Aller au contenu

Annonce

Camp de base / Camp itinérant 2022 du 9 au 16 juillet, pensez à réserver vos congés ! ✅

#1 29-09-2011 21:04:44

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

[Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

En rappel car y'a plus de place dans ma signature big_smile :

Mont-Blanc 2010 ; Ecrins 2010 ; Glaciers de la Vanoise 2010 ; Beaufortain 2010 ; Vercors 2011 ; Mercantour 2011 ; Queyras 2011

INTRO
L'idée originelle est de passer une douzaine de jours dans le Queyras en faisant un max de sentier hors GR officiel. Soit pour rester en altitude, soit pour avoir des spots de bivouac supers (hauts, avec lac et sans personne autour de moi), soit pour faire des 3000 faciles. Il y a de grosses différences entre la projection et la trace réelle, merci la météo, donc je pense y retourner l'année prochaine pour le refaire bien tout en entier. Pour ceux que ça intéresse voilà la trace sous visugpx, enfin la projection de trace plutôt, c'est la plus intéressante (elle contient toutes les variantes et les 3000)


J1 / Ceillac – Lac Miroir

Arrivée à Ceillac (Mélezet) à 17h dans la navette sur réservation. A l’arrêt il y a des poubelles et une fontaine. Je jette mes déchets du voyage et rempli ma poche à eau. Le lac Miroir, 500m plus haut, m’attend pour mon premier bivouac dans le Queyras:) C’est parti mon kiki ! Je n’ai pas pu manger dans le train m’emmenant à Mont-Dauphin, je n’ai avalé qu’un litre de jus d’orange depuis ce matin. J’attaque donc la montée vraiment très tranquillement en mode ballade, sans me presser. Je croise beaucoup de monde qui redescend et double quand même 3 personnes. J’arrive facilement au lac, il y a de quoi bivouaquer à l’aise tout près. Mais ça sent les moustiques à plein nez et je préfère m’en éloigner. Il me reste comme un traumatisme de la curée du Mercantour wink Je finis par faire encore 200m de plus, et m’arrête sur un replat surplombant le lac, vers 2400m. Il y a un petit ruisseau pas loin, où je me lave. Je mange mon picnic du midi en guise de repas. Putain ça fait du bien par où ça passe. L’endroit est chouette, je me ballade autour du campement et vais manger une pomme au bord de la barre rocheuse qui  fait office de terrasse. Une pomme ? Oui oui, j’ai emporté une pomme par jour. C’est lourd mais c’est quand même bon de manger un fruit au moins une fois par jour. Et puis je n’ai pris qu’une seule et unique paire de chaussette. Ça me donne bien droit à une pomme non ?

750fa4fb9bed9e854aa0c16242b34be47ecbd6.jpg


J2 / Lac Miroir – Pas du Curé - Col de la Colette Verte – Col des Houerts – Pointe d'Escreins – Lac Vert

Ce matin je m’envole pour le Pas du Curé (2783m) qui est juste au-dessus de moi. Il y a pas mal de nuages et ça caille un peu. Avec le sentier scabreux ça donne tout de suite de l’ambiance. Et l’inévitable question intérieure du début de rando : mais qu’est-ce que je fous là ?
Au-dessus de la cabane de Chalances il y a des passages quasi-verticaux équipés de câbles, c’est très sympa. Je croise quelques randonneurs et une famille. Évidemment les ados font la tronche big_smile et le cadet voudrait être un chamois. Tu m’étonnes.
Arrivée en bas vers la cabane de Chalances il est 10h30 et je fait une pause en mangeant mes caouètes. Le soleil se pointe, c’est cool. Je repars pour le col des Houerts 900m plus haut. A mi-chemin je m’arrête pour manger dans le pierrier. Mais je n’ai pas trop faim et il y a  de nouveau des nuages et j’ai froid. Je mange un peu de chips et un morceau de jambon fumé aux herbes Je mange le centimètre de gras sous la couenne avec plaisir. Il n’y a bien qu’en rando que je mange le gras, normalement c’est le truc qui finit au bord de l’assiette et que je donne au chat en loucedé. Mais là, non.
Je repars donc très vite pour le col. Quelques randonneurs redescendent de la Pointe d’Escreins. Je planque mon sac dans la montée (mais pas trop pour pouvoir le retrouver, traumatisme n°2) et fini quasi en courant. Je suis tout seul au sommet (3038m), le premier 3000 de la rando et mon troisième en tout. Il y a vache de vent et de nuage sur les sommets avoisinants mais bon, c’est quand même cool smile Je finis par redescendre en courant comme un dératé et en riant aux éclats et récupère mon sac. Je vais jusqu’au lac Vert, mon lieu de bivouac. Je m’y baigne pour me laver. C’est froid, surtout sans soleil, mais comme je suis encore chaud ça passe. Je trouve une petite clairière herbeuse toute plate au milieu de la pierraille. Classe. Il est 16h. Et j’ai soudainement faim. Je m’envoie un chocolat chaud (un rab) et y trempe mes biscottes du midi que je n’avais pas mangé. Le ciel s’éclaircit, j’ai un moral en béton. Je vois quelques marmottes et le soir une harde bouquetins passent à une trentaine de mètres de mon campement, genre on est chez nous. Par contre ma purée est dégueulasse, j’ai essayé une nouvelle marque et je ne sais pas trop si c’est le goût normal ou pas. Je n’en mange que la moitié en me forçant et balance le reste. Heureusement j’ai droit le soir à une deuxième portion de jambon fumé aux herbes.

b73a87c832c87bac7a0dfd142369511dc08abe.jpg
Vers le Pas du Curé

8ae2e3a74db717e9f0c9a6f41ea3d583830b05.jpg
Pointe de la Saume

6dea58f070f647cd4ebc408347b883868d3c49.jpg
En allant au col de la Colette Verte

f78d2ff72dda38cbb1416e9670b94bb6b05b9a.jpg
Pointe d'Escreins

45df979c23ee271ed698c5f114bcf73eaee0f6.jpg
Lac Vert depuis la Pointe d'Escrins

5745ffea8d91e66d58b0af29fb31d3ee5dd109.jpg
Lac Vert


J3 / Lac Vert – Pas de la Souvagea – Hôtel du Chambeyron – Lac Noir

Ce matin le temps est clair, je paresse un peu et ne décolle que sur les coups de 8h. La descente du vallon des Houerts est très jolie. Mais les 1000m sont longs et vers 9h30 je commence à croiser des randonneurs qui montent. Plus je descends, plus il y en a. A 10h30 je suis enfin en bas, je continue un peu sur la route avant de choper le sentier du vallon d’Aval montant au Pas de la Souvagea. (le sentier est caché juste avant le pont) La montée est sévère mais heureusement sous les arbres. J’y vais mollo en décidant de manger dès que je sors des arbres. Je m’arrête vers 2250m et mange de bon appétit smile J’attaque le premier tome des « Enfants de la Terre » de Jean M. Auel. Le soleil brûle et je m’assoupis. Puis je repars à contre-cœur. Les derniers 300m avant le Pas de la Souvagea (2889m) sont extrêmes. Une pente balèse, un sol instable, dans la pierraille et sous le cagnard. Arrivé au Pas je suis récompensé par la vue sur le Brec de Chambeyron. Les nuages comment à se pointer. Je repère une sente menant à la Pointe d’Aval qui trône 400m plus haut. Mais je la délaisse, c’était pas prévu et en plus j’ai plus envie de monter du tout là. Descente rapide sur l'Hôtel de Chambeyron où je m'octroie un sandwich (trop la dalle), avant de remonter tranquillement sur les lacs. En chemin on m'annonce des orages, qui n'auront en fait pas lieu même si le ciel se couvre. Il commence à y avoir beaucoup de pierre et peu de terre pour planter la tente et je m'arrête donc au lac Noir. Celui-ci est à l'écart du sentier donc je serais pénard, et pour couronner le tout il y a pile 2m² d'herbe entre les pierres et à peu près plat. Nickel. Mais avant de me refroidir je fait quelques brasses dans le lac pour me laver. Comme d'habitude l'eau est très froide mais qu'importe. Petit bivouac tranquille et forte condensation pendant la nuit.

4e08f2928bf6b397a907f9b67af6342ae7be63.jpg

d22762c569564d902e670efe2d096d8161a944.jpg
Prairie du bivouac

72d82546189f2c31b0fc26b95ae61e7b83cd1b.jpg

3b858e1dd86241b455fe149e19adeb3030196b.jpg
En descendant le vallon des Houerts

992ec4ee3f12f0ed7678bc21b27378cafa9a17.jpg
Pas de la Souvagea

135f6c0805aed2ae966e5eda4f3fd2c4c7f46c.jpg
Pas de la soubagea

daba680bbae130c5d0d6ed57aae06fb6e2b3d0.jpg
En montant au Pas de la Souvagea

2e676114bd6c4f6a765e5df5ebc447474e4bc3.jpg
Même passage vue d'au-dessus

0aad88008ff07bdb625cf963bc3b0511306294.jpg
Vue en arrière du Pas de la Souvagea. Pointe d'Escrein au fond au milieu.

4dec3c1724968c09588da638a549446ba484f9.jpg
Vue vers l'avant, Brec de Chambeyron et son hôtel

67be20a8e1c9a4e16102f6ffda292fdd0fcf0b.jpg
Lac Noir

73875594cecb81ac329de2ad2e120d8f5bb269.jpg
Brec de Chambeyron vu du bivouac

J4 / Lac Noir – Tête de la Fréma – Rifugio Barenghi – Colle de l'Infernetto – Colle di Ciaslaras – Refuge de Marinet

Ce matin le ciel est clair mis à part quelque tâches de brumes qui se décrochent des sommets. Je décolle rapidement pour le col de la Gypière (2927m). A mon arrivée il est encore à l'ombre et je suis seul. J'emprunte le sentier bien praticable menant à la Tête de la Fréma (3151m) et laisse mon sac en route, bien en vue pour la descente. J'empoche un peu de chocolat et emballe ma poche à eau contre mes reins avec ma doudoune. Ça tient super bien génial smile J'arrive au sommet marqué d'une grande croix en fer forgé sur les coups de 8h15, le versant SE est plein de brume le panorama est limité mais bon c'est quand même cool. C'est le deuxième 3000 de ma rando. (prenez des notes wink) Je fait une petite pause tranquilou avant de finalement redescendre. Je récupère mon sac au passage, repasse au col et enchaîne la descente vers le refuge Barenghi, en Italie. Un groupe de scouts italiens squatte près du refuge, tout un tas de bordel est étalé à sécher tout autour et ils chantent accompagnés par une guitare sèche. Petit moment de nostalgie sur mes colos de ma jeunesse, mais qui ne dure pas : c'est quand même mieux quand on est grand et qu'on va où on veut wink
Je chope le sentier allant au col de l'Infernetto (2783m) et qui doit me mener au col de Marinet. Le sentier est bon et balisé, ça tombe bien car la carte italienne est pourrie et la brume pas loin. L'itinéraire est vraiment sympa, je passe bien synchro avec le soleil sous la Roche Trouée et arrive vers 10h30 au col. Petite pause caouète en silence, j'en profite pour faire sécher mon duvet au vent. Une marmotte passe, mon ange à moi. Finalement je me force à repartir et comprends le pourquoi du comment du nom de ce col. Le versant NE est super raide et le sentier passe en plein dedans. Plus exactement dans un couloir instable pourri et super raide. Je m'arrête une minute le temps d'apprécier le truc. J'inspire un bon coup big_smile et descends en ramasse en tenant mes bâtons à deux  mains. Putain ça glisse bordel. Quelle merde.
Mais c'est pas très long et 6 minutes après montre en main, me revoilà sur une pente et un sol potable. Je reprends mes bâtons normalement et descends en mode bourrin droit dans le pierrier. J'arrive à un croisement, je prends à gauche pour remonter sur le Colle di Ciaslaras (298?). Je remonte un vallon sympa, en fait celui qui est de l'autre côté de la Tête de la Fréma et qui était pris dans le brouillard tout à l'heure. Je le remonte, passe 2 lacs à moitié secs et complètement contaminé par les troupeaux. Heureusement il me reste de l'eau. Je passe un névé et monte au col. C'est pentu mais à côté du Pas de la Souvagea et du Col de l'Infernetto c'est de la pisse de chat. Le col est hyper ventu et j'improvise un petit pare-vent en pierre pour pique-niquer. Je remets mon duvet à sécher. Après avoir manger et fait une sieste je remballe et descends sur le col de Marinet (2787m). C'est qu'il y a de plus en plus de nuages et que je commence à avoir froid. J'arrive rapidement au col et profite d'un rayon de soleil pour refaire une pause en mode glandouille. Mais les nuages reviennent et je descends sur les lacs de  Marinet (2540m). Il y a du monde, la plupart s'en vont mais il reste quelques randonneurs et une famille près du lac. Malgré tout je ne veux pas attendre d'être refroidit pour me laver et à peine arrivé je me mets à poil et vais me baigner. Finalement l'eau est vachement bonne et au lieu de ressortir 30 secondes après être entré comme d'habitude, je nage paresseusement une quinzaine de minutes. Les gamins de la famille, de l'autre côté du lac, ne tiennent plus et finissent eux aussi par se baigner. Ils ne restent pas longtemps, mais leurs cris joyeux en disent long sur leur bonheur smile Alors que je mets ma serviette à sécher il tombe quelques gouttes. Je remballe tout aussi sec et me dirige vers le refuge de Marinet (2560m). Je resterais toute la soirée sur le péron à regarder entre deux averses la bergère mener son troupeau sur le versant d'en face sans trop comprendre ce qu'elle fait (le troupeau fait le tour du sommet coté 2906m pour revenir à son point de départ alors qu'il pleut à verse et que la nuit est quasi tombée). Dodo dans le refuge qui fuie. (les couchettes sont au sec)

9c755fc99f37949917b4fd6b9e696a6764f167.jpg
Brec de Chambeyron

dc6e666f7fea0eb5d2e8ff2efbc2bb4463163e.jpg
Lac des 9 Couleurs

9924a5522751c21b1dd69ea0bd6311c52c3b3a.jpg
Brec de Chambeyron, col de Gypière et Lac Noir (2ème lac au fond)

367ab2c276800f5401ae0b7a06f0acdee63b0f.jpg
Tête de la Fréma (et accessoirement Tête de MonsieurHenri)

1160e1581cc316519f0f866e990668e6171ab3.jpg
Tête de la Fréma

048cac267bb7b6be9ded215db0a6883a14ce10.jpg
Essai artistique

c0aaf74c8d965b9fc073cf143b44043d90bb98.jpg
Lago del Vallonassio di Stroppia et Rifugio Barenghi

17b30161d4312277f72dc91a6a52215e0b4bec.jpg

03afaa82e47d2be075c1dd876f2b10b056291e.jpg
Lago del Vallonassio di Stroppia et Tête de la Fréma

5eab2b8e15908f2185dd8ebd04148eb8824afa.jpg

f75bc70c5f09b54d75ec211bfb8c0f990098c0.jpg
Roche trouée à travers mes lunettes de soleil (essai artistique?)

a4ea341c05753549103d10875c0a3117a7003d.jpg
Lago della Finestra

d9e137bcd57bf2003cdfc7b255d0c9d0e3f153.jpg
Lago della Finestra

4bd60d8b185c1ccb891f39584048603b3d4794.jpg
Lac avant le col de l'Infernet

ca710d85072994ef80c799e841dd34bcb733b1.jpg

566c34f5464027fe85b5f15855188000f39d77.jpg

0201f82be22f6368e6725f68e8c671929d9f61.jpg
Colle del Infernetto

68e94b4cc423e753cf125154189ec7252d300d.jpg
Lago del Infernetto et Colle di Ciaslara au fond

d3f5270f4ab9a4a2615e800cb2911a3387c9d7.jpg
Colle del Infernetto

afc73d853f48c405d9d2064cec8232410479f5.jpg
Colle del Infernetto et son couloir

80e6ef930fcad34ec2cd710100a088407494be.jpg
Vers le Colle di Ciaslaras

ad886f4112441330f1b6a607d20324b8d544d4.jpg
Vue en arrière (Tête de la Fréma)

d090e271fc37f55586a28e8efdb75c95a11a5c.jpg
Vue vers l'avant (Lac Marinet)

f3cdb09e5e27a69f98db2d800bd248314455a1.jpg
Colle di Caslaras vu depuis le Col de Marinet

15c6d3af72d9921040cd81d848ba242d407815.jpg
Lac Marinet

2c6ce86017d6cb4aca269a79e5ecbc02988b38.jpg
Refuge de Marinet (et en théorie Brec de l'Homme et Aiguille de Chambeyron wink )


J5 / Refuge de Marinet – Plan de Parouart – Lac et col de la Noire – Hôtel de la Blanche – Les Chabres

Ce matin pas un morceau de ciel bleu et la bruine est installée. Je descends rejoindre l' Ubaye que je longe sur sa rive sud jusqu'au plan de Parouart (2052m), que je traverse. Il ne pleut plus et cet endroit est vraiment marrant. Une grande étendue plate pleine de pierres et d'arbustes. La montée du vallon de Longet est charmante, les arbres laissent bien vite la place aux alpages et le sentier est roulant. Pour ne rien gâcher il y a même une éclaircie. Mais  ça ne dure pas et arrivé près du lac de Longet (2641m) il se remets à pleuvoir. Grâce à la proximité du col la pluie est presque horizontale et me permets de manger à peu près à l'abri derrière mon sac à dos posé sur un rocher. A la faveur d'une accalmie j'oblique vers le col de laNoire. Le sentier s'élève tranquillement, traverse une barre rocheuse (il faut bien passer de l'autre côté) et débouche sur le très joli et isolé Lac de la Noire (2887m). Ce coin est magnifique, pour tout dire je pensais y dormir après être monté à la Tête des Toillies (3175m). Mais ils annoncent des orages et vu le temps je crois que cette fois je ne vais pas y couper. Et je ne sens pas de rester là, à proximité de ces sommets pointus. La pierre noire, le vent, le froid, la brume et la pluie ajoutent un côté vachement angoissant. C'est glauque mais super beau smile Je poursuis donc jusqu'au col de la Noire (2955m) où je fait une pause derrière un rocher vert. De nouveau la pluie est verticale et mon sac à dos me sert d'abri. Je suis à peu près pénard emmitouflé dans mon pantalon et ma veste imper et reste là un moment. Avant que le brouillard ne remonte, je vois 2 randonneurs loin en contrebas. A la faveur d'une accalmie je repars et entame la descente dans le brouillard. Dans le brouillard et la pierre noire c'est morbide mais le sentier est bon donc je profite bien du truc sans me stresser. 100m au-dessus de l'hôtel-restaurant de la Blanche je sors du brouillard et je me rends compte que je n'ai pas croisé les deux randonneurs qui montaient. Ils ont dû rebrousser chemin. Arrivé à la Blanche (2499m) je craque et paie 2,50 € pour une douche chaude. La vache, c'est ce qui me manque le plus en rando avec la bouffe. Bien propret et réchauffé (et un peu honteux j'avoue) je m'éloigne de l'hôtel-restaurant pour planter le bivouac. Je suis obligé de remonter aux Chabres (2633m) pour trouver un coin hors de vue et à l'abri du ruissellement. Mais je suis bien là. Je reste confiné sous la tente toute la soirée à bouquiné et la nuit j'ai même la chance d'être réveillé par quelques éclairs et quelques coups de tonnerre. Vive les boules Quiès ! wink

8f12d8764f4b09fcabeabd9d90f74c586722b9.jpg

07026deeec8167df33b1cbdfe35f8eb95a2fd8.jpg
Plan de Parouart

8194a5ffe3ea78ba430e1ed98a1a4d43db607e.jpg
Plan de Parouart

1f296b236fee8a1ce8239d733b310ad787522b.jpg
Le col de Longet ? C'est par là. (essai humoristique?)

0adf1015412784c36430cf116129e04274d361.jpg

20ff365bf58e539338d6cabc9bd46a796d605a.jpg
Lac et col de la Noire

15063f43ae17e955be30ede29c1186cf8fad76.jpg
Lac de la Noire

ed0ff06db0b5d7673565d90ee20d274188a95a.jpg
Tête des Toillies

53a76d8c90090213b63f290454da9d0e633e30.jpg
Mineral vert. C'est quoi ?

13d4c6b3dae85c0a6e8b40adb0cdc5d2ca5ba3.jpg
Descente du col de la Noire. C'est top cool et pas déprimant du tout wink

b41cb2d391768bc91b4c914f411e6995a43d4f.jpg

3cee7dc52564b86e9ff8db77146f13bd619453.jpg
Vue vers le col de la Noire depuis les alentours de la Blanche (en théorie)

194ed4cef050f005d0ac15eab838e99ab73704.jpg
Bivouac avec vue vers le col de la Noire (en théorie)


J6 / Les Chabres – Col de Chamoussière – Hôtel Agnel – Col Vieux – L'Echalp – Abriès

Ce matin le départ se fait sous le brouillard et la bruine. Je sais d'ores et déjà que ma journée sera pas comme prévue : exit Caramantran (3025m), Pain de Sucre (3208m) et Foréant (3081m). On n'y voit goutte c'est mort. Je suis le sentier jusqu'au carrefour avec une variante du GR58 menant au col de Saint-Véran. Je découvre une sente en direction du col de Chamoussière qui part en travers, c'est parfait. (le sentier n'est pas marqué sur la carte) Le sentier me fait passer près d'un enclos à moutons, ils font peine à voir et plusieurs sont blessés. Je récupère finalement le GR58 sous le col de Chamoussière (2884m) où je ne m'arrête pas et enchaîne la descente sur l'Hôtel d'Agnel (2580m). Il paraît que ce vallon-ci est aussi très joli mais moi je n'y voit goutte. Je m'arrête à l'abri sur la terrasse de l'hôtel et me fait une 'tite tisane pour me réchauffer. Je monte ensuite très facilement au col Vieux (2806m) en empruntant un GR58 bien défoncé par la fréquentation. Au col je m'abrite un peu derrière le gros pierrier mais bon je me refroidit et préfère repartir. Je ne voit toujours que dalle, mis à part la Taillante pendant quelques dizaines de secondes. C'est toujours ça de pris. La descente se fait avec le vent dans le dos, toujours dans la pluie et le brouillard. Pff. Ça devient lassant tout ça non ?
Ne voyant pas l'intérêt de m'arrêter manger dans le coin je continue la descente qui tire en longueur et qui commence à me taper sur le système. Sur ma carte il y a un abri (1701m), en fait un cabanon fermé avec un avant-toit. Je vois aujourd'hui qu'il n’apparaît plus sur géoportail. L'inconvénient des vieilles cartes pas à jour de memorymap. Je mange par simple habitude, c'est dingue ce que ce temps donne envie de rien faire. Je reste là à faire sécher ma veste dont l'intérieur est humide. Je m'aperçois qu'elle sèche assez vite. Good wink C'est un peu mon rayon de soleil de la journée sur le moment, hihi. 2h après je décide d'aller pour la première fois dans un gîte parce que j'ai pris froid et que j'en ai marre : celui de La Monta est à 3km de là. Par la route, fastoche. Accueil très charmant, ils ne prennent pas la carte mais c'est pas grave, j'aurais qu'à envoyer un chèque quand je rentrerai chez moi. Sympa la proprio hé. C'est 15€ la nuitée en gestion libre. Je prends direct une douche bouillante et fait du même coup ma lessive. Aah ça y est j'ai de nouveau bien chaud smile A peine j'ai fini d'étendre mon linge que je change d'avis. J'ai trop la patate en fait ! Je me ferais bien un petit bivouac big_smile Hop hop ni une ni deux je remballe tout et monte donner un petit quelque chose pour la douche chaude en m'excusant (j'ai filé 2€).
Et je repart sous la pluie le cœur en fête en sifflotant un air guilleret. Putain une douche chaude ça me donne une de ces pêche, moi. :) Bon malgré tout faut pas déconner la route ça me fait chier et je tends le pouce. Le temps de passer devant le camping de Ristolas (où j'aperçois de loin une tarptent d'Henri Shire, un mul peut-être ?) je suis pris en stop jusqu'à Abriès. Arrivé à destination et après avoir chaudement remercié mon chauffeur et bien salopé l'arrière de sa voiture, je pars en quête de la météo à l'OT. Ils annoncent du froid, du vent mais du sec et beau. Cool, j'ai le moral qui remonte d'un coup :) En plus c'est jour de marché, j'achète un peu de bouffe pour le soir et trouve dans un des magasins de sport du village au choix très restreint, pile le modèle et la taille de ma paire de pompe ! big_smile - ô miracle !- Je vais pouvoir changer mes grolles défoncées. Je trouve un super plan derrière la bibliothèque municipale (curiosité professionnelle bien récompensée) où je squatte la fin d'aprèm et la soirée. Mais alors que je suis couché depuis 20min les bruits commencent à me soûler : chauves-souris, mulots, rats et insectes volants. La ville j'ai pas l'habitude d'y dormir ça me perturbe hmm Je lève le camp et vais trouver refuge dans le sas du distributeur de la Poste. Je me couche vers 23h, putain c'est vachement tard non ? Bah, je suis en vacance après tout wink La nuit fût un vrai régal.

49bdad40c540576df47ef998bc78e376df8205.jpg

362cb35dbc82cefb6b70d05b435fd679e7ef71.jpg

df077e7552952cbc9a1668b42395586b97ce12.jpg

4c96b91ca092a947f1707a6ef42598ce557661.jpg
Hôtel d'Agnel

bfb5ee3dbed67107c9185a031e658dfa18e565.jpg
Lac Foréant

8a215f563941e92ec89e44b57047f7540fa9de.jpg
Lac Foréant et Taillante

9905c2a441beca4c704122b5461a0521121c84.jpg
Lac Foréant et col Vieux (vue en arrière)

11d4bfed2233951ac78a34289441cc79ae50c6.jpg

e97c8f473713829c26820b86e2d8259b4e9174.jpg

debbe984e22251981ae8806e880986b9d4985a.jpg
Lac Egorgéou

859054f3604e03635975cdcf0fee671efd5643.jpg
Les vieilles grolles rafistolées et les nouvelles (Salomon Exit Aero 2)


J7 / Abriès – Le Roux – Col des Thures – Vallon de Rasis

Ce matin les derniers nuages se font la malle. La poste ouvre que cet après-midi et j'ai pas trop la motive d'attendre toute la matinée pour récupérer mon colis de bouffe. Ni une ni deux je fait le plein au Vival, achète un bouquin au Tabac du coin et décolle. Je stoppe jusqu'au Roux où j'attaque enfin la rando. Sur le chemin je croise une tripotée de karatékas à l’entraînement. Je les regarde 5 minutes amusé par un vieil asiatique qui prends son cours vachement au sérieux. Et puis après ça monte. Beaucoup. Et surtout il y a vache de vent. Pause à midi où j’entame mon nouveau bouquin « le Chagrin et la Grâce » de Wally Lamb et qui parle de Columbine. Le sujet est un peu tuant (méga lol) mais c'est bien écrit et je suis à fonds dedans. Je repars dans le vent et vers 2500m je quitte le sentier (gr58D) pou rejoindre la cabane de la Nanne par des sentes à moutons. De là je continue à niveau pour rejoindre – toujours dans un vent à dépuceler les vierges - le Vallon de Rasis (2604m) où je bivouaque en compagnie de centaines de sauterelles. Génial ce vallon d'ailleurs. Bizarre ces sauterelles à 2600m hmm

93c7bb6afee0780ec1cd9338a7b0f15cd76e61.jpg
Bric Froid depuis le Rouet

7da0819eb11c7bc12fca2e9de62685ea3e3daf.jpg
Bric froid et karatékas

d531224e1008e7e659157a0782ebfe266a59b7.jpg
Vue en arrière vers le Viso

d236817c147b47750cf996e014fd0b8932e29d.jpg
Troupeau de moutons sur fond de Viso depuis le bivouac

9b4edf99aa6b2fae3c30cd8fef4dd036debf27.jpg
Troupeau de moutons sur fond de Viso depuis le bivouac

e446d68d88efc833011533f38a58bbd428331e.jpg
Bric Froid depuis le bivouac

2d9509952de6f98561543729190ec35c25da92.jpg

44c8f3439f591093aaf5749062fc10767f211a.jpg


J8 / Vallon de Rasis – Col de Malrif – Grand Glaiza – re-Col Malrif – Lac du Petit LausVallon

Ce matin le thermomètre indique -1°C à l'intérieur de la tente, -3°C à l'extérieur. Tout est gelé. Je petit-déjeune en retenant de ne plus faire de courses en cours de rando : comment je fait pour doser les corn-flakes ? Et comment je vais faire pour garder intacte la boite de lait en poudre ? Je cale tout au mieux et décolle sous un ciel immaculé. Je dépasse la cabane de la Nanne et rejoins facilement le col des Thures (2787m). Delà j'ai la possibilité de monter le Bric Froid  (3302m) mais je préfère nettement rester un peu au col pour profiter un peu. Le vent du nord est glacial et je m'abrite derrière un muret en pierre. Vers 10h les randonneurs les plus matinaux arrivent, il est temps pour moi de ficher le camp. Je me dirige vers le col de Rasis (2921m). Je discute 5min avec un couple d'italien venu faire eux aussi le grand Glaiza, ils pensent tenter la traverser à l'arrache dans le pierrier. Pourquoi pas... Pour ma part je me dirige vers le col Malrif (2866m). Tête en l'air je fini par suivre une sente de mouton (le con) et suis obligé de remonter 80m pour récupérer le sentier. Celui-ci passe une barre rocheuse très sympa, avant de descendre légèrement vers le col Malrif. Un troupeau attends dessous, un patou se rafraîchi sur le névé. Je pique-nique au col et assiste aux premières loges du chien de berger obéissant aux ordres de son maître pour garder le troupeau uni. C'est assez spectaculaire smile Je reste là à dorer au soleil en bouquinant. Vers 13h30 je décolle pour l'ascension du Grand Glaiza (3293m) via la Crête aux Eaux Pendantes (une tuerie ce nom). Le sentier est très bon, vers 15h je croise une tripotée de randonneurs qui redescendent du sommet. Le vent souffle de la mort qui tue faut faire gaffe à pas se faire déporter. Au sommet la vue est extraordinaire. Je suis à 3293m, je n'ai jamais été plus haut de toute ma vie. Ça me fait son petit effet qui me scotche un sourire jusqu'aux oreilles smile Devant moi le Queyras dans toute sa splendeur et le Mont Viso. Derrière-moi les Ecrins. Je vois aussi nettement l'itinéraire de demain le long de l'arête menant au col de Péas. Je redescends tranquilou pour épargner mes genoux qui font souffrir depuis quelques jours (les montées du Queyras sont rudes) Je repasse le col du Malrif, monte au Pic du même nom (2906m). Au col 2830m au lieu de suivre le sentier qui descends sur le lac du Grand Laus je chope une petite sente qui s'éloigne à niveau en loucedé. Cette sente m'a été soufflé par le forum vttour, de même que l'itinéraire de demain. C'est super on passe par au-dessus des lacs, j'ai même une surprise qui me troue le cul (cf. photo big_smile) Je rejoins donc le lac du Petit Laus (2805m) par un couloir agréable au NO, à l'opposé du sentier normal qui vient d'en dessous au SE. Ah oui il y a toujours du vent et franchement ça caille. Je me dépêche de rejoindre le lac pour me laver en 2-2. …
Et merde.

Le vent m'a piqué ma serviette qui séchait sur mon sac à dos. Fait chier. Bon sur le coup je réfléchi pas, je vais pas attendre d'avoir froid pour aller dans l'eau. Celle-ci est glaciale et le vent froid venu du nord est une torture. Je ressort très vite en hurlant comme une fillette. C'est froid ! Je m'essuie avec mon t-shirt avant de l'enfiler. J'ai franchement du mal à m'habiller je suis tout engourdis, j'ai les mains violacées et les jambes bleues. Oula je me fait un petit coup de flippe d'un coup moi ! hmm Mais bon j'arrive à m'habiller et rejoins un abri de pierre en me foutant dans mon duvet. La vache c'était sport. Je suis soudain pris d'un fou rire. Oui oui, sans raison smile Finalement vers 20h le vent tombe et je monte la tente. Ce sera mieux quand même. Vers 21h la tente est toute secouée par un vent arrière. Mérdeuuu... Je ressors et passe 30min à faire un coupe-vent en pierre. A peine terminé le vent est à nouveau tombé, et pour de vrai cette fois. Ah.
Bon.

f34c937997f3f8c77b658db759cf234f442f34.jpg
Cabane de la Nanne

7ceec9eda47ef63827c1c20a1cf51a9500e31d.jpg
Col des Thures et borne frontière

de3177b0310610f4e7b877c611213715509b01.jpg
Trombine et Bric Froid

685c8d53456066b099a5d9f0042c6b66602fc9.jpg
De l'autre côté, vers le col de Rasis

91097961c2cb1d5397092b952e9794c0c09e8c.jpg
Vue en arrière vers le Bric Froid et col des Thures

a78c797a520fd3dbefcd4c7f5b9761fed6bed6.jpg
Col de rasis

a1a6437bd3bd0881938435b9523676267ae996.jpg

64fff601e590f8f59f37bc612e6468025d9872.jpg

84423c5076ef486f3e0b63811b2a9f9c2884a8.jpg

f1d5d307acaafffe2aa1f55763d94c5c0af3ab.jpg

4d934987e0af8241c2e8c1273e2605e70d113b.jpg
Vue en arrière dans le coude avant le col de Malrif

bdad49b1cd6c339d5846dcb1cb5c6123b43365.jpg
A l'approche du col Malrif

7304e4dc76da7018774d9ff0b48be677855d88.jpg
Patour au col Malrif

26c072141eaa6522cab8d343aff64e010309ab.jpg
Clim écolo

8f4f452b15053a7040c4283fbf94752aaeb50e.jpg
Grand Glaiza

e5df00f8a509d209626b245869c7ede701942c.jpg

526cbb806fb59be434bb0601138e5d23daef57.jpg
Crêtes aux Eaux Pendantes, col Malrif, Pic Malrif

9c6bd7e07d5d916c220716e4235c95e164ad14.jpg
Dernière longueur avant le sommet

97e286cf2b0b882e887754afd5a333217535be.jpg
Trombine au sommet à 3293m !! Waou !

90a61df806937ab3a874f317cc6b6c43fadbc7.jpg
Écrins

51cc6440001b86590705bf03f1b4d25432f41c.jpg
Queyras

6c464d7badbadddd5a62cf98a38d9325ed32dc.jpg
Sortez couverts même en montagne wink

ae9a64274a7445323e56d791d2b1c8d00148fe.jpg
Lac du Petit Laus

fa8f6a17744057afaee1afef61b332ace844ab.jpg
Lac du Petit Laus

382a69461dd6accb28ed9186b641965cdcf527.jpg
Idem


J9 / Lac du Petit Laus – Petit Rochebrune – Col de la Crousette – Pic de Fond Queyras - Col Gourdin - Chateau-Queyras

Ce matin -3°C sous la tente. Probablement dans les -5°C dehors.  Mon Panyam 600 assure mon confort sans broncher. Ciel bleu, le vent se lève. Après petit déjeuner je remonte mon couloir pour rejoindre le haut de l'arête issue du sommet 2970 puis le col 2897. De là le topo vttour dit « le mieux c'est de suivre au plus près l'arête rocheuse issue du sommet du Petit Rochebrune ». Pas de problème.
Mais au bout de 10 minutes il y a du vide à ma gauche, du vide à ma droite hmm Hum hum. Bon je vais redescendre un peu moi wink Je tombe sur un micro-cairn  qui passe sous l'arête. Ah oui voilà c'est mieux. Juste avant le sommet il y a un couloir à remonter. Waw. C'est 'achement raide, comme dirait l'autre. Faut pas glisser quoi wink Le sol est pourri évidemment, un moment donné le sol se dérobe sous mon pied droit et je recule sans bouger de 50cm. Un flash d'adrénaline plus tard je sors du couloir de la mort et retrouve le sommet confortable, à 3078m. Pfiou ! Et toujours ce maudit vent qui me gèle le cul et le reste aussi (t'a vu la référence musicale)
Je chope une bonne sente confortable qui descends sur l'arête Est. A vue de nez ce sommet est facile mais en passant dans le pierrier sous le sommet, rejoindre le col de Crousette et remonter par l'arête. Le berger que je rencontre sur l'arête confirme. Je reste un long moment à discuter avec lui de son métier, du loup, du patou, de montagne. Finalement il me quitte, son troupeau ne va pas du tout là où il aimerait. Je continue sur l'arête facile en dent de scie. Vraiment très chouette d'être là-haut. Au col Gourdin (2812m) je quitte l'arête et file tout droit vers l'ancienne carrière d'amiante (2481m) que je vois en bas. Descente un peu dur pour les genoux mais les dénivelés défilent. Petite pause à la carrière puis je suis le chemin qui descends tranquillement. Au Rouet (1802m) je prends un sentier, que je perds rapidement. J'ai dû louper un panneau. Je crève de chaud ici, c’était mieux en haut. Je merdoie un peu sur l'itinéraire mais arrive finalement à Château-Queyras. Je tends le pouce mais la route ne s'y prête pas, je dois me mettre sur le bord de la voie d'à côté. Un belge s'arrête malgré tout au bout de 10 minutes et m'emmène à Embrun où je récupère mon train de retour.

34e3ab2f04a0c1eff2bf3c74d035d05d798cea.jpg
Arête à suivre depuis le Petit Rochebrune

bdbc51dcb07c0cb2f0562e49fb6cc2b3eae917.jpg
Vue en arrière  (Petit Rochebrune)

98f76874eb630b93c9c931dd7a8c4a5a572e5c.jpg
Un excrément militaire tout rouillé et pourri laissé à l'abandon

eb56b403db38e1c65a8fd20c183c9ead9fc4c3.jpg
Sommet du Grand Vallon, Col de Péas, Pic de Rochebrune

515c26c14dce3e60232864e33670eed1b5b950.jpg
Descente vers l'ancienne carrière d'amiante

d38209c5e6657ba7a142acdc9f7695c93c0554.jpg

51e8e6e6c4b72d94ac7729a4361beda8189346.jpg
Château-Queyras

Dernière modification par MonsieurHenri (01-10-2011 11:17:32)

Hors ligne

#2 29-09-2011 21:31:49

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Messages : 4 580
Site Web

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

Super CR et très belles photos !  big_smile  Les essais (artistiques et autres) sont très réussis.  wink

w.


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#3 30-09-2011 21:05:40

c_moi_yves
Initié par le GR34
Lieu : 77
Inscription : 23-04-2006
Messages : 325
Site Web

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

Et oui c'est vraiment très beau ce Queyras  smile
"Pour ma part je me dirige vers le col Malrif (2866m). Tête en l'air je fini par suivre une sente de mouton (le con) et suis obligé de remonter 80m pour récupérer le sentier." dis-tu :
J'ai fait la même erreur il y a 1 an .

Hors ligne

#4 30-09-2011 22:02:02

chouxrave
Membre
Lieu : Bugey
Inscription : 13-10-2006
Messages : 1 561

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

joli, joli !

Hors ligne

#5 01-10-2011 10:48:05

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

merci à vous. Je vais rajouter la trace si vous voulez la consulter.

c_moi_yves a écrit :

"Pour ma part je me dirige vers le col Malrif (2866m). Tête en l'air je fini par suivre une sente de mouton (le con) et suis obligé de remonter 80m pour récupérer le sentier." dis-tu :
J'ai fait la même erreur il y a 1 an .

big_smile big_smile

Hors ligne

#6 01-10-2011 11:10:18

denq
Membre
Inscription : 30-05-2007
Messages : 1 613
Site Web

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

Jolie rando et photos en  Queyras et Ubaye, deux coins sublimes!

ps: content de tes Exit Aero? (j'ai utilisé les mêmes cet été: 20/20 pour moi!)


Vaut mieux être un peu titane qu'un grand mulet...

Hors ligne

#7 01-10-2011 11:12:12

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

Voilà la trace sous visugpx, enfin la projection de trace plutôt, c'est la plus intéressante (elle contient toutes les variantes stype Foréant, Paind e Sucre, etc.). Je la rajoute au récit.

Hors ligne

#8 01-10-2011 11:27:33

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

denq a écrit :

Jolie rando et photos en  Queyras et Ubaye, deux coins sublimes!

ps: content de tes Exit Aero? (j'ai utilisé les mêmes cet été: 20/20 pour moi!)

Ce sont effectivement des endroits géniaux, j'y retourne l'année prochaine d'ailleurs pour tout refaire bien en entier smile
Pour les godasses oui je les aime bien. Par contre j'ai changé la semelle intérieure par une semelle "antichoc" pour plus d'amorti. J'ai noté une certaine fragilité quand même : la partie en cuir par un effet mouillé/sec/mouillé/sec se durcit (je crois que c'est pour ça que mes coutures ont lâchées). Tu n'a rien constaté de semblable ?

Dernière modification par MonsieurHenri (01-10-2011 11:28:00)

Hors ligne

#9 01-10-2011 12:31:04

denq
Membre
Inscription : 30-05-2007
Messages : 1 613
Site Web

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

Mr Henri a écrit :

Pour les godasses oui je les aime bien. Par contre j'ai changé la semelle intérieure par une semelle "antichoc" pour plus d'amorti. J'ai noté une certaine fragilité quand même : la partie en cuir par un effet mouillé/sec/mouillé/sec se durcit (je crois que c'est pour ça que mes coutures ont lâchées). Tu n'a rien constaté de semblable ?

J'ai des coutures qui ont lâché également, mais rien de grave. Pour l'amorti, j'ai une semelle orthopédique en remplacement de la semelle d'origine. Je trouve que la mousse en Eva de la chaussure s'écrase moins que sur d'autres modèles (trail). Les crampons sont impeccables et résistants à l'usure.


Vaut mieux être un peu titane qu'un grand mulet...

Hors ligne

#10 23-10-2011 19:19:03

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 694

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

bonsoir Monsieurhenri,

Je n'ai pas eu le temps avant mais j'avais repéré ton grand tour du queyras, d'ailleurs j'aime bien lire tes compte-rendus donc voilà
j'ai fait le tour ce soir, il y a plein d'endroits que je connais c'est pour cela aussi que j'avais envie de le lire.
J'aimerais bien faire ce genre Tour mais il faut avoir la patate comme tu dis surtout pour la météo.
Super pour la trace ign mais est-ce possible de visualiser l'ensemble du tracé sans avoir à déplacer la carte avec la souris?
J'aime bien les photos, de très beaux contre-jours
par contre je ne sais pas comment tu fais pour te baigner dans l'eau si froide... sans rester gelé après ???
A un moment tu parles d'un colis à la poste, si je comprends bien tu expédies des vivres en mettant l'adresse de la poste? et ils le conservent,
mais tu dois les avertir?  si tu peux m'expliquer...
(dans un autre voyage tu avais expédié un colis dans un magasin ou autre avec leur accord)
En tout cas bravo et merci pour ce voyage.
j'ai bien envie de me concocter un petit tour dans le queyras.

A bientôt,
Myrtille

Hors ligne

#11 23-10-2011 22:08:18

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

Salut Myrtille smile

Myrtille88 a écrit :

e n'ai pas eu le temps avant mais j'avais repéré ton grand tour du queyras, d'ailleurs j'aime bien lire tes compte-rendus donc voilà

Merci, ça me fait plaisir...Et lequel tu préfère alors ? tongue Tiens d'ailleurs j'ai oublié de mettre le lien sur celui sur le VErcors en hiver.

Myrtille88 a écrit :

J'aimerais bien faire ce genre Tour mais il faut avoir la patate comme tu dis surtout pour la météo.

Oui, le plus dur c'est la météo, surtout en solitaire. La seule parade que j'ai trouvé c'est d'inventer des chansons et de parler tout seul big_smile big_smile ça fait un peu débile mental mais bon roll (de toute manière quand le temps est pourri on croise personne)
Pour le reste suffit d'y aller mollo wink

Myrtille88 a écrit :

A un moment tu parles d'un colis à la poste, si je comprends bien tu expédies des vivres en mettant l'adresse de la poste? et ils le conservent,
mais tu dois les avertir?  si tu peux m'expliquer...
(dans un autre voyage tu avais expédié un colis dans un magasin ou autre avec leur accord)

C'est le principe de la Poste restante. Il faut l'envoyer avec l'adresse du bureau de poste voulu et "Poste restante" dans le champs du destinataire. Ne pas oublier de mettre ton nom en dessous wink
Pour le reste a priori tu peux envoyer n'importe où tant que la personne est d'accord pour te le garder wink (appeler avant pour demander s'ils veulent bien te dépanner : 1)par politesse et respect et 2)c'est l'assurance qu'ils ne renverront pas ton colis) Pour la rando du Mercantour j'avais envoyé mon colis au Parc-Alpha (parc des loups) big_smile (contactés avant par mail et par téléphone)
J'ai pas encore tenté d'envoyer chez un particulier, mais si tu es joueuse ça doit être faisable tongue

Myrtille88 a écrit :

j'ai bien envie de me concocter un petit tour dans le queyras.

Moi j'y retourne l'année prochaine si tu veux partager un bout de route cool

Dernière modification par MonsieurHenri (24-10-2011 11:59:31)

Hors ligne

#12 23-10-2011 23:07:12

22vlalesflics
Membre
Lieu : Romans-sur-Isère Paris Tokyo
Inscription : 28-08-2011
Messages : 550
Site Web

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

N' y vas surtout  pas, Myrtille!

MonsieurHenri (que je n' ai pas l' heur de connaitre) a une étonnante réputation!!! cool


Avant de randonner léger, déjà, faut randonner.

Hors ligne

#13 23-10-2011 23:13:47

22vlalesflics
Membre
Lieu : Romans-sur-Isère Paris Tokyo
Inscription : 28-08-2011
Messages : 550
Site Web

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

il a tellement l'air d'attirer la pluie!


Avant de randonner léger, déjà, faut randonner.

Hors ligne

#14 24-10-2011 09:45:52

polochon777
Membre
Inscription : 09-09-2010
Messages : 792

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

MonsieurHenri a écrit :

Tiens d'ailleurs j'ai oublié de mettre le lien sur celui sur le Vercors en hiver.

Bouh! sad  Lien cassé?

Hors ligne

#15 24-10-2011 12:30:13

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

C'est réparé Polochon (j'avais mis l'id d'un message au lieu de l'id d'une discussion)

Myrtille ne crois pas un traitre mot de 22vlalesflics, ce n'est qu'un vilain petit hobbit joufflu lol
Je finis de répondre à ton message :

Myrtille a écrit :

Super pour la trace ign mais est-ce possible de visualiser l'ensemble du tracé sans avoir à déplacer la carte avec la souris?

Oui, il faut utiliser la molette de la souris pour dézoomer.

Myrtille a écrit :

par contre je ne sais pas comment tu fais pour te baigner dans l'eau si froide... sans rester gelé après ???

L'astuce c'est d'y aller dès que tu arrive près du lac, quand tes muscles sont encore chauds cool , et de rentrer dans l'eau d'un coup sans perdre de temps. Après je me lave sous l'eau avec les mains tout en agitant bras et jambes (c'est tout sauf esthétique). Et je ressors m'habiller avant que mes muscles soient refroidis en profondeur. Le tout prends moins de 2 minutes wink
Si je me caille encore une fois habillé, une bonne tisane et le duvet arrangent tout smile Mais en vérité la plupart du temps le contraste entre la T° de l'eau et celle de l'air fait que tu n'a pas froid plus que ça une fois sec (sauf si il y a du vent ou pas de soleil)

Hors ligne

#16 26-10-2011 22:13:05

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 694

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

Bonsoir smile
merci pour les réponses à mes questions. Je vais retenir et même noter pour certaines...enfin pour la baignade je retiens à demi hmm

si tu attires la pluie d'après 22vlalesflics, je me demandais si "22" les attirait...les flics? roll

je vais tester pour la trace GPS...à suivre!

pour tes compte-rendus j'aime bien les Glaciers de la Vanoise
alors peut-être un bout de route en Queyras...

et tes chansons elles sont jolies? tu les écris après?

et tu as quoi comme appareil photo ?

à plus smile
Myrtille

Hors ligne

#17 27-10-2011 11:36:27

colombo_35
BUL et MUL
Lieu : Condate
Inscription : 28-02-2008
Messages : 226

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

Bonjour,

Très sympa comme récit, je suis aussi parti 10 jours crapahuter dans le Queyras entre juillet et aout pour ma première rando MUL.
Tant pis pour la nième redite, mais c'est en endroit extra pour la rando.

C'était ma première rando MUL, je suis un ancien MULET qui est venu au MUL après être passé par le BUL  big_smile

Je n'ai pas encore de CR, mais cela va venir, j'avais pris plein de notes dans mes feuillets de voyage.


Je n'ai pas fait tout à fait ce que j'avais prévu, en raison de la météo et de ma légère sous forme physique, mais en m'adaptant à cela je considère que c'est une rando réussite, merci le topo et la carte.


Le BUL d'oseur avance

Hors ligne

#18 27-10-2011 12:59:51

spigi
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 30-12-2007
Messages : 2 243

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

N' y vas surtout  pas, Myrtille!

MonsieurHenri (que je n' ai pas l' heur de connaitre) a une étonnante réputation!!! cool

...Oui, mais à côté, il y aura ceci... Une prose à la Balzac qui va compenser c'est sûr.
Un petit aperçu ?

C'est sympa de te lire... On en apprend des expressions !!  lol   lol   lol

En voici quelques "specimens" à retenir.

- Je passe un névé et monte au col. C'est pentu mais à côté du Pas de la Souvagea et du Col de l'Infernetto c'est de la pisse de chat.
- J'ai trop la patate en fait !
- Sur le chemin je croise une tripotée de karatékas à l’entraînement.
- Et surtout il y a vache de vent
- toujours dans un vent à dépuceler les vierges  lol ... c'est donc comme cela qu'elle a fait !... Il me semblait bien que c'était du vent lol
- vers 15h je croise une tripotée de randonneurs qui redescendent du sommet
- Le vent souffle de la mort qui tue
- Ça me fait son petit effet qui me scotche un sourire jusqu'aux oreilles
- Un flash d'adrénaline plus tard
- Et toujours ce maudit vent qui me gèle le cul et le reste aussi

Quel que soit le temps, à randonner avec lui doit entraîner des sourires constants en s'amusant de ses expressions.
merci Mr Henri pour ce récit "imagé" et imagé
-

Hors ligne

#19 27-10-2011 15:46:18

Guybrush84
Threepwood
Lieu : Aix en Provence
Inscription : 02-08-2010
Messages : 3 505

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

MonsieurHenri a écrit :

qui me gèle le cul et le reste aussi

Jolie inspiration : Renaud, Ma gonzesse.  smile

Hors ligne

#20 27-10-2011 21:07:15

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 694

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

Hello!

bien vu pour les expressions spigi
j'aprouve

Hors ligne

#21 27-10-2011 21:18:47

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

Non mais ho c'est quoi ce bordel sur mon fil ?! lol

Hors ligne

#22 27-10-2011 21:49:32

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

Myrtille88 a écrit :

enfin pour la baignade je retiens à demi hmm

lol

Myrtille88 a écrit :

si tu attires la pluie d'après 22vlalesflics, je me demandais si "22" les attirait...les flics? roll

En fin de compte je préfère la pluie... wink Quand elle me tombe dessus elle tape moins fort ! big_smile

Myrtille88 a écrit :

et tes chansons elles sont jolies? tu les écris après?

Par tous les dieux du Valhalla non, elles n'ont aucun sens ! Le plus rigolo c'est de les chanter avec des voix loufoques et des accents pourri bien exagérés (...mais pourquoi je vous raconte tout ça moi ? hmm)

Myrtille88 a écrit :

et tu as quoi comme appareil photo ?

Un Panasonix TZ8, dont je suis assez content d'ailleurs. La qualité des vidéos y est aussi excellente. (là je vous vois venir, et la réponse est non ! lol )

Colombo a écrit :

Je n'ai pas encore de CR

T'abuse quand même.

spigi a écrit :

pleins de méchanceté

salaud !  *au bord des larmes*
lol  lol

Guybrush84 a écrit :
MonsieurHenri a écrit :

qui me gèle le cul et le reste aussi

Jolie inspiration : Renaud, Ma gonzesse.  smile

CONGRATULATIONS !! cool cool ça fait plaisir de pas écrire que pour des ignares (ouuh la provoc ! big_smile )Pour ces derniers qui nous lisent c'est ici : Ma gonzesse - Renaud

Dernière modification par MonsieurHenri (27-10-2011 21:50:57)

Hors ligne

#23 27-10-2011 22:06:21

nutzzz
PRO
Lieu : sud-est
Inscription : 01-09-2010
Messages : 935
Site Web

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

MonsieurHenri a écrit :
Guybrush84 a écrit :
MonsieurHenri a écrit :

qui me gèle le cul et le reste aussi

Jolie inspiration : Renaud, Ma gonzesse.  smile

CONGRATULATIONS !! cool cool ça fait plaisir de pas écrire que pour des ignares (ouuh la provoc ! big_smile )Pour ces derniers qui nous lisent c'est ici : Ma gonzesse - Renaud

Merci pour le lien yikes ... et pour ce beau récit au style "spontané". J'avais raté cette rando, justement, elle n'était pas dans ta signature !!
Très belles photos comme toujours. Tu chômes pas toi, dès que t'as un moment smile


"Then, when you return to civilization, you will have many happy memories, and the call of the wild will so enter your blood that you will count the days till you can again be free among the everlasting hills." Mary Vaux.

Hors ligne

#24 31-10-2011 19:37:38

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 694

Re : [Récit + liste] Grand Tour du Queyras 2011

hello! smile
merci pour le lien de ton appareil photo, je vais regarder son poids aussi. le mien n'a que de 2Mpx mais il a un viseur, je n'aime pas prendre des photos sans viseur.
Myrtille

Hors ligne

Pied de page des forums