Annonce

Mise à jour 12 mai 2019 : les inscriptions pour le camp itinérant de cet été 2019 sont closes ! Les nouveaux inscrits seront désormais sur liste d'attente.
7 jours de randonnée légère itinérante dans les Pyrénées avec l'association Randonner léger, pour se rencontrer et partager notre passion.
La discussion sur le forum.

#26 08-03-2019 11:30:28

M1ms
Atchoum
Lieu : IDF
Inscription : 01-11-2014
Messages : 362

Re : infarctus.....et après?

Lu'

L'épineuse question : y a-t-il réellement un risque ? Je veux dire y a-t-il vraiment plus de risque d'avoir un autre pépin maintenant qu'avant ton infarctus?
On comprend qu'il y'a toujours un risque, très bien merci. Mais franchement à moins que tu aies maintenant des facteurs aggravants que tu n'avais pas avant (médicament augmentant le risque cardiaque, par exemple, ce qui serait un comble) que penser réellement des risques de récidives? Tu parles visiblement d'incident isolé (pas de surpoids, actif, pas de tabac, pas de cholestérol...) il me semble donc que les risques régressent avec la prévention, la médication, le suivi médical, etc... Pour moi, tu es aujourd'hui mieux surveillé, plus au courant des soucis possibles, tu va faire plus attention à ton alimentation et toute la cohorte de précautions qui suit ce genre de soucis, tu es donc paradoxalement en meilleur santé après qu'avant... Fais un bon point avec tes médecins sur le côté risque physiologique en prenant en compte que les médecins sont souvent peu habitués au malades "bien portant" et qu'ils sont souvent un peu prudents/conservateurs.

Si l'on accepte l'idée qu'il n'y a pas plus de risques maintenant qu'avant, je ne vois pas de nécessité de changer tes habitudes... Reste donc le côté psychologique et l'appréhension toute légitime que fait naître ce type de problème. Dans ce cas il est toujours bon de s'assurer de pouvoir être localisé au plus vite et un bon téléphone performant que tu sais parfaitement utiliser (le 112 fonctionne même quand le réseau semble inaccessible*) et un opérateur réseau qui passe bien dans tes coins de rando fait très bien l'affaire. Les sujets portable sont légions sur ce forum et c'est un outils tout de même très intéressant et mine de rien très performant en terme de sécu.
Reste l'angoisse des proches qu'ils projettent souvent sur toi et qui peut te scléroser. Combine donc le téléphone avec un PLB ou un SPOT (je connais bien le SPOT qui paraît bien fonctionner ici ou ici) et dépose ton itinéraire au cas où!

Un dernier mot: Je me dis qu'il est normal de se sentir encore peu confiant dans ses capacités physiques après avoir eu le sentiment d'avoir été "trahi" ou "lâché" par son corps. Il faut sans doute un peu de temps pour reconstruire la relation! Laisse toi donc du temps mais ne te limite pas, sois sur de savoir quoi faire au cas ou l'accident se reproduirait et met ça dans un coin de ta tête mais reprend tes activités habituelles en t'éloignant doucement de plus en plus et ce sera vite oubliés!     

La bonne journée.


* On lit ici : "Pour pouvoir passer un appel d’urgence, il faut qu’au moins un opérateur assure une couverture dans la zone où vous vous trouvez, même s’il ne s’agit pas de l’opérateur auprès duquel vous êtes abonné.
Pour rappel, un téléphone se connecte à une antenne via des bandes de fréquences GSM. Or, les téléphones vendus par différents opérateurs sont configurés pour ignorer les bandes de fréquence qui ne sont pas utilisées par leurs appareils [...] À l’intérieur du téléphone, un logiciel choisit l’antenne qui lui semble la plus appropriée. Lorsque vous passez un appel d’urgence, ce logiciel fonctionne différemment et cherche alors toutes les autres bandes de fréquences, auxquelles il pourrait se raccorder. Même si l’antenne en question est déjà saturée, elle connecte néanmoins d’urgence l’appel entrant, quitte à expulser d’autres utilisateurs."

Edit: Ortho

Dernière modification par M1ms (08-03-2019 11:33:54)


- ... T'es lourd!
- Oh, de moins en moins!

Hors ligne

#27 10-03-2019 02:45:36

Ludomero
Membre
Inscription : 03-08-2012
Messages : 339

Re : infarctus.....et après?

Etre séropositif au VIH depuis longtemps, depuis avant 1996 et l'existence de traitements durablement efficaces, est un facteur d'augmentation de problèmes inflammatoires et par voie de conséquence d'aggravation de risques cardio-vasculaires, d'autant que la plupart des antirétroviraux anciens généraient en particulier des problèmes de répartition des graisses.

Je ne suis pas certain que cela va aider la plupart des lecteurs de ce forum d'apprendre cela, c'est juste pour qu'on n'accable pas le malheureux rescapé de trop de bons conseils pouvant être légèrement en décalage avec son cas.

J'ai déjà expérimenté des "infarctus" (j'ai cru comprendre que le terme est parfois débattu) et pour mon premier je ne me suis pas inquiété rapidement car le symptôme fut une douleur analogue à celles que j'avais déjà connu maintes fois après une nuit passée dans une mauvaise position... ou après avoir porté un sac à dos disposant d'un portage non adapté au poids porté.
C'est une des raisons pour laquelle je ne transige pas sur la qualité de portage. Pour moi il est hors de question, pour avoir voulu économiser quelques grammes, de me retrouver après un gros ravitaillement à me poser la question de savoir si la douleur que je ressens sous l'épaule (je suis nul en anatomie) relève juste d'une pression du sac ou si je dois appeler l'hélicoptère car ayant une artère trop encombrée.

Hors ligne

#28 14-03-2019 17:41:28

Pétrocorien
Membre
Inscription : 13-04-2016
Messages : 66

Re : infarctus.....et après?

Vaste débat, infarctus, avc, vih, etc. Il a pas vraiment de norme, on peut faire un AVC ou un infarct du myocarde sans ressentir autre chose qu'une douleur, une gène passagère. Ne pas être hospitalisé et continuer à vivre avec sans aucun soucis pendant des décennies. Un avc, un infarct peut être léger ou massif. J'ai vu des personnes se remettre d'un avc (après en avoir subit des dizaines...) en à peine 48h. D'autres devenir des légumes après seulement un seul. Pareil pour le vih, on peut être un porteur "sain", la maladie est présente mais non active. Donc y'a pas de normes, en revanche comme on dit "Si vous entendez un bruit de sabots, pensez à des chevaux, pas à des zèbres".

Pour revenir à la question initiale de Makhno, la reprise d'une activité après un infarctus du myocarde. Et bien le plus sur est d'en parler avec ton cardiologue, passer une épreuve d'effort (si c'est pas déjà fait ?). Cette sensation peut avoir plusieurs origines, perso j'ai pas (encore sad ) eu à subir un infarct. Mais d'après les témoignages que j'ai entendu, c'est pas vraiment une épreuve agréable à vivre. On peut logiquement imaginer une appréhension. Vu ton histoire j'imagine que tu a attendu longtemps les secours, et se retrouver seul avec une douleur thoracique et la sensation de mort imminente ca doit faire réfléchir. Y'a de quoi se sentir oppressé.

Il faut pas oublier que la marche reste l'une des meilleurs et plus saine des activités. Makhno je te dirai de continué à marcher et à te faire plaisir, le bonheur ca aide aussi à rester en bonne santé. Au pire réduit les distances, ne tire pas trop sur la corde. En marchant on renforce son cœur, on ne l'affaiblit pas.

En ligne

#29 14-03-2019 18:41:32

makhno
Membre
Lieu : alpes de haute Provence.
Inscription : 05-01-2013
Messages : 637

Re : infarctus.....et après?

Pétrocorien a écrit :

Vaste débat, infarctus, avc, vih, etc. Il a pas vraiment de norme, on peut faire un AVC ou un infarct du myocarde sans ressentir autre chose qu'une douleur, une gène passagère. Ne pas être hospitalisé et continuer à vivre avec sans aucun soucis pendant des décennies. Un avc, un infarct peut être léger ou massif. J'ai vu des personnes se remettre d'un avc (après en avoir subit des dizaines...) en à peine 48h. D'autres devenir des légumes après seulement un seul. Pareil pour le vih, on peut être un porteur "sain", la maladie est présente mais non active. Donc y'a pas de normes, en revanche comme on dit "Si vous entendez un bruit de sabots, pensez à des chevaux, pas à des zèbres".

Pour revenir à la question initiale de Makhno, la reprise d'une activité après un infarctus du myocarde. Et bien le plus sur est d'en parler avec ton cardiologue, passer une épreuve d'effort (si c'est pas déjà fait ?). Cette sensation peut avoir plusieurs origines, perso j'ai pas (encore sad ) eu à subir un infarct. Mais d'après les témoignages que j'ai entendu, c'est pas vraiment une épreuve agréable à vivre. On peut logiquement imaginer une appréhension. Vu ton histoire j'imagine que tu a attendu longtemps les secours, et se retrouver seul avec une douleur thoracique et la sensation de mort imminente ca doit faire réfléchir. Y'a de quoi se sentir oppressé.

Il faut pas oublier que la marche reste l'une des meilleurs et plus saine des activités. Makhno je te dirai de continué à marcher et à te faire plaisir, le bonheur ca aide aussi à rester en bonne santé. Au pire réduit les distances, ne tire pas trop sur la corde. En marchant on renforce son cœur, on ne l'affaiblit pas.

j'ai attendu environ 4h les secours(hélicoptère),il ne me trouvait pas,je n'ai pas pensé une seconde à mourir,j'avais perdu la notion du temps.oui j'ai effectué une épreuve de vélo,je peut marcher au moins 1h/jour.je recommence doucement avec prudence,c'était le 23 octobre,c'est récent.


Paix dans le monde

Hors ligne

#30 16-03-2019 02:39:30

Redfish
Chat schizophrène...
Lieu : Marseille
Inscription : 16-11-2017
Messages : 2 135

Re : infarctus.....et après?

Et un SPOT Gen3 ?
Pas trop cher, indépendant des réseaux, ...

Hors ligne

#31 17-03-2019 01:20:03

Ballast
Membre
Inscription : 03-10-2018
Messages : 86

Re : infarctus.....et après?

Le spot Gen 3 c'est 180 euros à l'achat mais surtout 230 euros de forfait par an...

Hors ligne

#32 17-03-2019 10:08:31

Redfish
Chat schizophrène...
Lieu : Marseille
Inscription : 16-11-2017
Messages : 2 135

Re : infarctus.....et après?

C'est pas aussi la cas des autres systèmes de ce type, mais bien plus cher à l'achat ?

Hors ligne

#33 17-03-2019 10:15:57

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 510

Re : infarctus.....et après?

Non. smile

Les balises Spot sont un peu moins cheres a l'achat, mais ne sont pas 100% fiables (ce n'est pas un outil de securite, mais plutot un outil de communication) et en plus il faut payer un abonnement apres achat.

Les balises de securite PLB  (Personal Location Beacon, balise personnelle de localisation) fonctionnent a 100% et ne necessitent aucun paiement post-achat, pas de forfait. Voir les discussions dediees du forum.
Si j'avais un serieux probleme de sante, c'est le premier achat que je ferais pour assurer ma securite (j'en ai deja une, achetee pour traverser l'Islande wink ).
Discussion dediee du forum : https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=11043

PS : desole clavier sans accents.


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#34 17-03-2019 11:02:43

Redfish
Chat schizophrène...
Lieu : Marseille
Inscription : 16-11-2017
Messages : 2 135

Re : infarctus.....et après?

Je lis ça dès que je rentre à la maison.
Mais de ce que j'avais compris du PLB à la lecture du post 5 du topic actuel, c'est que ça ne permet de trouver quelqu'un que quand il est proche... donc je fois pas trop l’intérêt pour alerter des secours si il n'y pas de réseau tel.

Hors ligne

#35 17-03-2019 11:31:43

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 510

Re : infarctus.....et après?

Non non, mauvaise interpretation, certainement une confusion entre balise PLB et sonde DVA, qui n'ont rien a voir. smile
Erreur d'ailleurs rectifiee au post 11 de la meme presente discussion et post 5 egalement corrige.


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#36 17-03-2019 11:34:42

altogrosso
Membre
Inscription : 16-01-2016
Messages : 145

Re : infarctus.....et après?

Il y a aussi la balise Inreach de Garmin c'est autour de 300 € mais possibilité de moduler le forfait mensuel (20, 30 € pour les plus adaptés à la rando)  aux seuls mois d'utilisation avec un droit d'entrée de 35 € par an. La balise passe partout avec un mode SOS pour les urgences et 4 sms préenregistrés. Pour ma  part je ne l'utilise que les mois où je pars plus de 2 jours soit mai, juin et septembre. Donc budget limité malgré tout, ça rassure mon épouse qui me suit carto graphiquement  et quand je n'ai pas de réseau elle se contente des sms préenregistrés. 100 g et grosse autonomie si on l'éteint la nuit.

Hors ligne

#37 17-03-2019 13:31:17

bohwaz
Membre
Lieu : Auckland
Inscription : 26-04-2011
Messages : 1 530
Site Web

Re : infarctus.....et après?

InReach = terminal du réseau Iridium (réseau privé)
Spot = terminal du réseau Global Star (réseau privé)
PLB = balise de détresse réseau COSPAS-SARSAT (réseau public)

La couverture des réseaux privés peut être relativement fluctuante et floue. Cf. La carte officielle pour Global Star :

Globalstar-Coverage-IoT.png?ext=.png

Sur la carte l'Australie est bien couverte hein ? Maintenant en pratique :

australian_globalstar_coverage_map_530_250_02.jpg

Iridium est meilleur (66 satellites, contre 24 pour GlobalStar), mais normalement SARSAT est le meilleur, vu qu'il est sur les satellites qui fournissent Galileo, Glonass et GPS.


[4 ans en Australie et NZ, à pied et en vélo…]
Some nomads are at home everywhere.
Others are at home nowhere,
and I was one of those.
    — Robyn Davidson

Hors ligne

Pied de page des forums