Outils du site

Vous n'êtes pas identifié(e).


alleger_son_sac_pour_pas_un_rond

Alléger son sac pour pas un rond

Chaque conseil fait gagner quelques grammes. Au bout du compte on est pas mal gagnant, et on n'a pas dépensé un centime.

S'alléger ça coûte cher ? Pas forcément : l'essentiel du poids se gagne sans sortir le porte monnaie, simplement en supprimant des objets de sa liste.

La première étape pour pouvoir s'alléger est de savoir ce que l'on emporte (hé oui!!). La première étape est donc de faire une liste de base (que vous adapterez ensuite en fonction des sorties).

La deuxième étape est de définir vos objectifs et de prioriser. Plus votre liste d'objectifs sera longue et plus vous aurez de chance pour qu'ils soient incompatibles entre eux.

Les consommables

Sur randonner léger, les listes sont présentées en séparant les consommables et le matériel. C'est plus pratique pour discuter du matériel, mais il ne faut pas oublier que les consommables sont souvent ce qu'il y a de plus lourd dans le sac.

L'eau

Élément essentiel, elle représentera de 1 à 3 kg en général.

Une préparation de la randonnée, avec localisation des points d'eau permettra de ne pas se surcharger “au cas où” et donc de pouvoir se contenter de porter le plus souvent moins d'1 L d'eau.

Une bonne gestion de votre régulation thermique (Une histoire de couches) permettra de limiter les pertes hydriques.

Vous trouverez sur cette page des conseils pour trouver de l'eau et savoir comment la rendre consommable si nécessaire.

La nourriture

Au delà de 3 jours, le poids de la nourriture devient vite rédhibitoire : compter 500 à 750g/ jour 1) si l'on évite les boites de conserve et que l'on choisit avec soin sa nourriture.

Vouloir tout faire en autonomie n'apporte en général rien d'autre que du poids en trop. Il est souvent possible de se ravitailler en préparant bien son parcours, ou en faisant des dépôts de nourriture à certains points du parcours (éventuellement en poste restante).

Sur les sorties croisant des zones urbaines, un petit restau ou sandwich peut à la fois égayer la sortie et alléger le poids du sac (mais bien sûr, on allège aussi le porte monnaie.)

Pour aller plus loin: La nourriture et le poids de votre sac.

Le Matériel

Concevoir sa liste et en supprimer le superflu

La notion de superflu est très personnelle.

Le superflu, c'est tous les petits (ou gros) objets que l'on prend sans en avoir vraiment besoin, mais parce qu'on pense en avoir besoin.

Cela dépend donc de votre expérience, de votre condition physique, de vos désirs, de votre capacité à renoncer à certaines choses pour en privilégier d'autres.

C'est la raison pour laquelle on ne peut pas faire de liste type.

Il ne faut pas confondre superflu et équipements indispensables bien que très peu utilisés. Ceci ouvre la porte à de nombreux débats sur ce qui est indispensable (Téléphone ? Arva ? Aspirine ? Chaussures montantes ?) ou non. Il appartient ensuite à chacun de déterminer ce qu'il estime indispensable, où il fixe la limite du risque acceptable.

On peut se passer de beaucoup plus de choses qu'on pense. Le tout est que cela ne devienne pas pénible d'avoir à faire sans.

Pour certain, un livre est indispensable, pour d'autre ce sera superflu.

Pour développer, voir effet Yoyo ou Cheminements MUL.

Voici différentes manière d'aborder votre liste pour l'alléger:

Liste par addition

Bien souvent, on commence à construire sa liste par addition sur le papier en partant de nos besoins essentiels. Mais très vite se pose alors la question, quels sont mes besoins essentiels ? Et ensuite, comment différencier un besoin essentiel d'un besoin de confort ?

Il faut alors hiérarchiser les besoins en fonction de leur importance.

En premier on trouve les besoins physiologiques : respirer, boire, manger, faire ses besoins, dormir, se réchauffer.

Ensuite, vous aurez les besoins correspondant à votre objectif (si vous faites une sortie photo, difficile de la faire sans appareil photo. Idem, une sortie mix rando/parapente sera compliquée sans parapente. LOL Ce sont des éléments parfois lourds, mais qui sont la raison même de la sortie ).

Et enfin, les besoins de confort. Tout ce qui va au delà du fait de vous maintenir en vie au cours de votre sortie. Certains éléments seront obligatoires (mais pas indispensables) d'autres se rapprocheront plutôt du luxe inutile.

Ensuite il faut lister tous ces besoins et essayer de trouver des solutions matérielles pour les satisfaire sur le terrain en démarrant du plus important vers le moins important.

Il faut alors être capable de déterminer à partir de quel besoin on est prêt à prendre sur soi. On garde tout ce qui est plus important que ce besoin.

A chaque besoin on essaie de trouver une solution avec les items déjà utilisés pour les besoins précédents.

Technique des 3 tas

Prenez votre sac, videz le et triez les items en 3 tas:

  1. Sert à chaque fois : INDISPENSABLE
  2. Sert parfois : UTILE
  3. N'a jamais servi : AU CAS OU

Sur la base d'une liste lourde, on pourra gagner énormément de poids en supprimant les objets du tas “au cas ou”.

Retirez de votre liste les objets que vous n'avez pas utilisés lors de votre dernière sortie.

Très efficace pour élaguer une liste trop fournie.

Oubli volontaire, multifonction et développement des savoir faire

Sur la base d'une liste déjà épurée, le meilleur moyen de l'alléger sans avoir à ressortir le porte monnaie, c'est d'apprendre à faire sans ou à faire autrement.

Un exercice efficace consiste à retirer un objet de sa liste (couteau, popote, duvet, chaussures de bivouac, …) afin de voir comment on se débrouille sans. Il peut s'agir d'un objet de confort, ou d'un objet dit indispensable. Cette technique permet d'attaquer ce que l'on pense être nos besoins essentiels en remplaçant des items par de l'expérience et des savoir faire.

Il faut être vigilant à ne pas tomber dans le Trop léger. Ou de le faire dans des conditions où l'on a prévu une solution de secours.

Exemples de multi-usages ou savoir faire:

  • Allumer un feu sans scie, hache ou gros couteau fixe.
  • Utiliser le côté multi-usage de vos objets pour en laisser certains à la maison.
  • Apprendre à faire des sardines à partir de morceaux de bois.

Comparer sa liste à une autre

Une autre manière est de prendre une liste (dans la section récits) et la comparer à la votre.

AJOUTER EXEMPLE CONCRET

Le fait maison ou la récupération

Fait maison ne signifie pas forcément moins cher, mais c'est généralement le cas. Surtout si l'on associe bricolage et récupération, on obtient parfois des résultats meilleurs que les solutions commerciales et sans avoir à débourser un centime.

Au fil des années, le forum s’enrichit d'astuces et de bricolage. Citons par exemple:

Le meilleur du bricolage du forum Randonner Léger

Pensez aussi aux Camps de base bricolage de l'association Randonner Léger.

Réduire la taille / Quantité des items

Exemples:

  • Briquet: mini bic
  • Reconditionner crème solaire, dentifrice, savon dans des contenants plus légers et ne prendre que la quantité nécessaire. Voir aussi : Faut-il se laver en randonnée ?
  • Ne prendre que les quantités nécessaires (ex : couper son savon en deux).
  • Remplacer les divers sacs de rangement (SDC, abri, …) par un seul sac de compression pour tous les textiles.
  • Regrouper les objets par groupe (ex : couchage, popote, alimentation) et ne prendre qu'un unique contenant pour chacun d'entre eux (ex : pour le couchage : sac de couchage, drap et chaussettes dans le même sac).
  • Recouper son matelas d'été.
  • Ne pas prendre 1 change par jour.

Alléger les Items

  • Couper le manche de sa brosse à dent
  • Alléger un sac à dos (lien voir FLF)
  • Couper les sangles trop longues des sacs (attention : irréversible !), voire les étiquettes des vêtements.

Le sac à dos

  • Changer les sacs fabriquants par des sacs plastiques (ex : un sac plastique pour la popote, un sac poubelle pour le sac de couchage).
  • Mettre des objets dans ses poches (ex : stylo, carte imprimée, boussole).

Sur le terrain

  • Bien faire sécher son matos avant de quitter le bivouac. L'eau accumulée directement (pluie, rosée) ou via l'humidité pèse.
  • Nettoyer de temps en temps son matériel. La boue peut représenter du poids, mais la crasse peut également empêcher le fonctionnement des membranes respirantes. Du coup ça ne respire plus, on transpire, on accumule de l'eau.

Autre

A faire :

  • Détailler/développer les conseils déjà listés.
  • Ajouter des liens vers les fils de discussions appropriés.
  • Ajouter de nouveaux conseils.
1) 3000 Kcal environ.
alleger_son_sac_pour_pas_un_rond.txt · Dernière modification: 2017/01/11 18:47 par XavN