Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 27-07-2013 21:23:03

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 663

[Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

Nourriture

3433_p7100020.jpg
5000 gr, soit 10 jours d'autonomie. En gros 2250 Cal / jour à raison de 450 gr / jour les 5 premiers jours (ce qui est peu), puis 2750 Cal / jour à raison de 550 gr / jour les 5 jours restants.

Avec 2 litres d'eau et une liste de 3 kilos, je pars donc avec 10 kilos sur le dos.

Crème déjeuner (mélange farines pré-cuites, poudre d'amande/noisette, sucre, pépites de chocolat noir), côte d'Or noir noisettes, crunch, cacahuètes, amandes fumées, noix de cajou, noisettes, saucisson, chorizo, snickers, nuts, balisto, nouilles asiatiques, purée bolino, et 360 gr de beurre clarifié (36 gr par jour).
J'ai la possibilité d'effectuer une dépose à Hrauneyjir Guest House à mi-parcours, mais finalement je décide de tout embarquer pour ne pas dévier ma route mais surtout pour le plaisir d'évoluer en toute liberté pendant 10 jours sans point de passage obligatoire.

Depuis quelques mois je fais beaucoup moins de sport, je pars donc avec un sur-plus de 3-4 kg de pure graisse.
J'ai également un petit appétit en ce moment (et ça va être la même chose tout au long de ma balade, je vais manger au maximum de mes possibilités). Je commence à connaître mon corps. Je ne conseille à personne de partir avec si peu de nourriture. Habituellement, je tourne plutôt à 3000 Cal/jour.

---------------------------------------------
Je vais finalement perdre 4600 gr en 9 jours. Si je n'étais pas parti avec un sur-plus de masse graisseuse et si j'avais dû continuer à marcher encore plusieurs jours, ce manque d'apport calorique serait très vite devenu un gros problème. Je suis parti en connaissance de cause. Je tablais sur une perte de 6 kilos en 10 jours.
A mon retour, j'ai passé 3 jours à Reykjavik où je nageais 5-6 km à la piscine tous les matins en ingurgitant 4-5 repas très gras par jour. J'ai repris 1 kilo par jour jusqu'à stabiliser naturellement à mon poids de forme.

Encore une fois, je déconseille à quiconque de partir avec si peu de nourriture sans expérience.
Tabler plutôt sur 3000 Cal/jour.

---------------------------------------------



Préparation

Seulement 2 semaines de congés, donc impossible d'envisager une traversée est-ouest.
J'ai tout de même envie d'effectuer une traversée, autre que la classique Myvatn-Skogar (partiellement parcourue l'année dernière). Tout d'abord, je veux davantage de hors sentier. Très envie d'aller voir de près Sveinsgil (la montagne bleue) ainsi que le massif de Kerlyngarfjoll.
Les possibilités de traversée en 10 jours sans marche sur glacier sont assez limitées, et avec ces 2 points de passage le tracé a naturellement pris peu à peu forme. J'ai décidé de partir du Sud, ce qui me laisse la possibilité de sortir à Hveravellir si jamais je suis trop short. Je pense rallier Hveravellir en 8 jours, ce qui me laisse encore 3 jours pour rallier la côte Nord. Va pas falloir traîner.

Voici l'itinéraire a peu près suivi.
En rouge le tracé 2012
En bleu le tracé 2013

3433_carte_generale_2.jpg



Récit

Avant-propos : je suis parti avec un appareil-photo en fin de vie qui va me lâcher J6, les photos sont de très mauvaise qualité, on dirait des photos scannées des années 70. Ça donne un petit côté old school. wink


Jour 1 : Laufskalavarda - Storagil

Je descends du bus à 14h30 sous une petite averse, à l'attaque. smile
3433_p7110027.jpg
Je vais quasiment avoir ce temps mitigé durant toute la traversée : 50 petites averses par jour. Pas le temps de tremper les vêtements, par contre je vais passer mon temps à enlever/remettre mes protections de pluie.

Devant moi l'imposant glacier Myrdalsjokull.
Aujourd'hui peu de hors sentier, donc pas besoin de réfléchir. Juste apprécier les paysages et commencer à se mettre dans l'ambiance.
3433_p7110028.jpg

Rjupnafell.
3433_p7110037.jpg

Pont au-dessus de la Leira.
3433_p7110041.jpg

Bivouac près de Storagil, qui surplombe la vallée de Laekir où coule la Holmsa.
3433_p7110042.jpg
3433_p7110045.jpg

Jolie vue non? smile
3433_p7110046.jpg

Première nuit sans nuit, fatigue aidant je n'éprouve aucun problème pour m'endormir.

Jour 2 : Storagil - Strutslaug

Je commence la journée par remonter plein Nord le long de la Holmsa jusque Holmsarfoss.
3433_p7120051.jpg

Puis bifurcation Nord-Ouest pour monter le col qui mène au plateau glacière glaciaire du Maelifellsandur.

Cascade en montant au plateau.
3433_p7120056.jpg

Et le fameux plateau.
3433_p7120058.jpg

Je longe l'Oldufell et la rivière Blafjallakvisl.
3433_p7120061.jpg
3433_p7120063.jpg
3433_p7120066.jpg

Puis le célèbre Maelifell apparait, montagne à la forme quasi-parfaite.
3433_p7120079.jpg

Le vent se lève, et un nuage de sable me rattrape.
3433_p7120082.jpg
Quelques secondes après la photo il est déjà sur moi. Sans lunettes de natation et buff sur le visage la progression serait extrêmement pénible. Jusqu'au soir je vais sentir de petits grains de sables grincer entre mes dents.

Face au Maelifell.
3433_p7120084.jpg

Puis plein Nord dans la vallée du mont Strutur.
3433_p7120086.jpg

Qui mène au refuge non gardé du même nom.
3433_p7120090.jpg

Mais pour moi pas question de m'arrêter ici, à quelques kilomètres se trouve une source chaude et j'ai bien l'intention de m'y détendre ce soir. smile

Je monte donc au plateau marécageux de Holmsarbotnar, situé au Nord des 3 lacs Holmsarlon.
3433_p7120091.jpg

Belle surprise à l'arrivée, un arc-en-ciel.
3433_p7120092.jpg

J’aperçois des fumerolles au nord du plateau, les sources chaudes de Struslaug.
3433_p7120093.jpg
Du gazon comme je n'en avais encore jamais vu en Islande.
Je monte l'abri sous la pluie, prépare mon couchage, et cours à poil plonger dans la source chaude me détendre 1 petite heure. smile
3433_p7130097.jpg
3433_p7130101.jpg

Toujours aussi agréable de m'endormir sous un abri ouvert à profiter du spectacle.
3433_p7130095.jpg

Demain est un jour que j'attends depuis un an avec impatience. Demain, Sveinsgil.


Jour 3 : Strutslaug - Hrafntinnusker

Aujourd'hui on rentre dans le coeur du Landmannalaugar, beaucoup d'orientation.
Il faut commencer par contourner le glacier Torfajokull en sens anti-horaire, en remontant plein Nord la Sidriofaera.

3433_p7130103.jpg

Erreur de ma part, je tourne plein Ouest trop tôt le long de la Muggudalir, alors qu'il faut tourner à gauche à la vallée suivante. Rien de grave, mais passage un peu plus "musclé" que prévu..
Ça commence à ressembler à de la montagne. smile
3433_p7130107.jpg

Arrivé au col regard vers l'Est, j'aurai dû arriver par là.
3433_p7130109.jpg

Je continue donc plein Ouest pour basculer côté Jokulgilskvisl.
Un peu déboussolé, le terrain est beaucoup plus complexe à déchiffrer que prévu.
J'avance doucement sur de forts dévers, avançant au feeling.
On finit par perdre en altitude, dernier regard sur le col derrière moi.
3433_p7130116.jpg

En bas les rivières sont encore prises dans la glace. En arrière plan le glacier qui se retrouve maintenant à mon Sud.
3433_p7130117.jpg

Et enfin la porte d'entrée du Landmannalaugar.
3433_p7130119.jpg

Pas facile de s'orienter, par où passer?
3433_p7130121.jpg

Le hors sentier est un peu déroutant au début... Mais c'est super agréable, sensation de liberté garantie. Il faut sans cesse lire le terrain. Je suis totalement concentré et envoûté par les paysages, et me projette littéralement sur les prochaines pentes : je m'imagine passer là, descendre ce névé en ramasse, passer de l'autre côté, ah non là je serai bloqué, hop on change de plan : par là peut-être? Je marche au maximum sur les crêtes, et aperçois enfin une tâche bleue droit devant. Héhé, on arrive on arrive. smile

Une descente à flan entre sable volcanique noir et névé, en se laissant plus ou moins glisser, c'est impressionnant mais on prend vite le pli. Une pente plus abrupte qu'une autre, je fais un saut qui fait bien 2 mètres de haut pour passer une paroi de roche verticale et atterris dans du sable très pentu, sensation garantie.
Traverser la rivière, remonter sur la crête opposée.
3433_p7130123.jpg
3433_p7130124.jpg

Au Sud, ma porte de sortie.
3433_p7130127.jpg

Au Nord, Sveinsgil, enfin. Je ne m'approche pas d'avantage, et observe cet endroit magique plusieurs minutes. Pas question d'aller souiller ce formidable site de mes empreintes.
3433_p7130128.jpg
3433_p7130130.jpg

Puis je fais route plein Sud sur la crête pour quitter la zone.
3433_p7130134.jpg
3433_p7130136.jpg

Quand je pense que je vais marcher là en-bas dans la flotte dans moins d'une heure...
3433_p7130140.jpg
3433_p7130142.jpg

Je trouve facilement la crête qui me permet d'accéder au lit de la rivière. Il ne faut pas hésiter à marcher longtemps sur les hauteurs, jusqu'à dépasser ces gorges noires.
(photo tirée du blog de Bigfoot)
P1120918--Resolution-de-l-ecran-.JPG

Il faut prendre la crête suivante, ça descend tout seul.
3433_p7130144.jpg

Vue en arrière arrivé en bas, les gorges noires à éviter finissent par une cascade.
3433_p7130148.jpg

Je passe mes chaussons thermiques, range sur le haut de mon sac mes poches de ceinture ventrale contenant mon matériel électronique, c'est parti pour 1 heure de marche plein ouest dans le lit de la Jokulgilskvisl. Finalement ça passe tout seul, j'ai déjà passé quelques rivières et je suis plutôt à l'aise. Je traverse donc rive gauche sous Hattur, mais tombe sur une paroi verticale d'orgue basaltique qui m'oblige à retraverser à nouveau la rivière pour progresser, et encore une dernière fois pour me mettre au sec sur le massif situé entre les 2 rivières qui donnent naissance à la Jokulgilskvisl : la Kaldaklof et la Litla-Hamragil.
J'ai prévu de remonter jusque la zone géothermique de Hrafntinnusker en remontant la Litla-Hamragil, mais finalement maintenant que j'y suis, je suis tenté de tirer droit dans le lard. Je commence donc à crapahuter sur la veine principale du volcan.

Vue en arrière, je viens du glacier au fond de l'image. On voit très bien les 2 petites rivières fusionner en une seule plus imposante.
3433_p7130152.jpg

Devant moi, comment dire... C'est le bordel. smile
Et le temps tourne au mauvais. Le vent se lève, je monte vers les nuages noirs.
3433_p7130153.jpg

Je poursuis ma route sur la crête sans encombre. Je prends de la hauteur, commence à avoir un peu de gaz sur certains passages mais vraiment rien de difficile. Suffit de continuer tout droit, la crête est large et en sable plus ou moins dur donc la progression est aisée.
3433_p7130154.jpg

Je déboule en plein sur une zone géothermique (il y en a une bonne dizaine côté Est du volcan).
3433_p7130156.jpg

L'horizon est encore dégagé, comme prévu je pars donc effectuer le tour dans le sens horaire du volcan, sautillant d'une zone géothermique à une autre.
Sur la droite de cette image, à l'ouest, on devine le mauvais temps qui arrive.
3433_p7130157.jpg

30 minutes plus tard je décide de bifurquer Nord-Ouest sur les pentes du volcan pour rejoindre le refuge Hrafntinnusker. 1 heure avant mon départ de France j'ai fait un petit check-point météo avec un membre du forum (moniteur de voile aux Glénans) : "fais gaffe samedi-dimanche ça va peut-être tourner mauvais. Si tu peux faire un point météo samedi ça serait cool". Très bien! On est samedi, le temps tourne clairement au vinaigre, et je suis à 2 heures de marche d'un refuge.
Les pentes du volcan sont très enneigées, le vent souffle de plus en plus fort et bien sûr la pluie est au rendez-vous. Brrrr
3433_p7130159.jpg
3433_p7140162.jpg

2 km avant le refuge je tombe sur le laugavegur, sentier de randonnée pratiqué par 99% des randonneurs en Islande. Un bâton jaune tous les 20 m, des centaines de trace de pas... Après toute cette journée seul au monde, c'est un poil déprimant.
Arrivé au refuge, le jeune gardien commence par me demander si j'ai réservé. Wow p'tain, c'est à ce point là? On discute un peu, il me dit que depuis quelques années tous les refuges sur le Laugavegur se tapent +50% d'affluence tous les ans. Ça tourne au business touristique de masse, je le sens un poil fataliste le bonhomme. Quoi qu'il en soit, interdiction de planter une tente en dehors du refuge cette nuit. Il est 20h00, le refuge est gavé de monde, je me sens... Fébrile. Tiraillé entre l'envie de repartir dehors planter mon abri un peu plus loin et l'envie de rester là au chaud, surtout que le courant passe bien entre lui, moi, et un Hawaien (un Hawaien!) qui s'est invité dans la discussion en arrivant avec 3 bières à la main. L'Hawaien me convint convainc de rester, et finalement je passe un bon début de soirée en sa compagnie (le gars est super frais) + 2 nanas suisses.
Quelle journée de folie! Ça a passé tellement vite... smile

Jour 4 : Hrafntinnusker - Pont de la Pjorsa
7h00, ça commence à bouger dans le refuge. Nuit de merde : trop de bruit, trop de monde, trop chaud, trop sec. 7h15 ok ok j'émerge, 20 personnes s'affolent autour de moi. Je reste allongé, prends mon petit dèj. Ils déballent toutes leurs affaires, rangent leurs tenue de nuit, essayent de mettre la main sur leur habit du jour, reste encore à organiser le petit déjeuner (total en stress compter une bonne demi-heure), refaire tout le sac (avec tout ce bordel compter encore une bonne demi-heure). Pourtant je les ai écouté papoter hier soir entre eux. Beaucoup connaissent randonner-leger.org, et vas-y que "moi j'ai tout acheté chez Arklight hein! Ca coûte une fortune de s'équiper léger". C'est impressionnant, presque tous les français présents (1 randonneur sur 2 sur le laugavegur est français) connaissent RL, ils ont tous la dernière tente mega-ultra-light à 350€, et pourtant il leur faut 1 bonne heure pour décoller le matin et empaqueter leurs 8-10 kilos de bordel. L'étape n°1 (épurer son matos) est totalement squizzée par 100% des gens que j'ai rencontré dans ce refuge, je m'en rendrai encore plus compte au camping de Reykjavik à la fin de ma balade.

Bref, 7h30. Réveillé depuis 15 minutes. Ça piaille dans tous les sens. J'ai bouffé comme un goret, je me lève, range mes affaires vite-fait et me casse au plus vite. Autant hier soir ça allait, autant ce matin je me sens en complet déphasage et pas du tout à ma place (sauf avec l'Hawaien, vraiment à la fraîche ce mec... Il a tout de suite compris le déphasage, en rigole avec moi et nous nous souhaitons simplement bonne route "Aloha small dude").

La tempête n'a pas eu lieu. Toute la nuit un bon vent et beaucoup de pluie, mais rien de plus. Je quitte le refuge dans le brouillard, les rayons du soleil percent à travers les nuages et pendant la premières heure de marche sur les pentes du volcan je sors pour la première (et dernière) fois mes lunettes de soleil. Noir et blanc.
3433_p7140163.jpg
3433_p7140165.jpg
3433_p7140166.jpg

Je quitte le nuage, enfin un peu de visibilité. J'ai même droit à un peu de ciel bleu!
3433_p7140168.jpg
3433_p7140170.jpg

Et je tombe sur les zones géothermiques de l'ouest du volcan, à la limite des derniers névés. Splendide.
3433_p7140172.jpg

Cette cheminée fait dans les 10 mètres de diamètre, le terrain est instable et je n'ose m'approcher plus près.
3433_p7140174.jpg
3433_p7140176.jpg
3433_p7140182.jpg

Dernier gros névé de la journée, il faut faire un peu attention il y a de belles crevasses et l'épaisseur de neige est importante (beaucoup de névés finissent par une paroi verticale de 3-4 mètres).
3433_p7140183.jpg

Je quitte la zone, derrière moi le volcan encore pris dans la couche nuageuse.
3433_p7140184.jpg

Puis je passe quelques rivières.
3433_p7140185.jpg
3433_p7140187.jpg
3433_p7140189.jpg

Finalement encore pas mal de neige par ici.
3433_p7140193.jpg

Même une pente suffisamment pentue sur le bas pour descendre en ramasse.
3433_p7140198.jpg

Je déboule sur les flancs Est d'un massif, tombe sur un beau ruisseau (Dalakvisl) et décide de le suivre jusqu'à la vallée.
3433_p7140204.jpg
3433_p7140207.jpg

Je traverse le ruisseau, et d'un coup ça fait tilt. Merde, depuis mon départ pas une seule fois je n'ai posé mon cul 2 secondes! Il fait bon, pas de vent, pas de pluie. Je m'étale au sol, engloutis 1 snickers et 2 balistos. Je ferme les yeux quelques minutes.
3433_p7140209.jpg

Depuis le départ je m'applique à marcher plus doucement que d'habitude, et je m'arrête tôt le soir (vers 19h30). Je ne suis pas du tout fatigué, c'est même l'inverse.

Je repars aussi sec, le ruisseau devient vite une rivière.
3433_p7140211.jpg
3433_p7140212.jpg
3433_p7140216.jpg
3433_p7140220.jpg

Et puis c'est le plat, jusqu'à tomber sur l'autoroute d'accès au parc national Fjallabak (F225 je crois).
3433_p7140231.jpg
3433_p7140230.jpg

C'est parti pour environ 2 heures de marche le long de la piste, que je quitte au plus vite en suivant d'énormes cairns avec un petit sentier marqué d'empreintes de chevaux, certainement l'ancienne piste historique. Au loin, Valafell.
3433_p7140238.jpg

Je finis par quitter le sentier pour couper à travers le massif Valafell (au sud de l'Afangagil).
3433_p7140240.jpg
3433_p7140244.jpg

Derrière moi, les crêtes.
3433_p7140247.jpg

Arrivé au bord du massif, devant une belle falaise à descendre. Je finis par trouver une voie de sortie qui promet une belle glissade, et effectivement : 10 secondes chrono pour arriver en bas. smile
3433_p7140252.jpg

15 minutes de marche plus tard, je me retourne et on aperçoit mieux le tobbogan emprunté (coulée noire de gauche).
3433_p7140253.jpg

Le pont de la Pjorsa est en vue, c'est parti pour 2 petites heures de marche à travers le désert.
3433_p7140256.jpg

Je passe le couloir d'évacuation du barrage à 50 mètres de la route bitumée.
3433_p7140259.jpg

Et m'arrête à l'entrée d'un tunnel qui a certainement servi lors de la construction du pont.
3433_p7140260.jpg


Jour 5 : Pont de la Pjorsa - Floamanna og Skeidamannaafrettur

La journée commence par une petite heure de piste après avoir traversé la Pjorsa sur un pont bitumé. Je ne m'attendais pas du tout à ce type de terrain : du vrai champs à moutons comme on peut en trouver sur la côte, très vert.
3433_p7150261.jpg
3433_p7150262.jpg

Je quitte le sentier droit dans la verte. Au début ça va, puis au bout d'une petite heure la progression devient de plus en plus difficile. Je suis obligé de regarder en continu le sol 1 mètre devant moi pour sautiller de champignons de mousse en champignons de mousse. On est loin du beau sentier, ici pour avancer à un rythme raisonnable il faut rester concentré, le nez baissé.
Sur le coup je peste, pas moyen d'enquiller les bornes. "terrain de merde, plus jamais ça!"... Si je savais ce qui m'attends dans quelques jours...
3433_p7150263.jpg
3433_p7150265.jpg
3433_p7150266.jpg

Quelques rivières qui cassent le rythme de progression, le temps de déguster un balisto, de m'hydrater avant de ré-enquiller, et de rafraîchir mes pieds qui chauffent sévèrement dans ces chaussures certes basses mais beaucoup plus rigides que mes baskets habituelles.
3433_p7150268.jpg
3433_p7150270.jpg
3433_p7150273.jpg

Avec ce terrain plein de bosses, je ressens le besoin de libérer mes chevilles pour marcher comme d'habitude, c'est beaucoup moins fatiguant. Je vire les lacets de mes chaussures. Rha mais c'est beaucoup mieux! Je retrouve un peu de mes sensations habituelles, le pied, la cheville et tout mon corps se placent de façon plus naturelle. Les bons muscles travaillent, j'évolue plus vite, fluide, et sautille de bosses en bosses. smile
3433_p7150281.jpg

Ça tourne au marécage, je finis par enfiler mes chaussons néoprènes.
3433_p7150275.jpg
3433_p7150276.jpg

Puis je retrouve du terrain islandais plus classique en abordant la zone sauvage du Floamanna og Skeidamannaafrettur. Le ciel est très sombre.
En quelques minutes je suis dans un nuage de moucherons. En me retournant je comprends pourquoi. Un énorme nuage noir me rattrape à grands pas, et tous les moucherons du secteur le fuient.
3433_p7150282.jpg

Je tombe sur une petite piste au niveau d'un large gué.
3433_p7150287.jpg
3433_p7150288.jpg

Et dépasse une petite cabane privée sur l'autre rive.
3433_p7150290.jpg

Et c'est parti pour plusieurs heures de marche et d'orientation, le décor envoûtant et la luminosité très sombre créent une ambiance particulière de "bout du monde".
Je tire un cap nord-est, droit vers le massif Kerlingarfjoll.
3433_p7150292.jpg
3433_p7150293.jpg

De plus en plus aride, et le ciel se découvre un peu.
3433_p7150295.jpg
3433_p7150296.jpg
3433_p7150298.jpg

Un point blanc attire mon regard. Il s'agit d'un objet de la taille d'une grosse boîte d'allumette, relié par une ficelle (qu'on devine sur la droite de la photo) d'une dizaine de mètres de long à une autre boîte du même acabit. Quelqu'un a une idée?
3433_p7150302.jpg

Quelques petits lacs sans nom sur la carte.
D'ailleurs, il faudrait peut-être les baptiser? Je me demande quelle est la procédure... Je pourrais peut-être leur donner mon nom. big_smile
3433_p7150294.jpg

Je n'ai pas tiré assez vers l'Est, et tombe sur la Storalaxa, rivière qui devait normalement rester en parallèle à quelques kilomètres de mon itinéraire.
3433_p7150310.jpg

Il y a une vieille piste le long de la rivière, je l'emprunte pour quelques kilomètres.
3433_p7150311.jpg

Après toute cette journée hors sentier à m'orienter en continu et choisir ma trace, je m'ennuie un peu à marcher sur cette piste. Pas besoin de réfléchir, juste mettre un pied devant l'autre. Il se met à sérieusement pleuvoir.
Je marche encore un peu pour m'avancer, demain je vais encore devoir suivre cette petite piste pendant quelques temps avant de bifurquer dans le désert.

3433_p7160317.jpg
3433_p7150315.jpg


Jour 6 : Floamanna og Skeidamannaafrettur - Kerlingarfjoll
Comme convenu,la journée commence par 2 petites heures de marche sur piste. Noire, la piste.
3433_p7160318.jpg

Arrivé devant le Vestra-Rjupnafell, je quitte la piste pour partir en ligne droite en léchant son flan Est.
3433_p7160321.jpg

Le sol devient meuble, quand je pose le pied sur une pierre elle s'enfonce de plusieurs centimètres.
3433_p7160322.jpg

Puis un grand pierrier bien casse-pattes.
3433_p7160325.jpg

Ensuite c'est simple, il suffit de viser le volcan Klakkur, porte d'entrée du Kerlingarfjoll.
Trop trop hâte de voir de près ce célèbre massif montagneux et ses zones géothermiques.
3433_p7160335.jpg

Exemple typique de truc qui arrive cinquante fois par jour. On croit être arrivé, oh oui il y a bien cette petite ligne blanche là mais rien de grave, ça doit être un petit névé au bord d'un ruisseau...
3433_p7160338.jpg

Bin en fait le ruisseau est une rivière, je galère un peu à trouver un passage sur le pont de neige qui est fissuré de partout. Finalement je trouve un beau passage presque plat où les fissures sont toutes petites et faciles à enjamber. Plus bas, la rivière libre.
3433_p7160340.jpg

Le ciel se lève un peu et me laisse apprécier pleinement l'entrée dans le massif.
Il n'y a pas de sentier à proprement parler, mais des piquets plantés tous les 20 mètres le long d'un joli ruisseau.
3433_p7160345.jpg
3433_p7160347.jpg

On ne le voit pas sur mes photos, mais le sud du massif présente un mélange de couleurs que je n'avais encore jamais vu : marron foncé, marron or et gris cendre. Sublime.
3433_p7160348.jpg

Il faut passer un joli canyon, où coule une rivière.
3433_p7160353.jpg
3433_p7160351.jpg

Et c'est la dernière photo de ma balade. Mon APN va décéder dans 2 heures, mais bien sûr je ne le sais pas encore.

Le tracé me mène maintenant droit dans le massif pris dans les nuages. Je tombe sur un groupe en train de planter les abris, il est 15h30. J'entame la discussion, "pourquoi vous arrêtez-vous si tôt?". Ils sont une dizaine, mais deux d'entre eux n'ont pas de piolet, en plus de ça ils ont déjà marché depuis 8 heures... Ils préfèrent passer demain. Le gars regarde vers les sommets "ça doit pas être funky funky là-haut".

Bin c'est ce qu'on va voir. smile
J'attaque donc la première véritable pente, et entre dans le nuage. Froid, pluie horizontale, vent, brouillard. J'avance de piquets en piquets, mais très vite les névés font plus de 50 mètres de long et avec le brouillard il devient très difficile de s'orienter. Un gars est passé là aujourd'hui, donc après chaque pierrier je passe quelques minutes à retrouver ses traces dans la neige pour traverser le névé suivant. La pente devient de plus en plus importante. La neige est bonne et je suis plutôt à l'aise, franchement pas de problème (s'il faut je peux courir droit dans la pente où monter droit vers le sommet sans hésiter, la neige est bonne et porte très bien). A part 4-5 névés en glace qui m'obligent à revenir en arrière et effectuer de gros contournements, la neige est vraiment bonne et je contrôle parfaitement la situation. Techniquement, c'est plutôt les passages sur caillasse détrempée qui demandent un minimum d'expérience et de "pied sûr".
Le temps tourne à la petite tempête. Je pensais redescendre, mais les piquets continuent à me faire avancer à flanc. Je suis très vite complètement détrempé, le vent siffle et la pluie frappe maintenant très fort. Je suis hyper concentré sur ma progression.
Vous savez, le genre de truc où après coup on aurait tendance à dire "faites ce que je dis pas ce que je fais". tongue

Bref. 3 heures. Intenses. Mortel. smile

Pour ceux qui ne connaissent pas, voilà à quoi ressemble Kerlingarfjoll (photos trouvées sur le net).
5758292.0560e5df.jpg
kerlingarfjoll1.JPG

Sur cette photo, une bonne idée de névés sur lesquels je suis passé (pente raisonnable, mais gros toboggan impressionnant en contre-bas et zones fissurées ou glacées à contourner).
MR0121.jpg


Je finis par sortir et file droit vers la source chaude, l'arrivée est absolument magique. Un immense canyon, très impressionnant. Sur le coup je me dis "merde je vais devoir contourner ce truc!" et puis finalement une option se dessine, par là je pourrais bien descendre... 50 mètres d'éboulis plus bas, je tombe en plein sur la source. Il y a un petit bungalow à côté dans lequel je vais passer la nuit. Je me déshabille et plonge dans l'eau chaude, ivre de fatigue. smile


Jour 7 : Kerlingarfjoll - Hveravellir
Le petit désert Kjalrhaun est vraiment sympa, avec le glacier Langjokull en arrière plan, la visi est excellente et laisse imaginer l'immensité de glace.
J'ai l'impression de marcher dans un désert de l'Arizona avec un gros iceberg à côté. Les couleurs tournent au jaune/orange/ocre, le sol est très sec.
Je m'attends à tout moment à voir surgir des indiens au galop. smile
Arrivée tardive à Hveravellir, la source chaude est brûlante de chez brûlante.


Jour 8 et 9: Hveravellir - Hvammstangi
Brouillard, pluie.
Mon plan initial est de passer par les flancs du glacier pour éviter la grosse zone marécageuse située au nord-est. Mais on n'y voit rien. Pas de piquets à suivre, pas de visibilité, pas de tracking gps... Je passe au plan B.

Contournement de la zone marécageuse en marchant 15 km sur la piste principale Nord, puis nord-ouest jusqu'à la petite piste qui devrait me ramener à la civilisation. Voilà le plan B. Droit dans le lard. J'aime ça.

Depuis 7 jours, pour la première fois de toutes mes randos, je m'oblige à ne pas marcher trop vite. Raisonnable. Pas de blessures.
Tous les feux sont au vert, je pète la forme, plus aucune raison de me retenir. Je marche, vite.

Je vais vivre un condensé de tous les types de terrain qu'on peut croiser en Islande, avec une forte proportion de champs bosselés de mousse et marécageux. Dès que le terrain s'y prête, je marche exclusivement en chaussons néoprènes. Mes pieds sont libres de ces foutues semelles rigides, j'enquille les bornes. Sable, pierre, herbe, marécages, droit dedans. Rien ne peut m'arrêter. J'avance vite, j'accélère encore.

J'ai un souvenir assez flou de ces 2 journées, je n'ai pas bivouaqué. Plusieurs petites siestes dans ma doudoune, enveloppé dans la toile de mon abri. De la pluie quasi-continue, je mange beaucoup, et je marche. Je marche. Libre. Seul au monde. Je ne pense à rien, absolument rien. Paysages infinis, nature absolue.

J9 fin d'après-midi, j'arrive à la piste qui va me ramener à la civilisation. Tout mon corps se détend, je tombe littéralement à genoux et pleure. De joie, de fatigue, de folie. Mon coeur bat très fort. Je crie de toutes mes forces.

J'ai traversé l'Islande. Je viens d'accomplir un rêve. smile

La liste du matériel emporté et les explications.


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#2 27-07-2013 21:33:49

ollé ollé
Itinérances
Lieu : Vouillé (86)
Inscription : 01-07-2010
Messages : 845
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

smile super compte rendu , merci

mais qu'allez vous foutre tous en Islande! Il n'y a rien de rien lol
tu ne t'y fais pas chier? wink

Dernière modification par ollé ollé (27-07-2013 21:34:09)


WGS84  43.185958°N   -0.5523334°E   Déclinaison Magnétique = -0.4408°
"Celui qui ne voyage pas ne connaît pas la valeur des hommes." proverbe maure
"L'homme n'est ni grand, ni petit,; il a la taille de ceux qu'il sait aimer et respecter" I Muvrini

Hors ligne

#3 27-07-2013 22:14:06

TO
Membre
Inscription : 22-02-2013
Messages : 568

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

RHOHHH
C'est beau, les premières amours on y revient toujours cool
as tu une idée des distances et des dénivelées quotidiens?
personnellement je suis três impressionné, 500 gr de nourriture par jour tongue c'est vraiment pas beaucoup
comment gères tu la FAIM?
si j'ai bien compris il va falloir changer l'appareil photo lol
je suis curieux de connaitre l'heureux élu
comment s'est comporté l'abri en skytex avec une météo hum......humide.....( pluie, vent....)?
A+

Hors ligne

#4 27-07-2013 23:19:43

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

Encore du lourd dans ce récit... Que c'est bon de voir quelqu'un qui réalise un rêve... J'aime les écrits avec de l'émotion et du coeur. Merci, je viens de passer un très bon moment... smile

Si je peux me permettre une remarque, je trouve que tu fais un peu passer les "mulets" pour des idiots et ça me gêne un peu. Même s'ils ont lu un peu RL, ils ne sont peut-être pas très impliqués dans la démarche et ça n'en fait pas des "ignorants" pour autant. Nous passons beaucoup de temps à travailler notre matos mais tout le monde n'a pas forcément envie d'en consacrer autant. Rien de bien méchant, juste un petit ressenti.


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#5 27-07-2013 23:37:27

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 663

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

J'ai été sincère et tenté de retranscrire au mieux mon ressenti du moment, sans vouloir jouer au faux-cul.  wink


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#6 27-07-2013 23:43:43

Dryou
Membre
Lieu : Afrique du Sud
Inscription : 17-04-2013
Messages : 215

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

Aaaah, ça me motive vraiment dans ma démarche d'allègement. 10 jours / 10kg...
J'attends la liste et retour sur le matos avec impatience maintenant! Surtout l'abri en skytex

[EDIT] ortho

Dernière modification par Dryou (27-07-2013 23:47:19)


Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connait, tu risquerais de ne pas te perdre - Rabbi Nahman de Braslav

Hors ligne

#7 27-07-2013 23:45:33

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

fredlafouine a écrit :

J'ai été sincère et tenté de retranscrire au mieux mon ressenti du moment, sans vouloir jouer au faux-cul.  wink

C'est pour ça que j'aime tes récits... wink


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#8 28-07-2013 01:23:06

claudius
Membre
Inscription : 02-02-2009
Messages : 110

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

beau compte rendu et superbes les photos...bravo.

Hors ligne

#9 28-07-2013 01:42:16

Junior91640
MUL Petit A Petit
Inscription : 30-05-2013
Messages : 72

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

P***in que c'est beau !!  Chapeau l'artiste !!

Hors ligne

#10 28-07-2013 05:42:40

kawick52
Membre
Inscription : 22-02-2013
Messages : 138

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

Ouais, c'est magnifique. Bravo !!
La boîte blanche que tu as trouvée, peut-être une balise météo comme celles que l'on retrouvait assez souvent jusque dans les années 80, quand leurs ballons les lâchaient. Et pourquoi pas une pièce de soucoupe volante... l'endroit s'y prête, non ?... lol  lol

Dernière modification par kawick52 (28-07-2013 05:46:06)


Celui qui m'a appris à marcher savait déjà courir...

Hors ligne

#11 28-07-2013 08:08:23

JollyJumper
Banni(e)
Inscription : 01-05-2013
Messages : 465

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

Balzac s'en remettait à son éditeur pour l'orthographe. Ici chacun est son éditeur, et l'autocontrôle est souvent insuffisant.
Il faut bien qu'il y en ait un pour défendre la langue française, pour les lecteurs :

"plateau glacière du Maelifellsandur". Non, plateau glaciaire.
Glacière : nom féminin, de formation populaire.
Glaciaire : (Géol.) adjectif de formation savante, créé par des naturalistes qui pratiquaient le latin.
De même : "en forme de table" donne l'adjectif de formation savante "tabulaire", pas "tabulère" ni "tablère", tralalère.

"L'Hawaien me convint de rester". Non ! "me convainc".
"convint" : passé simple de convenir.

Pour la langue des autres :
"Holmsa", j'ai des doutes, il s'agit d'une rivière, probablement la rivière de Holms, si oui c'est Holmså.
Je sais, l'islandais n'est pas évident avec nos claviers.

Hors ligne

#12 28-07-2013 09:08:43

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 663

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

Plateau glacière, elle est magnifique! lol
Mais tu me déçois un peu, des fautes il y en a une bonne cinquantaine d'autres je pense. Non, tu ne vois pas?

Rectifié. smile


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#13 28-07-2013 09:13:21

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 671

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

Salut Fred,

Heureuse que tu es pu enfin réaliser ton rêve  cool
La sagesse sur les premiers jours a payée sur la fin et tu en as été récompensé
L’absolu sentiment de liberté de ce parcours, que tu retranscris parfaitement, donne envie tongue tongue
Je tends de plus en plus vers cela même si je doute d’être encore assez armée pour cela…

Tes photos « Old School » sont très belles smile

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#14 28-07-2013 09:15:22

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 663

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

ollé ollé a écrit :

mais qu'allez vous foutre tous en Islande! Il n'y a rien de rien lol
tu ne t'y fais pas chier? wink

Si tu ne fais que de la piste, même si les paysages sont grandioses au bout d'un moment ça devient lassant.

Par contre en hors sentier, il faut sans cesse s'orienter, adapter sa trace au terrain, la nature du sol change toutes les 10 minutes... C'est le pied. smile


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#15 28-07-2013 10:21:15

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

fredlafouine a écrit :

Par contre en hors sentier, il faut sans cesse s'orienter, adapter sa trace au terrain, la nature du sol change toutes les 10 minutes... C'est le pied. smile

Si tu surkiffes le hors-sentier, les grands espaces et la vie sauvage, je pense que tu devrais aimer l'Alaska et le nord du Canada. cool C'est un tout petit peu plus loin... lol


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#16 28-07-2013 11:07:43

Kam
Membre
Inscription : 19-01-2011
Messages : 2 988

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

Je me demandais ce que vous alliez tous faire dans le Nord, ça ne m'a jamais attiré ces coins-là.

Maintenant, j'ai compris.

Hors ligne

#17 28-07-2013 23:07:40

ARVELLA
Membre
Inscription : 05-09-2005
Messages : 34

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

fredlafouine a écrit :

...  des fautes il y en a une bonne cinquantaine d'autres ...

Hola !
Je suis réconcilié avec la marche en pleine nature à la lecture de cette bien  jolie chose que je viens de "parcourir"...  très intéressante approche et je partage l'agacement provoqué par la rencontre de glandus braillards itou... les "plus mieux mieux"...  ce n'est pas spécifique aux MUL que je ne fréquente pas mais dans d'autres pratiques c'est du ki kif bourricot ... ha ha ha
Du coup cela me donne envie de le faire ... en couple... nous avons l'habitude de vivre dehors pendant des semaines et parfois des mois sous des latitudes exigeantes  ... cela compensera  le poids des années... ha ha ha ...
Continue à fauter...  enfin un récit avec du sens.. de l'énergie et de l'enthousiasme...  ben moi j'vais faire  un joli rêve cette nuit !
Arvella' ha ha

Dernière modification par ARVELLA (28-07-2013 23:30:45)


Bof...

Hors ligne

#18 28-07-2013 23:19:40

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 086

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

Merci Fred. smile

C'est cool que tu te sois fais plaisir comme ça. J'imagine très bien ton ressenti, ça fait plaisir à lire.  smile

Hors ligne

#19 29-07-2013 11:56:49

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 663

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

TO a écrit :

as tu une idée des distances et des dénivelées quotidiens?

Non. smile

personnellement je suis três impressionné, 500 gr de nourriture par jour tongue c'est vraiment pas beaucoup
comment gères tu la FAIM?

Comme je le disais, depuis quelques semaines j'avais un petit appétit et ça n'a pas changé durant la rando (sauf à la fin).
En tout j'ai mangé environ 3500 gr de nourriture, soit 2000 Cal/jour (encore moins que prévu). C'est vraiment très peu, et je n'ai pas d'explication. Donc je n'ai pas eu à gérer la faim, au contraire je me forçais la plupart du temps à grignoter.

comment s'est comporté l'abri en skytex avec une météo hum......humide.....( pluie, vent....)?

Très bien. C'est un peu déroutant au début, le skytex est bruyant comparé au silnylon.
Par contre rien à voir avec mon abri chrysalide utilisé l'année dernière, qui en comparaison est un cocon sécurisant et capable de résister à des vents beaucoup plus importants. Mais le volume intérieur n'a rien à voir, et j'ai vraiment apprécié de pouvoir cuisiner à l'aise ou enlever/remettre des vêtements sans me contorsionner.


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#20 29-07-2013 12:25:25

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 960
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

Bien vu le coup de l'optimisation de la nourriture en fonction de sa forme du moment ainsi que ses réserves exploitables. Cela demande une excellente connaissance de soi et de ses capacités.

Comme je te l'ai dit par mail, j'ai apprécié tes autres récits, mais aucun ne m'a fait l'effet de celui là. Là je me dis que j'aurai vraiment aimé être à ta place !

Surtout que tu as ouvert là un nouvel itinéraire, extrêmement riche en diversité de paysage, en terrain à arpenter et surtout loin des sentiers balisés. Devoir improviser chaque heure, lire le terrain, créer son propre itinéraire, ça, ça me parle smile


Super poney

Hors ligne

#21 29-07-2013 14:34:51

denq
Membre
Inscription : 30-05-2007
Messages : 1 538
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

Bravo pour cette traversée réussie, belle revanche par rapport à l'année dernière! On ne voit pas un seul humain dans toutes tes photos, à part tes pieds, ton ombre et deux silhouettes dans une photo empruntée, cela accentue l'impression de solitude. J'adore cette idée de construire son parcours hors sentier! Bon test d'étanchéité et de résistance pour le Skytex, il fallait oser!(on s'est pris des gros orages dans les Pyrénées: même conclusion, pas de problème).


Vaut mieux être un peu titane qu'un grand mulet...

Hors ligne

#22 29-07-2013 17:18:25

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 382

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

Kikoo Fred wink

Super retour et pleins de souvenirs... cela fait trop longtemps que je n'y ai pas fait un tour...

Une petite question matos : tes chaussons néoprène : avec semelle (pour marcher) et quel modèle? En était-tu satisfait?

eraz

Hors ligne

#23 29-07-2013 17:25:06

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

ici. Il en avait parlé dans le sujet sur les traversées de gués... wink


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#24 30-07-2013 11:23:33

ARVELLA
Membre
Inscription : 05-09-2005
Messages : 34

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

Hola
Une question me turlupine ...  traverser,  disons sur cet itinéraire,  sans GPS..  mais avec des cartes... etc... vous en pensez quoi ?
Je viens de regarder ce qui existe au 1 / 100 000 y'a pas grand chose... hein...  pas trouvé plus précis...
Bon...   déjà,  je voulais aller y voir à moto ( MUL - Moto Ultra Légère) mais là j'ai abandonné immédiatement l'idée à la lecture de cette Islande...  ce sera à pied .. en libre...  épicétou
Arvella' ha ha


Bof...

Hors ligne

#25 30-07-2013 12:12:17

Caroline73
Membre
Lieu : Savoie
Inscription : 06-12-2012
Messages : 587

Re : [Récit + liste] Traversée Sud Nord Islande - 3103 gr - FredLaFouine

Rah, je l'attendais avec impatience ce retour! Trop trop bien!! J'adore le ressenti de liberté que donne tes hors sentier, ça envoi du lourd! Et surtout contente pour toi que tu ais put réaliser ce rêve big_smile

mais qu'allez vous foutre tous en Islande! Il n'y a rien de rien lol

C'est vrai que RL aime l'Islande, c'est une question que j'ai vue posée plusieurs fois... pas d'idée de la réponse mais en tout cas je pars pour la classique Myvatn-Skogar dans 4 semaines et j'ai trop hâte, encore et toujours plus après avoir lu ce beau compte rendu!

Hors ligne

Pied de page des forums