Aller au contenu

Annonce

Camp de base / Camp itinérant 2022 du 9 au 16 juillet, les inscriptions sont ouvertes ! ✅

#1 04-10-2010 20:05:21

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Tour du Beaufortain 2010

Encore un petit dernier pour la route. En fait je termine mes aventures estivales (théoriquement en tout cas, vous allez comprendre ma douleur), donc savourez ! smile

En fait je l'appelle tour du Beaufortain, mais à la base j'avais prévu pas mal de variantes, et surtout, je ne l'ai pas fait en entier. La partie O/NO est criblée de stations de ski, je me suis donc concentré sur la partie E/SE, ça fait comme un arc ovale sur la carte. Pour trouver mes extras je me suis servis des récits précédents, d'idées filés par un grand frère, et de...refugesinfo smile Ouais bon ça c'était un hasard, mais il se trouve que je n'ai vu certaines traces uniquement sur leur carte. Allez comprendre.
Bref, 7 jours prévus de rando, écourtés en 5 jours pour cause de neige.
Les variantes que j'avais prévues étaient :

  • Lac Jovets

  • Combe de la Neuva

  • Col de Tutu-Lac d'Amour-Col du Coin (évite col du Bresson)

  • Col des Tufs Blancs-Pointe du Dzonfié-Quermoz (crêtes)

  • Grand Mont (montée par Col de la Louze)

  • Mont Mirantin+Crêtes jusqu'à la Roche Pourrie

Itinéraire prévu



J1 / Notre-Dame de la Gorge - Lacs Jovet - Col du Bonhomme - Refuge de la Croix du Bonhomme

Arrivée en train jusqu'au Fayet. On est dimanche, il n'y a pas de car, je tends donc le pouce. Le temps est maussade, il n'y a pas grand monde sur la route. J'arrive finalement à Notre-Dame de la Gorge après 4 stop. Il pleuvine, les hauteurs sont dans le brouillard.
Je croise un chambérien venu se balader pour la journée, on fait route ensemble tout en discutant.
Vers 1600m on rencontre les premières neiges. Je refais le trajet que j'ai emprunté pour mon TMB en juin. C'est bizarre de revenir, ça semble il y a une éternité. Le décor hivernal n'arrange pas. Plus on monte plus la couche de neige est épaisse. C'est donc dans 30 bons cm que nous nous enfonçons quand nous arrivons aux Lacs Jovet (2174 m). Pause déjeuner, puis redescente. Je quitte mon compagnon de marche aux Chalets de Jovet (1921 m), et tandis qu'il redescend, je continue vers le col du Bonhomme qui m'attend 400m plus haut. J'entre rapidement dans le brouillard, mais heureusement la trace est faite, probablement le matin même. Je monte donc péniblement mais content de ne pas m'inquiéter du chemin. J'arrive finalement au col et cours me réfugier dans la cabane (2329m). Mais sitôt arrêté, mes pieds trempés congèlent sur place, je repars donc affronter le froid pour rejoindre le refuge au plus tôt. Problème : la trace s'arrête au col. Je cherche 10 minutes autour de moi, essayant de repérer un quelconque chemin dans cette purée de pois. Mes souvenirs ne me servent pas à grand-chose. Je sais dans quelle direction aller, mais c'est tout. Je ne tiens pas à m'aventurer seul à l'aveuglette, et rentre dans la cabane, prêt à y passer la nuit. Je retire mes chaussures et essaie de me réchauffer les pieds tant bien que mal. 1h30 plus tard je vois arriver 2 autres randonneurs, bientôt suivis d'un troisième. Personne n'a de GPS, pas de trace à suivre. Après une courte pause pleine de doute sur ce qu'il convient de faire et la direction à aller. On décide de se lancer et à 60 m de la cabane notre homme de tête trouve une trace. On est sauvés ! En rigolant on se demande si on ne va pas tomber sur un gusse mort de froid de n'avoir pas su ou il allait. Mais non, on finit par voir plusieurs balises de GR. Et après une marche assez éprouvante dans la neige, le froid et le brouillard, on finit par arriver au refuge du Bonhomme (2433 m) ! Wahouu ! On est les meilleurs ! smile
Le refuge d'hiver est absolument royal, on y passera une soirée au chaud et au sec. Grâce à l'eau chauffée sur le poêle, on peut même se laver à l'eau chaude)! Incroyable. On mangera ensemble du riz à l'huile d'olive à la lueur de 2 bougies. Dehors ça caille toujours autant, on n'y voit rien. L'impression d'être seuls au monde. Petite soirée au coin du poêle puis on se couche, chacun attendant la suite de la météo pour savoir si on continue ou pas. Superbe soirée.

88e330cf79791253354ec383689bb8cc39ac54.jpg

62302bb28fc65fa3234a82205da8f1d2fdf339.jpg
Première coulée que je verrais. Très récente.

b8015f749627ed794b899df2c018fc91f9b78a.jpg
Lac Jovet

2ce0f0b79a2a59feaf07aa99645b92885ccc36.jpg
Au Col du Bonhomme

57f2f53889b376917dc8f0d7547830830f93ce.jpg
Intérieur de la cabane du Col du Bonhomme ou je m'apprêtais à passer la nuit. Dire qu'on a failli y dormir à 4... smile

785ef08aa6a9b9f404299e63a91082afa19039.jpg
Bon ben, on se suit ?

78fcfbea33bcd727fca421351402e41fa58f90.jpg
Camarade japonais dont je ne connaitrais jamais le nom. Le bonhomme porte quand même dans son sac des canettes de jus de fruit et des sardines en boite wink Mais bon, il vient tout seul du Japon, il parle pas un mot de français, et parle anglais aussi mal que nous.

7b4776927a7ebb9282fa06ceadd69582c49e88.jpg
Cédric et Tony (qui se souviens avoir lu mon retour sur le TMB cool)

22263eeb692079030888651c781ad49e4e3a7b.jpg
Tony sera le maitre du bois et du feu de la soirée big_smile ...

8f9389d0f2833d01e4400300a796a045204cb5.jpg
... Cédric de la vaisselle et de la cuisson du riz (trop bien cuit au passage)


J2 / Refuge de la croix du Bonhomme - Cormet de Roselend - Combe de la Neuva - Refuge de Presset

Après une nuit agitée de pauses pipi dans le froid (Tony en a compté 4:D), le réveil se fait en douceur. Je vois notre ami japonais sortir à l'aube pour prendre des photos. 5 minutes plus tard je finis par le rejoindre à l'extérieur, mais confortablement emmitouflé dans mon duvet. smile Le ciel s'éclaircit, les couleurs sont absolument magiques. Et je vois les crêtes des Gittes sur lesquelles je dois passer. ça va pas être de la tarte… Pour les trois autres qui veulent passer le Col des Fours non plus. Mais au moins il fait clair.
Après le petit déj', je serais le premier à partir, un sac MUL c'est vite rangé wink Au revoir larmoyant (je déconne) et cession des droits à l'image plus tard, je suis en 15 minutes sur la Crête des Gittes. Putain c'est neigeux ici. hmm
Pratiquement tout du long j'avancerais avec de la neige à mi-cuisse. Au bout d'une heure à ce rythme je suis au bord des larmes, devant la beauté innocente du paysage, mais surtout de rage et d'impuissance. Tout les 50 mètres je suis obligé de m'arrêter pour reprendre mon souffle. J'avance à 2 à l'heure, parfois même je rampe plus que je marche. Chaque pas est un effort, et lorsqu'il y à un trou ou que mon pied reste coincé sous la neige et me fait trébuché, chaque effort est ruiné. A chaque pas je menace de chialer comme un gosse. Ou de donner des gros coups de poing dans la neige. Bon par contre la vue est sublime big_smile, et même si le risque de glissade (mortelle) est bien présent, je suis subjugué par la beauté de cette neige que je suis le premier à profaner, si bien que le danger (réel) passe au second plan. Au lieu d'une heure pour rejoindre le col de la Sauce (2307 m), j'en mettrais trois ! Quand je disais qu'il y avait beaucoup de neige…
La descente vers le plan de la Laie (1818 m) me semble bien triste tout d'un coup, le blanc disparait peu à peu. Je me fais prendre en stop jusqu'au Cormet de Roselend (1968 m), ou je rejoins le sentier qui m'emmène à la Combe de la Neuva. Je mange la moitié de ma ration de midi et repars à cause du froid. Le soleil est repartis, le brouillard le cache à ma vue.
Je suis une trace faite la veille, mais je la perd vers 2300m. Il a du reneiger par-dessus. Et merde. J'avance à tâtons le nez dans ma carte. De temps à autre une balise jaune et rouge me dit que je suis sur le chemin. Si elle le dit…
J'entre dans une zone de pierrier, une fois sur deux mon pied s'enfonce dans un trou ou rippe sur un bord de rocher. Je manque de me niquer le pied plusieurs fois mais j'arrive finalement au col du Grand Fond (2671m), d'où j'aperçois le refuge de Presset (2514m). Ça tombe bien ça fait 2h que j'en peux plus et n'avance que par la force de la volonté et la certitude d'avoir un abri ou passer la soirée et la nuit. Par contre, pas de Pierra Menta en vue. sad
Ce sera sans conteste ma meilleure nuit. On est loin des refuges-hôtels qui encombrent nos montagnes de touristes et de business. Ici seulement 2 petites pièces communicantes de 20 m², une partie cuisine-salle à manger et une partie dortoir. C'est très agréable, ambiance montagne assurée. D'autant que dehors le brouillard enveloppe le refuge, découvrant juste 30 secondes la Pierra Menta. Le pied vitesse grand V ! smile
Il neigera 2cm pendant la nuit. Je suis seul ici, le refuge est à moi, j'annonce une soirée montagne. L'ambiance déchire tout, c'est difficile à décrire. Il reste pas mal de vivres, donc un cubi de vin entamé. Je m'envoie 2-3 verre cul-sec histoire de dire et en fouillant je tombe sur un mélange pour faire du vin chaud. Putain ! big_smile Seul dans un refuge minuscule, à 2500m dans le brouillard et la neige, et avec du vin chaud ? Pas sûr qu'on me revoie avant quelques jours ! lol
Incroyable soirée, je savoure chaque minute. Je finis en lisant à la lampe de poche quelques vieux numéros de « Montagne Mag » le cul au chaud dans mon duvet et un verre de vin chaud dans une main. Mémorable.

41691002de5d4d808d18bbc6c4cea3951126e0.jpg
Crêtes des Gittes vers 7h

2377765bc0e18d60d85b3c318284ab5bdd963d.jpg
Crêtes des Gittes 1h plus tard

b7010c971f187c759fc0dfeb249b05a8a65436.jpg
Dans la Vallée c'est les Chapieux

b4a2befb451a474685a248a42544aee2b483b0.jpg
Montée vers les crêtes. On ne se rend pas compte mais c'est pas tout plat, là ou l'ombre commence, ça descend dans une combe.

19dc1cb33bc11efb0633242a421bce301acdc7.jpg
On distingue le refuge sur la gauche en arrière-plan. Là je commençais à flipper un peu, mes trails sont usées et ont une accroche médiocre sur la neige. hmm

291b684af92d9557abb6152e8755e461044735.jpg
N'est-ce pas !

54646b05ca1d97b63c87b05fc238e1f757148a.jpg
Certaines portions sont plus rassurantes, on distingue bien le sentier sous la neige

f6e5c82a442035b7ee2f718bfedfdaf206ca86.jpg
Mais trop de neige tue la neige

e966b1e041a3bb2510283e8b1ee4b525285ed1.jpg
Rocher du Vent vue du plan de la Laie

aa57ecceb6f821abd2c1610eafb23366f46484.jpg
Crêtes des Gites vues depuis vers  le Cormet de Roselend

fe0854d757bf909e788292cb3f00d69d330177.jpg
La photo ne le rend pas mais il y avait de super couleurs

b4493597e89e59013478047c047ab65a05ce70.jpg
Combe de la Neuva

221968e5ae42aac0d67131f8a3126d8abd0e32.jpg
Idem quelques centaine de mètres plus haut

c190016d2dd7cc97e3b797d103cf3362e5e1ed.jpg
ça change des marmottes de cet été, je suis très content de les voir

6079220f4fd8e7988f5c40dc2e89b7237f64ed.jpg
car ils me montrent le chemin smile

eb6588ee8654d202f1874357b65b2e6179ae4f.jpg
Pointe de Presset (2858 m), ça se fait en alpi

f94523073cd70f382c106b91c88ac035d47b17.jpg
Sous le Col du Grand Fond

7ea1dba1ba6949bd60d9e6c2b322a950eaa2a6.jpg
Vin chaud devant la Pierra Menta big_smile

f9e8f6b686eed44b40f52521f6f6561c21d32e.jpg
Pink Floyd, du vin chaud et du feu... envoûtant smile (notez le Canard Enchainé (j'avais le choix dans la date) en guise de chaussettes, le lendemain j'avais des contrepèteries tamponnées sur les pieds, hé l'autre !) big_smile


J3 / Refuge de Presset - Lac d'Amour - Col du Coin - Cormet d'Arèches - Cabane du Lac de Bozon

Ce matin dilemme. Par où vais-je passer ? Des nappes de brouillard m'empêchent encore de voir correctement le passage sous la Pierra Menta. Ce qui est sûr c'est que les seules traces que je vois vont vers le Col du Bresson. Que faire, que faire... ? ça à l'air franchement casse-gueule en plus… Je décide de jouer la prudence et monte au Col du Bresson (2469m), facile, on distingue encore une vieille trace. Arrivé au Col j'admire la vue dégagée de l'autre côté. Je visualise l'ampleur du détour que ça me fait faire si je passe par là. Je choisis de revenir sur mes pas et de me dirigé vers la Pierra Menta, si ça craint trop je remonte au col. Cette fois il n'y a plus de trace à suivre, c'est à l'instinct.
Finalement le brouillard finis par se lever et je peux avancer à vue. C'est vrai que c'est franchement craignos. Je croise plusieurs coulées. Ouais. Bon. Mais maintenant que je suis là…
C'est avec les foies que je finis d'avancer (1 heure depuis le col du Bresson quand même). Peu sous le col je quitte le passage trouvé dans une photo au refuge. Une espèce de mini-combe prête à céder. Je passe sur la droite, la pente est inclinée à 60° au moins. Galère, j'y arrive pas. Je contourne encore un peu et finis les derniers mètres en escalade (moment super flippant j'ai failli me pisser dessus). J'arrive finalement au col du Tutu (2574 m). Un vent glacial souffle mais l'endroit est absolument génial. Ambiance haute-montagne, Pierra Menta à 15 mètres, une vue superbe, pleine de neige. Je fais 2-3 photo et repars, ça caille de trop et mes pieds sont gelés. Et j'aimerais descendre de l'autre côté avant que le soleil ne vienne réchauffer la couche de neige. Côté N-NO elle est bien plus gelée, plus stable. Si bien que c'est en courant que je descend vers le Lac d'Amour (2248m). Je suis heureux. Heureux de courir dans la neige, mais surtout heureux d'être passé ce col sans malheur. Je me promets à moi-même de ne plus tenter le diable comme ça.
Depuis le Lac je rejoins le Col du Coin (2398m), je suis encore sur mon petit nuage même si mes pieds sont glacés et qu'un bloc de glace de 10cm est collé à l'intérieur de mon bas de pantalon. Depuis le col je descends 150m sur les fesses, que du bonheur.
Je mange au refuge de la Coire (2059 m) qui est grand et tout confort. Puis je passe le Col de la Grande Combe (2356 m), le col des Genisses (2348 m), et le Col des tufs Blancs (2304 m). De là j'aperçois clairement les crêtes sur lesquelles j'avais prévus de passé (de la Pointe de Dzonfié au Quermoz). Je suis crevé, je ne pense pas que je pourrais finir les crêtes sans me cassez une patte. Je laisse tomber et descends en direction du refuge du Nant du Beurre (fermé). JE me félicite de n'avoir pas fait les crêtes, je suis plus fatigué que je pensais, je trébuche tout les 10 pas. Péniblement je passe l'abri de la Cave (j'ose même pas l'appeler comme ça, c'est un taudis) et pousse jusqu'à la Cabane du Lac de Bozon (1984 m). Pas terrible le coin.

d233c99a5a5496704cc074d391ec6f2cfafaf8.jpg
Trouvé dans le refuge juste avant de partir, une petite photo au cas où ça me serve sur le chemin

443c2c24914407532ea0fdca81a0583f593665.jpg
Et ça c'est de l'autre côté. En fait le col est situé juste sous le "du", même si apparemment les deux passages sont possibles (en été en tout cas)

da717e0acfd22b9018bc76ae4b30fe436506cb.jpg
La Pierra Menta est dégagée, j'en profite pour démarrer.

85203a45e4fbc483810e47604b6698c5281527.jpg
Sur le chemin c'est pas rassurant

1f94bb28aba87d0b9c5c1ba2d5e9f856de2edb.jpg
Sur la dernière ligne droite on distingue clairement une piste

8add1acc33165db959a03651f8b1845f173fe1.jpg

fa56aa241da46681261d6ba805895651310d5f.jpg
Si on regarde bien on devine le refuge de Presset au fond

0159edb113f6490a4b8a2aeb86eae938702f16.jpg
Pierra Menta depuis le col de Tutu

f5f2d3ca0497cf9b460dc6e4fe457954ce6b54.jpg
Moi au col du Tutu

1ab2a54b6f729d6e3a6ffd483cdeb4bb4fb22c.jpg
Pierra Menta

663b0d923b5fc9aff15086539b7dfc74e89a96.jpg

686d33c9397203d0f565d3bc98992bdcf5be1e.jpg
Pierra Menta + Lac d'Amour

21e1ade79f313849143352245bb202fbd919d0.jpg
Quelqu'un saurais ce que c'est ce genre de nuage ? C'est dû à quoi ? C'est signe de quelque chose? Parce que c'est très bizarre en tout cas.

dbb25f19907b716fafea00f58c8f1ae0de16e8.jpg
La Pierra Menta, c'est bien lol

14a5f4a8cd3efdd46f31c991198c7e1c817860.jpg

a5b8c8055ab9cf7b96b3378f45a7ecfd050791.jpg
ça doit être par là


J4/ Cabane du Lac de Bozon - Grand naves - Plan Bérard - Col de la Louze - Lacs Tempêtes - Chalet de Chizeraz

La descente sur Grand-Naves n'a rien d'extraordinaire, pas plus que le chemin jusqu'à plan Bérard (cabane tout confort). Par contre vers 1800 m, on rentre dans de magnifiques alpages menant au col de la Louze (2119 m). Le Grand Mont domine le coin. Les couleurs sont magnifiques, un peu comme dans la Combe de la Neuva. Du vert, du rouge, du jaune, du orange, du blanc ! C'est une explosion de couleurs ! Superbe. J'arrive au col en même temps qu'un randonneurs venant d'enface et dicute 5 minutes avec lui. Il me déconseille de monter au Grand Mont. J'hésitais, mes craintes sont confirmées. Même si la face sud à bien fondue, la face nord et la partie sommitale est encore sous une bonne couche de neige. Me rappelant Tutu, je bricole un itinéraire de secours via les Lacs Tempêtes (2086 m). Ce soir je peux dormir au chalet de Chizeraz (1986 m), et demain je récupère mon itinéraire. En fait je contourne le Grand Mont par le Sud. Et pour me consoler du Grand Mont, je verrais les Lacs Tempêtes.
Peu après le Cold e la Louze je croise 3 dames. Un patou les suis depuis la vallée menant à Bénétant, tant bien que mal j'arrive à faire en sorte qu'il me suive, histoire de le ramener dans sa vallée. Il s'essaie en guide mais c'est pas terrible, je préfère reprendre la tête de notre duo. Des lacs le sentier n'est plus visible du tout, de temps à autre je tombe sur une empreinte de pas dans la neige, je me dis que je suis sur le bon chemin. Dans le doute garder la rivière en ligne de mire. Ici la neige fondue côtoie les flaques et ruisseaux, mes trails sont trempées depuis belles lurettes quand j'arrive dans la zone des marais avant le chalet. Le chien coure en tout sens e ttraverse les ruisseaux. Sa joie me contamine et je fais pareil ! Il y a un grand soleil, le moral est au plus haut. Quel bonheur de courir dans les bras de la rivières (parfois jusqu'aux genoux) et éclaboussant tout sur son passage ! Je cours  après le chien, il est content et produit ce qui doit être son rire, un espèce d'aboiement mélangé à un grognement et à un ronronnement. smile
Puis j'arrive au chalet, occupé l'été par 2 bergères. Elles ont laissé un mot rigolo, en gros le chalet est à moi, elles sont quittées le chalet pour l'hiver. Il reste plein de bouffe, quelques produits frais et une boite de chipolatas qui commencent à moisir. Je les donne au chien et garde les pommes pour moi.
Superbe soirée, seul encore une fois, avec une belle bibliothèque pour passer la soirée. Ma rando étant raccourcie, j'ai de la bouffe en trop, j'en profite pour me faire un chocolat chaud, et laisse le reste pour les suivants. Soirée à bouquiner à la lueur des bougies, en me brulant la langue avec mon chocolat chaud et 2 verveines smile

a4eda420f3988bec957bb9d684398f25ce7da6.jpg
L'aube se lève sur le lac Bozon

e0bbac4b525480613181473f7ee56c2ee65f31.jpg
Vers Plan Bérard, à l'ombre de la montagne, ça caille sévère. Pour rejoindre Plan Bérard, soit je me suis planté, soit le chemin est vraiment merdique. En fait j'ai suivis un chemin qui correspondait à la carte, mais il s'est transformé en chemin de sanglier qui s'est évanoui dans la rivière et la forêt. Je m'en suis sorti en la remontant jusqu'à Plan Bérard mais marcher dans la boue, la forêt et l'eau glaciale pendant 1h c'est pas cool. Je vous conseille donc de rejoindre la piste de l'autre coté de la rivière, c'est plus sûr.

7dc2711170c255570fbba8c51b096b16de9081.jpg
Alpages en montant au col de la Louze

0ce26cbddaed535c198c3e014626bb131241da.jpg
C'est de là qu'on vient

288e34f7915757731976d6b9806d7c224ed0d9.jpg
Vue sur le Grand Mont, de belles couleurs

a001fa3b66591b22b7881ccf85358a46e6c2ba.jpg
Le sommet le plus célèbre de France

5a05382413f216d5bb8b698a96ec5c5d6c54c6.jpg
Depuis le col de la Louze. Vue sur le Mont Blanc, la Brèche de Parozan et on devine même le crâne chauve de la Pierra Menta...

5523a30e739bdfd689cdfc4eaa38f842ae42c8.jpg
...qu'on voit mieux avec le zoom

bd12fcecc427484e96d0e8c3cf8150ab3fefc7.jpg
En allant vers les lacs Tempête
185270048773b93238dd30ca6a051f7f8dfef4.jpg
A ce moment là je croyais que c'était un animal sauvage ("waputaindestracesdours!":P)

424075ac9a55ef9e1e7f4f441941b895a57e10.jpg
Lac Tempête

9bb97bab3124eaee8193c63c61a24c25ee2e17.jpg
Idem

e1e3765ee844eca95cdf2957a524dcc6463f98.jpg
Flocon smile

0103cb9301e7084bf5cc7d542f56982d527998.jpg
De l'autre côté des lacs, un plan marécageux, la cabane est juste derrière

fdf3fcc16164e1e51da912e8024edb8b3cf26c.jpg
Cabane de Chizeraz et Flocon. Les bergères ont laissées leur douche solaire dehors, je profite donc d'une douche tiède (mais qui parait très chaude). Merci les bergères smile

55d5294067a140139415f14eae92941127e9a6.jpg
Flocon et la dernière chipo smile

dda9ddcafe2b43cd5055659a60ff21ca6cdda5.jpg
lol

905a364cee9e68addf2ae6b9fb7ea622ea9bf7.jpg
Il y a une sente qui monte derrière le chalet, si quelqu'un sais ou elle va... J'ai oublié de demandé aux bergères quand je les ai vues (il faut dire que je pensais plus à grand chose à ce moment là big_smile)

ce406e2fb9a5e9d0dca707cc37e5eedec79ada.jpg

2e95a40d7995170891fc9a75f15a065ee6518a.jpg
Celui qui trouve le titre du bouquin à gagné ! smile Big up aux bergères pour leur bibliothèque, personnellement j'ai bouquiné celui sur la photo


J5/ Chalet de Chizeraz - Chalet du Soufflets - Col des Lacs - Chalet de l'Aup de Tour - Chalet de la Combe aux Filles - Albertville

Réveil tranquille après une bonne nuit de sommeil. Quand je sors pour faire caca le patou est là qui me fait la fête comme jamais. Je lui fais de gros câlins, puis finis par rentrer sans avoir chié, le chien ne me laissait pas tranquille ! Non mais quel relou ce chien.
Sur la descente j'empreinte ce qui me semble être un raccourcis, au bout de 10 minutes je suis perdu dans les bois, et la pente est sévère. ça pue la mort dans le coin. Je remonte et suis le chemin normal. En fait c'était ça le raccourcis ! Sur le chemin je croise une moutonne et son petit, tiens, les bergères vont devoir remonter. Je croise également un autre mouton, mort celui-là. Putain ça craint par ici.
Peu après je croise les 2 bergères, qui viennent chercher leur chien, Flocon qu'il s'appelle.  En fait je devrais pour être honnête, dire deux très charmantes bergères d'environ mon âge ! (20-25 ans) Bonjour mesdemoiselles… big_smile big_smile
Malheureusement elles étaient accompagnées d'un grand baraqué, j'ai dû laissé tomber !  roll
Je continue jusqu'au chalet du Soufflet (1819 m), le Col de la Bathie (1889 m) puis le Col des Lacs (2251 m), les nuages sont à nouveau de la partie. Je pensais faire le Mirantin puis les Crêtes jusqu'à la Roche Pourrie mais il reste pas mal de neige fondue passé 2200m, un peu casse-gueule. Et il fait vraiment maussade, je laisse tombé et envisage même de rentrer ce soir sur Albertville. C'est faisable, mais je verrais la fatigue au Chalet de la Combe des Filles. Je poursuis en glissant une fois sur deux sur de la neige humide, passe devant le Chalet de l'Aup des Tours (une ruine pleine de courants d'air menaçant de s'écrouler) et arrive au Chalet de la Combe aux Filles.
Arrivé sur place je me fait accueillir par un espèce de vieux connard qui me hurle dessus d'entrée de jeu. Entre deux postillons il me demande un tas de trucs absurdes, où plutôt découlant d'idées toute faite (avant même de dire bonjour, pour lui je squatterais ici 8 jours, je viens de Grenoble, le 4x4 un peu plus loin est à moi, et je vais faire un feu de la Saint-Jean dans la forêt). Un con, un vrai.
Je l'ignore superbement et prends ostensiblement mon temps pour visiter la cabane suivis d'un chocolat chaud comme je l'avais prévu depuis le chalet de l'Aup des Tours. Il reste là à me surveiller. Comme je continue à l'ignorer voire à l'apostropher (vous me surveillez?) et qu'il ne sais plus quoi faire, il décide de la jouer fine et de m'amener un peu plus loin en voiture pour « m'avancer ». Quelle âme charitable n'est-ce pas ? Bon moi j'avais prévu d'aller jusqu'à Albertville donc j'accepte smile, et fait même mine de vouloir revenir en douce à la cabane, de sorte qu'il finis par m'emmener beaucoup plus bas que prévu big_smile 1000 m de D- de fait, cool. big_smile
40 minutes de marche plus tard je suis en gare d'Albertville prêt à sauter dans le prochain train !

2f5f6ba19920a6fa9aaab24a3ff63a1a583259.jpg

c5952102295f436765ac87517c6ecc9dbbc093.jpg
J'ai bien fait de pas continuer dans les sous-bois, c'est là que ça menait...  neutral



Conclusion
Le tour du Beaufortain permet de faire de beaux extras… s'il n'y a pas de neige, ou alors en pleine saison hivernale. Le cul entre deux saisons je me suis fait un peu entuber. L'avantage est que j'ai dormi seul 3 nuits sur 4 et que j'ai du croiser moins de 10 personnes sur les sentiers. Et un chien smile
Je le referais, en hiver ou en été, mais équipé. Car marcher dans de la neige fraiche toute la journée fatigue énormément et double quasiment les temps de marche. C'est pénible d'être crevé à midi comme on l'est en été à 18h.
Ce tour boucle donc la boucle de mon été 2010 commencé en juin avec le Tour du Mont-Blanc, suivis du Tour des Ecrins et du Tour des Glaciers de la Vanoise. J'ai pu rencontrer la plupart des conditions météos, je sais donc à quoi m'attendre, quelle partie de mon matériel est à amélioré/changer. Malgré tout, la plus grande partie me semble adapté à mon usage, je pense avoir fait de bons choix dans l'ensemble. J'ai tout l'hiver pour revoir ce qui ne va pas et agir en conséquence. Et tout l'hiver pour me reposer, car (très) fragiles des genoux, je les ais usés plus que de raison. Ça valait le coup cela dit, et sans la MUL je n'aurais pas pu faire tout ça smile
Reconduit dans mon job en Haute-Savoie, j'aurais encore au moins un été pour explorer les Alpes (Queyras, Mercantour, Vercors, Vanoise du Nord…). Toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus beau.  (le slogan qui tue tongue)

A l'année prochaine pour de nouvelles aventures estivales,

vive la MUL,  tongue

MonsieurHenri smile

Hors ligne

#2 04-10-2010 21:11:45

Guybrush84
Threepwood
Lieu : Aix en Provence
Inscription : 02-08-2010
Messages : 3 505

Re : Tour du Beaufortain 2010

Tes comptes sont toujours magnifique  cool

Hors ligne

#3 04-10-2010 21:47:36

fiannae
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 17-08-2008
Messages : 2 097

Re : Tour du Beaufortain 2010

MrHenri a écrit :

Je suis seul ici, le refuge est à moi, j'annonce une soirée montagne. L'ambiance déchire tout, c'est difficile à décrire. Il reste pas mal de vivres, dont un cubi de vin entamé. Je m'envoie 2-3 verres cul-sec histoire de dire et en fouillant je tombe sur un mélange pour faire du vin chaud. Putain ! big_smile  Seul dans un refuge minuscule, à 2500m dans le brouillard et la neige, et avec du vin chaud ? Pas sûr qu'on me revoie avant quelques jours ! lol

Arghhhhhh du vin chaud dans un refuge chauffé d'un vieux poêle. Le pied !!! Sniff, je t'envie : les 3 refuges d'hiver des Ecrins où j'ai dormi étaient plutôt austères. A la lecture de ton récit, j'ai l'impression que ceux du Beaufortain pourraient être classés en  3* : coin cuisine, poêle, lecture, garde manger fourni et avec en prime le nécessaire pour le vin chaud. Quoique... il devait manquer tout de même le zeste d'orange ou de citron, non ?

Il me semblait avoir lu dans ton récit du Tour de la Vanoise, que tu éviterais à l'avenir de marcher avec des trails dans la neige. Me suis-je trompée ? Sinon, pourquoi avoir pris encore ces chaussures au regard des conditions météo ?

Flocon me réconcilierait avec les patous  wink. Mais est-ce vraiment un patou 100% ?

Merci pour tes superbes photos neige/nuages. Au fait, pourquoi tu omets d'indiquer les dates de tes circuits ?

Bon rétablissement pour tes ripatons et genoux.

PS : Guybrush84, je suppose que tu voulais écrire Contes ?

Dernière modification par fiannae (04-10-2010 21:51:12)

Hors ligne

#4 04-10-2010 22:16:23

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : Tour du Beaufortain 2010

SAlut et merci smile

@Finnae
C'est vrai que les refuges d'hiver du Beaufortain que j'ai vu étaient franchement luxueux, mais seul Presset avait le charme du refuge de montagne de jadis. Pour la bouffe c'est les restes de cet été, souvent entamés et/ou périssables. Le Beaufortain étant moins fréquenté que d'autres massifs, il en restait encore beaucoup fin septembre. Sinon il y a pas mal d'abris/chalets, et là il y a de tout, de la ruine (Aup de Tour, La Cave) au chalet équipé d'un poêle (Chizeraz, Plan Bérard). Mais pas de bouffe (sauf Chizeraz, mais c'est occupé par des bergères, c'est leur bouffe à elles)

Concernant les trails c'est une question économique tout simplement wink C'est pour ça aussi que je n'avais pas de chaussette chaude en laine.
Et en vérité je ne pensais pas avoir autant de neige (juste 2-3 cm)

Flocon je pense qu'il doit pas être 100%. Il était un peu moins massif, quelques taches grises sur la tête, et la zone des mâchoires me semble différente. Mais c'était un amour à 100% avec un côté joueur/besoin d'attention smile C'est ce dernier point qui le différencie le plus d'un patou 100 % (que je déteste tout comme toi)

Pour la date c'est un oubli, elles y sont dans mes précédents retours. Ici c'était du 26 au 30 septembre wink

walaaa !

Dernière modification par MonsieurHenri (04-10-2010 22:22:27)

Hors ligne

#5 04-10-2010 23:51:33

Guybrush84
Threepwood
Lieu : Aix en Provence
Inscription : 02-08-2010
Messages : 3 505

Re : Tour du Beaufortain 2010

Je voulais mettre "compte rendu" en fait  big_smile

Hors ligne

#6 05-10-2010 00:05:53

wilf
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 26-02-2007
Messages : 187
Site Web

Re : Tour du Beaufortain 2010

Su per be !! Merci de nous faire partager tes virés en montagne illustrés de belles photos.

Hors ligne

#7 05-10-2010 14:42:51

Blondin
Membre
Inscription : 09-04-2007
Messages : 83

Re : Tour du Beaufortain 2010

Salut,

Guybrush84 a écrit :

Tes comptes sont toujours magnifique

Moi aussi je suis fan de tes comptes rendu !

Bravo et merci de partager,

Blondin.

Hors ligne

#8 05-10-2010 16:01:12

alkalin
Banni(e)
Inscription : 07-12-2009
Messages : 84

Re : Tour du Beaufortain 2010

MonsieurHenri a écrit :

Pratiquement tout du long j'avancerais avec de la neige à mi-cuisse. Au bout d'une heure à ce rythme je suis au bord des larmes, devant la beauté innocente du paysage

Ça doit quand même bien refroidir le moral de vivre ça en J2. Ça t'as pas trop fait flippé pour la suite ?


"Il est préférable d'avoir de très gros défauts que de toutes petites qualités."

Hors ligne

#9 05-10-2010 17:47:58

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : Tour du Beaufortain 2010

alkalin a écrit :
MonsieurHenri a écrit :

Pratiquement tout du long j'avancerais avec de la neige à mi-cuisse. Au bout d'une heure à ce rythme je suis au bord des larmes, devant la beauté innocente du paysage

Ça doit quand même bien refroidir le moral de vivre ça en J2. Ça t'as pas trop fait flippé pour la suite ?

Surtout pour mes extras, mais à chacun il y avait une alternative douce donc dans ma tête c'était "je verrais comment c'est quand j'y serais, et au pire je fais le trajet normal plus cool". (si pas le temps/crevé/meteo/neige)

Dernière modification par MonsieurHenri (05-10-2010 17:50:26)

Hors ligne

#10 05-10-2010 19:47:24

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : Tour du Beaufortain 2010

Blondin a écrit :

Salut,

Guybrush84 a écrit :

Tes comptes sont toujours magnifique

Moi aussi je suis fan de tes comptes rendu !

Bravo et merci de partager,

Blondin.

J'avais pas vu ton post. Merci ça fait plaisir smile

Hors ligne

#11 06-10-2010 14:27:57

Swipe
Membre
Lieu : Dans les bois
Inscription : 18-02-2008
Messages : 1 395

Re : Tour du Beaufortain 2010

Merci pour ton récit.
C'était peut-être un peu « chaud » par moment non ?
Malgré tout on aimerait y être.
A+

Hors ligne

#12 06-10-2010 14:31:06

Alex KXK
Membre
Lieu : 68 / Haut-Rhin
Inscription : 22-04-2010
Messages : 282

Re : Tour du Beaufortain 2010

J'adore les photos (et le patou  tongue), tu t'es vraiment concocté un été de rêve!

Hors ligne

#13 06-10-2010 19:15:04

krusaf
Membre
Lieu : Pau
Inscription : 06-05-2010
Messages : 605
Site Web

Re : Tour du Beaufortain 2010

Swipe a écrit :

Merci pour ton récit.
C'était peut-être un peu « chaud » par moment non ?
Malgré tout on aimerait y être.
A+

Clair que certains passages ont l'air assez chaud, je pense pas que j'aurais été aussi courageux big_smile

T'avais des guêtres pour marcher toute la journée dans la neige ?


Si on passe pas le crux, on est cuit !

Hors ligne

#14 05-11-2010 21:44:18

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : Tour du Beaufortain 2010

Oulaa, je viens de voir que je t'avais pas répondu krusaf big_smile
Tu t'en fous peut-être maintenant mais n'aimant mettre des vents aux gens je te répond quand même : non, pas de guêtres  smile et je l'ai bien regretté :

MonsieurHenri a écrit :

[...] Depuis le Lac je rejoins le Col du Coin (2398m), je suis encore sur mon petit nuage même si mes pieds sont glacés et qu'un bloc de glace de 10cm est collé à l'intérieur de mon bas de pantalon. Depuis le col je descends 150m sur les fesses, que du bonheur [...]

Et pour aller plus loin, en descente, le tibia venait "taper" la neige (qui n'était pas dure) jusqu'à le rendre douloureux à cause du froid. A un oment donné j'ai regardé, il était tout dur, glacial et rouge sang (petit coup de flippe d'ailleurs jusqu'à que je me dise que c'était bon signe, la circulation sanguine était à fond).

Donc pour la prochaine en neige ce sera avec des guêtres ! smile

walaa  tongue

PS pour swipe big_smile : le seul passage vraiment chaud c'est celui du Col à Tutu (hyper pentu, neige clairement instable, ...). A côté les Crêtes de Gittes c'était les yeux fermés  lol )

Dernière modification par MonsieurHenri (05-11-2010 21:46:51)

Hors ligne

#15 06-11-2010 18:25:34

Pouz
Motard Ultra Lourd
Inscription : 16-10-2006
Messages : 96
Site Web

Re : Tour du Beaufortain 2010

Bel avatar, belles photos, beau récit  big_smile

Hors ligne

#16 08-11-2010 16:25:52

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : Tour du Beaufortain 2010

Pouz a écrit :

belles photos

merci

Pouz a écrit :

beau récit

merci

Pouz a écrit :

Bel avatar

GEORGES ! DES GROS PETARDS ! !
lol

Dernière modification par MonsieurHenri (08-11-2010 16:26:35)

Hors ligne

#17 08-11-2010 20:42:40

Pouz
Motard Ultra Lourd
Inscription : 16-10-2006
Messages : 96
Site Web

Re : Tour du Beaufortain 2010

BIG PETARDS !
MAXIMUM BAMBOULE !

big_smile

Hors ligne

#18 08-11-2010 20:47:02

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : Tour du Beaufortain 2010

big_smile

Hors ligne

#19 09-11-2010 13:03:14

solo41
*
Inscription : 16-05-2010
Messages : 153

Re : Tour du Beaufortain 2010

pour tes nuages bizarres, en fait il y a 2 couches: une couche basse + claire (cumulus?) dans laquelle il y a une brèche au travers de laquelle tu vois une couche haute + grise (cirrus?). Pour l'aspect météo, je ne sais pas. La différence de couleur vient du fait que la couche haute est à l'ombre.

Hors ligne

#20 09-11-2010 13:30:12

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : Tour du Beaufortain 2010

solo41 a écrit :

pour tes nuages bizarres, en fait il y a 2 couches: une couche basse + claire (cumulus?) dans laquelle il y a une brèche au travers de laquelle tu vois une couche haute + grise (cirrus?). Pour l'aspect météo, je ne sais pas. La différence de couleur vient du fait que la couche haute est à l'ombre.

ça ne se vois pas très bien sur la photo, mais ça donnait plutôt l'impression que les deux nuages étaient à la même altitude (avec du ciel bleu dans la couche supérieure). D'ailleurs ils évoluaient dans le même sens (sur la photo, de gauche à droite). Comme si le petit s'était logé dans la couche et était coincé dedans, quelque chose comme ça (le petit n'est pas vertical mais horizontal). ça aide ?  hmm

Hors ligne

#21 10-11-2010 00:27:35

solo41
*
Inscription : 16-05-2010
Messages : 153

Re : Tour du Beaufortain 2010

Salut à toi, MonsieurHenri

Je ne suis pas spécialiste, je me suis borné à observer la photo avec l'aide de quelques vagues souvenirs de vagues notions de nuageologie (?) acquises sous les drapeaux il y a ... euh ... très longtemps (on ne se moque pas siouplé!  cool ).

Nous sommes de toute évidence en présence de 2 nuages différents. Il me semble que des nuages de structures différentes se trouvent forcément dans des situations aérologiques différentes et ne devraient pas pouvoir se trouver au même endroit au même moment. A mon sens, il devrait y avoir une différence d'altitude car le cirrus est typiquement un nuage d'altitude, et je pense qu'il faudrait un écart de pression atmosphérique très important très brutal et très localisé pour permettre un rapprochement tel que celui-ci.

J'ai aussi l'impression que la photo a été prise tard PM, que le soleil éclaire la couche basse par dessous et que la couche haute se trouve ainsi dans l'ombre.

Je crois également qu'il faut se méfier un peu de la perspective. Les vents en altitude sont souvent plus violents, et pour un observateur au sol, des nuages situés à des altitudes différentes peuvent paraître se déplacer à la même vitesse, et la perception des distances dans cette situation est difficile.

Mais bien entendu tout ceci n'est qu'un tissu de suppositions personnelles.

A+

edit:  PS compliments aussi pour le CR et les photos!

Dernière modification par solo41 (10-11-2010 00:29:04)

Hors ligne

#22 10-11-2010 01:32:58

solo41
*
Inscription : 16-05-2010
Messages : 153

Re : Tour du Beaufortain 2010

re-PS

J'ajoute que l'observation du cirrus se fait au travers d'une fenêtre réduite et aux contours imprécis, d'où une interprétation incertaine.

Tout cela peut expliquer que le raisonnement logique (j'éspère!) ne confirme pas l'impression visuelle.

Existe-t-il un phénomène météorologique particulier qui confirme tes impressions? Je l'ignore, mais c'est tellement localisé que cela me semble hautement improbable.

Salut à tous

Dernière modification par solo41 (10-11-2010 02:07:12)

Hors ligne

#23 27-12-2010 17:13:41

Skp
Membre
Lieu : Isère
Inscription : 06-12-2010
Messages : 22

Re : Tour du Beaufortain 2010

http://img153.imageshack.us/img153/4393/p1010800.jpg
Celui qui trouve le titre du bouquin à gagné ! smile Big up aux bergères pour leur bibliothèque, personnellement j'ai bouquiné celui sur la photo

big_smile big_smile
J'ai trouvé !!

Une histoire Populaire des Etats Unis de Howard Zinn... quelle chance de tomber la dessus en rando: après la nourriture pour la vue et les muscles de la journée, un petit peu pour le cerveau le soir...


Ah oui quand même, super le récit de ta sortie, je suivrai les prochains avec attention...vivement la suite !!

Hors ligne

#24 27-12-2010 22:51:20

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : Tour du Beaufortain 2010

Skp a écrit :

http://img153.imageshack.us/img153/4393/p1010800.jpg
Celui qui trouve le titre du bouquin à gagné ! smile Big up aux bergères pour leur bibliothèque, personnellement j'ai bouquiné celui sur la photo

big_smile big_smile
J'ai trouvé !!

Une histoire Populaire des Etats Unis de Howard Zinn... quelle chance de tomber la dessus en rando: après la nourriture pour la vue et les muscles de la journée, un petit peu pour le cerveau le soir...


Ah oui quand même, super le récit de ta sortie, je suivrai les prochains avec attention...vivement la suite !!

Arf, j'avais donné la réponse ici roll Mais chapeau quand même  smile

Merci pour le CR.

Hors ligne

#25 16-05-2017 16:16:29

marcassin
Membre
Lieu : Quimper
Inscription : 25-07-2016
Messages : 48
Site Web

Re : Tour du Beaufortain 2010

Bonjour,
Question déplacé!

Dernière modification par marcassin (17-05-2017 07:45:22)


Marc de Quimper

Hors ligne

Pied de page des forums