages : 1 263
Site Web

Hors ligne

#11 19-07-2018 19:36:27

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 1 254

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

coucou hervé

je lis ton récit depuis nasbinals ou je termine un tour dans les monts d'aubrac et je m'en veux car lirsque j'ai vu ton systeme pour attacher ton tel je n!ai pas osé de dire que ça me semblait trop juste... ben à présent je me sens c...

te voilà maintenant bien parti.

profite.

L.

Dernière modification par laxmimittal (19-07-2018 20:05:43)


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#12 19-07-2018 20:00:45

Eloi
Bigfoot
Lieu : Toulouse
Inscription : 27-04-2010
Messages : 2 594

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

@ Oboris, j'ai aussi été surpris par le choix du bivy. En plus ce n'est pas moins lourd qu'un abris + sol (510gr d'après HMG).

Hors ligne

#13 19-07-2018 20:29:03

enrico
Membre
Lieu : Rhône-Alpes
Inscription : 13-08-2013
Messages : 1 022

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

D'après sa liste, Hervé27 n'a pas un bivy, mais une Nemo Blaze 1p, c'est à dire une tente double toit avec abside.
Ou bien j'ai loupé quelque chose ?

EDIT : Au temps pour moi, sa liste n'est pas à jour sur ce point, mais la présentation de son sac au départ, avec pĥotos à l'appui, montre bien le bivy OR. Un peu gonflé, je trouve, de traverser les Pyrénées avec ça, surtout cet été très orageux. Effectivement, pour le même poids, il pouvait avoir un abri beaucoup plus confort. Le mien fait 400 gr tout compris et j'ai vraiment de la place.

Dernière modification par enrico (19-07-2018 20:37:25)


"De côtes en vallons, de plaines en plateaux, marcher en silence, le regard en paix"

Hors ligne

#14 19-07-2018 20:42:22

martie
Membre
Inscription : 04-03-2011
Messages : 586

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Parenthèse:
Hervé a en effet une NEMO Blaze... et elel était sur sa liste de départ...
Il a ensuite précisé que sa fille l'accompagnerait sur un bout de HRP et qu'il lui passerait la NEMO
Il a investi dans un bivy OR Helium pour lui-m^me
On aurait pu penser qu'il ne l'utiliserait que pendant le temps où il était accompagné...
Ce n'est pas manifestement pas l'option choisie...

Hors ligne

#15 20-07-2018 00:37:32

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 688

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Bonsoir à tous,

Effectivement parti avec le bivy d'où je vous écrit ce soir.

Avantage : beaucoup plus d’emplacements possibles que pour une tente ou un tarp (pas besoin de planter des piquets, emprise au sol minimale). Ce soir par nécessité j’ai pris un bivouac sans charme ... sur le toit en béton d’une prise d’eau près du col d’Ispeguy. Au moins, c’est plat, et je n’ai pas d’inquiétude d’être inondé.

Inconvénient : si se prendre la pluie la nuit n’est pas un problème (à cet instant l’orage menace ...), ce n’est pas une bonne solution d’attente le jour, même si on peut faire avec. Il faut aussi prévoir de protéger ses affaires restées à l’extérieur (pas d’auvent), ce que je fais en les enveloppant dans la double épaisseur de polycree qui dépasse du bivy.

Ma fille viendra marcher avec moi quelque part entre Belagua et le col des Moines, j’aviserai alors si je poursuis avec le bivy ou si je reprends la Nemo.

Allez, avec mes péripéties j’ai un jour de retard dans mon récit, pas question d’en prendre un deuxième.

J2 - 18 juillet - Col Deskarga - Urdazubi - 24,7 km - D+ 1 913 m - D- 2 095 m - marche 8h22

Après une nuit chaude et étoilée, c’est presque avec  surprise que je me réveille dans la brume et sous une épaisse pellicule de rosée. Ma lessive de la veille est détrempée, pas d’autre choix que de l’enfiler après essorage. Juste le temps de saluer mes voisins allemands, et après un remballage mouillé et un café, je pars à l’assaut de la Rhûne.

A noter que depuis la veille j’ai clairement un désordre alimentaire : je n’arrive à manger ni ma semoule, ni mes noix / fruits secs, ni même mes Isostar. Je veux croire que c’est passager et que d’ici quelques jours ce sera rentré dans l’ordre. Je pars donc comme à mon habitude à jeun, mais avec un dîner de la veille limité à une soupe. C’est peu ...

Parti à 8:00, je suis en haut de la Rhûne à 9:30, alors que les trains de touristes commencent à débouler. Le temps de 3 photos, de racheter un briquet ( le mien, neuf, m’a lâché la veille, m’obligeant à me rabattre sur mes allumettes de secours).

J’emprunte donc rapidement la raide descente vers Lizuniaga, faisant une bonne pause café et séchage des affaires dans le pré de kondendiagako lepoa. Dans la cabane voisine (abandonnée) un Potok trépigne pour protester contre ma présence... En cette fin de matinée le soleil cogne dur et le séchage est vite mené.

Passé Lizuniaga, il faut grimper au col d’Ibantelli : 420 m de dénivelé par un chemin envahi de fougères (la norme cette année avec cette chaleur humide), et surtout très raide, sans aucun lacet pour atténuer la déclivité. Si on y ajoute un chaud soleil et les taons, le tableau sera complet.

Passé le col la balade en crête descendante est très agréable. A Lizarrieta, je décide de corriger mon déficit calorique en commandant une omelette au jambon et un café, pour 5€. Je m’en suis fait répéter le prix.

Le temps sera passagèrement menaçant, avec quelques gouttes dont je me protège avec un parasol. Je me remets en chemin après avoir demandé le plein d’eau et profité des commodités, détail prosaïque mais bien réel pour nous autres randonneurs.

Je me remets en chemin le long des crêtes, évitant la piste sillonnée de camions forestiers. Ce chemin qui va de colline en colline est plutôt facile et agréable, bien plus ombragé que la piste. A noter la source aménagée dans le virage de la piste juste avant Nabarlatz.

A cette heure j’ai fait mon choix de ne pas couper par Elizondo et de maintenir mon cap à l’Est pour rejoindre les crêtes d’Iparla. Après un bon dénivelé en plein soleil, le chemin en balcon au pied des falaises d’Arxuria valait le déplacement. Plusieurs sources aménagées sur ce chemin, ne vous chargez pas comme moi inutilement.

Je décide de monter au sommet de Mendibil, où je fais une longue pause réparatrice à l’ombre du grand cairn qui orne son sommet.

Lorsque je me remets en chemin mes plans sont imprécis, avec un projet de bivouac près de la cabane de Bagamendi. Chemin faisant, je vois et j’entends se former l’orage au Sud-Est, vers Iparla ... D’abord confiant (cela semble loin), je commence à craindre d’être rejoint par ces sombres nuages. Au final je pousserai jusqu'à Urdazubi, où je prendrai place dans un gîte aux services proche d’un hôtel. Dîner avec une Paella dans le restaurant voisin, toujours pour mon problème alimentaire. Vrai bain et lessive m’ont aussi fait beaucoup de bien. Demain Iparla.

Ajout pour ce soir (pas le courage de faire le récit de la journée, je garde donc ma journée de retard) : gros orage et forte pluie pendant que je vous écrivais. J’ai eu une légère entrée d’eau que je ne m’explique pas. Absence de tension sur le bivy (pas de piquets quand on pose sur le béton, et pluie canalisée vers une fermeture éclair ? Ou bien mon aération s’est trouvée momentanément exposée à la pluie ? Les deux ? Je peux quand même passer ma nuit au chaud et encore suffisamment au sec après une petite séance d’essuyage, mais méfiance... Ma plus grande peur a été que le téléphone prenne la flotte. Leçon numéro 1 : je n’aurai pas eu ce pb dans ma Nemo. Leçon numéro 2 : j’ai passé le cap d’un gros orage en Bivy, mais avec un pb à comprendre et résoudre.

A demain pour le récit d’Iparla d’aujourd’hui et, si j’ai le temps, de ma journée de demain par Les Aldudes, Lindus et Col de Roncevaux. Temps pluvieux demain, et gros orages prévus dans la nuit de vendredi à samedi. Je risque de ne faire qu’une petite journée et de ne pas remplir tous les objectifs annoncés.

Cette HRP est une histoire d’eau, finalement.


ÉDIT : typo

Dernière modification par Hervé27 (20-07-2018 00:50:05)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste 3.2 kg / 3 saisons à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#16 20-07-2018 10:36:34

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 2 267
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Étant en vacances au pied de la Rhune, je pense à tous ceux qui ont le courage d'entreprendre ce parcours : la météo est complètement pourrie, pluie tous les jours.

Hors ligne

#17 24-07-2018 00:51:26

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 688

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Salut à tous,

Ce post est incomplet et sera modifié / complété / amendé. Il me permet de me mettre à jour (encore un journée de retard quand même) après un manque de batterie solaire dû aux 3 jours de mauvais temps. Il m’a fallu faire des choix pour ne pas être privé de GPS.


J3 - jeudi 19 juillet - bivouac Col Ispeguy
27,3 km - D+ 2 389 m - D- 1 807 m - marche 9h55


Après un dîner attablé (Paella), un bain et une bonne nuit dans un vrai lit, je repars d’Urdazubi avec les crêtes d’Iparla comme objectif de la journée. Le temps est beau et chaud avec quelques nuages.

J’apreci beaucoup mon itinéraire par le Col des Veaux. Je peux apprécier le paysage, voir de près mes premiers vautours, alterner marche à l’ombre et en forêt.

Je grimpe à la cime Iguzki pour y prendre la vue et une pause : montée raide dans les fougères en suivant la frontière. Je vois plus bas un randonneur qui s’interroge sur ma trajectoire : il passera finalement par un autre chemin et il me rejoindra au sommet à la fin de ma pause.

Pour rejoindre Iparla, il me faut redescendre par le col Zelahuruko. Le site est magnifique et me donne ma première impression de montagne, avec falaises, cascades, mains courantes ...

Dans ma préparation, pour basculer sur Iparla j’avais trouvé que les ponts pour traverser la rivière Bastian étaient un peu éloignés et représentaient un détour. OpenTopo et image satellites à l’appui, j’avais identifié une zone « naturelle » de passage où je devais bien pouvoir trouver un gué.

Après m’être frayé un passage sur un ancien sentier, à l’endroit exact que j’avais repéré je trouve une passerelle en acier : un sentier de randonnée ne figurant pas sur OpenTopo passe par là. Le torrent y passe par un petit goulet avant de former une belle vasque agrémentée par une plage à l’ombre des arbres. Que demander pour sa pause de midi ? Je m’y baigne, chauffe un café avant de partir à l’assaut d’Iparla.

La montée en crête se fait en grande partie par une piste et sous un soleil de plomb, et se révèle plutôt désagréable si on y ajoute les taons.

Lorsque j’y arrive je rencontre la brume ainsi qu’Emeric de Bordeaux qui traverse aussi les Pyrénées mais par le GR10 en mode MUL. Nous ferons chemin commun jusqu’au col de Buztanzelhay, d’où Emeric rejoindra Saint Etienne de Baigorry.

Je décide de viser Ispeguy, où j’espere dîner au restaurant du Col (je commence à prendre de mauvaises habitudes). Une fois sur place on me dit que l’on ferme à 20h. Il est 19h55. J’ai juste le temps d’avaler un gâteau basque nappé de Chantilly. Ne voulant pas s’encombrer d’ouvrir sa caisse pour me rendre la monnaie d’un billet, le patron accceptera mes € 2.10 disponibles au lieu de € 2.50. C’est cool et c’est MUL.

Je prends un bivouac quelques centaines de mètres plus loin, sur la dalle en béton du toit d’une prise d’eau. Je crois être confortablement installé et suis en train de deviser sur RL wink quand j’entends gronder l’orage. Le bivy et le risque d’orage étaient justement le sujet de la discussion. Tiens, tiens ...



Vendredi 20 juillet - cabane Trona / Lindus
Pluie dans la nuit et le matin
Technique pour lever un bivouac en bivy sous la pluie, sans mouiller ce qui doit rester sec.
Épicerie Aldude : HRPiste au petit sac. Fruits et briquets.
Déjeuner Aldude - Séchage affaires - Charge téléphone
Brume, puis pluie et vent le soir
Recherche de la cabane du Lindus qui est en fait la cabane de Trona.
Nuit froide sur le sol en béton et le courant d’air.

Samedi 21 juillet
Cabane de Trona - bivouac Egurguy
24 km - D+ 1 381 m D- 1 742 m
Pluie jusqu’à 14:00
Frayeur de toutes mes batteries à plat puis finalement non. 1% affiché à l’allumage du matin, mais finalement 81% après avoir été réchauffé près de mon cœur pendant 1 heure de marche sous la pluie. En fait pas d’affichage de la charge réelle avant déverrouillage, ce que je n’arrivais pas à faire en tactile sur un étui étanche mouillé.
Le GPS s’est par ailleurs avéré indispensable sur les crêtes et dans la brume, où j’ai plusieurs fois et avec assurance pris de fausses directions.
Pause cabane Izandorre où je rencontre mes premiers et derniers rares marcheurs du Camino.
Café et Ossau Iraty avec Marie Anne de Paris sur Camino (presque MUL à 4,5 kg sec mais sans abri ni SdC car toujours en hébergement)
Nouvelle pause après une drache à la cabane d’Orgambidé. Juste 2 randonneurs croisés sous l’averse juste avant. Maigre bilan de cette journée sur le GR11. L’essentiel de l’étape s’est fait dans un calme absolu ...
Ampoules : au sixième jour de marche ce ne sont pas les ampoules classiques (pour moi) par décollement de la peau, mais par brûlures : d’abord une belle marque rouge, puis déchirure et suintement. Les parties les plus affectées sont les côtés des talons et les dessus des orteils. Je soupçonne l’action des chaussettes trop « moulantes » et mouillées en permanence. Peut-être me faudra-t-il enfiler un autre modèle.

En revanche, absence totale de mes douleurs tendineuses de l’année dernière : l’hydratation et la préparation ont eu du bon.

Grotte en Harpea en A/R, pas tenté la pente en hors sentier (pas identifié avec certitude l’itinéraire et son accès).

Je prends la route après Errozate plutôt que d’emprunter les flancs spongieux du torrent. Mes pieds ont eu leur quota d’eau ces derniers jours et me le font savoir. Besoin donc de m’arrêter tôt pour soigner et donner plus de temps à mes pieds pour se remettre.

Demandé à 2 bergers où je pouvais trouver une cabane ouverte aux randonneurs (réponse incertaine à Egurguy), mais la météo se tenant j’opte pour la recherche d’un bivouac que je trouve au bord du torrent à Egurguy, juste à côté du pont du GR11. Toilette et lessive au torrent avant qu’il ne fasse trop frais (19:00). C’est bon pour une fois d’avoir du temps.

Malgré une journée très maussade, ma batterie solaire à plat de ce matin a pu recharger mon (nouvel) iPhone de 45% supplémentaire, pour une conso de 56%. A priori et selon l’ensoleillement, je dois arriver à l’auto-suffisance énergétique si je fais attention les jours de pluie (surtout si ils sont plusieurs d’affilée).

Demain devrait me voir passer au Pic d’Orhy et finir à Belagua. Possible retrouvailles en famille dès lundi soir à Lescun (à condition de dévier de mon itinéraire)

Dimanche 22 juillet
Egurguy - Chapelle de Belagua

Les habitudes du réveil et du remballage commencent à se prendre. On admet que ce que l’on ré- empaquette est humide et qu’il faudra profiter d’un créneau en journée pour le sécher.

Pendant que je m’affaire, un puis deux puis une dizaine de chevaux se rapprochent de mon recoin. Ils n’attendaient qu’un « hop, de l’air ! » de ma part pour aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte.

Pour inverser la progression des brûlures / ampoules sur le dessus des orteils, j’enroule une bande de sparadrap / élastoplaste autour de l’avant de chaque pied. On verra si cela a un effet et si cela tiendra en place.

Je monte tranquillement vers la crête d’Urkulu. Au niveau du col Kurutxe, je vois bien l’itinéraire via le coin du bois pour attaquer le crête d’Ahuntabide, mais je préfère la descente plus tranquille par le col Orgarate et un chemin forestier somme toute agréable. Le dernier raidillon sur une crête étroite envahie de fougère (et c’est un GR) me fait m’interroger sur la descente hors sentier et dans une forêt détrempée de l’itinéraire dit HRP auquel j’ai renoncé. Mes pieds réclamaient quelque chose de moins brutal. Pause au bord du torrent avant de monter vers Lehara Murkhuillako Lepoa : encore un chemin espagnol qui grimpe la pente en ligne droite, c’est tellement plus simple pour avaler le dénivelé.

Déception quand j’arrive au Col : la crête de Zazpigain est dans la brume,  ce qui n’augure rien de bon au Pic d’Orhy. Ce dernier étant la priorité, je décide de descendre au plus vite par la route plutôt que le fond de vallée, afin de me donner toutes les chances si ça se dégage. Peine perdue, la brume descend, venant du côté français qui semble bien chargé. A contrecœur j’opte pour le contournement et rejoindre le port de Larrau par le versant espagnol. Encore une crête qui se dérobe ...

Si le temps est au beau côté espagnol, le vent s’y révèle de plus en plus fort. Ce qui se confirmera à mon arrivée au Port de Larrau, où je fais quelque chose qu’il ne faut pas faire : je coupe par le tunnel. Je repère l’absence de voitures montantes et me lance en mode footing ... Faut-il être idiot ...

Je reprend les crêtes passé Larrau, mais les conditions empirent.  Vent fort, brume et froid s’y installent. Malgré les marques du GR, une GPS que je consulte sans arrêt, je prends sans arrêt de fausses routes, heureusement vite corrigées. Il m’arrive qu’une marque du GR disparaisse dans le brouillard alors que je marche dans sa direction après l’avoir aperçue.

Mon objectif d’être à Belagua pour ce soir me semble de moins en moins raisonnable. La portion la plus abrupte est encore devant moi et n’offre aucune échappatoire : si je l’emprunte il me faudra aller au bout quelles que soient les conditions. Le jeu n’en vaut par la chandelle et arrivé à Uthurrurechetako, je bifurque sur l’Espagne.

Au-dessus de la bergerie, un groupe d’ados espagnols essaye de se monter ses tentes malgré le vent. Je les vois essayer plusieurs sites, pour se replier toujours plus bas en altitude.

J’espérais trouver un bivouac au col qui est au pied de la cime de Larrondoa, mais rien ne me satisfait et l’omniprésence des troupeaux me décourage. J’emprunte alors la longue descente par un sentier forestier vers le fond de la vallée de Bellagua. Une fois n’est pas coutume, cette interminable descente est très bien marquée en route et bleu. Dans ma préparation, j’avais repéré une chapelle isolée comme possible site de bivouac, cela s’est avéré un bon choix ... jusqu’à ce que je réalise que je n’avais pas fait sécher duvet et bivy de leur humidité de la nuit précédente. C’était un peu désagréable...

Lundi 23 juillet
Chapelle de Belagua - Lescun

Dernière modification par Hervé27 (24-07-2018 09:46:05)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste 3.2 kg / 3 saisons à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#18 24-07-2018 10:24:03

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 1 254

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

coucou hervé,

tu arrive sur "mes terres"... smile smile smile smile

attention, sauf erreur, le camping de lescun est fermé;

bon courage à toi.

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#19 24-07-2018 10:47:34

Naxh
Marmotte Pyrénéenne
Lieu : Bordeaux
Inscription : 28-07-2015
Messages : 720
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Ça met du plomb dans la tête de lire tes aventures et mésaventures. N'ayant pas encore eu l'occasion de connaître la randonnée au long cours, je m'en fait probablement une idée un peu idéaliste. Que je sais fausse, mais lire les récits permet d'avoir des exemples très précis (et réels) des différents incidents qui peuvent survenir lors de telles traversées.

Merci de partager ton expérience avec nous, en espérant que le temps t'accorde un peu de répit.

Bonne traversée !


« L'homme qui va à pied, préparé à camper à toute place et par tout temps est le plus indépendant sur terre. »
Mon trombi d'apprentie MULe.

Hors ligne

#20 24-07-2018 10:51:28

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 2 267
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Super sympa d'avoir le retour en (presque) live.
Contre les ampoules, des pauses plus fréquentes pour refroidir les pieds et changer les chaussettes humides est la meilleure solution. Mais si la journée est tout le temps humide, c'est impossible !

Hors ligne

#21 24-07-2018 11:22:42

vacuithe
noob
Lieu : Nantes
Inscription : 18-09-2017
Messages : 262

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

contre les ampoules, je strappe aux endroits où ça commence à chauffer, ça évite d'aller jusqu'à l'ampoule.

Hors ligne

#22 24-07-2018 18:16:44

bebel
Membre
Inscription : 12-08-2016
Messages : 399

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Merci pour ce retour très "chaud", décidément tu enchaines les galères!
Courage

Hors ligne

#23 27-07-2018 20:01:06

bebel
Membre
Inscription : 12-08-2016
Messages : 399

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

@Hervé27, des news?

Hors ligne

#24 07-08-2018 19:55:00

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 688

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Salut les amis,

Post en partie en doublon avec le fil « Partage Infos Pyrénées » où je donne des nouvelles courtes quand le réseau, les batteries et la motivation s’y prêtent ...

J’ajoute mes étapes depuis la dernière MAJ, mais je ne saurai en compléter le récit qu’après mon retour. J’avais clairement sous estimé la difficulté de l’exercice roll


Bien passé le Col de Molieres hier matin (6 août)par un temps magnifique. Pause déjeuner au Tuc éponyme qui sera mon point haut de cette HRP.

A la différence des Gourgs Blancs et de la Baisse Inférieure de Literole très enneigés, Molieres se fait à pieds secs ... sauf le névé très raide juste sous le col côté Est. La rimaye est très dangereuse et rien que pour ce seul passage de 30 mètres, crampons et piolet étaient indispensables.

Très déçu hier de mon passage à l’Espitau de Vielha / Conangles. Le lieu est mort, tous les bâtiments sont fermés, malgré la plaque tournante que représente le site comme départ de randonnée. Le point d’eau n’est plus alimenté, ne comptez pas dessus.

Incartade aujourd’hui sur l’itinéraire car descendu ce midi sur Vielha depuis le refuge de la Restanca (1 h de descente à pied puis pris en stop par un couple de français à l’instant où j’atteignais le parking, et déposé 20 mn plus tard devant Intersport à Vielha. Elle est pas belle la vie ?).

Il devenait en effet indispensable de remplacer mes chaussures car elles se déchirent rapidement et ne finiront pas la traversée. J’en profite pour reposer l’organisme après 7 jours continus de marche et bivouac. Également renvoyé piolet et crampons à la maison.

Je laisse passer les gros orages de cet après-midi et ce soir, pour reprendre demain midi du Port de la Bonaigua. J’aurai malheureusement squeezé le tronçon Restanca - Bonaigua. Je commence à me projeter sur ma date d’arrivée prévue vers le 20 août au Phare du Cap Cerbère ...

A +


Suite des étapes, sans bcp de détails pour le moment :

Mardi 24 juillet
J0
Plateau de Sanchese
Lescun - Cabane d’Ansabere

Mercredi 25 juillet
Cabane d’Ansabere - Refuge d’Arlet

Jeudi 26 juillet
Refuge d’Arlet - Candanchu

Vendredi 27 juillet
Astun - Refuge de Pombie
10,9 km / D+ 988 m / D- 754 m / marche 4:19
Via Col dès Moines et Col de Peyreget
Beau temps,  brume en soirée
Éclipse

Samedi 28 juillet
Refuge de Pombie - Campo Plano (après Respomuso)
19,9 km / D+ 1 554 m / D- 1 389 m / marche 8:02
Via Caillou de Soques - Passage d’Orteig - Arrémoulit - Col du Palas - Tentative avortée Port du Lavedan - Lacs d’Arriel - Respomuso
Brumeux puis grand beau temps, nuit sèche
Kathy puis Leo
Bert et Judith à Arremoulit

Dimanche 29 juillet
Campo Plano - Oulettes de Gaube
16,5 km / D+ 1 236 / D- 1 284 / marche 7:15
Via Col de la Fâche - Refuge Wallon Marcadau - Lac et col d’Arratille - Col des Mulets
Beau temps, nuit sèche
Kathy + Leo
Bert et Judith à Walon Marcadau

Lundi 30 juillet
Oulettes de Gaube - Gavarnie
25,2 km / D+ 715 m / D- 1 241 / marche 6:09
via Hourquette d’Ossoue / Baysselance / vallée d’Ossoue en balcon
Grand beau temps
Kathy + Leo

Mardi 31 juillet
J0 à Gavarnie
Beau temps, couvert en soirée, nuit humide
Famille puis Kathy / Leo / Bert / Judith / Sebastien / Julie / Tess

Mercredi 1er août
Gavarnie - Fuenblanca (sur Gr11)
20,8 km / D+ 1 641 / D- 820 / marche 9:30
Via Brèche de Roland et Goriz (après hésitations et demi-tours)
Grand beau temps, nuit sèche
Leo

Jeudi 2 août
Fuenblanca - Pietramulla
16,1 km / D+ 1 044 / D- 1 420 / Marche 7:40
Via Col Anisclo et tour du cirque de Pineta
Bcp de détours pas forcément nécessaires ... chemins difficiles, raides, arides ... Progression lente
Grand beau temps, nuit sèche

Vendredi 3 août
Pietramulla - Cabane Anes Cruces
35,0 km / D+ 1 680 / D- 1 537 / marche 8:24
Grand beau temps, venteux en soirée et toute la nuit


Samedi 4 août
Cabane Anes Cruces - Refuge Portillon (bivouac + dîner)
18,4 km / D+ 1 552 / D- 1 577 / marche 8:14
Via Col Aygues Tortes, lac Caillaouas, col Gourgs Blancs
Grand beau temps, brumeux en soirée, nuit humide
Baignade lac Caillouas
Dîner au Refuge


Dimanche 5 août
17,7 km / D+ 764 / D- 1 619 / Marche 7:45
Refuge Portillon - Plan d’Aigalluts (bivouac)
Via Baisse inférieure de Literole, Portal de Remune, Hospital de Benasque
Montée plutôt simple et rapide de Literole (crampons sur le final en neige gelée, faible pente). Descente compliquée pour moi, toute en neige. Descente éprouvante du Portal de Remune à Benasque, chemin chaotique. Manqué perdre un bâton dans une rimaye.
Grand beau temps, orageux en fin de journée (quelques gouttes après montage du bivouac)

Lundi 6 août
Plan d’Aigalluts - Lac du Tort de Rius
20,3 km - Marche 9:09
Départ 7:20 arrivée 18:45
Grand beau temps, vélléités orageuses en fin de journée (plus à l’Est)
Via Col de Molieres et Hospital de Conangles

Mardi 7 août
Lac du Tort de Rius - Vielha
3h30 de marche puis auto-stop
Via refuge de la Restanca
Beau temps en matinée, vite lourd puis fortement orageux dans l’après-midi et la soirée.
Changement de chaussures
Ravitaillement
Renvoi piolet - crampons à la maison
Chambriscule d’hôtel (mais confortable)
Repos d’un organisme qui le réclamait
Me suis vu dans la glace, je peux vous dire que le bonhomme a maigri !

Demain midi remontée en bus sur la Bonaigua.

Dernière modification par Hervé27 (12-08-2018 18:00:40)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste 3.2 kg / 3 saisons à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#25 07-08-2018 20:00:42

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 688

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

laxmimittal a écrit :

coucou hervé,

tu arrive sur "mes terres"... smile smile smile smile

attention, sauf erreur, le camping de lescun est fermé;

bon courage à toi.

L.

Gros retard sur ce retour : le gîte / camping de Lescun est effectivement fermé pour travaux, mais l’aire de bivouac reste en libre accès aux randonneurs, avec un Algeco WC - Lavabo. Juste 6 ou 7 tentes quand j’y ai dormi.


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste 3.2 kg / 3 saisons à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

Pied de page des forums