Aller au contenu

#101 14-05-2023 12:16:49

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

bernard_lyon a écrit :

#682713Une question sur les photos : j'ai l'impression que souvent elles sont trop "accentuées" ("sharpened"), au point que certaines ont un aspect presque "friable". Ça ne m'avait pas frappé à ce point pour les épisodes précédents, curieusement. C'est plus ou moins visible selon les photos.
[...]
C'est peut-être d'ailleurs une conséquence de l'algorithme qui prépare les photos pour le forum, je ne sais pas.
Ou bien c'est juste moi qui vois ça ?

Je fais le même constat que toi et ça me désole un peu car les photos d'origine sont bien plus jolies que le rendu sur le forum.
Mais quand je vois les photos de tolliv et d'ASM qui restent superbes même sur le forum, je me dit que c'est moi qui loupe un truc.

J'upload directement les fichiers créés par mon téléphone, qui font environ 6.5Mo en résolution 4640x2610 pixels.
85q4nCGMp.IMG_20220717_112758791_HDR.jpeg
Petit essai sur la même image en faisant un screenshot de la photo en dimension réduite (0.3Mo en résolution 1196x670 pixels)
85r1sXJ6R.Capture-dcran-2023-05-14-11580.jpeg
Ou encore en diminuant la résolution avec l'option "redimensionnement" de Paint (0.5Mo en résolution 1000x562 pixels)
85r1NBuGr.reduction_paint_1000px.jpeg

Si quelqu'un a une astuce pour éviter cet effet bizarre lors de l'upload, je suis preneur.


Listes : liste HRP2023

Récits : HRP 2021 -> HRP 2022 -> HRP 2023

Hors ligne

#102 14-05-2023 15:30:07

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

[supprimé : autres tests de redimensionnement de photos]

Dernière modification par Bombadyl (14-05-2023 15:33:24)


Listes : liste HRP2023

Récits : HRP 2021 -> HRP 2022 -> HRP 2023

Hors ligne

#103 14-05-2023 15:40:11

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Le 2e exemple que tu as posté (0.3Mo en résolution 1196x670 pixels) est meilleur, il évite le problème.
Pour ma part j'uploade mes photos réduites en taille 1500px voire 1000px dans leur plus grande dimension, et il me semble que le problème d'oversharpening ne se produit pas (ou pas trop ?).


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#104 14-05-2023 15:43:07

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

J'oubliais, ton 3e exemple (redimensionné à 1000x562 px) est aussi meilleur que le 1er, bien qu'un peu "oversharpened" aussi.
Possible que les photos du téléphone le soient déjà de base ?

Ce serait bien de trouver le truc car effectivement les photos en valent la peine !  smile


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#105 14-05-2023 16:34:20

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Merci Bernard. Je vais tenter une réduction à 996x560px avant upload pour les épisodes suivants.


Listes : liste HRP2023

Récits : HRP 2021 -> HRP 2022 -> HRP 2023

Hors ligne

#106 14-05-2023 16:38:49

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Lundi 18 juillet 2022 - étape 17 : Col de Molière

Réveil naturel vers 5h30 après une nuit correcte et avant la sonnerie de 6h.
À 6h15 nous sommes en route vers le premier petit-déjeuner après avoir suivi une sente évanescente et casse patte dans les pierriers rive gauche du lac. On aurait clairement mieux fait de rejoindre le bon sentier du GR11 rive droite pour un réveil des jambes et des pieds plus doux.

85rgrwBpW.IMG_20220718_064915758_HDR-For.jpeg

Un dernier morceau de plat avant notre objectif du jour droit devant : la longue vallée qui mène au col de Molière tout au fond puis à son sommet à 3009m qui n'est pas encore visible.

85rguiBAE.IMG_20220718_083717547_HDR-For.jpeg

Mais avant de remonter cette belle vallée il nous faut descendre 700m jusqu'à l'Hospital de Vielha situé à la sortie du tunnel éponyme.

La descente s'effectue dans l'ombre, ce qui est agréable, mais le gr11 n'est pas très roulant sur cette portion.
Comme chaque matin, on sent la fatigue musculaire et articulaire des jours précédents.
Cette lassitude disparaît généralement après 2h de marche, pour laisser place à une nouvelle journée de folie!

Un deuxième petit-déjeuner à mi-descente nous permet d'observer plusieurs groupes qui grimpent en sens inverse. Cela faisait longtemps que nous n'avions pas vu autant de monde.
La fin de la descente est plus roulante et nous fait traverser une jolie hêtraie.

Puis l'autoroute et le parking apparaissent.

La fontaine dans le hameau à l'abandon ne coule pas.
Le parking est rempli de vans et de camping cars.
Nous profitons des conteneurs poubelle pour nous délester de quelques emballages vides.

J'enlève le mode avion sur mon téléphone: ça capte. J'envoie un petit message pour rassurer la famille et informer de notre progression.
Le parking en plein soleil près des poubelles n'incite pas à une pause plus longue. Nous marchons 5min pour trouver de l'ombre et de la fraicheur près de la rivière.
Malheureusement, il n'y a plus de réseau ici... Dommage, j'aurais bien pris des nouvelles de ma petite famille.

Nous entamons donc l'ascension du col de Molière, l'un des trois "grands" cols de la HRP réputés pour leur difficulté.

Nous avons 1400m de grimpette en perspective.

Le départ est tranquille et ombragé jusqu'à une première petite cascade.
Ensuite le sentier ne s'adresse plus aux balades familiales et il faut sortir les mains pour franchir le ressaut de la grande cascade.

85rgYDPqN.IMG_20220718_110002115_HDR-For.jpeg


À 2000m on s'accorde une première pause rafraîchissante, les pieds dans le torrent.

Puis il y a un changement d'étage bien vertical qui nous mène à 2300m où nous découvrons enfin le col et ses sommets environnants, ainsi qu'un magnifique lac qui lèche un névé tardif.

85rh32Srg.IMG_20220718_131117685_HDR-For.jpeg

L'invitation à la baignade est trop belle, je rentre dans l'eau et nage quelques secondes tout habillé pour dépoussiérer mes vêtements par la même occasion.
Ils sécheront pendant que nous déjeunons grâce à la combinaison du vent et du soleil.

Nous repartons vers 14h, le ventre bien rempli, et les t-shirts fraîchement mouillés afin de mieux supporter la chaleur de la marche pendant quelques dizaines de minutes.

Il nous reste encore 700m de grimpette que nous avalons progressivement.

85rh75VEY.IMG_20220718_143557797_HDR-For.jpeg


Malgré quelques passages bien verticaux où il faut se hisser dans des failles avec de bonnes prises de main, la montée est plutôt régulière et sans grande difficulté.

Pris dans notre élan, nous attaquons la muraille finale sans faire de pause pour ranger les bâtons.
Cela aurait été beaucoup mieux !
Les 10 derniers mètres sont vraiment de l'escalade et les bâtons gênent nos prises de main.
Mais ça passe en prenant le temps de tester chaque appui de pied et de main avant de se hisser jusqu'au suivant, pour enfin déboucher sur la crête en tirant fort sur les deux bras !

Nous croisons alors un français d'âge mûr qui cherche à descendre par là où nous avons débouché. Très honnêtement, je ne suis pas certain que j'aurai osé franchir ce col dans l'autre sens !
A minima il m'aurait fallu un certain temps avant d'accepter de balancer mon corps dans le vide en laissant pendouiller mes jambes à l'aveuglette à la recherche d'une prise de pied...

La vue depuis la crête est splendide. Avant de redescendre, nous faisons un crochet par le Tuc de Molières tout proche qui culmine à 3009m.

D'un côté nous voyons notre parcours de la journée depuis la descente des Encantats, jusqu'aux lacs de midi.
85rhk6gqN.IMG_20220718_162719516_HDR-For.jpeg

De l'autre se dresse l'Aneto, tout proche et majestueux malgré ses glaciers bien trop réduits.
85rhmBBZb.IMG_20220718_162819985_HDR-For.jpeg

La descente côté ouest est bien plus aisée : la pente est assez faible et au lieu d'un chaos de blocs, ce sont de superbes dalles de granit qui s'offrent à nous.
En suivant plus ou moins les cairns, nous inventons des parcours dans les dalles avec beaucoup de plaisir.
85rhpGFt6.IMG_20220718_171726068_HDR-For.jpeg

Nos gourdes sont vides et nous avons l'impression de marcher sur la lune dans cette univers minéral à perte de vue.
Au détour d'une dalle de granit, un ruissellement se fait entendre. Nous naviguons à l'oreille jusqu'à découvrir une eau claire qui glisse sur la roche.
Nous voilà rassasiés d'eau fraîche et nous ressentons profondément ce que nous savions déjà : l'eau c'est la vie.
Ici comme ailleurs. Mais ici et maintenant nous le sentons dans nos chairs.

A peine plus loin, plusieurs filets d'eau se sont regroupés pour former une grande bassine translucide dans la roche arrondie.
Même les spas des plus grands hôtels ne peuvent rivaliser avec l'esthétique de cette baignoire naturelle (que je n'ai pas photographiée, trop pressé de m'y baigner).
Nous cédons à la tentation et y trempons nos pieds endoloris et nos mollets fatigués.

C'est dans cet instant de détente que nous voyons arriver un MUL reconnaissable à sac à dos hybride ALD.
Les présentations faites, il s'agit de WouinWouin qui en est à son 15ème jour de HRP à un rythme qui force le respect ! Il pense terminer le parcours en 30 jours, même si il a une bonne marge par rapport à ses congés. Il mettra au final 25 jours seulement...

Nous échangeons sur nos parcours et nos impressions et j'oublie de lui conseiller la variante par Esterri d'Aneu pour profiter au maximum des Encantats et de ses lacs. Mais peut-être est-ce déjà son plan.

Après les au-revoir, nous poursuivons la descente et passons quelques verrous un peu moins ludiques que les superbes dalles de granit, et mon genoux droit commence à râler sérieusement.

Arrivés au dessus d'une enfilade de lacs, nous nous faisons rattraper par 2 traileurs.
85rj92Nng.IMG_20220718_181906240_HDR-For.jpeg

Après s'être naturellement inclinés face à leur paquetage minimaliste et leurs pas bondissants, un sursaut d'orgueil nous fait allonger le pas et nous parvenons à réduire l'écart sans toutefois les doubler.

À la vue d'un bel emplacement plat et herbeux près d'un lac, nous les laissons filer et déclarons la journée terminée ! Il est presque 19h et nous marchons depuis 6h15. Encore une belle étape !
85rjdC3zL.IMG_20220718_190222713_HDR-For.jpeg

Quelques ablutions dans le lac avec un vent assez fort, montage des tentes (enfin hors du parc !) et repas chaud avec une touche de fantaisie : semoule + bouillon cube + petits légumes déshydratés.
Nous comptons les étapes restantes et la nourriture. Le constat est sans appel: ça ne suffira pas...
Au minimum un repas en refuge s'impose!

Parcours du jour: -> Trace téléchargeable sur VisuGPX
85rjuy2Gd.Carte_Etape17_J9.jpeg

Quelques chiffres:
85rjvQbK7.bilan_Etape17_J9.jpeg


Listes : liste HRP2023

Récits : HRP 2021 -> HRP 2022 -> HRP 2023

Hors ligne

#107 14-05-2023 17:25:52

Philippe.u
Membre
Inscription : 16-02-2023
Site Web

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Vraiment bien écrit et très agréable à lire ce récit !

En revanche vous êtes sûrs d'être passer par la trace de la descente en montant au col de Molières ? J'envisage le sens ouest-est en juillet et j'espère que ton ressenti sur la descente du col (que je sais être compliquée) ne sera pas le mien!


Liste HRP : HRP 2023

Hors ligne

#108 14-05-2023 17:31:53

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Merci pour la suite du récit, toujours aussi agréable.
Et je te confirme que les photos ne montrent plus le désagréable "oversharpening" - du coup on en profite avec encore plus de plaisir !

Dernière modification par bernard_lyon (14-05-2023 17:32:08)


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#109 14-05-2023 17:44:50

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Philippe.u a écrit :

#682730Vraiment bien écrit et très agréable à lire ce récit !

En revanche vous êtes sûrs d'être passer par la trace de la descente en montant au col de Molières ? J'envisage le sens ouest-est en juillet et j'espère que ton ressenti sur la descente du col (que je sais être compliquée) ne sera pas le mien!

Merci Philippe

Je ne pourrai pas certifier qu'on a pris la meilleure option, mais une fois sur l’arête je n'ai rien vu de plus engageant.
Autant il apparait clairement sur la trace que l'on n'a pas suivi l'itinéraire le plus fréquenté pour l'approche du col, autant en ce qui concerne le petit mur final s'il y a plusieurs alternatives elles sont assez rapprochées...
85roezyho.Trace_col.jpeg

Cela dit c'est mon ressenti mais il y a pas mal de monde qui franchit ce col dans le sens ouest-est et à priori ils s'en sortent !
Et avant d'arriver là, tu auras fait l'expérience du col de Literole lol


Listes : liste HRP2023

Récits : HRP 2021 -> HRP 2022 -> HRP 2023

Hors ligne

#110 14-05-2023 18:57:54

Berezech
Membre
Inscription : 19-11-2021

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Encore un récit de HRP, ma petite douceur du dimanche soir big_smile
Merci d'avoir pris le temps surtout que les photos sont vraiment sympas.
Brrrrrrrrr comme Philippe, tu me fais douter sur ce fichu col des Mulleres, en tout cas pas en solo. J'ai déjà acté que je contournerais la Literole, tant pis je pense que je vais filer par Valibierna.

Dernière modification par Berezech (14-05-2023 18:59:29)

Hors ligne

#111 14-05-2023 19:01:50

WouinWouin
Membre
Lieu : Soignies
Inscription : 30-03-2021

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Toujours aussi agréable à lire. On a en effet pas eu beaucoup de temps pour discuter. Cela a été malheureusement souvent le cas quand je rencontrais des HRPiste en sens contraire.

Pour ce qui est de la descente du col des Molières, c est en effet le passage le plus engagé de la traversée. En descente, il n est pas imaginable de garder les bâtons en mains. Le plus "difficile" reste le premier pas où il faut se laisser descendre en cherchant une prise avec ses pieds.
Le fait de venir de l ouest fait qu'on a déjà descendu d autres passages engagés et on a donc été un peu préparé.
J ai un peu le vertige et j ai réussi a passer donc cela n est pas insurmontable. Du moins, avec un sac léger. Passer avec un sac de mulet, cela serait sans moi.

Hors ligne

#112 14-05-2023 20:12:21

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Au sujet donc du Col de Molières :

Pour ce qui est de la trace par rapport à la "Heatmap", il faut compter avec la présence / absence de neige. Hors neige la trace verte est assez naturelle (et de toute façon il y a des cairns dans tous les sens, donc chacun fait comme il veut / peut roll ) . Avec neige le névé est raide et on cherchera plutôt à le contourner par le haut et le pied de la falaise, et ne le franchir que dans sa partie la plus étroite juste avant le col.

Il y a un piquet au col pour matérialiser le point qu'il faut viser (Est => Ouest), ou bien depuis lequel il faut descendre (Ouest => Est). L'escalade / désescalade n'est pas en soi difficile, surtout quand on pense aux randonneurs à la journée de tous niveaux qui passent par là.

Le danger potentiel vient du niveau d'enneigement, et de la présence ou non du névé très raide juste au pied du col. En 2022 à la mi-juillet il était totalement absent. A mon passage en 2018 début août, j'étais content d'avoir d'autres marcheurs à mes côtés ... Je peux me tromper mais avec les conditions de cette année il ne semble pas que l'enneigement constituera une difficulté. Aux dernières images Sentinel, la fonte des neiges semble déjà très engagée ...


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#113 14-05-2023 20:28:02

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Berezech a écrit :

#682737Brrrrrrrrr comme Philippe, tu me fais douter sur ce fichu col des Mulleres, en tout cas pas en solo. J'ai déjà acté que je contournerais la Literole, tant pis je pense que je vais filer par Valibierna.

Il est rare d'être seul dans le secteur en été, sauf à vouloir y être aux petites heures du matin ou du soir, idem pour Literole et les Gourgs Blancs. En regard de l'exaltation que procurent ces 3 "grands" cols de la HRP, Valibierna parait très fade (beaucoup de piste et de monotonie) ... En 2018 j'avais abordé cette succession de difficultés avec appréhension : j'en étais sorti certes fatigué (beaucoup d'enneigement cette année-là), mais comblé ! L'an dernier, avec plus d'expérience préalable et aucune neige gênante, je me suis juste régalé.


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#114 14-05-2023 21:22:51

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Site Web

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Pour info le col de Molières je l'ai fait à la montée et à la descente en solo et avec ma chienne. Faut pas avoir les deux pieds dans le même sabot et prendre bien le temps de lire ce qui nous parait le mieux, mais les difficultés sont concentrées sur quelques mètres et les prises franchement bonnes. La chienne à tout fait toute seule wink

Par contre le col de Vallibierna moi j'avais beaucoup aimé !


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

Hors ligne

#115 14-05-2023 22:12:28

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Joy Supertramp a écrit :

#682748
Par contre le col de Vallibierna moi j'avais beaucoup aimé !

Je corrige un peu ce que j’ai écrit précédemment : le col de Valibierna est en lui même très chouette … mais la plus grosse partie de la variante d’Anes Cruces à l’Hospital de Vielha est faite de fonds de vallées et/ou de pistes, d’où l’impression « fade » par rapport à l’enchaînement de rêve Gourgs Blancs - Literole - Molières …


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#116 17-05-2023 23:32:13

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Mardi 19 juillet 2022 - étape 18 : Col de Literole

Le vent a soufflé toute la nuit mais ça ne m’a pas privé d’un bon repos.
85rqkh3SE.IMG_20220719_063742007-Forum.jpeg

Départ vers 7h pour une longue descente jusqu'à l'Hospital de Benasque.

Tandis que le soleil se lève lentement, le sentier alterne entre gros ressauts et longs plats roulants ornés de ruisseaux paresseux.
85rqkj1HC.IMG_20220719_075106502_HDR-For.jpeg

Chaque étage traversé a son charme propre.
L'un d'eux est particulièrement intéressant puisque les ruisseaux disparaissent sous terre au niveau d'une grande faille. Un panneau indique qu'elles ressurgiront de l'autre côté de la frontière pour s'appeler Garonne.
85rqkl8Wx.IMG_20220719_081116752_HDR-For.jpeg

Nous croisons beaucoup de randonneurs à la journée, bien plus que l'ensemble des personnes rencontrées pendant une semaine !
Après 8km de marche, nous arrivons enfin à l'Hospital de Benasque, grand hôtel plutôt luxueux.
Nous profitons des poubelles sur le parking pour perdre quelques grammes inutiles.

Il y a un peu de réseau pour appeler mon épouse, organiser les retrouvailles et même réserver 2 repas au refuge du Portillon ce soir car nous allons manquer de nourriture avant de rejoindre Parzan.

Après un sms à ma famille pour donner quelques nouvelles, je reçoit une réponse perplexe de ma sœur me faisant remarquer que la phrase commençant par "Tout va bien, nous sommes à l'Hospital [...]" mérite un peu plus de contexte.

La promesse d'un repas chaud sans semoule est motivante, mais elle s'accompagne d'une contrainte horaire : nous devons atteindre le refuge avant 18h30.

À 11h et 1750m d'altitude nous attaquons la longue ascension dans le Val de Remune jusqu'au col inférieur de Literole à presque 3000m.

Le départ du sentier donne le ton: on quitte les itinéraires familiaux pour grimper sur du rocher qui n’épargnera pas nos genoux fatigués.

Au niveau d'un double pont visiblement tout neuf, nous prenons la trace de gauche, balisée au début puis cairnee. Elle contourne un éperon par le haut mais nous oblige à redescendre pour rejoindre la trace de droite qui longeait le ruisseau. Pas forcément le meilleur choix.
85rqkn5kX.IMG_20220719_120247526_HDR-For.jpeg

Nous pensions au début que les deux pointes légèrement enneigées tout au fond du vallon étaient proches du col visé. Que nenni ! Elles ne sont que les gardiennes du royaume de haute montagne qui mène au col de Literole.
85rqkpdv2.IMG_20220719_124834451_HDR-For.jpeg

Après un passage assez exposé à flanc le long du ruisseau pour passer un verrou, il est temps de faire une 1ère pause déjeuner les pieds dans l'eau.
Nous décidons de fractionner le déjeuner afin de diminuer l'effet digestif d'un copieux repas, qui se marie mal avec les longues montées sous une chaleur accablante.

La reprise est quand même difficile, surtout pour Tom qui est à la peine aujourd'hui, ce qui n'est pas habituel.
Le sentier devient moins exposé et grimpe régulièrement sur divers terrains jusqu'au portal de Remune.
Nous nous régalons des passages sur dalles rocheuses, plus ou moins inclinées.

85rqkr5yj.IMG_20220719_150235864_HDR-For.jpeg

85rqksVU7.IMG_20220719_150657263_HDR-For.jpeg

85rqkv37C.IMG_20220719_151040165_HDR-For.jpeg

Une fois passé le portal de Remune, un nouveau cirque de crêtes nous domine.
Il est 15h30 et nous choisissons un petit lac de fonte pour compléter notre déjeuner avant d'attaquer le "vrai" col.

85rqkwWy3.IMG_20220719_152504042_HDR-For.jpeg

S'en suit une longue traversée à niveau - en surplomb d'un lac d'un bleu glacial éclatant - qui nous mène jusqu'au pied du col de Literole.
85rqkz5Ol.IMG_20220719_160719835_HDR-For.jpeg

On en prend plein la vue: un grand bassin de glace fondante mêlée à une eau laiteuse, au milieu d'un splendide cirque de falaises verticales.
Cet endroit est magique !

85rqkB776.IMG_20220719_162449462_HDR-For.jpeg

85rqkDhWr.IMG_20220719_162835308_HDR-For.jpeg

85rqkF00c.IMG_20220719_163406437_HDR-For.jpeg

85rqkGXYe.IMG_20220719_164130393_HDR-For.jpeg

Plus on approche du col, plus la pente s'accentue.
La traversée du névé ne pose pas de problème vu ce qu'il en reste avec cette canicule bien installée.
Il n'empêche : l'ambiance et l'esthétique si singulière de ce petit bout de haute-montagne resteront un moment fort de cette HRP.
85rqkILO1.IMG_20220719_164351285-Forum.jpeg

Au pied de l'obstacle final, on voit 3 rugbymen français lourdement chargés descendre le col avec peine, en s'accrochant avec les mains et en faisant dévaler des dizaines de cailloux instables sous leurs pas.
85rqkKn0J.IMG_20220719_164719825_HDR-For.jpeg

La montée n'est pas beaucoup plus aisée.
Tom a pris de l'avance pendant que je discutais avec les français.

Cette fois je range mes bâtons avant de me lancer à l'assaut du mur final en m'accrochant à tout ce que je peux avec les mains.

Un vent à décorner les bœufs dévale sur nous depuis le col.

Les pieds portent de moins en moins de poids car la poussière n'offre aucune accroche.

Les mains cherchent des fissures assez résistantes dans la roche pour tirer tout le poids du corps.

Alors que je m'accroche à la roche du bout des doigts, une rafale plus violente que les autres soulève la poussière du sol et m'aveugle quelques instants.

Je me fais la réflexion que si ma casquette devait s'envoler, je ne pourrais pas faire le moindre geste pour tenter de la rattraper.

Je trouve enfin un moyen de soulager mes mains, en lançant ma jambe gauche vers un gros cailloux qui semble tenir, faisant ainsi le grand écart.

Je bascule ensuite tout mon poids sur ce cailloux pour trouver de meilleures prises de main à gauche. Il tient bon. Ouf !

La sortie du col mène sur une petite plate-forme qui offre un bref répit et une vue saisissante sur l'autre versant.
Le refuge du Portillon est en vue au dessus du lac.
Il est 17h : nous serons à l'heure pour le dîner.
85rqkMHoF.IMG_20220719_165935846_HDR-For.jpeg

Le vent hurle si fort que nous ne tardons pas à prendre la fuite sur l'autre versant.
85rqkOBGc.IMG_20220719_165940038_HDR-For.jpeg

Les premiers mètres sont également raides et croulants mais on peut ensuite se laisser porter par la petite pierraille qui descend avec nos pieds mais finit par se stabiliser et créer une marche sur mesure.

La suite s'effectue sur un névé peu raide, qui me donne l'occasion de sortir mon piolet (histoire de dire qu'il a servi) pour faire de jolies glissades bien agréables en toute sécurité.
85rqkQD8R.IMG_20220719_170823077_HDR-For.jpeg

Le reste de la descente vers le refuge est raide et parfois exposée avec de beaux plongeoirs au dessus du lac.
Mais nous sommes heureux d'avoir enfin passé ce col et la descente nous semble facile en comparaison.
85rqkSJe7.IMG_20220719_174945469_HDR-For.jpeg

Arrivés au refuge, le vent souffle toujours très fort.
On tente de planter les abris sur une petite plate-forme en cailloux qui domine le lac en amont du barrage.
Il y a déjà une petite tente installée dans un cercle de pierres.

Les sardines en fil de titane pourtant très fines ne rentrent que de quelques cm dans la terre poussiéreuse avant de buter sur la roche.

J'arrive après beaucoup d'efforts à faire tenir 4 sardines à peu près aux bons endroits pour tendre la tente.
Elles ne sont pas complètement enfoncées donc je les sécurise avec de gros morceaux de granit bien lourds.

De son côté, Tom est prêt à jeter l'éponge : aucune sardine ne s'enfonce.
Après tant d'efforts et si proche du triomphe qui viendra couronner ma persévérance, je lui lance entre 2 rafales : « je termine de monter cette tente et je viens t'aider ensuite ». Présomptueux !

J'installe un bâton avec succès, je fais le tour de la tente et ouvre la deuxième porte pour insérer le second bâton.
Brusquement, le vent s'engouffre dans la toile qui se gonfle et arrache une sardine en envoyant valser le bloc de granit qui la recouvrait. Tout s'effondre.

Je regarde Tom.
Il me regarde.
On regarde le refuge tout proche et l'orage qui se forme...
La décision est prise: en plus du dîner, on demandera asile pour la nuit.

Le repas est très convivial et nous permet d'échanger avec d'autres HRPistes qui marchent dans le même sens que nous.
Un petit groupe qui va de refuge en refuge, et Zoé qui marche depuis 3 semaines.
C'est d'ailleurs sa tente qui était montée dans les cailloux et semblait résister aux assauts du vent, là où nous avons échoué.

Nous expliquons notre appétit féroce et notre présence au refuge par le fait que nos réserves de nourriture sont trop justes.
On en plaisante en forçant beaucoup le trait sur le rationnement de ces derniers jours.

Tant et si bien que tous les plats non terminés des autres tablées terminent devant nous, puis dans nos assiettes.
Je déclare forfait après une 4ème assiette de pâtes au poulet curry, mais Tom joue le jeu jusqu'à la dernière miette en sauçant les plats.

Il le regrettera dans la nuit...

Parcours du jour: -> Trace téléchargeable sur VisuGPX
85wvluvLh.Carte_Etape18_J10.jpeg

Quelques chiffres:
85wvqRvdV.bilan_Etape18_J10.jpeg


Listes : liste HRP2023

Récits : HRP 2021 -> HRP 2022 -> HRP 2023

Hors ligne

#117 18-05-2023 00:37:17

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Ahhhh …. La bonne table du Portillon … Souvenir d’un dîner à une table dressée pour 6 alors que les plats étaient pour 8, où nous ne dînâmes qu’à 4 car 2 réservataires ne vinrent jamais, et où mes 3 compagnons se contentaient d’un seul service. Il n’y eut point de restes  tongue


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#118 18-05-2023 08:45:56

Balipit
Membre
Lieu : Sud
Inscription : 05-02-2017

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Je rappele l'excellent spot de bivouac 5* avec vue 360 ° sur les 3000 environnants ,lac glacé etc
Juste un peu plus haut que le refuge du Portillon , le Tusse de Montarqué .

Hors ligne

#119 18-05-2023 22:15:51

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Merci Balipit.
Cela dit même si j'avais eu l'info, avec l'orage qui grondait je n'aurai pas eu l'esprit tranquille perché là haut...


Listes : liste HRP2023

Récits : HRP 2021 -> HRP 2022 -> HRP 2023

Hors ligne

#120 25-05-2023 09:44:16

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Mercredi 20 juillet 2022 - étape 19 : Gourgs blancs

Nuit de somnolence mais sans véritable sommeil dans le dortoir du refuge.
Pourtant c'était très calme.
Nous partagions à 4 un dortoir de 12 places et personne ne ronflait.

Nous avions mis un réveil à 6h15 pour prendre le petit déjeuner à 6h30.
Mais avant 6h nous étions tous les 2 en train de ranger nos affaires, pressés de retrouver le monde extérieur.
Après 10 jours dehors et autant de nuits sous la tente, se retrouver entre 4 murs sans le moindre souffle d'air ne semble plus si normal et devient presque oppressant.

Trois tartines et un bol de céréales plus tard, nous sommes les premiers à quitter le refuge en direction du tusse de Montarqué.

85rqolNKc.IMG_20220720_065800300_HDR-For.jpeg

A 2883m nous avons un panorama à 360 degrés pour admirer le lever du soleil sur la mer de nuages.

85rqonDf7.IMG_20220720_072259876_HDR-For.jpeg

85rqoqDCH.IMG_20220720_073218685-Forum.jpeg

85rqosAxc.IMG_20220720_074110038_HDR-For.jpeg

Légère descente puis remontée au col du pluviomètre. Quel plaisir de parcourir ces crêtes bien larges, au-dessus des nuages, avec un vent vivifiant !

85rqoum5n.IMG_20220720_074424224_HDR-For.jpeg

85rqok45K.IMG_20220720_074547-Forum.jpeg

85rqowdbW.IMG_20220720_081717152_HDR-For.jpeg

Dans la descente du col du pluviomètre, il reste encore un long névé mais uniquement la partie la moins raide, le reste ayant déjà fondu. Nous pouvons donc faire de jolies glissades sur la neige pour descendre plus rapidement et plus confortablement que dans le pierrier à nu.

85rqoxYIi.IMG_20220720_082001780_HDR-For.jpeg

Dans le superbe lac de fonte au pied du névé, l'eau est trop fraîche et le vent souffle trop fort pour s'y tremper les pieds. Les mains suffiront à en apprécier pleinement la température !

85rqozzTV.IMG_20220720_082203644_HDR-For.jpeg

Encore un peu de descente dans le pierrier puis c'est la montée bien raide mais courte au col des gourgs blancs.

85rqoDggp.IMG_20220720_082629879_HDR-For.jpeg

85rqoF4V3.IMG_20220720_085246744_HDR-For.jpeg

Derrière le col, le glacier des Gourgs Blancs fait pâle figure. Il reste quelques dizaines de mètres accrochés à la paroi.
On entend un craquement sourd et on voit quelques pierres dévaler la pente. Bientôt ce glacier sera un souvenir sur les cartes.

85rqoGXkr.IMG_20220720_091201575_HDR-For.jpeg

Nous poursuivons la descente jusqu'au lac des Isclots.
Le copieux petit-déjeuner nous a permis de marcher sans faire de pause jusqu'ici à part pour prendre quelques photos.
Mais les pieds commencent à chauffer et un petit bain dans l'eau un peu moins glacée mais tout de même piquante leur fait le plus grand bien.

85rqoKL9F.IMG_20220720_095924896_HDR-For.jpeg

Ce matin je suis en forme mentalement, musculairement et le cardio est bon mais mon genoux droit est douloureux et m'oblige à adopter un pas lent et souple pour le ménager.

En chemin nous croisons quelques randonneurs : exclusivement des HRPistes.
A croire que c'est le seul itinéraire qui passe par ici.
A chaque fois nous discutons quelques minutes pour échanger nos impressions et nos anecdotes d’itinérance.

En vue du barrage du lac de Caillaouasse, le sentier devient exposé.
C'est une sente à peine plus large qu'une chaussure qui serpente à flanc d'une pente raide.
Pour corser l’affaire, la sente est composée d'une fine poussière peu stable au milieu de touffes de gispet glissant.
Aucun geste technique mais il vaut mieux rester concentré sur ses pieds et ne pas trop regarder en bas.
Les quelques cailloux qui glissent terminent dans le lac 100m plus bas.

Après une lente progression riche en adrénaline, une pause s'impose au barrage.
Il est 11h30 et on entame un tiers du pique nique pour tenir encore une paire d'heures avant la vraie pause déjeuner.

Sous le barrage nous pensions trouver un cours d'eau pour remplir nos gourdes.
Mais rien ne coule.
Nous finirons par trouver la sortie (trop plein?) d'une conduite forcée au niveau de l'intersection entre la descente vers la Soula et le chemin minier en balcon.
Mais la pression est bien trop forte et nos flasques seraient arrachées par le jet d’eau au lieu d'être remplies !
On se contente donc de la sortie d'un tuyau tout crasseux un peu plus haut.
Heureusement que nous avons les filtres. Quoi qu'il en soit c'est la seule option avant plusieurs kilomètres de sentier en balcon.

Le balcon débute par la traversée d'un bâtiment abandonné qui nous donne l’impression de pénétrer dans les mines de la Moria.
85rqoOxIT.IMG_20220720_123718532_HDR-For.jpeg

Quel MUL n’a jamais rêvé d’une popote en Mithril ?
Mais derrière cette sombre porte, plutôt que de s’enfoncer dans les profondeurs de la montagne, notre communauté réduite s’engage sur deux passerelles métalliques perchées au-dessus du vide.

Cette vire a été créée par l'homme en creusant la falaise pour y installer un chemin de fer qui relie les différentes entrées de la mine.
Ambiance chargée d'histoire en imaginant tous ces hommes au travail pour extraire du minerai (lequel ?) et l'acheminer jusqu'au fond de la vallée.
Il y a même un téléphérique abandonné qui relie le chemin de fer accroché à la falaise à 2000m d'altitude, au fond de la vallée à 1600m, puis un autre qui descend jusqu'à 1200m.

Là encore les 400m de vide à notre droite sont impressionnants mais le sentier est plutôt large et rassurant.

85rqoQp5z.IMG_20220720_132101512_HDR-For.jpeg

A la sortie du sentier perché, nous faisons un petit crochet au lac de Pouchergues pour une baignade et la suite du déjeuner.

85rqoSyP9.IMG_20220720_141826435_HDR-For.jpeg

On hésite sur la suite de l'étape.
Si on passe le col d'Ayguestortes ce soir, il ne restera plus grand chose pour demain... Ça sent déjà la fin de l'aventure.
Depuis le temps que l'on se promet de faire des journées plus courtes et d'arriver au bivouac avant 19h, c'est peut-être l'occasion.

Dans le doute, on remonte la vallée menant au col en dépassant la jolie cabane pastorale de Prat Cazeneuve.

Nous croisons alors un HRPiste sur-vitaminé.
Si ses enjambées se rapportent à son débit de paroles, il ne tardera pas à déguster un fromage à la table du Portillon.
Il nous dit avoir vu de jolis spots de bivouac plus haut dans le vallon, et que le vent fait rage de l'autre côté du col.

Cet argument achève de nous convaincre.

Nous posons les sacs à 16h30 avec la pointe de culpabilité d'une journée non terminée.
Un sentiment vite effacé par le plaisir d'une sieste dans l'herbe et la perspective d'une soirée tranquille suivie d'une longue nuit pour réparer nos genoux malmenés !

85rqoUdZf.IMG_20220720_180227132_HDR-For.jpeg

Pendant le dîner les nuages nous recouvrent entièrement, faisant brusquement chuter la température.

85rqoVLUN.IMG_20220720_194648675-Forum.jpeg

Un troupeau de mouton nous contourne largement, guidé par un Patou qui ne nous a pas encore repérés à travers la brume.
Rester silencieux en espérant ne pas être vus ?
Nous signaler au risque de lui faire peur involontairement ?

Lorsque qu'il nous aperçoit enfin, il marche calmement dans notre direction sans aboyer.
Nous lui adressons un salut et continuons notre repas en prenant soin de bailler pour feindre la désinvolture.
Il vient nous renifler, voir s'il ne reste pas un peu de saucisson, puis repart tout aussi calmement.
Un Patou bien serein comme on les aime !

À 20h, Tom se retire dans ses appartements de plumes. Je reste un peu dehors enveloppé dans ma doudoune.

C'est le premier soir ou il fait vraiment frais et humide.
Nous sommes absorbés par la mer de nuages qui se forme puis se délite pour se reformer plus tard.

85rqoXAWu.IMG_20220720_203135069_HDR-For.jpeg

85rqoZ9m3.IMG_20220720_210814831_HDR-For.jpeg

J'admire ce spectacle d'une lenteur apaisante.

À 21h15 quand le froid humide devient pénétrant, je me retire à mon tour dans mes plumes.

Parcours du jour: -> Trace téléchargeable sur VisuGPX
85wz1GwEr.Carte_Etape19_J11.jpeg

Quelques chiffres:
85wz2XUDK.bilan_Etape19_J11.jpeg


Listes : liste HRP2023

Récits : HRP 2021 -> HRP 2022 -> HRP 2023

Hors ligne

#121 25-05-2023 11:27:28

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Pour moi la section de la HRP la plus forte en émotions (plus précisément du vallon de Remuñe jusqu'au Col d'Aygues Tortes). Vous avez eu raison de vous y attarder wink !

Une poignée de jours avant vous, j'avais renoncé à votre spot de bivouac pour cause de présence des troupeaux. J'avais alors décidé de pousser tardivement en direction d'Añes Cruces, où je manquerai WouinWouin de très peu ...

Il va être temps d'ajouter votre récit au Wiki, je m'y colle  calin !


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#122 27-05-2023 23:24:26

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Hervé27 a écrit :

#683330Pour moi la section de la HRP la plus forte en émotions (plus précisément du vallon de Remuñe jusqu'au Col d'Aygues Tortes).

Bien d'accord !

Hervé27 a écrit :

#683330Il va être temps d'ajouter votre récit au Wiki, je m'y colle  calin !

Merci Hervé  pouce


Listes : liste HRP2023

Récits : HRP 2021 -> HRP 2022 -> HRP 2023

Hors ligne

#123 31-05-2023 14:33:35

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Jeudi 21 juillet 2022 - étape 20 : Viados ... ça sent la fin !

Réveil à 6h45 après une excellente nuit de sommeil.
85wzg2Nlu.IMG_20220721_065108160-Forum.jpeg

Le vent a soufflé toute la nuit sans me déranger.
Il souffle encore fort ce matin et j'attends le dernier moment pour ranger ma doudoune dans le sac.
Nous sommes en marche à 7h15 pour attaquer le col d'Ayguestortes à 2683m.

85wzg7UVa.IMG_20220721_072201432_HDR-For.jpeg

Après moins de 30min de montée, nous sommes bien réchauffés et nous avons faim.
Petite pause müesli au soleil.
Le couple de français qui nous suit depuis le refuge du Portillon nous dépasse.
Ils ont rallongés l'étape d'hier en passant par le fond de la vallée au lieu de prendre le magnifique sentier minier en balcon. Quel dommage !
Mais d’après monsieur, sur la carte ça ne passait pas ! Ça semble déjà être un sujet de discorde entre eux donc je n'insiste pas trop…

Une fois le petit déjeuner terminé, nous poursuivons la raide montée vers le col.
Je suis en forme.
La sieste de fin d'après-midi et la longue nuit de sommeil m'ont fait du bien et mon genou va mieux !
J'accélère le rythme dans la montée, double Tom dans un virage et me lance à la poursuite du couple que je rattrape 50m avant le col.

La vue depuis l'autre versant est dominée par le massif des Posets qui culmine à 3369m.
85wzga3YJ.IMG_20220721_083537401_HDR-For.jpeg

Le vent souffle fort au col et nous ne nous y attardons que pour lire un panneau informatif sur l'importance des échanges entre les peuples montagnards des deux côtés de la frontière depuis le moyen âge, même en temps de guerre...

La descente est d’abord assez raide et pierreuse le long d'un torrent, avant de franchement s’adoucir dans l'herbe une fois les verrous franchis.

Lors d'une petite pause cacahuètes, les pieds dans le torrent gelé, on aperçoit une randonneuse qui approche en sens inverse.
Il s'agit d’une cycliste écossaise que Tom et sa famille ont accueillie à Narbonne en warm shower et qui a laissé son vélo chez eux pour rejoindre Hendaye en train.
Depuis, elle marche sur la HRP en direction de Banyuls avant de récupérer son vélo pour rentrer en Ecosse.
Ils sont heureux de se retrouver en pleine montagne au hasard d'un sentier.
Il y avait tant de possibilités de manquer la rencontre du fait des multiples variantes et du rythme de chacun.
Nous discutons un long moment puis reprenons nos chemins respectifs.

Un peu plus tard, Tom s'arrête  pour soulager sa vessie au bord du chemin mais il devra attendre un peu car une autre randonneuse nous rattrape.
C'est Zoé que nous avons rencontrée l'avant-veille au refuge du Portillon.
Elle nous avait alors dit vouloir arrêter sa HRP à Gavarnie et la reprendre plus tard car cette longue solitude commençait à lui peser.

Nous cheminons donc tous les trois en bavardant pour faire plus ample connaissance.

Arrivés au refuge de Viados, Zoé qui n'a plus grand chose à manger non plus, commande un sandwich.
Grâce au dîner et au petit-déjeuner pris au refuge du Portillon, il nous reste très exactement de quoi tenir jusqu’à demain matin.
Après quoi nous rejoindrons la route de Parzan et ses supermarchés.

Avec Tom nous allons nous laver à la rivière pour mieux supporter la chaleur.
Je fais une petite chute en glissant sur un rocher mouillé, qui me vaudra une douleur à l'aine et un pantalon plein de boue, mais rien de méchant.
En revenant vers le refuge, je découvre un framboisier en fruits.
Je fais une petite récolte que je lave à la rivière pour la partager avec mes compagnons de route. Un vrai régal !
Nous prenons un apéritif de Tucs et de saucisson avant le vrai repas de Tucs et de saucisson.
A défaut d'aliments variés, nous varions le cadre et la temporalité.

Après le refuge, il y a une bonne portion de piste qui descend d'abord vers un camping déprimant, avant de remonter et de céder la place à un bon sentier.

Pour citer un illustre MUL du grand Nord:

Ytreza a écrit :

#680669On peut mesurer la difficulté d'une journée au peu de photos prises... C'est là que le récit prend son importance, car photos et films ne rendent jamais qu'une version édulcorée de la réalité du terrain.

Ce grand principe ne s'applique pas ici.
L'absence de photos s'explique autant par la dynamique du trio propice aux bavardages que par l'absence de paysages exceptionnels en comparaison des étapes précédentes.

Après une grimpette à rythme soutenu, nous trouvons un rocher plat à l'ombre, à proximité d'une source et avec vue dégagée sur le massif des Posets.
L'endroit idéal pour déjeuner.

Puis nous reprenons la montée toujours à bon rythme en avalant le dénivelé et les kilomètres.

Vers 16h nous atteignons le col d'Urdiceto, et poursuivons vers le lac éponyme pour une bonne baignade, courte mais rafraîchissante !

Pendant que nous tentons de sécher, le ciel se couvre et le vent forcit.
Nous prenons un peu de hauteur et trouvons de jolis creux d'herbes entre les dalles rocheuses pour planter les 3 tentes dans le même secteur.

Le tonnerre gronde au loin.
Tom et Zoé veulent rejoindre le refuge non gardé près du barrage pour laisser passer l'orage.
Je parviens à les convaincre de monter les tentes et de préparer le repas en admirant le spectacle encore lointain bien que menaçant.
C'est notre dernière nuit en montagne avant de retrouver la civilisation.
Je souhaite en profiter un maximum et non m'enfermer entre 4 murs.

Je retire quand même la tente intérieur de la Xmid afin que nous puissions tous nous mettre à l'abri pour terminer le dîner si besoin...

85wzgbI9E.IMG_20220721_184047228_HDR-For.jpeg

Nous ne recevrons au final que quelques gouttes d'eau et pourrons ensuite admirer l'orage passer à côté et le ciel se dégager pour nous offrir un magnifique coucher de soleil sur le lac devant nous, et de belles lumières rosées sur les Posets derrière nous

85wzgiKox.IMG_20220721_203218023_HDR-For.jpeg

85wzglUVf.IMG_20220721_205032211_HDR-For.jpeg

85wzgsZ3r.IMG_20220721_210906389_HDR-For.jpeg

Nous regagnons nos tentes dès la disparition du soleil et nous préparons pour une bonne nuit qui sera la dernière de cette édition 2022 !

Parcours du jour: -> Trace téléchargeable sur VisuGPX
85wz5793J.Carte_Etape20_J12.jpeg


Quelques chiffres:
85wz60Nwi.bilan_Etape20_J12.jpeg


Listes : liste HRP2023

Récits : HRP 2021 -> HRP 2022 -> HRP 2023

Hors ligne

#124 31-05-2023 15:50:12

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

C'est vrai qu'après l'intensité visuelle des étapes Molières - Literole - Gourgs Blancs, il y a quelque chose d'un peu fade à redescendre profondément en vallée, surtout si la perspective est la fin prochaine de la session ...

J'avoue qu'à ma 1ère traversée de 2018 j'avais eu une grosse baisse de motivation après être redescendu de Molières (direction Méditerranée), et avais eu besoin d'une journée zéro pour me remobiliser. Gros veinard, tu auras eu pour ta part toute une année zéro pour repartir en pleine forme avaler le dernier morceau  wink (du moins, si tel est ton plan pour cet été roll )!


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#125 31-05-2023 22:45:27

Cat 09
Membre
Inscription : 04-03-2020

Re : [Récit + liste] 2ème partie de HRP: L'Hospitalet-Parzan (12.5 étapes)

Je lis toujours. J'aime beaucoup ce petit saupoudrage de HRP qui ainsi nous aura accompagné toute l'année  smile .
Tes dernières photos sont magnifiques. Les ciel ciels d'orage font vraiment des lumières incroyables.


Edit : corrigé. J'ai appris à cette occasion que le singulier de cheveux était chevel, à l'origine (Académie Française - les cieux ou les ciels).  big_smile

Dernière modification par Cat 09 (31-05-2023 23:43:36)

Hors ligne

Pied de page des forums