Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 20-07-2019 22:11:44

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 809

[Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Salut à tous,

Comme promis je déplace en récit+liste l'ouverture du post dédié à ce petit voyage, dont le bouclage du sac est ce soir et le J0 demain avec embarquement dans le TGV pour Nice. Décollage pédestre de Menton lundi 22/7 au matin, aussi tôt qu'il me sera possible. Je vous enverrai des cartes postales sur ce fil lorsque le réseau, les batteries et la motivation le permettront. Le récit rédigé suivra après mon retour, et ce 1er post sera remanié pour servir de Table des Matières à l'ensemble

Objectif : rallier Menton à Saint Gingolph en 25 j (arrivée impérative le 15 août) par un itinéraire (dernière version ici sur calculitinéraires.fr) au plus près des crêtes frontières, dans la limite de mes compétences donc pas (trop) au-dessus des 3 000 m … Au dernier pointage ~700 km et 60 000 m de dénivelé (15% de distance en moins que ma HRP de l'an dernier, un chouya de dénivelé en + … et 10 jours de moins). Forcément je ne réaliserai pas tout, la météo saura bien m'obliger à prendre des itinéraires bis …

Rappel de la liste :

FixeVariableTotal
Sur moi1,767-1,767
Sac de base3,0290,1233,152
Alimentation6 jours3,7773,777
Total sac3,0293,9006,929
Total porté4,7963,9008,696

Compte tenu de l'itinéraire et d'une unique option de ravitaillement entre Menton et Montgenèvre / Clavière, les ~12 premiers jours se feront sur des autonomies de 5/6 jours, puis de seulement ~3 j ensuite.

Catégorie :FixeVariableTotal
00-Vestiaire marche1,767-1,767
01-Portage0,460-0,460
02-Abri0,343-0,343
03-Couchage0,787-0,787
04-Vestiaire sac0,767-0,767
05-Technologies0,299-0,299
06-Pharmacie / Hygiène0,0510,1060,157
07-Kit bricolage0,0130,0170,030
08-Divers0,027-0,027
09-Hydratation0,096-0,096
10-Cuisine0,135-0,135
11-Alimentation0,0513,7773,828

CatégorieArticleMarqueModèleQtéfixevariabletotal
00-Vestiaire marcheBâtonsFIZANBR Compact20,314-0,314
00-Vestiaire marcheBuffD410,032-0,032
00-Vestiaire marcheChapeauD4Quechua10,100-0,100
00-Vestiaire marcheChaussettesX-SOCKSOUTDOOR Low Cut10,038-0,038
00-Vestiaire marcheChaussuresMERRELLCHAMELEON 7 T4420,970-0,970
00-Vestiaire marcheChaussures : semellesSIDASSIDAS Mid20,108-0,108
00-Vestiaire marcheCuissardUNDER ARMOURX-Armour Heatgear taille M10,073-0,073
00-Vestiaire marcheLunettesvue, non solaires10,013-0,013
00-Vestiaire marcheLunettesD4Clip solaire10,007-0,007
00-Vestiaire marcheTS MCUNDER ARMOURX-ARMOUR HEATGEAR Compression Taille M10,112-0,112
01-PortageAttache téléphonePorte-clé rétractable10,010-0,010
01-PortageCoque téléphonesouple, + velcros pour accroche sur bretelle sàd10,015-0,015
01-PortageEtui plastique piquetspour piquets10,001-0,001
01-PortageFixations panneau solaire1 mousquetons + 2 cordelettes réglables20,010-0,010
01-PortageSac à DosKS UltralightIMO Pack10,349-0,349
01-PortageSac de compressionSEA TO SUMMITXXXS, imperméable (vêtements)10,032-0,032
01-PortageSac de compressionCUMULUSX-LITE 200, sans zip 0/+4°C10,009-0,009
01-PortageSacaboufsac plastique10,012-0,012
01-PortageTrousse Hygiène/Pharmacietissu avec zip10,008-0,008
01-PortageZiplock largepour lessive minimaliste10,007-0,007
01-PortageZiplock mediumpour papiers, tél, PQ …10,003-0,003
01-PortageZiplock minipour pharmacie10,003-0,003
01-PortageZiplock minipour kit réparations10,001-0,001
02-AbriAbriTIPIKPioulou ST Silpoly 15D, avec housse10,285-0,285
02-AbriPiquetsVARGOTitanium 6 g60,036-0,036
02-AbriPiquetsNEMOAlu 11 g20,022-0,022
03-CouchageBâche de solArklightPolycree 2,5x1,5m (rapiécé duct tape)10,068-0,068
03-CouchageBivyAMKSOL Escape Lite Bivy, dans housse10,158-0,158
03-CouchageDuvetCUMULUSX-LITE 200, sans zip 0/+4°C, dans housse10,327-0,327
03-CouchageMatelas gonflableKLYMITINERTIA X-LITE, avec housse & kit réparations10,184-0,184
03-CouchageMatelas mousseArklightArkmat 127 50x80 cm10,050-0,050
04-Vestiaire sacCaleçonD4Kalendji10,042-0,042
04-Vestiaire sacChaussettesD4Chaussettes fines10,021-0,021
04-Vestiaire sacGantsICEBREAKERQuantum Glove Black10,048-0,048
04-Vestiaire sacLeggingUNDER ARMOURX-Armour Heatgear10,126-0,126
04-Vestiaire sacPolaireTHE NORTH FACE100 Glacier 1/4 zip10,220-0,220
04-Vestiaire sacTS MLRaidlightTaille L (trop grand …)10,165-0,165
04-Vestiaire sacVeste imper/respiMontaneMinimus Smock10,145-0,145
05-TechnologiesCâble USB/LightningAPPLE60 cm, pour charge iPhone10,013-0,013
05-TechnologiesCâble USB/micro-USBPOWERTEC20 cm, pour charge powerbank au panneau10,006-0,006
05-TechnologiesLampe frontalePETZLE-lite10,027-0,027
05-TechnologiesPanneau solaireTomTop5W réels10,067-0,067
05-TechnologiesPowerbankPowertecGP2500 mAh10,063-0,063
05-TechnologiesTéléphoneAPPLEiPhone SE 64 Go (+10 g verre trempé)10,123-0,123
06-Pharmacie / HygièneBaume à lèvres10,0080,0050,013
06-Pharmacie / HygièneBoules Quiès10,001-0,001
06-Pharmacie / HygièneBrosse à dentsmini10,003-0,003
06-Pharmacie / HygièneCoupe-ongles10,012-0,012
06-Pharmacie / HygièneCrème solaireAPTONIAAPTONIA 50+ Kids, dans mini flacon10,0060,0200,026
06-Pharmacie / HygièneDentifriceLUSHEthifrice, 1/2 pastilles / j60,0020,0090,011
06-Pharmacie / HygièneDiversélastoplaste, pansements, compeed, cachets1-0,0360,036
06-Pharmacie / HygièneGant de toiletteDIY10,010-0,010
06-Pharmacie / HygiènePQdans ziplock10,0030,0100,013
06-Pharmacie / HygièneSavonsavon d'Alep, dans mini flacon10,0060,0260,032
07-Kit bricolageDiversrustines, aiguille à coudre, fil, cure dent, élastique10,004-0,004
07-Kit bricolageDuct Tape1-0,0170,017
07-Kit bricolagePinces à lingemini pinces "cocktail"90,009-0,009
08-Divers"pied" pour tél10 cm fil électrique10,003-0,003
08-DiversPortefeuilleCB, CI, VITALE, liquide10,024-0,024
09-HydratationFiltreSOURCESawyer mini10,048-0,048
09-HydratationGourdePLATYPUS2,4 l10,031-0,031
09-HydratationGourdePLATYPUS1,0 l10,017-0,017
10-Cuisine"Gobelait"fond bout. lait emboîtables20,026-0,026
10-CuisineBriquetBICMini10,010-0,010
10-CuisineCouteauOPINELn°310,007-0,007
10-CuisineCuillèreTOAKSTitanium Short10,010-0,010
10-Cuisinefeuille alusécurité, isolation, propreté réchaud10,002-0,002
10-CuisineMugKEITHTitanium 300 ml10,053-0,053
10-CuisineMug couvercleKEITHTitanium10,010-0,010
10-Cuisinepare-ventTOAKSTitanium10,005-0,005
10-Cuisineréchaudmini P3RS10,006-0,006
10-Cuisinesupport réchaudréduction combustion + stabilité10,006-0,006
11-AlimentationAlcoolVARGO250 ml / 200 g dans flacon Vargo (~30 chauffes)70,0140,2000,214
11-AlimentationBarres énergie/céréalesISOSTAR3 barres / jour6-0,9900,990
11-AlimentationCaféCafé soluble dans flacon à condiments60,0140,0420,056
11-AlimentationChocolat1/2 tablette/j (en morceaux,  ziplock medium)30,0030,6000,603
11-AlimentationHuile d'olive30 ml / j, dans flacon 150 ml50,0100,1350,145
11-AlimentationNoix/fruits secs200 g / j, en ziplock large60,0071,2001,207
11-AlimentationSemoule complète100 g / j, en ziplock medium50,0030,5000,503
11-AlimentationSoupesROYCO1 / j5-0,1100,110


Changement de dernière minute pour les chaussures : j'ai estimé que les Merrell MQM Flex Boa, légères et très confortables, ne pourraient jamais supporter l'abrasion du terrain au-delà de quelques jours. Après conseils et essais en magasin, et test sur 2 sorties de 20 km, j'ai pris une option assez lourde avec des Merrell Chameleon 7 slam. J'essaye de trouver du léger qui me convienne, mais pour l'instant je n'ai fait qu'enflammer ma tendinite du talon d'Achille. De plus et jusqu'à présent seul Merrell n'écrabouille pas mes Hallux Valgus … Comme écrit précédemment je croise les orteils, je me suis senti très à l'aise dans ce modèle lors de mes 2 marches de 20 km de test, même si elles pèsent au pied …

J'ai également trouvé un T-Shirt Under Armour HeatGear Compression avec lequel j'ai marché / couru ces 2 dernières semaines avec un très grand confort. Lavage rapide à la main tous les jours sur la période avec 1 goutte de savon d'Alep : zéro odeur. Je valide : si il me dure autant que les cuissards éponymes, c'est tout bénef'.

J'ai aussi recyclé 2 petits flacons de solution nasale pour le savon d'Alep d'une part, la crème solaire d'autre part. C'est super pour une utilisation parcimonieuse.

J'ai renoncé aux options moustiquaire (trop prise de tête dans le montage de l'abri) et crampons (mon itinéraire s'ajustera pour qu'ils ne soient pas nécessaires).


Premières contraintes d'itinéraires et stratégies :

Sur les 2 premiers jours la problématique sera l'eau, car après le départ de Menton je n'en trouverai qu'à la fin d'une longue journée de marche dans la chaleur dans les villages d'Olivetta, Fanghone et Libre (environ 10h de marche effective estimée pour ce dernier). Rebelote le deuxième jour avec des points d'eau référencés seulement à hauteur du Monte Pietravecchia (2 039 m) et à nouveau 10 h de marche. Il me faudra donc à chaque fois charger à mort de ma capacité d'emport de 3.4 litres (en plus des 6 jours de ravitos, je vais frôler les 12 kg si je compte le "sur moi" !). Difficile d'être certain de la météo à ce stade, mais je ne peux exclure des fins d'après-midi orageuses qui stopperaient ma progression en crête. Je me déciderai en fin de première journée et en fond de Vallée de la Roya à éventuellement ne prendre qu'un court repos en mode sieste tardive sans monter l'abri et proche du dernier point d'eau, et à marcher de nuit à la lueur de la Lune (dernier quartier) pour profiter de la fraîcheur relative d'une part, atteindre les points d'eau d'altitude dès le milieu de journée d'autre part. Je pourrai alors profiter de mon avance pour gérer l'éventuel risque d'orage et trouver le bivouac adapté pour une première vraie nuit de repos. Les points d'eau seront alors réguliers, je pourrai limiter mon emport et me sentir enfin vraiment plus léger.

Par la suite le risque d'orage semble se renforcer en fin de semaine, en particulier quand il me faudra passer de la Haute Roya à la Haute Vésubie, donc avec que des "grands" cols devant moi. Je ne peux exclure une journée d'immobilisation en attendant une meilleure météo. C'est une nouvelle incitation à faire de grosses journées dès le départ de Menton, pour passer côté Vésubie dès jeudi soir : ce sera alors plus simple avec des itinéraires alternatifs praticables en vallée sous la pluie.

Un premier gros ravitaillement sera effectué lors d'un RDV familial pris au Boréon (1ère possibilité), sinon à Isola 2000 moyennant modeste détour de l'itinéraire. Je n'en ferai pas d'autre avant Montgenèvre. Après ce sera Modane, puis Tignes, les Contamines etc ... en petites quantités à chaque fois. Je me sentirai plus léger ...

Ces 1ers jours de marche vont me permettre de me calibrer et de voir si l'entraînement soutenu des 6 derniers mois a porté ses fruits. Au final j'aimerai pouvoir me "caler" sur des journées à 10 h de marche effective, grosso-modo en mode 4-2-2 : 1ère pause après 4 heures "dynamiques", une seconde plus marquée 2 h plus tard à l'heure du déjeuner, et une dernière plutôt courte encore 2 h après pour ne pas forcer la machine sur le final de la journée. Tout repose sur ma capacité à démarrer tôt : c'est plus facile de faire des heures si la journée est encore longue  roll



INDEX

DateEtapeCompteur
J01 - 22 juilletMenton - Vallon de Dreje30 km / D+ 2 598 m / D- 2 324 m / marche 9h20
J02 - 23 juilletVallon de Dreje - Pied du Saccarel45.5 km / D+ 3 320 m / D- 1 853 m / marche 12h30
J03 - 24 juilletdu Pied du Saccarel à Fort Pépin35 km / D+ 2 734 m / D- 2 165 m / marche ~10h30
J04 - 25 juilletde Fort Pépin au Lago Bianco dell'Agnel28 km / D+ 1 888 m / D- 1 862 / marche ~8h10
J05 - 26 juilletdu Lago Bianco dell'Agnel au Boréon30 km / D+ 1 676 m / D- 2 476 m / marche ~8h20
J06 - 28 juillet (J0 le 27)du Boréon aux lacs Lausfer29 km / D+ 2 202 m / D- 1 491 m / marche ~8h20
J07 - 29 juilletLacs Lausfer - Lac des Babarottes33 km / D+ 2 381 m / D- 2 331 m / marche ~10h00
J08 - 30 juilletdes Babarottes à l'Oronaye31 km / D+ 2 300 m / D- 2 259 m / marche ~9h20
J09 - 31 juilletdu Colle dell Munie au Val dell'Autaret27 km / D+ 2 368 m / D- 2 219 m / marche ~9h30
J10 - 1er aoûtdu Val dell'Autaret au Val Soustra32 km / D+ 2 148 m / D- 2 309 m / marche ~9h20
J11 - 2 aoûtVal Soustra - Bivacco Soardi27 km / D+ 2 459m  / D- 2 459 m/ marche ~9h20
J12 - 3 aoûtBivacco Soardi - Col de Bousson33 km / D+ 2 150 m / D- 2 615 m / marche ~10h10
J13 - 4 aoûtCol Bousson - Croce Faure36 km / D+ 2 974 m / D- 2 786 m / Marche ~10h50
J14 - 5 aoûtCroce Faure - Mont Thabor33 km / D+ 2 385 m / D- 1 507 m / marche ~11h00
J15 - 6 aoûtMont Thabor - Orgère26 km / D+ 1 175 m / D- 2 352 m / marche ~8h30
J16 - 7 aoûtOrgère - Fond d'Aussois13 km / D+ 874 m / D- 500 m / marche ~3h30
J17 - 8 aoûtFond d'Aussois - Entre-Deux-Eaux37 km / D+ 1 780 m / D- 2 010 m / marche ~10h50
J18 - 9 aoûtEntre-Deux-Eaux - Val Claret16 km / D+ 1 013 m / D- 1 000 m / marche ~5h00
J19 - 10 aoûtVal-Claret - Petit Saint Bernard42 km / D+ 2 961 m / D- 2 950 m / marche ~12h00
J20 - 11 aoûtPetit St Bernard - Les Chapieux26 km / D+ 1 449 m / D- 1 816 m / marche ~6h30
J21 - 12 aoûtLes Chapieux - Saint Gervais32 km / D+ 1 451 m / D- 2 387 m / marche ~8h00
J22 - 13 aoûtSaint Gervais - Les Tines43 km / D+ 2 404 m / D- 2 480 m / marche ~10h30
J23 - 14 aoûtLes Tines - Chapelle d'Abondance52 km / D+ 2 019 m / D- 1 758 m / marche ~11h00
J24 - 15 aoûtChapelle d'Abondance - St Gingolph28 km / D+ 1 970 m / D- 2 603 m / marche ~8h00

EDIT : modification du titre, création & MAJ de l'Index au fur et à mesure de la rédaction, correction des temps & dénivelés

Dernière modification par Hervé27 (12-09-2019 15:13:35)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault
Hervé27-éMULe - ma liste 3.2 kg / 3 saisons
GTA2017 Menton-Modane 12j
HRP2018 Hendaye-Cerbère 35j
HRA2019 Menton-St Gingolph 24j

Hors ligne

#2 20-07-2019 22:38:29

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 2 401
Site Web

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Et bien alors .. bonne chance !
J'espère que tu auras beau temps  smile

En ligne

#3 21-07-2019 23:39:10

GrandeLoutre
Gardien du fleuve
Lieu : Sous mes poils
Inscription : 27-01-2019
Messages : 125
Site Web

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Salut!
Quand tu parles d’écraser tes Hallux Valgus tu veux dire que les chaussures sont trop étroite?

Autre question, j’ai beau retourner le calcul dans tous les sens 4-2-2 ça fait bien 8h de marche effective? Tu parles de 10h effectives, ça ne serait pas plutôt 10h pauses comprises? J’ai sûrement mal compris


Faire de son mieux c'est n'avoir aucun regret. Alors faisons, testons, essayons à fond!
Mon Sac à Loutre
Ma liste actuelle

Hors ligne

#4 22-07-2019 10:49:32

tacheton
Membre
Inscription : 05-09-2018
Messages : 216

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

C'est impressionnant et super optimisé. Tu tentes sans back up au niveaux des pieds ? Parce que je suis passé a Anterne (d'ailleurs ton itinéraire évite ce petit coin de paradis au pied des fiz c'est dommage) et y'avait encore pas mal de neige. Avec la canicule ça va fondre mais quand tu as de tel névés à même pas 2200m, c'est l'assurance d'avoir les godasse mouillées.

Hors ligne

#5 22-07-2019 21:25:22

gergy
Membre
Inscription : 09-11-2013
Messages : 188

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

GrandeLoutre a écrit :

Salut!
Autre question, j’ai beau retourner le calcul dans tous les sens 4-2-2 ça fait bien 8h de marche effective? Tu parles de 10h effectives, ça ne serait pas plutôt 10h pauses comprises? J’ai sûrement mal compris

Je crois qu'il faut comprendre 4/pause/2/pause/2/pause/2/bivouac smile

Hors ligne

#6 27-07-2019 00:14:50

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 809

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Salut à tous

Comme promis une première carte postale après 5 jours et 4 bivouacs. Ce soir et demain pause familiale à Valdeblore et ravitaillement.

Très, très heureux de cette première section découpée en  :
J1 : Menton - Fanghetto
J2 : au pied du Mont Saccarel
J3 : Fort dei Pepino proche Col de Tende
J4 : petit lac de l’Agnel (côté italien)
J5 : le Boréon avec 1er correctif significatif à l’itinéraire, tout indiquant que je ne passerai pas les névés du Gelas sans équipement. Descendu sur San Giacomo en Italie pour remontée vers Col de Fenestre puis Le Boréon.

J’ai mis 5 jours au lieu de 6 prévus, ce qui m’a motivé à prendre une pleine journée de repos demain.

Tenir 10 h de marche effective quotidienne est moins difficile que je ne le pensais, pourvu qu’on démarre tôt (réveil 5h, départ 6h).

Tous les bivouacs étaient top. Photos du Pioulou à suivre dans le récit quand il viendra.

11652_68ece265-8154-45f7-9565-d5a572d8e249_27-07-19.jpeg

La météo superbe : limite orageuse en fin de journée en altitude à J1 et J2, très beau depuis.

La gestion de l’eau a été bonne, avec des départs à 4 litres (!) les 3 premiers jours. Depuis mon entrée hier dans le Mercantour l’eau ruisselle de partout, je n’utilise plus qu’une bouteille d’1/2 litre ...

Pas eu assez faim pour consommer tout mon fond de sac prévu pour 6 j. Près d’1 kilo trimballé pour rien. ...

Très grande variété de chemins, quelques surprises néanmoins avec quelques sections très aériennes, voire carrément hors sentier.

Pour la suite le risque orageux va être plus significatif. A suivre !

Dernière modification par Hervé27 (27-07-2019 07:29:01)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault
Hervé27-éMULe - ma liste 3.2 kg / 3 saisons
GTA2017 Menton-Modane 12j
HRP2018 Hendaye-Cerbère 35j
HRA2019 Menton-St Gingolph 24j

Hors ligne

#7 27-07-2019 08:09:30

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 809

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Complément matinal : pour la 3ème fois en 3 traversées j’ai eu le nez creux pour prendre un jour de repos : importants orages dès ce midi jusqu’à demain matin. Si pas suffisamment dégagé demain, je prendrai un itinéraire direct pour Isola (via Salese et Col Mercière, moins exposés que le trajet Fremamorte / Prefouns / Druos, magnifique mais que je connais bien.

gergy a écrit :
GrandeLoutre a écrit :

Salut!
Autre question, j’ai beau retourner le calcul dans tous les sens 4-2-2 ça fait bien 8h de marche effective? Tu parles de 10h effectives, ça ne serait pas plutôt 10h pauses comprises? J’ai sûrement mal compris

Je crois qu'il faut comprendre 4/pause/2/pause/2/pause/2/bivouac smile

C’est ça  big_smile ! Même si dans la pratique c’est 2 ou 3 pauses, la plus significative étant la 2ème.

Alimentairement et grâce à ma préparation des dernières semaines, je fonctionne tellement bien sur les graisses corporelles que je n’ai pas encore « faim » de mes oléagineux : je n’ai pas touché à mon huile d’olive et très peu à mes noix / amandes / noisettes ... Cela viendra mais en attendant j’ai bien fondu, pour le meilleur.

En revanche je pourrai faire toute ma journée avec 3 barres d’Isostar (et quelques carrés de chocolat), pourvu que le dîner soit au RDV.


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault
Hervé27-éMULe - ma liste 3.2 kg / 3 saisons
GTA2017 Menton-Modane 12j
HRP2018 Hendaye-Cerbère 35j
HRA2019 Menton-St Gingolph 24j

Hors ligne

#8 27-07-2019 10:27:39

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 1 469

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Bravo Hervé !

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

En ligne

#9 27-07-2019 10:59:26

GrandeLoutre
Gardien du fleuve
Lieu : Sous mes poils
Inscription : 27-01-2019
Messages : 125
Site Web

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Ha oui d'accord! Ça me semble un très bon rythme !


Faire de son mieux c'est n'avoir aucun regret. Alors faisons, testons, essayons à fond!
Mon Sac à Loutre
Ma liste actuelle

Hors ligne

#10 30-07-2019 15:00:16

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 809

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Salut à tous,

Nouvelle carte postale que je vous adresse depuis la Tête de l’Enchastraye 2 954 m, quittant maintenant les Alpes Maritimes.

J6 : Le Boréon - Lacs Lausfer (itinéraire rattrapé au-dessus d’Isola 2000)
J7 : Lac Babarottes (passé par le chemin de l’Energie en fin d’étape, trop tard pour passer par le Tenibre qui aurait été le 1er 3000 ...)
J8 : en cours, une journée de rêve. Dans le Queyras pour bivouaquer ...
11652_24519e96-445d-4c61-9649-efd9d7e176a8_05-08-19.jpeg

Aloha !

Dernière modification par Hervé27 (05-08-2019 14:57:17)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault
Hervé27-éMULe - ma liste 3.2 kg / 3 saisons
GTA2017 Menton-Modane 12j
HRP2018 Hendaye-Cerbère 35j
HRA2019 Menton-St Gingolph 24j

Hors ligne

#11 30-07-2019 15:16:22

azerty
Membre
Inscription : 08-01-2018
Messages : 374

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Hervé27 a écrit :

en cours, une journée de rêve. Dans le Queyras pour bivouaquer ...

traverses déjà la vallée de l'ubaye avant d'aller dormir dans le queyras  roll

belle balade, profites en bien.


profil / trombi ici

Hors ligne

#12 05-08-2019 14:50:56

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 809

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Salut à tous,

3ème carte postale pour marquer la fin de l’itinéraire par la frontière. Les derniers bivouacs :

J8 Colle delle Munie DANS le Queyras (@azerty ...)

J9 au pied du Colle dell Autaret

J10 en haut du vallon de Soustra

J11 Bivacco Soardi : premier arrêt en refuge.
extraordinaire, j’y reviendrai
11652_1b9af64b-98f3-468a-9872-ecea9c9918de_05-08-19.jpeg

J12 au-dessus de Montgenevre

J13 au pied du Col des Désertes Journée atroce : ravitaillement à Disneyland Montgenevre

Montée avortée au Chaberton, rien n’indiquait que par Claviere les derniers 500 m étaient exclusivement une via ferrata... 1000 m de D+ pour rien

Mon itinéraire du Col du Chaberton à la Vallée des Acles a été littéralement détruit par les orages de l’anée. Je n’ai atteint mon bivouac qu’à 21h passées, et encore pas mal galéré dans les ravines ce matin ...

J14 en cours, Vallée Étroite ?

Ma fille me rejoint demain à Modane pour une traversée en mode GR de la Vanoise. 3 jours de marche en père de famille...

Aloha !

Dernière modification par Hervé27 (05-08-2019 14:54:36)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault
Hervé27-éMULe - ma liste 3.2 kg / 3 saisons
GTA2017 Menton-Modane 12j
HRP2018 Hendaye-Cerbère 35j
HRA2019 Menton-St Gingolph 24j

Hors ligne

#13 05-08-2019 15:11:46

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 3 505

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Bon courage pour la suite wink

Tu vas adorer Modane, c'est pas Disneyland lol

Hors ligne

#14 05-08-2019 18:59:52

azerty
Membre
Inscription : 08-01-2018
Messages : 374

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Hervé27 a écrit :

J8 Colle delle Munie DANS le Queyras (@azerty ...)

toujours pas

Hervé27 a écrit :

J9 au pied du Colle dell Autaret

pas encore

Hervé27 a écrit :

J10 en haut du vallon de Soustra

là c'est bon. big_smile c'est le queyras

en quittant les alpes maritimes à la Tête de l’Enchastraye tu es arrivé par le vallon du lauzannier dans la vallée de l'ubaye (alpes de haute Provence) ou tu as marché pendant à peu près 2 jours. la vallée du queyras est dans les hautes alpes. département que tu quittes ce jour à la Vallée Étroite.

en tout cas tu avance plutôt vite, j'en déduis que physiquement tout va pour le mieux.


profil / trombi ici

Hors ligne

#15 05-08-2019 19:24:14

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 826

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Bilbox a écrit :

Tu vas adorer Modane, c'est pas Disneyland lol

Modane, c est tout de même la ville la plus moche de la haute maurienne.

Hors ligne

#16 09-08-2019 21:49:02

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 809

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Salut à tous,

Nouvelle carte postale à l’abord de la dernière section (déjà !). Je vous écris depuis Tignes où nous nous retrouvons en famille après une traversée météorologiquement perturbée de la Vanoise avec ma fille en accompagnatrice.

Les derniers bivouacs et faits marquants :

J14 Chapelle du Thabor, après un trip de fin de journée : reparti des Granges de la Vallée Étroite à 17:45 pour une arrivée au sommet pile pour le coucher du Soleil (monté en 2:50 pour 4:30 indiqués. Pas mécontent pour une fin de longue journée  cool ). Au matin l’orage s’est pointé derrière moi alors que j’admirais le lever du Soleil sur l’Italie. Descente express du sommet, pas très fier jusqu’au Col de la Vallée Étroite sous la pluie battante (l’orage n’était annoncé que pour 14h ...)

dernière photo avant la fuite :
https://www.randonner-leger.org/forum/u … 08-19.jpeg

J15 Vallon de l’Orgere à la limite du Parc, après pause resto, ravito et RDV avec ma fille à la gare de Modane.

J16 plans bouleversés par l’orage qui a duré de 10 à 17h. Réfugiés à Fond d’Aussois où nous avons déjeuné, dîné et dormi au sec  ... et pratiqué l’évangélisation MUL des autres réfugiés climatiques wink

J17 bivouac à Entre Deux Eaux (ma fille a marché 11h, chapeau bas !).

J18 Val Claret (Tignes) en famille et appart de location après petite journée de marche (5h)

Dès demain matin je reprends mon itinéraire solo, avec un RDV St Gingolph décalé au 16/8 pour raison logistique.

Le mauvais temps semble devoir arriver lundi suivi d’une chute des températures. Il me semble hautement probable que sur les derniers jours je vais devoir me « réfugier » sur le GR5, plutôt que de gravir le Mont Buet comme prévu.

Prochaine Carte Postale depuis le Léman  ?

Dernière modification par Hervé27 (09-08-2019 21:55:25)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault
Hervé27-éMULe - ma liste 3.2 kg / 3 saisons
GTA2017 Menton-Modane 12j
HRP2018 Hendaye-Cerbère 35j
HRA2019 Menton-St Gingolph 24j

Hors ligne

#17 10-08-2019 18:46:30

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 1 469

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

profites-en bien  smile

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

En ligne

#18 16-08-2019 13:31:30

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 809

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Salut à tous,

Ayyéééé ... Chuis rentré !

Arrivé hier fin de matinée à St Gingolph, et embarqué sur la Suisse juste le temps d'avaler une pizza sur les bords du Lac.

Début du récit illustré dans quelques jours, mais si je devais résumer :

1ère grande section de 2 semaines en frontières de Menton au Thabor : ex-tra-or-di-nai-re smile big_smile cool ! Extrêmement peu de monde rencontré, beaucoup de chemins chargés d'histoire, énormément de variété de terrains et d'environnements, des bivouacs de rêve … et aussi un peu d'aventure avec quelques imprévus d'itinéraire me contraignant à un peu plus de technique que le plan initial.

2ème partie sur ~5 j depuis Modane à travers la Vanoise et jusqu'aux abords du Mont Blanc : alternance de GRs très fréquentés (à l'approche du 15 août roll ), météo plus chargée (2 grosses sessions d'orage), ignobles traversées de stations entrecoupées de jolis chemins de liaison, mais horreur absolue à partir du moment où il m'a fallu me rabattre pendant 24h vers le GR5 dans sa portion TMB.

3ème partie et final improvisés par rapport à mon plan d'origine, alternant chemins de traverse et GR5 : très très grande forme et beaucoup de bonheur. Le dernier jour et son arrivée non conformiste à St Gingolph vaudront leur pesant de cacahuètes au moment du récit, mais vous devrez attendre le 24ème épisode  wink !

Un seul jour de repos véritable pris dès les premiers jours, et une seule journée vraiment tronquée par le mauvais temps, faisant un équivalent de 23.5 jours de marche pour 25 initialement prévus (impact des changements d'itinéraires encore à évaluer, entre raccourcis et rallonges …). J'ai eu le sentiment de finir comme une fusée sur les derniers jours. A priori 5 kg perdus sur la balance et des bobos mineurs qui enrichiront ma collection de cicatrices.

Rencontré un unique apprenti MUL sur toute la distance, et c'était sur le débarcadère à St Gingolph : il se préparait à descendre l'essentiel du GR5 en 11 jours roll . Reconnu à son WILSA RAID 38 wink . Pour les mulets innombrables j'ai eu un peu l'impression d'être un apôtre MUL en mission d'évangélisation, tentant de faire des conversions en chemin. Si certaines de mes sympathiques rencontres viennent ici, faites-moi signe !

Le matériel s'est pour l'essentiel bien comporté. Jamais eu vraiment froid même dans les bivouacs d'altitude (j'ai même eu trop chaud dans la chapelle du Thabor). Utilisé et explosé 2 paires de chaussures (la première totalement insatisfaisante à cause de son manque de respirabilité, la seconde très agréable / confortable mais hélas trop fragile pour ces terrains), je n'ai donc toujours pas trouvé mon bonheur de ce côté.

Bon, si je vous avoue que mon seul vrai pépin, c'est le téléphone qui m'a lâché dans les dernier jours sad , vous allez pas trop vous foutre de moi ? S'il vous plait lol


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault
Hervé27-éMULe - ma liste 3.2 kg / 3 saisons
GTA2017 Menton-Modane 12j
HRP2018 Hendaye-Cerbère 35j
HRA2019 Menton-St Gingolph 24j

Hors ligne

#19 16-08-2019 13:49:42

Etimul
Membre
Inscription : 13-03-2013
Messages : 355

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Salut Hervé.
C'est bien que tu sois rentré sain et sauf  cool

Hervé a écrit :

Bon, si je vous avoue que mon seul vrai pépin, c'est le téléphone qui m'a lâché dans les dernier jours sad , vous allez pas trop vous foutre de moi ? S'il vous plait lol …

Eh bien si  smile

Hors ligne

#20 16-08-2019 13:58:42

Serval
Carpe diem
Lieu : Entre Monts Martre et Parnasse
Inscription : 15-06-2018
Messages : 437
Site Web

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Etimul a écrit :

#536052Salut Hervé.
C'est bien que tu sois rentré sain et sauf  cool

Hervé a écrit :

Bon, si je vous avoue que mon seul vrai pépin, c'est le téléphone qui m'a lâché dans les dernier jours sad , vous allez pas trop vous foutre de moi ? S'il vous plait lol …

Eh bien si  smile

C'est méchant ça ! Hervé progresse, voyons : dans les Pyrénées la casse de son téléphone avait eu lieu dès le premier jour ! lol

Content que tout se soit bien passé Hervé smile Maintenant, on va attendre le retour de tes étapes avec impatience !

Dernière modification par Serval (16-08-2019 22:04:24)


Jamais je n'ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j'ose ainsi dire, que dans les voyages que j'ai faits seul, et à pied. (J.-J. Rousseau)
Trombinoscope | Tour de Bretagne (GR 34) - De Concarneau à Auray

Hors ligne

#21 16-08-2019 14:10:53

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 1 469

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

bravo Hervé,

A présent, il est temps de faire travailler tes doigts  smile  smile  smile

Bienvenu dans le monde des "assis sur leur canapé".

La barre et très haute pour toi vu la qualité du retour de ta HRP. cool

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

En ligne

#22 16-08-2019 19:51:19

trois flèches
Membre
Inscription : 27-01-2019
Messages : 628

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Super, très content pour toi Hervé  smile  !!!

Le retour à la maison doit être un peu déstabilisant mais bien confortable, j'ai hâte de lire ton récit...


" Tout sommet a son chemin, même la plus haute montagne.  (Proverbe afghan)

Hors ligne

#23 16-08-2019 20:13:56

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 186

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Hervé27 a écrit :

#536049Bon, si je vous avoue que mon seul vrai pépin, c'est le téléphone qui m'a lâché dans les dernier jours sad , vous allez pas trop vous foutre de moi ? S'il vous plait lol

[Mode taquin on]
A rajouter dans Combien ça coûte : 1 téléphone par randonnée
[Mode taquin off]

Bon retour dans ton foyer.
Hâte de lire ton récit.

En ligne

#24 19-08-2019 16:23:57

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 809

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

C'est parti pour la saison 3 de mes traversées, dont voici le 1er des 24 épisodes :


J0 21 & 22 juillet : Normandie - Menton

Pour le logisticien que je suis, un peu de multimodalité dans le transfert entre mes pénates et le début du long chemin :

- en voiture de chez moi à la gare SNCF de Gaillon : 20 mn
- train Gaillon - St Lazare : 1 h
- ne pas oublier un peu de marche des quais de la gare aux couloirs du métro à St Lazare : 10 mn
- ligne 14 St Lazare - Gare de Lyon (~10 mn ?)
- un peu d'attente dans la salle Méditerranée (~1h30 à tuer)
- TGV Paris-Nice (~6 h)
- voiture gare SNCF - Nice / dodo chez mon frère (1/4 h)
- 1 bonne heure de tchatche et de revue de sac  (l'aimerait bien partir marcher aussi le petit frère wink )
- dodo (~6 courtes heures)
- en voiture de Nice au bord de mer à Menton avec le frangin (l'aimerait encore plus partir marcher avec moi, le petit frère lol … et encore merci pour l'hébergement et le voiturage wink  )

sac MUL en Gare de Lyon avec 6 jours de vivres ...
7wljqR146.2019-07-21-14.jpeg

J1 22 juillet : Menton à Fanghetto

Et voilà ! Début de ma 3ème Traversée en autant d'étés … Un poil d'émotion, un zeste d'incrédulité, un brin d'inconscience et un océan de bonheur …

lâcher de MUL à 7h35 sur le front de mer à Menton le 22 juillet
7wlihFXom.2019-07-22-07.jpeg

A cette heure matinale il ne fait ni frais ni vraiment encore trop chaud, mais la très forte humidité m'invite à me hâter lentement pour ne pas (déjà) me tremper de sueur. La marche en bord de mer (~3 km depuis mon lieu de dépose près du casino) est calme, reposante, méditative. Je croise quelques joggeurs ainsi que des estivants (catégorie retraités fortunés) qui promènent leurs chiens avant la chaleur. Il faut dire que la nouvelle vague de canicule annoncée invite à profiter de la moindre fraicheur relative …

Les lieux sont identiques (évidemment) à ma première traversée de 2017, mais le ressenti est différent. Un peu d'expérience s'est ajoutée à ce premier grand départ : je sais maintenant à quoi m'attendre sur une itinérance, il y a moins d'appréhension, si ce n'est que le programme est ambitieux (à mon échelle de quinqua) en terme de cadence et de dénivelés quotidiens. Le sac de base s'est allégé de moitié (3 kg contre 6 !), et pourtant je sais que mon matos m'offre désormais plus de modularité face à la multiplicité d'environnements / conditions que je vais avoir à traverser.

Avant d'attaquer mes premiers 1 000 m de D+ dans la montée au Col du Berceau, je profite de cette 1/2 h de marche à plat pour faire le plein des senteurs iodées et des riches couleurs de cette belle ville de Menton.

escaliers vers la basilique St Michel Archange
7wlkUJ7rE.2019-07-22-07.jpeg

rappel du programme : suivre la frontière autant que possible
7wllmgHiL.2019-07-22-08.jpeg

Me voilà donc rendu à Garavan, là où le marquage blanc et rouge commence pour un petit bout de GR52 avant que de m'évader vers des chemins plus élevés et moins peinturlurés. La fontaine du port de plaisance fait un excellent point de départ, même si en l'absence de ma petite famille pour me souhaiter bon voyage je dois me contenter d'un selfie.

Fontaine, je ne boirai pas de ton eau
7wlm4mOo6.2019-07-22-08.jpeg

Première préoccupation de randonneur pour aujourd'hui : faire le plein d'eau (et quel plein !). Je profite des bornes du port de plaisance pour remplir ma platypus de 2.4 l, celle de 1 litre et une bouteille d'1/2 litre. Il n'est pas question de renouveler mon expérience de mon départ d'il y a 2 ans, avec seulement 1.5 litres pour cette journée démarrée sur un dénivelé brutal pleinement exposé au soleil. De mon repérage mon prochain point d'eau certain est au village d'Olivetta, que je dois donc atteindre aujourd'hui quoiqu'il arrive. Lesté de presque 4 litres d'eau (en plus de celle que je bois abondamment sur place) et de presque 4 kg de provisions (pas de ravitaillement avant de retrouver ma Maman dans le Boréon, que je prévois d'atteindre en 6 jours), le KS approche donc les 11 kg … Je vais le sentir sur les épaules.

Le plein fait je n'ai plus maintenant d'autre choix que de me lancer et d'attaquer la longue montée qui m'avait tant fait transpirer. Je retrouve les ruelles fleuries, les villas toujours plus hautes, la Méditerranée et Menton toujours plus bas derrière moi, le maquis puis rapidement le Plan du Lion (720 m). J'enchaîne sans attendre avec la montée au Col du Berceau et je suis content de ne rien ressentir du gros coup de mou qui 2 ans auparavant m'avait fait flancher et m'arrêter à l'ombre d'un arbre bienvenu. Ma forme et ma préparation physiques sont bien meilleures aujourd'hui et j'avale le dénivelé avec gourmandise et facilité.

ruelles
7wlnFMCe7.2019-07-22-08.jpeg

un dernier passage sous les fourches caudines de la civilisation du béton
7wlnYQ0B4.2019-07-22-08.jpeg

le sentier débute smile
7wlnPmaXe.2019-07-22-08.jpeg

Menton s'éloigne
7wlo79qkx.2019-07-22-09.jpeg

La route est droite mais la pente est forte
(ah bon, on l'a déjà faite ?)

7wlofcHwg.2019-07-22-09.jpeg

Le Plan du Lion et le Col du Berceau en ligne de mire
7wlopwOUG.2019-07-22-10.jpeg

Dans les derniers mètres de la montée au Col, je croise des palettes de poutres, sacs de ciment et barres métalliques. Visiblement des travaux sont en cours pour aménager le sentier et le rendre plus confortable aux randonneurs. Difficile équilibre entre entretien nécessaire d'un axe de passage et humanisation / urbanisation de notre environnement naturel …

Attention travaux
7wloN1NrJ.2019-07-22-10.jpeg

Arrivée au Col du Berceau d'une traite en 2h30. 420 m de D+ à l'heure sur un démarrage pépère, c'est pas mal pour un début et de bon augure pour la suite. Je m'octroie ma première pause-café de cette traversée sous les ombrages de la pinède, pour y faire aussi mes premières rencontres.

Alors que j'essore mes chaussettes d'une importante transpiration (mes chaussures sont détrempées hmm ), arrive un randonneur parti de Briançon il y a 12 jours. La discussion est relativement courte car visiblement il ressent le besoin de s'isoler pour apprécier pleinement le bonheur sucré/salé de l'arrivée. Il a le temps de me dire qu'il a croisé peu de monde sur cette 1/2 GTA, qu'il y a toujours eu une large place dans les refuges, où les gardiens déplorent une baisse de fréquentation au profit de tracés plus courts et plus emblématiques / sponsorisés ( TMB, GTM …). J'obtiens aussi de lui quelques informations sur les névés du Mercantour, où la neige a été tardive cette saison. Le névé du Basto est encore présent (absent il y a 2 ans). C'est de mauvaise augure pour mon souhait de faire le tour du Gélas par le versant italien, ayant fait le choix d'être sans crampons ni piolet.

Peu après arrivent successivement les 2 ouvriers qui travaillent à l'aménagement / entretien du sentier. J'échange assez longuement avec le second, qui transpire déjà abondamment avant même d'avoir attaqué le travail en plein soleil en contrebas. Il est étonné que l'on puisse randonner ainsi en itinérance, dormir dehors sans avoir peur des bêtes (renards, loups …) ou des intrus. A quelques mètres de la frontière, la discussion dérive vite vers les migrants, et c'est avec un peu d'amusement que je le vois s'étonner que la frontière (dont il ne réalisait pas la présence) ne soit pas matérialisée d'une large clôture de barbelés ou d'un mur. Trump quand tu nous tiens ...

Pause café chocolat au Berceau (je n'ai pas été particulièrement imprudent dans l'utilisation du P3RS au milieu de toutes ces herbes apparemment sèches, mais en réalité encore bien humides de la rosée du matin)
7wlq7cpbu.2019-07-22-11.jpeg

Quelques mètres à descendre sur le GR52 après le Col du Berceau avant que de bifurquer sur mon itinéraire frontalier personnalisé. Je remonte maintenant en direction du Pas de la Corne pour ma première incursion en Italie.

Adieu GR
7wlqPhkTe.2019-07-22-12.jpeg

L'Italie dans un fauteuil
7wlr5j6zl.2019-07-22-12.jpeg

Pour réaliser cette photo sur un fauteuil étonnamment abandonné au Pas de la Corne, je commets la première douloureuse maladresse de mon périple. Voulant me dépêcher après avoir enclenché le retardateur, je frotte un rocher saillant avec mon genou, au prix d'une belle écorchure qui désormais fait le pendant de celle que j'avais gagné l'an dernier au genou droit à le descente du pic Carlit roll . Cela peut expliquer pourquoi je ne suis pas particulièrement souriant …

Du Pas de la Corne j'attrape le bon sentier qui longe la crête frontière par son côté italien pour m'amener assez rapidement vers le sommet du Grammont (1 379 m), point culminant de ma journée. En bord de chemin je croise un VTTiste italien d'un âge certain, réparant une chambre à air qui me semble déjà bien rafistolée. J'émets mon premier "buongiorno", mais je comprends assez vite que dans ces régions ligures et piémontaises le "salve" est bien plus usité. Si j'avais su parler italien et lui français nous aurions certainement pu discuter, mais passé quelques tentatives nous nous sourions d'un air désolé et nous souhaitons bonne continuation.

Direction le Grammont
7wlrJZlEZ.2019-07-22-12.jpeg

J'atteins le sommet du Grammont en 1 h, dont l'altitude permet de moins ressentir la forte chaleur qui s'impose en contrebas. Le soleil est néanmoins vif, et après avoir exploré les lieux et les multiples croix, oratoires, stèles du sommet, je m'aménage un petit espace dans l'ombre d'un bosquet pour mon deuxième café, cette fois agrémenté d'un peu plus de nourriture solide. Prudence toujours dans l'utilisation du réchaud au milieu des herbes sèches ...

Toute l'imagerie du pèlerin randonneur en une photo
7wls9MLLL.2019-07-22-13.jpeg

Vue plongeante vers Vintimille
7wlsmqfHL.2019-07-22-14.jpeg

Le chemin de descente que j'emprunte est raide par endroit, et je réalise vite qu'il va me ramener vers Colla Bassa et le GR52. Plutôt que de là effectuer un petit tronçon de GR jusqu'au Col du Razet, j'opte pour le versant italien et le Passo di Treittore, lequel me permettra de passer par le refuge Patrick Gambino ainsi que de descendre plus directement vers Olivetta. Cela se fait au prix d'un passage en frontière / crête écourté, puisque j'évite ainsi les cimes de Cuore et de Basavina. Sans trop de regrets cependant puisque les meilleures vues étaient depuis le Grammont, 300 m plus élevé.

C'est par une confortable piste à l'ombre des arbres que j'arrive à ce refuge privé, que je trouve entièrement fermé. En cette seconde moitié du mois de juillet, une source y coule encore abondamment, ce qui signifie que j'ai porté bien trop d'eau pour aujourd'hui. C'était toutefois un risque que je ne voulais pas courir. Je trouve même un peu plus bas une conduite de captage qui fuit abondamment sur le chemin. Les abords du refuge sont aménagés de restanques sous les pins, très propices au bivouac pour un large nombre. C'est un lieu très accueillant que je recommande à ceux qui se contenteraient d'une journée de ~6h de marche depuis Menton (ou pour une nuit avant le final vers la Méditerranée dans le sens Nord/Sud).

Cadre enchanteur du refuge Patrick Gambino, avec l'eau courante
7wlt95Aoc.2019-07-22-15.jpeg

Il fallait avoir des choses à cacher pour venir jusqu'ici abandonner une voiture ...
7wltipIdW.2019-07-22-15.jpeg

La descente jusqu'à Olivetta est longue, d'autant que je reviens vers la fournaise d'une journée caniculaire. Le chemin a connu des jours meilleurs, et quand le maquis ne déborde pas largement sur son passage, c'est un incendie qui a laissé des arbres brûlés en son travers. Ce n'est pas non plus la jungle, ça passe facilement … Juste avant Olivetta où coule la Bevera, je croise un beau ruisseau pérenne que le chemin traverse. Décidément porté trop d'eau pour aujourd'hui et j'en ai mal aux épaules avec un sac qui n'est pas conçu pour un tel poids. Je peux juste me consoler en me disant que je n'avais pas à filtrer l'eau potable des bornes de Port Garavan.

longue redescente vers la chaleur
7wludpuHv.2019-07-22-15.jpeg

Enfin à Olivetta il me reste encore largement assez de temps (et d'eau) pour rallier le village suivant à Fanghetto, ce qui m'amènera au pied de ma grande et définitive  remontée en altitude de demain matin.

En contrebas du Pont sur la Bevera, le torrent forme de profondes piscines où j'aperçois quelques baigneurs. Il me serait resté de la place si j'avais pris le temps de la baignade. Je me contente de me rincer tête, bras et jambes à une fontaine.

C'est aussi à partir d'ici que j'entame le jeu de photographier autant de bornes frontières qu'il m'est possible (rassurez-vous, je ne vous en montrerai que quelques-unes wink ). J'en profite pour faire un aparté sur l'histoire de cette frontière et pourquoi elle m'intéresse. Mon grand père était chasseur alpin dans l'entre deux guerres, basé justement dans les Alpes Maritimes où il a participé à l'organisation des défenses fortifiées face à l'Italie. A l'époque la frontière était différente, basée sur celle négociée en 1860 avec l'Italie naissante après le rattachement à la France du Comté de Nice et de la Savoie, prix exigé par Napoléon III pour soutenir l'unité italienne. Les italiens se montrèrent retors et efficaces dans cette négociation, et obtinrent de maintenir leur présence dans de nombreuses vallées en-deça de la ligne de plus haute crête. L'un des arguments utilisés fut de mettre en avant qu'il s'agissait de terres de chasse chères au Roi de la toute nouvelle Italie, et l'empereur français accéda gracieusement à la demande. La conséquence en fut une frontière offrant un avantage stratégique indéniable aux italiens, avec un accès direct aux vallées françaises. En cas de conflit (et les relations ne furent pas souvent des meilleures car l'Italie fut longtemps l'alliée de la Prusse / Allemagne par la suite), les italiens risquaient de rapidement remettre la main sur les territoires cédés et au-delà … Déjà largement pourvue de forts datant du XIXème siècle, la frontière des Alpes fut lourdement renforcée par le ministre Maginot : les premiers forts de la ligne qui porta son nom furent d'ailleurs établis dans les Alpes (le premier fut celui de Rimplas, en vue directe depuis notre maison de famille à Valdeblore …). Beaucoup sont de vastes paquebots / cuirassés creusés dans la montagne, dont seuls quelques postes de combat émergent. Leur exploration est passionnante, pour peu qu'on en connaisse les accès qui n'ont pas été condamnés.

Dans les jours de la débâcle de 1940, Mussolini tenta de mettre à profit cet avantage stratégique, mais sa campagne militaire dans les Alpes fut un échec total, les fortifications françaises s'y révélant d'une redoutable efficacité. A la fin de la guerre, l'Italie paya l'agression au prix d'une importante rectification de la frontière : les hautes vallée de la Roya et de la Bevera, le massif du Mercantour, les versants Nord de la Vallée de la Tinée furent annexés à la France par un accord signé en 1947. D'autres rectifications de moindre ampleur eurent lieu plus au Nord, mais j'y reviendrai lorsque mes pas m'y amèneront.

Mon itinéraire le long de la frontière des Alpes Maritimes avec l'Italie s'effectue donc le long de ce tracé datant de 1947. Tous les ouvrages / fortifications / routes que j'y croiserai étaient donc encore italiens avant cette date. Les ouvrages et fortifications français étaient en face, sur la ligne de crête suivante. C'est là que durant plusieurs décennies les Chasseurs Alpins d'un côté, les Alpinis de l'autre, se firent face dans la montagne. Cela ne les empêchaient pas (au contraire) de se rencontrer tout au long de la frontière, partageant leurs expériences de montagnards et probablement les victuailles au fond de leur sacs. Il faut dire que beaucoup étaient de la région, parfois cousins avec ceux d'en face …

Il n'y eut guère de motivation à se battre en 1940 côté italien, non par une quelconque lâcheté, mais parce que connaissant bien le terrain les Alpinis savaient l'efficacité des fortifications françaises et la pugnacité des Chasseurs Alpins qu'ils avaient fréquenté. Cela donna lieu à quelques anecdotes tragi-comiques, comme ce capitaine italien qui ordonna pistolet au poing la charge sur un fortin français : après quelques mètres parcourus bras tendu en direction de l'ennemi, il entendit les applaudissements de ses soldats restés à l'abri, au cri de "Bravo, capitano ! Bravo !". Les soldats français, hilares, témoins de la scène depuis leur casemate de béton le virent, penaud et furibard, rejoindre sa troupe  lol lol lol

Le tragique resta néanmoins prédominant, puisque la région resta une ligne de front d'août 1944 à début mai 1945, avec notamment l'assaut des troupes françaises (et surtout nord africaines …) en avril 1945 sur les fortifications de l'Authion verrou de la Haute Roya. Il s'agissait de créer un fait accompli en occupant la zone en vue de rectifier la frontière, et ce avant la fin formelle des hostilités. Les intentions françaises de rectification frontalières étaient même plus ambitieuses que ce qui fut réalisé, puisqu'il fut question d'y inclure Vintimille et donc toute la vallée de la Roya. Au Nord des Alpes, il fut aussi envisagé d'annexer le Val d'Aoste, mais l'idée fut abandonnée tant par la ferme opposition de nos alliés états-uniens, que du cauchemar logistique de desservir en hiver une région qui aurait été coupée de sa métropole tout l'hiver par le massif du Mont Blanc …

Fin provisoire de l'aparté historique.

Invitation à la baignade dans la Bevera
7wluqcyvU.2019-07-22-16.jpeg

Borne frontière dans le virage de la route à Olivetta
7wluH2Lwp.2019-07-22-17.jpeg



Depuis Olivetta et après quelques pas dans les lacets de la route (italienne) j'emprunte le sentier (français) qui contourne la Cime du Tron pour passer dans la vallée de la Roya et rejoindre Fanghetto (en Italie). C'est dire si j'en croise, des bornes frontières ! En fin d'après-midi il fait peut-être 35 à 38°C et je me réjouis d'être le plus souvent à l'ombre des arbres (c'est le cas depuis la descente du Grammont). Léger inconvénient : cette ombre ne permet pas à mon panneau solaire de recharger batterie tampon et téléphone, et je dois donc fonctionner à l'économie. Ce sera encore le cas demain, où le couvert forestier restera important.

La profonde vallée de la Roya me sépare du village de Libre
7wlBtgnYv.2019-07-22-18.jpeg

Je déboule enfin sur la route de la Roya, à quelques mètres de la police aux frontières française qui stationne sur le bord de la route. J'attire quelques regards de la maréchaussée, mais je reste côté italien et me dirige vers le village de Fanghetto. Mes papiers sont positionnés en prévision d'une telle rencontre dans l'une des poches ventrales de mon KS et faciles d'accès, mais je n'aurai jamais à les sortir en 25 jours de marche.

Sur la frontière et la route de la Roya
7wlBDHskY.2019-07-22-18.jpeg

Le vieux pont sur la Roya à Fanghetto (vue du nouveau, ce dernier sans intérêt)
7wlBZa5vt.2019-07-22-18.jpeg


A Fanghetto et sur le bord de la route de la Roya se trouve une supérette (bon à savoir, mais inutile me concernant puisqu'à plein de ravitaillement). J'avais identifié 2 points d'eau à Fanghetto : le premier à une petite chapelle à la sortie du village est désaffecté, mais celui de l'église dans le village fonctionne. Il y cohabite l'ancienne fontaine restaurée, presque émouvante par sa simplicité et son mince filet d'eau fraiche, et un robinet bien plus efficace à quelques mètres.

Dans mes repérages j'avais identifié sur photos satellites une zone à explorer pour un possible bivouac discret dans le vallon de Dreje. Il est déjà 19 heures quand je quitte Fanghetto, et après 1/2 heure de marche le long d'un bon chemin bordé de ruines de l'ancienne activité du secteur (ancienne route ? relais de poste ? postes de douane ? moulin ?), le lieu repéré s'avère paradisiaque pour un randonneur échaudé par la canicule : torrent, vasques d'eau fraiche, tranquillité totale à l'écart du chemin (où de toute manière je n'ai croisé personne …). Un rocher plat barre la moitié du torrent et constitue un espace convenable pour dérouler mon couchage, sans besoin d'abri par ce beau temps. Je m'immerge dans la vasque, m'y savonne avec quelques gouttes de savon d'Alep, y lave mon linge (T-shirt, cuissard, chaussettes) de la même manière et que je mets à sécher sur la pierre chaude. Je suis agréablement étonné de n'avoir aucun moustique et profite d'un confort maximal.

Avec un bivouac au plus simple je suis maintenant résolu à ne me reposer que quelques heures, pour repartir dans la nuit dès que la Lune sera suffisamment haute pour me donner un peu de lumière. J'ai en effet 1 200 m de D+ exposés plein Sud à affronter d'une traite dès demain matin, et je veux absolument éviter de le faire en plein soleil. Une montée nocturne au clair de Lune  sur ce terrain dégagé (que j'ai visuellement repéré lors du contournement de la Cime du Tron) me parait une bonne option pour :
1) éviter la chaleur
2) effectuer une grosse étape en crête demain jusqu'aux prochains points d'eau que j'ai évalué ne se trouver qu'à presque 10 h de marche …
3) la météo doit tendre vers l'orage en fin de journée sur l'arrière pays (c'est déjà l'impression que cela m'a donné aujourd'hui en regardant vers les hauteurs). Je dois donc me donner le temps de les anticiper / éviter.

Installé seulement dans le SOL Escape Bivy, je sens le souffle des ailes de chauve-souris qui volent en rase-motte au-dessus du petit torrent pour y gober les insectes. La nuit est étoilée, et je tombe à court de vœux à émettre après quelques étoiles filantes …

ruines
7wlDlldue.2019-07-22-19.jpeg

Baignoires avec toboggans (attention, il faut savoir remonter …)
7wlDrytda.2019-07-22-19.jpeg

Epandage de mon linge et vue sur ma tête de lit
7wlDH0nIP.2019-07-22-19.jpeg


Au compteur : 30 km / D+ 2 598 m / D- 2 324 m / marche 9h20
(les dénivelés sont issus de www.calculitineraires.fr, avec un lissage 2 m, qui à l'usage m'a semblé le plus proche de la réalité ressentie)

J'ai aimé smile : la progression facile, les ombrages forestiers, une végétation verdoyante et non grillée par l'été comme je m'y attendais, les vues, l'absence totale de fréquentation (ça finira par me peser plus tard, mais pour l'instant j'apprécie), mon bivouac tout confort

J'ai détesté sad : rien. La journée fut pleine de béatitudes.

Si c'était à refaire hmm :
- 2 litres d'eau m'auraient suffi jusqu'au refuge Patrick Gambino, puis 1 litre entre chaque étape (Olivetta, Fanghetto)
- dans la logique de mon périple il eut été possible de rester plus longtemps en crête frontière que je ne l'ai fait, en reprenant un temps le GR52 et en rejoignant les cimes de Cuore et Basavina (en revanche et sauf détour, cela empêche de profiter de la source du refuge Patrick Gambino)
- une baignade dans les vastes piscines de la Bevera n'eut pas été pour me déplaire (avec un départ plus tôt le matin pour en avoir le temps ?)

Le matériel :
- déception immédiate sur mes chaussures (Merrell Chameleon 7). Si le confort du pied est agréable en terme de serrage, semelle, amorti … c'est la catastrophe en terme de respirabilité. Les chaussures sont des éponges qui boivent et conservent ma transpiration. Le séchage en marchant est presque nul, ce n'est que lors des pauses en plein soleil et après m'être déchaussé et avoir retiré les semelles que je peux (un peu) les sécher. J'essore mes chaussettes plusieurs fois dans la journée, et mes pieds marinent. Il en résultera après quelques jours des débuts d'ampoules que j'avais cru pouvoir largement éviter au vu des km marchés / courus depuis le début de l'année. Elles ne seront jamais douloureuses ou handicapantes, mais il me faudra perpétuellement veiller à prévenir leur développement. Et tout cela sans parler des odeurs roll ...
- épaules douloureuses avec ma charge et le KS IMO Pack qui n'est pas prévu pour un tel poids. Cela disparaitra lorsque je pourrai réduire mon emport d'eau d'une part, que mon ravitaillement se consumera progressivement d'autre part
- je suis déçu par la faible recharge issue du panneau solaire TomTop. Il me faudra attendre les journées plus en altitude pour comprendre que le couvert forestier a été très handicapant (mais m'a protégé de la chaleur …) d'une part, que le câble USB / micro-USB par lequel j'alimente la batterie tampon nécessite un branchement appliqué pour éviter un faux contact d'autre part.

Le bonhomme : forme olympique cool , la préparation paye. Les dénivelés sont faciles à avaler, seules les heures de jour limitent mon temps de marche

Itinéraire / Progression / Profil :
(crédits https://www.calculitineraires.fr/ )
7wlirAaPg.Itinraire-J01.jpeg
7wlnaLLaI.ProfilJ01.jpeg
7wliXFNKd.Progression-01.jpeg


EDIT : correction des dénivelés et temps de marche effectif sur base enregistrements IphiGéNie

Dernière modification par Hervé27 (26-08-2019 18:33:17)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault
Hervé27-éMULe - ma liste 3.2 kg / 3 saisons
GTA2017 Menton-Modane 12j
HRP2018 Hendaye-Cerbère 35j
HRA2019 Menton-St Gingolph 24j

Hors ligne

#25 19-08-2019 17:03:07

Magne2
Membre
Lieu : Vitry sur Seine
Inscription : 23-09-2013
Messages : 1 910
Site Web

Re : [Récit + liste] Menton-St Gingolph par les frontières 24j

Merci de ce retour plus que complet à tout point de vu y compris la note historique


kalo taxidi alias bon voyage en Grec bien sur

Hors ligne

Pied de page des forums